AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Dim 8 Jan - 17:13

La lumière l’éblouit violemment, le forçant à fermer les yeux pour les protéger de cet éclat nocif pour eux. Derrière la lampe, dans l’ombre de la salle, un reflet inquiétant couru sur les lunettes de l’homme qui s’y cachait. La bouche pâteuse et encore un peu endormi, le garçon se gratta la cuisse à travers le tissu de son pyjama.

« Buichi Raimu, 1ère année, 16 ans, dortoir A001Bis ?
_ Oui ?
_ Non, rien, je vérifiais juste. »


Se faisant, un bruit de stylo qui gratte sur une feuille. Battant des paupières, Raimu réalisa un peu mieux dans quelle galère il était ; on venait de le tirer de son lit au beau milieu de la nuit pour l’emmener dans cette pièce qu’il ne connaissait pas où se trouvait un dangereux individu qu’il ne connaissait pas non plus.

« Et vous, qui êtes-vous ? demanda-t-il soupçonneux.
_ Raimu… je suis ta mère ! »

Raimu se réveilla en hurlant, faisant sursauter Glaceon et le reste des occupants de sa chambre. Encore cet affreux cauchemar. Pendant que ses colocataires lui criaient dessus, il plongea sa main dans sa poche sans les écouter - il s’était endormi tout habillé en rentrant des cours - et en sortit la carte un peu pliée et pleine de paillettes que lui avait remis le directeur ce soir là. Car non, ce n’était pas un rêve ; on l’avait bien kidnappé il y a près d’une semaine et Ken Matsumoto l’avait sommé de 1. participer à ce repas étrange qu’il organisait pour Noël et de 2. amener un cadeau à son/sa compagnon/compagne pour la soirée. Sauf qu’il avait fermement refusé de lui dire de qui il s’agissait, ce qui ne l’avait pas beaucoup aidé pour le choix du présent. Perdu dans ses sinistres pensées, un coussin habilement lancé par Shigeru qui s’était toujours pas remis de son cri le ramena sur Terre.

« Plutôt que de hurler à la mort, va te préparer !

Avant de murmurer un ton plus bas en passant ses mains sur ses écouteurs :

_ … connard. »

Navré de lui avoir défoncé ses tympans si fragiles, Raimu ne releva pas et s’exécuta avec un sourire contrit. Il s’était effondré sur son lit à peine la porte franchie si bien qu’il n’était ni changé ni coiffé, ni rien. Un coup à sa montre finit de le convaincre qu’il était dans la merde. Se jetant sur son armoire, il en tira le jean et la chemise qu’il avait prévu de mettre. Prenant exemple sur Dao et sa méthode de rangement, il envoya valser son uniforme dans un coin de la salle et enfila à toute vitesse ses vêtements propres. Le garçon se précipita dans la salle de bain pour tenter, vainement, de discipliner un peu sa tignasse rebelle, avant de pester en voyant que son tube de dentifrice était vide et prendre celui de Dao. Il avait encore sa brosse à dent dans la bouche quand ses colocataires l’appelèrent à l’aide, apparemment incapable de se débrouiller avec leur nœud de cravate sans lui. Grommelant des choses incompréhensibles, il les aida avant de courir terminer sa toilette au dessus de l’évier, comme cela se doit. La glace lui renvoya l’image d’un adolescent paniqué avec encore la marque de l’oreiller sur la joue mais il était trop pressé pour y faire attention, retournant au pas de course chercher sa cravate et son cadeau avant de filer dans le couloir sans demander son reste. Il avait oublié ses clefs. Il ne s’en rendit même pas compte. Marchant droit devant lui sans regarder où il allait, les yeux rivés sur la cravate écarlate qu’il se nouait autour du cou, il bouscula deux trois personnes sans faire attention. Ce n’est que quand il fut finalement arrivé devant les portes de la Grande Salle que Raimu s’arrêta, soufflant un instant.

« Carton d’invitation ?


Il tendit machinalement son bout de papier, cartonné et froissé, et l’homme eut une petite moue dédaigneuse devant son état. Il lui désigna ensuite un serveur qui allait l’accompagner jusqu’à sa table, « la 09 », et lui souhaita une agréable soirée.

_ Vous de même, répondit-il avant d’emboiter le pas à l’autre hurluberlu. »

C’est que Raimu avait des manières, mine de rien. Les yeux écarquillés, il découvrit la salle d’un air émerveillé en essayant de ne pas se faire distancer par son serveur par la même occasion. Les murs étaient couverts de dorures, le sol et les rideaux masquant les hautes fenêtres couleur lie de vin, une fontaine avait été installée dans le centre de la salle. Et là, devant la fontaine, installée face à il ne savait trop quel Dom Juan d’opérette, Hikari. Il la dévora du regard ; elle était sublime, comme toujours. Seul le toussotement impérieux de Victor, puisque tel été le nom du barman, le sortit de ses rêves éveillés.

« Là-bas, lui dit-il. »

Suivant son doigt, il vit une table près d’une fenêtre, les deux chaises en étaient encore vides ; ouf, il était arrivé à temps ! Remerciant le garçon, il s’avança jusqu’à la table et se laissa tomber sur son siège. Aussitôt, son regard vert chercha la tignasse blonde d’Hikari mais son image restait floue à cause de l’eau de la fontaine qui la masquait. Raimu soupira longuement. Eh bien, tant pis ! Il était là pour faire de nouvelles rencontres de toute façon, non ? Se redressant, il attrapa le menu posé à sa droite, conversant son cadeau en sécurité sur ses genoux. La carte était pleine de noms étranges et pas du tout japonais mais il la lit tout de même, vaille que vaille. Entre deux prises de tête, il se mit à espérer :

« Pourvu que la personne avec moi soit sympa et, surtout, pourvu qu’elle parle français ! »

L’espoir fait vivre.


Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Dim 8 Jan - 21:52

« Il n'est jamais trop tard pour être en retard. »



Lily marchait d’un pas tranquille dans les couloirs. Seul le bruit de ses talons raisonnait. Elle était en retard encore... Pourquoi ? Et pour aller ou ? Et bien il faut revenir un peu en avant...

« Bon, alors... »
« Dite monsieur, qu’es ce que je fous là ? J’ai pas que ça à faire ! »
« Tant mieux, alors si tu veux gagner tu temps, tu va faire ce que je te dis ! Prend cette invitation, tu iras au diner de Noël, avec... Ca c’est un secret ♥ Et n’oublie d’apporter un cadeau ! »
« Pfff... de toute façon j’en ai rien à faire de la personne avec qui je suis, parce que j’veux pas y aller ! »
Lily regarda le directeur, qui avait un regard de tueur... « Ok » dit elle de ronchonnant. Elle prit l’invitation et parti en claquant la porte.

Voila comment tous à commencer, à peu près. C’était dans le bureau du directeur. Comment elle est arrivée au bureau ? Et bien, elle ne s’est plus vraiment comment si pourquoi. Mais le directeur lui donner une invitation et l’a carrément obligé à y aller. En plus, elle n’avait pas vraiment le choix, elle avait trop peur des conséquences s’il elle refusait, et passez plus de temps dans ce lieu ne la réjouissait pas vraiment aussi.

Mais bon, passons. Le jour tant attendu arriva, et plus rapidement qu’elle ne l’aurait pensé. C’était une comme toutes les autres, des cours pas très intéressant, puis après Lily se réfugia sur le toit, comme elle avait pris l’habitude, que soit le jour ou la nuit. N’ayant ni de montre, ni de téléphone, elle n’eut remarqué l’heure tardive, que lorsque les élèves commencèrent à rentré pour se préparer. Fumant une dernière cigarette, elle regagna sa chambre, pour elle aussi se préparer. Rentrant dans sa chambre, toujours aussi vide, elle prit une douche et s’habilla pour l’occasion. Elle était vêtue d’une robe simple et de talon haut, tout ce qu’il y a de plus banale, pour elle. Elle avait failli oublier de mettre ses gants, mais quand fit fondre sa poigné de porte, le retour à la réalité fut plutôt douloureux pour elle. Elle se dit qu’un jour peut être elle pourra contrôler son don. Enfin, là n’était pas le sujet. Elle prit son manteau, fouillant dans ses poches pour vérifier qu’elle n’avait rien oublié. Murmurant pour elle-même :


« Clé, ok. Invitation, ok. Cadeau, et merde !! »

Lily regarda rapidement autour d’elle. Car oui, elle avait complément oublié d’acheter un truc pour la personne avec qui elle allait diner. Elle aurait pu partir sans rien apporter mais, comme elle ne savait pas qui elle allait avoir en face s’elle. Et que déjà ca se faisait pas, ensuite s’il cette personne était chiante elle allait lui reprocher. Et donc Lily mettrai du temps. Et... Enfin vous voyer ? Il fallait mieux qu’elle prenne un truc même nul.

« Réfléchit, réfléchit, réfléchit... » Disait t’elle tout en regardant autour d’elle. « Des clémentines ? Nan. Des cours ? Non plus. Une peluche ? Bof. Une figurine d’animaux ? Hors de question c’est à moi ! Un livre ? Pourquoi pas, mais c’est de l’anglais et pas en Japonnais. Des cupecakes ? Ouais mais j’crois qu’ils sont vieux. Eureeeeka !! »

Vous vous savoir ce qu’es le cadeau ? Et bien, c’est simple, quand elle est partie acheter ses gâteaux, la vendeuse, qui l’adore, car c’est une cliente fidèle, même si Lily s’en fiche complètement. Lui a offert une boite de chocolat. Et comme la jeune fille n’a pas encore entamé la boite, elle s’est dit que ce sera parfait ! Et par manque de temps elle n’avait pas mieux. Et n’avait plus de temps de réfléchir.
Elle prit les chocolats qui trainaient dans sa chambre. Et qu’il allait lui servir de cadeau, l’emballa rapidement dans du papier journal, car elle n’avait rien de mieux. Et regarda l’heure. 20h09. Lily prit rapidement le cadeau, et partie en fermant la porte, ou plutôt en la claquant.

Voila, tous cela expliquait parfaitement pourquoi elle était en retard. Et donc elle n’avait pas besoin de se pressez.
Lily marchait tranquillement dans les couloirs, ou plutôt des escaliers, car il fallait qu’elle descende les trois étages. Enfin, arrivant devant la grande salle un homme lui demanda son invitation, avant de le suivre jusqu'à sa table. Il semblait, que presque toutes les personnes étaient arrivées. Elle reconnaissait quelque visage parmi les toutes cette foule. Autant de monde la désespérait, et avant même qu’elle arrive à sa table elle se demandait déjà quand es ce qu’elle aurait le droit de partir. Mais bon, prenant son courage à demain, et une grande inspiration. Elle arriva vers la table que le serveur lui avait indiquée.


« Bonsoir »

Lily dévisagea l’inconnu, en se disant qu’elle était encore tombée sur un gamin de 14ans. Elle prit place en face de lui sans dire un mot de plus. Attendant, une réponse, ou plutôt la fin du repas. Jetant un rapide coup d’œil, autour d’elle, elle se dit qu’il fallait se prendre au jeu et que cela pourrait être sympa ? Hum, elle avait oublié quelque chose. Ah oui... Son retard, il fallait s’excuser. Pas la peine s’il ne lui faisait pas de remarque, pas besoin de parler, se dit Lily.
Le repas promettait d’être joyeux ? Qui sait...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Dim 8 Jan - 22:34

Ces chandeliers étaient vraiment magnifiques. D’or massif apparemment, mais il possédait des ornements légers qui contrastaient avec l’habituellement pesanteur qui accompagnait les objets d’or. Des lianes ornées de feuilles montaient à l’assaut de son pied couvert de végétation, courant le long de ses bras jusqu’à éclore en trop fleur dorées d’où sortaient les flammes vives des bougies. Vraiment du très beau travail. Raimu ne doutait pas que les directeurs les avait fait directement venir de l’étranger, peut être même de la France vu qu’il semblait éprouver une véritable passion pour ce pays si éloigné ? Il n’avait fait qu’en entendre parler, mais il se serait même déguisé en l’un de roi français pour un obscur bal masqué qu’il aurait donné dans le pensionnat avant que le jeune garçon ne soit inscrit. Quel dommage, il aurait tout donné pour voir ça.

Le menton dans le creux de la paume, le regard perdu dans les flammes, un bruit distinct de talons hauts lui fit dresser la tête. La moquette de salle avait beau en étouffer la majeure partie, aucune chaussures masculines ne faisaient ce bruit là. Lorsqu’il tourna finalement le visage vers l’origine du son, une dame s’avançait vers lui. Avec sa robe simple et ses gants aux mains, elle avait un air très distingué que ne confèrent pas les montagnes de bijoux et les pots de peintures dont se parent celles qui veulent l’être. En somme, même le paquet mal emballé entre ses mains semblait d’une valeur inestimable. Raimu avala sa salive de travers, réalisant qu’il allait passer la soirée en tête à tête avec cette créature qui devait être de très loin son aînée. Pas une prof tout de même, hein ?

Ce n’est que quand il se leva, quand elle fut à sa hauteur, que les autres détails lui sautèrent aux yeux. Déjà, elle avait beau porter des talons démesurés - de son point de vue - il était plus grand qu’elle. Ensuite, ses cheveux étaient incontestablement bleus. Bleu. Bleu. Bleu. Il lui fit son plus charmant sourire.

« Bonsoir, lui dit-elle avant de s’asseoir.
_ Bonsoir, répondit-il en prenant place à son tour. »

Si au début il s’était senti un peu minable avec son pauvre ensemble jean-chemise, la découverte de sa vis-à-vis le décomplexait un peu. La vue d’une mèche folle dans sa chevelure des plus étranges finit de le convaincre qu’il n’avait rien à craindre, qu’ils étaient bien tout deux de la même espèce : des adolescents.

« Je m’appelle Buichi Raimu, dit-il pour entamer la conversation. Mais appelle moi Raimu. Et toi ? »

Il continua de sourire, plus amical que jamais. Cette fille lui plaisait bien. Sa tenue sobre faisait ressortir la couleur inhabituelle de ses cheveux et ce contraste n’était pas sans attrait. Il attendit qu’elle se présente et, d’un geste fluide lui tendit le cadeau qu’il avait préparé pour, sans alors savoir que c’était pour elle précisément.

« Tiens, voici ton cadeau. Je te le donne maintenant mais tu n’es pas obligée de l’ouvrir immédiatement, fais comme tu sens. Ah, et excuse moi pour le papier cadeau, ils n’avaient plus que celui-là au magasin… »

Des petits rênes avec des nez rouges se dandinaient dessus, accompagnés d’un Père Noël en caleçon en train de courir après son pantalon. Il l’aurait trouvé marrant en toute autre circonstance, il espéra que elle aussi possédait le sens de l’humour. Et que se cachait-il sous le papier si particulier, au fait ? Un recueil de pièces de Shakespeare, 5 pour être exact : Songe d’une nuit d’été, Othello, Roméo et Juliette, la Tempête et la Nuit des rois. Raimu les avait toutes lues et adorées, il espérait que Lily aussi.

« Sinon, s’exclama-t-il en attrapant son menu, tu sais lire le français ? Parce que moi, j’y comprends rien, ajouta-t-il en cachant sa bouche de sa main, jetant des regards soupçonneux au serveur un peu plus loin. »

Comme s’il avait peur que Victor se vexe.


Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Lun 9 Jan - 20:46

« Tout vrai langage est incompréhensible. »


Injuste. C’est le mot que Lily avait eu en tête avant de s’assoir. Pourquoi ? Eh bien, c’est simple elle était encore et toujours petite. Jetant un regard pour voir de combien elle était plus petite, Estimation : plus de 15cm, et elle était en talon. Elle était désespérément petite. Mais le sourire du jeune homme ne la laissait pas indifférente. Disons, qu’il semblait plutôt étonné, sa taille ? Ses cheveux ? Sa tenue ? Elle s’en fichait, car à cette instant elle était encore dans l’idée que plus vite elle serait partie mieux ce serait.
Raimu ? C’était son nom. Ce prénom ne semblait pas indifférent à Lily. Pourquoi ? Elle ne savait plus, mais ce nom lui disait quelque chose. Elle avait beau réfléchir, impossible de se souvenir. Enfin passons, ca lui reviendrai peut être ? Ou pas. Pendant qu’elle réfléchissait elle avait oublié de répondre. Tête en l’air, oui , ça elle ne pouvait rien y faire.


« Lily, enchanté ! »

Dit-elle le sourire aux lèvres, enfaite, elle lui rendant ce sourire si sincère qu’il lui faisait ressentir au plus profond d’elle. Ce garçon aux cheveux châtain, et ses yeux... Que Lily n’a pu en aucun cas raté, tellement il était vert et sublime. Et sans exagération ! Lily reprit une expression neutre, attendant de voir la suite, et s’il était bavard.
C’était impressionnant, on aurait dit qu’il ne pouvait pas s’arrêter de sourire. Et cela commençait à bien l’amuser. Raimu lui tendis son cadeau, le papier cadeau était très drôle et pourtant il trouvait le moyen de s’en excusez. Elle prit la chose entre ses mains, tout cela pesait assez lourds quand même. Mais qu’es ce que cela pouvait bien être ? Espérons que se soit un truc qui ne lui poserait pas de problème avec son pourvoir. Mais cela était une autre histoire, et Raimu allait s’en rendre compte bien assez tôt, à cause des couverts fait en métal.


« Tu n’a pas à t’excuser pour le papier cadeau, regarde le mien il n’est pas mieux ! » Dit-elle en rigolant légèrement et en tendant son cadeau à Raimu.

Bon maintenant question fatidique, ouvrir ou ne pas ouvrir ? Fixant l’objet de toutes ses forces elle se dit qu’il allait falloir y aller de toute façon, il aurait fallu l’ouvrir à un moment ou à un autre. Tournant le paquet dans un peut tout les sens, elle fini par trouver un morceau de scotch et déballa délicatement le cadeau. Les yeux de Lily s'écarquilleraient, jusqu'à s’ouvrir en grand. Comment ? Ou ? Et... et... Impossible ? Alors les gens qui lisaient ceci pouvaient encore exister, Lily pensait que tous les gens maintenant n’aimaient que les consoles pleines de métal auquel elle ne pouvait pas jouer. Un large sourire apparaissait sur le visage de Lily. Elle était heureuse, cella faisait longtemps qu’elle n’avait pas lu un bon livre comme celui-ci. Feuilletant le recueil, elle s’arrêta sur le dernier, un de ses préférer : La nuit des rois. Murmurant pour elle-même :

« Celui-ci, il est trop bien »

Raimu avait-il entendu ? Peut être, elle s’en fichait. Lily était très contente et le remerciait vraiment beaucoup. Levant les yeux elle se demandait s’il allait lui ouvrir son cadeau ou attendre ? Mais préféra engager la conversation, pour une fois.

« Ton cadeau est vraiment parfait. Merci, beaucoup, j’adore. Le mien est vraiment nul comparé au tien, désolée... » Dit elle en baissant les yeux

Voila, elle s’était excusez, elle n’aimait vraiment pas le faire, mais là c’était comme si elle en était obligée et puis cela ne la dérangeait pas, car elle commençait à apprécier de plus en plus ce garçon. Et puis son cadeau était vraiment nul... En plus, il fallait espérer que Raimu aime les chocolats et tous.
Raimu s’exclama le menu, en main. C’est vrai ils étaient à table et ils fallaient commander. Elle prit le menu, tout en l’écoutant. Du Français ? Hum, elle commença lire la carte.
Lily avait quelque notion de Français, car avant elle habitait en Angleterre et son père l’avait obligé à apprendre cette langue. Il disait que la guerre devait recommencer, et la France était un grand ennemi. Bla, bla et bla... C’est pour cela qu’elle devait apprendre le Français, pour être proche de ses ennemis, pour mieux les combattre... Le problème ? Lily n’aimait pas les cours, ni les langues et encore moins ce qu’on lui obligeait à faire. Et donc ? Aussitôt qu’elle avait passé le concours, elle s’était empressez d’oublier cette langue compliqué, et bizarre. Essayant de se rappeler ses lointains cours...


« J’arrive à peu près à lire le Français, mais je ne comprends pas grand-chose. Quelque mots, tous au plus. De l’anglais aurait été beaucoup plus simple ! » Dit elle en ronchonnant. Tendant la carte vers Raimu, elle montra une ligne précise. « Là, il y a marqué Grenouille » Descendant un peu plus bas. « Ici, bœuf » Et enfin, tous en bas. « Fromage et en dessous île fo... flo... quelque chose »

Voila, elle ne pouvait pas faire mieux. Bien, sur le reste de la carte était encore long. Elle n'avait pu déchiffrer que quatre lignes sur beaucoup ! Ce n’était pas grand-chose mais tout cela remontait à tellement loin. Le serveur, les regardaient du coin de l’œil comme si il était pressé qu’ils choisissent. Et en même temps les prenant un peu pour des attarder. Et c’est pour cela que Lily allait prendre tous son temps. Et puis ils avaient toute la soirée. Ce n’est pas le serveur qu’il allait les embêter, car a ce jeu la Lily était très forte.


