AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité





MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Ven 4 Nov - 23:25

Sans même le regarder, elle devinait bien qu'il continuait de sourire, avec son air rieur qui était pour le moins inhabituel. Car pour elle, c'était bizarre. Elle avait plus l'habitude qu'il lui crie dessus pour un rien (qui n'était jamais un rien au passage...), ou alors qui l'humiliait, la rabaissait dès que l'occasion se présentait. Elle ne s'imaginait pas un instant qu'il puisse l'apprécier, ainsi, le voir ainsi lui faisait de drôles de sensations. Pourtant, elle n'avait pas l'impression que cela changeait, du fait qu'elle le détestait toujours autant. Cependant...

Elle ferma les yeux, reniant cette vérité qui s'imposait à elle. Cette vérité qui lui faisait rougir, cette vérité qui pouvait la rendre contente. Cette vérité qui était là depuis la nuit qu'elle avait passée avec ce prof, à pleurer sur son épaule ce qu'elle avait fait. Laissant le souvenir de la soirée envahir sa tête, elle n'eut d'autre choix cependant, que de faire face à la réalité. Elle était toute simple, mais difficile à admettre pour elle. Surtout quand cela concernait ce prof.

En fait, elle se sentait en sécurité avec lui. Bizarrement, mais simplement. Étant donné qu'il savait son pire secret, et qu'il ne comptait peut-être pas le répéter, elle avait l'impression qu'il ne pouvait rien lui arriver de pire que ça. Elle se sentait plus libre, plus légère, plus en sureté. Quelle étrange impression... C'était bien la première fois qu'elle ressentait ça pour quelqu'un qu'elle détestait. Surtout quand il s'agissait d'un prof. Elle resta dans sa position boudeuse, tandis que la voix du blond se fit entendre.

« Tu ne veux pas me le dire, je vois. Je suppose que ce n'est pas important pour toi. »

Elle fut déstabilisée pendant une seconde, et commis l'erreur de lever les yeux vers le prof. Elle ne pouvait plus très bien voir son visage, vu que les rayons du soleil commençaient à s'éteindre, le regarde de la rose fut contrarié pendant un instant. Il avait toujours sa mine rieuse, ainsi, il se moquait d'elle. Mais vraiment, c'était qui le gamin là... Cependant, elle ne changea pas de posture, toujours avec sa moue boudeuse. Ce prof l'énervait, elle ne voulait pas se sentir en sécurité avec lui, elle voulait le détester, simplement.

Mais, il était trop tard. Il était le seul à se moquer d'elle de cette manière, il était le seul à la provoquer. Cela la dérangeait, mais quelque part, c'était presque normal. La chaîne qui les unissait était solide, et permettait à d'autres sensations de naître. Seulement, c'était sûrement pas le cas de ce prof de malheur, qui, mis à part avoir pris le goût de l'enquiquiner, ne devait pas ressentir autre chose pour elle. Ses yeux bleu laissaient paraître cette légère lueur de tristesse, tandis qu'il s'approchait.

Que comptait-il faire au juste encore ? Sa main se posa à côté de sa tête, tandis que l'autre était sur la cravate. Il la tira vers lui, de telle manière à ce que leur visage soient face à face. Ses yeux dans les siens, elle ne cilla pas.

« Donc je suppose que ça ne te dérange pas si je la récupère ? »

Elle ouvrit grand les yeux, mais elle savait qu'il n'allait pas hésiter à lui reprendre la cravate. Ce qu'elle ne voulait pas. Elle voulait la garder pour elle. Il ne devait pas le lui reprendre, même si c'était la sienne à la base. Ses yeux toujours dans les siens, tandis que des lueurs de mélancolie se lisait dans son regard, elle prit la parole.

« Au fond, vous savez bien que ça me dérange si vous la reprenez. Et vous savez aussi que si je la garde, c'est parce que la raison est importante. Donc si, ça me dérange que vous la repreniez. »

Elle n'aimait pas se confier ainsi, elle avait l'impression que, peu à peu, elle pouvait être comprise par ce prof, qu'il pouvait facilement lire en elle. Et c'était assez bizarre comme impression. Et sur le coup, elle ne savait même pas si c'était une bonne chose ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Sam 5 Nov - 18:50

    Il eut une certaine satisfaction quand il la vit ouvrir grand les yeux, s'il s'était abandonné aux romances de ses pensées il aurait pu déceler n'importe quoi dans le regard qu'elle lui lançait. De la détresse, peut-être, mais ça c'était uniquement lui qui souhaitait en apercevoir dans ses pupilles. La vérité devait probablement être une autre qu'il était incapable de la voir, occupé à la contemplation d'une vérité mensongère, parce qu'il trouvait les choses plus simples comme cela. Parce qu'il appréciait cette réalité-là comme une évidence qu'il se racontait à lui-même. Il ne voulait pas l'entendre dire qu'elle s'en fichait, il ne voulait pas la voir se figer sous son regard. Il l'observait sans ciller une seule seconde se demandant si ses élucubrations étaient fondées ou pas, si elles relevaient véritablement du fantasme ou pas. Et si ce qu'il cherchait dans son regard avait une chance de lui apparaître ? Et s'il ne se trompait pas ? Et s'il le comprenait mieux qu'il ne le supposait lui-même ? L'espace d'une seconde il se demandait si elle analysait les choses de la même manière, si elle pouvait saisir son caractère de cette même manière. Ça, il n'en avait aucune idée et n'osait pas le deviner. Peur d'être découvert ? Oh non, peur d'être seul. Incompris. Parce qu'elle pouvait bien connaître tout de sa vie, autant lui en donner le plus possible, ne rien lui laisser caché. Ah quoi bon ? En cet instant, il n'avait personne d'autre.

