AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une très bonne première impression [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité





MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Lun 24 Oct - 10:07

    Il sourît, et alors, son avis changea encore. Elle était lunatique aussi, à sa manière, car ses choix n'étaient jamais les même, toujours changeant. Il suffisait juste que sa raison parte et revienne. Ce qui était assez... Perturbant. Car au fond d'elle, elle ne voulait pas partir, bien entendue. Mais sa raison l'y poussait, tout simplement parce qu'elle redoutait ce qui se passerait après. Elle n'avait pas l'habitude de telles flots de sentiments, et c'était pour cette unique raison qu'elle devait partir. Mais pourtant...

    « Mais moi je suis toujours seul. »

    Elle ouvrit grand les yeux, et il ne semblait plus faire attention à elle, comme s'il était perdu dans ses pensées. Il était tout le temps seul... C'était triste. Mélodie elle, n'aimait pas être seule, et aimait encore moins quand une personne était proie à la solitude. Car l'être humain n'était pas fait pour être seul, alors à chaque fois qu'elle voyait quelqu'un de seul, elle lui tenait compagnie, quelle qu'elle soit. Sauf que là, il s'agissait de lui. Elle aurait du partir, mais n'en fit rien. En fait, elle chassa sa raison, et n'écouta que son envie.

    Elle était certes gentille, et souriante, mais en fin de compte, elle n'était pas mieux que les autres. En fait, elle était même pire en cet instant. Elle n'éprouvait pas de pitié envers le blond, cela n'était pas dans sa nature. Non, en cet instant, elle voulait juste... Juste... Rester. Fronçant légèrement les sourcils, elle continuait de l'observer, avec un air pour le moins étrange sur le visage. Oui, elle voulait juste rester. Lui tenir compagnie, rien de plus. Et dire qu'il y avait quelques secondes, elle voulait fuir, elle devait admettre qu'elle ne savait plus quoi faire.

    Elle était prise au dépourvue, comme à chaque fois que ce genre de choses lui arrivait, car bien sûr, ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait dans une situation similaire. Et bizarrement, cela lui arrivait seulement quand elle se mettait à réfléchir sur ce qu'elle devait faire avec la personne. Comme quoi, ce n'était pas toujours une bonne chose de faire ça. Alors, elle allait faire comme à son habitude. Au lieu d'écouter sa raison, elle allait juste se comporter normalement, comme elle était avec tout le monde.

    Ne plus fuir quand elle avait peur des émotions des autres, car elle ne contrôlait pas encore très bien son don. Elle ne ferait que l'ignorer, du moins, essaierait-elle. Perdue elle aussi dans ses pensées, elle se demanda alors à quoi lui, devait bien penser. Parfois, Mélodie se demandait pourquoi elle avait héritée de ce don, pourquoi elle sentait ce genre de choses... Là en l'occurrence, elle pouvait percevoir la tristesse qui montait, et elle eu l'envie de le réconforter. Sauf qu'elle ne savait pas quoi dire.

    « C'est peut-être aussi pour ça que je suis devenu professeur. »

    Surprise au départ, elle le laissa se perdre de nouveau dans ses pensées, alors qu'elle restait, sans rien dire. Elle n'allait pas partir, et finalement, elle eu une véritable réponses à la question. Pourquoi elle était revenue? Pour ne pas le laisser seul. Simplement. Même s'il ressentait des choses pour le moins étranges, elle l'appréciait assez pour ne pas vouloir le laisser seul, comme il avait l'habitude de l'être. Même s'il était ailleurs en cet instant, elle voulait juste rester. Ne pas écouter sa raison qui la poussait à partir, car ça serait une erreur, elle le sentait.

    En quoi serait-ce une erreur? Elle n'en savait rien. Il arrêta de sourire, et regarda vers le sol. Mélodie changea d'expression, cette dernière devint plus calme, remplie de compassion et autre sentiments de ce genre. En fait, elle aimait bien ce prof. Suffisamment pour ne pas le laisser seul au lieu d'aller prendre un bon café. De toute manière, elle n'avait même plus envie de pendre une boisson. Étrangement, elle se sentait calme, et n'écoutait pas ce que lui disait sa conscience. Ce qui était pour le moins bizarre, mais elle l'ignorait. Elle regardait le blond en face d'elle, sans rien dire, le laissant dans ses pensées, tandis qu'elle restait là, avec le parapluie au dessus d'eux pour ne pas qu'ils soient trempés. Ce n'était pas tous les jours qu'elle faisait ça, mais cela ne la dérangeait pas.