Dernière édition par Lily Goldsmith le Mar 10 Jan - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Lun 9 Jan - 22:32

« Lily, enchantée ! »

Tiens, un prénom étranger ? Raimu haussa des sourcils surpris mais retint sa remarque, préférant attendre qu’elle se vérifie plutôt que de passer pour un idiot dans le cas contraire. La jeune fille répondit à son sourire et il se dit que, s’ils continuaient comme ça, ils auraient des crampes aux zygomatiques avant la fin de la soirée. Quoique, les siens étaient déjà remarquablement bien entrainés, ils devraient tenir jusqu’au bout, mais ceux de sa compagne ? Après un rapide coup d’œil vers ses joues rosées il songea que, jolie comme un cœur, elle n’avait même pas besoin de sourire au point de montrer ses dents pour que l’on ressente son contentement. Ses yeux bleus étaient bien assez expressifs à eux seuls.

Elle pris son cadeau avec une moue circonspecte, comme si elle cherchait à deviner au poids ce que cela pouvait bien être, mais lui sourit quand il s’excusa pour le papier cadeau. Apparemment, elle l’aimait bien. Donc elle avait le sens de l’humour. Un bon point pour elle. Lily alla même jusqu’à surenchérir en lui tendant son propre présent, enroulé dans une feuille de journal, lui ventant la comparaison peu flatteuse entre leurs deux paquets. Elle maitrisait donc aussi l’auto-dérision. Deuxième bon point. Promis, si elle arrivait jusqu’à dix, le prochain bentô qu’il ferait au club de cuisine serait pour elle.

« Mais non, il est très bien ton emballage
, dit-il en l’attrapant. Ooh, c’est la page culinaire en plus ! Ma préférée ! »

Raimu rit, lisant en diagonale la recette de cette semaine ; tarte au citron meringuée et sa crème chantilly. Dieu, son dessert préféré. Il fallait absolument qu’il garde ce papier.

Pendant ce temps, Lily attaqua l’ouverture de son propre cadeau. Les yeux rivés sur elle pour jauger de sa réaction, il la regarda défaire délicatement le scotch qui retenait le livre caché et, tout aussi doucement, l’en sortir. À croire qu’elle ne savait pas aller vite, alors que lui était plus stressé que jamais. À moins qu’elle prenne son temps de peur de ce qu’elle pourrait bien y trouver. Ou pour savourer le moment présent. Ou pour le faire chier. Ou juste parce qu’elle ne savait rien faire sans élégance. Toujours est-il qu’elle finit par l’ouvrir, ce foutu cadeau. Son visage émerveillé en voyant la couverture fut la plus belle des récompenses. Elle murmura quelque chose pour elle-même, le visage illuminé par le plus beau sourire qu’il lui ait vu jusqu’ici.

« Ton cadeau est vraiment parfait. Merci, beaucoup, j’adore.
_ Ah, de rien, ça me fait plaisir
, dit-il en se frottant la tête d’un air gêné. J’avais peur de faire un peu trop « intello », mais ce recueil est trop bien pour tomber dans l’oubli !

Et de ce fait, il avait eu de la chance de tomber sur elle. Après tout, qui d’autre dans cet internat se serait extasié de la sorte devant des pièces de Shakespeare ? Pas grand monde, malheureusement. Sauf peut être Ema et Lillian, ses collègue bibliovores. Mais le directeur n’aurait jamais été assez gentil pour le mettre avec quelqu’un qu’il connaissait, ça c’était sûr.

_ Le mien est vraiment nul comparé au tien, désolée...
_ Laisses moi regarder ce que c’est et je te dirai après. »


Détachant avec soin la recette, Raimu vit enfin ce qu’il enveloppait. Une boite. Wah. Bon, autant l’ouvrir pour savoir ce qu’elle contenait ! Le suspense à son comble, il souleva le couvercle et l’odeur amer du chocolat vint lui flotter au visage.

« Oh, des chocolats artisanaux !
s’exclama-t-il en en prenant un et le mettant dans sa bouche. Huuum, merci ! J’en mangerai un tous les jours en pensant à toi ! »

Un seul, oui. Parce qu’après il avait peur d’être malade. Le garçon ne raffolait pas particulièrement de tout ce qui était sucré et qui avait la fâcheuse habitude de lui donner de terribles crampes d’estomac, voire même de le forcer à passer la nuit la tête dans la cuvette des toilettes. Mais en petite quantité, ça passait très bien. Mais ça, Lily n’avait pas besoin de le savoir. Aussi lui fit-il un sourire - peut être un peu marron à cause du cacao - et enchaina sur la question du menu qui était hautement plus important à ses yeux.

Elle lisait le français. Amen. Le regard plein d’admiration d’un chiot perdu pour son maitre, Raimu la couva du regard pendant qu’elle ronchonnait parce qu’elle aurait préféré de l’anglais. Lui aussi le parlait, du fait de sa bonne éducation, mais il ne doutait pas une seconde qu’elle était bien meilleur que lui.

« Tu es étrangère, non ? C’est trop cool ! »


Puis il se pencha en même temps qu’elle et l’écouta lui apprendre les quelques mots français qu’elle connaissait. Quelle langue barbare. Lily, près de lui, sentait le shampoing et le savon et quand elle parlait, l’odeur acre de la fumée de cigarette venait lui piquer les narines. Le garçon n’avait aucun avis particulier sur les fumeurs et la cigarette en général, sans pour autant approuver ceux qui se noircissaient les poumons avec. Mais elle, ça lui allait bien. Cette fille était trop rock’n’roll, il en aurait pleuré.

« Ok, s’exclama-t-il en se redressant, son propre menu dans les mains, je crois qu’on a pas trop le choix, hein ? »

Fermant les yeux, il fit courir son doigt au dessus de la carte avant de l’abaisser sur un plat au hasard. Gésiers aux escargots crème d’ail. Kézako ? Et en japonais, ça donnait ?

« Je vais prendre… ça, dit-il en montrant son choix à sa compagne. T’en penses quoi ? Tu crois que c’est mangeable ?

Raimu avait l’air vaguement inquiet en disant cela mais c’était plus de l’humour qu’autre chose. De toute façon, il le mangerait, qu’importe ce qui atterrirait dans son assiette.

_ À ton tour maintenant ! lança-t-il à la jeune fille. Tu veux choisir comme ça ? Sinon, tu peux aussi choisir aux fléchettes !

Ce faisant, d’un mouvement de poignet, il fit apparaitre quatre fléchettes rouges entre les doigts de sa main gauche - un magicien ne sort jamais sans son attirail. Les posant devant elle, il attrapa ensuite son menu et l’ouvrit en grand entre eux.

_ Vas-y, vise et tire ! Mais fais attention à ne pas me toucher ! »


Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mer 11 Jan - 18:12

« Un repas est insipide, s’il n’est assaisonné d’un brin de folie. »


Quoi ? La page culinaire ? Se demandait Lily. Un instant, elle s’était demandée s’il était sérieux, ou si c’était de l’ironie ? Au final, et après l’avoir regardée lire rapidement la recette, elle se dit que ça devait être vraie. Souriant légèrement, elle le trouvait assez comique et un peu naïf. Mais elle ne s’ennuyait pas, et était quand même contente d’être venue, même si elle avait été forcée. Le repas promettait d’être intéressant et la jeune fille n’était pas au bout de ses surprises.
Lily déballa délicatement sont cadeau, sans raison particulière. Et puis il n’était pas pressez ? Lily était vraiment contente de se cadeau. Déjà, cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas lu, et puis, ça lui permettrai de passé le temps, quand elle serait toute seul dans sa chambre. Elle fit savoir à Raimu qu’elle appréciait ce cadeau, et lui répondit que ça lui faisait plaisir aussi, qu’il avait peur que sa fasse trop intelligent et qu’il ne fallait pas qu’il tombe dans l’oublie. Lily eut besoin de quelque seconde de réflexions pour comprendre ce mot : « intello ». Oui, cela ne faisait que quelque année, deux à trois ans tous au plus qu’elle parlait le Japonais, et ne comprenait pas toujours ce qu’on lui disait quand les gens parlaient en abrégé ou un langage trop familier. Elle ne montra aucun signe de son incompréhension à son camarade. Elle lui répondit par un sourire ainsi qu’un hochement de tête, lui signifiant qu’elle était complètement d’accord lui.


« Tous à fait d’accord avec toi »


Lily s’excusa de son cadeau qu’elle trouvait nul comparer au sien. Et même si Raimu en semblait apprécier, et lui disait qu’il en mangerait un tous les jours. Elle restait septique et se disait qu’un recueil ne valait pas une malheureuse boite de chocolat.
Enfin passons, vinrent le moment de la lecture de cette carte. Lily avait beau lire le français, elle ne savait pas le traduire et cela était vraiment problématique. Les quatre, voir cinq malheureux mot qu’elle connaissait ne suffisait vraiment pas à comprendre l’étendu de tous ce menu. Et puis Lily restait vraiment réservée quand au contenu de ses traductions et de la carte. Du fait que pour elle les grenouilles ne se mange pas et pourtant elle était presque sur que ce mot était bien traduit. Bizarre ? Enfin, les français devaient manger des choses pas très commodes...
Lily fut surprise de la question de Raimu. Oui, elle était étrangère, mais cela se voyait tant que ça ? Elle se demanda s’il l'a mépriserait comme elle ne venait pas d’ici ? Ou qu’elle aurait droit à des remarques désagréables ? Cela ne la dérangerait pas, elle ignorait et puis c’est tous. Mais la réponse de se questionnement arriva bien vite. Il trouvait ça « cool ». Cela fit sourire Lily, et lui répondit dans un hochement de tête, pour lui dire que oui, il avait raison.


« J’ai toujours vécu en Angleterre, puis je suis venu ici à cause de mon pouvoir... »

Quand elle dit ses mots, sa voix était la plus neutre possible. Elle n’avait aucune émotion, comme si, elle ne pouvait savoir si cette période, sa vie et tous ce qu’elle était, tous ce que le monde faisait qu’elle était elle et pas une autre personne. Oui, elle ne pouvait savoir si cela était positif ou négatif. Bien sur, elle avait vécu de bon moment là bas mais aussi d’autre très atroce, qu’elle préférait oublier. Ou ne jamais s’en souvenir. Après quelque seconde, elle sourit à Raimu, histoire de lui montré que tous allait bien. Ou en tous cas de lui faire croire cela.

« Mais... Dis moi, cela se voit beaucoup que je ne viens pas d’ici ? » Et elle rajouta en rigolant. « Toi qui viens d’ici ? »

Oui, elle était plus ou moins sur qu’il venait d’ici, ou presque persuadée. Le seul fait qui lui permettait de douté était ses yeux, car il n’est pas courant de voir des Japonais avec des yeux comme les siens. Et puis on ne sait jamais, il y a tellement de personne étranger dans ce pensionnat. Oui, Lily avait observé du toit, un grand nombre de personne ayant les cheveux blond, brun et encore plein d’autres couleurs peu ordinaires, un peu comme les siens.
Enfin, passons. Raimu se redressa, en lui disant qu’il n’avait pas trop le choix. Lily était complètement d’accord, mais garda une expression neutre en attendant de voir qu’es ce qu’il avait derrière la tête. Elle le vit fermer les yeux, puis désigné un plat au hasard. Après il montra son choix à Lily en lui demandant qu’es ce qu’elle en pensait. Lily regarda, elle n’y comprenait toujours rien. Et cela commençait à l’énervé. Elle se demandait qui était le crétin qui avait fait écrire les menus en français ! Lily se disait que ça devait être se directeur pas très commode et assez flippant. Regardant encore ce que Raimu avait désigné, elle sourit en lui disant.


« J’en pense que... tu le seras quand ça sera devant toi ! On verra si ta de la chance aujourd’hui ?! »

Elle fini sa phrase en rigolant à moitié. Reprenant son sérieux, elle continu à de lire cette carte, qui l’énervait plus qu’autre chose, même si cela ne pouvait se voir de l’extérieur. Raimu recommença à parler. Lily l’écoutait tous en regardant la carte, mais quand elle entendit le mot fléchette, elle releva la tête immédiatement. Et pof ! Comme par magie Raimu sortit quatre fléchettes rouges, en lui disant de tirer sur le menu. C’était des petites fléchettes en plastique, pas de soucis concernant son pouvoir. Lily était rassurer et elle avait une petite idée dernière la tête. Lily prit deux fléchettes, lançant un regard complice à Raimu. Elle espérait qu’il comprendrait rapidement ce qu’elle avait dernière la tête. Mettant son indexe gauche devant sa bouche, en lui faisant un grand « chute ». Elle prit une fléchette dans sa main droite et elle visa le serveur. Le serveur qui les avait accompagné et qu’il allait les servir pendant tous le repas. Son nom était Victor. Comme il leurs tournaient le dos Lily visa ses fesses. Et hop ! TOUCHÉE ! En plein dans le mille !

Fière d’elle, Lily explosa de rire et se cacha dernière son menu pour ne pas que Victor la voit. Elle regarda Raimu, et espérait qu’il ne se fasse pas repérer. Victor furieux passa devant leur table, il ne sembla pas remarqué que c’était eux qu’il cherchait. Mais les autres fléchettes étaient voyantes. Les deux dernière était resté dans la main de Raimu, mais il ne semblait pas les cachés. Mince vite le serveur allait les voir, et là se serait fini. Pas le temps de parler, elle mit sa main sur celle de Raimu rapidement. Victor les regarda, une dernière fois et voyant qu’il se tenait la main il reparti ailleurs, croyant surement qu’il était ensemble ? Qui sait ce qui pouvait se passer dans sa tête. Lily regarda Raimu, puis enleva sa main de la sienne en lui disant :


« C’était moins une ! »

Reprenant ses esprits, elle fit une pause, une minute ou deux tous aux plus. Bon où es ce qu’il en était ? Ah oui, il fallait choisir ! Elle prit une autre fléchette, et comme il lui avait dit de faire elle tira dans le menu. Lily avait tiré assez fort mais n’avait rien cassé. Se rapprochant pour lire ce qu’il y avait marqué : Salade de jambon de Bayonne sur toast de chèvre chaud.
Cela ne lui disait rien du tout, mais bon. A cause de se directeur il allait surement manger des plats qu’il ne connaissait pas, donc ce n’était pas forcement mal ? Enfin, il fallait attendre de voir la tête des plats. Et puis il fallait gouter avant de critiquer ! Voila, a quoi pensait Lily, maintenant que le calme était revenue à leurs table. Montrant à Raimu sur quoi elle était tombé.


« A toi maintenant ! »

Dit elle a Raimu, car après l’entrée il faillait choisir un plat ! Et puis un dessert... Le repas promettait d’être copieux.


Fiche Liens


Merci à Huyga, Chiharu, Sol', Anh, Kain, Hanae, Jak', Azil, Hanaka, Sven, Nitto pour vos vava' ♥️
Et Chiharu pour la sign'



Dernière édition par Lily Goldsmith le Sam 14 Jan - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Sam 14 Jan - 14:17

Lily acquiesça à sa longue tirade argumentant qu’un recueil de cette qualité ne devait en aucun cas être perdu, tomber dans l’oubli. Elle aimait la littérature mais, en plus, elle aimait la bonne littérature. 3 points. Ça voulait dire que les lectures un peu difficiles - et il faut avouer que Shakespeare en a sans doute découragé plus d’un - ne lui faisait pas peur, peut être même avait-elle une jolie bibliothèque bien remplie dans sa chambre. Il faudrait qu’il la présente à Ema, pensa-t-il. Et à Lilian aussi. Et à eux quatre ils reformeraient le cercle des poètes disparus. Il frissonnait rien qu’à les imaginer, assis à même le sol d’une vieille caverne, se passant des ouvrages usés entre les mains, lisant en cœur l’adage habituel qui leur servait également de mode de vie « Je partis dans les bois parce que je voulais vivre sans me hâter. Et sucer toute la moelle secrète de la vie... Je voulais chasser tout ce qui dénaturait la vie. Pour ne pas au soir de la vieillesse, découvrir que je n'avais pas vécu. »… Brr, il fallait qu’il se calme.

Raimu ne se posa pas trop de question sur l’étrangeté du menu tel que le traduisait la jeune fille. Après tout, il était cuisinier dans l’âme et ça faisait longtemps qu’il avait découvert les mets étranges qu’engloutissaient les français. Grenouilles et escargots n’en étaient qu’un simple exemple. D’un certain côté il espérait ne pas tomber sur ce genre de plats… exotiques, de peur de ne pouvoir l’avaler, d’un autre sa curiosité naturelle lui faisait désirer le contraire. Quel goût ça peut bien avoir, une grenouille ? Et puis, ça se mange comment ? Après tout, ça a pas grand-chose sur les os, la viande doit être un peu maigre… Peut être que les français avaient un petit appétit ? Bizarrement, il en doutait.

Quand finalement il lui posa une question sur ses origines, il vit une curieuse lueur passer dans le regard de Lily. Comme si elle redoutait un peu ce qu’il allait dire ensuite. Certes, les japonais n’étaient pas réputés pour être un peuple très accueillant, surtout vis-à-vis des étrangers. Ce qui ne les empêchaient pas d’entretenir une véritable fascination pour les français, qu’ils imaginaient tous blonds aux yeux bleus, riches et galants à souhait. Assez paradoxal, en somme. Mais Aomori n’était pas une école comme les autres et même si la majorité des élèves restaient des nippons, il y avait tellement d’étudiants venus d’ailleurs que le plus raciste d’entre eux avaient du se faire à l’idée depuis longtemps. Et, comble du bonheur, Raimu n’avait jamais été raciste. Il ne rêvait pas de faire le tour du monde dans une troupe de cirque pour rien ! Aussi, quand la jeune fille le gratifia d’un sourire surpris mais sincère, il lui répondit de la même façon. Il savait très bien sourire et ne s’en privait pas.

« J’ai toujours vécu en Angleterre, puis je suis venue ici à cause de mon pouvoir... »

Le garçon hocha la tête pensivement. Il n’avait jamais vu les choses comme ça. Pour lui, des Pensionnats Aomori, il y en avait partout dans le monde. Peut être ne s’appelaient-ils pas tous comme ça d’ailleurs, mais au moins le principe était le même : s’occuper d’enfants aux dons paranormaux. Mais apparemment il se trompait ; Lily avait dû se rendre de l’autre côté du monde pour trouver une école pareille. Il se demandait si ça lui manquait, l’Angleterre. Après tout, c’était son pays, sa nation. Son regard songeur lui fit penser que, d’une certaine manière, le Royaume-Uni aurait toujours une place à part pour elle. Un peu comme lui le Japon, même s’il le quittait un jour. Ça avait beau être le lieu de résidence de sa famille et de ses pires souvenirs, c’était aussi celui de ses amis et de ses plus beaux moments. Il y reviendrait toujours, il le savait.

« Mais... Dis moi, dit-elle en souriant, cela ce voit beaucoup que je ne viens pas d’ici ? Toi qui viens d’ici ?

Elle avait un air rieur mais la question était sérieuse. Prenant une moue un peu désabusée d’expert financier, Raimu s’adossa dans son siège en levant un sourcil circonspect.

_ Tu veux dire, outre le fait que tu t’appelles Lily - ce qui n’est pas très japonisant comme prénom -, que tu ne m’as même pas donné ton nom de famille, que tu n’as pas bronché en devant m’appeler par mon prénom, que tu as les yeux bleus ainsi que les cheveux - des parents japonais auraient déjà fait une crise cardiaque - et que tu lis le français ? Non, je ne vois vraiment pas comment j’ai pu deviner que tu ne l’étais pas, conclut-il avec un petit sourire amusé. »

Il aurait fallu être aveugle pour ne pas la remarquer. L’étiquette nippone était tellement stricte que le moindre faux pas était aussitôt repéré. L’apparence aussi avait une grande importance, si bien que même Raimu était parfois pris pour un occidental dans la rue. Après tout ses yeux, bien que sombres, restaient verts et ses cheveux châtains étaient trop claire pour le brun habituel. Bref, autant de signes visibles de loin. Alors des cheveux et des yeux bleus…! En fait, elle était un peu naïve d’une certaine manière. C’était mignon. Sans doute ne réalisait-elle pas encore complètement dans quel panier de crabes elle s’était jetée en venant au Japon. Bon, naïve et étrangère ? Ouais, ça devait bien valoir un point de plus, ça !

Finalement, Raimu décida de s’en remettre à la destinée en choisissant un plat au hasard sur la carte. Bien, ce serait son entrée. Lily ne pu que rire quand il lui demanda son avis, prononçant des paroles d’une sagesse exquise : il verrait bien quand ce serait de lui. Oh, c’était tellement vrai ! Quand il tendit ses fléchettes rouges à sa compagne, cette dernière eut un air surpris mais ne fit aucun commentaire sur leur apparition soudaine. Peut être pensait-elle que c’était là son pouvoir ? Tiens, ils n’en avaient pas encore parler de leurs pouvoirs. Boarf, ça attendrait. Ce n’était pas le sujet le plus passionnant. Lily prit deux des fléchettes et, un doigt posé sur les lèvres pour qu’il ne fasse aucun bruit, se tourna avec une allure de chatte vers Victor. Raimu se mit à sourire ; non, elle n’allait pas oser tout de même…?