    Personne.

      « Au fond, vous savez bien que ça me dérange si vous la reprenez. Et vous savez aussi que si je la garde, c'est parce que la raison est importante. Donc si, ça me dérange que vous la repreniez. »

    Il eut un léger sourire fourbe, rien de méchant là-dedans, c'était seulement un sentiment de contentement très étrange et très soudain. Il ne réagit pas immédiatement, n'enlevant pas sa main de sa cravate toujours fermement refermée sur le nœud. Les yeux dans les siens il ne savait ni quoi dire ni quoi faire, se demandant même si une parole ne serait pas vaine en cet instant. Comme s'il ne fallait pas interrompre ce moment où, d'un regard de marbre, il insistait pour qu'elle lui dise tout. Pour la pousser à la confession, il avait besoin d'entendre que ce soir-là il s'était rendu utile. Ça, ça n'arrivait pas bien souvent ! Seulement durant cette soirée, tout en agissant comme un parfait enfoiré il l'avait aidé. Il était resté à ses côtés - en s'emmerdant royalement, il fallait bien l'avouer -, il avait recueilli ses larmes, accepté que Sakura ne pouvait pas le comprendre, lui. Et qu'elle l'avait jugé en plus de ça. Alors du regard, il lui demandait des révélations de sa prestance soudainement si imposante ! Parce qu'elle ne devait pas le lui cacher, parce qu'elle devait admettre cette vérité qu'il supposait deviner ! Parce qu'ils aimaient se détester, que ça les rassurait. Et que leur présence l'un auprès de l'autre était une évidence inavouable et honteuse. Parce qu'ils avaient besoin de se haïr et de s'aider en même temps.

      « Pourquoi avoir peur de me dire la raison ? »

    Oui, cette raison-là, celle qui faisait qu'elle portait sa cravate et qu'elle désirait la garder. N'abandonnant pas son visage, perdant son sourire, ayant une mine grave, sérieuse et à la fois réconfortante. Cela n'avait rien d'un ordre ou d'une remarque exécrable comme lui seul avait le secret. Cela n'avait rien à voir. Ça ne les concernait que tous les deux, elle ne pouvait lui dissimuler une telle chose car rester dans le doute lui était insupportable. S'approchant doucement de son oreille - et sans lâcher la cravate ni la légère impulsion qui la projetait vers lui -, lui soufflant dans l'oreille ce léger murmure.

      « Pourtant tu dois savoir que tu peux le faire. »

    Parce qu'elle pouvait tout lui dire, parce qu'elle lui avait déjà donné le pire. Parce que ce qu'ils savaient l'un de l'autre était honteux ils pouvaient bien tout s'avouer sans crainte. Même ses sentiments, ceux qu'elle ne révélait pas à qui que ce soit. Il était peut-être le seul capable de les recevoir sans la juger, jamais. De toute manière il la détestait déjà.


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Sam 5 Nov - 19:40

Elle le vit sourire, mais sans aucune méchanceté, même si elle pouvait percevoir une sorte de fourberie dans son sourire. Ce qui était vraiment bizarre. Comme s'il était satisfait de sa réponse, ce qui ne l'étonnait même pas, car quelque part, elle venait de lui prouver qu'il existait bel et bien pour elle, que ce soit en bien ou en mal d'ailleurs. Mais le fait étant qu'elle ne dirait jamais pourquoi elle portait cette cravate. Quitte à avoir des mauvaises notes en philosophie, elle se rattraperait dans d'autres matières. Mais elle ne dirait rien.

C'était une raison pour le moins simple, mais elle ne se l'avouait même pas à elle même. Et tant qu'elle ne se l'admettrait pas, elle ne lui dirait rien. De toute manière, il ne pouvait rien lui arriver de pire que ce qu'elle avait dit avant, alors qu'il ne s'attende pas à ce qu'elle lui raconte tout ce qui se passait dans son cœur d'un coup. C'était hors de question. Même si elle reconnaissait qu'elle se sentait en sécurité avec ce prof, elle le détestait quand même. Ce qui était pour le moins étrange. Haïr et se sentir protégé par la même personne... Quelle ironie.

Elle se sentait prise au piège pourtant, sachant qu'elle n'arrivait pas à lui mentir, elle n'aurait pas d'autres choix que de ne rien dire.

« Pourquoi avoir peur de me dire la raison ? »

Son regard était jusque là, insistant, car elle devinait bien qu'il voulait savoir. Après tout, elle gardait un secret, ce secret inavouable, même pour elle. Ce secret qui le concernait. Ce secret qui concernait cette cravate. Ce secret qui faisait qu'elle se sentait en sécurité malgré le fait qu'elle le détestait. Il eu une mine grave, mais un peu réconfortante. Pour mieux lui faire cracher le morceau, sans doutes. Seulement, elle se tairait. Il approcha son visage près de son oreille, doucement, mais ne relâcha aucunement la pression qu'il avait sur sa cravate, puis lâcha dans un souffle:

« Pourtant tu dois savoir que tu peux le faire. »

Pourquoi ? Parce qu'elle lui avait déjà avouée le pire, mais pourtant, parce que cette vérité là le concernait, elle ne voulait pas le lui dire, parce qu'il était concerné. Simplement. Et qu'à cause de ça, elle resterait muette. Comme si elle en avait honte. Mais ce n'était rien de ça. Elle était surprise, simplement. Et la raison était qu'elle trouvait ça bizarre. Bizarre du fait qu'il ne lui criait pas dessus, qu'il se montrait... un peu plus amicale pour ainsi dire. Du fait qu'elle était toujours un peu contente. Du fait qu'elle se sentait revenir en arrière à cause de lui.

