AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Raimu Buichi

heart

Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mer 2 Mai - 17:01

Ne pas mourir de rire. Cette unique pensée occupait à elle seule l’esprit de Raimu. Il devait se concentrer pour inspirer et expirer normalement, sans que l’air se coince à un endroit mal venu de sa gorge et ne le condamne à s’étouffer. Mine de rien et sachant ce qu’il venait de manger juste avant, cette tâche était plus ardue qu’elle n’en avait l’air. Une fois légèrement calmé, il releva la tête et tenta de regarder Shigeru en face. Peine perdue. Courbant les épaules, le petit brun se courba une nouvelle fois vers la table, les mains vaillamment plaquées sur sa bouche dans l’espoir d’en cacher l’hilarité. Ça aussi c’était sans doute peine perdue. Mais il avait pas trop d’autre idée pour l’instant.

Décidément, il ne s’en remettrait jamais. La vision de son colocataire dans cette tenue avait pour lui un aspect si drôle et totalement extraordinaire qu’il pensait ne jamais pouvoir rayer cette image de sa mémoire. Il était sublime. Les froufrous vaporeux du jupon en dentelle, le noir de la jupe passée par-dessus, les rubans blancs qui lui affinaient la taille et soulignait ses hanches étroites – normal pour un mec. Malheureusement, le haut moulant de la robe mettait aussi en relief l’absence totale de poitrine du roux – détail dramatique pour une maid digne de ce nom – et il avait refusé de troquer son casque violet pour le ravissant serre-tête fourni avec la tenue. Mais pour ça, Raimu ne lui en tiendrait pas rigueur, surtout qu’il était déjà assez en pleurs comme ça. Sans parler des collants qu’il avait eus le courage d’enfiler – depuis quand le roux avait-il des jambes de fille ? – avec les souliers assortis. Bref, Shigeru était affreusement mignonne. Et ça risquait bien de couter la vie à Raimu. Heureusement que Lily lui sauva la mise.

« Tu peux aller nous chercher quelque chose à boire s’il te plait. J’prendrai un coca, s’il te plait. Et toi Raimu ? »

Le visage à quelques centimètres des rares escargots encore présents dans son assiette – la plupart ayant préférés le grand saut jusqu’au sol – le garçon ne fit pas un geste pour passer sa commande à son ami et continua de concentrer tout son esprit sur l’action de respirer. Ça valait mieux pour lui. Et de toute évidence son colocataire ne se formalisa pas plus que ça de son absence de réponse.

« Ouais, ouais, c'est ça... »

Sur quoi il tourna les talons dans un bruissement de tissus fort énervé – ce qui mit davantage encore Raimu au supplice – et s’éloigna sans un mot de plus. Le brun attendit encore quelques minutes avant de d’oser se redresser, le poing serré sur son téléphone portable contenant la photo du miracle de Noël. Sa compagne en face de lui semblait avoir mieux supporté la vue d’un Shigeru travesti que lui et il n’osa même pas imaginer la tête qu’il devait faire ; sans doute un mélange entre le rouge de l’amusement et le bleu de l’étouffement. Un beau violet en somme.

« T-tu m’excuses, articula-t-il entre deux prises d’air, mais j’ai un mms à envoyer de toute urgence. »

Il plongea aussitôt sur son cellulaire et fouilla à toute allure sa liste de contact, sélectionnant ceux qui seraient hypothétiquement intéressés par cette image des plus compromettantes. Son doigt hésitant un centième de seconde au-dessus du nom d’Akane – le souvenir de leur dernière soirée ensemble le faisant à nouveau virer au rouge – et cinq bonnes secondes au-dessus de celui d’Hikari – il termina sa métamorphose en tomate. Raimu se décida à l’envoyer à la première et pas à la deuxième. Après avoir relu une dernière fois son message, satisfait, il appuya sur « envoyer ». Croisant le regard de Lily, il lui fit un sourire rayonnant.