Eh bien si. La fléchette fendit l’air et se planta dans le pantalon hors de prix de Victor, provoquant un bond prodigieux chez le pauvre serveur. Avec un éclat de rire très peu discret, Lily se cacha derrière son menu et le garçon s’empressa de l’imiter. Il riait de la façon la plus silencieuse qu’il pouvait, le visage tout rouge à force de se retenir d’exploser. Elle l’avait fait ! Elle l’avait fait, elle l’avait fait, elle l’avait fait ! Cette fille était tarée. Alors qu’il riait toujours en silencieux, la sensation d’une main sur la sienne lui fit soudain lever la tête. Il rencontra le regard de Lily, qu’il regardait d’un air alarmé, alors même que Victor passait près d’eux en ronchonnant. Il tenait dans sa main la petit fléchette rouge - l’arme du crime ! - et de toute évidence cherchait ses copines. Mais oui, il en avait encore deux dans la main ! Heureusement que sa partenaire s’en était rendu compte. Avisant leurs mains jointes, le serveur fit la moue et de détourna, partant chercher le criminel de l’autre côté de la salle.

« C’était moins une ! s’exclama l’anglaise en retirant sa main.
_ Ça tu peux le dire ! Merci en tout cas, tu nous as sauvé ! »

Il sourit, innocent comme un enfant, avant de reprendre son menu et le présenter à Lily pour qu’elle y fasse son choix. Elle tira et atterrit sur une ligne à l’allure si compliquée qu’il ne tenta même pas de la lire. Quand ce fut son tour il arma sa première fléchette et tira. En réalité, Raimu était un très bon tireur. Il avait suivit une formation pour armes à feu et lancé de couteau, si bien que viser quelque chose sur une cible aussi près était de la plus grande simplicité. Aussi choisit-il la difficulté et, au dernier moment, ferma les yeux. La fléchette passa au dessus de l’épaule de la jeune fille et, après une sublime parabole, termina sa course avec un beau « plop » dans la soupe de la table derrière eux. Quand l’heureux propriétaire du potage se leva avec un air furieux, Raimu s’appliqua à paraitre ne plus innocent possible. Lui, tirer une fléchette sur son voisin ? Nooon, jamais !

Une fois l’homme rassis, il tira pour la seconde fois et lu comme il put ce qu’il y avait d’écrit. Confit de canard graisseux et son accompagnement de pommes de terre sautées.

« Hum… et bien soit, je mangerai ça
, dit-il en haussant les épaules. Maintenant…

Nouveau mouvement de poignet, quatre fléchettes bleues dans sa main droite, quatre vertes dans sa main gauche.

_ Choisis ta couleur, dit-il, que le concours de fléchettes commence ! »

Oui, il était vraiment à fond.


Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Dim 22 Jan - 14:56

« Discuter avec la tentation, c'est être sur le point d'y céder. »


La littérature c’était une chose qu’elle appréciait beaucoup. Et elle était complètement d’accord avec Raimu. Ce cadeau, il lui plaisait beaucoup. Lily lisait énormément avant de venir dans ce pensionnat, n’ayant rien d’autre à faire de ses journées, souvent elle s’asseyait sur le toit d’une maison, ou percher en haut d’un arbre. Elle pouvait y rester des heures, voir même des jours entiers. Enfin, il n’était pas sur que Raimu aime la bibliothèque de Lily. Pourquoi ? C’est très simple, plus de la moitié des livres qu’elle lisait et aimait lire était en Anglais. Plus ou moins soutenu, de tout genre et de tout style. Cela est logique et parait tout à fait normal quand on sait que Lily à toujours vécu là-bas avant d’arriver ici.

Le repas, et surtout cette rencontre avec Raimu continuait. Plusieurs échanges se firent entre les deux adolescents. Raimu, était assez bavard, ce qui n’était pas le cas de Lily, mais elle faisait des efforts. Même si ses questions pouvait paraitre idiote, voir inutile. Oui, elle lui avait demandé si le fait qu’elle était étrangère se voyait beaucoup. C’est vrai que la question était idiote mais Lily ne connaissait pas toute les coutumes, et surtout les critères d’apparence associée à tous aux pays. Pour elle, il y avait beaucoup de gens qui se ressemblait dans chaque pays et d’autre moins ressemblant mais pas forcement étranger. Elle se disait juste que dans chaque pays il y a pleins de gens plus ou moins étiquetés. Et Raimu avait raison de pensé qu’elle était un peu naïve. Enfin surtout sur ce sujet, car le Japon était nouveau pour elle dans tous ses points et dans toute sa complexité !
Lily sourit à Raimu s’avouant vaincu devant le fait qu’il avait raison. Mais il y avait quelque point dans ce qu’il disait qu’elle ne comprenait pas vraiment. Il disait qu’elle aurait du bronché ? Pourtant il était normal que les gens s’appellent par leurs prénoms ! Et puis quelle était l’intérêt de lui donné son nom de famille ?! Ce n’est pas comme si il allait l’appeler « Goldsmith ». Pour elle tout cela était étrange, de plus même si ses yeux et ses cheveux était bleu, c’était ainsi ! Pourquoi des parents aurait fait une crise cardiaques ?! Elle était assez grande pour décider de s’habiller comme elle le voulait et de choisir le style qu’elle voulait aussi !

« Mouais.... Tu veux dire que tout les Japonais doivent se ressemblé ? S’appeler par leur nom de famille ? Et qu’ils n’ont pas le droit de connaitre d’autre langue comme le Français ? » Dit la jeune femme d’un air assez neutre mais plutôt interrogateur. Elle finit par murmurer comme s’il elle ne voulait pas que tout le monde l’entende ce qu’elle avait à dire : « C’est un peu comme une prison, alors ? D’avoir des parents Japonais ? »

Lily était stupéfaite, tout cela commençait à l’intéresser, elle n’était pas de nature curieuse mais ce que Raimu avait dit, tout ses mots raisonnait dans sa tête. Elle ne pouvait s’imaginer encadré, avoir des règles et ses parents sur le dos, enfin son père. Elle avait toujours vécu presque seule. Elle avait toujours eu le droit de faire tous ce qu’elle voulait. Et le peu d’interdiction qu’elle avait eu, ne restait pas très longtemps, prenant trop de plaisir à les franchir. Pour elle, ce que Raimu disait, était étrange et nouveau.

La carte était vraiment le piège de la soirée, autre le fait qu’elle serait avec un inconnu, sur ce point elle n’était pas déçu, et s’amusait plutôt bien ! Mais cette carte écrite en français, c’était un peu comme quand Lily avait commencé apprendre le Japonais : incompréhensible, sauf les mots bizarres qu’elle retenait étrangement bien. Heureusement pour elle Raimu avait trouvé une solution aussi magique que quand il fit apparaitre ses fléchettes colorés. Choisir au hasard, de toute façon ils n’avaient pas vraiment le choix car aucun d’eux ne parlait couramment le français. Après un petit écart de sérieux de la jeune femme, qui n’avait pas perdu son sens de l’humour et des bêtises avec l’âge. Et un dure retour au sérieux, Lily choisit une entrée, sans essayer de vraiment comprendre ce qu’elle allait manger, elle espérait juste avoir une bonne étoile au dessus de la tête et que ce sera bon ?! Ou au moins mangeable, s’il vous plait !

C’était maintenant au tour de Raimu de choisir. Il tira sa première fléchette, mais les yeux fermer ! Lily était stupéfaite, enfin elle ne le montrait pas, mais le résultat était quand même assez drôle. Car après être passez à quelque centimètre de Lily, qui ne bougea pas d’un millimètre malgré le fait quelle aurait pu se faire toucher. Son regard fixait la fléchette jusqu'à ce qu’elle sorte de son champ de vision. Tournant la tête vers la table de dernière elle vit un homme se lever assez furieux. Raimu réussit à se faire innocenter de son acte. Un acte plutôt drôle car il l’avait lancé la fléchette dans la soupe du voisin.
Bon, il faut avouer qu’à cette table il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre ! Entre le serveur et la soupe, il fallait qu’ils fassent attention la prochaine fois. Sinon au bout d’un moment il allait se faire viré.

Tout le monde calmé et l’homme rassit. Raimu choisit son plat, et Lily sourit quand il le prononça. Le français était une langue bien compliqué à prononcer. Raimu en faisait les frais, car il était déterminé à lui lire à voix haute ce qu’il allait manger. Ou peut qu’il s’entrainait juste avant de devoir dire ses plat au serveur, Victor ? Enfin, Raimu haussa les épaules, un peu comme si il était désespérer de ne pas savoir ce qu’il allait manger. Mais tout ça n’était qu’une supposition !
Maintenant... Oui quoi ? Qu’es ce que Raimu allait faire ? Il allait peu être redevenir sérieux ? Ou il avait quelque chose à dire ? Encore ? Et non, un nouveau tour de magie, et cette fois ci il y avait 8 fléchettes, quatre bleus, quatre verte. Raimu était un très bon magicien ! Lily trouva cela intéressant et cela pouvait se voir dans ses yeux. Mais contrairement à certaine personne, elle se fichait un peu de comment pouvait apparaitre ses fléchettes. Pour elle, du moment qu’il réussissait son tours c’était l’essentiel. Il lui demanda de choisir une couleur, ce choix n’était pas vraiment difficile et comme on pouvait s’y attendre Lily choisit la couleur bleu. Mais ce que Raimu dit après la fin prendre conscience que le garçon était vraiment très intéresser et concentrer dans les bêtises que les deux adolescent faisait. Un concours, pourquoi pas ? C’était une bonne idée. Lily sourit à Raimu pour lui faire comprendre qu’elle était d’accord, tout en prenant les fléchettes dans une main. S’amusant à faire tourner une fléchette entre deux doigts, ce qui était plutôt difficile à cause de ses gants, qu’elle portait en permanence, mais elle y était habitué. Enfin, elle réfléchissait. Le regard plongé dans ce menu. Puis, elle releva le menu, elle lança deux fléchettes bleues pour choisir son plat et le dessert. En même temps car elle en avait marre de ne rien comprendre, et préférait lancer ses fléchettes sur les gens qui l’entourait. Une des fléchettes fit une grande parabole pour finir par désigner la ligne correspondante : Cailles farcies aux cèpes et à l’ail. Et l’autre dans le même mouvement, alla désigner : Poire belle-Hélène. Elle les lu à voix haute, avec une prononciation presque parfaite même si on pouvait entendre son accent anglais. Elle l’avait fait pour que Raimu le sache. Voila, elle avait choisit son repas. Restait plus qu’a attendre que le serveur vienne prendre leurs commendes, et que Raimu choisisse un dessert ou un fromage. Ou les deux s’il le voulait.

Sans rien rajouter, elle lança une fléchette sur Raimu, elle lui atterrit sur l’épaule. Lily n’avait pas lancé fort et cela ne lui avait surement pas fait mal. Mais avant même qu’il ne puisse sans rendre compte elle avait lancé sa dernière fléchette en direction de sa tête. Mais celle-ci ne le toucha pas elle ne fit que lui frôler l’oreille pour finir sa course par terre entre deux table. Lily était déçue de ne pas l’avoir touché, mais elle ne lui montra pas. Son expression neutre avait repris place sur son visage, puis laissa à place à un sourire naïf, disant à Raimu qu’elle n’avait rien fait alors qu’il savait très bien que c’était de sa faute. De plus, elle se disait que sois elle était vraiment nul au tire, ce qui était très probable car elle n’était pas une grande amatrice de tire. Sois Raimu l’avait évité, ce qui était possible car Lily ne savait pas si Raimu était un grand combattant. Il était possible aussi qu’il fût un super guerrier, super entrainer avec une force super incroyable. Mais, rien que cette idée la fit sourire un peu plus. Pour elle, le jeune homme ne pouvait pas l’avoir esquivé, juste qu’elle n’avait pas bien visé.


Lily profita d’un moment d’inattention pour piqué une fléchette verte à Raimu. Toute en lui disant : « N’essai même pas de m’en lancé une, sinon... »

Son geste, montrait la fléchette de son ami pointé dans sa direction. Et son visage affichait un large sourire, faisant comprendre à Raimu qu'elle rigolait bien sur ! En gros pour résumer, s’il essayait de la visé elle lui tirait encore dessus. Si elle arrivait à la toucher, ce qui n’était pas gagné !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mer 25 Jan - 13:56

« Mouais.... Tu veux dire que tout les japonais doivent se ressembler ? S’appeler par leur nom de famille ? Et qu’ils n’ont pas le droit de connaitre d’autre langue comme le français ? 

Raimu sourit devant une vision aussi extrême des choses. Il existe des nuances dans chaque chose, chaque couleur, et les japonais percevaient parfaitement ces faibles différences entre chacun d’eux. Mais Lily, arrivée depuis peu, avait vu trop de choses en Europe pour que ces détails lui sautent au yeux. Il allait falloir qu’elle s’habitue, un peu comme ses yeux doivent s’habituer au noir de la nuit avant d’y distinguer les étoiles.

_ Oui, c’est plus ou moins ça. Mais nous sommes fortement encouragés à apprendre l’anglais.
_ C’est un peu comme une prison, alors ? D’avoir des parents japonais ? »


Elle avait parlé bas, mais pas assez pour que le garçon ne l’entende pas. Une prison. Non, ce n’en était absolument pas une. À ses yeux c’était même tout le contraire ; élevé dans un clan presque martial, enfermé entre les murs de sa maladie, Raimu savait ce que c’était que de vivre en prison. Si bien que n’importe quelle famille normale lui semblait un havre de paix et de liberté en comparaison, même ce pensionnat dont on ne pouvait partir lui semblait un paradis.

Mais il ne voulait pas qu’elle le sache. Ou, non, il n’avait juste pas envie de gâcher cette belle soirée avec ces pensées stupides, aussi lui sourit-il en faisant mine de ne rien avoir entendu. Après tout, il y avait pas mal de bruit entre les murmures des conversations et le tintement des couverts, il n’y avait rien d’étonnant à ce qu’un simple chuchotement ait échappé à son oreille. Contrairement à Shigeru, il pouvait feindre l’ignorance quand celle-ci l’arrangeait. Et c’était le cas.

La suite se passa vite et dans la bonne humeur. Il choisit son entrée et son plat, jeta une fléchette dans la soupe d’un inconnu et tint la main d’une jolie fille. Lily, de son côté, n’était pas en reste non plus : après avoir martyrisé un serveur français et sauvé Raimu de la colère de ce dernier, elle attrapa les fléchettes bleues qu’il lui présentait et tira, d’une traite, sur un plat et un dessert. L’idée du concours avait l’air de lui plaire car la jeune fille sourit d’un air taquin. Un peu sceptique, le japonais préféra tourner le menu vers lui et essayer de décrypter les lettres latines qui y étaient inscrites tandis que Lily en faisait la lecture à haut voix :

« Cailles farcies aux cèpes et à l’ail avec une Poire belle-Hélène.
_ Crâneuse. »


Toujours souriant même - surtout - dans la moquerie, il retourna à la lecture de sa carte. Qu’est-ce que ça pouvait bien être une caille ? Une viande, sûrement. Ou un poisson. La tête penchée sur le côté, il essaya vainement d’imaginer quel genre de poisson pouvait s’appeler ainsi. Raimu était vraiment concentré - et perdu dans son imagination - quand la fléchette fonça sur lui. Il la vit tout de suite, sa teinte rouge attirant son regard, la menace qu’elle présentait plus encore. Pendant une fraction de seconde, il se vit sauter de sa chaise en reversant la table au passage, s’éloigner de deux mètres pour être sûr que l’objet ne le toucherait jamais. La fraction de seconde suivant, il se vit attrapant l’objet en plein vol avant que sa pointe ne puisse ne serait-ce que le toucher. Finalement, il se résolut à l’immobilité. Après tout, il avait son pouvoir maintenant, plus aucune raison d’avoir peur. Même si elle le blessait et qu’il se mettait à saigner, il n’avait rien à craindre. Une plaie de cette taille, même sans son pouvoir il ne la craignait pas.

Alors la fléchette continua tranquillement sa course et vint rebondir sur les mailles de sa chemise sans même la transpercer. Quand il leva la tête vers elle, Lily lui fit un sourire innocent d’enfant qui vient de naître et il lui rendit la pareille. Pourtant, à peine eut-il détourné le regard, une nouvelle volait dans sa direction. Vers sa tête. Là, c’était un peu trop pour lui - surmonter sa peur pour le bras, ok, qu’on l’attaque au visage et aussi prêt de l’œil, pas ok - et il l’esquiva d’un mouvement rapide. Alors que le garçon lui jetait un regard mi-amusé mi-grognon, elle en profita pour se pencher et lui voler de ses jolies fléchettes vertes.

« N’essayes même pas de m’en lancer une, sinon... »

Un sourire lui fendit le visage. Malicieuse, hein ? Allons voir si elle était folle.

« Tu veux jouer à ça ?

Raimu se leva, sous le regard curieux de Victor, et planté droit comme un i sans trois fléchettes dans les mains, fit un signe à Lily.

_ En garde ! »

Tout sourire, il attendit qu’elle vienne le rejoindre sur le ring - qui était en fait le couloir séparant leur table du centre de la salle. Avisant qu’il n’avait toujours pas choisi son dessert, il tira vers la carte posée en équilibre précaire contre le chandelier. Crème brûlée. Exactement ce qu’il voulait.

« Le premier qui touche l’autre gagne. »


Oui, les règles étaient simples. Pourquoi se compliquer la vie, hein ?


Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Ven 27 Jan - 19:50

« La grande malice des uns est le plus souvent faite de la stupidité des autres. »


Fortement encouragé ? Donc Raimu savait parler anglais ? Ou connaissait-il les bases ? Lily se dit qu’au final, peut être qu’elle pourrait lui prêter quelques livres. Cela pouvait être intéressant, mais ce qui aurait pu être très drôle aussi, serai surtout d’entendre Raimu parler anglais. Voir son accent et tous ! Enfin, Lily se dit qu’elle lui parlerait en anglais, juste pour voir à un autre moment. Car elle ne dit rien à ce sujet pour l’instant, et conversation continua.
Oui, le mot qu’elle lui avait chuchoté était assez important. De plus elle ne savait pas de quoi elle parlait, tous cela n’étaient que de simple supposition. Malheureusement, elle venait de touché une code sensible. Raimu ne répondit qu’un simple sourire. Lily n’était très naïve, enfin il y a des choses, beaucoup même, qu’elle ne connaissait pas mais elle savait, et compris qu’il avait entendu, mais qu’il ne voulait pas répondre. C’était son droit, et elle le respectait. Elle non plus n’aurait pas aimé parler de sa famille, et surtout de son père. Elle sourit très brièvement avant de reprendre une expression neutre. Au fond, elle comprenait que ce soit un sujet qu’il ne fit pas très bon d’évoqué, et en y réfléchissant avec n’importe quel personne, puisque tous les pensionnaires on une famille, une histoire, plus ou moins compliqué. Qu’il préfèrerait peut être et surement gardé en eux.

Le début de se repas se passait plutôt bien. S’amusant comme deux adolescents normaux, avec des fléchettes, Raimu et Lily faisait connaissance.
Quand elle lu à voix haute son plat ainsi que son dessert, Raimu lui fit une petit réflexion. Lily le regarda, en souriant, les yeux au ciel, elle passa une main dans ses longs cheveux bleus, qu’elle fit voler dans un mouvement simple vers l’arrière. Un peu -beaucoup- comme dans la pub l’Oréal. Oui, elle en rajoutait, comme ça, Raimu avait d’encore meilleurs raison de la titiller de la sorte. Bien, sur elle aussi avait un grand sourire sur les lèvres.

Lily avait fini de choisir, et commença donc à visé son camarade à l’aide des deux fléchettes qu’il lui restait. Lily en lança une première qui toucha sa cible en plein dans le mille, puis une deuxième qui au contraire de la première manqua Raimu. Et fini sa course entre deux tables, non loin du serveur, qui les regardaient. Lily, n’avait pas lancé fort ses deux fléchettes, car son but n’était pas de blesser Raimu, juste de l’embêter un peu. Et puis même si elle aurait touché un point sensible, Raimu n’aurait pas eu mal, car elle n’avait pas lancé fort. Et puis c’est un homme ! Il doit savoir encaisser les coups ! Nan ?
Enfin bref, Lily prévenu Raimu de ne pas essayé. C’était tous bonnement de la provocation, et elle adorait cela. Et comme elle s’y attendait, il répondu présent et voulu s’y frotter. Oui, elle voulait jouer, elle aimait tellement cela ! Mais Raimu devait faire attention car la jeune anglaise, était une personne fourbe, et il allait bientôt s’en rendre compte. Même s’il elle n’eut pas vraiment l’aspect voulu, car elle était surprise de le voir se lever. L’observant en le suivant des yeux, et en ce demandant qu’es ce qu’il allait faire. Lui faisait signe, Lily se leva, et en même temps, il lança une fléchette pour choisir son dessert. Lily récupéra cette fléchette car elle pressentait qu’elle allait en avoir besoins. Et regarda brièvement le dessert qu’il avait choisit. Nan, elle avait beau réfléchir cela ne lui disait rien. Les deux fléchettes en main elle se mit face à Raimu. Lui aussi en avait deux, comme ça, il n’y en aurait pas un qui serrai désavantager par rapport à l’autre.

