AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Mar 26 Avr - 20:20

[Décidément, la partie ''commerçants'' est hantée par tes Rp's petite Ema xD]

............................................................................................
AVEC LE BAL QUI APPROCHE, LES GAGES VONT D'BON TRAIN.. (clic dessus)
'' T'es froide comme un carlage de mes W.C x'D '' '' Ema t'es vraiment périmée, rhabille toi ! '' J'adore cette musique.
.........................................................................................................

    Les événements allaient de bon train en ce moment, et les gens se préparés déjà tous pour la fête qui allait se passer très bientôt à Aomori : Un bal costumé. Pour la peine, Hyuga avait eu une petite idée et voulait passer du temps avec son amie Ema, qu'il avait rencontré il y'a déjà un certain moment. Pour la peine, il lui avait envoyé un sms, suivit de plusieurs autres textos qui finirent par raconter la vie des sirènes dans les eaux profondes, un sujet complétement en dehors de celui dont ils parlaient au départ. En effet, il lui en avait envoyé un tout premier pour commencer, allant droit au but et lui demandant si elle voulait sortir avec lui. S'en suivit des sms d'incompréhension pour lui expliquer que c'était pour aller en ville, et non pour avoir un rencart. Au final, après une grande discussion sur ces fameuses sirènes, il lui redemanda encore une fois quand elle serait libre dans la semaine et c'est ainsi qu'ils se fixèrent un rendez-vous devant les portes de la pension pour aller en ville. Pour l'occasion, Hyuga c'était habillé d'un long T-shirt avec une veste en cuir, et d'un jean/slim noir troués, des chaussures en forme de bottine accompagné. C'était sa tenue du week-end, qu'il mettait assez rarement. Mais sur le coup, comme la journée semblait être bonne, il voulait se montrer plutôt attirant devant son amie Ema, qui était déjà un peut en retard. Pour l'occasion du bal, il s'était fixé en tête que lui se déguiserait en fille (Shibuya girl de préférence) et Ema en garçon. Cependant, il hésité encore à lui faire mettre un costard et une cravate pour l'occasion, ou carrément chercher à la mettre dans un style de tenue très particulière : Pourquoi pas en gothique/emo version mâle ? Il lui ferait une teinture noir aux cheveux ! Rien que d'y penser, il en pleurait de rire d'avance. Elle allait en baver, mais lui aussi. Toujours avec ces idées de gages, ils allaient surement passer une journée mémorable, mais aussi une soirée au bal encore plus mémorable.

    '' D'ailleurs, ça fait un moment que je n'ai pas parlé à Kana et Rei.. ''

    Il était vrai que ces temps-ci, il avait rencontré beaucoup de nouvelle personne, et passait la majeure partie de son temps à textoter avec Ema, ou à venir lui rendre visite pendant que ses deux colocataires n'étaient pas là. D'ailleurs, Hyuga connait à présent la quatrième coloc' : Ayumu, qu'il n'a pas revu depuis la dernière fois où ils avaient dut ranger la salle de musique. Le temps passait vite, et il était content de passer sa journée avec Ema, pour une fois. Ils étaient déjà sorties manger ensemble un soir, mais jamais pour faire ce que d'habitude des filles font entre elles : Du shopping. Mon dieu, Hyuga allait faire les boutiques. Cette transformation en fille de la dernière fois avait déteint sur lui, et le pire c'est qu'il allait encore refaire sa shibuya girl, sauf que cette fois-ci ce serait devant les gens du pensionnat.

    * Et bien je suis bien dans la mierda moi.. ~ *


    C'est alors qu'il aperçut au loin Ema. Lui faisant un grand signe de la main, il l'attrapa par le bras pour l'entourer avec le sien, tout en souriant et la tira vite en dehors d'Aomori. Il fallait dire qu'ils étaient encore trop jeunes pour sortir comme ça, car à Aomori, les élèves sortaient toujours en groupe avec un accompagnateur de plus de 18 ans. Mais personne n'écoutait cette règle, et il n'était pas rare de voir des étudiants fuir l'école à tout allure pour éviter qu'un surveillant les aperçoit. Une fois hors de danger (oui, c'est toujours dangereux un pion), Hyuga lâcha son amie pour la prendre dans ses bras et lui faire un bisou sur la joue :

    '' Que c'est bon de te voir ma p'tite Ema ! Alors? Prête pour une journée de folie ?! ''

    En tout les cas, Hyuga était de très bonne humeur aujourd'hui, et déjà tout excité de trouver un ''costume'' pour son amie. il se devait de trouver le pire qu'il y'avait en ville.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Dim 1 Mai - 18:48



    Come what may ~♥️


    Ema se regarda une dernière fois dans le miroir, rajustant au passage quelques mèches de cheveux qui jouaient les rebelles. Cela faisait bien une heure qu’elle cherchait des vêtements à mettre. Au début, elle ne trouvait rien de très intéressant mais elle avait finalement opté pour l’un de ses jeans slim et un sweat-shirt vert pomme aux écritures roses. Elle était en retard et Hyuga devait certainement l’attendre. Oh, et puis, une véritable femme devait savoir se faire attendre. Elle noua les lacets de ses ballerines avant de vérifier qu’elle n’avait rien oublié. Ema était comme ça, il fallait qu’elle s’assure qu’elle avait bien tout mis dans son sac et cela prenait souvent dix minutes à chaque fois. Elle avait ses clefs, son portable, une excuse écrite en vitesse par sa tante au cas où elle se ferait capter par un surveillant et les sous que sa connasse de mère lui envoyait à chaque début de mois. Il n’y avait rien dans l’enveloppe, à part de l’argent. Même pas un petit mot dans le genre du « Ne gaspille pas » ou encore « Ne dépense pas tout ». Cependant, la blondinette continuait d’espérer. Elle voulait recevoir un mot de son frère.

    Enfin, elle s’élança dans le couloir, complètement à la bourre. Bien sûr, la ponctualité n’était pas son fort et quand elle voulait arriver à l’heure, elle était toujours sur place plus tôt que prévu. Elle descendit les escaliers en vitesse, manquant plus d’une fois de s’enmêler les pieds. Enfin, elle trouva Hyuga. Ils avaient arrangé cette sortie par textos, comme ils le faisaient d’habitude. La conversation avait vite pris une tournure anomrlae et ils avaient commencé à parler des sirènes, perdues dans les océans. D’ailleurs, comment en étaient-ils arrivés à parler de ça… ? Non, elle n’arrivait plus du tout à s’en souvenir. Elle le regarda de loin, comme elle le faisait à chaque rendez-vous. Ils avaient la même taille. Pour Ema, c’était normal parce que les filles étaient souvent plus petites par contre, Hyuga devait être vachement complexé à cause de ce facteur… Bah, elle le préférait comme ça, avec sa petite taille.

    Le jeune homme se retourna vers Ema alors qu’elle avançait calmement vers lui, un grand sourire aux lèvres. Et puis, elle se sentit attirée vers l’extérieur. Hyuga venait tout simplement de l’attraper par le bras sans qu’elle n’ait eu le temps de lui dire bonjour. En même temps, si elle ne craignait rien grâce à son excuse, Hyuga, lui, ne devait certainement pas avoir la chance d’avoir une tante qui se pliait aux demandes de ses neveux. Ema s’était retrouvée à l’angle d’une rue sans savoir comment elle avait fait pour pouvoir suivre le garçon. Ils s’arrêtèrent et Ema se retrouva nicher contre Hyuga pendant que celui-ci la serrait contre lui. Elle sourit comme un chat heureux au soleil.

    « Que c’est bon de te voir ma p’tite Ema ! Alors ? Prête pour une journée de folie. »

    Ema le regarda dans les yeux, son sourire toujours aux lèvres. Et comment qu’elle était prête ! Elle n’allait pas s’arrêter en si bon chemin, ce n’était pas dans sa nature.

    « Et comment que je suis prête ! Rien ne pourra me faire peur ! Et toi ? Tu vas bien ? »

    Elle posa ses mains sur les deux joues du garçon avant de les pincer et de tirer. Evidemment, elle savait qu’elle allait mourir de rire après, parce que la tête d’Hyuga serait toute déformée, mais elle prenait le risque. Elle adorait pincer ses joues. Et lui, il se vengeait à chaque fois… Oups.


    Ouais, c'est un peu nulle comme réponse, désolée (a) Mais pour la peine, je t'ai mis une belle image ! Et ouis, je sais que je mérite un oscar pour mes nombreux Rps chez les commerçants :cool:





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Jeu 5 Mai - 13:42

[HS : Petite absence, tu m'excusera :DD ... BON SANG MON ORDI A PLUS DE PLACE. JE VIENS D'ENLEVER PLEIN DE ... J'AI PERDU MA TOUCHE v !!vvvvvvbvvvvvgvvvv MAIS BON SANG ! T__T"]


    Hyuga et Ema : Les deux blonds, serraient l'un contre l'autre, et faisant la même taille. Ils auraient put rester des heures comme ça à se regarder si leur excitation n'était pas aussi forte. Pas une excitation comme vous le pensez petits pervers de geek, mais plutôt une grosse envie d'aller faire les magasins et de voir, pour Ema, Hyuga en fille et pour celui-ci, Ema en garçon. En réalité, tout deux n'avait qu'une seule envie en ce moment même, c'était de tout faire pour qu'ils passent une soirée au bal inoubliable, et sans doute la plus honteuse qu'il soit. En tout les cas, leur côte de popularité allait baisser d'un seul coup, mais Hyuga s'en fichait, il serrait avec son amie.

