AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une très bonne première impression [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kunisaki Tachibana

prof de philo

Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Lun 3 Oct - 19:51

    Il aurait aimé que les choses se passent vite, le plus rapidement possible. Mais le temps était d’humeur joueuse ce soir, elle ne le laisserait pas comme ça.

    Il ne savait pas exactement ce qu’elle faisait, ni même dans quel ordre. Les choses allaient et venait avec douleur et insistance, il pouvait alors goûter à chaque picotement de sa peau, chaque brûlure, chaque pression qui se faisait sur son corps. Sa blessure se fit plus lointaine, mais plus forte encore. Elle n’était qu’un souvenir amer remplacé par des sensations désagréables et brutales. Il n’avait plus le sentiment de s’être pris un coup de couteau, tout cela lui semblait affreusement lointain. Son ventre le piquait, encore un peu plus, il avait chaud à cet endroit, pourtant il crevait de froid, des gouttes de sueur glacées glissant doucement contre sa nuque. Il relevait son buste, avait du mal à respirer, se sentait partir, ne voyait pas le bien de tout ça. Se demandait inlassablement dans un grognement rauque s’il n’aurait pas mieux fais de se soigner seul, comme d’habitude. Il ne supportait pas de ne pas savoir ce qu’elle faisait, mais il se sentait trop faible pour se relever, regarder. Pour ouvrir les yeux, ses paupières restaient désespérément fermées.

      « J'ai presque finie... »

    Il soupira longuement, de fatigue et de douleur surtout. Il avait mal mais ne savait pas exactement où, ses membres étaient engourdis, sa tête lui pesait, il avait encore du sang dans la bouche. Il se sentait fatigué, si fatigué, se demandant vaguement s’il ne finirait pas par s’évanouir à nouveau. Son esprit commençait à avoir du mal à former des phrases censées, ses pensées divaguaient, partaient dans une direction et finissait dans une autre. Il se surprenait à désirer une bière plus que tout le reste, et la seconde d’après à se retrouver dans le lit de n’importe quelle fille. Au final il se disait que le bitume n’était pas inconfortable et qu’il se sentait, du moins pour le moment, trop faible pour se relever. Il ne savait plus où il en était, ni même où il se trouvait pour être exact. Ses paupières se rouvrirent dans un dernier effort, il ne voyait là que la nuit. Le noir perturbé par la faiblarde lueur d’un réverbère.

      « Je te fais confiance. »

    Il ne savait pas pourquoi il disait ça, d’ailleurs il n’était pas certain d’avoir entendu sa propre voix, tout ça lui semblait si lointain, si différent de lui. Presque comme une autre personne qui avait pris la parole d’une voix claire et franche. Confiance en quoi, exactement ? Rien de précis, rien de sa vie, rien de ce qu’il n’aurait jamais voulu dire. Il savait qu’elle pouvait le soigner, voilà tout. Il n’attendait rien de plus, il fallait seulement qu’il en finisse, le reste importait peu. Il se fichait bien de la façon dont elle comprendrait cette phrase, il ne s’en préoccupait pas le moins du monde. Il était épuisé, c’était la seule et unique chose réelle qu’il analysait sans difficulté. Ça et cette pression qu’il exerçait sur sa main, l’accentuant encore et encore. Ne sachant pas pourquoi, ne se posant pas la question. Faisant ce qui lui semblait le plus naturel, ce qui lui prouvait qu’il était conscient. Dans un ultime râle, il lui lâcha la main, avec simplicité. Il posa la sienne sur le sol, trouvant réconfortant la contact froid du sol.

    Elle était là, il le savait. Il n’a plus besoin de s’en convaincre d’aucune manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Lun 3 Oct - 20:31

    Elle l'entendit soupirer, mais ne fit pas attention. Elle pouvait facilement percevoir la fatigue et la douleur chez lui, ainsi, elle continua de tamponner la blessure avec la compresse. Bien sûr, elle allait lui faire un bandage temporaire qu'il faudrait ensuite remplacer, mais allait-il seulement le remplacer ou pas? Mélodie fronça légèrement les sourcils, tandis qu'elle continuait. Elle sortit plusieurs compresses, ainsi, au bout de trois bout de tissus usés, elle pensa qu'il fallait maintenant faire le bandage. Mais cela allait être difficile s'il lui tenait la main. En même temps, elle ne pensait pas à la lâcher un seul instant.

    « Je te fais confiance. »

    Elle pencha la tête vers lui, scrutant ses prunelles fatiguée, et eu un sourire. Elle ne savait pas s'il pensait vraiment ces mots, ou seulement si c'était du à la fatigue, mais l'entendre dire ça lui faisait plaisir. Pourquoi? Bonne question. En tout cas, même s'il n'était pas au meilleur de sa forme, le plus important étant qu'il était conscient, et cela lui suffisait amplement. Puis, elle eu l'idée de mettre quelque chose sur son front, juste pour ne pas qu'il sombre, mais se dît alors qu'elle devait juste se contenter de le soigner, et qu'il ne fallait pas abuser non plus.

    « Je sais pas si tu dis ça parce que t'es un peu... Mal au point, mais ça me fait plaisir que tu me dises ça. »

    Puis, il lui lâcha la main, tout simplement. Elle le fixa quelques instant, puis sortit alors le ruban adhésif.

    « Bon... Passons au plus délicat... »

    Elle avait de nouveau sa main de libre, ainsi, elle put relever un peu plus la chemise pour mieux faire son bandage. Elle posa quelque compresses les une sur les autres, au cas où ça saignerait encore dans la nuit, tout en mettant un peu de désinfectant dessus, puis coupa un morceau de ruban et fit son bandage. Elle fit en sorte que le ruban colle juste comme il le fallait pour ne pas que cela fasse le tour de la taille du blond, comme ça si jamais il voulait l'enlever, ça serait plus simple pour lui, pour le changer. Cela prit quelques minutes, puis une fois finis, elle eu un grand sourire, fière du résultat. Elle n'était pas douée pour faire de beau bandage comme dans les films, mais au moins, cela tiendrait, et c'était le principal.

    Elle sortit un mouchoir propre de son sac, puis un bouteille d'eau. Elle humidifia légèrement le bout de tissu, et le posa sur le front trempé de sueur du prof. Elle ne savait pas si cela allait lui faire du bien ou pas, mais au moins, il ne serait plus trempé de sueur, ce qui pour elle, était un bon point.

Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Mar 4 Oct - 20:55

      « Je sais pas si tu dis ça parce que t'es un peu... Mal au point, mais ça me fait plaisir que tu me dises ça. »

    C’était très certainement le cas, mais qu’est-ce que ça pouvait bien faire ? Rien.

      « Bon... Passons au plus délicat... »

    Il ne l’écoutait plus, il n’en avait strictement rien à faire. Il sentait les bandages contre sa peau, la chaleur de ses doigts contre sa peau, les palpitations de son cœur se faire plus douces, moins affolées. Il ne savait pas quand cela s’arrêterait, il attendait, l’esprit vague, ses sensations perdues, les paupières closes. Au contact de l’eau sur son front il ne réagit pas immédiatement, se contentant de bouger légèrement sa tête de gauche à droite, il n’aimait pas cela. Agrippant sa main d’un geste brusque il l’écarta de lui, ouvrant les yeux il se redressa, n’acceptant plus d’être allongé de cette façon – une pression désagréable s’exerçant à l’arrière de son crâne, souvenir de cette position loin d’être convenable. Peut-être était-ce trop rapide pour s’agiter de cette manière mais il voulait la remercier. La bouche fermée, il essayait de le faire, la cherchant du regard, ne lâchant pas sa main il se mit à la regarder.

    Elle et sa naïveté, elle et son visage ingénu, elle et son regard qui semblait si simple, si pur. Il observait ses mèches blondes posées doucement sur ses épaules, ses quelques mèches passant devant ses immenses yeux bleus. Ses vêtements tâchés de sang, du sang de Kunisaki. Elle semblait soudainement si belle, si parfaite. Sans savoir pourquoi il ne la regardait plus du tout de la même manière. Tout s’envolait dans sa tête, se mélangeait, donnait des pensées incompréhensibles. Il la fixait inlassablement, sa main toujours dans la sienne, comme figé dans une position éternelle, peur de briser cet instant. C’était probablement dû à la fatigue, au sang perdu et au fait que, à présent, il avait pu être soigné. Sans quitter son regard une seule seconde, il prit la parole d’une voix étonnement claire.

      « Tu ressembles à ma meilleure amie. »

    C’était le portrait craché d’Amy. Elle avait le visage d’Amy, la chevelure d’Amy, le caractère d’Amy, la gentillesse d’Amy. Elle était exactement comme elle, en cet instant où la perte de son sang lui faisait perdre la raison, il avait presque l’impression de l’avoir en face de lui. Cette femme dont il était fou amoureux, cette femme qui lui manquait plus que tout le reste. Il aurait été capable de l’appeler par ce prénom parce qu’il voyait son visage. Tout chez Mélodie le lui rappelait. Certainement parce qu’une ressemblance entre les deux était véritable, mais surtout parce qu’il était à la limite de l’évanouissement et que la fièvre lui faisait voir des choses qui n’existaient pas, des choses qu’il désirait depuis toujours. Il osa même se demander si elle n’était pas elle, l’espace d’une seconde.

      « Elle se serait mise en quatre pour moi, sans savoir pourquoi. Sans même me le demander. »

    Alors qu’il tenait sa main dans la sienne – il ne parvenait plus à la lâcher, Amy, Amy -, son visage se rapprochait du sien, ne quittant pas son regard, n’abandonnant pas cette passion fulgurante qui figurait dans ses yeux. Il souhaitait mêler sa respiration à la sienne, Amy, il se rapprochait encore un peu plus. Il souhaitait encore observer ses yeux, Amy. Il souhaitait partager cet instant avec elle, Amy. Il voulait embrasser Amy. Alors que ses lèvres effleurèrent les siennes, il se recula, se pinçant discrètement la joue.

      « Je me sens mieux. »

    C’était faux, mais l’excuse suffirait. Il se releva soudainement, abandonnant son regard, lâchant sa main, il avait besoin de marcher un peu. Juste un peu. Que lui avait-il pris ? Elle-n’était-pas-Amy, ce n’était pas elle. Personne ne pouvait la remplacer, il osa tourner légèrement la tête vers Mélodie, s’excusant du regard. Il n’avait rien fais, il s’était arrêté avant, il n’avait commis aucune erreur.

    Il n’en avait pas eu l’occasion.



- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Mar 4 Oct - 21:42

    Il bougeait la tête de droite à gauche, et elle devina alors qu'il n'aimait pas vraiment ça. Mais au moment où elle voulait retirer sa main, il l'attrapa brusquement, ouvrit un peu plus les yeux et se redressa. Apparemment, la position devenait inconfortable, ce qui était compréhensible quelque part. Toujours sa main qui tenait la sienne, il mit alors à la fixer.

    Au départ, elle se demandait pourquoi il la regardait de cette manière. Elle avait un bouton sur le visage ou quoi? Ou alors c'était autre chose? Pourtant, ces idées disparurent aussi vite qu'elles étaient arrivées. Le fait qu'il avait sa main dans la sienne ne faisait qu'approfondir son don. Elle se mit aussi à le fixer sans rien dire. C'était pour le moins étrange, car elle ne comprenait pas trop ce qui lui arrivait. Tout devenait de plus en plus confus, et elle avait un mal fou à garder le contrôle sur son don, sans vraiment savoir pourquoi.