C'était comme si la Sakura manipulatrice et autres avait disparue, pour laisser place à l'originelle. Comme si, depuis ce temps, cela n'avait été qu'une façade. Comme si, durant ces années, elle n'avait portée qu'un masque pour cacher ce qu'elle était vraiment. Et cela, elle ne l'acceptait pas. Elle ne voulait plus redevenir l'ancienne Sakura, celle qu'elle était lui convenait. Ce n'était que du pur égoïsme. La Sakura d'avant était faible, sans caractère, naïve et manipulable. Mais ce n'était plus le cas. Elle l'avait fait disparaître.

Mais, à cause de ce prof, elle avait l'impression que toutes ces années n'avaient été qu'illusion, qu'elle s'était mentie à elle même. C'était inacceptable. Mais quelque part, elle sentait qu'il était déjà trop tard pour faire quoi que ce soit.

« Je... »

Qu'allait-elle dire ? Non, elle garderait ce secret. Elle garderait ce mutisme à ce sujet. Mais pourtant, la rose avait l'impression, la soudaine impression, qu'elle finirait pas céder. Comme elle avait cédée sur le toit en lui avouant son pire secret. Elle ferma les yeux, puis se reprit.

« Je ne dirais rien. »

Il ne fallait pas parler, quoi qu'il advienne. Elle ne voulait pas qu'il la connaisse, elle ne voulait pas qu'il puisse lire en elle. Elle ne voulait pas qu'il la comprenne. Mais simplement le détester. Comme avant. Comme quand il lui faisait du chantage. Comme quand il lui donnait une mauvaise note. Comme avant cette soirée sur ce toit.

Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Dim 6 Nov - 11:23

      « Je... je ne dirais rien. »

    Ne replaçant pas son visage face au sien, il commença doucement à desserrer l'étreinte de sa main sur le nœud de cravate ; il fallait s'y prendre autrement. Il fallait faire quelque chose qu'il aurait préféré éviter parce qu'il pensait valoir mieux que ça, seulement il ne voyait aucune autre solution, il ne la laisserait pas s'enfermer dans son mutisme, il ne chercherait pas sa confiance - parce qu'il savait qu'il lui était impossible de l'obtenir et, de toute manière, il n'en voulait pas -, il irait sur le seul terrain où ils ne s'étaient jamais affrontés jusqu'à maintenant. Le seul qu'ils connaissaient et dévoilaient leurs faiblesses avec aisance et abandon. Il s'accrochait plus que jamais à cette chaîne qui les unissait et les tenait prisonniers l'un de l'autre, il la retiendrait, la renforcerait. Il en payerait le prix fort et serait certainement amené à le regretter amèrement. Il était fort probable qu'il dise des choses qu'il préférerait garder pour lui, il était évident qu'elle ne chercherait pas à éviter de trouver ses vices si elle pouvait les rencontrer. Parce qu'ils voulaient tout savoir l'un de l'autre, quand bien même cette idée était morbide et étrange, il ne doutait pas que c'était réciproque. Ils voulaient connaître le pire, abolir le meilleur, rester enchaînés parce qu'ils en avaient besoin, parce que leur relation d’ennemis facilitait énormément de chose, en permettait d'autre. Les libérait, parfois. Reculant son buste, il fit un pas en arrière arrêtant d'appuyer son corps et sa présence oppressante contre elle. Il lui jeta un regard songeur, il savait parfaitement quoi dire et surtout comment faire pour obtenir ce qu'il voulait.

      « Ce ne sera jamais aussi facile, pas avec moi. »

    Oh non, pas avec lui ! Certainement pas ! Il ne savait pas quelles relations elle avait avec les autres, c'était d'ailleurs loin d'être sa propriété priorité. Seulement il pensait bien qu'elle ne pouvait pas vivre une telle chose avec qui que ce soit d'autre, il était certain d'être le seul à connaître son passé, d'être le seul à connaître son vrai visage et la détester de cette façon, d'être le seul contre qui elle pouvait se reposer sans crainte : rien de ce qu'elle pouvait lui dire n’aggraverait ses sentiments, mais rien ne le repousserait non plus. Pas besoin de la juger ! Il le faisait déjà constamment ! Ça, c'était une certitude, mais qu'en était-il de son côté ? Pouvait-il dire ce qu'il souhaitait, tout avouer ? Il ne le pensait pas du tout, il était d'ailleurs persuadé qu'à chacune de ses confessions Sakura le haïssait encore un peu plus, qu'elle l'évaluait, trouvait à redire. Prendrait-il le courage de tout avouer ? Il ne trouvait aucun autre moyen pour avoir ce qu'il voulait.

      « On ne sait pas fonctionner autrement. »

    Et elle ne pouvait pas le démentir. Kunisaki allait prendre des risques, il devrait en assumer les conséquences. Il le ferait, il n'avait pas d'autre choix.

      « Dis-le moi et je réponds à n'importe laquelle de tes questions. »

    Une fois encore.


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Dim 6 Nov - 12:15

Elle sentait que, quelque part, il n'abandonnerait pas si facilement. Qu'il trouverait un moyen de lui faire cracher le morceau, et cela ne lui plaisait pas. Tout ce qui lui arrivait en ce moment même ne lui plaisait pas. Il desserra son emprise sur la cravate, et elle se demanda alors s'il comptait la laisser tranquille. Non, aucune chance. Parce qu'au fond, il devait savoir une chose qu'elle ne voulait pas qu'il sache. Elle lui avait racontée son passé, ainsi, quelque part, elle pouvait tout lui dire. Mais, justement, le fait qu'elle puisse tout lui dire la poussait à ne rien lui dire. Même s'il allait comprendre, même s'il allait encore -ou pas, enfin, cela l'étonnerait- la réconforter, elle en dirait rien. Elle avait presque honte.

