AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yoko Irossu - A little purple devil [Terminée :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yoko Irossu
avatar
jokers

Féminin Age : 25
Messages : 7
Inscription le : 24/11/2012


Carte d'étudiant
Scolarité/Age:
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Yoko Irossu - A little purple devil [Terminée :D]   Lun 26 Nov - 21:35


le petit oiseau va sortir ~
feat - Nadeshiko Benibara / Shuffle

• NOM Dubois
• PRÉNOM(S) Marie
• AGE 17 ans
• CIVILITÉ Célibataire
• SCOLARITÉ 1ère année
• SEXUALITÉ Hétéro
• GROUPE The Jokers
• POUVOIR Contrôle météo
ma poire belle Hélène
« salade de fruits jolie jolie jolie ♪ »

Yoko n'est qu'une jeune adulte encore en train de grandir. Mais, quelle belle pétillante jeune femme elle fait ! C'est parti pour une analyse de la tête aux pieds, sans oublier bien entendu les vêtements et les chaussures !

Yoko a de très très longs cheveux. Ils sont bruns naturellement mais elle possède de nombreux reflets bleus et gris. Sa coiffure est très dégradée, avec une frange qui tombe légèrement sur son front. Ses cheveux sont lisses et très fins, ce qui lui demande beaucoup de préparation : n'oublions pas que cheveux fins = épis ! La jeune femme a une peau très pâle, comme la plupart des japonaises. Elle ne doit pas s'exposer trop longtemps au soleil au risque de devenir totalement rouge ! Ses yeux sont sombres, et pénétrants. Son regard est intense sans être agressif, ce n'est pas vraiment son genre. Pour la couleur, certains diraient marrons mais Yoko préfère noisette.Les traits de son visage sont très fins. Elle pose très souvent un fin trait d'eye-liner sur ses yeux pour les mettre en valeur. Le rouge à lèvres ? Pas vraiment sa tasse de thé. Yoko est plutôt grande pour une fille, elle mesure environ 1m75 et est extrêmement fine. Son corps est même un peu trop fin pour certains, à l'exception de sa poitrine. On peut dire qu'elle a un physique avantageux, mais elle joue rarement avec, ce n'est pas vraiment dans son intérêt. Ayant fait énormément de danse classique, Yoko a un port de tête qui lui donne parfois un air arrogant et prétentieux, chose qui est totalement fausse !
Yoko aime bien présenter et porter de belles tenues plutôt chic. Inspirée par la mode, elle porte très souvent des jupes et des tailleurs, mettant ainsi en valeur ses formes et sa nature de femme. Elle ne quitte jamais ses petits talons qui lui sont totalement indispensables. En ce qui concerne les bijoux, Yoko n'en porte que très rarement, en de grandes occasions. Ah et au fait, elle adore le violet : auriez-vous deviné ?
mylife.com
« ôtons nos masques le temps d'un instant »

Il serait difficile de faire vite pour décrire une jeune fille pouvant être aussi complexe. Comme toutes les filles, me direz-vous ! Mais non, Yoko n'est pas vraiment une personne comme tout le monde.

Pour commencer, c'est une passionnée de danse classique, depuis son plus jeune âge. Yoko est née sur des pointes, main sur la barre, cheveux noués en chignon. Au départ, cette activité fut une obligation de sa famille qui se transforma en une véritable passion. C'est également le cas du piano. Les doigts de Yoko sont maintenant très rapides, et l'instrument lui permet de se détendre, d'oublier les ennuis passagers de la vie. Pour généraliser, Yoko est une artiste qui à les pieds sur terre. Cartésienne ? Je pense que c'est au delà de ça ! Yoko ne croit absolument pas au surnaturel, du moins, n'y croyait pas. Pour elle, on ne peut croire que ce que l'on voit, il est quasiment impossible de la convaincre sans lui avoir prouver physiquement un argument. Oui, je vous l'accorde, ce comportement tourne très souvent vers l'entêtement. Yoko est une personne chaleureuse mais qui fait preuve d'une certaine timidité quand il s'agit d'aller vers les gens. C'est une personne très terre à terre, sur qui on peut réellement compter. Elle ne donne sa confiance que dans de rares occasions, mais quand c'est chose faite, on peut compter sur elle en toutes circonstances. Ses défauts ? Elle n'en a aucun. Mais bien sur que si ! Yoko est une séductrice, presque malgré elle. Elle a un besoin permanent de plaire, elle ne supporte pas l'idée d'être vue comme une jeune femme laide et peu attirante. Il ne s'agit pas d'orgueil mais bien de manque de confiance en soi. Le regard des autres est une vraie phobie chez la jeune femme. De plus, ce n'est pas une sentimentale, il lui est très difficile de se dévoiler à un homme. Après tout, elle ne leur fait pas réellement confiance, sans doute à cause de son histoire ! Le pouvoir de Yoko a réellement changé sa vie. Cela a totalement remis en cause sa vision du monde et des réalités. La jeune femme terre à terre a du réviser ses positions en acceptant l'inacceptable : le surnaturel existe bel et bien. Ses amis, pour la plupart, n'en ont rien sur. Pour ce qui est de sa famille, déjà très exigeante, il n'a fallu qu'une phrase pour que la jeune femme se retrouve à la porte, seule, sans attache.
PÈRE CASTOR ♪
  « il est temps d'arrêter le temps »