    Elle sentait qu'il la percevait d'une autre manière, que ce n'était plus cette espèce de tension bizarre qu'il avait en la voyant, mais c'était autre chose. Sans vraiment savoir pourquoi, elle se mit aussi à le détailler. Il avait toujours sa main dans la sienne, et il y avait une certaine lueur qui brillait dans ses yeux noisette. Ses cheveux blond étaient en pétard, son visage était pâle, et avait encore quelques marques de sang, mais pourtant... Elle souriait toujours, quelque part, elle était contente qu'il puisse déjà se relever et être un peu plus conscient. Elle se disait pleins de chose de ce genre, tout simplement pour échapper aux pensées qui tourbillonnaient dans sa tête.

    « Tu ressembles à ma meilleure amie. »

    Elle eu un air un peu surpris, c'était la première fois qu'on lui disait ce genre de choses. Mais sa surprise ne dura pas. Pourquoi? Parce qu'elle sentait autre chose. Une chose qui revenait dans les sentiments du blond, et qu'elle ne savait pas comment prendre. Un sentiment pour le moins étrange, mais qu'elle connaissait, et qu'elle évitait comme la peste. Mais pourtant, il était en train de submerger le blond, et donc, de la submerger au passage. Elle fronça les sourcils encore plus, tentant d'y échapper, mais le contact de leur main n'arrangeait pas les choses. La lueur dans les yeux du blond s'intensifia, sans qu'il la lâche du regard, et pendant un instant, juste un court instant, elle se laissa dominer par ses émotions.

    « Elle se serait mise en quatre pour moi, sans savoir pourquoi. Sans même me le demander. »

    Elle remarqua alors à quel point sa voix était plus clair et beaucoup moins agressive qu'au départ, et aussi que son visage se rapprochait du siens. Elle sentait à quel point il souhaitait ça, mais seulement, elle pouvait aussi sentir qu'elle n'en était pas la cible. Cependant, ses émotions étaient dominantes, et elle n'arrivait à rien dire, à ne rien faire. Juste à le voir s'approcher encore plus, ses prunelles décidés. Elle eu envie de reculer, mais elle ne le voulait pas. Elle voulait parler, mais ne le pouvait pas. Elle voulait qu'il recule, mais ne le souhaitait pas. Elle voulait qu'il parte, mais ne l'acceptait pas. Tant de sentiments paradoxale, mais en même temps, lequel était réellement véritable? Elle ne bougeait pas, mais il ne fit qu'effleurer ses lèvres avant de se reculer.

    « Je me sens mieux. »

    Mensonge. Il se releva subitement, lâchant sa main, la libérant de ses émotions. Elle haleta quelques secondes, comme si elle était essoufflée, et fut surprise de constater à quel point c'était bizarre d'être comme ça... Elle reprit une inspiration normale et regarda le prof, qui s'excusait du regard. Il n'avait rien fait, mais ce n'était pas loin. Mélodie se releva aussi, puis fixa Kunisaki, toujours avec un sourire.

    « Si tu te sens mieux, c'est le principal alors. »

    Il fallait qu'elle change de sujet. Elle ne voulait pas que cela recommence. Pourquoi? Parce que ce genre de sentiments lui faisait peur, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Mer 5 Oct - 20:55

      « Si tu te sens mieux, c'est le principal alors. »

    Sa voix semblait normale, elle n’avait rien d’affolée, n’était pas montée dans les aiguës, elle était apaisée et révélait toujours cette étonnante sympathie naturelle. Tout ça lui paraissait si faux qu’il en eut un frisson glacial le long de l’échine. Il faisait des allées-retour incessant, des petits pas de gauche à droite, à s’en retourner le cerveau, il ne distinguait même pas la silhouette de Mélodie, il ne savait pas où elle était, ni ce qu’elle faisait. Quelle lueur trahissait ses yeux ? De l’incompréhension ? Du dégoût ? Du rejet ? Du désir ? Il eut un hoquet brutal qui lui brûla le long de la gorge, remarquant rapidement au passage qu’il ne crachait plus de sang. Cette tension-là, ce désir hurlant c’était lui qui le ressentait, pas elle. L’homme qu’il était et ses besoins charnels, parce qu’il voulait sans arrêt avoir Amy contre lui, qu’il ne souhaitait qu’elle, mais que la seule présente ici était Mélodie. Mélodie qui lui rappelait dangereusement Amy, et cela même après avoir parfaitement réalisé qu’elles étaient deux personnes différentes. Il n’osait plus la regarder dans les yeux de peur de ne pouvoir se contrôler.

    Il arrêta sa marche folle, il avait des crampes dans les jambes. Il replaça correctement se chemise sur son torse, elle était encore humide, le sang la recouvrait de toute part. Il eut un haut-le-cœur. Il avait besoin de fumer, c’était ce qu’il faisait toujours quand il ne contrôlait plus ses émotions ni ses pensées, quand il devait se calmer. Il tâta ses poches, il n’y avait rien, c’était affreusement vide. Il ne pouvait pas rester comme cela or il était certain que Amy… euh, Mélodie ne fumait pas, elle ne devait certainement pas, il était d’ailleurs certain qu’elle lui ferait une remarque s’il parvenait à s’en griller une. Dans le genre, se détruire les poumons après une blessure pareille n’avait rien de bon pour le corps, mais ça restait une thérapie pour l’esprit, il en avait besoin. Avec une expression furtive d’extase sur son visage en découvrant sa dernière cigarette dans sa poche arrière, il pris son briquet – il ne se souvenait même plus comme celui-ci avait atterrit dans sa main -, il alluma sa clope en tremblant savourant la première inspiration avec un bonheur indescriptible. Il sentait ses pulsions retomber, ses pensées se calmer, ses tremblements s’arrêter. Tout semblait aller beaucoup mieux.

    Après une interminable fumée à profiter de cet instant d’intense solitude, il sentit enfin en lui le courage suffisant pour affronter le regard de Mélodie. Il n’avait pas changé, il était toujours resplendissant. Elle avait toujours ces yeux si bleus et harmonieux, ce visage rayonnant et dégageant une joie naturellement belle. Il y avait cette même aisance dans sa personne. Il se surprit à admirer une nouvelle fois la retombée de ses cheveux sur ses épaules, la délicatesse de celle-ci, la… et merde, une seule cigarette ne devait pas être suffisante.

      « On ferait mieux de partir avant qu’on nous tombe dessus. »

    Il toussota, il avait essayé de dire cela avec dégagement mais n’y était pas parvenu. Elle ne le laissait pas de marbre, il ne se sentait pas comme d’habitude, du moins pas comme avant. Ses pulsions d’homme mature le poussait vers elle, parce qu’elle ressemblait à Amy. Uniquement pour ça. Parce qu’il désirait Amy, parce qu’il aimait Amy. Parce qu’il cherchait, inconsciemment, Amy dans le regard de Mélodie. Il ne supportait plus de la fixer de cette façon mais ne parvenait pas à lâcher son regard. Amy, Amy…



- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Mer 5 Oct - 21:32

    Elle le regardait toujours, et ce dernier se mit à faire les cents pas. Sans vraiment qu'elle en sache la raison, elle essaya de garder toujours un contrôle sur elle même. Les sentiments du prof étaient encore présent, elle n'avait pas réussis à les ignorer complètement, mais justement, c'était là son erreur. Elle le sentait assez... tendue, pour ainsi dire, et elle se maîtrisa pour ne pas fuir. Car c'était juste impossible pour le moment. Il était soigné, mais pourtant, elle ne pouvait pas l'abandonner. Elle ne voulait pas l'abandonner. Elle continuait de le fixer en train de tourner en rond, au point de donner le tournis justement, mais ne disait rien.

    Sa voix était juste un peu coincée dans sa gorge, tant elle ressentait le désir du prof avec profondeur. Ce qui justement, était à éviter. Mais comment éviter ce genre de sentiment, surtout qu'il l'avait touché avant, ce qui ne faisait qu'empirer les choses. S'il ne l'avait pas touché, s'il n'y avait eu aucun contact, elle aurait pu facilement chasser ses émotions. Mais non, là, c'était plus dur. Pourtant, elle avait toujours cette apparence sereine, souriante. Il arrêta de tourner en rond, mais ne la regardait pas, toujours plongé dans ses réflexions. A quoi pouvait-il bien penser ? Elle se mit à regarder le ciel, qui était couvert d'étoiles. Elle même plongea dans ses pensées, l'air ailleurs en regardant l'infini couleur sombre remplie de points brillants au dessus d'elle.

    Elle se mit à réfléchir sur le cas du blond, sans vraiment savoir par où commencer. Déjà, il avait faillie l'embrasser, mais, il ne ressentait pas ce désir pour elle. Mais pour quelqu'un d'autre. Elle en était certaine, mais quelque part, elle ne savait pas vraiment pourquoi. Son intuition sans doutes. Pourtant, il avait toujours ce désir, elle le sentait, mais apparemment, il n'arrivait pas à le contrôler, ou ne voulait pas le contrôler. Elle reprit son attention sur lui, qui était en train de fumer. Elle fronça les sourcils, s'apprêtant à lui faire une remarque sur le fait que c'était pas une bonne idée de fumer après s'être blessé de cette manière, mais sa gorge était nouée.

    Elle fut décontenancée pendant un moment, puis se reprit. Il fallait qu'elle garde le contrôle.. Il le fallait. Elle soupira silencieusement, tandis qu'il la regardait de nouveau. Bien sûr, elle pouvait encore sentir ce sentiment en lui, mais elle gardait toujours son sourire et son air... joyeux? Enfin, son air normale. Son regard s'attarda sur ses cheveux et ses épaules, puis il se reprit.

    « On ferait mieux de partir avant qu’on nous tombe dessus. »

    Il toussota et elle s'avança vers lui, comme par réflexe, pour s'arrêter juste après. Garder le contrôle... Elle le fixa, ses prunelle bleu étaient normales, mais on pouvait voir qu'ils étaient confus. Mais cela ne dura pas, car elle reprit le contrôle de ses émotions. Pour le moment. Son regard était planté dans le sien, et elle pouvait encore lire le désir qu'il avait pour la fille, l'autre fille, pas elle, dans son regard. Elle reporta son attention sur ses affaires, qui étaient encore à terre, puis se baissa pour les ramasser.

    « Oui, il vaudrait mieux, tu as raison. »

    Seulement, elle savait bien que si elle retournait dans sa chambre, elle n'allait pas s'endormir. Elle resterait là, à regarder son plafond, en attendant le sommeil venir. Ce qui ne risquait pas d'arriver dans l'heure qui suivait. Pourtant, elle devait dormir pour assurer ses cours du lendemain. Elle était en train de mettre son désinfectant dans son sac, puis s'arrêta dans son geste, perdue dans ses pensées. Qu'allait-elle faire de sa nuit ? Au pire, elle pourrait toujours composer deux ou trois... Fronçant de nouveau les sourcils, elle eu des frissons.

    Garder le contrôle, garder le contrôle...
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Jeu 6 Oct - 19:21

      « Oui, il vaudrait mieux, tu as raison. »

    Elle se baissa pour ramasser ses affaires étendues sur le sol, il se contenta de détourner le regard. Ils étaient de dos, il avait besoin de se calmer or il n’y parvenait pas, se laissant gagner par les souvenirs de sa meilleure amie qui l’engloutissaient tout entier. Ne recommençant pas les cent pas pour autant – il avait le tournis -, il se décidait à taper furieusement du pied sur le sol, de plus en plus fort, accentuant la pression à chaque fois. Il savourait les dernières taffes de sa cigarette avec fureur, son cœur refusait de décélérer et il sentait son sang bouillir dans ses veines. S’ajoutant à cela une gêne terrible, il ne s’était pas trouvé en aussi mauvaise posture depuis fort longtemps. Quand bien même le désir hurlant qu’il ressentait était destiné à Amy, la seule autre personne présente ici était Mélodie, or dans l’état où il se trouvait il ne savait pas véritablement de quoi il était capable. Sa cigarette vint à son terme, avec amertume il laissa la mégot tomber au sol et il l’écrasa sous son pied affolé.