Pourtant, elle voulait que ce lien bizarre reste, elle voulait encore se sentir en sécurité, elle voulait tout savoir de ce prof. Ainsi, elle resterait muette. Car quelque part, elle se sentait plus en sécurité quand elle ne disait rien que quand elle parlait. Cependant, elle sentait que la chaîne qui les liaient la forçait à vouloir parler, la forçait à se confier. La forçait à se dévoiler. Et leur situation était à son avantage. Car quoi qu'ils puissent dire, ils ne le diraient à personne d'autre, un peu comme si c'était un cercle vicieux. Ils ne diraient rien en échange du silence de l'autre. C'était assez bizarre, mais le chantage était là.

Il recula légèrement, faisant un pas en arrière, et alors, en voyant son regard, elle comprit une chose. Qu'il allait trouver le moyen de lui faire parler. Qu'il l'avait déjà trouver. Et qu'il ne se priverait pas de lui faire cracher le morceau.

« Ce ne sera jamais aussi facile, pas avec moi. »

Elle le savait, mais elle se bornait à croire que ça pourrait être simple. Qu'il allait la laisser tranquille. Mais quelque part, elle voulait lui avouer son secret. Même si c'était stupide, débile, qu'il allait la juger après. Il n'y avait qu'un seul moyen pour lui faire parler, et il le connaissait très bien. Pour l'avoir fait une fois, il serait capable de recommencer encore. Jusqu'à lui faire parler. Car ce prof était égoïste aussi, il voulait toujours avoir ce qu'il désirait. Un peu comme elle. Seulement, si jamais il faisait encore ce chantage, cela ne ferait que renforcer cette chaîne qui les liaient, et elle ne savait pas si c'était une bonne idée.

« On ne sait pas fonctionner autrement. »

Elle le fixa, il avait trouvé. Elle se prépara mentalement à ce qu'elle allait dire, puis lâcha un petit soupir quand il prononça la phrase.

« Dis-le moi et je réponds à n'importe laquelle de tes questions. »

Ses épaules tombèrent, tandis qu'elle regardait le sol. Qu'allait-elle dire ? Pourquoi elle portait la cravate ? Parce que... Parce que... Elle ferma les yeux, faisant mine de réfléchir, alors qu'elle savait à l'avance qu'elle allait accepter. Car le fait que cette chaîne puisse être renforcée était une chose qu'elle admettait. Qu'elle pouvait accepter facilement. Car si jamais elle tombait, il tombait avec elle.

« Très bien... Si je porte cette cravate, c'est parce que... »

Difficile à sortir, c'était une évidence. Elle ne se savait pas si sensible, mais pourtant, les faits étaient là. Elle releva la tête, et passa une main sur ses cheveux, un peu gênée. Mais qu'est ce que c'était que ce cirque ? Depuis quand elle était gênée de ce qu'elle avait ? Ce n'était qu'une cravate après tout ! Sauf qu'elle ne pouvait plus lui mentir, et que ce n'était pas seulement une cravate à ses yeux. C'était bien plus. Mais, elle avait juste un peu de mal à l'admettre. Elle la prit dans ses mains, puis la regarda, avec un air qui paraissait ailleurs.

« Si je l'ai gardée, c'est parce que... Je me sens un peu moins seule quand je la porte. Parce que vous me l'aviez prêtée à ce moment là, depuis, je me sens juste... Moins seule. »

Parce qu'elle avait partagée ce souvenir avec quelqu'un d'autre, même si c'était quelqu'un qu'elle détestait, il n'empêche que depuis, elle était moins seule dans ses ténèbres. Et quelque part, elle aimait ça. Même si c'était égoïste, elle était comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Dim 6 Nov - 20:26

    Elle lâchait vite l'affaire, peut-être que dans le fond elle n'avait jamais vraiment eu l'intention de le lui cacher. Aucun soupir, aucun sourire de haine, aucune réflexion non plus. Le chantage était quelque chose qui fonctionnait avec elle, dans les deux sens. Seulement Kunisaki ne savait pas si c'était dû au fait qu'elle voulait se confier une fois encore, où si la curiosité qui la dévorait était plus forte qu'il ne le pensait. Car elle voulait savoir, oh oui, il n'en doutait pas une seconde. Qu'importe la haine, les chaînes, le marchandage : elle ne souhaitait que ça, connaître ses faiblesses, ses peurs, ses maladresses, ses vices cachés. Et au fond, il pouvait bien les lui révéler, elle ne dirait rien, elle ne pouvait pas et lui, il n'aurait jamais rien de mieux. Alors il pouvait bien s'abandonner, à quoi bon s'accrocher à un mutisme total et une solitude profonde ? Aucune raison ne le justifiait, aucune. Car en cet instant précis, dans cette bibliothèque où n'importe qui aurait pu les surprendre sans mal, il savait qu'il pouvait tout dire, qu'il n'espérait rien de plus.

    Il lâchait prise.
    Et visiblement, elle aussi. Les yeux fermés, les épaules relâchées et le regard dirigé vers le sol, elle semblait réfléchir avec précaution les mots qu'elle allait choisir.