Tout était simple, en tous cas les règles énoncés, le premier qui touche l’autre. Pas de condition, ni rien d’autre. Et c’est tout ce qui comptait car pour Lily cela voulait dire que tous les coups était permis, et comme elle l’avait déjà montrée elle ne manquait pas d’imagination dans cette matière. Pourquoi ? Car outre le fait qu’elle avait redoublé, elle faisait souvent partie de ses élèves nommés « perturbateur ».
Lily sourit immédiatement après les derniers mots de Raimu pour lui dire, et faire comprendre qu’elle avait compris l’unique règle qu’il avait donnée.
Attendant quelque seconde, et ne voyant aucune réaction de la par de son camarade. Elle prit un air interrogateur et elle se pencha sur la droite pour regarder derrière Raimu, comme s’il était arrivé quelque chose de grave et fronçant légèrement les sourcils en aillant un air sérieux, mais toujours avec le sourire, elle lui dit.

« Tu sais il y a une jolie jeune fille qui te regarde depuis tout à l’heure » Montrant du regard, et d’un mouvement de tête -parce que montrer du doigt ce n’est pas bien !-, une table au hasard derrière Raimu. « Regarde, là bas » Fixant un point quelconque.

Son plan semblait parfait. Et elle le pensait, et en était fière. Construit et réfléchit en quelque seconde. Maintenant, il fallait espérer que Raimu est une copine, une amoureuse, ou une personne possible de le fixer comme elle venait de lui dire. Et que cette même personne, pouvait être présente ici, durant ce repas. Donc elle imaginait que cette fille devait être une élève. Imaginait, est un grand mot, Lily espérait. Aussi, elle espérait ne pas en avoir trop fait pour ne pas trop se rendre suspecte. Mais, elle se dit que Raimu était un garçon charmant, qui devait plaire aux filles ?! Et donc, il allait se retourné, parce qu’il le fallait. Et elle y croyait du comme fer.
Et si à un moment son plan fonctionnait, à n’importe qu’elle instant, que ce soit quand elle parlait ou bien dans les minutes qui servirent ses paroles. Si Raimu détournait le regard, et un peu son corps pour regarder derrière lui. Lily se ferait alors, le plaisir de lui lancer une des deux fléchettes verte qu’elle avait dans la main en lui visant les fesses. Accompagner d’un sourire malicieux et en lui disant :

« Toucher »

Si Raimu se faisait touché par cette fléchette, il aurait après tous les droit de traiter Lily de tricheuse, car ce plan était plutôt tordu, et légèrement au désavantage de son camarade.

Mais si au contraire son plan, par une quelconque raison. Ne fonctionnait pas, alors, elle ne bougerait pas, et attendrai que pour une fois ce soir Raimu qui attaque le premier. Car elle l’avait déjà touché, quand il était assis ! Et lui non ! Ou juste qu’il s’interroge sur qui était cette personne ? Sans se retourner, ou peu être avait-il compris qu'elle avait menti ? Qu’elle avait inventé, car Lily ne sait pas lire dans les pensés et donc ne pouvait pas du tout prévoir la réaction de son camarade.


Revenir en haut Aller en bas
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Sam 28 Jan - 11:42

Lily s’était levée. Bien, très bien même. Elle était donc aussi impétueuse qu’elle était malicieuse, le mélange des deux créant un exquis grain de folie que Raimu aimait toujours voir chez les autres. Tout le monde l’a, ce petit grain caché quelque part dans un coin, il fallait juste trouver l’alchimie adéquate pour le faire ressortir. Lily en avait un très joli, entre humour et provocation, que l’on ne retrouve que chez les gens aimant rire et gagner. Oui, gagner. En général, en tous cas, c’est-ce qu’il avait observé. Ceux qui possédaient ce genre de grain étaient des battants et s’ils ne gagnaient pas à tous les coups au moins arrivaient-ils à leur but à la fin. Pour ce charmant petit grain, Raimu lui accorda un point de plus.

La jeune fille profita du trait qu’il venait de tirer pour choisir son dessert et s’empara ainsi d’une fléchette supplémentaire. Il ne pensa pas à s’en plaindre ; ils étaient à égalité maintenant. Victor, plus loin, les observait d’un œil furibond. Il tenait toujours l’arme du crime odieux commis envers son fessier et, même si la couleur était différente, il ne fallait pas être bien futé pour voir que leurs fléchettes étaient les mêmes. Raimu lui fit un gentil sourire avant de reporter toute son attention pour sa compagne ; le serveur en colère attendrait, il avait plus important à faire pour l’instant.

Lily l’avait maintenant rejoint au centre de la coursive, un même sourire aux lèvres. Le garçon pris une fléchette dans chacune de ses mains, de manière à pouvoir tirer à la première ouverture. En fait, il y en avait déjà plein, mais il se refusait à tirer le premier. Même si ce n’était qu’un jeu, il avait banni la violence de sa vie et tentait de se persuader que lancer une fléchette - pas très fort - sur quelqu’un n’en était pas. Tentait. Soudain, la jeune fille pencha la tête sur le côté.

« Tu sais il y a une jolie jeune fille qui te regarde depuis tout à l’heure »


Elle avait beau montrer la direction opposée, le sang de Raimu ne fit qu’un tour et il fixa son regard dans la direction d’Hikari. Devant à gauche de lui, la fontaine lui cachait toujours la silhouette de la jeune fille et il se sentit rougir de gêne à la simple idée d’avoir envisagé qu’elle puisse le regarder. Mais après tout, qui d’autre ? Car à ses yeux ingénus, il n’y avait bien que sa senpai qu’il associe directement aux termes « jolie fille ». À moins que Lily et lui-même aient une définition différente de la chose ?

« Regarde, là bas, insista cette dernière. »

Cédant à la curiosité - et sans même se douter du piège - il pivote sur lui-même pour jeter un regard alentour. Il y avait bien Akane, deux tables derrière lui, mais elle était ne le regardait pas - et il doutât que Lily d’où elle se trouvait ait pu deviner que Akane était en réalité une fille et non un garçon -, Azil un peu sur la gauche, seule - son cavalier n’était pas arrivé ? - et enfin Ravensgate-sensei qui lui accorda un sourire en le voyant. Ah, euh, ouais bonsoir… Le sifflement de la fléchette l’avertit avant même que ses yeux ne le fassent. Oh la rusée ! Il ne pouvait pas dire « Oh la tricheuse ! » vu que ce n’était en aucun cas interdit par les règles, mais ça ne l’empêchait pas de s’exclamer de même. Lily avait tiré alors qu’il était à moitié retournait, mais ça ne suffirait pas. D’un mouvement fluide et d’une grâce étrange, Raimu se décala d’un pas sur la gauche, laissant un espace vide devant la fléchette. Le regard rieur il se tourna vers Lily.

« Toi tu sais parler anglais, moi je sais esquiver. Chacun son truc. »


Il ne ramassa pas la fléchette sur le sol - sinon elle pourrait l’accuser de l’avoir touchée et donc elle aurait gagné et il ne voulait pas lui faire ce plaisir là ! - et se remis en garde face à elle.

« Qu’est-ce qu’on gagne ? demanda-t-il soudainement. Qu’est-ce qu’on gagne si on arrive à toucher l’autre ? Car sans enjeux, ce n’est pas intéressant. »

Adepte des paris en tous genre, Raimu ne laissait jamais un occasion d’en faire un. Surtout que cette occasion là était particulièrement belle, il espérait que la jeune fille avait une imagination assez débordante pour proposer un pari aussi fou que loufoque. Il verrait bien. Sans prévenir, il amena ses deux mains à son flanc droit, comme s’il tenait le manche d’un sabre.

« Tu dois savoir
, commença-t-il, que le Japon est un vieux pays plein de toutes sortes de traditions. Il y a une façon précise de sortir un katana de son fourreau, il y en a une autre pour essuyer le sang sur la lame et encore une pour le ranger une fois la besogne terminée.

Disant cela, il exécuta des gestes précis dans l’air, un sabre imaginaire entre les doigts - il avait beau être magicien, il avait pas prévu d’emporter de quoi faire ce genre de tour là ! - appliquant les enseignements de son enfance.

_ La plus connue en Occident c’est l’histoire du samouraï qui se suicidait après une défaite, pour mourir dans l’honneur, tu dois la connaitre non ? Et bien le Japon moderne a gardé énormément de toutes ces traditions ancestrales - mais pas le suicide traditionnelle, je te rassure - et c’est pour ça qu’il peut te sembler si guidé, comme une prison, dit-il en souriant. La politesse est très importante d’où l’appellation par le nom de famille. Appeler quelqu’un par son prénom est un acte très intime, tu saisis ? »

Raimu, ou l’art de passer du coq à l’âne et de donner des cous d’histoire en plein concours de tir. Malicieux, il fit tourner une fléchette entre deux de ses doigts.

« Et au cas où tu ne le saches pas, les samouraïs étaient d’excellent archers. »

Lui aussi savait maitriser le message subliminal.


Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mar 31 Jan - 20:40

« Quand la victoire s’éloigne, on ne peut qu’attendre la défaite »



Un sourire apparu sur le visage de la jeune fille quand elle le vit se retourné. Elle se dit que c’était gagné ! Mais, cette conclusion fut trop rapide quand elle vu Raimu esquiver la fléchette. Lily fut très étonnée. Il n’y paraissait pas, mais Raimu devait avoir de grande qualité de combattant pour esquivé une fléchette comme celle-ci. La jeune fille observait attentivement Raimu. Elle était habituée à cela, analysant et observant tout genre de situation. Mais là, dans ce cas présent, elle doutait. Son mouvement si rapide et à la fois naturel. Pas de doute possible, il fallait qu’elle trouve un meilleur moyen de le touché car même sans ses yeux il avait réussit à l’esquivé.
Malgré son étonnement Lily gardait toujours en façade un air neutre, ou un petit sourire. Mais elle avait un énorme sourire quand Raimu lui dit que qu’il savait esquiver, et elle parler anglais. Il avait de l’humour, et dans un sens de la modestie, car en aucun cas il s’était venté de ses capacités physiques -d’esquive- . Ou toute autre chose se rapportant au combat. Il avait pourtant démontré qu’il était un magicien, et tous. Mais, rien en rapport avec les arts martiaux ou un truc du style. Chacun son truc, ou il avait raison. Mais l’anglaise n’était pas du style à abandonné facilement. Elle réfléchissait à un autre moyen de pouvoir gagné.

Raimu se répéta. Même si Lily était en plein réflexions elle entendait bien. Et merci pour elle ! Enfin, il avait presque raison. Lily était d’accord sans l’être réellement. Enfin, peut importe son avis, au fond ce n’était pas très intéressant. Il faut juste retenir qu’un enjeu c’était bien, mais que parfois le plaisir de gagné suffisait amplement, mais tous cela dépendait de la personne avec qui on jouait. Et puis, il fallait qu’elle trouve un enjeu pour lui. C’était une très bonne idée. Quelque seconde de réflexion, il fallait quelque chose qui sois à la fois embêtant et ridiculisant pour lui, ou contraire quelque chose qui sois aussi réalisable dans cette salle. Mais il fallait que ce ne soit pas trop car elle ne le connaissait que depuis quelque minute.

« Hum... Un gage ? Par exemple, si je te touche, tu montras sur la scène qui est bout et tu nous ferras une magnifique danse des canards.... En caleçon !? » Dit-elle le sourire aux lèvres.

Sadique ? Nan pas du tout, c’est juste que les gages ridicules sont tellement drôles, surtout quand on voit les autres les faire. Peut être qu’elle avait un peu abusé ? De toute façon ce n’était pas très grave puisque Raimu savait tellement bien esquivé, et Lily n’avait plus vraiment d’idée de ruse. Au fond, elle savait déjà qu’elle allait perdre. Mais au contraire de la décourager, comme la plus part des personne l’aurait fait, cela l’a motivé encore plus. Oui, elle aimait aussi la difficulté !

« Bon... J’ai peut être un peu abusée, mais ce n’était qu’un exemple... Enfin presque » Rajouta-t-elle, avec un large sourire. Et fini en lui disant « Et moi qu’elle gage tu m’donnerais ? Par exemple ? »

Oui elle ne cherchait pas à savoir exactement ce qu’il l’attendait, mais juste pour savoir a quoi s’attendre et s’y préparer psychologiquement, pour le faire dans la bonne humeur. Si elle perdait ! Ce qui était très probable.
Lily écoutait le cours d’histoire en image de Raimu. En image, car en même temps il faisait les gestes. C’était intéressant, enfin surtout instructif. Ses gestes lui donnèrent une idée. C’était risqué, car elle-même pouvait se faire piéger à son propre jeu. Mais elle allait le tenté. Bientôt ! C’était momentanément impossible car Raimu c’était remis à parler. Occident, samouraï, prison, prénom. Quoi encore ? Ce dit Lily. Elle venait de se rendre compte que cela faisait au moins la troisième fois qu’il lui parlait de nom ou prénom. C’est au même moment qu’elle se rendit compte qu’elle ne lui avait pas dit son nom de famille. C’était peut être pour cela ? Il voulait vraiment le savoir ? Elle allait lui dire. Mais il rajouta une autre chose. Raimu était vraiment bavard mais cela ne la dérangeait pas. C’était un peu son inverse. Et puis c’est toujours intéressant d’écouter les autres, vous ne trouvez pas ?

Enfin, elle se demanda si le jeune homme était un samouraï, car il insistait beaucoup dessus. Cela la prévenait en même qu’il était de bon archer. Lily fit le raisonnement suivant : Les archers utilisent des flèches, et sont douée. Si Raimu à suivis un entrainement de samouraï, par x ou y raison. Il sait donc très bien se servir de simples fléchettes, qui sont plus facile à manier et à lancer. Ce qui explique qu’il sait esquiver... Lily pensait, mais sa capacité d’analyse était rapide, elle pu donc écouter tous en réfléchissant. Et sans que Raimu ne puisse s’en rendre vraiment compte, car elle avait une expression neutre.
Il avait enfin fini de parler. Lily sourit, tous était très intéressant, il lui avait même donné une idée. Elle s’avança d’un pas et d’un grand sourire elle lui dit.

« Je comprends, tous es très intéressant. Mon nom est Goldsmith, mais je préfère que tu m’appelle par mon prénom, d’où le fait que je ne le donne pas » Elle finit en changeant de sujet « Tu es un samouraï ? Ou ta famille l’est ? »

Lily espérait qu’il y réponde et lui laissa le temps de le faire. Puis, sans prévenir et d’une façon naturel, la jeune femme se dirigea derrière Raimu. Elle était parti cherché sa fléchette qui l’avait raté. L’ayant ramassée, au lieu de retourner en face de lui, elle se mise à coté, à sa gauche plus exactement. Tenant sa fléchette tous juste récupérer dans la main droite. Elle dit :

« Donc » Marquant une pause et amenant sa main droite sur le flan gauche, pointe de la fléchette vers le bas. « Si j’ai bien compris, je fais comme ça »

Et là, d’un mouvement très rapide elle fit comme si elle sortait un sabre. Imitant parfaitement Raimu qui l’avait fait précédemment. Mais elle fit exprès de ne pas stoppé son mouvement et de la poursuivre jusqu'à Raimu, qui se tenait juste a coté d’elle. Et donc elle essayait de le toucher par la même occasion. Voila, tel était son nouveau plan. Cette fois si, elle s’était dit que même s’y il entendait la fléchette arrivé, c’était normal puisqu’elle l’avait prévenu. Donc qu’il ne penserait pas qu’elle essaierait de le viser ? Nan ?
Enfin, son plan était vraiment imparfait, mais elle n’avait rien trouvé de mieux dans m’absolu. Pourquoi ? Et bien c’était simple, d’un seul petit geste Raimu pouvait toucher Lily puisqu’elle était juste à coté de lui. Et elle ne savait pas aussi bien esquivé que lui ! De plus il lui restait toujours l’autre fléchette dans sa mains gauche, sont elle ne c’était pas encore servit. Peut être est-il déjà trop tard ?
Revenir en haut Aller en bas
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Sam 4 Fév - 18:30

La fléchette l’avait ratée mais la menace était toujours bien présente ; Lily le jaugeait du regard, l’examinant de ses beaux yeux bleus. Son visage resta neutre malgré l’habileté dont il avait faire montre - bien malgré lui - en esquivant le trait de façon aussi spectaculaire. Il aurait préféré qu’elle ne voit pas cela, qu’elle reste dans l’ignorance de drôle de don qu’il avait là. D’un côté parce que ça lui procurait un avantage certain dans le petit jeu auquel ils jouaient actuellement, d’un autre parce que ça en révélait bien plus sur lui et son éducation qu’il ne l’aurait souhaité. Sans être quelqu’un de secret, Raimu était plus réservé que ses dehors souriants ne le laissaient croire. Si on lui posait une question, il y répondait sans faire de mystère, mais il préférait encore qu’on ne lui en pose pas. Sa famille, leurs méthodes, le garçon avait décidé de faire un trait dessus en entrant dans ce pensionnat. Pourtant, elle finissait toujours par le rattraper.

« Toi tu sais parler anglais, moi je sais esquiver. Chacun son truc. »

La jeune fille sourit franchement ce qui le remit un peu d’aplomb. Après tout, pourquoi s’en faire ? Donc pour se détendre et, au passage, changer de sujet, il demanda à sa compagne quel genre de gage ils pourraient bien se donner pour pimenter la chose. Histoire de ne pas trop s’ennuyer, quoi.

« Hum... Un gage ? Par exemple, si je te touche, tu montras sur la scène qui est bout et tu nous ferras une magnifique danse des canards....

Pas mal, pas mal. Il y avait de l’idée, Raimu se permis un sourire en coin d’assentiment. Si lui-même était très nul pour trouver des idées de défis ridicules - mais vraiment nul - il savait tout de même apprécier les idées des autres. Bah oui, comme s’il fallait savoir dessiner pour être amateur d’art, chanteur pour écouter de la bonne musique, acteur pour aller voir des films d’auteur… Bref, Raimu hocha la tête avec un air d’expert. Pas mal, mais peut mieux faire. Ce niveau d’imagination là méritait-il un point en plus ?

_ … En caleçon !? »

Ok, oui, ça le méritait. Le garçon sourit d’un grand sourire benêt que seuls de rares élus pouvaient se vanter de faire. Après tout, ça demandait une grande bouche, des dents blanches et de préférence droites, une lueur sincère dans les yeux, un air stupide apparent. Mais Lily dut prendre un peu peur, car elle s’excusa à moitié de son idée loufoque et il dut lui affirmer que, si , il le ferait pour la rassurer. Même qu’il marcherait sur les mains et jonglerait avec les pieds si elle lui demandait…. Ok, peut être qu’il serait pas assez doué pour. La danse des canards, par contre, les doigts dans le nez il la lui faisait !

« Et moi qu’elle gage tu m’donnerais ? Par exemple ?
_ Hum…


Il était temps de lui montrer l’étendue de son talent. Le problème, en fait, c’est que Raimu était un être très extrême. Soit il donnait des gages affreux que l’on pourrait plus qualifier de tortures qu’autre chose, soit des défis ridicules que même un nouveau né n’aurait pas peur de réaliser. Inspiration. Allez, un truc qu’il avait lu ou vu, ça devrait le faire…

_ Faire la maid. Tu feras la maid jusqu’à la fin de la soirée ! »


Hoho, il n’était pas peu fier de son idée pour une fois ! Mais il avait autre chose en tête, là tout de suite. Si bien enchaina-t-il directement sur son cours d’histoire japonaise. En sautant les grandes dates et les grands hommes, bien sûr. Ils n’étaient pas là pour ça, il voulait juste qu’elle comprenne. Après tout, c’était elle qui lui avait posé la question la première, non ? Enfin, Raimu ne savait pas vraiment s’il l’intéressait vu l’expression… non-expressive qu’elle avait. Lily semblait être du genre à écouter sans rien dévoiler. Super pratique. Elle fit néanmoins un pas en avant. Encore une ruse ? Il verrait.

« Je comprends, tout est très intéressant. Mon nom est Goldsmith, mais je préfère que tu m’appelles par mon prénom, d’où le fait que je ne le donne pas. Tu es un samouraï ? Ou ta famille l’est ?

Petit sourire. Sa famille, une famille de samouraï ? Non. On en était même très loin.

« Je suis loin d’être un samouraï, dit-il en riant. Je connais quelques techniques au sabre, être un samouraï c’est épouser leur manière de vivre et leur code de l’honneur. Très peu peuvent se vanter de l’être, de nos jours, la société a trop changé pour eux.

Une pause. Comment expliquer la chose ?

_ Samouraï veut dire « serviteur ». Et ma famille ne sert personne. »


Il n’en dit pas plus, préférant l’observer pendant qu’elle reproduisait les geste qu’il lui avait montré un peu plus tôt. À côté de lui, Lily plaça ses deux mains sur son flanc. Ils étaient proches. Trop pour un concours de tir. Victor et plusieurs convives les fixaient comme s’ils étaient le spectacle de la soirée. Peut être était-ce le cas ?