    « Est-ce que tu... Te sens seul en ce moment? »

    Elle ne se rendit même pas compte qu'elle avait dit ça, et se surpris à constater que c'était bien sa voix qui avait été entendue. Elle eu un air surpris, et se reprit:

    « Euh... Non, en fait oublie ce que je viens de dire, c'était assez déplacée... Enfin bref, il vaudrait mieux rentrer maintenant, non? Sauf si tu veux rester, alors... »

    Elle regarda la pluie tomber, ne sachant pas quoi rajouter, puis se tourna vers lui en souriant, et reprit:

    « On va rester un moment sous la pluie, car ça n'a pas l'air de se calmer. »

    Car bizarrement, elle comptait bien rester, jusqu'à ce qu'il rentre dans sa chambre, et qu'il se repose. Étonnée de sa nouvelle détermination, elle planta ses yeux dans ceux du blond, ayant l'impression qu'il allait encore lui faire une remarque. Mais peut-être se trompait-elle? Elle n'en savait rien, mais elle le saurait bientôt.

Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Lun 24 Oct - 12:05

    Son visage était bizarre. D'ailleurs elle l'était tout court. Il ne la comprenait pas.

    Le gars étrange dans l'histoire c'était lui, pourtant il avait le sentiment que les rôles s'inversaient. Il ne savait pas ce que cela signifiait, il n'osait pas imaginer ce qu'elle pouvait penser à présent, son expression était si changeant alors que lui-même avait trouvé, en cet instant, une certaine sérénité. Comme s'il avait enfin accepté sa déchéance, son incapacité à répondre aux attentes des autres. Cette solitude-là qu'il trimballait comme un nuage pluvieux au dessus de sa tête. Il leva les yeux vers le parapluie, se demandant ce que ça voulait dire exactement pour lui et son petit nuage. Celui qui le suivait constamment, qui le trempait, l’humiliait malgré le soleil et le beau temps. Ces gouttes qu'il sentait s'écraser contre sa peau à tous les instants - exceptés ceux où il faisait ses cours avec panache et dynamisme -, pourtant là, il n'avait rien. Peut-être pour la première fois depuis très longtemps, quelqu'un essayait de l'abriter, de l'aider d'une certaine manière. Jamais cette image n'avait semblé aussi nette et précise. Il était content que Mélodie soit là, parce que la soirée avait été éprouvante. Parce que tous ces mois passés ici avaient été éprouvants. Il se sentait plus léger.

      « Est-ce que tu... Te sens seul en ce moment? »

    Moment de silence interminable, presque immobilisé dans sa position. Lui avait-elle vraiment posé une telle question ? Cela lui rappelait une conversation bien complexe avec une de ses élèves. Il n'était pas certain d'y apporter une réponse à nouveau. Il ne souhaitait même pas y réfléchir.

      « Euh... Non, en fait oublie ce que je viens de dire, c'était assez déplacée... Enfin bref, il vaudrait mieux rentrer maintenant, non? Sauf si tu veux rester, alors... On va rester un moment sous la pluie, car ça n'a pas l'air de se calmer. »

    Ah, excuse bidon. On s'en fichait qu'ils pleuvent, ils étaient sous un parapluie - c'était d'ailleurs bien la première fois. Kunisaki ne savait plus quoi penser, ni à propos de lui, ni à propos d'elle. Jamais elle n'avait été aussi proche de sa personne, pourtant il se savait encore très loin. Si loin, elle ne pas pouvait imaginer à quel point. Il ne voulait pas savoir quelle réponse il aurait apporté à sa question, s'il s'était donné à d'intenses réflexions, ça aurait été sûrement « Oui. ». Parce qu'il ne voulait pas lui imposer ça, parce qu'il ne souhaitait pas lui donner un tel fardeau. Il ne voulait pas qu'elle s'inquiète pour lui, jamais. Elle n'avait pas à faire ça, elle se préoccupait déjà suffisamment des autres, et ça Kunisaki n'en voulait pas. Car s'il cherchait au plus profond de lui-même, s'il réfléchissait calmement à cette soirée et à tout ce qu'elle avait donné, une seule conclusion lui apparaissait : aux yeux de Mélodie il n'était pas unique, elle était aussi gentille et joyeuse avec tout le monde, lui ne faisait simplement pas exception. C'était pour cela qu'il se sentait seul, c'était pour cela qu'elle ne pouvait rien pour lui. C'était pour ça qu'il était prêt à la laisser partir, pour une fois il écouterait sa conscience qui était pleine de bon sens : laisser Mélodie tranquille.