    Il jeta un coup d’œil à sa silhouette dessinée dans la nuit, elle n’avait toujours pas terminé, il n’en était pas certain le moins du monde mais il la supposait mal à l’aise, comment ne pas l’être en présence d’un homme si lunatique et dangereusement humain ? Et si elle craignait qu’il ne recommence ? Et si elle avait peur de lui à présent ? Une pensée lui revint : son pouvoir, l’empathie. Il l’avait complètement oublié, comment avait-il pu ? Il fut pris d’un hoquet furieux, presque prêt à s’étouffer dans sa salive. Savait-elle ? Ressentait-elle en ce moment même ces pulsions ardentes qui régnaient en lui ? Tout ça à cause de la fatigue, et d’une simple ressemblance, il s’était emporté et ne parvenait plus à se calmer. Supposer qu’elle puisse être soumise à ses propres émotions lui paraissait insupportable, pris de honte, il chercha à faire le vide dans sa tête. Tu peux toujours essayer, mec, elle ne lit pas dans les pensées, elle ressent les sentiments. Et merde. Et merde…

    Il lui fallait trouver une solution, n’importe laquelle. Vulgairement, il était prêt à s’immiscer dans le lit de n’importe quelle fille simplement pour calmer sa pathétique envie. Il fallait qu’il s’en aille, ou qu’elle le fasse à sa place. Il avait l’impression que son cœur battait encore plus vite qu’avant. Il se tourna vers elle, prenant soin de ne pas regarder dans sa direction et de prendre un ton faussement dégagé.

      « J’ai besoin… de marcher, un peu. Tu n’as qu’à rentrer à Aomori seule, je vais aller… il n’y aura personne à cette heure-ci de toute manière. »

    Voilà qui était bien paradoxal mais il ne trouvait rien d’autre. Il irait crever dans le bout de pelouse le plus proche tant qu’elle s’en allait seule, tant qu’elle disparaissait de sa vue. Si elle était capable de comprendre ses émotions – cette fois-ci il n’y en avait qu’une dominante et destructrice – alors elle accepterait ce compromis. Après tout physiquement Kunisaki allait beaucoup mieux, il avait presque oublié sa blessure.

    Le mal était ailleurs.



- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Jeu 6 Oct - 20:32

    Elle le sentait en colère, tandis qu'elle continuait à ramasser ses affaires dans son sac. C'était vraiment bizarre, cet homme était si lunatique... Elle faisait comme si de rien n'était pourtant, mais quelque part au fond d'elle, son don lui hurlait ce qu'il ressentait. Comment l'ignorer? Aucune idée, elle n'en savait fichtrement rien. Entendant les pieds taper de plus en plus fort le sol, elle se mit soudainement à avoir une sorte de tension. Ce n'était pas celle du prof, elle en était certaine, mais bien la sienne.

    En fait, elle était assez... stressée pour ainsi dire, ce qui ne lui arrivait pas souvent. Quasiment jamais pour ainsi dire. Elle sentait une tension monter en elle, tout simplement parce qu'elle ne savait pas quoi faire. Se contenter de sourire ne serait pas suffisant dans ce cas, et elle n'avait jamais été confrontée à ce genre de situation auparavant. Alors que faire? Telle était la question à cet instant. Sentant le blond de plus en plus en colère, elle rangea les dernière affaires dans son sac, et resta accroupie pendant quelques instants.

    Puis alors, elle ressentit une sorte de honte, et la colère s'intensifia. Pourquoi était-il en colère au juste? Il avait laissée tomber sa cigarette sur le sol, et l'écrasait alors qu'elle se releva. Elle le fixa quelques instants, puis sentit un truc s'écraser sur son nez. Elle releva la tête, et vit quelques nuages sombre dans le ciel... Hm... Il allait pleuvoir à tous les coups. Pourtant, elle ne s'en souciait pas, elle aimait bien la pluie. Elle reporta son attention sur Kunisaki, qui évitait grandement de la regarder, puis prit la parole:

    « J’ai besoin… de marcher, un peu. Tu n’as qu’à rentrer à Aomori seule, je vais aller… il n’y aura personne à cette heure-ci de toute manière. »

    Mélodie pencha la tête sur le côté, puis fronça encore les sourcils. Il allait certes mieux physiquement, mais s'il se mettait à pleuvoir, ça n'allait pas être facile pour lui de rentrer au pensionnat indemne. Après tout, il allait sûrement tomber malade ou autre... Elle lui aurait bien passer son parapluie, mais elle ne l'avait pas sur elle, n'ayant pas prévue de sortir à cet heure, et surtout de rester aussi longtemps dehors.

    Elle ouvrit la bouche pour parler, mais les gouttes qui tombaient de plus en plus nombreuse l'y en empêcha. En moins de quelques secondes, une pluie phénoménale se mit à tomber, et elle se retrouva trempée en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. Regardant de droite à gauche, cherchant un abri où se mettre, elle trouva alors le seuil d'un magasin qui avait une sorte de protection en verre au dessus de la porte. C'était assez petit, mais cela suffirait.

    En oubliant totalement la colère qu'éprouvait le jeune homme, elle lui prit la main et l'emmena avec elle sous l'abri, en essayant de ne pas penser à la vague d'émotion qui la submergeait. Ce n'était pas le moment de céder à ses pulsions, il fallait d'abord se mettre à l'abri. Une fois dessous, elle regarda ensuite les trombes d'eau qui tombaient du ciel, sans vraiment savoir si la météo avait prévue cette averse. Elle la regarda un moment, puis reporta son attention sur le blond. Il était trempé aussi, et elle baissa les yeux sur sa blessure. Le bandage était mouillé, mais le ruban était élastique, donc imperméable, ce qui la rassura un peu.

    « Je penses que ta balade va devoir attendre un peu... Désolée. Mais je te laisserais tranquille après, t'inquiètes pas pour ça... »

    Elle lui fit un sourire désolée, et lui lâcha la main. Car oui, quelque part, elle se sentait coupable, sans vraiment avoir de raisons particulières. Juste parce que c'était sa nature.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Sam 8 Oct - 13:32

    Il sentit une goute s’écraser sur son nez, clignant bêtement des yeux, son regard se perdit dans le vide.

    Il ne comprit pas immédiatement qu’il commençait à pleuvoir, en fait. Tout avait dû se passer très vite mais il pouvait voir les secondes passer avec une lenteur hallucinante. Chaque battement de son cœur, chaque palpitation de ses veines, chaque rupture dans sa respiration résonnaient avec une lenteur affligeante, le forçant à assister à sa propre déchéance. Sa pathétique déchéance. Il n’était pas énervé le moins du monde, pourtant il bouillait intérieurement, il ne parvenait pas à se défaire de ce qui faisait rage en lui, ces intentions fatales qui lui fracturaient les sens. Chaque goute s’écrasant sur son épaule tintaient comme des secondes le dirigeant vers la fin. Vers cet instant où il ne contrôlerait plus rien, où il se laisserait à répondre à ses envies, parce que ce moment viendrait il le savait au fin fond de ses entrailles. Ça le rongeait de l’intérieur, ça le tuait littéralement. Son regard planté dans le sien il ne parvenait plus à le lâcher. Il n’avait plus la moindre idée de ce qu’il devait faire ou pas, il se contentait d’avancer vers elle. Un pas après l’autre, l’esprit vide, les pensées perdues. Il ne comprenait plus rien.

    Sa vue se brouilla, il eut soudainement l’impression d’être sous une cascade d’eau glacée. Il avait été si concentré sur… qu’il en avait oublié le reste, il n’avait mis que quelques secondes à comprendre que la pluie tombait soudainement en trombe. Regardant aux alentours il ne voyait pas un unique endroit où ils pourraient s’abriter. Il n’y avait là aucun espace suffisamment grand pour les accueillir tous les deux, tout semblait si étriqué et mince. Il avait froid et cet amas d’eau sur ses épaules sans manteau ne faisait que renforcer ce mal. Maladroitement il se tourna vers Mélodie et ses maigres habits, il savait qu’il n’avait rien pour l’aider en cet instant. Décidément il était incroyablement inutile. Quand elle lui prit la main pour l’emmener plus loin il se surprit de sa propre indifférence, se laissant guider, elle semblait mieux y voir que lui. Quand ils trouvèrent la devanture d’un petit magasin pour diminuer l’intensité de la pluie sur leur personne, il se laissa reposer contre le mur.

      « Je penses que ta balade va devoir attendre un peu... Désolée. Mais je te laisserais tranquille après, t'inquiètes pas pour ça... »

    Il ne répondit pas, ne réalisant même pas qu’elle lui avait lâché la main, il poussa un soupir discret, lasse. Ne tournant pas la tête vers elle, il enfouit ses mains dans ses poches et se laissa glisser contre le mur, se sentant râper contre toutes les raclures de la pierre. Ses vêtements étaient lourds et il était frigorifié.

      « Le sort s’acharne. »

    Dit-il d’une voix reposée, comme si la pluie glissante avait fait s’écouler de son corps toutes ses tentations malsaines. En proie à un rhume, il se sentait soudainement plus calme, presque reposé. Savoir Mélodie à côté de lui ne le dérangeait plus, ni joie, ni peine, ni tensions furieuses. Juste du vide et une certaine envie de la remercier – sachant parfaitement qu’il ne le ferait pas. Sans chercher à attirer son attention, il prit la parole, portant suffisamment sa voix pour qu'elle la perçoive sous l'averse.

      « Tout à l'heure, tu savais tout ce que je ressentais, hein ? Je n'ose pas imaginer ce que tu en as pensé. »



- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Sam 8 Oct - 14:22

    Regardant la pluie tomber, elle se perdit de nouveau dans ses pensées. Il pleuvait beaucoup en Angleterre, et quand elle voyait le ciel qui laissait ses gouttes tomber, elle avait toujours très envie de retourner dans son pays natale. La pluie était la même partout, mais c'était devenue une sorte d'habitude pour elle de la voir tomber, enfin, quand elle était là bas. Pendant un court instant, elle s'imagina prendre l'avion pour retourner là bas, trouver un emploie dans un lycée ou une université, et oublier sa vie d'avant.

    Non pas que cette dernière soit assez mauvaise pour qu'elle l'oublie, mais justement, elle voulait oublier ce qui lui faisait rester ici. « Il y a une raison à tout » comme on dit, et quelque part, elle savait bien qu'elle était ici pour une raison particulière. Seulement, elle ne savait pas encore quoi. Ce qui faisait qu'elle n'avait pas réellement de raison de rester ici, mais... Elle voulait rester, tout simplement. Pourtant, il lui arrivait bien d'avoir des coup de blues, comme tout le monde... Elle espérait juste que cela ne durerait pas tout le temps, à chaque fois qu'elle verrait de la pluie.

    « Le sort s’acharne. »

    Elle se tourna vers le blond, les yeux un peu dans le vague, et le sentit plus reposé, ce qui la rassura un peu. Au moins, il n'y avait plus ce sentiment qu'elle voulait fuir, qu'elle se devait de fuir. Pourquoi? Parce que malgré tout, elle se sentait différente quand elle éprouvait ça à travers une autre personne. Ce sentiment pouvait rendre heureux, mais pouvait aussi faire souffrir, et c'était pour ça qu'elle fuyait ce sentiment. Pour ne pas sentir la souffrance au travers. Car il y a toujours une mauvaise chose qui suivait les bonnes choses, et vice-versa.