« Donc, si j’ai bien compris, je fais comme ça. »

Ça manquait de rigueur, de technique, mais l’essentiel était là ; la volonté. D’un mouvement rapide - un peu trop pour juste sortir un katana, sauf peut être en cas de combat de vitesse - la jeune fille fit un mouvement ample de son bras droit. Mais, au lieu de s’arrêter comme il le devrait, le mouvement continua et Raimu fut obligé de s’écarter pour ne pas se prendre sa main dans le ventre. Il n’avait même pas remarqué qu’elle tenait une fléchette dedans, il pensait juste qu’elle avait mal contenue sa force.

« C’est bien, mais retient toi un peu la prochaine fois, commenta-t-il en souriant. Un peu plus et tu m’en mettais une ! »

Le garçon se mit à rire franchement devant les maladresses de son élève. Oui, il était un peu trop naïf pour survivre dans ce monde de brutes. Ou plutôt se cachait-il trop les yeux pour ne pas voir la mesquinerie omniprésente. Qui sait ?

« Bon, on s’y remet ? »

Il traversa la salle et se plaça où Lily se trouvait au commencement de ce duel. Fléchette en main, il la visa soigneusement. Il était temps d’en finir. Comme au western, dans un film de cowboy ; un tir, un seul, un tir décisif. Raimu sourit, une dernière fois, et lança.


Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Ven 24 Fév - 19:36

« La colère est une haine ouverte et passagère ; la haine, une colère retenue et suivie. »


Ce sourire était magnifique, il était sincère voir stupide. Peut être trop au fond ? Un sourire à en faire peur mais qui ne la menaçait pas physiquement. Peut être que Lily l’appréciait désormais au point de regretter de le voir se ridiculiser ? Pourtant, d’habitude elle s’en fichait, elle n’avait aucune compassion, elle était presque sadique. Une demie excuse, c’est totalement vrai, et elle venait de le faire sans même sens rendre compte. Raimu semblait d’accord, Lily était un peu surprise, mais comme elle le faisait tout le temps, elle ne laissait rien paraitre, juste un sourire lui montrant qu’elle était contente. Au fond, c’est normal, vous en connaissez beaucoup des gens qui accepteront de danser en caleçon devant une salle regroupant presque tout le pensionnat ? Et qui plus est une danse bien ridicule ! Lily était tombée sur une drôle de personne ce soir, une personne unique et exceptionnel, comme peu de gens au monde.
La surprise passa bien vite de son esprit quand il lui dit ce qu’elle devait si elle perdait. La maid... Une chose qu’elle n’avait jamais eu à faire. Pourquoi ? Trop franche et trop rebelle pour servir. Oui car pour elle une maid est une personne dévoué au service des autres, mais était-ce vraiment ca que Raimu voulait qu’elle face ? Et puis le pire c’était qu’elle devait le faire jusqu'à la fin de la soirée. Bien sur elle n’en avait pas envie, mais elle le ferait. Elle n’était pas prête de lui montrer une de ses faiblesses. Pourquoi ? Elle ne savait pas trop, mais la jeune fille était déterminer à gagner. Mais es ce que cela suffirait-il ?

Les événements qui suivaient s’enchaînaient rapidement. Un petit cours d’histoire plutôt intéressant. Une fin de présentation, en lui disant son nom. Une précision sur les samouraïs. Et une ruse raté de la par de Lily. Mais Raimu, ne semblait pas l’avoir remarqué. Il ne l’avait pas compris, était-ce fait exprès ? Oui c’était plus que probable. Mais quand il lui dit qu’elle avait faille lui en mettre une elle comprit qu’il ne plaisantait pas. Qu’il n’avait pas vu, ou ne voulait pas l’admettre. Lily rigola quelque peu d’un air assez méprisant. Et fini par chuchoter mais assez fort pour qu’il entende :

« Oh... qu’elle dommage !» En faisant tourner la fléchette qui avait manqué de le toucher entre ses doigts.

Lily voulait qu’il la voie et qu’il comprenne ce qu’elle avait essayé de faire, même si elle ne comprenait pas comment quelqu’un d’aussi intelligent que lui n’avait pas pu voir. Elle voulait qu’il comprenne qu’elle tenterait par tous les moyens de gagner. Lily pouvait être basse, dans le sens qu’elle utilisait tous ce qu’elle pouvait. Pour elle il n’y avait plus la place d’une quelconque justice, le monde avait les choses de façon à équilibrer le bien et le mal, et il fallait donc se servir des deux pour que l’équilibre ne se rompe pas !? Cette pensé était puéril, et le pire c’est qu’elle en était complètement consciente. Raimu était peut être contre cela, et ce que pensait Lily, c’était fort possible. Mais chacun à le droit de penser ce qu’il veut et c’est ce qui différencie chaque homme. Au fond elle espérait qu’il ne lui en veuille pas trop d’être comme cela, et que cela ne pourrai pas les empêcher de continuer ce diner dans une bonne ambiance ?
Raimu lui dit qu’il allait s’y remettre, elle acquiesça d’un signe de tête. Il se replaça en face de Lily. Il visa, Lily comprit que c’était sa dernière chance. Et qu’elle devait faire deux choses pour gagner. Deux choses très difficiles : esquiver sa fléchette et le toucher avec une des siennes. Aussitôt pensé aussitôt fait. Il visa, il sourît et lança, simple et précis. Lily fit de même en imitant ses gestes même s’il n’était pas du tout parfait, comparer à lui.

La fléchette de Raimu fendait l’air à une vitesse phénoménal, une trajectoire quasi parfaite. Lily la voyait distinctement arriver. Oui, la voir était simple l’esquiver en était un autre. Elle était concentrer, Lily recula un pas, deux pas, trois... « Ah mince... - mais c’est qui le con dernière moi ?! - » Voilà, mot pour mot la phrase qu’elle avait pensé en écrasant le pied de... Dévisageant de haut en bas, puis de bas en haut, et de haut en bas, de cet inconnu devant elle. Il semblait habillé pour l’occasion, sauf peut être ses écouteurs violet. Chemise blanche, pantalon chaussure. Un seul problème qu’es ce qu’il foutait là ! Nan mais c’est vrai tout le monde semblait à table, à part une jeune fille qui se faisait sortir de la salle à dos de professeur, les derniers retardataire et Raimu et Lily qui s’amusait. Alors pourquoi ? Qu’es ce que cet inconnu fichait au milieu du passage ?!
Lily le regarda d’abord d’un air neutre, comme elle avait l’habitude, puis quand elle senti la fléchette sur sa cuisse. Son visage se durcit. Elle ne pouvait garder son apparence joyeuse ou neutre devant lui. Elle avait qu’une seul envi, le frappé. Mais bon déjà qu’elle n’avait aucune chance était plus petite et de plus Lily n’était pas très forte et n’avait pas envi de se faire exclure de la salle et du pensionnat.

Levant la tête elle le regarda du coin de l’œil, sans même s’excuser de lui avoir marché sur le pied, avec ses talons, ce qui ne devait pas lui avoir fait que de bien. Elle dit d’un ton froid mais sans pour autant lever la voix.


« Tu vois pas que tu gène ici ! »

Elle soupira fortement.
Prenant une grande inspiration, et reprenant ses esprits. Elle comprit que la situation était perdue d’avance. Elle devait trouver un moyen de renverser la situation. Lily détestait l’injustice, surtout quand c’est elle qui en faisait les frais. Mêler à la défaite, cela s’annonçait très mal pour l’inconnu. Lily regarda Raimu, et se souvint du gage à faire si elle perdait. Puis regarda Shigeru. Une idée lui vint en tête. Et avant même que Shigeru ne puisse répondre, ou même parler. Elle lui dit, toujours sur un ton froid et surtout méprisant cette fois.


« A cause de toi j’ai perdu, donc c’est toi qui devra faire mon gage »


Lily était très sérieuse, même si elle doutait qu’il soit d’accord avec se qu’elle venait de lui dire, au moins elle aurait essayé. Et puis, de toute façon elle ne ferait pas ce gage. Mauvais joueuse ? Oui Lily l’était beaucoup. Elle n’avait pas l’habitude de jouer et donc pas l’habitude de perdre, surtout dans de telles conditions. Encore elle n’aurait pas su esquivé la fléchette sans obstacle, ce qui était plus que probable. Elle ne se serait pas énervée et se serait pliée au gage mais là tout était différent et c’est bien ce qui énervait la jeune anglaise.
A ce moment la, elle se demandait vraiment ce qu’elle faisait ici. Au fond, jouer c’était bien. Mais sa finissait toujours mal quand elle était de la partie. C’est triste... Peut être qu’elle avait, la poisse ?



Fiche Liens


Merci à Huyga, Chiharu, Sol', Anh, Kain, Hanae, Jak', Azil, Hanaka, Sven, Nitto pour vos vava' ♥️
Et Chiharu pour la sign'

Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Sam 25 Fév - 6:16

HS - Ouais, bon, j'ai écrit la majorité de ce truc dans le metro, et j'ai pas eut le temps de tout lire encore, alors si jamais y a des incohérences, vous le direz et j'éditerai mon post comme un grand.

Aussi primaire que cela pouvait sembler, c'était d'abord et avant tout la faim qui l'avait poussé à quitter la table où il s'était brièvement assit avec Dao et la jeune fille blonde qui lui était à ce jour toujours inconnue. Et c'était sous l'effet de cet instinct incontrôlable qu'il s'était mis à errer dans la Grande Salle à la recherche d'une âme charitable qui accepterait de lui filer ses restes; si jamais, pour une raison quelconque, quelqu'un avait décidé de transposer la situation à une métaphore animale, sans nul doute se serait-il trouvé, en cet instant, bien bas dans l'échelle alimentaire. Probablement dans le rôle de la hyène, qui ne fait qu'attendre comme une opportuniste, prête à chaparder une charogne dès les premières secondes inattention du prédateur.

Non, sérieusement, il aurait bien mieux fait de ne pas quitter sa table, quitte à y manger tout seul comme le dernier des cons.

Grognant entre ses dents, le tout ne ressemblant à rien de vraiment cohérent, Shigeru jeta un coup d'oeil vers sa droite, essayant de voir s'il ne pouvait pas trouver Azil, ou même Ema. L'une d'elles serait bien assez gentille pour partager avec lui, pas vrai? Enfin, une chose était certaine; cette soirée était vraiment désastreuse. Déjà qu'il s'était fait planter comme un idiot, et maintenant ça; il aurait mieux faire de rester couché et prétendre qu'il était malade ou quelque chose du même goût. Peut-être que s'il faisait attention, il pourrait toujours essayer de s'esquiver discrètement sans que...

Et c'est alors qu'il sentit quelque chose lui écraser le pied. Manquant de se ramasser par terre, Shigeru recula de quelques pas, jurant entre ses dents. ''Fuck, mais qu'est-ce que...'' Tournant la tête en direction de la jeune fille qui venait de lui marcher sans merci sur les orteils, il la fusilla du regard, tant parce qu'elle venait limite de lui rentrer dedans qu'à cause de ce qu'elle venait de lui dire; non mais, elle aurait pu regarder où elle allait, bordel – l'idée même qu'il aurait lui aussi pu faire de même ne lui effleura même pas l'esprit pour une seule seconde. Et voilà qu'en plus elle ne s'excusait même pas.

-Pfeuh... marmonna-t-il en lui jetant un dernier coup d'oeil agacé, s'en désintéressant presque aussitôt.

De toute manière, il avait des préoccupations bien plus importantes - à défaut d'être intéressantes – en tête en cet instant. À savoir, essayer de trouver, quelque part dans cette salle ridiculement grande, quelqu'un qu'il connaissait, histoire qu'il puisse aller fouiller dans son assiette; le tout non sans rappeler un sans abris – mais avec les habits miteux en moins.

Perdu comme il était dans ses pensées, il ne réalisa que quelques secondes plus tard que la jeune femme s'adressait bel et bien à lui, et non pas à l'un des autres étudiants rassemblés pour ce dîner ridicule. Se retournant, plantant ses yeux dans les siens, Shigeru pencha légèrement la tête, perplexe.

-A cause de toi j’ai perdu, donc c’est toi qui devra faire mon gage.

Son visage se vida momentanément de toute d'expression tandis qu'il fixait son interlocutrice. Un peu comme un ordinateur qui tente sans succès de décoder des données erronées. Puis un froncement de sourcils, alors qu'il réalisait qu'il arrivait absolument pas à comprendre de quoi elle était en train de lui parler; et c'était quoi, cet air qu'elle lui faisait? Une drôle de tête, vraiment, qu'il ne parvenait pas à reconnaître faute de ne pas l'avoir vue suffisamment souvent. Ça, et à cause de son système de reconnaissance des émotions plus que défaillant, probablement.

-... the fuck? fit-il finalement, un peu plus fort qu'il n'en avait au préalablement eut l'intention. Mais de quoi tu me causes, toi, hein? N'importe quoi, merde...

Détournant les yeux, il aperçut Buichi, un peu plus loin. Et ça ne prenait pas un génie pour réaliser que lui et la jeune femme qui venait de lui parler étaient ensemble pour la soirée. Haussant un sourcil dans sa direction, il désigna l'inconnue d'un mouvement de tête, enfonçant du même fait ses mains au fond de ses poches.

-Buichi, tu veux bien me dire de quoi elle me parle, eh? C'est quoi cette histoire de gage à la con? lui dit Shigeru, les regardant un, puis l'autre à tour de rôle.

Un peu comme si, quelque part, il espérait que s'il leur demandait au deux, il avait plus de chance d'obtenir une réponse. Sans doute aurait-il pu le faire un peu plus poliment, mais voilà, tout ce bruit commençait vraiment à l'irriter, et pas qu'un peu. Et en plus, il avait laisse ses advils dans son dortoir. ''Arg, quel idiot...'' Passant d'un air vaguement énervé une main dans ses cheveux, il roula des yeux avant de soupirer.

-Savez quoi? Laissez tomber. J'pense que j'veux même pas savoir.

Jetant un coup d'oeil à leur table, qui lui semblait en ce moment désespérément vide, il secoua la tête, une expression désolée s'installant sur son visage. ''Mais c'est quoi ce dîner de merde où on arrive même pas à trouver à bouffer?!'' La prochaine fois que le directeur lui demandait de faire quelque chose du genre, lui allait la lui faire avaler, sa proposition, hein. Avec une bonne dose de lave-vitre pour faire bonne mesure. Finissant par reposer son attention sur les deux autres, il plissa les yeux, donnant soudainement l'impression qu'il venait de réaliser quelque chose.

-Eh, mais vous foutez quoi, là, en fait? Et c'est quoi ce...

Est-ce qu'il rêvait, ou elle avait une fléchette dans la jambe? Okay... C'était la dernière fois qu'il dormait dans la même pièce que Buichi sans une batte de baseball. En métal, et entourée de fil barbelé, de préférence.



Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Shigeru Tensei le Mar 13 Mar - 2:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mar 28 Fév - 16:51

Elle l’avait fait exprès. Lily l’avait fait exprès. Ce geste brusque, qu’il avait failli se prendre en pleine poire, ce n’était pas de la maladresse ou un mauvais contrôle de sa force, non. C’était mesuré, calculé, prémédité. Raimu ouvrit la bouche en un « O » parfait en même temps que ses yeux verts imitaient avec brio l’orbe de deux soucoupes.

« Oh... quel dommage ! »


Il fixa avec ce même air d’hurluberlu la fléchette qu’elle faisait tournoyer entre ses doigts. Maintenant il comprenait son plan - absolument machiavélique - et réalisait qu’il y avait échappé de peu. Si ce vieux réflexe d’esquive n’était pas à ce point ancré en lui, sûrement qu’à l’heure actuelle il serait en slip sur l’estrade, en train de hurler pour demander l’attention de tout le monde. Heureusement que l’exhibitionnisme ne le gênait pas outre mesure, au contraire de certains gestes plus banals et tellement plus… ah…. Il se sentait rougir rien qu’en se rappelant cette fameuse soirée dans sa chambre. Salop de Hyuga. Ne plus y penser, ne plus y penser. En même temps qu’il s’éloignait de Lily pour reprendre le concours de tir, il jeta un œil discret - ou pas - vers la table d’Akane avant de se détourner aussitôt. Non, il ne devait pas faire ce genre de chose, il risquait d’imploser. Et l’anglaise en profiterai à coup sûr. Il avait compris désormais ; elle ferait tout pour gagner. Enfin, rien d’illégal, mais le code de l’honneur était à oublier en tout cas. La fin justifie les moyens. De toute façon, il n’allait pas se plaindre ; c’était lui qui avait lancé le jeu sans même en fixer les règles. C’était la loi de la jungle, que le plus fort gagne. Et Raimu était bien décidé à gagner.

Il se recula donc et planta son regard dans celui de sa compagne, la musique du Bon, la Brute et le Truand résonnant dans un coin de son cerveau. Puis, d’un geste aussi précis de fulgurant, il tira (plus vite que son ombre) visant la jeune fille en face de lui. Lily, devant la menace éminente, se mit à reculer rapidement cherchant de ce fait à fuir la fléchette qui n’allait pas tarder à la toucher. Le tout sans se regarder où elle allait, bien sûr. On pourrait supposer que Raimu, bien placé contrairement à elle, aurait vu le roux passer derrière elle et hypothétiquement la prévenir de leur collision prochaine. Oui, on pourrait. Si le facteur « Hikari » n’était pas entré en jeu.

« JE VAIS TE BUTER ! »

L’oreille aiguisé par les ailes de l’amour, le garçon fit un demi tour parfait pour chercher qui sa douce et tendre senpai allait trépaner de la sorte. Juste à temps pour la voir se jeter comme un fauve sur le professeur de philosophie et le plaquer au sol avec violence. Dépassé par les évènements, il aurait aimé se porter à son secours pour l’aider mais il ne voyait pas trop à quoi il serait utile dans cette scène à laquelle il ne comprenait rien. Finalement, c’est un autre hurlement - ou plutôt une simple exclamation coléreuse - qui le fit se retourner vers Lily et leur pari en cours. À force de tourner sur lui-même, il allait finir par ressembler à une girouette.

« Tu vois pas que tu gène ici ! »

Lily était en train d’agresser… Shigeru ? Mais qu’est-ce qu’il faisait là lui ? D’un coup d’œil expert, Raimu pris la température de la situation ; le roux avait un air encore plus revêche que d’habitude, ce qui signifiait qu’il venait de passer une mauvaise soirée et l’anglaise semblait légèrement énervée, sans doute que la fléchette dans sa jambe y était pour quelque chose. Le bout de plastique vert, pris dans le tissu de son collant, pendait dans le vide. Raimu se retourna une dernière fois, jetant un regard inquiet dans la direction où Hikari se trouvait, avant de s’avancer vers ses deux amis, curieux malgré tout.

« A cause de toi j’ai perdu, donc c’est toi qui devra faire mon gage.

Oh, il avait bien fait de les rejoindre, ça devenait intéressant.

_ ... the fuck? Mais de quoi tu me causes, toi, hein? N'importe quoi, merde... »

Shigeru, toujours aussi compréhensif. D’un autre côté, Raimu était habitué maintenant à ce que son colocataire ne comprenne rien à ce qu’il disait dès que la phrase était un peu trop métaphorisée pour lui. Mais là, c’était aussi parce que hors contexte, l’ordre - c’était bien un ordre, non ? - de Lily devenait assez vite incompréhensible, il fallait l’admettre. Soudain, il vit Raimu et lui adressa un signe de tête.

« Buichi, tu veux bien me dire de quoi elle me parle, eh ? C'est quoi cette histoire de gage à la con ? »

Une brève lueur de désapprobation passa dans le regard du brun : Buichi, toujours et encore. Allait-il falloir qu’il s’énerve pour de bon pour que un jour il arrête le l’appeler comme ça ? Enfin, personne affable et joyeuse par nature, ce court élan de colère ne dura qu’une seconde et Raimu entreprenait de lui répondre quand il le coupa :

« Savez quoi ? Laissez tomber. J'pense que j'veux même pas savoir. »

Fallait pas demander alors. Encore une fois, Raimu s’avança jusqu’à être totalement à leur hauteur. Là il sourit gentiment à Lily avant de désigner Shigeru du doigt ; il était temps de faire les présentations. Il ouvrit la bouche, et…

« Eh, mais vous foutez quoi, là, en fait ?

La referma aussitôt.

_ Et c'est quoi ce... »

Shigeru changea de couleur pendant que Raimu souriait de toutes ses dents, exhibant pour la peine cinq fléchettes jaunes sorties tout droit de sa poche - il avait toutes les couleurs, hé.

« On fait un concours de fléchette ! Tu veux jouer avec nous ? Le perdant a un gage ! »

Puis, avisant - et au passage se souvenant - de la fléchette encore prise dans le collant de Lily, il se rectifia :

«  Ah mais à cause de toi Lily a perdu. Donc ouais, normalement tu devrais faire son gage à sa place. »

Il réfléchit une minute. Puis deux. Et enfin décida que ouais, c’était tout à fait normal qu’il paye les pots cassés. Enfin, normalement Lily aussi devrait les payer mais c’était pas marrant d’avoir deux serviteurs et de manger seul, donc non, Shigeru était parfait.
Brusquement, sans cesser de sourire, il posa ses deux mains sur les épaules du roux.