      « Très bien... Si je porte cette cravate, c'est parce que... »

    Il fallait qu'elle crache le morceau, allez. Encore heureux qu'elle ne l'observait pas, sinon elle aurait eu droit à un regard chargé d'une profonde conviction. Il devait l'entendre, pour une fois, une unique fois. Il avait si peu l'occasion d'écouter les autres lui dirent ce qu'ils ressentaient ; il était si difficile de cacher comme il tenait à ces instants, ces paroles réconfortantes. Il aimait se sentir important, se savoir vivre ! Oui, il devait bien l'avouer. Kunisaki ne supportait pas la solitude, l'indifférence, préférait la haine au néant. Il préférait qu'elle le déteste plutôt qu'elle ne ressente rien pour lui. Il ne cherchait pas son amitié, s'en foutait d'ailleurs, il n'avait de quête ni son affection ni son bonheur. C'était autre chose, de plus complexe et étrange. Comment l'expliquer avec des mots ? cela semblait si improbable ! Mais il le comprenait, là était l'importance. Et elle aussi, n'est-ce pas ?

      « Si je l'ai gardée, c'est parce que... Je me sens un peu moins seule quand je la porte. Parce que vous me l'aviez prêtée à ce moment là, depuis, je me sens juste... Moins seule. »

    Il ne réagit étrangement pas, pourtant son cœur battait bien plus vite qu'auparavant. Peut-être parce qu'il se doutait de la réponse qu'elle allait à lui donner. Mais il avait chaud au niveau du torse, à l'intérieur, comme une bougie qui brûlait tout doucement. C'était une sensation agréable. Lui non plus ne se sentait pas seul, en cet instant. Seulement il ne savait pas s'il se serrait jamais attaché à un objet de Sakura. Peut-être s'attachait-il à sa personne... quand bien cela était hautement improbable ! Impossible ! Absurde ! Oui, oui, improbable c'est ça. Alors qu'elle était occupée à la contemplation de la pièce de vêtement, il se mit à regarder dans le vague, un point juste en face de lui et à sa hauteur. Les sourcils légèrement froncés.

      « Ne l'enlève jamais, alors. »

    Sans commentaire.

      « Tu peux me demander ce que tu veux. »

    Dit-il, résigné, lui adressa un regard insondable.
    Il dirait la vérité. Promis.


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Dim 6 Nov - 21:20

Elle continuait de fixer la cravate, puis la relâcha pour regarder ailleurs, du moment que ce n'était pas le prof. Ce qu'elle venait de dire était assez... Étrange, même pour elle. Après tout, ce n'était pas avec tout le monde qu'elle disait ça, surtout pas avec quelqu'un qu'elle détestait. Mais il fallait croire que le monde était fait de choses étrange, car il ne lui arrivait que ça ces derniers temps. Tellement étranges... En même temps, cela ne l'était pas vraiment. Après ce qui s'était passé sur le toit, ce n'était pas surprenant. Elle lui avait confiée son pire secret, et il lui avait dit ce qu'elle voulait savoir. Mais après, elle n'était pas obligée de lui raconter autre chose. Ce qu'elle venait de faire donc, ce n'était donc que purement volontaire. Après tout, elle était curieuse.

« Ne l'enlève jamais, alors. »

Elle ne comptait pas l'enlever de toute manière. Au contraire, elle la garderait, qu'il le veuille, ou non. Même si, maintenant qu'il savait pourquoi elle portait la cravate, cela la gênait un peu. Gamine...

« Tu peux me demander ce que tu veux. »

Elle leva alors les yeux vers lui, et croisa son regard insondable. Elle avait pleins de questions à lui poser, seulement, elle ne savait pas laquelle prendre. Bien entendue, toute concernait la prof de musique. Lui faisant face, ses yeux aussi se firent vague, tandis qu'elle réunissait tout ce qu'elle savait sur cette chère Mélodie Ravensgate. Donc, peu de choses. Car elle se cachait toujours derrière sa joie, ce qui rendait la tâche plus difficile. Quelle question poser ?

Elle pencha la tête toujours perdue dans ses réflexions. La plupart de ses interrogations avaient une réponse, elle savait très bien ce que pourrait répondre le prof, ainsi, elle les barra de sa liste. Il aurait fallu qu'elle questionne la prof de musique avant, ça aurait été plus facile. Décidément, c'était vraiment pas son jour aujourd'hui. Mais quelque part, elle était contente de pouvoir encore lui poser une question, en étant sûre que lui, ne dirait rien de ce qu'elle venait de confier.

Après tout, c'était comme une sorte d'indication qui montrait qu'elle se sentait en sécurité avec ce prof de malheur, qu'elle détestait plus que tout. Mais aussi, avec ce nouveau chantage, la chaîne était renforcée, encore plus. Était-ce une bonne chose ? Pour le moment oui. Tant qu'ils ne diraient rien, c'était une bonne chose. Et cela le restera jusqu'à ce que l'un d'entre eux parle. Et là, ça sera la descente aux enfers pour eux deux.

Elle regarda la fenêtre à côté, se perdant dans la couleur qu'affichait ce dernier. Que pouvait-elle bien demander... Une chose lui revint alors. C'était une journée où il faisait beau, et Sakura était de sortie en ville. La prof de musique aussi, car elle l'avait vue courir, seulement, elle ne semblait pas essoufflée. Après lui avoir demandée pourquoi elle n'était pas essoufflée, juste pour rire, la prof lui fit une précision qui paraissait elle, sérieuse. Et bien entendue, c'était sérieux.

« Est-ce que vous savez qu'elle a... »

Non, ce n'était pas une chose à dire. Au pire, il finirait bien par le savoir si jamais il lui parlait. Elle passa une autre main dans ses cheveux et prit une autre question à la place. Le fixant droit dans les yeux, elle reprit la parole.