    « Tout à l'heure, tu savais tout ce que je ressentais, hein ? Je n'ose pas imaginer ce que tu en as pensé. »

    Ce qu'elle en avait pensée.. Elle n'avait rien pensée qui puisse le rabaisser, du moins, elle le pensait. Juste que ce sentiment n'était pas pour elle, et elle le savait. Ainsi, elle ne se permettait pas de juger les émotions qui ne lui étaient pas destinées, alors à quoi pensait-il? Qu'elle le trouvait pitoyable ou autre? Après tout, il avait le droit d'aimer, comme tout le monde, mais cela l'avait juste un peu... déboussolée pour ainsi dire. Oui, beaucoup même. Car même s'il aimait toujours la fille, elle avait tout de même réussit à percevoir une sorte de... tristesse? Elle n'en savait rien, il changeait d'humeur si vite.. Mais en tout cas, cela y ressemblait.

    « J'ai pensée que c'était naturel. Après tout, les gens doivent bien aimer un jour. Même si je sais que ce sentiment ne m'est pas destinée, pour moi c'est normal que tu aimes quelqu'un. Enfin, après il faut juste que tu te contrôles. Mais bon, le fait que tu sois blessé et que tu es peut-être un peu de fièvre n'a peut-être pas arrangé les choses... »

    C'était vrai ça, peut-être qu'il avait de la fièvre? Elle le fixa, se demandant alors s'il en avait ou pas, et sourît. De toute manière, avec la pluie et le fait qu'ils étaient trempés, ils allaient sûrement tomber malade dans la nuit. Surtout qu'elle commençait à avoir froid et...

    « Aa.... Aaaatchouum!! »

    Cette fois c'était sûr, elle allait être malade. Elle sortit un mouchoir de son sac, prenant l'autre que celui qui était taché de sang, et se moucha. C'était un rhume sûrement, demain elle allait devoir passer à l'infirmerie, une autre chose de sûre...
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 9 Oct - 12:50

      « J'ai pensée que c'était naturel. Après tout, les gens doivent bien aim... »

    La ferme, la ferme, la ferme. La tête baissée il posa ses mains sur ses oreilles et sur ses cheveux, presque prêt à s'arracher chacune de ses mèches. Il voulait qu'elle se taise, qu'elle la ferme. Il crevait d'envie de le lui hurler. Elle ne savait pas de quoi elle parlait, elle ne savait pas de qui elle parlait non plus, elle n'en avait pas la moindre idée ! Comme si elle pouvait faire semblant, comme si elle pouvait essayer de le faire, c'était impossible. Ce n'était pas de sentiment dont il parlait là mais de pulsions malsaines, de désir interdit. D'émotions si brutes et puissantes qu'elle aurait dû comprendre dès le départ qu'elles lui étaient interdites. Il n'avait pas le droit d'infliger à Mélodie ses sentiments, et encore moins de ressentir de telles choses pour une femme qui ne voulait pas de lui, qui n'acceptait pas de faire partie de sa vie. C'était une honte de se laisser gagner par de telles choses, de ne pas être capable de les contrôler. Il n'avait pas à lui dire ça car il n'avait pas le droit d'être amoureux d'elle, il n'avait pas le droit de la désirer non plus. Seulement ça elle ne le savait pas, et jamais ce ne serait le cas. Alors il fallait qu'elle se taise, il le fallait. Il n'acceptait pas qu'elle devine de telle chose sur lui. Il croyait lui avoir déjà montré le pire, or il cachait des choses bien plus terribles. Il voulait changer ça, il voulait ne lui montrer que les rares belles choses en lui. Qu'elle lui donne une chance, il se disait qu'avec elle il en avait une. Ou pas.

    Quand il l'entendit éternuer il enleva ses mains de sa tête, laissant celle-ci partir en arrière contre le mur, sa colère s'envolant aussitôt. Il était crevé et voulait partir, il se disait avec espoir qu'une averse ne durait jamais bien longtemps et que d'ici quelques minutes ils pourraient s'en aller. Il tourna la tête vers Mélodie, désolé de ne pas pouvoir lui offrir le moindre vêtement sec. Il lui aurait bien donné sa veste mais elle était trempée, puis il était fort probable qu'elle la refuserait - après tout c'était lui le blessé. Pourtant au niveau de sa blessure la douleur y était presque absente, il avait l'habitude et avait eut l'occasion de penser à bien d'autres choses. Cela n'empêchait le fait qu'il crevait de froid et qu'il se sentait faible, la pluie avait un effet soporifique sur lui, il était probable qu'il se serait endormi n'importe où - après tout, c'était bien son genre. Rentrer était sa première priorité, en silence il priait pour que les nuages s'estompent. Il avait besoin de ça, un petit coup de pouce serait sympa.

    Mais la pluie était toujours là, elle ne partait pas, il lâcha un soupir. Il ne savait ni quoi dire ni quoi faire, il avait peur d'entrer dans une discussion qu'il ne pourrait suivre. Puis quoi dire après tous ces évènements ? Toutes les questions possibles lui semblaient affreusement naturelles pour être demandées après tout cela. Une seule et unique chose lui titillait les lèvres, une vérité qu'il souhaitait lui annoncer.

      « Tu crains. »

    Il tourna la tête vers elle, planta ses yeux dans les siens.

      « Mais je t'aime bien. »

    Comme un enfant. Il replaça son regard à l'horizon, se sentait étrangement léger.


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 9 Oct - 14:10

    Quand elle éternua, elle sentit alors que la colère qui avait prise le blond disparue. Pourquoi? Elle n'en savait rien. Mais pourtant, elle le regarda après. Il avait une drôle de tête, mais semblait calme, du moins, pour le moment. Elle se sentait un peu fatiguée, vu qu'il était relativement tard, ou tôt, et elle avait envie de dormir. Cependant, elle ne le montrait aucunement, et elle sentait qu'elle allait devoir faire de gros efforts pour le lendemain. Après tout, elle se devait de donner ses cours, et elle pensait à ses élèves. Mais... En même temps..

    Elle soupira discrètement, puis reporta son regard vers la pluie. Le silence était pour le moins bizarre pour elle, n'aimant pas trop quand ce genre d'atmosphère s'installait. Pourquoi? Parce que cela la dérangeait. Quand c'était trop silencieux sans raisons particulières, cela avait le don de la mettre mal à l'aise pour ainsi dire. Surtout qu'en plus, elle avait froid, et n'avait rien pour la réchauffer. Elle éternua encore, et se moucha après. Elle allait vraiment tomber malade, et ce n'était pas une bonne chose. Enfin, elle allait devoir se ménager dans les prochains jours, mais tout de même...

    Elle entendit Kunisaki soupirer, et elle baissa la tête vers ses chaussures, comme une gamine. Elle faisait ça quand elle ne savait pas quoi faire, ou quoi dire. Elle remarqua alors que ses chaussures étaient trempés, et qu'elle avait l'impression d'avoir un lac dedans. Mais cela ne devait pas être qu'une impression...

    « Tu crains. »

    Elle releva la tête vers lui, penchant la tête sur le côté. Il planta ses yeux dans les siens, et elle se demanda alors pourquoi il disait ça.

    « Mais je t'aime bien. »

    Puis, il détourna la tête vers le côté, et elle le sentit un peu plus léger. Elle eu un grand sourire, le genre de sourire qui réchauffe le cœur, comme si elle avait entendue l'une des meilleures chose au monde. Cela pouvait être un rien, mais ça faisait toujours plaisir d'entendre ce genre de phrase. Après tout, ce n'était sûrement pas à tout le monde qu'il disait ce genre de chose, ce qui lui fît encore plus plaisir.

    « Merci, ça me fait plaisir que tu dises ça, mais tu sais, moi aussi je... »

    Et un magnifique éternuement finissait sa phrase. Décidément, elle avait attrapée un gros rhume. Elle se moucha, encore, puis planta ses prunelle dans ceux du blond.

    « Je disais donc que moi aussi je t'aimais bien. »

    Et son sourire chaleureux réapparut sur ses lèvres. C'était vrai qu'elle l'aimait bien, même s'il avait pleins de sentiments, et qu'elle ne les comprenaient pas tous, elle aimait bien cet homme. Même si elle doutait que c'était une bonne chose qu'elle dise ça, au moins, il le savait maintenant. En même temps, elle ne détestait pas grand monde, mais en tout cas, ce n'était pas demain la veille qu'elle se mettrait à haïr une personne.

    Du moins, pas quand elle l'aimait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 9 Oct - 20:49

    Il devait dire qu'il appréciait particulièrement ses sourires, comment ne pas le faire ? Ils avaient le don de vous réchauffer sous une pluie battante, de vous donner envie de répondre avec bonne humeur, ils vous faisaient oublier tout le reste. C'était une chose bien rare et il était heureux, en cet instant, d'être en présence d'une fille comme elle. Quand bien même elle avait découvert sur lui des choses honteuses et difficiles et cela sans qu'il ne lui dise quoi que ce soit, même si elle lui tapait sur le système d'une certaine manière, même s'il avait toujours du mal à apprécier ceux qui se montraient trop gentil. Elle n'échappait pas à la règle, la suite des évènements seraient certainement compliquée entre eux. Il ne s'imaginait pas le lendemain aller la voir et la saluer comme si de rien n'était. Il l'éviterait sans aucune doute, parce qu'il ne se verrait pas d'agir autrement, parce qu'il se laisserait gagner par la peur d'apprécier une personne comme elle. Alors sous cette pluie torrentielle, il ne ferait rien d'autre que de profiter de l'instant présent, sans penser au suivant. Sans songer au lendemain. Les choses allaient comme elles étaient.

      « Merci, ça me fait plaisir que tu dises ça, mais tu sais, moi aussi je... »

    Elle éternua, il laissa échapper un rire tant la tête qu'elle faisait était à mourir de rire. Sourire lui fit presque soudainement mal aux joues tant cette expression lui semblait lointaine. Empreinte, appartenant à un Kunisaki qui n'était pas le même.

      « Je disais donc que moi aussi je t'aimais bien. »

    Il laissa échapper un deuxième sourire, elle était mignonne cette Mélodie, tournant la tête il se mit à fixer la pluie avec sérénité. Il se sentait étonnement calme, peut-être était-ce dû au fait qu'il avait déjà montré le pire de lui-même à Mélodie et que, dans le fond, jamais elle ne pourrait voir pire de sa personne. Après tous ces évènements elle l'avait soigné, elle était restée, elle l'avait aidé. Il se sentait infiniment mieux, et cela quand bien même il ne l'avouerait jamais - surtout pas à elle. Peut être pouvait-elle le percevoir avec l'empathie cela-dit, mais il n'en avait que faire. Fermant les yeux il se laissa aller à quelques secondes de répits, n'écoutant que la pluie qui tombait sur le sol, qui mouillait ses genoux, qui goutait le long de ses cheveux. Il n'était même pas certain d'avoir envie de partir, peut-être était-ce simplement dû à la flemmardise de marcher sous la bruine, de devoir courir pour s'abriter ou d'avoir à se sécher une fois dans ses appartements. Tournant mollement la tête vers Mélodie il put constater qu'elle regardait la pluie s'écraser contre les bâtiments, il se demandait ce qu'elle pouvait bien penser, en cet instant son pouvoir était parfaitement inutile et il le regretterait fortement. Non pas qu'il aurait été capable de forcer l'esprit de Mélodie s'il en avait été capable mais... quoi que si, se connaissant il l'aurait fait sans hésiter, et ça peut importe ce qu'il aurait pu y trouver. Kunisaki était curieux et il doutait qu'aucun esprit ne puisse être plus compliqué que le sien.

    Replaçant son regard à l'horizon il constata que l'averse semblait s'être tue, la pluie se faisant beaucoup plus pressante et violente, un soudain silence s'installa dans les lieux.

      « Ça s'est calmé. »

    Réflexion inutile, il se l'était dite à lui-même. Cela signifiait-il qu'ils devaient partir ? Il n'était pas certain d'en avoir envie.