« Si tu me donnes ton numéro avant la fin de soirée, je te l’enverrai aussi si tu veux. »

Après tout, une photo pareille, ça se conserve.
Le roux revint sur ces entre-faits, juste à temps pour ne pas voir le garçon ranger soigneusement son téléphone dans la poche de son pantalon. Il risquait d’avoir une mauvaise réaction s’il l’apprenait.

« Tiens, le v'la, le verre. »

Et de le poser brutalement sur la table entre eux. Bizarrement, Raimu n’était pas sûr que ce soit là la commande de Lily mais n’osa pas élever la voix pour en faire part à ses compagnons – après tout il était en train de décéder à ce moment-là. Son regard alternant entre Shigeru, son amie aux cheveux bleus et le verre, le garçon se décida à prendre les choses en main.

« Et si tu commandais Shigeru ? lui proposa-t-il en lui tendant un menu resté sur la table. »

Un coup d’œil suffit à appeler Victor – désormais aux aguets de sa table ô combien difficile à gérer – qui nota les désirs du roux et reparti en apportant leurs restes à eux. En attendant que les plats arrivent, le brun s’accouda sur la nappe bordeaux.

« Alors, qu’est-ce que tu faisais là, à errer ? demanda-t-il à son colocataire. T’es tout seul pour la soirée ? »

La question n’était pas vraiment des plus subtiles ou pleines de tact, mais ça n’avait jamais été le fort de Raimu. La preuve, ne venait-il pas d’envoyer un mms dossier à une dizaine de personne sans même penser à mal ? Non, vraiment, ce pauvre garçon était dénué de tout sens commun.

Le serveur revint pendant que Shigeru leur expliquait sa situation et Raimu détailla avec curiosité les plats devant lui. Oh, le canard et la caille étaient donc tout deux des oiseaux. Ok. Bon à savoir. Penser à le noter dans un coin si jamais il retournait dans un restaurant français un jour. Et le steak du roux et bien… ressemblait à un steak, aucune surprise de ce côté-là. En se bâfrant, le brun retourna à son questionnement.

« Au fait, du coup, tu as eu quoi comme cadeau ? »

La question que seul un gamin de 5 ans pouvait poser quand son ami lui apprend qu’il a été laissé en plan par sa partenaire. Mais Raimu était un gamin de 5 ans, ne serait-ce que mentalement, donc cette question ne détonne pas plus que les autres venant de lui.

« Moi, j’ai eu des chocolats, regarde ! »

Et hop, de lui exhiber son propre cadeau sous le nez comme si l’autre s’en fichait et n’était pas un tout petit peu jaloux. Certes, ce n’étaient que des chocolats, mais ça restait bien que pas de cadeau du tout.

« Tu en veux ? »

C’est ça, remue le couteau dans la plaie.
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Jeu 5 Juil - 17:12


« L'ironie est un élément du bonheur. »


La jeune fille en était euphorique, elle n’avait même pas remarqué, que pour la première fois de sa vie, elle parlait poliment. Et même trop, en répétant deux fois un simple « s’il te plaît ». La réponse du roux, était assez drôle au final, elle sentait bien qu’il n’en avait pas du tout envie, mais ce n’est pas comme s’il avait le choix ? N’est-ce pas ? Le regardant partir, elle souriait. Commençant à réfléchir, elle se demandait, quand était-ce la dernière fois qu’elle c’était autant amusé ?
Levant la tête vers Raimu, elle se demandait pourquoi il s’excusait. Un mms a envoyé. Lily répéta la phrase dans sa tête. Essayant de comprendre, mais ce n’est quand le voyant sortir son téléphone qu’elle comprit vraiment ce qu’il allait faire. Enfin, n’ayant jamais eu de téléphone, elle en avait juste entendu parler entre deux couloirs ou par ses quelques amies, sms, mms tout c’est truc auquel elle ne pouvait réellement s’intéresser, sans ressentir une réelle peur. Même si la jeune femme se montrait forte, elle essayait de ne jamais montrer ses faiblesses, et celle-ci en était une majeure. Au fond, Lily aurait très bien pu s’intéressé à la technologie, même si son pouvoir la limitait, elle aurait très bien pu avoir un téléphone adapté à elle, où toutes ses choses comme les consoles, car elles sont recouverte de plastique et d’autre matériaux, donc il n’y aurait jamais eu de risque pour elle. Malheureusement, son pourvoir. Lui et à lui seul constituait une excuse des plus parfaites, qu’elle avait trouvé pour s’isoler encore plus, pas de métal, pas de téléphone, pas de discussion avec les gens, donc pas vraiment d’amies à qui s’accrocher et avec qui discuter. Rencontré les gens, faire connaissance et ne jamais les recroiser après, c’est souvent ce qu’il arrivait. Même si désormais, il existe des exceptions, c’est la règle générale qu’elle appliquait aux gens qui l’entouraient. Moins de problèmes, plus de tranquillité.