    « Et comment que je suis prête ! Rien ne pourra me faire peur ! Et toi ? Tu vas bien ? »

    '' M'oui.. ça roule. ''

    À part peut être la giffle de Rei dans la joue, la nuit dernière, le combat de catch avec Shiki hier soir, Hyuga avait de quoi aller bien et la semaine c'était plutôt bien déroulée. Sentant une légère douleur sur ses joues, il vit Ema s'amuser à lui attraper le bout et les lui tirer de toute sa petite force de moineau. Faisant semblant de pleurer de douleur, il attrapa les mains de la jeune fille pour l'empêcher de continuer ce supplice aussi atroce soit-il. C'est qu'elle faisait mal mine de rien la petite, pourtant elle semblait avoir fait ça avec humour, et Hyuga ne put s'empêcher de rire en lui attrapant le bout du nez et en le lui relevant. Peut être que lui il ressemblait à un castor ou un hamster avec ses grosses joues toutes tirées, mais Ema à ce moment-là ressemblait vraiment à Micheal Jackson. Il ne manquait plus qu'à lui apprendre le moon walk. Se retournant pour se mettre à marcher vers la ville, Hyuga lâcha alors à Ema en ricanant :

    '' Je vois que tu as mit des ballerines. Parfait, car on va marcher longtemps ! ''

    En effet, pas de moyens de transport, ils allaient devoir user de leurs petits pieds et ça ce n'était certainement pas le problème du jeune homme qui lui avait pour habitude de marcher longtemps. De plus, il portait des bottines à ses pieds et non ses Convers ou ses Rip Curl de d'habitude (ça y'est, je fais de la pub). Se frappant alors dans les mains pour faire de la musique, et chantonnant une petite chanson, il restait à côté de Ema, la regardant doucement. Bon sang, ils faisaient presque la même taille, lui faisant quelques centimètres de plus. C'était vraiment un nain, et certain pourrait croire qu'ils sont jumeaux. Marchant dans la rue avec d'autres personnes, un groupe de personnes âgées passèrent à côté d'eux et les deux jeunes adolescents purent alors entendre un léger ''ils sont mignons tout les deux''. Un peu gêné, Hyuga se mit à rougir et attrapa alors Ema pour l'épaule en mettant son bras derrière elle, lâchant un petit :

    '' Cap de faire genre on sort ensembles pendant toute la journée ? ''


    Ou comment faire genre d'avoir une petite amie quand on est un raté comme Hyuga qui se fait battre par Kei et ses performances dans l'art de séduire. Petit clin d'oeil.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Jeu 5 Mai - 18:40


    Hope you’ll never come back my monster dear.

    M’oui... ça roule.

    Ema fronça les sourcils, contrariée. Pour lui rendre le sourire, elle tira plus fort sur ses joues. Elle n’avait peut-être pas la force du grand Hercule mais un moineau comme elle, ça savait comment se défendre. Et puis, le doigt d’Hyuga vint se poser sur le nez de la jeune fille avant de le redresser lentement. Maintenant, elle ressemblait à un cochon et lui à un hamster. Attention, les animaux s’échappent de la ferme ! Il n’empêche qu’ils avaient l’air parfaitement idiots et difformes, plantés là comme des piquets en train de faire faire une grimace à l’autre. Bah, c’était habituel, elle adorait tripoter les joues des gens. C’était peut-être du à un traumatisme de la jeune demoiselle, dans sa jeunesse. Sa grand-mère, une petite vieille bien sympathique qui tenait un magasin de fruits et légumes, avait pour habitude de tirer sur les joues de la blondinette. Oh, elle n’aimait pas quand les ongles longs de la mamy se plantaient dans sa pauvre peau pâle pour y laisser de vilaines petites traces rougeâtres. En plus, quand on lui tirait ses joues rebondies, elle ne ressemble plus du tout à un truc humain. Elle était… Difforme ? Ema sourit avant de lâcher sa prise sur les joues d’Hyuga tandis que celui-ci se retournait pour se diriger vers la ville. Ema le suivit, un pas en arrière. A la traîne, comme d’habitude.

    « Je vois que tu as mis des ballerines. Parfait, car on va marcher longtemps. »

    Ema s’arrêta un court instant. Marcher… ? Longtemps ? Oh, non, pas en ballerine… Bah, elle avait pensé au fait que les ballerines, ça faisait souffrir les pieds, alors, elle avait glissé quelques pansements dans son portefeuille, juste au cas où.

    « Longtemps… Longtemps ? Ou longtemps… Jusqu’en ville avec des temps d’arrêt ? »

    Non qu’elle ne soit pas habituée, mais bon, il faut toujours se renseigner avant. Hyuga entama une chanson alors qu’Ema avançait pour se remettre à ses côtés, regardant droit devant elle. Bientôt les premiers magasins furent en vue. Ema, en bonne fille qui se respecte, adorait faire les boutiques, surtout qu’elle ne résistait jamais à l’envie d’acheter de nouvelles choses. Par exemple, quand elle rentrait dans un magasin de vêtements avec dans la tête l’idée de n’acheter qu’une robe, elle repartait toujours avec la robe de ses rêves, une jupe, un t-shirt et deux ou trois bijoux. Être une fille, c’était ça. Acheter des tonnes de fringues que l’on n’était même pas sûr de mettre au moins une fois dans sa vie. Elle passa une main dans ses cheveux avant de sentir le bras d’Hyuga frôler sa nuque. Elle tourna ses yeux vers le jeune homme et constata, avec surprise, que ses joues avaient pris une légère teinte rosée. Monh, c’était trop chou.

    « Cap de faire genre on sort ensemble pendant toute la journée ? »

    Ema haussa un sourcil, surprise. C’était quoi ce gage ? Il avait peur que l’on pense qu’il sortait avec elle… ? Et puis, elle n’était pas moche, Ema, c’était pas comme si il sortait avec un monstre. Et puis, ils n’étaient même pas en couple, alors, bon…

    « Euh… Cap ? Mais je ne vois absolument pas pour tu veux que je fasse ce gage… »

    Bah, c’était pas désagréable comme gage, elle l’aimait bien Hyuga, il est génial ce type.

    Nulle aussi comme réponse mais je devais laisser l'ordinateur T_T Désolée ♥






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Jeu 5 Mai - 22:11



    Oups. Ce joli froncement de sourcils de la part d'Ema ne voulait rien dire de bon. Hyuga eut d'ailleurs un léger petit recul à cet égard, ce préparant à se faire casser la figure. Non, il connaissait assez bien Ema pour savoir qu'elle n'était pas du genre à le virer parce qu'il avait proposé comme gage de sortir avec elle pendant une journée. Non, le problème c'était qu'il prenait ça pour un ''gage''. Mince. Il avait fait une belle bourde, comme d'habitude.

    « Euh… Cap ? Mais je ne vois absolument pas pourquoi tu veux que je fasse ce gage… »

    Se grattant la joue pour réfléchir du pourquoi du comment de la chose, il avait décidé sur un coup de tête de proposer ça. C'est vrai, c'était pas vraiment un truc à prendre à la légère. Mais bon, autant tout lui avouer à présent qu'ils en étaient là. Se retournant vers elle, face à face, il ouvrit grand ses yeux marrons clairs pour regarder dans ceux d'Ema, de beaux yeux bleus grand ouvert eux aussi. Un petit sourire aux lèvres, la mèche qui part sur le nez et qui le dérange, dont il s'empresse de remettre droit avec un soufflement, puis un coup de tête à la Justin bibier, puis finalement avec sa main car ça ne veut pas tenir en place. Il inspira un grand coup puis lâcha enfin en levant ses bras au ciel, criant limite bien fort :

    '' Je veux que tu le fasse car en réalité.. Je.. Je .. JE T'AIIMMME ♥ ''

Spoiler:
 

    Un long silence s'en suivit, une voiture passant à côté d'eux lâcha un gaz nauséabond, qui fit légèrement grimacer Hyuga qui jusque là avait eux les yeux lever au ciel. Baissant sa tête pour regarder à nouveau Ema, il l'attrapa de nouveau par les épaules et lui relança alors, cette fois-ci un peu moins fort :

    '' En amitié bien sûr ! ... Enfin, j'avais envie de voir ce que ça ferait si on sortaient ensembles. Serait-ce mieux que d'être de simple amis? Ou alors au contraire, être amis est mieux que d'être petits-amis /o/ Ahah. Telle est la question ! ''

    Se mettant à danser tout seul à côté d'Ema, Hyuga s'arrêta finalement pour lâcher à son amie qu'il était devenu fou, et que c'était à cause de ''l'amour''. Souriant bêtement, il espérait juste que son amie est bien prit toute cette histoire. En tout les cas, ils étaient déjà en retard sur ce qu'ils devaient faire. À attendre comme ça au milieu d'un trottoir, il est vrai que ça n'allait pas trop les avancer. Attrapant Ema par la main gentiment et en douceur, Hyuga espérait juste ne pas trop se faire virer. Peut être avait-il fait trop fort cette fois-ci? Pourtant le coup du léchage de nutella, du streap tease et tout ça semblait plus intense que de faire une ''déclaration'' à celle-ci. Enfin, il avait comme une certaine gêne en lui, il avait chaud.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Ven 6 Mai - 18:31


    I can’t be alone right now.

    Ema ne plaisait pas aux hommes, elle avait même plutôt tendance à leur faire peur. Couillons. C’était vrai, on ne pouvait pas imaginer qu’un garçon sérieux et intelligent tombe amoureux d’une jeune demoiselle paresseuse et bordélique comme elle. Idiots. Ils arrivaient toujours à trouver le détail, le minuscule petit détail qui leur suffisait pour foutre un râteau à la blondinette. Enflures. Ema n’était pas assez ça et un peu trop ci, il y avait toujours un truc qui clochait dans sa manière d’être, dans son sourire ou encore dans sa mentalité. Bande de cons. Enfin, ça, c’était avant, quand elle était jeune. Il fallait avouer que pendant son enfance, Ema était le prototype du garçon manqué par excellence. Elle ne mettait jamais de jupe, avait les cheveux super courts et mettait des fringues de garçon sans être féminine. Mais elle était amoureuse du garçon le plus populaire de sa classe, sauf que lui, il préférait Misa, la coqueluche des mâles. Ema avait donc décidé de devenir une véritable fille, en apparence, parce que mentalement, elle restait un garçon.

    « Je veux que tu le fasses car en réalité… Je… Je… JE T’AIME ! »

    … Oh putain. Non, Ema, tu te fais des idées, ça ne peut absolument pas être vrai. Et puis, tu connais Hyuga, c’est un dragueur. Ne tombe pas, ne tombe pas, ne tombe pas… Ema ne savait absolument pas si elle devait rester là, la bouche béante, ou encore éclater de rire. C’était… Bizarre comme situation. La blonde détourna les yeux, regardant les voitures passer et tripotant son pull vert flash. C’était gênant, aussi.

    « Euh… ? »

    Il la sauva, encore une fois.

    « En amitié bien sûr ! ... Enfin, j'avais envie de voir ce que ça ferait si on sortaient ensembles. Serait-ce mieux que d'être de simple amis? Ou alors au contraire, être amis est mieux que d'être petits amis /o/ Ahah. Telle est la question ! »

    Ema cligna des yeux, avec une lenteur calculée. Et puis, elle extirpa tout l’air qu’elle avait stocké dans ses paumons. Oh putain, il lui avait foutu les boules. Elle reprenait lentement ses esprits tout en étant encore chamboulée à l’intérieur. Il lui avoua qu’il était subitement devenu fou à cause d’un truc qu’il appelait ‘magie de l’amour’ ou un truc dans ces eaux-là. Et puis, il attrapa sa main, sans raison apparente. Ema fit une moue bizarre avec sa bouche avant de lui sourire. Et puis, elle se remit à marcher, sans quitter la main d’Hyuga, en le tirant légèrement.