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 9 Oct - 21:53

    Elle le regarda sourire, et eu l'impression, l'espace d'un instant, faire face à quelqu'un d'autre. Il semblait différent quand il souriait, comme si c'était une autre personne. Elle laissa son regard se perdre dans ses yeux, essayant de savoir en quoi il pouvait paraître aussi différent alors que ce n'était pas le cas, et trouva finalement une réponse. Il ne devait pas sourire souvent, ainsi, c'était pour ça qu'elle le trouva un peu plus différent. Pourtant, cela lui allait bien de sourire, elle ne pouvait pas le nier. Cela la réconforta un peu même de le voir sourire. Voir beaucoup. Au moins, elle ne l'ennuyait pas. C'était une chose de gagnée. Enfin, façon de parler.

    Il tourna la tête pour se mettre à contempler la pluie, et elle le savait plus calme et plus serein que tout à l'heure. En fait, cet homme était vraiment lunatique, il n'y avait pas à dire. Mais justement, le fait qu'il soit instable à ce niveau l'intriguait. Pourquoi passait-il d'une humeur à l'autre aussi vite? C'était une question qu'elle se posait souvent quand elle croisait des gens semblable. Cependant, elle ne trouvait jamais de réponse à sa question, ce qui avait le don de l'intriguer encore plus, sans raisons. Enfin si, elle ne savait pas pourquoi ils changeaient aussi vite d'état, mais bon... Peut-être qu'elle le saurait un jour, non?

    Elle se mit elle aussi à regarder la pluie, son regard bleutée se perdant dans les gouttes qui tombaient sur les bâtiments en face d'elle. Elle se mit à penser au lendemain, se demandant alors comment ils allaient se comporter l'un envers l'autre. Car bien sûr, elle se doutait que quelque part, il n'allait pas réagir comme si de rien n'était, mais elle, comment allait-elle se comporter? Elle médita un long moment sur la question, ne sachant pas vraiment quoi penser de la situation. En fait, c'était la première fois qu'elle était dans ce genre de problème, mais tous les problèmes avait une résolution, donc elle finirait bien par savoir la réponse à un moment.

    Il suffisait juste d'attendre.

    Attendre. Ce mot était si courant, mais en même temps, cela pouvait être long d'attendre. Quelque part, elle ne savait même plus pourquoi elle attendait les autres, pourquoi elle était aussi patiente, aussi gentille avec son entourage. Pourquoi... Tant de questions, mais pourtant, elle savait qu'elle avait des réponses. Elle était comme ça, c'était tout. La nature humaine n'était ni bonne, ni mauvaise au commencement. Tout dépendait de la personne, de ce qu'elle avait vécue, et de ses réactions. C'était à partir de ça que se forgeait le caractère d'une personne. Donc, elle pouvait dire qu'elle était comme ça à cause de ce qu'elle avait vécue, mais pourtant...

    Elle remarqua alors que la pluie commençait à s'estomper, et elle repensa à Kunisaki. Allait-il partir? Ou alors rester ici? Soudainement, elle ne savait pas elle même si elle voulait qu'il parte ou pas, et se mit à froncer les sourcils. Elle reporta son regard sur lui, attendant une réaction de sa part.

    « Ça s'est calmé. »

    Elle passa une main dans ses cheveux, et remarqua alors que ces derniers étaient vraiment plus que trempés. Elle se mit de côté, et les essora. Cela ne ferait qu'accentuer son rhume, alors autant ne pas les laisser mouillés trop longtemps... Ensuite, elle se remit à sourire chaleureusement, et fit face à Kunisaki.

    « On dirait bien, mais... »

    Elle se remit à regarder le ciel, qui était toujours couvert de nuage, puis reprit son attention sur le prof.

    « Il va pas tarder à repleuvoir. Tu veux rentrer? »

    Bizarrement, elle ne savait même pas si elle même allait rentrer au pensionnat. En cet instant précis, si jamais il partait, elle irait boire un café elle ne savait où, sachant qu'elle ne trouverait pas le sommeil. Et si jamais il restait... Eh bien elle resterait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Sam 15 Oct - 21:06

      « On dirait bien, mais... Il va pas tarder à repleuvoir. Tu veux rentrer? »

    Ouais, il le voulait. Quand bien même il avait trouvé une certaine sérénité en cet instant, il souhaitait s’en aller. Rentrer. Avec elle. La raccompagner, après tout ils vivaient au même endroit. Il désirait dormir, s’enfermer dans son appartement avec solitude pour seule compagnie. C’était l’une des rares fois dans sa vie où il éprouvait le besoin de dormir, poser sa tête contre un oreiller et ne rouvrir les yeux que quelques jours plus tard. En y réfléchissant, il se ferait sûrement porter pâle. Il avait l’habitude de se blesser et d’agir comme si de rien n’était, mais cette fois-ci la situation était différente. Non seulement il avait mal physiquement, mais son état mental était trop instable pour parler de philosophie pendant des heures. Il baissa les yeux, il avait une raison suffisante pour s’excuser une semaine de cours. Il eut un sourire, comme cela il pourrait éviter soigneusement Mélodie pendant quelques jours sans avoir à l’éviter, ou à échanger avec elle des regards confus. Cette situation l’arrangerait tout particulièrement, quand bien même elle ne serait valable que quelques jours, il s’en contenterait. Pour le moment ça allait, cependant il savait que dès le lendemain il n’accepterait plus d’adresser la parole à Mélodie. Elle en savait trop, il avait besoin d’un peu de temps pour se faire à cette idée. Pour s’y habituer.

    Il se leva, se décalant il se plaça devant Mélodie, le regard étrangement neutre et vide. Il se contenta de la fixer, quelques secondes, perdu dans ses pensées. Commençant à tousser il mit sa main devant la bouche, presque heureux de voir qu’aucune goutte de sang n’avait quitté sa gorge.

      « On rentre, ouais. »

    On. Il comptait bien partir avec elle, même s’il n’était pas certain d’en avoir envie. Il n’allait pas la laisser seule, il n’était pas salaud à ce point. Surtout pas après tout ce qu’elle avait fait pour lui, il lui devait bien cela. Sachant parfaitement la façon dont il l’éviterait les jours suivants, c’était sa façon à lui de s’excuser auprès d’elle. Elle ne pouvait rien espérer de plus pour lui. Les choses se termineraient dès ce soir, et en attendant ce moment il espérait bien être le plus agréable possible. Lui adressant un fin sourire, il détourna son regard du sien.

      « On ferait mieux d’aller vite. Le pensionnat n’est pas loin d’ici. »

    Il n’en était pas certain mais l’espérait, il redoutait une longue marche silencieuse. Lui faisant signe de le suivre il s’avança dans la ruelle sombre sous la faible bruine. Les mains dans les poches il fit exprès de ne pas l’attendre pour qu’elle accélère le pas, plus vite ils seraient à l’intérieur, mieux ce serait. Il avait hésité à lui prendre le poignet pour qu’elle ait son allure, seulement il n’acceptait plus de la toucher. Elle ne devait plus ressentir ses sentiments, c’en était terminé de tout ça.

    Ça ne la regardait pas, après tout.



- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 16 Oct - 9:03

    Mélodie continuait de regarder le ciel, se demandant si elle allait vraiment rentrer dans sa chambre, ou si elle n'allait pas repartir après. Pourtant, elle sentait la fatigue monter en elle, seulement, elle n'allait pas arriver à dormir, elle le sentait. Drôle d'impression... Mais bon, peut-être qu'elle se faisait des idées après, non? Elle reporta son regard vers le blond, qui semblait plus calme, et lui fit un petit sourire.. Il lui fit un sourire aussi, et elle se demanda alors s'il comptait être là à ses cours malgré son état... En même temps, ça serait logique qu'il ne vienne pas, sinon les élèves allaient se poser des questions, mais bon...

    Oui, ça serait mieux quelque part s'il n'assurait pas ses cours, comme ça il pourrait se reposer et récupérer plus vite. Et, elle n'allait pas le voir pendant tout le temps où il se reposerait, ce qui était peut-être une meilleure chose après tout... Elle eu une drôle de mine, mais se reprit aussitôt.

    « On rentre, ouais. »

    Elle pencha la tête sur le côté, toujours en souriant, et se demanda alors à quoi il pouvait bien penser. Elle ne pouvait que savoir ce qu'il pouvait ressentir, mais pas ce qu'il pensait. Et elle ne voulait plus user de son don sur lui, pas après ce qui s'était passé du moins. Peut-être plus tard... Non. Elle n'userait plus de son don sur lui. Elle se le jura.

    « On ferait mieux d’aller vite. Le pensionnat n’est pas loin d’ici. »

    Il se détourna et commença à marcher, et elle le suivit en silence. Elle craignait, quelque part, que la marche sois fais en silence, avec cette espèce de tension qui était toujours là. Mais bon, peut-être qu'elle se faisait des idées.. Sauf que vu comment c'était partie, ils n'allaient rien dire pendant un moment... Regardant autour d'elle, vu qu'ils passaient devant une boutique, elle s'arrêta devant l'une d'entre elle. Il y avait pleins de choses dans la vitrine, mais elle n'arrivait pas à distinguer précisément les objets. Plissant un peu les yeux, elle réussis néanmoins à distinguer un petit objet.

    Il brillait légèrement, et elle reconnue là un petit couteau suisse. Son air devint distant pendant quelques instants. Elle se rappela que son père en avait toujours eu un avec lui, et qu'il lui servait beaucoup. Mélodie l'avait gardée depuis l'accident, et elle le gardait toujours précieusement sur elle. Seulement, elle ne l'utilisait pas, parce qu'elle était tellement maladroite qu'elle risquait plus de se blesser qu'autre chose. En plus, c'était un très beau modèle qu'elle avait...

    Elle se reprit, et se tourna vers le blond.

    « Quelque part, ça serait mieux que vous n'alliez pas assurer vos cours, au moins, vous pourrez vous reposez après. »

    Elle eu un petit sourire, ne sachant même pas pourquoi elle avait dit ça, mais au moins, c'était une chose de vrai. Même si elle pensait qu'il avait déjà prévu ça à la base. Mais c'était simplement pour donner son opinion. Rien de plus.

Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 16 Oct - 10:48

    Elle marchait légèrement derrière lui, sans être à ses côtés, il ne savait pas si c'était une bonne ou une mauvaise chose. Ne pas l'avoir dans sa champ de vision proche l'arrangeait mais d'un autre côté, de cette manière il ne pouvait voir si elle suivait le pas. La tête dirigée vers le sol par une profonde lassitude, il mit quelques secondes pour comprendre que seuls ses pas résonnaient dans la nuit. Elle avait dû s'arrêter, et pourquoi ça ? C'était pas le moment. Dans un mouvement d'une extrême lenteur il se tourna vers elle, l'œil vide et déconcentré. Elle semblait occupée à la contemplation d'une vitrine, il se demandait bien d'où lui venait cette soudaine envie de faire des achats, tout était fermé à une heure pareil. Il ne savait même pas comment elle pouvait discerner quoi que ce soit sans la moindre source de lumière. Il poussa un soupire, ne prêtant même pas attention au regard qu'elle lui lançait.

      « Quelque part, ça serait mieux que vous n'alliez pas assurer vos cours, au moins, vous pourrez vous reposez après. »

      « Arrête de me vouvoyer, bordel. Tout à l'heure tu ne le faisais plus. »

    Il estimait avoir déjà partagé trop de choses sur sa vie pour qu'elle se permette de lui parler d'une manière si froide, si distante. Non pas que ça l'agaçait particulièrement - il avait d'ailleurs dis cela avec un calme étonnant - mais ça le dérangeait, comme si elle souhaitait après tout ce qu'il venait de se passer, qu'ils redeviennent de simples collègues. Pourtant ça ne pouvait pas être le cas, elle ne venait pas d'assister à des évènements anodins. Elle avait été au premier rang pour voir la déchéance d'un homme, elle avait pu comprendre comme il était pathétiquement violent, ridicule aussi. Elle connaissait le pire de sa personne jusque dans les moindres détails, même si Kunisaki ne voulait pas le moins du monde que leur relation s'approfondisse, il n'acceptait pas qu'elle jette cela de cette façon. Il pensait que ça méritait plus que ça, tellement plus d'attention et de respect. Ils n'étaient pas de simples collègues.