Plongée dans ses pensées la jeune femme sursauta légèrement en entendant Raimu lui demander son numéro... Oui, c’était tellement logique, de nos jours tout le monde possédaient un téléphone. Tous, sauf elle. Le regardant elle réagit extrêmement rapidement, et dis simplement « non ! » D’un ton sec et assez brutal. Cela ne lui ressemblait pas, mais sa réaction était justifiée, au fond, elle aurait aimé être comme les autres, et avoir un truc en métal qui fait bip-bip et jouer avec, mais on n’a pas toujours ce que l’on veut dans la vie.
Prenant une grande inspiration, elle sourit légèrement, pour essayé de montrer, et surtout de faire oublié à Raimu cette réaction très surprenante qu’elle avait eue auparavant. Lily ne levait jamais la voix. Elle préférait restée calme, quitte à faire semblant de se moquer de ce qu’on lui dit, même si cela est faux, juste pour ne montré aucune faiblesse. La confiance, quelque chose qu’elle n’accorde que très rarement ayant trop peur de se faire poignarder dans le dos. Au bout de quelques secondes de silence, une sorte de malaise s’était dressé entre eux. C’était ce que la jeune femme pouvait sentir, à cause de sa réaction, elle présumait. Souriant un peu plus elle prit la parole, avant que Shigeru ne revienne.

« Hum... C’est gentil à toi de me proposer, mais... Enfaite, je n’ai pas de téléphone, donc ce n’est pas possible. »

Lily lui sourit une dernière fois, avant de reprendre une expression neutre. Shigeru s’approchait de la table, elle le voyait arrivé passant entre plusieurs tables, la jeune Anglaise regarda Raimu une dernière fois, espérant qu’il n’aurait pas perçu cette légère faille en elle. Et en même temps elle attendait une réaction, ou peut-être une réponse. Peut-être une question de ça part ? Même si elle n’en avait pas envi, elle lui répondrait, car lui était adorable et semblait innocent, à moins qu’il l’était vraiment ?
Enfin, la maid revenait, il posa le verre au milieu de la table, et Lily le prit, elle ne fit pas attention au fait qu’il aurait pu directement lui donner. Regardant au fond du verre, c’était de l’eau. Elle fixa le verre, puis Shigeru. Faisant plusieurs aller-retour entre lui et le verre. Elle se demandait, comment es ce qu’il avait fait pour oublier ce qu’elle voulait alors qu’il avait juste fait l’aller retour ! Enfin elle supposait, qu’il n’avait pas été bavardé avec ses amis, surtout dans cette tenue. Avait-il vraiment une mémoire de poisson rouge ? À moins qu’il l’ait fait exprès pour une quelque sorte de vengeance ? La jeune femme pensait plus à la deuxième solution, pour elle oublier quelque chose aussi rapidement était impossible, et surtout irréel, dans son esprit, et seulement dans l’esprit de la jeune femme, car le roux avait vraiment oublié sa commande sur le cours chemin qui les séparait de la cuisine.