« Bienvenue à bord, tu es désormais notre maid pour la soirée ! »



Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mer 29 Fév - 10:20

« Pour gagner, il faut accepter de perdre. »


Lily eut un grand sourire en voyant son visage étonnée. Il était adorable. Oui, c’est ce qu’elle pensait. Il était adorable d’être aussi naïf. Et puis, même s’il savait esquiver, on aurait dit qu’il n’était pas capable de faire du mal à une mouche, pourtant il semblait savoir beaucoup de chose sur les combats. Et Lily trouvait ça drôle et intriguant à la fois.
Rapidement il se plaça devant elle et tira. Elle fit de même. Mais ne pu esquiver la fléchette lancé à cause d’un gêneur, qui se trouvait dernière elle. Lily était assez énervée. Enfin, assez était un peu léger. C’était plutôt beaucoup. Elle dit tout de suite ce qu’elle pensait à l’inconnu, sans même qu’il ait fait les présentations ou quelque chose qui y ressemblait. Ce qu’elle voulait c’était simple réparer l’injustice.

Pardon ? Elle avait bien entendu ? Elle aussi elle pouvait l’insulté en anglais. Elle ne se gênerait pas si c’était ce qu’il cherchait. Puis voyant qu’il ne comprenait pas Lily eut un léger sourire. C’est vrai quelle n’avait peut être pas expliqué la situation clairement mais de la a ce qu’il ne comprenne rien du tout, il fallait le faire. Et puis il passa devant, elle pour s’adressé a Raimu. Un peu surprise mais sans le montrer elle comprit qu’il se connaissait. Pourtant il l’avait appelé par son nom de famille et Raimu lui avait dit de l’appelé par son prénom... Lily ne comprenait vraiment pas grand-chose à cela. Prenant une inspiration, elle se dit qu’au finale elle s’en fichait et qu’il pouvait bien s’appelle par les noms qu’il voulait.

Lily aurait voulut parler. Car au final il avait et était en tord. Déjà ce n’était pas une histoire de gage à la con ! Et puis s’il n’était pas content il avait cas partir ! On lui avait rien demandé. Voila à peu près ce que pensait Lily à ce moment là. Elle n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu’il dit qu’il ne voulait pas savoir. « Bah alors qu’es ce que tu fou encore là ! Tu gène toujours je te rappel ! » Pensa mentalement la jeune fille. Elle était encore énervé et cela ne semblait pas se calmé. Le seul moyen qu’il aurait pu la calmer, aurait été de lui donné raison ou un dose de nicotine. Mais dans son esprit ses deux options étaient totalement impossibles. Pourquoi ? Parce que même si elle aimait foutre la merde, elle ne se permettrait pas d’abandonné Raimu qui avait été très gentil avec elle. Et puis, elle ne pensait pas qu’il lui donne raison aussi avec tous les coups bas qu’elle lui avait déjà faits.

Lily regarda Raimu qui semblait vouloir dire quelque chose, mais Shigeru sembla finalement changer d’avis, et savoir ce qu’il faisait. Lily eut un bref soupire. Tout en ce disant qu’il fallait choisir. Elle se demandait quand il allait prendre une décision. Elle aurait aimé lui dire « Bon ta fini de changé d’avis ». Mais préféra se taire pour ne pas s’enfoncé un peu plus. Déjà qu’elle avait perdu, elle attendait avec impatience la sentence de Raimu et espérait qu’il soit clément. L’inconnu pointa sa cuisse en faisant une tête assez étrange. Lily eut un large sourire avant de soupirer en regardant la fléchette dans son collant. Raimu dit à Shigeru ce qu’il faisait tout en sortant d’autres fléchettes. Rouge, bleu, vert et maintenant jaune ! Mais il était un distributeur de fléchettes ou quoi ? Impressionné de le voir en sortir d’autre, elle attendait la réponse de l’inconnu. Oui, car s’il jouait avec eux elle se ferait un plaisir de le touché et sans pitié - en espérant qu’il ne savait pas aussi bien esquivé que Raimu -.
Quand Raimu pronça des mots quasi magiques. Et sans exagérer ! Il était d’accord avec elle. Lily était contente, et lança un regard méchant à Shigeru. Oui, elle avait raison ! Et il ferait son gage, c’était bien fait pour lui ! Pendant que Raimu semblait réfléchir, Lily retira la fléchette de sa jambe, laissant un petit trou, elle lâcha un petit soupire. Sachant d’avance que le trou allait s’agrandir et s’effiler, et que son collant finirait dans la poubelle.
Puis Raimu, posa ses deux mains sur l’inconnu. Intriguer, Lily regarda attentivement Raimu se demandant ce qu’il allait faire ou dire. Lily regarda la tête de Shigeru au moment ou Raimu lui annonça qu’il allait faire la maid, se moquant un peu de lui en rigolant. Elle rajouta d’un ton quasi sérieux quasi ironique :


« Hum... Faudrait peut être te trouver une tenu adapter ? Nan ? »

Elle rigola encore un peu. Avec la tenue adaptée il aurait été vraiment vraiment ridicule. Mais d’abord il fallait qu’il le fasse. Oui, Lily en doutait. Sérieusement ? Il allait vraiment accepté ? Reprenant son souffle, après avoir un peu trop rigolé, elle s’approcha de Raimu, et lui dit en essayant de ne par parlé trop fort pour que l’inconnu n’entende pas. Lily ne le savait pas mais c’était perdu d’avance, car la jeune fille ne connaissait pas son don, et ni son prénom d’ailleurs. Elle fit donc a Raimu, en chuchotant près de son oreille du plus discrètement qu’elle pu :

« Mais t’es sur qu’il va vraiment le faire ? Parc’que... Il fait une tête bizarre là »

Lily était prête à le faire si elle avait perdu dans les règles, Raimu aurait tenu son gage lui aussi. Mais cet inconnu ne semblait pas vraiment content du gage qu’ils leurs avaient imposés. Lily savait que si elle avait été la place de Shigeru elle ne l’aurait pas fait. Mais peut être que lui était différent ? Et qu’il avait un bon caractère, qu’il était gentil, serviable. Bon faut pas aller trop loin non plus, elle doutait qu’il soit comme cela. Parce qu’il l’avait quasiment insulté, même si c’était justifié. Mais bon, elle pouvait toujours espérer.
Enfin, la jeune fille attendait la suite avec impatience. La soirée promettait d’être pleine de surprise et le repas n’avait pas encore commencé.



Fiche Liens


Merci à Huyga, Chiharu, Sol', Anh, Kain, Hanae, Jak', Azil, Hanaka, Sven, Nitto pour vos vava' ♥️
Et Chiharu pour la sign'

Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mer 29 Fév - 17:36


Ils étaient fous. Ils étaient tous fous; c'était la seule explication possible à ce qui était en train de se passer. Ça, ou il était tout simplement en train d'halluciner, ce qui, avouons le, semblait en sans doute bien plus probable que la réalité ne l'était en cet instant. Et puis, ça lui était arrivé de rêver à des choses encore bien plus étranges que cela, donc la chose restait encore plausible. Parce, sérieusement, jouer aux fléchettes dans la Grande salle, au beau milieu de l'heure du repas? Il voulait bien s'avouer que Buichi avait souvent de ces idées étranges qu'il n'arrivait, même après en avoir cherché la logique durant de longues minutes, pas à comprendre le moins du monde, mais tout de même...

De toute manière, cette soirée entière lui semblait, en cet instant, sortir d'un rêve - dont-il aimerait bien se réveiller, à vrai dire, avant que ce dernier ne se mette à tourner au cauchemar; chose qui, en voyant la tournure que les événements étaient en train de prendre, risquait sans aucun doute de ne pas tarder. Enfin, encore aurait-il fallut qu'il soit réellement en train de dormir; mais après tout, on peut toujours espérer, pas vrai? Jetant un vague regard autour de lui, Shigeru observa rapidement les alentours; il était toujours temps de s'en aller. De toute manière, ce n'était pas comme s'ils allait essayer de le retenir, pas vrai? De toute façon, il était hors de question qu'il fasse un gage idiot à la place de la jeune femme. Non mais, pour qui ils le prenaient, hein? Si cette idiote avait perdue, c'était son problème à elle, pas le sien!

-Bienvenue à bord, tu es désormais notre maid pour la soirée ! lui fit soudainement son colocataire en mettant ses mains sur ses épaules. 

Okay. Il allait le frapper.

-Hum... Faudrait peut être te trouver une tenu adapter ? Nan ? entendit-il ensuite, ces mots s'échappant de la bouche de l'autre inconnue.

Okay, correction; il allait les frapper tous les deux. ''Bordel, mais ils croient quoi, eux?'' bougonna-t-il intérieurement, les fusillant du regard alors qu'il imaginait de quelles manières il pourrait se débarrasser d'eux; la plupart d'entre elles impliquant d'ailleurs d'une manière ou d'une autre leur démembrement – et qui dit que les jeux vidéos ne rendent pas violent? Ils étaient idiots, ou quoi? Est-ce que qu'ils pensaient réellement que simplement parce qu'il avait eut le malheur de se faire rentrer dedans alors qu'ils étaient en train de jouer à un jeu ridicule digne d'enfants de cinq ans, il allait faire ce qu'ils voulaient? Il n'était même pas là lorsqu'ils avaient décidé de faire ce pari ridicule, ils ne pouvaient donc pas l'obliger à faire la... maid pour les heures à venir.

Puis, voyant la jeune femme – Lisa? Lea? Oh, peu importe, pour ce que ça pouvait bien lui faire de toute manière – s'approcher de son ami – non, colocataire, il comptait bien le rayer de sa liste d'amis à partir de maintenant -, Shigeru roula des yeux, vaguement exaspéré. Alors là, si elle comptait se montrer subtile, et bien, c'était plus que raté. ''Pff.... j'vais t'en faire, moi, une tête bizarre, grognasse'' Reculant brusquement d'un pas, poussant - non pas sans une bonne dose d'énervement – les mains de Buichi qui étaient toujours posée sur ses épaules, il croisa les bras, les dévisageant à tour de rôle comme s'il cherchait à leur dévisser la tête.

-Hey, premièrement, je fais pas une tête bizarre, alors arrête de dire n'importe quoi, tu veux? balança-t-il sur un ton sans doute pas des plus gentil en fixant Lily. Et après, j'vois pas en quoi je serais obligé de faire quoi que ce soit juste parce qu'elle a perdu. C'est d'sa faute, elle avait qu'à regarder où elle allait, c'est tout. C'est elle qui m'a rentré dedans, pas le contraire.

'Mais t’es sur qu’il va vraiment le faire ? Mais t’es sur qu’il va vraiment le faire ?' ''Mais pourquoi est-ce que je voudrais le faire, de toute manière, hein!?'' Lui? Les servir comme un chien – ou un esclave, au choix – pour le restant de la soirée dans le simple but de satisfaire leur besoin d'amusement infantile et ridicule? Ah! Et cette histoire de tenue assortie... Frissonnant légèrement, il ne pu s'empêcher, le temps d'un instant, de s'imaginer vêtu d'une de ces horribles – et surtout, terriblement féminines – tenues de maid. Ahah. Plutôt mourir, oui. Surtout que si jamais Kain le voyait habillé de la sorte, il n'allait jamais pouvoir s'en remettre.

Grognant entre ses dents, regardant vite fait autour de lui, Shigeru s'apprêtait à faire demi-tour, histoire de les planter là pour, pourquoi pas, retourner dans sa chambre, lorsqu'il s'arrêta tout aussi net dans sa lancée. ''Et si...?'' Et si jamais il le faisait? Et si jamais il acceptait de se plier aux exigences de ce pari, moyennant, bien évidemment, quelque chose en échange? De toute manière, il n'avait pas vraiment trop compris leur histoire de lancer de fléchettes, mais il avait comme la vague impression que la perdante n'avait pas particulièrement envie, elle non plus, de jouer la maid pour Buichi; c'était donc tout à leur avantage d'accepter, non?

-Okay... finit-il par marmonner en plissant les yeux. Okay. J'vais le faire. Mais à deux conditions. Vous d'vez me donner à bouffer, et toi, ajouta Shigeru en posant son regard assassin sur son colocataire, tu va d'voir ranger la chambre pour une semaine, compris? Affaires de Dao et Oto comprises. Et si j'vois une seule chaussette qui traine, faut pas t'étonner si tu la retrouve dans ta bouche en te réveillant le lendemain matin.

C'était peut-être – sans doute – trop demander en échange de ce qu'il avait à faire, mais, bien franchement, il s'en foutait royalement. Car c'était ça ou rien. Et parce qu'il avait beau ne pas saisir grand chose aux gens, s'il y avait bien une chose qu'il avait comprit, dans la vie, c'est l'idée du calcul coûts & bénéfices. Et qu'il aimait particulièrement tiré le plus de bénéfices possible au coût le plus moindre qu'il pouvait atteindre.

-Sinon, votre gage de débiles mentaux, vous pouvez vous le foutre là où je pense.

Parce que ouais, il avait beau dire, il était toujours plus qu'un peu fâché qu'ils aient décidé de la chose, comme ça, sans vraiment avoir l'intention de lui laisser le moindre choix. Et puis, il allait pas se forcer à se casser le cul pour eux; s'ils étaient pas content du service, ils n'auraient qu'à aller voir ailleurs.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Ven 9 Mar - 16:06

Vue la tête de Shigeru, il n’était pas content. Mais pas content du tout. Plusieurs mois à vivre dans la même pièce que lui avait appris à Raimu a décrypter les expressions de son colocataire - ce qui n’était pas vraiment dur - et ainsi esquiver les jets d’objets en tous genre ou juste se boucher les oreilles au moment des jurons. Et là, il était clairement au bord de l’implosion. Le garçon eu envie de sourire ; deviendrait-il sadique ? Alors qu’il avait toujours les mains sur les épaules de son ami, Lily s’approcha de lui en souriant.

« Hum... Faudrait peut être te trouver une tenu adaptée ? Nan ? »


Elle se mis à rire et le brun se dit que c’était dangereux de jouer avec le feu ; les nerfs de Shigeru dans le cas présent. Il connaissait Lily depuis très peu de temps mais il doutait bizarrement qu’elle sente le danger tapi sous l’apparence calme du roux. Après tout, lui-même s’était pris pas mal de choses dans la figure avant de finalement comprendre que mieux ne valait pas l’énerver outre mesure. La jeune fille vint près de lui, la bouche près de son oreille avec apparemment pour but de chuchoter. Raimu aurait voulu la prévenir. Si, vraiment. Mais elle parlait déjà avant qu’il n’ait le temps de lui expliquer clairement le pouvoir de son colocataire :

« Mais t’es sûr qu’il va vraiment le faire ? Parc’que... Il fait une tête bizarre là. »


À ce moment là, Raimu se dit qu’il aurait vraiment du se dépêcher de lui dire. Un truc simple et rapide, comme « ça sert à rien de chuchoter il t’entend » ou juste « audition décuplée » en le montrant du doigt. Seulement il était trop tard maintenant et le garçon fixa avec angoisse le tic nerveux agitant la paupière gauche de Shigeru. Ça n’augurait jamais rien de bon. Et ça n’y manqua pas ; il repoussa presque brutalement le brun avant de croiser les bras sur sa poitrine et les fixer d’un air meurtrier.

« Hey, premièrement, je fais pas une tête bizarre, alors arrête de dire n'importe quoi, tu veux ?

Ça devait arriver, il savait bien que le roux prendrait la mouche. Mais d’un autre côté, c’était vrai qu’il avait fait une tête bizarre en apprenant le verdict… Bien sûr, Raimu ne le dirait jamais devant lui ; il avait bien trop peur des représailles.

_ Et après, j'vois pas en quoi je serais obligé de faire quoi que ce soit juste parce qu'elle a perdu. C'est d'sa faute, elle avait qu'à regarder où elle allait, c'est tout. C'est elle qui m'a rentré dedans, pas le contraire. »

Argumentation typique Tenseienne. On devrait créer un courant philosophique autour de cette façon de pensée. Très terre à terre, qui se fiche des possibles facteurs modificateurs et qui se borne à son propre intérêt sans même s’amuser de la situation. Sans même chercher à retenir son colocataire - qui semblait de toute façon en pleine introspection - Raimu se tourna vers sa compagne.

« Son pouvoir c’est l’audition décuplée
, lui expliqua-t-il avec un pauvre sourire. Chuchoter ne sert à rien en sa présence. »

C’était marrant de se dire qu’elle connaissait le pouvoir de Shigeru, qu’elle venait de rencontrer, alors que eux deux n’avaient même pas échangé les leurs depuis le début de la soirée. Sans doute parce que celui du roux était bien plus gênant dans le cas présent et que le brun ne voulait pas laisser son amie sans explication sur « pourquoi m’a-t-il entendue ? ». C’est jamais sympa de rester dans l’ignorance une soirée entière tout en ayant peur de faire une gaffe à tout instant.

« Okay... 


Raimu leva la tête et la tourna vivement, comme… un chien à qui on vient d’ajouter un bâton sous le nez. Ouais, voilà, exactement comme ça.

_ Okay. J'vais le faire
, reprit Shigeru. Mais à deux conditions.
_ Vas-y, je suis tout ouïe.


Si le garçon avait été connu pour son mauvais humour, on aurait presque pu déceler un jeu de mot dans sa phrase. Mais pour l’instant il était bien plus concentré sur les termes du contrat ; il voulait que cette soirée soit un amusement continuel et était prêt à presque tout pour ça. Presque.

_ Vous d'vez me donner à bouffer, et toi, ajouta-t-il pour Raimu, tu vas d'voir ranger la chambre pour une semaine, compris? Affaires de Dao et Oto comprises. Et si j'vois une seule chaussette qui traine, faut pas t'étonner si tu la retrouves dans ta bouche en te réveillant le lendemain matin. »

Une pause - pleine de colère non-dite.

« Sinon, votre gage de débiles mentaux, vous pouvez vous le foutre là où je pense. »

Il fit une grimace. Hum, ça demandait réflexion. Croisant les bras et prenant son menton entre deux de ses doigts - comme le grand penseur qu’il n’était pas - Raimu ferma les yeux et médita ce marché très inégal. D’un côté une corvée de ménage qu’il n’avait pas demandé et n’avait aucune raison d’accepter, de l’autre un dîner joyeux et plein de fous rires à n’en pas douter. De plus, ce dîner n’était pas qu’à lui ; Lily aussi était concernée. Après un rapide coup d’œil à sa partenaire il pris sa décision.

« D’accord. Mais seulement si tu mets la chaussette dans la bouche de son propriétaire, pas seulement de moi. »


Il tendit la main et attendit que Shigeru la serre. C’était un vrai contrat, un marché viril entre mecs forts et plein de testostérone. Avec un dernier regard sérieux, Raimu secoua leur deux mains jointes avant de faire brusquement volteface, un sourire rayonnant aux lèvres.

« Victor ! appela-t-il.

Pendant que le serveur approchait, le garçon attrapa les deux menus plein de fléchettes et les lui montra.

_ Nous souhaiterons commander tout ce qui a été touché par une fléchette, ainsi qu’une robe de maid et ce qu’il voudra à manger
, dit-il en montrant le roux du doigt.

Dernier sourire charmant.

_ Merci ! »


Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Dim 11 Mar - 19:01

« Le monde devrait remercier cette étonnante cohorte de gens qui font toujours preuve d’une insolente et illogique gentillesse. »



« Il.. Il... IL.... Il m’a entendu » Fut la première penser de Lily, il en suivie une multitude de question, dont on se passera des détailles puisqu’elles sont évidente. Du style : comment est possible ? Pourquoi ? Etc... Lily ne connaissait pas le pouvoir de cet inconnu. Et entendre à cette distance était impossible à ses yeux. Elle se dit qu’il avait surement une ouïe très fine, c’est ce qu’elle se disait. Ou peut être qu’il savait lire sur les lèvres ? Ou qu’il avait deviné ? Ou elle avait parlé trop fort ? Non, c’est juste que son pouvoir lui permettait d’entende au delà des limite humaine. Et c’était malheureusement un détail non négligeable que Lily ne savait pas. Mais la jeune fille ne se laissait pas abattre. Elle ne savait pas pourquoi mais il avait entendu. Mais elle n’allait pas se laisser abattre, elle se dit que ce n’était pas grave. Elle répondit donc du tac au tac.

« Bah regarde ta tête ! » Dit-elle d’un ton assez étrangement sérieux mais le sourire aux lèvres.

C’était sa façon à elle de lui dire qu’elle dirait ce qu’elle voulait, et qu’elle ne l’écouterait pas. En espérant qu’il comprenne le sous entendu. Et puis, elle ne disait pas n’importe quoi ! Elle lança un regard à Raimu, pour savoir s’il était d’accord avec elle ? Mais le jeune garçon ne semblait pas approuver ce que disait Lily ?! Ou ne voulait-il pas le dire devant Shigeru ? En avait-il peur ?