    « Allez viens, que j’aille t’habiller correctement. »

    Elle poursuivit sa route avec une chanson stupide de dessin animé en tête. Eh oui, dans la tête d’Ema, c’était la panique totale. Et parfois, quand elle ne pensait à rien, elle avait l’impression t’entendre la petite musique chiante que l’on retrouve dans les supermarchés, un genre « Tududududu » infernale. Un sourire toujours gravé sur les lèvres, elle se retourna vers Hyuga, en marchant à reculons.

    « Au fait, tu fais peur quand tu joues les grands philosophes… Toujours partant pour ce gage ou c’était juste pour rire ? »

    Elle avait eu chaud.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Ven 6 Mai - 19:28

[J'adore trop les petites icons que tu met à droite, elles sont magnifiques ♥ Met en encore pleins d'autre !]

    « Allez viens, que j’aille t’habiller correctement. »

    '' En clair .. ça veut dire que je suis mal fringué c'est ça ? ''


    Faisant une mine boudeur, Hyuga se laissa pourtant tiré par Ema qui lui tenait la main. Il baissa légèrement la tête pour regarder ses vêtements : Un slim et des bottines.. Il releva sa tête pour regarder son amie : Un sweat.. Bon sang, les rôles étaient inversés ou Hyu' faisait de plus en plus fille? Peut être était-ce le fait d'être avec Ema qui fait ressortir son côté féminin caché, il n'avait jamais était comme ça avant. Il était différent avec elle. D'habitude il était toujours ce gars dragueur qui vient accoster la première fille joli qu'il voit, avec lequel il est prêt à tout pour coucher avec et dont il ne ressent aucuns sentiments particuliers; Avec la jeune blondine c'était bien différent. Elle avait la main douce et chaude, s'en était presque agréable au toucher. Mais perdu dans ses pensées, il fut enfin réveillé quand sa main quitta celle d'Ema, celle-ci se retournant pour lui parler :

    « Au fait, tu fais peur quand tu joues les grands philosophes… Toujours partant pour ce gage ou c’était juste pour rire ? »

    S'arrêtant un moment, la jeune fille face à lui, il eut un air un peu surpris. Lui ? Jouer les grands philosophe? Un sourire s'afficha sur son visage, redressant sa joue gauche et baissant ses sourcils pour se donner un air pervers et sadique. Il leva alors les bras vers le ciel, comme il avait prit l'habitude de faire à présent :

    '' Celui qui joue les grands philosophes est bien du genre à tenir ses promesses, tu sais : Bien sûr que je suis toujours partant pour ce gage ! Sortons ensembles.. ''


    Il s'arrêta et posa sa main contre la bouche d'Ema, l'embrassant alors en fermant les yeux. Heureusement, ou pas, il avait mit un obstacle entre eux, sa main. Rien de bien dangereux ne c'était donc passé. Il se redressa alors sur ses deux petites jambes, bien droite et lui lança alors en posant son index sur ses lèvres:

    '' J'espère que tu parlais de ce gage là? Pour le baiser, ne t'inquiète pas.. J'ai un rhume et j'ai évité de te refiler mes microbes en mettant ma main. ''

    Quel malin ce petit Hyuga. Au fond de lui, il cherchait peut être à séduire Ema comme il le faisait avec Rei. Sauf que cette fois-ci c'était différent, il y allait plus doucement et son amie semblait moins brutale que l'autre folle qui lui donnait des coups souvent bien placés entre les jambes. En tout les cas, il restait là face à elle et le cœur battant. Allait-elle bien réagir ? Ou allait-elle carrément faire demi-tour et s'enfuir loin de lui? Toutes ces réponses, après une courte page de publicité..




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Dim 8 Mai - 11:41


    Toupee or not toupee
    That is the question ~

    « En clair… Ca veut dire que je suis mal fringué, c’est ça ? »

    Son sourire s’accentua alors qu’elle continuait de marcher à reculons, les mains sagement croisées dans son dos. Ema ne faisait pas attention où elle allait. En même temps, elle aurait eu du mal, parce ce qu’elle ne disposait pas d’yeux sous son avalanche de boucles blondes. A la rigueur, elle avait la capacité à se changer en animal et elle aurait aisément pu transformer sa tête en celle d’un hibou pour regarder derrière elle. Mais deux problèmes survenaient face à cette hypothèse : premièrement, elle ne maîtrisait pas exactement son pouvoir pour être en état de se maîtriser cette métamorphose. Deuxièmement, elle n’était pas tout à fait sûre que les gens de la ville apprécient de voir une bête de cirque comme Ema. Les habitants de New York n’avaient déjà pas supporté King Kong alors que lui, il était juste trop grand pour un gorille normal donc, si jamais ces japonais et japonaises en arrivaient à voir une jeune demoiselle possédant une tête de hibou à la place de son crâne humain… Ils allaient se poser des questions. Enfin, Ema était habituée aux regards curieux qui se posaient sur elle de temps en temps, quand elle n’était pas habillée normalement ou qu’elle était trop bien habillée.

    « Je n’ai jamais insinué une telle chose. »

    Elle se retourna et reprit sa route d’un pas joyeux. Quelques instants plus tard, la voix d’Hyuga s’éleva dans son dos et elle fit face au jeune homme en clignant des yeux, légèrement amusée.

    « Celui qui joue les grands philosophes est bien du genre à tenir ses promesses, tu sais : bien sûr que je suis toujours d’accord pour ce gage ! Sortons ensemble… »

    La jeune fille rigola légèrement alors que le rose lui montait aux joues. Ouais, quand on recevait une pseudo-déclaration, même si ce n’était qu’un gage, ça faisait toujours rougir.

    « Okay, je suis d’accord pour sortir avec toi aujourd’hui… »

    Elle était plutôt contente sur ce coup-là. Grâce à ce jeu que la plupart des gens trouvaient débile, elle avait gagné un copain pour une journée. C’était encore mieux que l’un de ces stupides jeux télévisés qui parasitaient les chaînes plus ou mois intéressantes. Elle détestait les jeux de la sorte, dans le genre de « La roue de la Fortune », avec la bimbo blonde platine aux seins en plastique pour attirer les messieurs. En fait, elle était plutôt du genre à regarder des trucs dans le style de « N’oubliez pas les paroles » pour pouvoir chanter avec les participants, surtout quand passait la catégorie « Dessins animés ». La paume du garçon vint se plaquer sur les lèvres de la jeune fille tandis qu’il embrassait le dos de sa main. Quelle curieuse manière d’embrasser une fille.

    « J'espère que tu parlais de ce gage là? Pour le baiser, ne t'inquiète pas... J'ai un rhume et j'ai évité de te refiler mes microbes en mettant ma main. »

    Ema écarquilla les yeux. Une fois, deux fois, trois fois. Elle soupira et repoussa nonchalamment une mèche qui lui tombait dans l’œil. Voilà pourquoi s’était bizarre. Elle haussa les épaules et se remit à sourire. C’était le gage, pourquoi partirait-elle en courant ?

    « Bah, de toute façon, je ne l’aurai pas eu, ton rhume. J’ai le système immunitaire de ma connasse de mère. »

    Ema ne tombait que très rarement malade. Une fois tous les cinq ans ? La seule qui pouvait lui faire manquer les cours, c’était les chutes de tension, qu’elle avait hérité de son père. Elle tombait souvent, dans les pommes et se voyait obligée de rester allongée une journée sans rien faire, à part dormir. Une fois, elle était tombée et s’était bousillée la lèvre inférieure contre le robinet de la salle de bain sans que son père ait le temps de la rattraper. Elle se rendit compte qu’elle avait effacé son sourire, sans en prendre conscience. Elle se reprit en main. Jamais sa mère ne réussirait à la rendre de mauvaise humeur.

    « Allez ! Viens. »

    Elle passa son bras sous celui du jeune homme et le tira sur le trottoir.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Dim 8 Mai - 15:09

[HS : Légèrement en retards sur le temps prévu, mais tant-pis xD]
..
Peace&love

    « Bah, de toute façon, je ne l’aurai pas eu, ton rhume. J’ai le système immunitaire de ma connasse de mère. »

    Premier réflexe de Hyuga c'est se reculer et lui crier de ne pas parler comme ça de sa mère. Même si lui n'aura jamais était bien sympathique avec les siens, rien qu'à l'idée de les traiter de la sorte le rendait mal à l'aise. Malgré tout ce qu'il leur à fait, il les aimait bien ses parents et puis ils les manquait. Quoi que, ici tout faisait que sa maison ne lui manque plus : il allait en cours sans éprouver l'ennui ou quelque chose comme ça, ils avaient pas mal d'amis avec qui faire le con, et puis les profs en général n'étaient pas trop chiant. À Aomori, tout le monde vivaient sa vie correctement sans s'ennuyer une seul fois, et oubliant presque qu'ils ont des pouvoirs. Enfin, pour le cas d'Hyuga il n'avait encore jamais re-utilisé le sien, sauf peut être en cours avec Teruko-sama. Se faisant de nouveau tiré par Ema qui l'entrainait avec elle, son bras dans le sien, elle lui lâcha un petit ''viens'' pour qu'il l'a suive. C'était mignon, et cela lui rappelait sa jeunesse, vers ses 12-13 ans, si on oublie ces moments-là de sa vie où il tabassait d'autres gens.

    '' J'te suis, j'te suis, t'inquiète pas ! ''


    Longeant tout deux les rues et ruelles de la ville, Hyuga reconnaissait un peu certains endroits qu'il avait déjà aperçu avec d'autres amis. En y pensant, c'était la première fois qu'il sortait dehors avec Ema, celle-ci l'emmenant toujours dans sa chambre, quitte à croiser Ayumu, Rei et Kana qui traine aussi dedans. En réalité, une fois avec elle, il s'en fiche des autres et les ignores complétement. Comme si une bulle recouvrait les deux jeunes adolescents et faisait que tout ce monde qui les entours, disparait. Pour le p'tit blondinet pas plus grand que son amie, c'était comme ça. D'ailleurs, à quoi pensait Ema en ce moment même de lui? Il la regarda plusieurs fois d'un coup d'œil rapide, lui souriant quand elle s'apercevait qu'elle le regardait aussi. Puis, il s'arrêta devant un magasin qui ne semblait pas être une boutique de vêtements : Non, juste un marchand de glaces. Là-bas, au japon, les glaces étaient plutôt rares, ou alors peu goutés, mais Hyuga adorait cette sensation de brûlure dans la bouche en mangeant un gros bout. S'avançant, il se tourna pour parler à Ema, qui se trouvait derrière :

    '' Je te payes la glace ! Choisis tes parfums.. ''


    Surement pas le chocolat pour elle, déjà qu'elle se résignait à avaler une cuillère de nutella. Pour Hyuga, c'était juste du chocolat blanc, noix de coco, cerise et ananas. Non, en fait il était juste avec deux grands cornets donc chacun contenaient : Noix de coco/chocolat blanc, puis un autre cerise/ananas. Tout sourire, il repartit en commençant déjà à croquer dans les deux, regardant si Ema le suivait bien à chaque fois. Car partit dans son moment de mangeage de glace, il ne faisait plus trop attention à rien. Cela lui était déjà arrivé d'oublier Kain sur place parce qu'il se mangeait une glace. Enfin, il se retourna :

    '' Allez, les femmes d'abord. Je te laisse trouver une boutique pour moi et choisir ♥ ''

    Lui pendant ce temps-là pourrait terminer tranquillement et chercher une idée de ''déguisement'' à Ema pour le bal. Quel malin !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Dim 8 Mai - 18:22


    Take to the sky.