« Vous voudriez plus la connaître, ou bien l'ignorer parce qu'elle ressemble à la dame de la photo ? »

Voilà une bonne question, et là, elle hésitait sur la réponse. C'était pour ça qu'elle l'avait posée. Elle continuait de le fixer, attendant la réponse. Car elle savait qu'il n'allait pas lui mentir. Tout simplement parce qu'elle savait reconnaître un mensonge de sa part. Et que si jamais il lui mentait, elle le saurait. Tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Dim 13 Nov - 17:46

Spoiler:
 
    Il n'aimait pas partager ce regard avec elle, il trouvait ça... gênant.

    Parce que c'était à son tour de sonder son cœur, d'en retirer ce qu'il y avait de pire, de l'emprisonner dans ses terribles secrets inavouables. L'âme de Kunisaki avait été ternies de nombreuses fois par des paroles, des gestes, des combats, des gens, son pouvoir. Mais il y avait des choses qu'il ne disait pas, d'autres dont l'existence même le plongeait dans la honte et le désespoir. Il pouvait bien se battre, être un fils de riche ou haïr sa famille, ses sentiments étaient la pire chose en lui. La plus honteuse, la plus sale, la plus controversée, la plus inavouable. Dissimuler une haine profonde était une chose, mais il y avait en lui tant d'émotions qu'il devait contenir, dissimuler, parce que lui-même ne les acceptait pas. Cela n'avait rien à voir avec les pulsions normales à tout homme de son âge, celles-ci qu'il pouvait assouvir sans mal avec n'importe quelle demoiselle rencontrée au hasard ; non, c'était tellement plus flagrant. Ça vivait en lui, ça le dévorait de l'intérieur. La passion amoureuse était d'une connerie inimaginable, et lui-même n'en revenait pas de devoir supporter une telle chose. Il y avait Amy, celle dont Sakura connaissait le visage, celle dont elle était incapable de comprendre l'existence loin de Kunisaki. Puis il y en avait une autre, non loin de là, qui lui ressemblait, un peu trop. Kunisaki savait qu'elle allait lui en parler. De qui d'autre ?

    Après tout, elle pouvait la remplacer. Et cette idée le terrifiait, parce qu'Amy était unique.

      « Est-ce que vous savez qu'elle a... »

    Et Mélodie aussi.

      « Vous voudriez plus la connaître, ou bien l'ignorer parce qu'elle ressemble à la dame de la photo ? »

    Et elle parlait d'elle, en plus. De qui d'autre ? Ça ne servait à rien de demander confirmation il le savait, il le sentait. Elle était la seule à tant ressembler à Amy, c'était bien pour cela que... il avala sa salive avec difficulté, fronçant les sourcils il détourna le regard, reculant d'un pas. Il avait noté son hésitation, l'espace d'une seconde il s'était d'ailleurs demandé de quoi elle pouvait bien parler. Seulement dans sa tête ne résonnait que la dernière question, celle dont la réponse lui semblait évidente, ardente, brûlante. Douloureuse, et merde. Il avait envie de l'avouer. Il avait envie de tout lui avouer, même ce qu'elle ne demandait pas. En cet instant précis, c'était le seul où il pouvait espérer le révéler à quelqu'un, à lui-même.

    Il était temps d'être honnête, pour une fois.

      « J'ai envie d'elle. »

    Mais ça ne se disait pas.

      « Près de moi, contre moi mais pas pour les bonnes raisons. Et je... je ne peux rien faire contre ça. »

    Tu devrais avoir honte, raconter ça à une môme en plus, elle doit bien n'en avoir rien à foutre. Imagine ce qu'elle doit penser de toi à cet instant. Elle doit te trouver pathétique. Et en plus tu l'es, triste vie.

      « Le mieux serait que je l'ignore totalement mais j'en suis incapable. Et je n'en ai pas envie. »

    Voilà la terrible raison, et elle pouvait bien l'utiliser contre lui comme bon lui semblait, maintenant qu'il avait avoué une telle chose plus rien ne comptait. Le regard dirigé vers la fenêtre, il se sentait mal et vaseux. Mais un peu plus léger, aussi. Rien qu'un peu.

    Le pire était passé, quoi que...


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Sam 19 Nov - 11:36

Elle continuait de le scruter, sans rien dire. Voulant savoir la raison, elle se contentait de noter tout ce qui se passait sur le visage du prof. Elle nota qu'il avait avalé sa salive difficilement, comme si c'était gênant d'en parler. Pas étonnant, c'était tout le temps assez compliqué de parler de ce genre de chose, surtout quand on en était obligé. Mais il savait bien que de toute manière, elle ne dirait rien. A cause de cette chaîne, elle était obligée de garder le silence. Et puis de toute manière, pourquoi elle irait le crier dans tous les toits ? C'était bien plus amusant de savoir ce genre de chose, mais de ne pas le partager justement. Car elle n'aimait pas partager ce genre d'information. Non, elle voulait tout garder pour elle. Toujours.

Il recula d'un pas, hésitant. Il ne devait pas vraiment savoir quoi penser de la jeune prof de musique, c'était un fait. Mais, pourtant, il devait bien connaître la nature de ce qu'il ressentait envers elle. Mais, est-ce qu'il l'avouerait après ? Non... Peut-être en avait-il honte ? Quoi qu'il en soit, Sakura devait savoir. Elle le voulait, et finissait toujours para avoir ce qu'elle voulait. Ainsi, elle continuait de le regarder, avec un air pour le moins curieux sur le visage. Elle était avide de le savoir, mais elle n'était pas sûre qu'il allait cracher le morceau. Après tout, ce prof était tellement étrange...

« J'ai envie d'elle. »

Elle écarquilla les yeux.