    Il s'avança vers elle, le visage impassible.

      « Demain j'assurerai mes cours sans problème. J'ai déjà fais bien pire, une nuit de sommeil et ça ira, je ne travaille que l'après-midi. »

    Traduction : Je vais rester cloitré dans mes appartements pendant au moins une semaine, mais ça personne ne te le dira parce que t'es nouvelle, que logiquement t'es censée t'en foutre et que personne n'ira me parler pour savoir si je vais bien. C'était tout, mademoiselle pouvait comprendre les sentiments mais pas lire dans les pensées, il se surprit de rien ressentir de particulier en rapport avec son mensonge ; il se foutait royalement de lui mentir. De ce fait elle ne pourrait que douter de ses suppositions, en aucun cas elle aurait un moyen de comprendre son mensonge. Il lui lança le sourire le plus réconfortant qu'il était capable de donner. Lui agrippant le poignet il la força à décoller son nez de la vitre et à le suivre, c'était plus le moment de flâner.

      « La pluie va revenir avant qu'on ne soit rentrés si on ne se dépêche pas. »


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 16 Oct - 12:20

    Elle le regardait, sans vraiment le regarder.

    « Arrête de me vouvoyer, bordel. Tout à l'heure tu ne le faisais plus. »

    Le vouvoyer... Ah oui, elle s'était remise à le vouvoyer sans même s'en rendre compte. Qu'est ce qu'elle était tête en l'air des fois... Pourquoi elle le vouvoyait au juste, alors qu'ils étaient collègues? Enfin, normalement vu qu'ils étaient des adultes, elle devait le tutoyer... Mais elle le vouvoyait, ce devait être des restes de son éducation. En effet, elle avait toujours appris à vouvoyer les adultes qu'elle ne connaissait pas. Mais là, elle ne pouvait pas dire qu'elle ne le connaissait pas, après ce qui s'était passée...

    Elle ne dît rien, se contentant de le fixer, sans vraiment le fixer. C'était un peu comme si elle était là, en train de lui parler, mais qu'elle était ailleurs en même temps, sans vraiment savoir où exactement. Perdue dans ses pensées sans doutes... Mais quels pensées? Bonne question, car elle même n'en savait rien. Elle était juste là, et pensait. Il s'avança vers elle, avec un air impassible, ne laissant aucun de ses sentiments transparaître sur son visage.

    « Demain j'assurerai mes cours sans problème. J'ai déjà fais bien pire, une nuit de sommeil et ça ira, je ne travaille que l'après-midi. »

    Doutes. Mais sans raisons. Alors elle le chassa. Elle devait admettre qu'elle avait un peu de mal à le croire, mais bon, peut-être qu'elle avait tord. De toute manière, s'il n'était pas là, elle le verrait bien, donc au pire des cas, même s'il lui mentait, elle le saurait. Donc quelle utilité à mentir alors que cela ne durerait pas, hein? Elle haussa les épaules, tandis qu'il lui sourît. C'était un sourire qui se voulait réconfortant, mais elle n'y répondait pas, soudainement absorbée par ses pensées. Elle revint sur Terre quand il lui agrippa le poignet, et qu'elle fronça les sourcils.

    « La pluie va revenir avant qu'on ne soit rentrés si on ne se dépêche pas. »

    Elle le scruta, anxieuse. Elle ne savait pas très bien les limites de son don, et elle ne savait pas si elle avait assez de contrôle pour ne pas se mettre à sentir ses sentiments, même s'il ne les montrait pas. Enfin, cela lui arrivait des fois, mais seulement quand elle était proche de la personne, ce qui n'était pas le cas avec lui, vu qu'ils se connaissaient à peine. Cependant, elle ne pouvait s'empêcher de douter. Encore une chose qu'elle n'aimait pas...

    « Tu devrais te ménager. »

    C'était un simple murmure, presque un chuchotement. Mais audible. Elle pensait vraiment qu'il devait se ménager après ce qui venait de lui arriver, mais après... Il faisait ce qu'il voulait, après tout, c'était bien elle qui avait la fâcheuse tendance à s'inquiéter pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 23 Oct - 11:21

      « Tu devrais te ménager. »

    Il s’arrêta, dans l’élan il sentit légèrement Mélodie le heurter. Il ne savait pas ce que cette réflexion avait comme conséquence sur lui, il savait seulement que son cœur avait bondi hors de sa poitrine, en un instant. Ce fut si fort et si brutal qu’il avait ressenti une certaine douleur, piquante et désagréable. C’était peut-être mauvais signe, ou au contraire. Il n’en savait rien et ne souhaitait pas se poser la question. Il avait déjà vécu trop de chose en une soirée lui et son tempérament si impulsif, il devait s’arrêter là, ne plus la laisser pénétrer son existence, dominer ses sentiments, lui-même ne sachant même pas ce qui s’agitait en lui exactement. Il prit une grande et profonde inspiration, l’air vague, les yeux dans le vide. Il aurait souhaité se retourner, lui balancer un sourire à la con et lui dire quelque chose comme « Ça va, je t’assure. » ou encore dans le genre romantique « Je te promets que je n’en ferais pas trop. » avec une voix de loveur et un regard langoureux. Au final, la seule chose qu’il fut capable de faire ce fut de se retourner et de relever un sourcil, laissant au passage sa main glisser dans la sienne.

      « Et si je ne le fais pas ? »

    Dit-il avec un sourire curieux, presque rieur. Peut-être y avait-il là une preuve qu’il souhaitait sa présence. Son aide, ah, histoire de ne plus être constamment tout seul ! Et s’il ne se ménageait pas, que compterait-elle faire ? Il avait envie de le savoir, alors sur cette phrase énigmatique et sans lui laisser le temps de répondre, il la força à nouveau à le suivre dans la nuit en direction du pensionnat. Quand bien même il avait dit ces mots, il ne souhaitait pas le moins du monde retomber dans la situation précédente avec la même tension et la même colère. En cet instant il était calme – ou presque ? – et il désirait le rester, alors sans lui accorder un regard, il la fit suivre le pas, sachant pertinemment où il allait. Après de nombreuses sorties hors de l’école, il connaissait les coins et recoins de cet immense établissement par cœur, avec ou sans lumière, avec ou sans blessure, avec ou sans personne à ses côtés. Amy. Euh, Mélodie, pardon. Et merde, voilà que ça le reprenait.

    Alors qu’il avait un léger regain de panique en lui, il aperçut avec délectation la façade d’Aomori, enfin l’heure des séparations ! Il était temps, il ne fallait pas retomber dans ses vieux démons, il pensait avoir échappé aux ténèbres, il ne voulait pas qu’elles le rattrapent maintenant. Lâchant sa main – avec une certaine lenteur, il fallait bien l’admettre -, il se mit à observer la façade, comme s’il la voyait pour la première fois. Signe d’un profond malaise et d’une incapacité à dire quoi que ce soit. Il leva les yeux au ciel, il ne pleuvait plus.

      « Alors on se retrouver demain, hein ? »

    Il avait lancé ça dans le vide, l’air vague, ne sachant pas vraiment ce que ça voulait dire. Il ne comptait pas la raccompagner à sa chambre, il n’en avait pas envie et elle n’en avait pas besoin. Les mains dans les poches, il lui accorda un regard en biais, il sentit monter en lui une vague de fatigue, il ne savait pas comment ils pourraient éviter de rentrer ensemble en sachant qu’ils allaient au même endroit, mais ça l’importait peu. Il voulait être seul, il voulait retrouver cette terrible solitude-là. Commençant à rentrer à l’intérieur et sans prêter attention à elle, il murmura à lui-même – et en prenant tout le soin nécessaire pour qu’elle ne l’entende pas – ces quelques mots.

      « Bonne nuit Amy. »

    Mélodie. Elle s’appelait Mélodie.



- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 23 Oct - 12:55

    Apparemment, il l'avait entendue, car il s'arrêta si subitement qu'elle ne le vit pas stopper sa marche et donc, elle le heurta légèrement. Au départ, elle n'avait pas vraiment compris qu'elle l'avait heurtée, ainsi elle resta quelques secondes tout au plus contre son dos, qui était d'ailleurs assez froid. Elle comprit cependant qu'elle était en contact avec lui quand elle se mit à sentir ce qu'il ressentait. Quelque chose d'assez étrange, comme un truc qui piquait, presque douloureux. Mais cela ne l'était pas vraiment. Il y avait autre chose. Seulement, elle coupa le contact trop tôt pour savoir ce que cela aurait bien pu être.

    Reculant donc doucement, elle le fixa, se demandant alors ce qu'il allait bien dire. Ses réactions l'avaient prise au dépourvue pendant tous les instants où elle était avec lui, ainsi, elle se posait constamment la question suivante: « Comment va t-il réagir? »
    Question pour le moins bonne, vu qu'il était assez lunatique. Il s'était calmé après s'être laissé emporté par une vague d'émotions pour le moins importante, mais c'était seulement du au fait qu'il devait probablement ne pas aller très bien suite à sa blessure. D'ailleurs, la jeune professeur s'inquiétait encore à ce sujet, se demandant s'il allait vraiment se guérir encore, ou s'il allait faire ses cours le lendemain, du moins vu que la journée avait commencée, mais qu'il était encore très tôt, s'il allait faire ses cours dans la journée.

    Penchant la tête sur le côté, ayant un air pour le moins curieux, le blond se tourna vers elle avec une mou rieuse.

    « Et si je ne le fais pas ? »

    Elle planta ses yeux dans les siens, et elle sentit alors quelque chose. Comme une sorte de... Besoin. Ce n'était pas les sentiments du jeune homme, mais les siens, elle le savait. Un besoin, tout simplement, qui lui disait juste une chose, mais qu'elle n'arrivait pas à comprendre. Ce qu'elle ne savait pas, c'était justement qu'elle allait le comprendre, mais plus tard. Pas maintenant. Se concentrant alors sur sa phrase, elle se posa alors la même question. Et s'il ne le faisait pas? Elle ne savait pas. Enfin si, quelque part au fond d'elle, elle le savait pertinemment. Mais se refusait juste de l'avouer.

    Elle se rendit compte alors qu'il lui avait prit la main, car il commença à quitter les lieux en direction du pensionnat. Elle le suivit sans rien dire, le faisant confiance sur la trajectoire, après tout, il devait bien connaître ces lieux vu qu'il avait l'air de sortir assez souvent la nuit. Cependant, elle redoutait toujours ce qu'il pouvait ressentir. Car justement, dans son état, il n'avait pas l'air d'être stable niveau émotionnel, et elle avait peur qu'il puisse de nouveau ressentir les émotions qu'il avait pour l'autre fille. Qu'il avait confondue avec elle.

    Puis alors, elle se mit à sentir sa soudaine panique, qui montait en lui comme une fusée, et la silhouette de l'établissement se faisait voir. La panique disparut en même temps, ce qui la soulagea un peu, tandis qu'ils s'arrêtaient devant. Lentement, il lui lâchait la main, scrutant les édifices, et elle en profita aussi pour faire de même, ayant remarquée que la pluie s'était arrêtée. Cela ne faisait pas longtemps qu'elle était ici, elle devait bien l'admettre, mais elle aimait bien cet établissement. Bizarre... Il leva les yeux vers le ciel.