    Ema écoutait le sermon d’Hyuga d’une oreille distraite, visiblement plus attirée par un groupe d’étudiants masculins plus loin. De toute façon, elle ne reviendrait pas sur sa décision. Sa mère n’était plus qu’un vague souvenir pour Ema. En fait, elle ne savait même plus si elle pouvait l’appeler « mère ». Parce qu’une véritable mère, ça n’abandonne pas sa fille au Japon après un divorce, une véritable mère, ça donne des nouvelles de la famille de temps en temps et ça ne refuse pas de reprendre la garde d’une fille de 12 ou 13 ans après la mort accidentelle de son père. Mais oui, Iris de la Roche était comme cela. Après tout, pourquoi salir sa réputation avec ce cuisant échec avec Sakuraï Hatsuyo ? Non, mieux valait-il retourner en France avec son fils, Aloïs, et raconter d’horribles mensonges à ses copines pour se faire passer pour la victime. En attendant, elle interdisait à son fils d’envoyer des mails, des sms et même des lettres à sa sœur, même pour son anniversaire. Dans ces cas-là, on avait le droit de traiter sa mère de connasse. Enfin, il eut fini son discours sur « les biens faits d’une famille » alors qu’Ema le tirait par le bras en souriant.

    « J’te suis, j’te suis, ne t’inquiète pas. »

    Un sourire pour réponse, Ema se remit à marcher, en lâchant le bras d’Hyuga. Elle n’aimait pas spécialement tenir le bras des gens. Elle trouvait que ça faisait mieux et elle préférait nettement leur tenir la main, c’était plus simple. Elle observait les boutiques, songeuse. Oh, la belle veste rose… Celle-là, il la lui fallait. Et puis… Oh ! La belle jupe bleue marine ! Ema n’était pas une fille pour rien : ouais, elle aimait les fringues. Et ce qu’elle aimait encore plus, c’était en avoir beaucoup, beaucoup, beaucoup. De toute façon, avec les sous qu’elle recevait par mois, ça suffisait. N’importe qui aurait cru à une marque d’amour de sa mère mais non, encore une fois, c’était différent. L’argent servait pour deux raisons : un, Iris savait que le salaire de Candy, la tante d’Ema, ne suffisait pas à payer les études de la blondinette et de deux, c’était pour acheter son silence. Car rien ne retenait Ema de sauter dans le premier avion pour la France et d’apparaître devant sa famille maternelle. Elle haussa les épaules en tournant la tête pour regarder les boutiques sur le trottoirs d’en face. Et puis, elle croisa le regard d’Hyuga, qui lui sourit en retour. C’était trop mignon. On aurait dit deux petits collégiens tout timides qui n’osaient pas afficher leur couple au grand jour. Elle butta contre le dos d’Hyuga. Aïe. Elle tourna la tête sur le côté en se frottant le front et découvrit un marchand de glaces. Oh oui, les glaces, c’est bon.

    « Je te paie la glace ! Choisis tes parfums. »
    « Framboise et citron. »


    La question ne se posait pas, voyons. Dès qu’elle avait la chance de manger une glace, elle choisissait ces deux parfums là. Elle suivit docilement Hyuga qui venait de lui donner sa glace. Elle mordit dedans, malgré le froid. C’était comme ça qu’elle aimait les glaces. Ca ne servait à rien de les léchouiller en long, en large et en carré, quand on pouvait mordre dans le froid à pleines dents. Bordel, ce que ça faisait du bien. Hyuga se retourna vers elle alors qu’elle se léchait la lèvre inférieure. Oh, n’imaginez pas ce que vous voulez, elle crevait juste de mal à cause de l’acidité du citron qui s’était infiltrée dans une légère blessure à la lèvre. Ca faisait mal, mais c’était marrant. Non, Ema n’était pas maso.

    « Allez, les femmes d'abord. Je te laisse trouver une boutique pour moi et choisir »

    C’est ça. Les femmes d’abord. C’était toujours l’excuse que l’on sortait quand on ne savait pas quoi faire. Mais parfois, ça arrangeait bien Ema, quand elle devait passer avant les garçons. Par exemple, quand elle voulait la plus grosse part d’un gâteau, elle lâchait un « Les dames d’abord » et elle passait avant les mecs. Que la vie était cruelle. En parlant de cruauté, Ema venait de trouver le déguisement idéal pour Hyuga, rien qu’à la vue d’une Shibuya Girl. Que la vie était belle. Elle attrapa la main d’Hyuga et le tira vers un magasin où l’on vendait des produits spéciaux pour le corps, notamment de la cire épilatoire. Autant aller jusqu’au bout du jeu, même s’il devait avoir mal. Et puis, elle avait eu mal aussi, la première fois que Candy l’avait épilée à la cire chaude. Ouille.

    « D’accord, j’ai trouvé. Viens, je dois aller chercher de la cire. »

    Il faut savoir souffrir pour être belle, hein, Hyuga ?





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Dim 8 Mai - 19:42


..
Il faut souffrir pour être belle !
Même quand on est un mec.

    La première chose à laquelle pensa Hyuga après avoir dit qu'elle pouvait commencer, c'est qu'elle allait se mettre à chercher des vêtements pour lui, de quoi l'habiller en fille pour le bal. Mais à la place d'un magasin d'habile ts en tout genre et des brouettes, il aperçut une ravissante boutique de produit cosmétique. Peut être cherchait-elle à le parfumer pour qu'il ressemble encore plus à une fille, mais c'est alors qu'elle se mit à lui parler d'aller chercher de la cire. Au début, toutes sortes de question s'enchainèrent dans sa tête : De la cire? Pourquoi faire? De la cire à bougies? Peut être de la cire à épiler.. Pour elle? Pourtant il lui avait dit qu'elle pouvait commencer par lui. À moins que ce soit pour une urgence? Pensa t-il en dernier en baissant discrètement les yeux pour regarder ses jambes : ah, il ne pouvait rien voir derrière ce pantalon. Tant-pis, il se laissa quand même entrainé, se retrouvant être le seul garçon entouré de pleins de filles. Se bouchant le nez pour ne pas se mettre à éternuer avec toutes ces odeurs de parfums mélangé, il lança à Ema avec une petite voix de canard, le nez bouché:

    '' Pourquoi on est là au juste? De la cire? Tu comptes faire quoi ? .. T'épiler ? ''

    C'est en se mettant à réfléchir qu'il pensa finalement à lui. Il baissa sa tête vers ses jambes et le bout de son pantalon déchiré au niveau des genoux : c'est vrai qu'on voyait un peu de poils dépasser. Il resta un long moment silencieux, puis se releva subitement en criant :

    '' QUOIII? TU VEUX M'ARRACHER LES POILS DE JAMBES ?!! ''

    Mince alors, il avait dit ça un peu trop fort ! Regardant d'un vif coup d'oeil les jeunes femmes qui se trouvaient autour, certaines se mirent à ricaner à la vue du jeune homme, déjà bien intelligent à tenir son nez avec son doigts. Relâchant enfin celui-ci pour respirer un peu, Hyuga attrapa par le dos Ema et l'attira vers les cires qui se trouvaient sur le côté. Il n'avait jamais eu de sœurs, et sa mère se rasait avec un épilateur ou un rasoir.. Mais rien qu'à l'idée d'imaginer ça sur sa jambe et Ema retirer la cire chaude d'un geste rapide.. Rien que la douleur lui fit gratter sa jambe sur place. C'était un homme, il avait déjà des poils depuis longtemps avec la puberté et tout ça, d'ailleurs la barbe commençait à pousser et parfois il devait se la raser.. Donc sur les jambes, c'était sur que ça allait le faire souffrir. Mais bon, c'était un jeu, stupide, mais marrant.

    '' T'es dingue Ema.. Je vais me venger ! ~ ''


    Dit-il en se retournant, croisant les bras et tournant le dos à Ema. Il cherchait quelque chose pour se venger, un truc.. Puis, il lâcha alors, attendant qu'elle se décide à acheter cette foutue cire :

    '' Ok. T'attends pas à venir au bal maquillée ♥ ''

    C'est beau.. Les gens d'Aomori allaient tous voir les belles jambes d'Hyuga : Douces et brillantes, plaines de puretés.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Mar 10 Mai - 18:40


    I won’t tell you the trick
    … But you can ask me.

    Ema détestait le parfum. Enfin, détester, c’était un bien trop grand mot, parce que certains parfums arrivaient à lui plaire, comme ceux des hommes, par exemple, ou encore celui de sa tante. D’ailleurs, en parlant de Candy, ça faisait quand même un bon bout de temps que la blondinette n’était pas passée les voir à l’appartement, elle et P’tit Lu. P’tit Lu, c’était le chat que Candy avait offert à Ema pour ses quatorze ans. C’était une grosse boule de poils à la queue en panache d’un roux éclatant et brillant de santé. Il avait les poils longs d’au moins cinq ou six centimètres. D’ailleurs, ses poils avaient tendance à dire à quiconque voyait le chat qu’il avait au moins dix kilogrammes à perdre. Chose totalement fausse. Enfin, en partie… Tout le monde pensait que P’tit Lu était énorme alors que ce n’était un pseudo effet d’optique de la part de son pelage de félin. Hyuga lui demanda pourquoi est-ce qu’ils étaient dans ce magasin et si elle comptait s’épiler.