Pendant que Shigeru commandait, la jeune femme se leva. Disons qu’elle n’avait toujours pas oublié, le fait qu’il s’était trompé, et n’était du genre à le gardé pour elle. Lily se dirigea vers une table dernière eux. S’approchant d’une chaise libre, elle fusilla le garçon qui mangeait du regard puis la fille qui l’accompagnait. Et prit la chaise libre qui se trouvait à leur table. Elle ne leur avait pas adressé un mot, et ils semblaient avoir eu un peu peur. Enfin, elle s’en fichait elle avait eu sa chaise et c’est la seule chose qui compte. Retournant vers sa table, elle regarda Shigeru, toujours debout et Raimu qui semblait être absorbé par les plats qui venaient d’arrivée.
Rapide combat de regard avec le serveur qui semblait faire très attention à ce que leur table faisait, Lily qui avait toujours sa chaise en main le regardait déterminer à faire ce qu’elle voulait, même s’il en avait déjà marre de leur table. Puis, Victor semblait désespérer et parti. La jeune femme en profita et sans aucune grâce, et aucune subtilité elle posa la chaise à coté de Shigeru.

« Tiens ! Assieds-toi ! Peut-être que si es tu es assis, tu arriveras à te souvenir d’une malheureuse commande... Enfin si ton cerveau le permet ! »

Lui lançant un large sourire, elle retourna s’assoir, et écouté l’explication de Shigeru, de pourquoi il était seul pour la soirée. Raimu retourna à son questionnement. « Au fait, du coup, tu as eu quoi comme cadeau ? » En entendant cette phrase elle ne put se retenir de sourire. « Moi, j’ai eu des chocolats, regarde ! ». Son sourire grandissait de plus en plus. « Tu en veux ? ». Mettant sa main devant sa bouche la jeune fille ne put se retenir de rigoler. Est-ce qu’il se rendait compte de ce qu’il disait ? Est-ce qu’il le faisait exprès ? Reprenant avec grande difficulté son souffle, elle reprit un air qui semblait sérieux et regarda Raimu.

« Tu le fais exprès ? Ou... »

On pouvait deviner que le visage de Lily était assez sérieux, malgré le fait qu’on ne pouvait complètement lire son expression. Attendant la réponse de son camarde, même si elle n’avait pas fini sa phrase. Regardant Shigeru elle se dit que c’est deux là ne devait pas s’ennuyer dans leur chambre, souriant intérieurement, elle était assez contente de cette soirée.
Regardant son plat posé, et ses baguettes à côté, elle se demandait comment elle allait pouvoir manger une sorte d’oiseaux tout bizarre - une caille - avec de minables baguettes. Et puis le truc bizarre qui les accompagnait ressemblait vraiment à des champignons. C’est mangeable ça ? Se demandait la jeune femme dans sa tête. Attaquant son plat avec hésitation. Cela ne semblait pas si mauvais ? Compliqué à manger mais peut-être pas mauvais du tout ?!




Fiche Liens


Merci à Huyga, Chiharu, Sol', Anh, Kain, Hanae, Jak', Azil, Hanaka, Sven, Nitto pour vos vava' ♥️
Et Chiharu pour la sign'

Revenir en haut Aller en bas
Cherry A. Fever
avatar
jokers

Féminin Age : 23
Messages : 119
Inscription le : 18/01/2012
Localisation : Collée à une jolie fille ♥


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2eme année | 17 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Jeu 5 Juil - 23:45



Cherry contempla une dernière fois le ciel au-dessus de sa tête, tentant tant bien que mal de distinguer les constellations malgré la pollution lumineuse de la ville toute proche. Elle porta la bouteille posée près d’elle à ses lèvres, le goût amer de la bière lui envahissant les papilles. En temps normal elle n’aurait jamais osé boire aussi ouvertement de l’alcool – même étendue dans l’herbe du pensionnat en pleine nuit – mais nous n’étions pas en temps normal : plus ou moins toute la population Aomorienne avait été conviée au repas de Noël organisé par le directeur, ainsi la majorité des surveillants pouvant la chopper était en train d’y festoyer, elle ne risquait rien. On aurait pu penser que, une fêtarde comme l’arc-en-ciel, elle aurait pu se vexer de ne pas avoir été invitée à la dite sauterie où tout ce beau monde mangeait et s’amusait. Mais non, il n’en était rien ; Cherry était mieux dehors à regarder les étoiles en s’alcoolisant qu’à l’intérieur à offrir un cadeau à un parfait inconnu qu’elle exécrerait sûrement aussitôt. A coup sûr Ken savait qu’elle finirait par mettre le feu à sa table et c’était pour cela qu’aucune lettre d’invitation ne lui était parvenue. Peut-être, peut-être pas, elle s’en fichait.