    « Alors on se retrouve demain, hein ? »

    Son ton était vague, montrant peut-être qu'il était fatigué, et elle le regarda. Le chemin pour aller dans leurs chambre était le même, mais il ne voulait peut-être pas venir. De toute manière, elle n'allait pas dormir de suite, elle ne sentait plus la fatigue depuis un certains moment, donc elle comptait d'abord faire un petit tour dans l'établissement. Lui faisant face, elle l'entendit murmurer quelque chose, mais pas assez fort pour qu'elle puisse comprendre. Gardant son sourire, elle prit la parole sur son ton éternellement bon.

    « Bonne nuit à toi, à demain alors. »

    Lui souriant une dernière fois, elle regarda autour d'elle, se demandant alors par où commencer sa petite visite de nuit, et opta pour la cafétéria, qui devait être fermée, mais ce n'était pas grave. Au pire, elle irait boire une boisson dans un distributeur, ce n'était pas un problème. Elle s'apprêta à partir vers sa nouvelle destination, se disant que le lendemain, elle allait devoir vraiment se droguer avec du café pour tenir la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 23 Oct - 13:50

Spoiler:
 
    Il se sentait un peu bizarre, et il devait bien avouer qu'il savait pertinemment pourquoi.

    Mais ça, il ne l'avouerait pas, il ne le dirait pas, il ne se le murmurait pas lui-même non plus. Il ne souhaitait pas en entendre parler, il préférait tout oublier, tout effacer, tout recommencer. Lui donner une bonne première impression. Il ne savait pas comment elle avait vécu cette soirée, s'il avait une chance de rattraper les choses, si, au contraire, il n'avait pas besoin de le faire. Finalement, elle restait bien mystérieuse et incompréhensible à ses yeux. Comment analyser les réactions d'une personne si constamment gentille et joyeuse ? Ça le désarçonnait et, en cet instant, il ne savait plus quoi penser. S'arrêtant dans sa démarche folle, il n'était pas certain de souhaiter rentrer, il ne désirait pas partir non plus. Il n'y avait aucun endroit en ce monde où il souhaitait aller. En fait, il n'y avait qu'une personne qui occupait ses pensées, une personne avec qui il désirait continuer la nuit. Une longue chevelure blonde, d'intenses yeux bleus, un sourire doux et réconfortant, une personne qui guérissait ses plaies les plus profondes. Seulement, il ne savait pas si c'était Amy ou Mélodie.

    Les deux lui étaient inaccessibles de toute façon, et ce soir il rentrerait seul. Amy n'était pas là, il ne pourrait jamais l'avoir à ses côtés, elle ne voulait pas de lui - il avala sa salive avec difficulté. Mais Mélodie était là, elle. A quelques pas de lui, elle s'échappait, mais rien ne l'empêchait de la suivre. Rien ne l'empêchait d'être à ses côtés. Il s'en voulait de la comparer ainsi à Amy, de la confondre avec elle. Il aurait tant souhaité être capable de passer outre, de la regarder pour ce qu'elle était, seulement il n'y parvenait pas. Plus que tout au monde, il désirait passer la nuit avec elle, seulement il ne savait pas pour quelle raison. Parce qu'elle ressemblait à Amy, ou alors - et cette hypothèse lui sembla encore plus terrible que la première - parce qu'il souhaitait réellement rester avec elle. Avoir de la compagnie, ne plus rester éternellement seul.

      « Bonne nuit à toi, à demain alors. »

    Son sourire lui déchira le cœur, plus que jamais il se dit qu'à partir de cet instant, il éviterait soigneusement la présence de Mélodie. Parce qu'il ressentait quelque chose d'étrange et de honteux à son égard. Parce que s'il ne pouvait obtenir Amy, il désirait avoir Mélodie, et il devait empêcher ça. Il devait l'éloigner de lui et des sentiments morbides qu'il éprouvait pour sa meilleure amie, parce qu'elle valait mieux que tout ça. Kunisaki resterait seul, parce qu'il était toujours seul.

      « A demain. »

    Dit-il à la nuit alors que Mélodie était loin déjà. Il ne pouvait rien prétendre avoir de mieux. Il devait la laisser tranquille, il le ferait. Il le fallait. Regardant le sol, il avança lentement vers l'intérieur du pensionnat, se retrouvant trempé en quelques secondes par une soudaine averse. Mais il ne remarqua rien, il s'en fichait. Rien n'avait d'importance.

    Il ne voulait que dormir. Se coucher et ne jamais se relever.


Spoiler:
 


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 23 Oct - 15:50

    Mélodie plissait les yeux, tandis qu'elle entrait dans l'enceinte de l'établissement. Son cœur était serré pour une raison qu'elle ne voulait pas savoir, et elle s'appuya sur la porte pour faire face au plafond. Elle ne savait vraiment pas pourquoi elle avait soudainement cette envie, mais elle devait résister. Serrant sa main pour qu'elle forme un poing, elle posa cette dernière contre son cœur et se mordit les lèvres. Elle ne savait vraiment pas ce qui lui arrivait, mais elle devait se calmer. Juste être normale, souriante et joyeuse, comme toujours.

    Seulement, cet homme était vraiment... Elle ne trouvait pas de mots. Mais ces sentiments... Elle se retourna vers l'extérieur, ayant entendue la pluie tomber, et fronça les sourcils. Kunisaki devait être encore dehors, donc il serait trempé... Et tomberait sûrement malade. Seulement, elle ne pouvait pas aller le voir pour voir s'il était encore dehors sans quelque chose pour qu'elle se couvre elle même de la pluie... Regardant en vitesse autour d'elle, cherchant des yeux un parapluie ou ce qui y ressemblait, elle remercia alors le hasard.

    Plus loin se trouvait un parapluie plutôt grand, rayé blanc et bleu, comme les parasols à la plage. Se précipitant vers ce dernier, elle vérifia qu'il n'était pas cassé, et sortit en courant. Le parapluie était assez grand pour couvrir deux personnes, ainsi, elle chercha des yeux le blond, mais dans la nuit, elle ne voyait rien. Elle songea alors à l'appeler, mais renonça vite. Elle ne voulait pas réveiller tout le pensionnat. Alors elle retourna là où ils étaient plutôt, et le chercha du mieux qu'elle pu.

    Ce qui était assez bizarre d'ailleurs... Elle s'arrêta soudainement, se rappelant ses précédents pensées, du fait qu'elle ne devrait sûrement plus le voir, puis fit alors face à un gros dilemme. Elle ne devait plus le voir à cause de ses sentiments, car elle savait que cela ne lui était pas destinée, mais en même temps, elle ne voulait pas l'ignorer éternellement. C'était contre sa nature. Sa raison se battait contre elle même, et alors, la solution fut évidente.

    Elle courait alors, vers ce qui lui semblait être la bonne direction, sans vraiment savoir pourquoi, et regarda autour d'elle, le parapluie la couvrant juste comme il faut. Elle ne pourrait pas l'ignorer, faire comme si cette soirée était banale. Car non, elle ne l'était pas. Et en ce moment, elle ne voulait pas qu'il soit malade en plus d sa blessure. Il allait devoir rester se reposer dans sa chambre sinon, et... Elle se surprit alors à avoir de telles pensées. Elle ne voulait pas que cela arrive. Oui, après tout, personne ne méritait d'être malade après être blessé de cette manière, non?

    C'était surtout qu'elle voulait s'en convaincre, car la vrai raison était tout autre. Mais elle la chassa, l'enfermant dans une boîte au fond d'elle même. Finalement, elle réussis à le retrouver, et en fut soulagée. N'étant même pas essoufflée, elle continua de courir vers lui, et arrivée à sa hauteur, mis le parapluie au dessus de sa tête. Toujours avec un sourire, essayant de ne pas penser à la vague d'émotion qui la submergeait, elle prit alors la parole.

    « Désolée de te déranger dans tes pensées, mais j'ai trouvée ce parapluie en arrivant, et comme tu étais dehors, je me suis dit que tu étais suffisamment trempé pour la soirée, et qu'en plus de ta blessure, ça serait dommage que tu sois malade... »

    Elle planta ses yeux dans les siens, penchant la tête sur le côté, comme elle le faisait si bien. Il avait une sale mine, mais ce devait être normale. Puis, ses yeux fut attirée par quelque chose de vert... Il avait une feuille sur sa tête. Levant la main doucement, elle prit la feuille entre ses doigt, effleurant ses cheveux au passage, et la retira. Puis, elle la mit devant son visage et eu une moue amusée. Puis, elle attendit la réaction du blond. Ce qu'elle redoutait le plus d'ailleurs.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 23 Oct - 19:44

      « Désolée de te déranger dans tes pensées, mais j'ai trouvée ce parapluie en arrivant, et comme tu étais dehors, je me suis dit que tu étais suffisamment trempé pour la soirée, et qu'en plus de ta blessure, ça serait dommage que tu sois malade... »

    Il leva les yeux avec difficulté, il se disait bien avoir aperçu une silhouette, mais ce ne fut qu'en plantant son regard dan le sien qu'il eut la certitude que cette fille avait un sérieux problème. Mais que faisait-elle donc là ? Il n'y avait qu'une dizaine de pas qui séparait l'entrée au grillage des portes principales. Elle ne pouvait pas se soucier de lui à ce point-là, puis comment imaginer qu'il tombe malade sur une si courte de distance ? Il trouvait ça louche, le regard vide et le visage calme, il l'observait sans la voir, distant. Il se forçait à oublier ses sentiments, faisait disparaître la moindre de ses émotions, il se surprit à ne pas en avoir tant de mal que ça. Inspire, expire, inspire, expire... Arg, mine de rien ça devenait difficile. Quand elle se pencha vers lui il sentit ses entrailles s'agiter comme jamais et il aurait été prêt à la repousser loin de lui. Qu'elle parte ! Seulement quand elle sortit de ses cheveux une fine feuille, il sentit sa panique retomber comme un gâteau. Elle regardait la brindille en souriant bêtement et il devait bien admettre qu'elle était adorable comme cela. On aurait dit une enfant en pleine phase d'exaltation devant un flocon de neige. Quand bien il ne se l’avouerait pas à lui-même, il avait toujours sensiblement admiré les personnes capables d'un tel exploit, d'une telle simplicité. Lui n'avait jamais été apte qu'à voir les choses concrètes et supposées, les questions compliquées et tordues. La beauté, la simplicité, la joie étaient des choses qui lui échappaient constamment.

      « Tu me pousses au vice. »

    Et il savait de quoi il parlait. Si elle continuait à agir de cette façon avec lui, il ne pourrait plus se retenir bien longtemps. De faire quoi ? Ah, ça, même lui ne voulait pas le savoir. Il savait juste que ça ne durerait qu'un instant, que ce serait une erreur et qu'il la regretterait le reste de sa vie. Comme toujours. Il transportait cette habitude là, celle de tout gâcher constamment. Mais cet instant avait quelque chose de parfait, d'intouchable, d'imperceptible aussi. Ensemble sous la pluie, avec un vieux parapluie. Ça aurait servi de scènes pour le pire des films romantiques du monde. Seulement quelque chose clochait là-dedans, lui prenant la feuille des mains, il se mit à l'observer d'un œil distrait. Vulgaire fleur qui se trouvait au bon endroit au bon moment. Comme eux. Quelque chose clochait.

      « Pourquoi tu es là ? »

    Oh oui, quelque chose clochait, et pour une fois le problème ne venait pas de lui.

      « Je n'aurais pas pu tomber malade sur une dizaine de pas sous la pluie, tu le sais, pas vrai ? Alors pourquoi être sortie à nouveau ? »

    Il lui lança un sourire en biais, espérant avoir la réponse qu'il attendait. Cette même réponse qu'elle ne devait absolument pas lui dire.