Quand la joie se trouvait là...juste au bout de ses doigts
20 Janvier – Tokyo – 8h00

« Yoko, lève toi ! Et dépêche toi ! Ne fais pas attendre ton père ! »

Yoko ouvrit lentement les yeux. Le moment tant attendu était arrivé. La jeune fille alors âgée de 16 ans posa ses pieds délicatement sur le tapis de sa chambre. Elle tourna plusieurs fois ses chevilles, fit craquer ses orteils. Elle était prête. Yoko prit son sac qu'elle avait préparé depuis des jours et se dirigea vers la salle à manger.
La maison des Irossu était absolument immense. La famille vivait dans un pavillon à un étage dans une banlieue très chic de Tokyo. Yoko n'est pas la seule enfant de la famille, elle a deux frères, un plus âgé et un beaucoup plus jeune. Haïro Irossu, 18 ans à l'époque, en dernière année d'études obligatoires, préparant son entrée à l'université de médecine. Et Shîn Irossu, tout juste 10 ans, élève et musicien brillant. Depuis toujours, la famille Irossu souhaite conserver sa renommée autant au niveau intellectuel qu'artistique. Les parents de Yoko étaient tous deux directeurs de grandes entreprises et pianistes renommés. Depuis l'âge de 4 ans, la jeune Yoko avait suivi un enseignement musical très complet faisant d'elle une très bonne pianiste. Et puis, il y a la danse. Depuis l'âge de 3 ans, Yoko fréquente les salles de danse classique trois à quatre fois par semaine. Le rythme imposé par sa famille est rude : bonnes notes, bonnes notes en musique, belles évaluations en danse.
Ce matin là, Yoko passait une audition pour entrer à l'opéra de Tokyo à la rentrée d'avril prochain. Rien ne pouvait être plus important pour elle. Depuis toujours, elle souhaitait devenir une grande étoile, digne de celles de l'opéra de Paris. Mais ce matin là...Yoko est fatiguée, anormalement fatiguée.
Son père l'attendait dans le salon. L'homme, froid et d'allure prétentieuse, tenait ses mains jointes derrière son dos. Il s'approcha de sa fille, toute émotion absente :
« Ne me déçois pas. »
Yoko baissa les yeux. Elle eut envie de hurler, mais à quoi bon ? Depuis toujours, le père travaillait, la mère s'occupait des enfants et tout le monde devait le crainte, c'était ainsi. Yoko aimait ses parents, elle était reconnaissante de tout ce qu'ils avaient fait pour elle, elle avait conscience de tous les sacrifices qu'ils avaient fait pour que leurs enfants soient heureux.
Yoko alla se préparer, se maquillant finement et ajustant son chignon à la perfection. Une fois prête, elle monta dans la voiture conduite par son père, qui démarra.

30 Mars – Tokyo – 1h00

« Vive Yoko, la plus belle de nos danseuses ! »

L'audition était passée. Yoko était reçue. La jeune fille faisait donc une soirée avec de bons amis afin de célébrer cette merveilleuse nouvelle. Tout se déroulait pour le mieux : danse, rires, garçons, cigarettes et j'en passe. Yoko n'aimait pas vraiment désobéir à ses parents, mais de temps en temps, cela n'était pas si terrible ! Elle avala lentement une gorgée de bière, dansant de plus en plus proche d'un garçon nommé Ren. Elle le connaissait depuis de nombreuses années et, depuis toujours, le trouvait très attirant. Ce soir là, Yoko et Ren eurent leur premier rapport.