« Près de moi, contre moi mais pas pour les bonnes raisons. Et je... je ne peux rien faire contre ça. »

Pas pour les bonnes raisons ? Qu'entendait-il par là au juste ? Qu'il ne trouvait pas ça bien ? Ce fut à son tour de froncer les sourcils. Il était vraiment bizarre, mais en même temps, c'était tout à fait normal, du moins le pensait-elle, de ressentir ce genre de choses. Car une fois encore, elle s'était mis à sa place, pour essayer de comprendre. Mais une fois encore, elle ne laissait rien paraître. Car elle ne voulait pas jouer à celle qui comprenait, mais juste à ma fille qui faisait chier son prof de philo, comme si de rien n'était.

« Le mieux serait que je l'ignore totalement mais j'en suis incapable. Et je n'en ai pas envie. »

Pas vraiment étonnant... Qui aurait envie d'ignorer une personne qu'on aime ? Personne. Car dans ce cas, elle n'aimerait pas la personne. Donc, ce prof commençait à aimer la miss Ravensgate. Sakura pencha la tête sur le côté. Elle ne trouvait rien à dire, ainsi, un silence tomba pendant quelques instants. Il fallait vraiment qu'elle lui parle à cette prof, cette fois, elle en était plus que certaine. Quelques points étaient encore à éclaircir, et elle ne se priverait aucunement pour mettre la lumière dessus. Déjà, est-ce que la prof de musique aimait aussi le prof de philo ? Elle sentait déjà qu'elle allait prendre un certain plaisir à lui soutirer des informations.

Croisant les bras sur sa poitrine, elle eu un sourire pour le moins sadique pendant une seconde, avant qu'il ne disparaisse aussi vite qu'il était venu. Puis, elle prit la parole sur un ton calme, presque gentil.

« Dans ce cas, vous savez ce que vous avez à faire. »

« Et moi, je sais ce que j'ai à faire aussi. »

Mais elle ne le rajouta pas. Non, ce qu'elle voulait en ce moment même, c'était juste de voir comment cette histoire allait se finir. Et il ne lui restait qu'une chose à faire pour le savoir. Juste une chose. Ensuite, elle serait satisfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Sam 19 Nov - 21:02

      « Dans ce cas, vous savez ce que vous avez à faire. »

    Il écarquilla les yeux, quelques secondes, ayant un léger mouvement de recul. Il ne pouvait expliquer ce geste, cette réaction soudaine. Il ne savait pas pourquoi il était tant surpris mais il ne parvenait plus à faire quoi que ce soit. Sourire, croiser les bras ? Lui rendre cette expression qu’elle lui donnait ? Il avait étonné de l’entendre employer ce ton si gentil avec lui, ça ne lui ressemblait absolument pas, elle qui avait cette façon d’être si froide, sans arrêt. D’accord, elle détestait Kunisaki et à juste titre en plus, mais il n’avait jamais vrai su comment interpréter le visage fermé qu’elle avait à son égard. Impassible, le plus souvent. Rares étaient les fois où elle lui offrait le moindre sourire, pas même de haine, comme si l’indifférence était la seule protection qu’elle avait. Le seul moyen pour s’éloigner de Kunisaki et de ce qu’il savait. Tant de choses, tant de choses. Haussant soudainement les sourcils il cessa de la regarder faisant une mise au point rapide dans son cerveau. Tout ce qu’il venait d’apprendre, ce qu’il ne devait pas révéler. Ce qu’il ne voulait pas révéler. Ce que Sakura savait, et surtout ce qu’elle venait de lui dire.

    Bouge-toi.

      « Te coller une mauvaise note ? »

    Avec le sourire d’enfoiré de première parce que ça lui allait bien, et parce qu’en fait ça lui plaisait de dire ça. C’était son bouclier à lui, jamais il n’avouerait que ce qu’elle venait de lui l’avait tant chamboulé. Comme s’il allait s’amuser à exposer toutes ses faiblesses. Sakura en était une, alors certainement pas ! Il supposait qu’elle ne prendrait pas au sérieux sa phrase, pas maintenant, pas après tout ça. Pas après qu’ils eurent oublié qu’ils se détestaient à ce point. Mais ils ne pouvaient pas différemment. Ils fonctionnaient de cette façon-là et ne pouvaient faire autrement. Ça suffisait pour aujourd’hui. Il était peut-être temps de se dire au revoir, de se haïr en silence. De s’apprécier profondément. Kunisaki s’entichait-il de Sakura ? Carrément pas. Ou du moins, il ne l’avouerait pas de sitôt. C’était une idiote.

      « Si tu veux bien m’épargner une énième relecture de tes écrits, je pense que la dernière feuille que tu m’as rendu devrait te suffire à avoir la moyenne. »

    Et à part ça merci du conseil, gamine.
    Prenant un faux air blasé et regardant sa montre, il réajusta son col de chemise avant de s’aventurer dans l’allée, jetant un coup d’œil aux livres philosophiques qu’il avait presque déjà tous lu – du moins feuilleté, certains ne méritaient même pas son attention plus d’un quart de seconde. Passant son doigt sur la tranche de quelques-uns de ces ouvrages poussiéreux il ralenti le pas, laissant les derniers du soleil se poser contre son dos, un sourire énigmatique sur les lèvres. Tournant légèrement la tête vers Sakura, il dit dans sa direction.