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 23 Oct - 20:23

    Mélodie le regardait, sans vraiment savoir quoi faire. Elle pourrait le raccompagner, mais se força à trouver une autre idée. Non, elle n'irait pas le raccompagner, au pire, elle lui donnerait le parapluie et s'en irait. Toujours avec un air calme, il la scrutait sans rien dire, et elle avait l'impression d'avoir fait une connerie. En même temps, elle en faisait tout le temps, ce n'était donc pas comme si c'était la première fois. Elle se perdit dans ses pensées, essayant de deviner ce qu'il allait dire. Et ce qu'elle allait devoir faire. Pour la première fois, elle avait l'impression de ne pas être « normale », au contraire. Elle devait constamment surveiller ses paroles, pour ne pas l'énerver ou autre, ce qui était assez dérangeant.

    Elle allait devoir faire plus attention, et surtout, elle n'allait pas rester avec lui. Elle devait partir. Loin. Elle lui donnerait ce parapluie et s'en irait, tout simplement.

    « Tu me pousses au vice. »

    Elle reprit le cours de ses pensées quand il prononça cette phrase, et s'apprêta à répliquer, mais se ravisa. Non, il avait autre chose à dire. De toute manière, elle n'allait pas rester, elle se le promis. Elle n'avait rien à faire ici, elle devait partir. Partir avec que cela ne recommence. D'ailleurs, elle ne savait même pas pourquoi elle était là. Il lui prit la feuille, et se mit à l'observer, tandis que Mélodie s'apprêtait à repartir. Mais en même temps... Non. Pas d'excuses. Elle allait partir, point. Cela ne lui ressemblait pas d'être déterminée à fuir quelqu'un, ce n'était pas dans sa nature, pourtant, elle l'était en ce moment, même, sa raison ayant repris le dessus.

    « Pourquoi tu es là ? »

    Bonne question, si seulement elle pouvait y répondre... Soupirant doucement, elle se mit à réfléchir. Revenir était vraiment une mauvaise idée. Mais en même temps, elle avait perçue à de maintes reprise cette.. solitude. Il se sentait tout le temps seul, et elle voulait juste lui tenir compagnie. Seulement, si elle disait ça.. Elle n'osait pas imaginer sa réaction.

    « Je n'aurais pas pu tomber malade sur une dizaine de pas sous la pluie, tu le sais, pas vrai ? Alors pourquoi être sortie à nouveau ? »

    Elle le fixa alors. Ses yeux bleu eurent une lueur pour le moins étrange, indescriptible, et ils semblaient briller sous la nuit. Elle mit un certains temps avant de répondre, et sortit une simple phrase.

    « J'en sais rien... Mais, tu préfères être seul? »

    Ce n'était pas un reproche, ni même quoi que ce soit d'autre. Juste une question. Rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Kunisaki Tachibana
avatar
prof de philo

Féminin Age : 22
Messages : 902
Inscription le : 14/02/2011
Localisation : Derrière une caméra en train d'hurler des ordres à quelqu'un.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 27 ans & prof de philosophie
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Dim 23 Oct - 20:58

      « J'en sais rien... Mais, tu préfères être seul? »

    Il eut un simple sourire mélancolique, en pleine observation de la feuille jaunie qu'il tenait dans la main.

      « Mais moi je suis toujours seul. »

    Il avait dit cela le plus banalement du monde, d'une voix plus calme et reposée qu'elle ne l'avait jamais été. Il était tellement certain de ce qu'il disait qu'il ne faisait plus attention à Mélodie, peut-être même s'était-il fait cette réflexion à lui-même, comme admettant avec des longues années d'existence qu'il se retrouvait seul à nouveau, et cela malgré les épreuves et les rencontres. Peut-être parce qu'il n'en valait pas la peine. Cette tendance se serait sûrement confirmée s'il avait été capable de voir comme Mélodie était mal à l'aise, comme elle désirait s'en aller plus que tout le reste, comme elle se forçait à rester en sa présence. S'il s'en était aperçu, il l'aurait probablement profondément mal pris. Qu'elle veuille à ce point le fuir prouverait une chose : elle pouvait bien sourire, être aussi gentille qu'elle le désirait. Elle avait peur de lui, comme tout le monde. Ils avaient tous peur de lui. Elle n'était pas différente, elle ne l'était pas autant qu'il le croyait, d'une certaine manière c'était triste. En pleine contemplation de la feuille morte qu'il tenait dans la main, il ne faisait plus vraiment attention au reste. Seul, comme toujours.

      « C'est peut-être aussi pour ça que je suis devenu professeur. »

    Vulgaire murmure prononcé à lui-même, quelle honte franchement, il était grand temps d'accepter qui il était ! Un mec pitoyable. Pathétique. Minable. Un gars qui faisait fuir le monde entier, qui n'écoutait que lui, qui se battait pour rien, qui mentait pour un oui ou pour non. Qui désirait Mélodie avec lui. Une nuit. Un seul instant. Seulement ce n'était pas réciproque, elle souhaitait partir, fuir loin de lui. Éviter de rester en le présence de cet homme violent de bas étage. Peut-être le ressentait-il, finalement, car un vent de tristesse monta en lui comme un ouragan emportant avec lui tout autre sentiment. Il ne laissait rien d'autre que le regret et l'amertume d'une vie passée où les choses semblaient possibles. Réelles. Belles. Accessibles. Une promesse et le voilà sans rien, dans un pays qu'il n'aimait pas entouré de gens qu'il n'aimait pas. Seul, parce qu'il ne valait rien de mieux que ça. Il arrêta enfin de sourire bêtement et laissa la feuille tomber au sol, se laissant glisser aux méandres du vent et de la pluie. Il commençait à avoir froid.

    Le regard dirigé vers le sol, il n'avait envie de rien, à part peut être de fumer une cigarette. Il ne désirait pas qu'elle s'en aille, en fait il ne s'apercevait plus vraiment de sa présence. C'était probablement l'occasion pour elle de fuir à toute jambe. Kunisaki était occupé, perdu dans ses pensés, il ne réaliserait même pas son départ. Si elle devait partir, c'était maintenant. Il ne la retiendrait pas et inversement. Kunisaki était seul, il l'avait toujours été.

    Il était temps de s'y habituer.


- -
Merci à Sakura. ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   Lun 24 Oct - 10:07

    Il sourît, et alors, son avis changea encore. Elle était lunatique aussi, à sa manière, car ses choix n'étaient jamais les même, toujours changeant. Il suffisait juste que sa raison parte et revienne. Ce qui était assez... Perturbant. Car au fond d'elle, elle ne voulait pas partir, bien entendue. Mais sa raison l'y poussait, tout simplement parce qu'elle redoutait ce qui se passerait après. Elle n'avait pas l'habitude de telles flots de sentiments, et c'était pour cette unique raison qu'elle devait partir. Mais pourtant...

    « Mais moi je suis toujours seul. »

    Elle ouvrit grand les yeux, et il ne semblait plus faire attention à elle, comme s'il était perdu dans ses pensées. Il était tout le temps seul... C'était triste. Mélodie elle, n'aimait pas être seule, et aimait encore moins quand une personne était proie à la solitude. Car l'être humain n'était pas fait pour être seul, alors à chaque fois qu'elle voyait quelqu'un de seul, elle lui tenait compagnie, quelle qu'elle soit. Sauf que là, il s'agissait de lui. Elle aurait du partir, mais n'en fit rien. En fait, elle chassa sa raison, et n'écouta que son envie.

    Elle était certes gentille, et souriante, mais en fin de compte, elle n'était pas mieux que les autres. En fait, elle était même pire en cet instant. Elle n'éprouvait pas de pitié envers le blond, cela n'était pas dans sa nature. Non, en cet instant, elle voulait juste... Juste... Rester. Fronçant légèrement les sourcils, elle continuait de l'observer, avec un air pour le moins étrange sur le visage. Oui, elle voulait juste rester. Lui tenir compagnie, rien de plus. Et dire qu'il y avait quelques secondes, elle voulait fuir, elle devait admettre qu'elle ne savait plus quoi faire.

    Elle était prise au dépourvue, comme à chaque fois que ce genre de choses lui arrivait, car bien sûr, ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait dans une situation similaire. Et bizarrement, cela lui arrivait seulement quand elle se mettait à réfléchir sur ce qu'elle devait faire avec la personne. Comme quoi, ce n'était pas toujours une bonne chose de faire ça. Alors, elle allait faire comme à son habitude. Au lieu d'écouter sa raison, elle allait juste se comporter normalement, comme elle était avec tout le monde.

    Ne plus fuir quand elle avait peur des émotions des autres, car elle ne contrôlait pas encore très bien son don. Elle ne ferait que l'ignorer, du moins, essaierait-elle. Perdue elle aussi dans ses pensées, elle se demanda alors à quoi lui, devait bien penser. Parfois, Mélodie se demandait pourquoi elle avait héritée de ce don, pourquoi elle sentait ce genre de choses... Là en l'occurrence, elle pouvait percevoir la tristesse qui montait, et elle eu l'envie de le réconforter. Sauf qu'elle ne savait pas quoi dire.

    « C'est peut-être aussi pour ça que je suis devenu professeur. »

    Surprise au départ, elle le laissa se perdre de nouveau dans ses pensées, alors qu'elle restait, sans rien dire. Elle n'allait pas partir, et finalement, elle eu une véritable réponses à la question. Pourquoi elle était revenue? Pour ne pas le laisser seul. Simplement. Même s'il ressentait des choses pour le moins étranges, elle l'appréciait assez pour ne pas vouloir le laisser seul, comme il avait l'habitude de l'être. Même s'il était ailleurs en cet instant, elle voulait juste rester. Ne pas écouter sa raison qui la poussait à partir, car ça serait une erreur, elle le sentait.

    En quoi serait-ce une erreur? Elle n'en savait rien. Il arrêta de sourire, et regarda vers le sol. Mélodie changea d'expression, cette dernière devint plus calme, remplie de compassion et autre sentiments de ce genre. En fait, elle aimait bien ce prof. Suffisamment pour ne pas le laisser seul au lieu d'aller prendre un bon café. De toute manière, elle n'avait même plus envie de pendre une boisson. Étrangement, elle se sentait calme, et n'écoutait pas ce que lui disait sa conscience. Ce qui était pour le moins bizarre, mais elle l'ignorait. Elle regardait le blond en face d'elle, sans rien dire, le laissant dans ses pensées, tandis qu'elle restait là, avec le parapluie au dessus d'eux pour ne pas qu'ils soient trempés. Ce n'était pas tous les jours qu'elle faisait ça, mais cela ne la dérangeait pas.

    « Est-ce que tu... Te sens seul en ce moment? »

    Elle ne se rendit même pas compte qu'elle avait dit ça, et se surpris à constater que c'était bien sa voix qui avait été entendue. Elle eu un air surpris, et se reprit:

    « Euh... Non, en fait oublie ce que je viens de dire, c'était assez déplacée... Enfin bref, il vaudrait mieux rentrer maintenant, non? Sauf si tu veux rester, alors... »

    Elle regarda la pluie tomber, ne sachant pas quoi rajouter, puis se tourna vers lui en souriant, et reprit:

    « On va rester un moment sous la pluie, car ça n'a pas l'air de se calmer. »

    Car bizarrement, elle comptait bien rester, jusqu'à ce qu'il rentre dans sa chambre, et qu'il se repose. Étonnée de sa nouvelle détermination, elle planta ses yeux dans ceux du blond, ayant l'impression qu'il allait encore lui faire une remarque. Mais peut-être se trompait-elle? Elle n'en savait rien, mais elle le saurait bientôt.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une très bonne première impression [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une très bonne première impression [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori exterieur :: Ville :: Les Rues-