Le début des heures sombres...ou bien des heures nouvelles ?
25 Juillet – Tokyo – 21h00


Yoko dansait depuis plusieurs mois dans le Tokyo ballet, vivant une vie presque parfaite, admirée par ses parents et aimée par Ren. Rien ne laissait présager le désastre qui allait suivre.
Tout se passa ce soir là, le 25 juillet. Yoko devait danser Le Lac des Cygnes, interprétant la reine des Cygnes. Ren était présent comme toujours dans sa loge, ses parents et ses frères se trouvaient dans la salle. Le ciel était parfaitement dégagé, les étoiles brillaient. Yoko ajusta une dernière fois ses pointes et entra sur scène. Elle dansa, comme toujours, avec grâce à précision. Le premier acte passa, laissant le public époustouflé. Quand Yoko retourna dans sa loge pour se changer, Ren n'était plus là. Elle le chercha et malheureusement le trouva...dans les bras d'une autre. Cela était à prévoir, me direz vous ! Les jeunes ne restent que très rarement ensemble, malgré ce qu'ils peuvent croire. Yoko était jeune et ne connaissait pas encore la peine provoquée par l'amour. Sous le choc, la jeune femme n'osa rien dire, elle baisa les yeux et parti se préparer pour le deuxième acte. Le théâtre dans lequel elle dansait avait un toit en verre, laissant apparaître le ciel.
Le rideau se leva, Yoko prit une profonde inspiration. Elle n'avait pas droit à l'erreur. Le deuxième acte du Lac des Cygnes est de loin le plus difficile à danser, il demande une extrême concentration. Yoko effectuait sa variation à la perfection, rien ne semblait pouvoir l'arrêter, ni même l'atteindre. Arriva alors le passage le plus délicat, le plus difficile. Yoko ne pensait à rien, mais cela ne dura pas. L'image de Ren réapparut dans son esprit. La jeune femme tenta de rester concentrée, en vain. Son pied se tordit, sa cheville lâcha, son genoux se plia. Quelques secondes après, Yoko chuta et se retrouva là, seule sur la scène. L'orchestre s'interrompit, un soupir de stupeur se fit entendre en provenance de la foule. Tout s'enchaîna dans la tête de Yoko : elle venait de perdre son petit ami, son premier rôle, sa cheville. Sa vie était brisée. Pendant plusieurs secondes, rien ne se passa. La jeune femme n'eut pas le force de se relever, elle ne pouvait détacher son regard du sol. La peine et la colère montèrent en elle, incontrôlables, dévastatrices. Le ciel commença à se troubler et une violente grêle s’abattit sur le théâtre. La foule se demanda pourquoi sans y prêter plus d'attention pour l'instant. Yoko s'effondra un peu plus, la foudre arriva. La foule commença à prendre peur, l'orage qui faisait rage à l'extérieur n'avait pas été annoncé et pourtant, il s'agissait d'une véritable tempête. La foudre s'abattit à plusieurs reprises sur le théâtre jusqu'à ce que le courant soit coupé. La salle fut évacuée, Yoko ne put pas bouger. Elle ne comprenait pas comment ni pourquoi, mais elle le savait, elle était responsable de cette tempête, et elle n'avait aucune idée de comment l'arrêter. Les parents de la jeune femme se trouvaient là, dans la salle. Ils n'étaient pas sortis, ne voulant pas laisser leur fille seule. Rien ni personne n'aurait jamais su que c'était elle, si Ren n'était pas arrivé.
Il se jeta sur la jeune fille, essaya de la prendre dans ses bras pour la faire sortir. Yoko leva alors son visage, un cri d'effroi retentit dans la salle. Ses yeux étaient totalement blancs, ainsi que ses lèvres. Elle ne ressemblait plus à une adolescente mais bien a une créature. Elle hurla, d'une voix inhumaine

« Ne me touche pas ! »