    Mais à trois heures du matin, sa conscience dormait paisiblement.

      « Demain viens me voir. »

    C'est un ordre, hésita-t-il à ajouter.


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Lun 24 Oct - 13:08

    Il ne répondit pas de suite, et une fois de plus, Mélodie se demandait bien à quoi il pouvait penser. Finalement, cette soirée avait été assez spéciale, ce n'était pas tous les soirs qu'il lui arrivait ce genre de choses. Ainsi, elle restait là, à ne rien dire, à attendre. Patience, telle était l'une de ses qualités. Heureusement quelque part. Sinon, elle n'aurait probablement pas ce caractère. En même temps, c'était avec de la patience qu'on avait ce qu'on voulait. Parce que rien ne venait de suite.

    La pluie continuait de tomber, mais vu qu'ils étaient couvert, cela ne changeait pas grand chose, car ils n'étaient pas mouillés. Mélodie continuait de le regarder, se demandant alors pour la première fois dans la soirée, comment elle considérait le blond. Il était lunatique, un peu têtue aussi, mais ne semblait pas méchant. Mais surtout, il avait l'air habité par une solitude qui le suivait partout, et qui devait le hanter. Et personne n'avait l'air de vouloir l'aider de ce point de vue. Ou alors, il ne voulait pas être aidé. Elle se demanda alors s'il y avait beaucoup de personnes avant elle qui avait tentées de l'aider, mais quoi qu'il en soit, cela n'avait pas l'air de fonctionner.

    « Demain viens me voir. »

    Un peu surprise, elle le fixa, se demandant pourquoi il tenait à ce qu'elle vienne le voir demain. Sa conscience la poussait à refuser, mais elle l'avait fait taire. Elle ne l'écouterait plus pour le moment. Sans même qu'elle s'en rende compte, son air devint doux, et ses yeux en firent de même. Il avait dit ça non pas comme une demande, cela résonnait presque comme un ordre, mais elle n'en tint pas compte. Car de toute manière, elle avait bien l'intention d'aller le voir le lendemain, ou du moins, dans la journée.

    Ce n'était pas une bonne idée, mais au fond d'elle, au delà de sa gentillesse constante avec les autres, elle avait toujours une manière de voir différente. Parfois, elle était gentille sans vraiment l'être, mais c'était rare, puis, chaque personnes étaient unique. Elle arrivait à les percevoir de différentes manières, car même si elle se comportait de la même manière avec tout le monde, chaque personne représentait une chose pour elle.

    Une seule et une unique chose.

    Seulement, peu de gens pouvaient s'en rendre compte, car on se disait qu'elle était comme ça avec tout le monde, et c'était tout. Mais il y avait toujours autre chose. Toujours. Regardant Kunisaki avec un sourire, elle prit la parole sur un ton calme.

    « Très bien... Puisque tu as l'air d'y tenir, je vais venir te voir demain. »

    Elle voulait lui demander pourquoi il tenait à ce qu'elle vienne, mais se retint. Ce n'était peut-être pas une bonne idée, mais elle le saurait bien à un moment donné. Et puis, quelque part, elle était assez contente qu'il lui dise ça, car au moins, il voulait la revoir. Non pas que c'était parce que c'était lui, elle était contente, mais quelque part, quand quelqu'un lui disait quelque chose du même genre, cela lui faisait plaisir.

    Prétexte, encore et toujours. Parfois, elle se mentait à elle même, sans vraiment s'en rendre compte. Elle voulait s'attacher aux gens, mais à cause de son don, elle faisait toujours attention à ne pas être trop proche. Mais lui, elle avait sentit plus que nécessaire, plus qu'elle ne se l'autorisait avec les autres. De ce fait, même s'il ne voulait plus lui parler, elle irait le voir. Parce qu'à cause de ça, elle savait maintenant une partie de ce qu'il ressentait, son amour pour cette fille, sa solitude... Apparemment, il n'avait pas été gâté dans la vie, alors, elle voulait l'aider.