Là-haut, est ce que ce n’était pas l’étoile du Berger ? Si, il lui semblait bien. L’étoile du Berger, ou juste Vénus pour les autres. La déesse de l’amour, celle qui avait fait tourner les têtes de tous ses confrères divins et sans doute divines également. La jeune femme se demandait à quoi elle pouvait bien ressembler ; était-elle blonde, un peu ronde, avec des yeux verts et des taches de rousseur ? Cherry se secoua ; ce n’était pas le moment de penser à Amber. Se levant péniblement, les muscles ankylosés à force d’être restés allongés à attendre dans le froid hivernal, elle rafla la bouteille au passage et se mit en tête de la vider entre sa position actuelle et la porte d’entrée du pensionnat. Challenge facile à relever.

Elle jeta le récipient vide dans une poubelle de l’entrée ; ainsi, personne ne pourrait savoir à qui elle appartenait. Comme le chemin jusqu’à sa chambre l’exigeait, elle se rapprocha de la grande salle où la fête battait son plein. Enfin « fête » elle n’appelait pas ça une fête digne de ce nom elle, mais enfin, si c’était au goût du dirlo pourquoi pas. Cet homme avait toujours été étrange de toute façon. Elle s’en approcha donc, assez pour voir les portes massives largement ouvertes et la lumière dorée des lustres et autres bougies se déverser sans heurts dans le couloir. Plus personne n’en gardait l’entrée à une heure si avancée, sans doute les majordomes-gardiens étaient-ils partis donner un coup de main là où on avait besoin d’eux. Souriant de ce sourire hautain qui était le sien, Cherry se détourna de cette soirée de ploucs et monta tranquillement les marches menant à son dortoir. Une marche, deux marches, trois marches… vingt-quatre marches… trente marches. Un bref regarde au premier étage, vide et elle s’engagea dans les escaliers pour le second. Une marche, deux marches, trois marches… douze marches, un bruit de pas. Précipités. Quelqu’un qui marche d’un pas rapide, dans les couloirs obscurs pendant que le corps enseignant au grand complet se tourne les pouces, rien de tels pour aiguiser la curiosité mal placée de l’américaine. Surtout quand elle a bu. Quoique, même à jeûne elle est intenable. Elle s’immobilisa donc, l’œil et les oreilles aux aguets. Une ombre froufroutante passa en dessous d’elle, filant vers les étages inférieurs avec une espèce de panique mêlée de regrets. Se penchant pour voir qui pouvait bien être cette énigmatique jeune fille fuyant elle ne savait quelle horreur, Cherry s’agrippa à la rampe. Et aperçu une chevelure rousse. Une chevelure qu’elle aurait pu reconnaitre entre mille.

Le fou rire la secoua comme un prunier, la faisant s’écrouler sur place alors même que l’apparition disparaissait dans l’escalier du rez-de-chaussée. Si elle mourrait maintenant, elle mourrait heureuse. Mourir de rire ce n’est pas donné à tout le monde, mais au moins elle peut être aurait cette chance. Ce dernier mot lui écorcha presque le cerveau et elle essuya machinalement une larme qui avait perlait à son œil. God. Elle ne pouvait y croire. C’était tentant certes mais… Non, elle ne voyait pas comment il se serait retrouvé habillé comme ça ! C’était juste impossible, cette école avait beau être la pire de toutes elle ne pouvait être assez tarée pour que lui porte ça ! Elle devait être en train d’halluciner. Voilà, elle était en plein rêve éveillé, en plein fantasme de son imagination la plus tordue et vénéneuse. Tout ça n’était que le délire de son imagination aggravé par les effets de l’alcool qui, finalement, commençaient à se faire sentir. Mais d’un autre côté… une petite vérification s’imposait, non ?