Quelques secondes plus tard, alors que la tempête était de plus en plus violente, elle perdit connaissance. Le temps changea alors instantanément, laissant place à nouveau aux étoiles scintillantes. Ren et les parents de Yoko comprirent immédiatement, ne pouvant tout de même pas expliquer comment c'était possible.
Yoko fut amenée aux urgences. Elle reprit connaissance sur son brancard en sortant du théâtre. Elle se retrouva alors face à l'horreur. Les arbres étaient tous tombés, ayant fait de nombreux blessés grave actuellement entre la vie et la mort. Le théâtre était noir, comme si il avait brûlé tant la foudre s'était acharnée sur lui. A bout de force, Yoko ne put crier. Une larme roula lentement le long de sa joue, sa vie était définitivement perdue.
Quand Yoko rentra de l'hôpital, ses parents ne la regardèrent même pas. Elle trouva un mot sur son bureau, accompagné de nombreuses valises : « Tu as vingt trois heures pour quitter la maison, ne reviens jamais ici, monstre. » Yoko, encore exténuée par ce qu'elle avait vécu la nuit précédente, ne fut pas surprise. Elle prit ses valises et quitta sa maison, les yeux ruisselants.

2 Février – Nord d'Honshu – 7h

Yoko se trouvait dans un taxi. Sa vie avait bien changé depuis près d'un an. Elle avait quitté sa maison, avait tout laissé derrière elle. Elle avait pris conscience de son pouvoir mais n'arrivait pas totalement à le contrôler. C'est son grand frère Haïro qui lui avait parlé d'Aomori. D'après une de ses lettres, il possédait le même pouvoir que sa sœur, mais n'avait pas le courage de quitter la maison. Yoko ne lui avait jamais répondu, elle avait simplement pris ses affaires et avait quitté la boite de streap-tease dans laquelle elle travaillait, non, dans laquelle elle était exploitée. Elle était devenu une femme, dure et sans illusions. Aomori était son seul espoir de redevenir normale et de retrouver la jeune femme qu'elle était. Yoko avait de l'espoir, beaucoup d'espoir. Son frère lui avait décrit très précisément le pensionnat et il faut dire qu'il lui donnait envie ! Redevenir étudiante ne lui pausait aucun problème, au contraire.
Le taxi s'arrêta. Une nouvelle vie commença.
SO AWESOME
  « je suis comme je suis, à prendre où à laisser »

Le pouvoir de Yoko ne semble pas si impressionnant dit comme ça : contrôle de la météo. Et alors ? Et alors, attention au manque de contrôle ! Yoko a déjà fait brûler un théâtre à cause de son pouvoir, depuis, elle tente tant bien que mal de le contrôler, sans trop de réussite. Les éléments sont difficile à contrôler, notamment le vent qui change en fonction des courants océaniques, ou serait-ce l'inverse ? Yoko ne connaît pas assez les éléments naturels pour prétendre les contrôler. Elle n'est pas réellement capable de modifier le temps volontairement. C'est une novice, elle arrive à faire apparaître des nuages pour cacher le soleil ou l'inverse. Seulement, cela ne reste que quelques minutes et elle n'y arrive pas à chaque fois ! Pour Yoko, ce pouvoir est pour l'instant une plaie, elle n'arrive pas à le contrôler. La seule chose qu'elle sait, c'est qu'il ne faut pas qu'elle ressente des émotions trop intenses au risque de devenir un réel danger pour les autres et pour elle même. La perte de contrôle est une chose qui arrive malheureusement fréquemment. Yoko est une jeune femme posée, qui s'énerve peu. Mais quand cela arrive, il vaut mieux ne pas se trouver sans son secteur. La colère provoque des tornades, des ouragans qui font déborder les océans, des orages, et la jeune femme est absolument incapable de les arrêter. Plutôt qu'apprendre à manier son pouvoir, la jeune femme essaye d'apprendre à se canaliser au maximum, par peur de provoquer une nouvelle catastrophe. Elle espère en entrant à Aomori pouvoir apprendre à contrôler son pouvoir pour s'en servir afin de se défendre. Quand on est suivie dans les rues, il est plus facile de se dissimuler si un épais brouillard apparaît subitement ;)
derrière l'écran se cache...
  « scintillante pixellisation »

• PRÉNOM ou PSEUDO Esther;)
• ME DÉCRIRE EN QUELQUES MOTS En quelques mots ? Hum...je dirais hyperactive, trop pressée, amusante mais fatigante xD
• PARRAINÉ ? Nan
• DOUBLE COMPTE ? Nan plus ^^'
• CODE ? Takeo est d'accord
• C'EST MON DERNIER MOT JEAN-PIERRE
Spoiler:
 


Dernière édition par Yoko Irossu le Sam 8 Déc - 15:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seiji Ryokai
avatar
prof de biologie