    « Moi ? Oh, c’est fait depuis hier… »

    Du reste, en parlant de poils, Ema venait d’arriver devant la partie que réservait le magasin aux multiples produits destinés à l’épilation de ces dames. Il y avait des épilateurs, l’instrument de torture pour les femmes atteintes de masochisme. Non, mais attendez, c’est pire que de la cire, ces petites choses-là, ils arrachent les poils un par un à la manière de dizaine de pinces à épiler. Faut vraiment être fou à lier… Brrr. La crème épilatoire se trouvait juste à côté. Oh, bien sûr, elle aurait pu épiler Hyuga de cette manière sans douleur, rapidement et qui ne rasait les poils que pour un…

    « QUOIII ? TU VEUX M’ARRACHER LES POILS DES JAMBES ?!! »

    Ema porta une main à son oreille. Ca y est, elle allait encore être sourde pendant quelques minutes, si pas une heure. Son tympan vibrait encore à cause de la voix d’Hyuga qui venait de gueuler comme le faisait un putois. La dernière fois qu’elle avait eu mal de cette manière, c’était quand un abruti de garçon avant lancé un pétard à côté d’Ema lors d’une excursion et que cet engin diabolique avait explosé. Bordel, elle l’avait senti celui-là et le garçon aurait sûrement été envoyé à l’hôpital si ses copines et les professeurs ne l’avait pas retenue. Enfin, il ne s’en était pas tiré sans un bon coup de poing. Car oui, à cette époque, Ema avait encore dans la force dans les bras. Les mans d’Hyuga s’aplatirent dans son dos et la poussèrent jusqu’aux cires alors qu’elle continuait de masser son oreille. Elle jeta un rapide coup d’œil pendant qu’Hyuga la traitait de dingue et lui assurait une vengeance prochaine. Un nouveau sourire étira les lèvres de la jeune fille. En attendant, elle hésitait entre la cire froide et la cire chaude. De la chaude, elle en avait encore, dans sa chambre, enfin, plus beaucoup, mais bon. De la froide, il ne lui en restait que deux paquets. Bordel, c’était chiant. Pour elle, il ne lui fallait qu’un seul pot de cire mais bon, pour Hyuga… Deux ? Ouais, deux. Si jamais ça n’allait pas, elle finirait le travail à la cire froide ou à la pince. Elle se décidé enfin et attrapa deux pots.

    « Ok. T’attends pas à venir au bal maquillée »

    Ema se retourna joyeusement vers Hyuga mais tomba nez à nez avec les cheveux du garçon. Qu’est-ce qu’il faisait ? Il montait la garde en cas d’une éventuelle attaque extraterrestre ? Ou alors, il tirait tout simplement la tronche… ? Rofl, il n’allait pas commencer à faire sa mijaurée, hein ! Ema se dressa sur la pointe des pieds et embrassa la joue du garçon avant de repartir vers les caisses sans se retourner. De toute façon, elle se doutait bien que son ami allait la suivre, sauf s’il comptait rester là, planté comme un piquet au milieu d’une boutique pour filles. Elle abandonna un billet à la caissière, attendant sa monnaie pendant qu’Hyuga revenait vers elle en traînant les pieds. Monh. Au fait, il n’avait pas parlé de bal et de maquillage… ? C’était quoi, déjà ? « Pas venir au bal maquillée. » ? La dernière fois, c’était quand…

    « COMMENT CA SANS MAQUILLAGE ?!? »

    Non que la maquillage soit primordial pour Ema mai bon, quand même, un léger coup de crayon et de mascara, ça ne faisait pas de mal… Elle prit ses yeux les plus suppliants, ceux qui disaient clairement « je-suis-une-demoiselle-sans-défense-sauve-moi-du-dragon-qui-veut-me-bouffer. »

    « … Même pas avec du mascara ? »

    Oh, s'il-te-plaiiiiiiiiiiiiiiiiiit ! Dis que je peux aller avec du mascara ?

    Le résultat d'une heure d'Histoire et d'une heure de religion. J'ai même écrit pendant mon magnifique cours de français et j'ai du supplier mamère pour qu'elle me laisse écrire ton RP. Acclame-moi ♥








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Mar 10 Mai - 20:11

[HS: Mouah... Ma p'tite Ema ♥ Je t'applaudis très fort et te remercie d'avoir fait ça pour moi et notre Rp ~ T'es trop choux ! *o*]

Une fille belle.
Une fille au naturelle

    Faire la gueule, oui bien sûr que c'est ce qu'il était en train de faire. Se digérant ses deux glaces facilement, Hyuga n'arrivait pourtant toujours pas à digérer le fait qu'il allait devoir souffrir pour avoir des jambes de nanas. Enfin, il faisait plus ça pour jouer, et se laissant embrasser sur la joue par Ema il la suivit alors calmement pour qu'ils achètent de cette fameuse cire. Ne comprenant un traitre rien ou truc de ces sortes de .. trucs à épiler, il fixa longuement le pot posé devant la caisse, mais fut tout d'un coup réveillé par le crie assourdissant que venait de lâcher son amie, juste à côté de lui. Apparemment, l'idée de venir au bal sans maquillages la gênait vraiment. Perdant sa fausse humeur de boudeur qui durait depuis quelques minutes déjà, Hyuga se mit à faire un large sourire à la petite blonde qui commença à lui faire des yeux de chien battue pour être sauvée :

    « … Même pas avec du mascara ? »

    Mettant ses deux petites mains dans sa large veste en cuir noir, Hyuga regarda dans les yeux sa très chère amie avant de lâcher un joyeux et très bref:

    '' Non. Même pas de ça. ♥ ''

    Ahah, que c'était bon. Oubliant presque qu'il allait plus souffrir qu'elle, le jeune blondinet s'en alla de la boutique pour aller l'attendre dehors. Regardant un peu les magasins qui se situaient à côté, la plupart étaient composé de vêtements féminins. Il fallait dire que les boutiques de vêtements pour hommes étaient assez rares en ville, même s'il y'en avait quand même, ils étaient envahit par ceux pour filles. En parlant de ça, la moitié des passants qui trainaient par-là étaient des jeunes adolescentes, et parfois même Hyuga croisait le regard de quelqu'un du pensionnat. Mais sa longue attente dehors s'éternisa quand Ema revint le voir, sortant enfin du magasin avec ses deux pots de cires. Il grimaça à la vue du sac contenant ces deux horreurs, mais il tenta de rester le plus calme possible et lança alors tout gai:

    '' Bon, alors? On continue la petite recherche ? ~ Je doute que tu ne veuilles me retirer que les poils des jambes, il faut aussi l'habit, non ? ''

    En parlant de ça, cela faisait un certain moment qu'Hyuga fixait un magasin pour homme, dans un petit coin de rue. Peut être trouverait-il son bonheur là-bas? en attendant, il était plutôt du genre galant et il laissait Ema choisir la première. La seule chose qu'il espérait c'est qu'elle ne prenne pas un vêtement trop chic ou trop glamour, car là sa popularité auprès des filles en prendrait un sacré coup. La seule idée qui lui venait en tête au sujet de son amie c'était de la transformer en garçon bourré. Pourquoi? Il l'imaginait juste très bien avec la fausse barbe qui pousse, la bouteille d'alcool en main, et avec une démarche pas très féminine. Ou alors, peut être avec un uniforme scolaire pour homme? Que d'idées commençaient à fusionner dans sa tête, alors qu'il suivait la petite blonde.

    '' Alors ? Où on va ? ''






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Mer 18 Mai - 18:07


    Bonjour, moi, c’est Natasha
    Et je suis une pute de luxe !

    Rofl. Il va dire oui. Bien sûr, on ne peut pas résister à la tête de chienne battue d’Ema. Et puis, on ne pouvait pas être aussi méchant… Enfin, si, mais bon. Evidemment, c’est là qu’Ema avait faux sur toute la ligne. Comme d’habitude, en somme. Les garçons ne comprenaient peut-être rien aux filles et à leurs manies mais autant dire qu’Ema était dans le même cas qu’eux. Avant, elle ne comprenait rien aux filles. Peut-être était-ce son côté masculin qui ressortait ? Oh, la petite blondinette n’était pas aussi féminine avant d’entrer à Aomori et remarquez qu’elle ne l’est pas à cent pour cent. Avant, elle se fringuait comme un garçon, refusait de mettre des jupes et ses cheveux étaient coupés courts. Les garçons de sa classe l’avaient surnommées Tarzan, parce qu’elle passait son temps à se battre dans la cour de récréation, à jouer au gendarmes et au voleur avec les garçons et qu’elle ne possédaient aucune des manières distinguées présentent chez les filles. Ensuite, elle était tombée amoureuse. Oh, un amour d’enfants, c’est tout mignon : on fait des dessins pour la personne que l’on aime, on partage son dessin et quand on découvre que l’heureux élu sort avec la fille la plus féminine de la classe… On change. On essaie de mettre des robes, même si l’on n’aime pas ça, on laisse ses cheveux pousser, même si ça pique dans le cou et on fait semblant de détester tout ce qui est masculin, excepté les hommes. On essaie d’être belle, on se maquille, on laisse tomber les jeux vidéo en public pour y jouer quand les gens ont le dos tourné. On devient… Normale ?

    « Non, même pas de ça. »

    « ... Mince. »

    La sentence était tombée. Rien sur le visage. Rofl, tant pis pour son cavalier… La jeune fille prit sa plus belle tête de boudeuse et tourna volontairement le dos à son très cher ami tout en croisant ses bras sur sa poitrine. La vendeuse esquissa un sourire devant ce jeune « couple ». Ah ! Que la jeunesse est belle ! Ema gonfla ses joues d’air et ressembla immédiatement à un hamster boudant, sans remarquer l’absence du blondinet. En même temps, Ema aurait bien suivi son exemple car l’odeur des parfums, des crèmes et autres cosmétiques commençaient à la faire pleurer et à envahir son nez. Comme c’était affreux, cette sensation de chatouillement et de picotement… Elle était au bord de l’éternuement. Mais comment ces femmes faisaient-elles pour vivre dans un mélange d’odeurs pareil ? Elle n’en avait absolument aucune idée. Ema s’empara du petit sac contenant son achat et entama une séance de marche rapide, sans se soucier du roulement de hanches accéléré que provoquait cette cadence. Plus vite elle sera sortie, mieux elle respirera. La jeune fille retrouva Hyuga devant les boutiques, les mains dans les poches. Elle était chou, comme ça, planté calmement devant les magasins, au milieu de cette foule de couples et d’adolescentes. Comment faisait-il, malgré ça, pour ne pas avoir de copine… ? Bah. Ema secoua la tête et avança tranquillement vers son ami tout en se battant comme une tigresse contre la fermeture éclair de son sac. Ses cheveux tombaient de part et d’autre de sa tête et cela l’emmerdait tout particulièrement…

    « Bon, alors ? On continue la petite recherche ? ~ Je doute que tu ne veuilles me retirer que les poils de jambes… »

    Quoi ? Il voulait qu’Ema dégage d’autres poils que ceux de ses jambes… ? Elle était d’accord mais ça allait faire mal… Horriblement mal. Déjà elle, qui le faisait depuis quelques années déjà, elle continue de serrer les dents comme une malade en tirant, alors lui, pour une première fois… Aïe.