Là suite ne semblait pas gagner d’avance car Shigeru et Lily semblait tout les deux têtu et borné, à première vue. La soirée allait surement être mouvementée, et cela était très plaisant pour la jeune femme. Puis il continua de parler. Encore et encore. Cela énervait de plus en plus Lily. Pourquoi ? C’était simple « elle » avait un prénom ! Elle était humaine tout comme lui et n’appréciait pas être appeler comme cela.
Oui, c’était très mal venue de sa par car la jeune femme l’avait fait quelque seconde plutôt. Enfin, passons, en espérant que tout le monde aurait oublié. C’était n’importe quoi. Oui ce diner tournait vraiment à du n’importe quoi. Lily commençait à s’énervé de plus en plus et allait lui dire quelque mots, quand Raimu lui dit son pouvoir. C’était donc ça ! Pensa Lily. Elle comprenait mieux comment il avait pu entendre. Se disant que son pourvoir devait être pratique pour écouter les gens sans qu’il s’en rend compte. Nan ? Lily regarda Raimu en souriant.


« Merci, c’est bon à savoir »

Maintenant qu’elle comprenait mieux la situation, ou presque. Raimu lui fit passer l’idée de lancé une autre réflexion à l’inconnu. Et Lily se dit qu’elle lui ferait la réflexion plus tard. Shigeru accepta finalement de faire la maid, à la grande surprise de Lily. Mais il posa des conditions. Lily l’écoutait attentivement. Elle ne releva pas la subtilité de la phrase de Raimu, et son jeu de mot tellement qu’elle était concentré. Elle était aberrée de ce qu’il demandait. Au point qu’elle ne savait pas s’il était sérieux ? Lily ne voyait pas en quoi Raimu devait faire quelque chose pour lui. Il avait gagné ! S’il quelqu’un devais faire quelque chose, dans la logique ça devait être elle. Et non ce pauvre Raimu. C’était nul, bas, injuste, et... Bref ça ne se faisait pas pour Lily. C’était une sorte de chantage. Enfin, c’est ce que Lily pensait de tout ça.
Elle ne put rien faire qu’il était déjà en train de se serrer la main, la jeune fille les regarda en soupirant. Raimu était vraiment trop gentil c’était n’importe quoi. Il était vraiment bête ou quoi ? Se demandait Lily. Et aussi pourquoi il avait accepté. Pourquoi n’avait-il pas refuser ? Il n’y perdait rien à refuser ! Et... Trop de question qui faisait que la jeune femme était encore plus énervée.

Ils se serraient la main, Lily n’avait pas compris l’utilité de se geste et aussi pourquoi ils avaient accepté. Et puis la chambre était si horrible que ca ? Et puis Raimu n’allait pas faire le ménage alors que le gage était pour Shigeru à l’origine. C’était vraiment le monde à l’ envers ! Soupirant encore une fois. Se mettant entre les deux jeunes hommes sans les toucher.

« Mais pourquoi t’as accepté !? Tu t’es fait avoir ! » Dit-elle à Raimu en le regardant. Se retournant vers l’autre garçon. « Et puis toi aussi t’en à pas marre ! C’est pas à Raimu de devoir faire ton rangement ! T’as deux mains donc tu peux ranger tout seul si t’es pas content ! Même si c’est pas t’es affaire ! » Elle rajouta sur un ton plus bas, comme si elle se parlait à elle-même « N’importe quoi... »

Elle aurait aimé parler plus mais elle ne voulait pas s’énervé plus. Préférant reprendre une expression neutre elle recula d’un pas en soupirant. Regardant à tour de rôle Raimu puis Shigeru, puis l’inverse, et le refit un vas et viens avec ses yeux. S’arrêtant sur Shigeru elle le dévisagea une nouvelle fois en soupirant.
Ramu appela le serveur et commença à discuter avec ce dernier. Lily ne fit pas vraiment attention à leurs discutions, jusque Raimu parle de commander une robe de maid. La jeune femme avait dit ca pour rigoler, et ne pensait pas qu’il voulait vraiment le faire. Enfin, qu’il voulait vraiment voir le garçon en maid. Cela pouvait être drôle, même si l’histoire que Raimu aille faire le ménage dans leurs chambre lui restait en travers de la gorge.
Silencieuse, la jeune femme avait repris une expression neutre et attendait de voir comment la suite allait se passer.

Spoiler:
 


Fiche Liens


Merci à Huyga, Chiharu, Sol', Anh, Kain, Hanae, Jak', Azil, Hanaka, Sven, Nitto pour vos vava' ♥️
Et Chiharu pour la sign'

Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mar 13 Mar - 4:56

Essayant d'ignorer la jeune femme le plus possible – mais non pas sans lui lancer à toute les quelques secondes un regard noir -, Shigeru, retira sa main de celle de son colocataire, enfonçant du même fait celle-ci au fond de sa poche. Faire bouffer en plus les chaussettes à celui qui les avait vilement laissé trainer là où il ne le fallait pas? Comme si ça allait le déranger; même si, au fond, il avait beau dire ça, mais il doutait du fait qu'il allait réellement le faire. Enfin, qui sait.

Puis, apercevant Lily s'approcher du coin de l'oeil, il tourna légèrement la tête, la dévisageant suspicieusement. Il avait beau ne pas vraiment la connaître – ne pas du tout la connaître, si l'on voulait être honnête -, déjà, il ne l'appréciait pas vraiment. Peut-être était-ce à cause du fait qu'elle lui avait rentré dedans, parce qu'elle l'avait trainé de force dans cette histoire sans queue ni tête, ou alors, à cause du peu de ce qu'il arrivait à décoder de son attitude, mais déjà, elle lui laissait comme une mauvaise impression. Et si ce n'était pas du fait qu'il avait faim – et que la compagnie de Buichi n'était, somme toute, pas si terrible que ça -, il l'aurait sans nul doute déjà plaqué pour aller faire autre chose ailleurs.

De toute façon, entre passer plus de temps que nécessaire en la compagnie un rien agaçante de Lily et rester toute la soirée tout seul à jouer à des jeux vidéos, enfermé comme un ermite dans sa chambre, le choix n'était pas difficile. Non, vraiment, ce n'était maintenant rien d'autre de plus que l'appât du gain qui le gardait ici en ce moment – ça, et le fait qu'il avait momentanément oublié que, depuis qu'ils avaient Dark Vador, ils avaient à manger dans le dortoir.

-Mais pourquoi t’as accepté !? Tu t’es fait avoir ! l'entendit-il soudainement dire à l'intention de Buichi.

''Oh, bah, exagères pas, hein...'' pensa Shigeru en se retenant de lever les yeux au ciel. Même si, au final, elle avait sans nul doute raison – mais après tout, il devait bien demander compensation pour cette injustice, non? Si elle n'était pas contente, elle n'aurait qu'à éviter de faire ce genre de choses idiotes la prochaine fois et voilà tout. Et puis, elle avait qu'à venir ranger, elle, si vraiment ça la dérangeait tant que ça. Puis, voyant qu'elle commençait à lui parler, Shigeru haussa un sourcil, l'air vaguement interrogateur, son visage perdant un moment son expression revêche.

-Et puis toi aussi t’en à pas marre ! C’est pas à Raimu de devoir faire ton rangement ! T’as deux mains donc tu peux ranger tout seul si t’es pas content ! Même si c’est pas t’es affaire ! N’importe quoi...

Pour finalement la reprendre aussitôt. ''Mais de comment elle me parle, elle?'' Et surtout, de quoi elle se mêlait, comme ça, à faire comme si elle savait de quoi elle parlait? Il voulait bien croire qu'il avait tendance à s’énerver rapidement, et que les autres ne mettaient pas de temps à lui tomber sur les nerfs – ou du moins, c'est ce qu'on lui avait dit plus d'une fois -, mais là... Disons juste qu'elle abusait. Vraiment.

-Hey, j'veux bien croire que je peux le faire, mais j'commence à en avoir marre de tout le temps le faire pour tout le monde. Et j'ai jamais dit qu'il devait s'occuper de mes trucs, j'me ramasse, moi. Et de toute manière, s'il touche à mes affaires, j'le bute... ajouta-t-il à mi-voix, plus pour lui-même que pour qui que ce soit d'autre.

Ou enfin, il allait s'imaginer qu'il le faisait – il n'était pas encore suffisamment suicidaire pour vraiment vouloir essayer de mettre son 'plan' à exécution. Pas s'il souhaitait ne pas finir au fond d'une rivière, les deux pieds coulés dans le béton, du moins. Bref. Sans doute aurait-il pu s'insurger contre ces paroles ridicules encore un bon moment si son colocataire ne l'avait pas, sans doute sans même le réaliser, interrompu pour s'adresser au serveur qu'il n'avait jusqu'alors pas vraiment remarqué. Et ce qu'il entendit ne faisait pas, mais alors pas du tout, son affaire.

-Nous souhaiterons commander tout ce qui a été touché par une fléchette, ainsi qu’une robe de maid et ce qu’il voudra à manger. Merci!

-Quoi?

Une exclamation où se mêlait horreur et déni s'échappa de sa bouche alors qu'il se mettait à fixer l'autre adolescent comme l'aurait fait un poisson mort et pourrissant laissé sur la plage pour se faire dévorer par les corbeaux et les chiens errants. Il avait dû mal entendre – comme si ça pouvait arriver -, ou alors, il devait rêver. Ou bien, le cerveau de Buichi commençait à défaillir et il n'arrivait plus à contrôler sa bouche, parce qu'il ne pouvait pas sérieusement considérer ce qu'il venait de dire.

-Wow, quoi? Répète un peu, t'es pas sérieux, là. On a jamais dit... on a pas... non mais j'vais pas... c'est hors de question! fit-il reculant involontairement d'un pas en balbutiant légèrement, encore un peu trop sous le choc pour arriver à formuler ses phrases correctement.

Tournant la tête, ouvrant la bouche pour essayer de dire au serveur d'oublier ce que Buichi venait de lui dire, il la referma lorsqu'il vit qu'il était déjà partit, sans doute en quête de cet horrible vêtement qu'il se refusait à porter. Parce qu'il n'était pas une fille, qu'il ne faisait pas de cross dressing, que c'était débile et inutile et injustifié, et parce que jamais il n'allait faire un truc pareil dans une salle remplit de gens. Et encore moins lorsque lui pouvait le voir – non, si jamais Kain le voyait habillé comme ça, il n'allait jamais s'en remettre, il en était sûr.

-Non mais bordel, tu penses quoi, j'vais pas mettre une robe à cause de votre pari, hein, gronda-t-il, semblant presque plus chercher à s'en convaincre lui-même qu'autre chose.

Car il avait beau dire, mais Buichi n'avait pas été très... clair lorsqu'ils avaient passé leur 'marché'. Et que tout d'un coup, il n'était plus aussi sûr que la chose n'avait pas été mentionnée – et puis, il ne serait pas dit qu'il allait reculer devant un défi, pas vrai? Même si ça consistait en s'habiller comme une fille devant des gens, et surtout lui, et ''mon dieu j'arriverai jamais à le faire''. Qu'est-ce que Kain allait penser en le voyant? Non, en fait, il préférait ne pas savoir.

Soudainement interrompu dans sa réflexion par quelque chose qui ressemblait suspicieusement à un toussotement, Shigeru remarqua finalement que le serveur était revenu, ce dernier semblant chercher à lui donner quelque chose. Le regardant un moment d'un air agacé, il finit par jeter un coup d'oeil à ce qu'il lui tendait, s'en saisissant par automatisme, le dévisageant un moment avec appréhension. Un sac. Un sac avec un horrible truc à l'intérieur.

Aussitôt, il baissa la tête, ses cheveux lui tombant devant les yeux alors qu'il sentait son visage le brûler désagréablement, son rythme cardiaque s'accélérant le temps d'un instant. Il détestait cette conasse de Lily, il détestait ce salopard de Buichi, il détestait le directeur pour avoir organisé ce truc foireux, il détestait Kain pour être là et il se détestait pour avoir déjà décidé, même s'il n'en avait aucune envie, qu'il allait le faire quand même.

Prenant son courage à deux mains alors qu'il fourrait le sac sous son bras, il fit volte face sans même leur accorder un regard, se dirigeant à pas lourd vers la porte de la grande salle – parce qu'il n'allait quand même pas se changer au beau milieu de la pièce, hein -, fixant d'un air furieux les dalles du plancher avant de sortir de la salle – non pas sans savoir au préalable donner un bon coup de pied vengeur dans la porte en sortant.

Il allait les buter.


HS - Ouais, bon, pour ceux qui auraient pas compris, il va se changer et il revient, hein.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Dim 18 Mar - 20:17

Raimu tendit la main et serra vigoureusement celle de Shigeru. S’il n’avait pas la poigne de fer de son cher grand frère il se débrouillait quand même, aussi offrit-il sans doute à son colocataire la poignée de main la plus virile de sa vie. Mais sans se départir de son sourire, bien sûr.

« Mais pourquoi t’as accepté !? Tu t’es fait avoir ! »

Le garçon tourna la tête vers Lily, un air interrogateur dans le regard. Campées entre eux deux, elle semblait relativement contrariée par la tournure des événements. Pourquoi donc ? Après tout il allait juste devoir ranger sa chambre - ce qui n’était pas si horrible que ça si on prenait en compte que le roux rangeait et lui-même rangeait. Restaient que Dao et Otonashi dont le bordel s’étalait en long en large et en travers de la pièce, mais une fois encore il suffisait de faire le tri et poser en tas sur les lits des propriétaires et le tour était joué - oh, il allait pas leur plier leurs slips non plus ! Au passage, il allait en profiter pour récurer Dark Vador, tiens. Et aérer la chambre. Et faire la cage de Glaceon et des souris. Et nettoyer la douche. Il pourrait aussi en profiter pour dépoussiérer les couvertures… Hum, Raimu, une femme au foyer ? Non, vraiment pas. Et puis, avant même qu’il n’aie pu ouvrir la bouche, la jeune femme avait déjà retourné son regard courroucé vers Shigeru. Aie.

« Et puis toi aussi t’en a pas marre ! C’est pas à Raimu de devoir faire ton rangement ! T’as deux mains donc tu peux ranger tout seul si t’es pas content ! Même si c’est pas tes affaires ! N’importe quoi...


Oh ! Elle le défendait, c’était trop gentil de sa part !

_ Hey, j'veux bien croire que je peux le faire, mais j'commence à en avoir marre de tout le temps le faire pour tout le monde. Et j'ai jamais dit qu'il devait s'occuper de mes trucs, j'me ramasse, moi. Et de toute manière, s'il touche à mes affaires, j'le bute... »


Se détournant de cette querelle sans importance - car oui, ils s’étaient déjà serré la main ça ne servait donc à rien de tergiverser plus longtemps - Raimu chercha Victor du regard et le héla dès qu’il fut repérer. Pendant que ses amis se disputaient il prit grand soin de commander tout ce dont-ils avaient besoin pour terminer cette soirée dans la joie et la bonne humeur.

«  Nous souhaiterons commander tout ce qui a été touché par une fléchette, ainsi qu’une robe de maid et ce qu’il voudra à manger. Merci !
_ Quoi ? »


Le brun leva un sourcil surpris. Il ne pouvait pas sérieusement ne pas avoir entendu et/ou compris vu son pouvoir, donc pour quelle raison s’exclamait-il de la sorte ? Et pourquoi le regardait-il avec ce regard paniqué d’animal acculé et prêt à mordre pour sauver sa peau ? Le garçon ne comprenait vraiment pas.

« Wow, quoi ? Répète un peu, t'es pas sérieux, là. On a jamais dit... on a pas... non mais j'vais pas... c'est hors de question !

Il l’observa reculer pendant quelques secondes avant de se décider à prendre la parole, se grattant la joue d’un air perplexe.

_ Ben… si. Quand je t’ai dit « Tu seras notre maid pour la soirée ! » le mot maid était compris dans la phrase, je vois pas pourquoi ça te choque maintenant.


Plantant ses yeux dans ceux de Lily, il y rechercha un élément de réponse à la soudaine peur du roux. Mais elle ne devait pas s’en douter plus que lui car il se détourna sans réponse.

_ De toute façon c’est trop tard, on s’est serré la main. Et une poignée de main est une promesse symbolique qu’aucun homme ne peut briser sans perdre son honneur. »


Élevé dans un milieu strict, voire martial, Raimu avait une conception des choses assez directe et tranchante. Quand on donne sa parole, on la respecte jusqu’au bout. Quand quelqu’un vous sauve la vie, vous avez une dette envers lui. Quand on se serre la main, on ne revient pas en arrière. Ces principes - la plupart basé sur un code de l’honneur oublié de nos jours - lui avait été gravé dans le crâne à coup de bokken et de haiku, si bien qu’aujourd’hui il lui été difficile de voir les choses autrement. S’il s’était affranchi depuis longtemps de certains de ces préceptes - les plus sanglants notamment - c’était il y a maintenant de nombreuses années et recommencer actuellement lui serrait impossible. Aussi est-ce avec toute la bonne foi, la certitude et la naïveté du monde que Raimu prononça ces quelques mots sans quitter Shigeru des yeux. Car ce dernier partageait forcément le même point de vue que lui, non ?

« Non mais bordel, tu penses quoi, j'vais pas mettre une robe à cause de votre pari, hein. »


Ou pas. Alors que le petit (il était plus grand que les deux autres) brun s’appliquait à faire sa plus belle tête de chien battu, un toussotement discret les interpella. Se tournant vers l’origine du bruit, il tomba sur Victor déjà de retour, un étrange sac à la main. Le morceau de dentelle en dépassant lui apprit bien vite ce qu’il contenait. Par automatisme, son colocataire s’en saisit quand le garçon de service le luit tendit et il fallut qu’il jette un regard à l’intérieur pour que son visage se glace instantanément. Raimu le fixait sans cligner des paupières, attendant avec une impatience fébrile ce qui allait bien pouvoir suivre. Mais quel suspense insoutenable !

Soudain, avec un grognement animal et la même expression qu’un condamné à mort, Shigeru fit volte-face et quitta la salle, son déguisement sous le bras. Le brun se permit alors de sourire et remercia Victor avant de se tourner vers Lily, sa seule compagne restante.

« On retourne s’asseoir ? Il va mettre un certain temps à se changer je pense. »


Et tandis qu’ils se réinstallaient confortablement, l’arrivée des entrées rappela au ventre de Raimu à quel point il était vide, ce qu’il signala par un gargouillement évocateur pendant que son maître fixait avec horreur et fascination le contenu de son assiette. Des escargots. Il allait bel et bien manger des escargots. Le garçon sourit à son amie.

« Eh bien, c’est devant moi. Et je crois que c’est mangeable. »

Il n’en était pas sûr à 100% mais il ne saurait pas tant qu’il n’aurait pas essayé. Prenant son courage à deux mains, il attrapa ce qui lui servait de couverts - une mini fourchette ? - et tenta de tirer le mollusque de sa coquille. Peine perdue, il en était au troisième tombé au sol quand Shigeru revint. La main pleine d’ail plaquée sur la bouche pour ne pas rire, Raimu sortit à tâtons son téléphone de sa poche et prit une photo avant de plus avoir la force de le faire.

« Pardon mais… mais… c’est trop beau ! »

Ne pas rire, surtout.


Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lily Goldsmith
avatar
garden

Féminin Age : 25
Messages : 193
Inscription le : 24/11/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année / 19ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mer 28 Mar - 20:03

« Jouer, c'est vivre. »


Pour Lily c’était normal qu’il ramasse si cela lui fait chier. Le ménage est quelque chose que tout le monde ne peut pas faire facilement et le bazar dans une chambre signifie que ses personnes ne sont pas vraiment aptes à le faire elles même. S’il y a du bazar et qu’il n’est pas content, il range, c’est dans la logique des choses. Mais Lily ne savait rien de lui, et surtout qu’il le faisait tout le temps. Pour la jeune fille le désordre était normal, enfin, son quotidien et cela ne la dérangeait pas plus que ça. Surtout que ça chambre ressemblait vraiment à un champ de bataille, donc pour elle c’était normal et elle ne s’en plaignait pas. Et puis cela sert vraiment à quelque chose de rangé si c’est pour que même pas deux heure après, on ne remarque même pas que c’était propre ! Nan, vous êtes d’accord ?! Enfin, bref. La jeune fille écoutait attentivement les paroles, du jeune homme. Il le faisait tout le temps ?! Et s’occupait de ses affaires, et celle des autres colocataires aussi ? Fronçant les sourcils, la jeune fille réfléchis de brèves seconde avant de lui répondre.

« Bah à ta place, j’aurai tout foutu par la fenêtre. » Dit-elle un grand sourire sur les lèvres.