Féminin Age : 24
Messages : 44
Inscription le : 28/04/2012
Localisation : retourne toi ♥


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 24 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Yoko Irossu - A little purple devil [Terminée :D]   Mar 27 Nov - 11:02

Bienvenue a toi 0/
Je sais pas lire ta fiche tout de suite car j'ai un bug de police sur ce mac ce qui rend tout illisible , mais j'ai hâte de la lire une fois rentré.

a Bientôt sur le forum avec ta couleur et tout et tout
Revenir en haut Aller en bas
Yoko Irossu
avatar
jokers

Féminin Age : 25
Messages : 7
Inscription le : 24/11/2012


Carte d'étudiant
Scolarité/Age:
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Yoko Irossu - A little purple devil [Terminée :D]   Mar 27 Nov - 20:08

Thanks ^-^
(Et oui...le mac avec ses avantages et surtout ses inconvénients xD)
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 28
Messages : 443
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Yoko Irossu - A little purple devil [Terminée :D]   Mer 5 Déc - 9:43

Hello hello =D ! Désolé de l'attente... Bref, après lecture de ta fiche :

▬ Le code : OK
▬ Le feat : OK
▬ Le physique : Dans le fond, il est OK. Je suis juste un peu resté sur ma faim, surtout vu comment tu as étoffé le caractère derrière... enfin, c'est qu'un avis. Si tu te tens l'âme d'ajouter 2-3 trucs, te gêne pas !
▬ Le caractère : OK
▬ L'histoire : Sujet le plus tendancieux est chaud. Globalement ça joue. Je te demanderai juste quelques précisions sur le passage "clé". La foudre tombe et tue des gens. Certes. Elle brise le toit (sachant que le verre est plutôt une matière isolante, mais ça reste possible) ? Puis, les gens savent directement que c'est elle ? A cause des yeux ? Enfin.. développe un petit peu ce passage, surtout que c'est le plus important ! Merci d'avance.
▬ Le pouvoir : Dans l'ensemble OK. Juste que créer volontairement des ouragans est... beaucoup peut-être ? Surtout pour une première année. La pluie et l'orage sont de bonnes choses. Laisse les grosses catastrophes pour les pertes de maîtrise peut-être.

J'attend de tes nouvelles ♥
Revenir en haut Aller en bas
Yoko Irossu
avatar
jokers

Féminin Age : 25
Messages : 7
Inscription le : 24/11/2012


Carte d'étudiant
Scolarité/Age:
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Yoko Irossu - A little purple devil [Terminée :D]   Sam 8 Déc - 16:01

Hey ! Pas de soucis pour l'attente, je ne suis pas quelqu'un de pressé xD
• Alors pour le physique, c'est vrai qu'il était un peu bref, j'ai donc rajouté quelques lignes (mais c'est vrai que pour le physique...je suis rarement inspirée)
• L'histoire...alors oui en effet, le sujet a du être abordé en long en large et en travers mais je manquait d'inspiration ce soir là --' m'enfin bref, j'ai réécrit LE passage en le rendant plus réaliste en le modifiant légèrement (oui non le verre qui explose c'était un peu too much ^-^)
• Pour le pouvoir aussi j'ai remanié. En tant que première année, je ne lui ai donné la capacité que de faire apparaître ou disparaître quelques nuages pendant quelques secondes. Et oui j'ai gardé les grandes catastrophes pour la perte de contrôle, ça paraît bien plus cohérent !

Voilà voilà, les modifications ont été faites ;)
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 28
Messages : 443
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Yoko Irossu - A little purple devil [Terminée :D]   Mar 11 Déc - 12:15

Que dire ? Ah oui, que je te pré-valide évidemment ! En attendant qu'un admin te donne ta jolie couleur ainsi que tes droits je t'invite à :

Citation :




Amuse toi bien sur Aomori ♥
Revenir en haut Aller en bas
Yoko Irossu
avatar
jokers

Féminin Age : 25
Messages : 7
Inscription le : 24/11/2012


Carte d'étudiant
Scolarité/Age:
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Yoko Irossu - A little purple devil [Terminée :D]   Ven 14 Déc - 22:54

Merci beaucoup !
Je fais ça au plus vite :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Yoko Irossu - A little purple devil [Terminée :D]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yoko Irossu - A little purple devil [Terminée :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: pensionnat aomori - intro :: Présentations :: • Fiches Validées-