    Simplement, et du mieux qu'elle pouvait. Sans être un fardeau, sans être de trop, juste pour ne plus qu'il se sente seul. La solitude, Mélodie la connaissait. C'était comme si quelque chose vous rongeait de l'intérieur, il n'y avait rien de pire. Et il n'y aura rien de pire, que ce sentiment d'être seul, de ne pas être attendu par quelqu'un, d'avoir l'impression de n'exister pour personne. Il n'y avait rien de pire. Et c'était à cause de cela qu'elle voulait l'aider, pour ne pas qu'il ressente ça. Pour lui prouver qu'au contraire, il pouvait être attendue par pleins de gens.

    A commencer par elle.
    Même si elle ne s'en rendait pas forcément compte.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Lun 24 Oct - 19:26

      « Très bien... Puisque tu as l'air d'y tenir, je vais venir te voir demain. »


    Pathétiquement. Mais oui, il y tenait. Beaucoup même ! Sans savoir pourquoi, sans se poser la question, s'il ne pouvait passer la nuit à ses côtés, alors ils seraient ensemble un morceau de journée. Il voulait avoir une conversation normale avec lui, une sans qu'il ne soit en train de lui hurler dessus, sans qu'elle ne fasse d'effort pour rester en sa présence. Lui demander des choses simples sur sa vie, sur son métier, sur sa personne, sur ses émotions qui lui restent inaccessibles. Il réalisait qu'il lui était rare d'avoir une conversation banale avec quelqu'un en s'intéressant sincèrement à cette personne, mais Mélodie était intrigante. Et il voulait se prouver à lui-même qu'elle ne ressemblait pas à Amy. Qu'elle ne pourrait pas la remplacer non plus. Il lui fallait affronter cette réalité-là. Il était seul, et l'unique personne probablement capable de combler sa solitude était Mélodie. En tant qu'amie, peut-être. Il la forcerait à l'apprécier, à ne plus avoir peur de lui de cette manière. Il cesserait de la faire fuir, il accepterait sa présence, après tout il en avait lui-même envie. Sa conscience était loin, elle dormait, Kunisaki prenait des décisions débiles qu'il regretterait dès le lendemain. Qu'importe ! En cet instant il était bien.

      « Cette fois on rentre. Je commence à crever de froid. »

    Il enfouit sa tête dans les épaules, pris d'un soudain frisson. Il n'avait pas oublié la pluie, tout cela était bien désagréable. L'eau s'engouffrait dans le col de sa chemise, dans ses manches, dans ses cheveux. L'averse ne se calmait pas, le vent montait, il souhaitait rentrer. Sans chercher à ce qu'elle le suive, il s'avança sur les quelques pas qui le séparaient de la porte, le fait qu'il ne soit pas violemment aspergé d'eau prouvant qu'elle était à côté de lui. Il ouvrit la porte, laissant d'abord entrer la jolie blonde et refermant la porte derrière lui. Noir. A cette heure-ci les lumières étaient éteintes, il ne voyait rien dans l'obscurité à part le parapluie flashy que tenait Mélodie. Se fiant à son instinct, il supposa que le bouton pour la lumière se situait à sa droite, là où était la professeur de musique. Réfléchissant un instant, il eut un instant de calme. Ni l'un ni l'autre ne parlait, en proie au silence, comme si toute cette soirée leur tombait des épaules. Il se demandait si elle ressentait la même chose. Se disant qu'il n'avait pas la moindre envie ni de partir sans dire, ni d'allumer la lumière et de s'imposer une dernière conversation, il choisit l'entre deux. Sentant son épaule collée à la sienne, il posa délicatement sa main contre son poignet, remontant le long de son bras pour se guider jusqu'à son cou. Écartant doucement ses mèches de cheveux, il approcha son visage de son oreille, murmurant paisiblement.

      « A toute à l'heure, je t'attendrai. »

    Sans réaliser que, dans le noir, elle aurait pu mal interpréter l'intention de ces gestes envers elle, il se contenta de s'écarter et de partir en direction de ce qu'il croyait être le couloir. La laissant là, seule, avec de quoi allumer la lumière tout de même. C'était les seuls au revoir qu'il s'était sentit capable de faire.

    De toute manière ils se reverraient bientôt.