Lily le regardait, mais elle n’était pas sur qu’il l’es écoutée. Au fond il était peu être pas si méchant ? Non ce n’était pas possible. Vu comment il avait parlé avant, cela lui semblait peu probable. La jeune femme était elle-même peut convaincu de ce qu’elle pensait, à ce moment la. Après ses quelques mots, elle soupira, se disant que peut être il l’avait déjà fait ? Enfin, au fond ce n’était pas son problème même si elle trouvait ça injuste que Raimu doit ranger leur chambre alors qu’il avait gagné à la base.
La jeune femme n’était pas sur qu’il est entendu car Raimu était en train de commander au même moment. Shigeru semblait choqué de ce que Raimu avait commandé. Choqué d’entendre qu’il allait devoir porter une robe de maid. Lily l’était aussi, mais ne le montra pas. Shigeru refusa catégoriquement de porter cette robe. Raimu répondit d’un air perplexe que cela était compris dans ce qu’il avait dit et qu’il ne devait pas être choqué de cela. Il regarda la jeune fille et elle lui sourit, étant d’accord avec Raimu et n’avait rien à rajouter. Il continua sur la poigné de main qu’il avait échangé, Lily comprenait désormais mieux a quoi elle avait servit. C’était en quelque sorte la garanti à Raimu qu’il fasse ce qu’il lui avait demandé. Enfin de compte, ce que la jeune femme avait trouvé inutile quelque seconde plutôt était maintenant bien utile. Mais Shigeru ne changeais pas d’avis. Et Lily sentait que cela aurait pu continuer longtemps comme cela, mais Victor était déjà de retour. Il avait fait vite ! Se dit la demoiselle, regardant rapidement Shigeru et Raimu elle comprit qu’il s’agissait bien de la robe. Le sac entre les mains de la future maid, et après quelque seconde on pouvait facilement voir la décomposition du visage de Shigeru avant qu’il ne parte pour se changer.

Regardant Raimu, il semblait satisfait. La jeune femme souriait en regardant Victor, pensant brièvement qu’il devait surement les prendre pour des fous, ou tout droit sorti d’un asile. C’est pour cela qu’elle se marrait intérieurement, mais cela ne la dérangeait pas. Raimu la tira de ses pensées en lui disant qu’il ferait mieux d’aller s’assoir. Elle acquiesça d’un signe de tête et d’un sourire. Le serveur apporta les plats. Elle regarda les deux assiettes. Raimu allez manger des escargots ! Lily était assez surprise elle n’avait jamais vu que ça se mangeait. Et elle, une salade avec ce qui semblait du fromage chaud et du jambon dedans, cela lui plaisait bien, et semblait déjà plus comestible que, ce que mangeais son partenaire pour la soirée. Lily sourit à son commentaire.


« Mouais... J’suis pas aussi sur que toi, bon appétit ! »
Lui répondit-elle d’un air perplexe en finissant avec une pointe d’ironie et un grand sourire.

Lily regarda Raimu se battre contre ses escargots. Toujours aussi réticente à l’idée que cela pouvait être mangeable. Mais autre chose occupait son esprit, car un grand dilemme se posait à la jeune femme. Manger ou non avec les couverts sui était à coté de son assiette ? Cette question pouvoir paraitre bête mais Lily faisait toujours attention a ce qu’elle faisait, c’était devenu un reflexe maintenant. Regardant Raimu en souriant, elle réfléchissait en même temps. Soit elle mangeait avec ses couverts, et gardait ses gants, mais il y avait toujours un risque, celui d’abimé les couverts. Soit elle mangeait avec des baguettes, ce qui fait tout de suis moins classe de manger de la salade avec des baguettes.
Finalement elle n’avait pas forcement envie de ce compliqué la vie, et elle fini par demander à Victor des baguettes. Aussitôt dis, aussitôt fait. En moins de temps qu’elle l’aurait pensé, il lui rapporta ce qu’elle lui avait demandé. Jetant un cou d’œil sur Raimu il semblait toujours se battre avec la coquille du pauvre petit escargot. La jeune fille enleva discrètement ses gants banc avant de les ranger soigneusement. Lily prit enfin ses baguettes pour commencer à manger, quand Shigeru revenait. Nan, elle n’était pas prête de pouvoir manger un peu. Mais la jeune fille avait presque oublié Shigeru, le calme si vite revenu n’allait pas durer longtemps. Lily commença par sourire puis fini par s’exploser de rire, ne se retenant pas du tout. C’était très drôle ! Il était magnifique ! Raimu sortir son téléphone pour le prendre en photo. Lui aussi semblait mort de rire. Il s’en excusa même, en disait que c’était trop beau. Lily était complètement d’accord mais la jeune femme rigolait tellement qu’elle ne pouvait pas répondre dans l’immédiat.

Après que tout le monde est repris ses esprits, que Raimu et Lily est fini de rigoler. Quelque seconde voir quelque minute c’était écouler. Et la jeune femme eut envi d’embêter Shigeru. Et surtout de le faire travailler. Il était leur maid pour la soirée et Lily comptait bien en profiter. Lily le dévisagea en se marrant intérieurement d’avance. Le fixant du regard avant de prendre la parole.

« Tu peux aller nous chercher quelque chose à boire s’il te plait.» Un sourire malicieux sur les lèvres. « J’prendrai un coca, s’il te plait. Et toi Raimu ? » Fini-elle en regardant se dernier.

Maintenant, Lily était sur que à la fin de la soirée, voir même avant le jeune garçon allait surement, c’était même plus que probable, la tuer, ou quelque chose dans le genre. De plus il allait surement devoir traverser toute la salle pour aller leurs chercher leurs boissons, et cela deux fois de suite ! Ah moins qu’il puisse se téléporter, mais la jeune fille ne doutait. Il allait ainsi passer devant quelque table, car la cuisine n’était pas forcement à coté de la leurs, et puis comme ça il pourrait faire profiter de sa tenu à toute la salle, ce n’était pas beau ça ?! Lily se marrait d’avance ! Et attendait la suite avec impatience, un grand sourire sur les lèvres.





Fiche Liens


Merci à Huyga, Chiharu, Sol', Anh, Kain, Hanae, Jak', Azil, Hanaka, Sven, Nitto pour vos vava' ♥️
Et Chiharu pour la sign'

Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mer 4 Avr - 3:22



Assit sur son lit, ses jambes se balançant légèrement dans le vide alors qu'il regardait le sac, écrasé et roulé en boule après qu'il en ait – non pas sans une bonne dose de réticence – retiré le contenu, Shigeru considéra, pour la énième fois depuis qu'il était revenu dans son dortoir, de ne tout simplement pas y retourner. Ne pas revenir dans la Grande Salle, rester ici pour les quelques heures qu'il restait à cette horrible soirée, quitte à se cacher sous le lit s'il le fallait. Idée oh combien tentante – et, après tout, si facilement réalisable – mais qu'il ne pouvait pourtant pas se convaincre à poursuivre. Pas vraiment. Appelez ça une question de fierté, peut-être. Probablement.

Parce que, quelque part, il avait bel et bien donné sa parole, et qu'il avait, bien franchement, trop d'orgueil pour revenir sur cette dernière, trop d'orgueil pour laisser penser à qui que ce soit qu'il n'était pas capable de faire quelque chose d'aussi trivial que de mettre une robe et sortir en public avec. Et, pourtant, c'était tout autant une question de fierté qui l'empêchait de se lever de son lit vêtu de ce stupide truc noir et blanc – et beaucoup trop court, et il y avait des boucles et de la dentelle et ugh – qu'il avait bien du mettre une bonne demi douzaine de minutes – 6:32 sec – à réussir à enfiler.

Ça, et sans doute aussi à cause du fait qu'il avait l'impression que ses jambes pesaient une tonne – comme si on les avait coulées dans du béton -, qu'il venait d'avaler un kilo de glace pilé et qu'il allait finir par étouffer à cause de cette stupide boule qui s'était logé dans sa poitrine. Mais voilà, quand bien même il aurait décidé de choisir la première option, le fait qu'il partageait sa chambre avec l'un de ces deux décérébrés mettait un frein à toute idée de rébellion envers ce gage injuste.

''Allez...'' C'était le temps d'y aller. Finissant par se lever, lentement, comme si une force invisible essayait de le retenir, Shigeru passa une main sur les écouteurs que, même dans cet accoutrement, il avait refusé d'enlever. Un peu comme un moyen de se rassurer. Allez, allez, il allait y arriver. Et puis, il y avait plein de gens qui faisaient ça, tout le temps, partout; ça ne pouvait quand même pas être si difficile, pas vrai? Bordel. Heureusement qu'ils lui avaient laissé garder ses chaussures – même si, avec les espèces d'horribles chaussettes longues ridicule qu'on lui avait donné avec son sac, ce n'était là qu'une maigre consolation.

Poussant la porte de sa chambre, Shigeru se décida enfin à sortir – non pas sans avoir passé une quarantaine de secondes planté comme un imbécile dans le cadre de la porte -, trainant des pieds dans les couloirs alors qu'il s'approchait, lentement mais sûrement – quoi que, bien plus lentement qu'autre chose – de la Grande salle, les portes de celle-ci apparaissant dans son champ de vision beaucoup plus vite qu'il ne l'aurait espéré. Fixant un moment ces dernières, se mordillant la lèvre inférieure, il jeta un coup d'oeil par dessus son épaule – il était toujours temps de faire demi tour. Ah, si seulement... Mais enfin, avec de la chance, habillé comme il l'était, personne n'allait le reconnaître.

Ahah. Ouais, à d'autres.

Fouillant la salle des yeux, il ne mit pas longtemps à repérer la table où Buichi et Lily étaient installés, refusant catégoriquement de regarder ailleurs que dans leur direction. Parce que comme ça, il pouvait presque faire comme s'il ne voyait pas les regards qu'on lui lançait. Et que c'était mieux comme ça – car sinon, il y en avait plusieurs qui allaient se retrouver avec leurs ustensiles enfoncés dans le fond de la gorge. Et le tout, en essayant de garder la tête droite et de ne pas donner l'impression qu'il ne rêvait en cet instant que de se cacher en dessous d'un tapis inexistant, son visage semblant soudainement assortit à la couleur de ses cheveux.

Avant de s'arrêter à côté d'eux, tirant distraitement sur le bas de sa robe dans une vaine tentative de la rendre plus longue qu'elle ne l'était, l'air de ne plus vraiment savoir où se mettre. Impression de malaise qui, pourtant, ne dura qu'un instant, cette dernière momentanément annihilé par le son d'un rire qui lui parvint aux oreilles. Son expression tout aussi furieuse que renfrognée reprit aussitôt place sur son visage alors qu'il mettait ses poings sur ses hanches, les dévisageant comme s'il espérait les faire prendre en feu juste avec la seule force de son regard assassin. Les connards. Déjà qu'il devait supporter de mettre cet accoutrement stupide – et il ne voyait d'ailleurs absolument pas en quoi les filles pouvaient bien trouver la chose confortable -, mais si en plus il fallait qu'on se mette à se moquer de lui! Puis, tournant brusquement la tête lorsque Lily ouvrit la bouche, c'est tout juste s'il arriva à se retenir de ne pas essayer de l'étranger.

-Tu peux aller nous chercher quelque chose à boire s’il te plait. J’prendrai un coca, s’il te plait. Et toi Raimu ?

C'était quoi, elle le prenait pour leur bonne? Puis, clignant des yeux, Shigeru grimaça légèrement; c'était là le moment de vie étrange où vous réalisez que non seulement ils vous prennent effectivement pour leur servante, mais qu'en plus, ils ne sont pas vraiment très éloigné de la réalité. Mais, vraiment, est-ce qu'elle avait réellement besoin de lui dire 's'il te plaît' deux fois? Pour ce qu'il en savait, elle ne le faisait que pour lui taper sur le système – un peu comme, peut-être, mettre en emphase le fait que, au final, il n'avait malgré tout pas réellement le choix.

-Ouais, ouais, c'est ça... marmonna-t-il entre ses dents après un dernier regard chargé de rancune en direction de la jeune femme, faisant demi tour pour partir des cuisines. Ou du moins, dans la direction de ce qu'il espérait être les cuisines.

Et en oubliant d'ailleurs totalement d'attendre pour voir si son colocataire voulait ou non quelque chose. Se dirigeant à pas lourd vers ce qu'il pensait être sa destination, il en profita pour lancer un regard noir à tout ceux qui osaient le dévisager, essayant tant bien que mal d'éviter d'exploser. Parce que ça n'allait pas être du joli; il valait d'ailleurs mieux, si ça arrivait, que personne ne se trouve sur son chemin, et qu'aucun objet un moindrement pointu ne se trouve à sa porté, car sinon, dieu seul sait ce qui allait arriver. Parce que Shigeru, la patience, il ne connait pas, et qu'en cet instant, il était sur le point d'arriver au bout de celle-ci – un peu comme un rouleau de papier toilette qui est presque terminé, mais sur lequel on tire, tire, tire quand même jusqu'à ce qu'il n'en reste plus du tout.

Poussant la porte des cuisines – c'était d'ailleurs à se demander par quel miracle on ne l'avait toujours pas interpelé pour lui demander ce qu'il foutait là -, il fit quelques pas dans la pièce avant de s'arrêter net, stoppé dans son élan par le vacarme horrible qui y régnait. Okay. Travailler dans un restaurant, mauvaise idée, c'était noté. Jurant entre ses dents, il se saisit du premier verre qu'il aperçu avant de cesser momentanément de bouger. Qu'est-ce qu'on lui avait demandé d'apporter, déjà...? ''Rah, merde...'' se dit-il alors qu'il se passait une main dans ses cheveux roux, essayant vainement de s'en souvenir – chose pas des plus aisées avec tout ce bruit assourdissant qui ne manquait pas de le distraire, lui résonnant douloureusement aux tempes. Oh, eh bien, tant pis hein. L'eau, ça n'avait jamais tué personne, après tout. Et que s'il ne sortait pas d'ici au plus vite, il allait poignarder quelqu'un.

Son verre remplit d'eau entre les mains, il revint à la table de son colocataire et de sa compagne, une expression hésitante apparaissant sur son visage le temps d'un instant alors qu'il s'arrêtait juste à côté d'eux. Parce que, tout d'un coup, il n'était plus vraiment certain de la personne qui lui avait demandé à boire. Merde. Dans le doute, il ne fit donc que la chose la plus logique – il plaça le verre d'eau au beau milieu de la table. Et, bien sûr, le tout avec autant de féminité et d'élégance qu'un éléphant.

-Tiens, le v'la, le verre, lui dit-t-il sur un ton signifiant clairement s'ils avaient la moindre réclamation, ils n'avaient qu'à s'étouffer dessus et crever au fond d'un caniveau.

Puis, croisant les bras, Shigeru jeta un rapide regard circulaire autour de lui, espérant à moitié que personne ne serait en train de le regarder; regard qui finit par se poser sur la chevelure rouge tellement reconnaissable de sa meilleure amie. Et, presque aussitôt, de se fixer alors qu'il se figeait, comme pétrifié, sur celui qui l'accompagnait. Kain.

Fuck.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raimu Buichi
avatar
heart

Masculin Age : 22
Messages : 134
Inscription le : 20/11/2011
Localisation : En train de chasser le Evoli sauvage


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année | 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   Mer 2 Mai - 17:01

Ne pas mourir de rire. Cette unique pensée occupait à elle seule l’esprit de Raimu. Il devait se concentrer pour inspirer et expirer normalement, sans que l’air se coince à un endroit mal venu de sa gorge et ne le condamne à s’étouffer. Mine de rien et sachant ce qu’il venait de manger juste avant, cette tâche était plus ardue qu’elle n’en avait l’air. Une fois légèrement calmé, il releva la tête et tenta de regarder Shigeru en face. Peine perdue. Courbant les épaules, le petit brun se courba une nouvelle fois vers la table, les mains vaillamment plaquées sur sa bouche dans l’espoir d’en cacher l’hilarité. Ça aussi c’était sans doute peine perdue. Mais il avait pas trop d’autre idée pour l’instant.

Décidément, il ne s’en remettrait jamais. La vision de son colocataire dans cette tenue avait pour lui un aspect si drôle et totalement extraordinaire qu’il pensait ne jamais pouvoir rayer cette image de sa mémoire. Il était sublime. Les froufrous vaporeux du jupon en dentelle, le noir de la jupe passée par-dessus, les rubans blancs qui lui affinaient la taille et soulignait ses hanches étroites – normal pour un mec. Malheureusement, le haut moulant de la robe mettait aussi en relief l’absence totale de poitrine du roux – détail dramatique pour une maid digne de ce nom – et il avait refusé de troquer son casque violet pour le ravissant serre-tête fourni avec la tenue. Mais pour ça, Raimu ne lui en tiendrait pas rigueur, surtout qu’il était déjà assez en pleurs comme ça. Sans parler des collants qu’il avait eus le courage d’enfiler – depuis quand le roux avait-il des jambes de fille ? – avec les souliers assortis. Bref, Shigeru était affreusement mignonne. Et ça risquait bien de couter la vie à Raimu. Heureusement que Lily lui sauva la mise.

« Tu peux aller nous chercher quelque chose à boire s’il te plait. J’prendrai un coca, s’il te plait. Et toi Raimu ? »

Le visage à quelques centimètres des rares escargots encore présents dans son assiette – la plupart ayant préférés le grand saut jusqu’au sol – le garçon ne fit pas un geste pour passer sa commande à son ami et continua de concentrer tout son esprit sur l’action de respirer. Ça valait mieux pour lui. Et de toute évidence son colocataire ne se formalisa pas plus que ça de son absence de réponse.

« Ouais, ouais, c'est ça... »

Sur quoi il tourna les talons dans un bruissement de tissus fort énervé – ce qui mit davantage encore Raimu au supplice – et s’éloigna sans un mot de plus. Le brun attendit encore quelques minutes avant de d’oser se redresser, le poing serré sur son téléphone portable contenant la photo du miracle de Noël. Sa compagne en face de lui semblait avoir mieux supporté la vue d’un Shigeru travesti que lui et il n’osa même pas imaginer la tête qu’il devait faire ; sans doute un mélange entre le rouge de l’amusement et le bleu de l’étouffement. Un beau violet en somme.

« T-tu m’excuses, articula-t-il entre deux prises d’air, mais j’ai un mms à envoyer de toute urgence. »

Il plongea aussitôt sur son cellulaire et fouilla à toute allure sa liste de contact, sélectionnant ceux qui seraient hypothétiquement intéressés par cette image des plus compromettantes. Son doigt hésitant un centième de seconde au-dessus du nom d’Akane – le souvenir de leur dernière soirée ensemble le faisant à nouveau virer au rouge – et cinq bonnes secondes au-dessus de celui d’Hikari – il termina sa métamorphose en tomate. Raimu se décida à l’envoyer à la première et pas à la deuxième. Après avoir relu une dernière fois son message, satisfait, il appuya sur « envoyer ». Croisant le regard de Lily, il lui fit un sourire rayonnant.

« Si tu me donnes ton numéro avant la fin de soirée, je te l’enverrai aussi si tu veux. »

Après tout, une photo pareille, ça se conserve.
Le roux revint sur ces entre-faits, juste à temps pour ne pas voir le garçon ranger soigneusement son téléphone dans la poche de son pantalon. Il risquait d’avoir une mauvaise réaction s’il l’apprenait.

« Tiens, le v'la, le verre. »

Et de le poser brutalement sur la table entre eux. Bizarrement, Raimu n’était pas sûr que ce soit là la commande de Lily mais n’osa pas élever la voix pour en faire part à ses compagnons – après tout il était en train de décéder à ce moment-là. Son regard alternant entre Shigeru, son amie aux cheveux bleus et le verre, le garçon se décida à prendre les choses en main.

« Et si tu commandais Shigeru ? lui proposa-t-il en lui tendant un menu resté sur la table. »

Un coup d’œil suffit à appeler Victor – désormais aux aguets de sa table ô combien difficile à gérer – qui nota les désirs du roux et reparti en apportant leurs restes à eux. En attendant que les plats arrivent, le brun s’accouda sur la nappe bordeaux.

« Alors, qu’est-ce que tu faisais là, à errer ? demanda-t-il à son colocataire. T’es tout seul pour la soirée ? »

La question n’était pas vraiment des plus subtiles ou pleines de tact, mais ça n’avait jamais été le fort de Raimu. La preuve, ne venait-il pas d’envoyer un mms dossier à une dizaine de personne sans même penser à mal ? Non, vraiment, ce pauvre garçon était dénué de tout sens commun.

Le serveur revint pendant que Shigeru leur expliquait sa situation et Raimu détailla avec curiosité les plats devant lui. Oh, le canard et la caille étaient donc tout deux des oiseaux. Ok. Bon à savoir. Penser à le noter dans un coin si jamais il retournait dans un restaurant français un jour. Et le steak du roux et bien… ressemblait à un steak, aucune surprise de ce côté-là. En se bâfrant, le brun retourna à son questionnement.

« Au fait, du coup, tu as eu quoi comme cadeau ? »

La question que seul un gamin de 5 ans pouvait poser quand son ami lui apprend qu’il a été laissé en plan par sa partenaire. Mais Raimu était un gamin de 5 ans, ne serait-ce que mentalement, donc cette question ne détonne pas plus que les autres venant de lui.

« Moi, j’ai eu des chocolats, regarde ! »

Et hop, de lui exhiber son propre cadeau sous le nez comme si l’autre s’en fichait et n’était pas un tout petit peu jaloux. Certes, ce n’étaient que des chocolats, mais ça restait bien que pas de cadeau du tout.

« Tu en veux ? »

C’est ça, remue le couteau dans la plaie.


Kain je t'aime ♥

FichePokedexPortableDCChansonGlaceon

Fan Club's time :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dîner romantique... ou pas [RP Event Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Rez-de-chaussée :: Grande Salle-