Comme l’arc-en-ciel l’avait repéré à l’allée, plus personne ne gardait l’entrée de la salle et elle y pénétra donc sans encombre. Momentanément éblouie par la lumière plus vive et les enjolivures absolument écœurantes qui couvraient les murs, Cherry resta quelques instants plantée comme un piquet au beau milieu du passage. Elle faisait un peu tâche avec son jean lacéré, sa superposition de débardeurs rose et gris, son cuir autour du poignet et ses converses défoncées profondément enfoncées dans la moelleuse moquette lie-de-vin. Rien que là, elle avait envie de faire demi-tour et fuir à toutes jambes. Mais elle ne pouvait pas. Car si jamais son hallucination n’en était pas une, elle aurait de quoi se foutre de Hooker jusqu’à la fin de sa vie, voire même de quoi lui pourrir sa mémoire en faisant en sorte que ses enfants et petits-enfants soient au courant des forfaits commis ce soir. Pour cette raison, pour la lutte, pour la foi, pour le sadisme et pour tous les méchants de ce monde, elle se devait de continuer. Cherry fit donc un pas en avant. Déambulant dans ce décor de cinéma comme un punk dans le Buckingham Palace et aussi à l’aise qu’un visiteur dans un zoo, elle chercha l’air de rien sa proie. En vain. Elle était sur le point de rebrousser chemin et admettre que la bière japonaise était bien plus forte que la bière américaine quand un bruit de chaise tout ce qu’il y a de pas discret attira son attention. Un sourire effrayant défigura son visage déjà effrayant. D’une pierre deux coups il semblerait bien.

« Scuse me, can I take a picture please ? »

Juste pour le regard que lui retourna Shigeru, Cherry aurait pu jouir sur place. Un savant mélange de terreur sans nom, de haine avec un nom de fruit, de colère à tendance violente et en même temps cette lueur fixe qu’ont dans le regard tous les lapins lorsqu’ils voient l’énorme 4x4 foncer droit sur eux prêt à les écraser. Et dans le cas présent, l’américaine se visualisait fort bien en gros bolide en train de rouler sur le corps sans vie de son Hooker. Nouveau coup d’œil de bas en haut et de haut en bas, suivi d’un nouveau sourire colgate et carnassier.

« Don’t forget to add an autograph with this. »

La suite, pas la peine de la décrire, elle aurait censurée de toute façon tellement les propos que tint le roux furent élogieux et évocateurs sur tout le respect qu’il portait à Cherry et sa génitrice. Il tourna ensuite les talons dans ce même froufrou qu’elle avait entendu plus tôt et s’enfuit sans demander son reste. Une belle victoire pour elle. Tournant alors son regard rose sur les autres occupants de la tablée, elle observa un long moment Lily d’un air évocateur avant d’enfin daigner se tourner sur le dernier présent. Lui c’était… le colocataire de Hooker. Voilà. Que faisait-il là ? Elle fronça légèrement les sourcils pour manifester sa surprise mais l’autre fut pris d’un frisson subit et, en deux à trois mouvements, avait dégagé le plancher en s’excusant rapidement auprès de sa partenaire. Satisfaite, Cherry se planter devant son amie. Mais était-ce bien son amie ? Mais l’alcool commençait à lui monter à la tête, elle avait envie de sortir et voir les étoiles et elle avait envie de faire des choses sales à la jeune femme en face d’elle. L’arc-en-ciel lui tendit une main, souriante.

« Salut. Ça te dit d’aller faire un tour ? »



ONE DAY, I'LL RULE THE WORLD with my Hooker ♥


Merci à Chiharu pour le gif, Anh, Azil, Gabrielle, Hyuga, Lilian et Solveig pour les avatars. Love ♥
I♥U :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Rez-de-chaussée :: Grande Salle-