      « Ne tarde pas trop pour corriger ce devoir, tu ne voudrais pas rentrer après le couvre-feu ? »

    Mesquinerie quand tu nous tiens.
    Lançant un léger rire, il ne prêta pas attention à sa réaction. Il devait se changer les idées, oublier, partir. Faire comme si de rien n’était, il le fallait, alors s’ils devaient se quitter d’une telle façon ce serait le cas. A quoi bon se quitter sur une entente commune ? Sur une joie retrouvée ? Cela ne servirait à rien, ils se haïssaient et ils ne pouvaient changer cela, ils n’avaient pas le droit de le faire. Leur relation fonctionnait de cette manière et pas d’une autre, voilà tout. Raidissant les traits de son visage au maximum il se dirigea vers la table qu’ils avaient quitté, commençant mollement à ranger ses affaires, n'attendant pas que Sakura le suive. Finissant de remplir son sac il lui lança un vague regard avant de quitter la médiathèque, les mains dans les poches, sa veste sous le bras, un regard impassible, les idées tourmentées.

    Il aimait détester Sakura. Il aimait vraiment ça.



- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 


Dernière édition par Kunisaki Tachibana le Sam 19 Nov - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Sam 19 Nov - 22:21

Il recula, et la jeune fille eu un air amusé. Eh bien, cela l'étonnait tellement qu'elle lui parle sur ce ton ? Tandis qu'il avait l'air de réfléchir, elle aussi fit travailler ses méninges. Première chose à faire, interroger la prof de musique. Levant les yeux vers sa montre, elle constata qu'elle était encore dans les temps, et eu un sourire. Oh ce qu'elle avait hâte ! Mais, elle fit le point de la situation. Déjà le fait qu'elle lui avait parlée sur ce ton l'étonnait, cela ne lui ressemblait pas de lui parler comme ça, donc ça pourrait expliquer son mouvement de recul... Ainsi, lui parler gentiment était une chose surprenante pour lui ? Il était vrai que vu qu'elle lui parlait froidement d'habitude, avec un visage impassible, le fait que cela le surprenne était normal.

Elle serra son ordinateur sous son bras, s'apprêtant à partir à tous moments. Elle sentait qu'il allait partir, alors elle ne tarderait pas.

« Te coller une mauvaise note ? »

Son sourire mesquin réapparut sur les lèvres de la jeune fille, tandis qu'elle saisissait où il venait en venir. C'était sa manière à lui de mettre un terme à cette discutions. Ils avaient assez parlés de ça, il fallait passer à autre chose. Elle ne dît rien, se contentant de soupirer, comme elle l'aurait fait avant. Tout était si simple avant... Déjà, elle le haïssait, sans pour autant se sentir en sécurité, elle le méprisait, mais maintenant, tout était différent. Et quelque part, elle se l'avouait pas. Et ce n'était pas maintenant qu'elle le ferait. Parce qu'elle n'était pas prête à l'admettre. Pas encore.

« Si tu veux bien m’épargner une énième relecture de tes écrits, je pense que la dernière feuille que tu m’as rendu devrait te suffire à avoir la moyenne. »

Elle le fixa. Il pris un air blasé en regardant sa montre, puis ajusta le col de sa chemise. Elle avait envie de rire en le voyant. Il partit, lui tournant le dos, puis elle regarda de nouveau sa montre aussi. Si elle se dépêchait, elle arriverait à parler à la miss Ravensgate plus longtemps, et donc, elle pourrait lui soutirer plus d'informations. Tandis qu'elle continuait de le regarder en train de disparaître dans le couloir, elle lui tourna le dos, et s'apprêtait aussi à partir. Après tout, ils n'avaient plus rien à se dire. C'était comme ça. Et ça le sera toujours. S'apprêtant à partir, elle entendit une nouvelle fois la voix du prof.

« Ne tarde pas trop pour corriger ce devoir, tu ne voudrais pas rentrer après le couvre-feu ? »

Elle eu un énième sourire sur le visage, et partit sans un mots. Après tout, elle n'avait plus rien à lui dire, alors autant quitte les lieux pour enfin aller faire quelque chose de plus intéressant que de faire une dissertation en philosophie. Elle laissa ses affaires à leur place, de toute manière, mis à part son ordinateur, il n'y avait que ses cours dans son sac, elle les récupèrerait après. Elle traversa les allées remplie de livres poussiéreux, et sortit de la bibliothèque.

Réfléchissant néanmoins à ce qui venait de se passer, elle se dit alors qu'il valait mieux qu'ils se détestent. C'était beaucoup plus simple comme ça, et en plus, ils étaient tous les deux satisfait de cette situation. Leurs secrets les liaient, et rien ne pourrait briser cette chaîne. Ce qui était bien, mais mal en même temps. Bien dans le fait qu'ils pouvaient encore se confier des choses, et donc, Sakura pourrait en savoir plus sur le prof, mais mal justement dans le fait que cela renforçait la chaîne. La solidifiant à chaque confession. Et si cela continuait ainsi, elle serait incassable.

Avançant dans les couloirs, elle finit par arriver devant la salle de musique. Pénétrant à l'intérieur, elle sourît à la prof aux cheveux blonds qui se tenait devant elle, souriante comme toujours. Elle souriait aussi, mais d'une autre manière, tout en faisant attention à ce qu'elle ressentait. Mais là, elle ne pourrait pas se trahir. Car son excitation ne pouvait pas être pris comme une mauvaise chose. Et surtout, la prof de musique ne la connaissait pas assez pour savoir ce qu'elle tramait. Refermant la porte derrière elle, elle planta ses yeux dans ceux de la prof, et prononça son mot magique, avant de commencer le questionnaire qu'elle lui préparait.

Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   Sam 19 Nov - 22:28

    RP achevé.
    Rdv très prochainement~


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on veut rattraper une mauvaise note.... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Deuxième étage :: Médiathèque-