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Lun 24 Oct - 21:39

    Bizarrement, elle avait l'impression qu'il avait vraiment envie de la revoir, mais elle n'eut pas peur. Au contraire, elle aussi voulait le revoir, étrangement. Elle s'était attachée au prof, ce qui n'était peut-être pas une mauvaise chose, non? Restant sans rien dire, elle le regardait, juste pour entendre ce qu'il allait dire ensuite. Enfin, elle ne s'attendait pas à grand chose, mais elle voulait rester, peu importe les excuses bidon qu'elle allait devoir dire ensuite, surtout qu'elle ne savait pas mentir. Une qualité, qui pouvait aussi être un défaut. Même si elle ne mentait jamais, quand elle essayait, elle avait toujours une sorte de panneau sur la tête « Je mens! », donc, elle n'essayait même plus de raconter n'importe quoi.

    De toute manière, cela ne servait à rien de mentir, car les mensonges remontaient toujours à la surface, comme l'huile dans de l'eau. Et puis de toute manière, la plupart du temps, elle pouvait savoir quand les gens lui mentaient, car ils avaient toujours une sorte de pointe de culpabilité en eux, sauf ceux qui savaient mentir comme des arracheurs de dents. Mais bon, elle ne s'en souciait pas. Même si elle n'aimait pas les mensonges en général. Passant à une autre pensée, elle se demanda alors ce qu'il allait faire le lendemain, quand ils se reverront. Allaient-ils parler? De quoi? Et pendant combien de temps? Car il y avait encore les cours, donc, ils n'allaient pas se voir avant, surtout qu'elle était vraiment fatiguée...

    « Cette fois on rentre. Je commence à crever de froid. »

    Elle sourît à sa remarque, tandis qu'il fut prit d'un frisson et alla vers la porte. Elle le suivis, évitant le plus possible qu'il soit mouillé, tandis qu'il ouvrit l'entrée, la laissant pénétrer en premier dans le bâtiment, suivis du blond qui ferma la porte derrière eux. Il faisait noir, il n'y avait pas à dire, et aucun d'entre eux ne parlait. Le silence régnait, et seul son parapluie se faisait voir, avec ses couleurs pour le moins voyant. Le silence durait, et elle eu l'impression que tout ce qui était arrivé se faisait sentir, et elle passa une main dans ses cheveux, qui étaient à moitié trempés. Elle pouvait sentir l'épaule de Kunisaki contre la sienne, et elle retint son souffle.

    Sa main s'était posée sur son poignet, et remontait lentement le long de son bras. Elle pouvait presque sentir qu'un frisson passait le long du trajet de sa main, et elle plissa les yeux dans le vide. Puis, elle s'arrêta sur son cou, dégageant quelques mèches de ses cheveux, et elle eu envie de reculer. Mais n'en fit rien. Elle ne voyait rien, ni même la tête du blond se pencher vers son oreille pour lui souffler quelques mots.

    « A tout à l'heure, je t'attendrai. »

    Il s'écarta ensuite, la laissant seule dans le couloir. Elle resta un moment immobile, sans rien dire, et se demanda alors une chose. Mais qu'est ce que... Soupirant silencieusement, elle voulue alors allumer la lumière, mais n'en fit rien. Si elle appuyait sur le bouton, elle risquait de se faire remarquer, et c'était la dernière chose qu'elle voulait. Elle se servit donc du parapluie pour se guider. Le mettant à terre et devant elle, comme les aveugles, elle réussis à repérer les escaliers en peu de temps (et quelques bleu après s'être cognée un peu partout) et réussis avec sa mémoire à trouver sa chambre. Elle se demanda alors où était passer le blond, s'il était encore en train de vagabonder dans les couloirs, ou s'il était rentrer dans sa chambre, lui aussi.

    Entrant dans sa chambre, elle alluma la lumière, et fut un instant aveuglée par cette dernière. Trop habituée par la ruelle sombre et le couloir noir, elle s'affala ensuite sur son lit, et resta sans bouger pendant quelques secondes, avant de s'endormir. Finalement, elle s'était endormit plus vite qu'elle ne le pensait, et sans même se changer.

    Mais elle n'avait qu'une hâte, se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Lun 24 Oct - 21:54

    RP clos.
    (et c'est toujours moi qui met le mot de la fin, je kiff)


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une très bonne première impression [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori exterieur :: Ville :: Les Rues-