    « … Il faut aussi l’habit, non ? »

    Aaaah ! C’est de ça qu’il parlait ! Ah ouais, c’est totalement différent avec la fin de la phrase ! Les joues d’Ema prirent une teinte rosâtre ou peut-être était-ce du rouge… ? Elle ne savait pas trop. Elle fourra les deux pots de cire dans son sac et redressa la tête, un grand sourire sur les lèvres, alors qu’elle enfonçait ses mains dans les poches arrière de son jeans. Elle regarda autour d’elle et croisa la vitrine d’un magasin pour garçons. Elle le désigna du menton, en clignant des yeux.

    « Tu veux aller faire un tour là-bas ? Le temps que je réfléchisse à un magasin… »

    Qui sait ? On rencontrait tellement peu de magasins pour garçons qu’il devait certainement vouloir y faire un tour. A sa place, elle aurait été.

    Normalement, si j'ai de super points en neerlandais (ce qui est le cas vu mes 10/10 en vocabulaire) je pourrais peut-être retourner sur le pc le mercredi ♥






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Sam 21 Mai - 10:35


Bonjour, moi, c'est Michel
Et je suis un vieux Pedobear !

    Tournant sur lui même pour voir quel magasin lui désignait Ema, Hyuga s'arrêta devant un magasin où des mannequins avaient été posé devant la vitrine, montrant bien que cette boutique était fait pour les hommes. C'était la même qu'il avait croisé du regard tout à l'heure, alors qu'Ema était encore en train de payer les cires. Enjoué, le petit blondinet s'avança vers le magasin, amenant son amie avec lui en lui attrapant le bras, ne se préoccupant pas de savoir où se trouvait les mains d'Ema (en train de toucher son cul èoé /sbaf/). Ils entrèrent donc tout les deux, Hyuga se sentant tout de suite plus à l'aise dans un magasin pour hommes que pour femmes: il avait déjà suivit de prêt Rei rentrer dans l'un d'eux, et c'était tout de suite retrouvé à suffoquer comme un phoque au beau milieu des rayons, s'accrochant à des T-shirt sur des cintres. Il était un peu claustrophobe, mais l'idée de voir de jolies jeunes filles, plus féminine les unes que les autres, faisait ressortir encore plus la bête qui est en lui.

    '' Faut que je te trouve un truc bien ~ ''


    Ou alors la pire chose qu'une fille puisse enfiler sur elle. Ricanant tout seul à chaque petit coup d'œil sur un nouvel habit trouvé dans un coin du magasin, Hyuga s'arrêta finalement devant .. un long manteau. S'en suivit une longue course poursuite pour arriver à garder Hyuga à côté de soit, celui-ci se baladant à une vitesse folle dans le magasin pour revenir avec un long chapeau noir, des lunettes, des grosses chaussures à la Doc Martens, et.. Rien d'autre. Pas même un T-shirt ou un pantalon avec tout ça. vous n'avez pas d'idée à proposer ?

    '' Je te présente les vêtements de Michel. Ton déguisement pour la soirée.. ''

    Non, vous ne savez toujours pas ce que le blondinet à en tête? En tout les cas, ne vous attendez pas à voir Ema dans ses plus beaux jours. Hyu' espérait juste qu'elle soit avec quelqu'un qu'ils connaissaient, car sinon bonjour le foutage de gueule. Mais ça, c'était juste pour le coup de la cire froide ♥ Et puis, Ema aura quand même le droit de mettre un.. Un slip. Un vieux slip. Mouarf. Machiavélique !


[Mon dieu, c'est super court.. Infiniment désolée ;__;]




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Sam 21 Mai - 21:04


I don’t believe in fairy tales
But I believe in you and me.

Hyuga l’attrapa par le bras, l’obligeant à marcher plus vite, presque à courir. Pourtant, ça faisait mal, dans ses ballerines. Remarque, elle y était habituée, à cette douleur lancinante qui faisait rougir ses pieds. Ah que les hommes marchaient vite, comme s’ils étaient constamment pressées. Elle se laissa entraîner par le garçon en dégageant l’une de ses mains de sa poche arrière pour aller la glisser dans la main du jeune homme, pour jouer le jeu du gage, rien de plus. Depuis combien de temps n’avait-elle pas senti la main d’un garçon dans la sienne… ? Un an si pas plus ? Quoi ? Vous vous imaginiez qu’Ema était une coureuse perpétuellement en quête d’amour ? Vous n’avez pas totalement tort. Ouais, elle adorait sourire à la gente masculine, elle adorait faire tomber son stylo en cours pour le ramasser, elle adorait faire sa petite timide quand on l’abordait, même si c’était pour du faux. Ouais, Ema adorait être tout ça. Et pourtant, ça ne faisait pas d’elle une pouffiasse pour autant… Si ? Elle, elle ne cherchait qu’à plaire, qu’à devenir une fille. Ensuite, il y avait les véritables pouffiasses, celles qui ne pensaient qu’à baiser pour épater leurs copines : talons hauts rose, minijupe pas encore assez court à leur goût, maquillage d’une vingtaine de couches et langage de dindes « Ahahaha ! Et donc euh, je dois faire régime euh parce que je me trouve trop grosse euh avec mes vingt-cinq kilogrammes euh. » Que la vie est belle.

« Faut que je te trouve un truc bien ~ »

Ema sursauta, lâchant en vitesse la main d’Hyuga. Sans y prêter une attention particulière, elle s’était retrouvée dans le magasin, cernée par les vêtements de garçons… Et les garçons qui allaient avec. Oh ! Au fond du magasin ! Le beau blond de 17 ou 18 ans mesurant un mètre septante-cinq ou plus ! Et ses mains… Oh ! Il avait de grandes mains avec de longs doigts… Le rêve absolument. Les grandes mains, Ema, elle adorait ça. Elle trouvait cela… Eperdument sexy. Elle suivait Hyuga de loin tout en matant à droite et à gauche les garçons venus chercher des vêtements. Et puis, elle se cogna dans le dos de son ami, bizarrement arrêté devant un long manteau ample et… marron. Hideux, fut le premier adjectif qui lui vint en tête. Pourquoi est-ce qu’il allait acheter cette… Chose ? Etoile filante dans la tête d’Ema, illumination. Oh non. Oh nonnonnonnonnonnonnonnonnonnon ! Jamais de la vie ! C’est bien trop cru… Hyuga n’était déjà plus là. Elle regarda de tous les côtés et trouva enfin la petite tête blonde de son ami à l’autre bout du magasin. Elle roula des yeux un court instant avant d’essayer de le rattraper et… Surprise ! Il n’avait pas chômé. L’hideux manteau, un affreux chapeau noir, une horrible paire de lunettes et des chaussures… Infâmes ? Elle regarda les vêtements avant de lever les yeux vers son copain.

« Hyu', dis-moi que c’est une blague ? J’vais me noyer dans ces fringues… »

En y regardant bien, il n’y avait même pas de pantalon ni même de t-shirt. Rofl.

« Je te présente les vêtements de Michel. Ton déguisement pour la soirée. »

Alors comme ça, elle allait réellement devoir porter ces trucs ? Oh, l’idée qui traversa l’esprit d’Ema en voyant une jeune fille très… Courtement vêtue ne plairait pas à Hyuga. Que dire de cette fille ? Des tallons aiguilles, pour se rendre plus grande, une vingtaine de couche de maquillage, une minijupe, un string en dentelle bleu du plus mauvais goût, un top moulant bien ses formes, si l’on pouvait dire qu’elle en avait, et des cheveux coiffées en couettes, comme les pompon girls. Elle sourit à Hyuga avant de le prendre par les épaules et d’échanger sa place avec la sienne.

« Tu vois la fille, là-bas ? Celle avec le string bleu et la minijupe, maquillée comme un clown ? Je te présente les vêtements de Natasha, ton déguisement pour la soirée. »

Vengeance.

C'est nul et j'ai mis longtemps à te répondre, désolée. ♥





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Sam 21 Mai - 22:05



'' Je suis ta Natasha et toi..
tu seras mon p'tit Michel ''

    La fierté d'Hyuga en pris un sacré coup quand il aperçut la jeune fille là-bas, au loin accompagné de son ''amoureux''. Dans un magasin pareil, autant dire qu'elle ne passe déjà pas inaperçu, alors hyuga dans une soirée avec pleins d'étudiants et dans ces vêtements-là, autant dire qu'il ne passait pas plus inaperçu qu'elle dans ce petit magasin d'homme. Ironique, bien sûr. ''Natasha'' qu'elle l'appela, ou plutôt était-ce le joli surnom qu'allait devoir porter Hyuga pendant le bal, comme Ema avec Michel. Oh allez.. Ce ne sera que un mauvais moment à passer, avec ce maquillage plus que abusé, cette jupe aussi basse soit-elle, ce joli petit string et..

    '' C'est qu'elle est bien foutue celle-là.. ''


    Et merde. Le voilà qui se trouvait la tête penché sur le côté, regardant avec la plus grand discrétion qu'il soit le bas de la mini-jupe de cette fameuse femme qu'avait désigné un temps plutôt son amie Ema. se redressant très rapidement, il se mit à tousser en mettant sa main devant sa bouche, essayant de paraitre le plus naturel possible. Il observa d'un coup d'œil le sweet d'Ema.. Si seulement elle était plus féminine. Quoi que son côté assez ''garçon'' qui ressortait la rendait plutôt mignonne. Il se rappelait très facilement d'elle dans son sweet, d'ailleurs il avait mit un temps avant de le laver, sentant la bonne odeur de son amie. Ouais, hyuga est un obsédé jusqu'au bout. Même qu'il se rappelait encore très bien de la première image qu'il se fit d'elle : Fille.en.sous.vêtements.agenouillé.par.terre. Oh god !

    '' Mhhh.. Merveilleux Ema ♥ Quoi qu'il soit, il faut que tu enfiles très vite ces vêtements, pour essayer ! ''

    Ou comment savourer ce bon moment à voir Ema s'enfiler des vêtements aussi étranges et hideux que ceux-là. il n'hésita pas à l'inviter dans une cabine, faisant loucher tout les hommes qui passaient à côté et voyait une jeune fille rentrer dans une cabine. Satisfait, Hyuga posa son dos contre le rideau qui cachait son amie, surement en train de se déshabillait - oui, parce que Hyu arrive à tenir sur un rideau /classe/- faisant quelques petits coups d'oeil discret de temps en temps pour voir où elle en était.. ou plus pour la matter qu'autre chose:

    '' Au fait. Tu comptes trouver les vêtements de ''Natasha'' comment? ''

    Un long silence s'en suivit, hyuga eut un léger sourire, et tout en ricanant il lança à Ema:

    '' Cap de voler TOUT les vêtements de cette fille ? ''

    Un pari risqué, et complétement fou qui consiste à déshabiller entièrement une pauvre tepu dans un magasin d'homme, et ensuite s'en aller en courant comme deux pommés.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Dim 22 Mai - 12:17


Une pute et un pédophile, quel bel ensemble.
Il n’est pas beau ce couple ?

« C’est qu’elle est bien foutue celle-là… »

Ema observait Hyuga pendant que ce dernier regardait la surnommée « Natasha ». Qu’est-ce qu’il avait à la regarder, presque en bavant ? Franchement, il n’y avait pas de quoi en faire un drame ! Elle était habillée de manière à ce que l’on la remarque, maquillée de façon à ce que l’on la remarque et elle avait assorti ses sous-vêtements de manière à ce que l’on les remarque, eux aussi. Ca, c’était une pute. Alors maintenant, si être féminine, c’était s’habiller de la sorte, alors mieux valait-il garder ses fringues de garçon manqué. Hyuga se mit à tousser de façon non naturelle. Il essayait de faire mine qu’il ne matait pas « Natasha ». Il n’empêche que c’était bizarre, ce face à face dans un magasin. La jeune fille surprit les yeux d’Hyuga visant sa poitrine. Qu’est-ce qu’il avait encore derrière la tête, celui-là ? Comme si ça ne lui avait pas suffit de voir Ema en sous-vêtement, les cheveux dégoulinants d’eau, agenouillée sur le sol. En y repensant, ça faisait bizarre. Enfin, elle avait bien rigolé en voyant le blondinet, rouge, tout excité à l’idée de voir une jeune inconnue dans cette tenue plus que spécial. Ema fit une pichenette sur le front de son ami avant de se retourner pour regarder « Natasha » gloussant comme une poule au bras de son petit copain du jour. Ouais, ce genre de fille, ça a un mec par jour. Elle n’est pas belle la vie ?

« Mhhh... Merveilleux Ema Quoi qu'il soit, il faut que tu enfiles très vite ces vêtements, pour essayer ! »

Et hop ! Poussée dans une cabine la petite Ema. Evidemment, elle attirait les regards parce qu’une fille qui entre dans une cabine de mec… C’est bizarre. La blonde arracha les vêtements des bras d’Hyuga et tira sur le rideau de la cabine. Evidemment, elle ne rentrerait pas dans les fringues, elles étaient trop grandes pour la jeune fille. Elle se débattit avec son sweat vert pomme avant de le retirer, malgré les coups d’œil indiscret de son compagnon. Elle enfila le manteau. Trop large, mais bon, tant pis. Elle retira ses chaussures et enfila celles qu’Hyuga lui avait passées. Avec deux ou trois paires de chaussettes en plus, ça devrait le faire. Elle prit le chapeau et le posa sur sa tête. Il lui arrivait juste au-dessus des yeux. Elle posa les lunettes noires sur son nez et se tourna vers le rideau. Elle savait, de toute manière, qu’Hyuga la matait depuis qu’elle était rentrée.

« Ca va, je fais suffisamment peur ? »

Elle n’attendit même pas la réponse de son copain qu’elle retirait le chapeau et le manteau, se retrouvant en soutif devant le miroir. Tiens, elle n’avait pas pris une taille de bonnet en plus ? Ouais, c’était possible, il faudrait qu’elle aille vérifier.

« Au fait. Tu comptes trouver les vêtements de « Natasha » comment ? »

Ah, elle n’y avait pas pensé, à ça. Ema fit en vitesse l’inventaire de sa garde-robe. Des jupes, ouais, elle en avait des courtes. Des tops, elle en avait un beau blanc, fortement décolleté, avec marqué « I am a bitch ♥ » sur le devant. Elle l’avait acheté dans une boutique en solde et le mettait souvent pour dormir ou encore quand elle voulait passer la journée dans sa chambre. Une fois, elle l’avait mis en dessous de sa chemise rouge à carreaux pendant les cours et elle avait passé sa journée avec des copains à se foutre de la gueule des tepu du lycée. Elle n’est pas belle la vie ? Ensuite, il y avait le string en dentelle, initiative de sa tata quand celle-ci décide d’acheter des sous-vêtements à sa nièce. Ema ne l’avait jamais mis. Pour le maquillage, elle allait faire avec ce qu’elle avait et les chaussures, elle avait aussi.

« Tu la tiens et je déshabille Natasha ? »

La bonne blague. Et pourtant, une étincelle d’excitation apparut dans les yeux d’Hyuga. Elle refit une pichenette sur son front.

« Cap de voler TOUT les vêtements de cette fille ? »
« Cap, Hyuga. Tiens, regarde, elle rentre dans une cabine avec son copain du jour… On attend ? »

Zut, Ema venait juste de trouver un truc pour lui voler ses fringues et cette pute avait tout faire foirer. Pourtant, Ema aurait bien voulu aller vers la fille en disant « Oh ! J’adore tes vêtements ! J’adorerai trop les essayer ! » La blonde observait la cabine de « Natasha » du coin de l’œil et constata avec bonheur que les vêtements de la pute traînait au sol, dépassant de quelques peu de la cabine.

« Tu me couvres ? »

De toute façon, il n’avait pas le choix. Et avec un peu de chance, la catin était tellement occupée avec son copain qu’elle ne regardait pas ses vêtements. Ema passa une main sous la tenture et attrapa les fringues, sans oublier le string. Elle se laverait les mains au Dettol après. Et hop ! Tous dans le sac d’Ema et une blondinette qui quitte l’endroit des cabines pour se diriger joyeusement vers la caisse.

« Je te laisse payer, hein ? »

Allez, bouge, je vais me faire capter. Heureusement que le sac d’Ema était énorme… Pauvre « Natasha » quand même.

On aura fait la blinde de conneries ensemble, maintenant ♥





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Dim 22 Mai - 13:33


[Cons jusqu'au bout ma p'tite Ema xD ♥]


'' On est vraiment cap de tout,
Dis, on est pas un peu fous?. ''

    Quel coup de veine ! La jeune femme avait eu la bonne idée de se rendre dans les vestiaires à côté d'eux et de se déshabiller pour.. Faire surement autre chose que d'essayer, comme Ema, de s'enfiler des vêtements pour homme. Observant avec son amie les vêtements couché par terre, Hyuga suivit la petite blonde en la couvrant, regardant un peu partout si quelqu'un les observait. On aurait vraiment dit à cet instant deux pervers qui s'amusent à voler les vêtements des gens. surtout que cette jupe, ce string et tout le reste allait avoir un avenir néfaste : Ils allaient devoir être enfilé par un ''homme''. Autant dire ça change de la ''Natasha'' aux gros seins et au joli p'tit cul. Observant Ema attraper les vêtements et les mettre dans son sac avec une vraie patte d'expert, il ne pensait pas qu'elle allait vraiment le faire, et de là, à la regarder voler des habits de pute de luxe, il ne pouvait que ce retenir de rire. Une fois l'affaire mise dans le sac, c'est le cas de le dire, Hyuga tapotait l'épaule d'Ema, la félicitant, son déguisement de bal sera des vêtements de pute. Quelle classe ♥

    « Je te laisse payer, hein ? ♥ »

    Mais quelle profiteuse. Enfin bon, il l'avait cherché en même temps. Attrapant ce qui allait être le futur déguisement d'Ema pour la fête, Hyuga s'approcha rapidement de la caisse, espérant qu'ils pourraient vite partir et ne pas se faire capter par ''Natasha''. Sortant son porte-feuille pour sortir des billets, autant dire qu'il en avait de l'argent: des parents riches et politiciens, et un fils qui ne dépense très peu, il avait une sacré fortune dans ce fichu porte-feuille. La tête de la caissière devant les vêtements n'échappa à la vue du petit blondinet, qui toussota légèrement en lui tendant l'argent. Ce n'est qu'après avoir attrapé le sac de lequel était mis les vêtements, qu'ils entendirent un petit crie (petit ??) dans la cabine où s'était retrouvé tout à l'heure la magnifique pute et son copain du jour. là, Hyuga avait bien compris ce qu'il se passait.

    '' Bon. Je crois que l'on ne va pas trainer d'avantage ici, c'est qu'on à des choses à faire nous ~ ''

    Lança Hyu à son amie Ema, lui prenant la main pour ensuite vite partir avec elle du magasin, entrevoyant légèrement la ''Natasha'' sortir de la cabine, à demi-nue dans les vêtements de son homme. Ben oui, il devait bien y avoir quelques caméras de surveillance dans ce magasin, si ça se trouve, une minute de plus à rester et ils se faisaient chopper ! Courant tout deux mains dans la main, Hyuga perdit un peu de sa vitesse, ne pouvant s'empêcher de lâcher un gros fou rire, se remémorant ce qu'il venait de se passer. Attrapant Ema vers lui, il l'entoura de ses bras, sa tête face à la sienne et lui donna un petit bisou sur le nez :

    '' Je t'aime ma Ema ♥ ''

    C'était mignon à voir : Deux petits voleurs à tête blonde, avec un sac rempli d'affaires de pédophiles, et un sac avec des affaires volé à une pute. Et tout ça accompagné de cire !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Dim 22 Mai - 15:29


La meilleure défense reste l'attaque

Ema se tenait aux côtés d’Hyuga dans la file d’attente pour la caisse. Elle aurait très bien pu partir devant, emportant avec elle les vêtements de « Natasha » mais bon, elle n’allait tout de même pas laisser Hyuga seul, à la caisse, avec les vêtements de « Michel ». C’est qu’il en fallait, quand même, de l’idée pour trouver des prénoms si… Originaux pour les personnages qu’ils incarneraient durant ce bal. Une pute et un pédophile. Ou dans le cas présent : un pute et une pédophile. La jeune fille regardait un peu partout autour d’elle, profitant de ses derniers instants dans ce magasin pour mater encore une fois les mecs qui faisaient leurs achats. Oh ! Il n’était pas à Aomori lui ? Possible. La jeune blonde regarda la caissière qui haussait bizarrement les sourcils devant les vêtements qu’Hyuga achetait. Quelle discrétion… Enfin, voir un adolescent de dix-sept ans acheté des fringues de vieux… Ouais, quoi. Ema réfléchit quelques instants avant de lâcher, prenant une mine sérieuse et intriguée avant de passer sa tête au-dessus de l’épaule d’Hyuga :

« N’empêche, je me demande ce que Jules va faire de ces vêtements… Et puis, il aurait très bien pu aller les acheter tout seul ! Il a fait foiré notre rancard… »

Elle sourit à la vendeuse avant de dégager sa tête du cou d’Hyuga pour continuer de regarder les mâles qui se promenaient à travers les rayons. Bon, d’accord, dans cinq minutes Ema arrêtera de les regarder. Même pas cinq minutes car son regard fut aussitôt transporté vers les cabines d’essayage suite au cri qu’avait poussé une fille. Tiens, « Natasha » en avait fini avec son copain… Zut alors. La pute apparut sur le seuil des cabines, la chemise de son mec sur le dos, cherchant des yeux un éventuel coupable. Ema se concentra sur la nuque d’Hyuga pendant que celui-ci attrapait le sac que lui tendait la vendeuse blonde platine.

« Bon. Je crois que l'on ne va pas trainer d'avantage ici, c'est qu'on à des choses à faire nous ~ »
« Ouais, on doit encore aller porter les vêtements à Jules ! ~ »

Ema pencha sa tête et sourit à la vendeuse pendant que « Natasha » criait comme un porc que l’on égorge. Très belle comparaison, d’ailleurs. Oh, n’allez pas penser qu’Ema lui souhaitait tout le malheur du monde, elle n’était pas aussi méchante. Prenez ça comme une vengeance personnelle, un acte accomplie pour toutes les jeunes filles comme Ema qui se prennent des râteaux parce que les mecs préfèrent sortir avec des filles en minijupe avec un maquillage qui ferait fureur au cirque. Ah ! Pauvres jeunes adolescentes ! « Natasha » commençait vraiment à péter un câble pendant qu’Hyuga prenait la main de la blonde pour la tirer vers la sortie. Au revoir « Natasha », on pensera à toi pendant le bal ! Une fois dehors, Hyuga se mit à courir, entraînant Ema à sa suite alors que celle-ci partait dans un grand éclat de rire au milieu de la foule se pressant près des magasins. Elle est heureuse d’avoir volé les fringues de cette fille, elle est heureuse de pouvoir rigoler comme une baleine. Elle rayonne. Et puis il s’arrête alors qu’Ema essuie les dernières larmes dues à son rire. Il se retourna et Ema se retrouva collée à lui alors qu’il déposait un bisou sur son nez. Il avait chaud. Elle aussi, d’ailleurs, et ses pieds lui faisaient mal. Mais elle aimait ça. Masochiste, va !

« Je t’aime ma Ema »

Ema cligna plusieurs fois des yeux avant de sourire de toutes ses forces.

« Moi aussi mon Hyuga »

Monh, c’était chou. Ema entendit des commentaires provenant de deux petites vieilles assises sur un banc. Ouais, ils étaient vraiment trop mignons comme ça, collés l’un à l’autre et ouais, la jeunesse est belle. Ah ! Si elles savaient que ce n’était qu’un gage. Enfin non, la déclaration, c’était pas un gage, enfin, elle n’en savait rien, mais le couple en lui-même était un gage.

« On va où maintenant ? »

Je suis fan des icons que tu mets *w*





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Dim 22 Mai - 16:47

[Les tiennes aussi sont chouu ^w^~]

'' Tien moi la main et comme ça ..
Jamais l'on ne se perdra ''

    « Moi aussi mon Hyuga ♥ »

    Cette petite réponse la part de son amie avait complétement ravie Hyuga, qui ne la lâchait dorénavant plus, la gardant bien entre ses bras, posant sa joue gauche sur son épaule en fermant les yeux un moment. lui aussi avait entendu les bonnes vieilles dames sur un banc parler qu'ils étaient mignons, là tout les deux. il fallait dire que rester planté là, comme des piquets au milieu d'une grande rue à se serrer l'un contre l'autre, les gens qui passaient ne pouvait s'empêcher de glousser, ou même pour certain de sourire bêtement tant c'était adorable. Hyuga l'aimait beaucoup sa petite Ema, et le fait d'être tout collé contre elle lui faisait tout oublier, il pourrait rester des heures comme ça, la tête posé contre elle à .. dormir ?
    Sans doute qu'Ema commençait à perdre patience, mais c'est après un petit moment à devoir tenir la tête du petit blond contre son épaule qu'elle lui lança où il pourrait aller à présent. Hyuga grommela légèrement, voulant rester encore un peu contre elle, mais dut se résigner à relever sa tête, écarquillant ses yeux qui jusque là étaient resté à demi-fermé. Il fit un petit sourire en triangle à son amie, dont il gardait toujours ses bras tout autour, et lui répondit:

    '' Allons .. Dans un love hotel tien ?! ''


    Ouais, bon, ok. Rassure toi petite Ema qui lit ça derrière ton écran, Hyuga dit des grosses conneries. Pourtant, il avait donné un air tellement sérieux, qu'il était difficile de savoir s'il mentait juste pour déconner, ou si c'était vraiment vrai et qu'il désirait aller faire des galipettes dans un endroit aussi ''spécial'' que le love hotel. Surtout que ici, il y'en avait des pas mal. En tout les cas, Hyuga se rendit vite compte que les vieilles dames jusque là assises sur les bancs, juste à côté, avaient entendu le petit blondinet. En effet, elles avaient la bouche grande ouverte, et les yeux gros comme des cou../bam/

    '' Allez, je déconne petite Ema ♥ ~ ''


    Petit blagueur, il aimait faire tourner en bourrique les filles avec qui il sortait en leur lâchant du grand n'importe quoi. Des fois il allait tellement fort, qu'il terminait ses rendez-vous plus tôt avec une grosse douleur soit à la joue ou pour les moins aimables, au niveau des bijoux de familles. Regardant l'heure affichait sur sa montre, enfin celle piqué à son ami Kain, Hyuga se rendit compte qu'ils leur restaient encore un sacré bout de temps avant qu'il ne soit l'heure de rentrer pour aller manger au réfectoire. Levant légèrement la tête, il demanda alors à Ema si elle voulait faire un petit tour ''entre amoureux'' à la plage, avant de rentrer.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ema Hatsuyo
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 1051
Inscription le : 05/03/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   Dim 29 Mai - 18:03


    Peace, Love and Icecream...

    Finalement, elle était plutôt bien, là, calée contre Hyuga. En plus, il lui tenait chaud, comme une maman poule qui tient chaud à ses bébés poussins. Un grognement contre son cou la fit sourire. Ca va, il était encore et toujours en vie. Et apparemment, il n’avait pas du tout envie de bouger de là… De toute façon, elle non plus. Ema était vraiment trop bien mise là, contre son ami, malgré les coups d’œil totalement indiscrets des passants et des deux petites vieilles. Il y avait les jeunes étudiantes en manque d’affection dans leurs uniformes à jupes courtes qui les regardaient avec envie. Venaient ensuite les couples plus âgés se rappelant de leur jeunesse amoureuse, les garçons fouteurs de gueule qui, pour masquer leur vie de pauvres garçons célibataires, rigolaient comme des cons et les mamies, assises sur le banc, qui lançaient des commentaires à qui voulait les entendre. Les yeux à moitié ouverts, la jeune fille observa son camarade quand celui-ci lui proposa le Love Hôtel. Joke. Elle ne put s’empêcher de jeter un regard aux vieilles femmes qui les dévisageaient, mâchoires décrochées et bras ballants, avec un étonnement de mammouth. Elle laissa retomber mollement sa tête sur l’épaule d’Hyuga en fermant totalement les yeux, amusée. La blonde souffla à l’oreille de son ami qu’il était totalement fou. Nan, le gage ne comprenait pas cette partie de la vie de couple.

    « Allez, je déconne petite Ema ~ »

    Ema eut un nouveau sourire. Elle avait raison, ça n’irait certainement pas aussi loin. Hyuga remua son bras dans le dos d’Ema. Rofl. Un courant d’air vint les mèches farouches de la jeune fille. Arrête de bouger, Hyuga, je suis bien mise. Et puis, il était quelle heure ? Tôt, certainement, parce qu’il n’avait pas fallu aller acheter des vêtements de filles pour Hyuga. Ema repensa à « Natasha ». Pauvre fille, condamnée à porter des vêtements de mecs pour le reste de la journée. Bah, si elle avait de la chance, elle n’habitait pas trop loin des commerces. Hyuaga lui proposa une promenade à la mer, en précisant que ce serait « entre amoureux ». Ce terme arracha encore un sourire à la jeune demoiselle. L’offre était tentante. Trop tentante. Elle redressa la tête pour regarder son ami. Dire non, ça revenait à quoi ? A rentrer au pensionnat et à attendre sagement l’heure du dîner dans sa chambre ? Bizarrement, cette idée ne la bottait pas plus que cela. De plus, la mer, elle adorait ça. Les énormes vagues qui s’abattaient sur la côte, les mouettes volant au-dessus des touristes pour leur voler un peu de nourriture. Elle trouvait cela magnifique. Elle jeta un regard en biais aux grand-mères qui parlaient furieusement entre elles du romantisme d’autrefois. Ah les jeunes ! Elle n’aimait pas ça, les reproches que les vieux faisaient aux jeunes sur leur époque. Sa grand-mère le faisait tout le temps. « Oh ! Tu sais ma chérie, quand j’avais ton âge, je passais mon temps dehors à jouer avec mes petits camarades au lieu de rester cloîtrée dans ma chambre comme tu le fais » ou encore des « Ema, ma belle, cesse de regarder ces émissions ! A mon époque, on regardait ‘L’Île aux enfants’ et c’était dix fois plus intelligent que tes feuilletons de brutes ». Enfin, parfois, c’était amusant, surtout quand elle lui racontait sa rencontre avec son mari, quand elle comptait les flirts qu’elle avait eus durant les fêtes et autres anecdotes saignantes que l’on n’oserait pas avouer à sa petite-fille. Ema aimait ça.

    « Je suis partante pour la plage, mon Hyu’ ! ô/ »

    Comme ça, elle verrait les mouettes. De plus, il faisait assez chaud pour un mois de mai. Zut, elle avait mis un t-shirt blanc en dessous de son pull vert pomme. Bah ! Elle n’aura qu’à faire attention à l’eau. Et puis, Hyuga ne la pousserait certainement pas dans la flotte. Sinon, bonjour le t-shirt moulant et transparent.

    « Tu m’emmènes ? »





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Avec le bal qui approche, les gages vont d'bon train [Pv Ema]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori exterieur :: Ville :: Odysseum :: Magasins-