AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Please, l'infiltration, c'est dans James Bond ! [PV Neiji ♪]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meredy Tess

heart

Féminin Age : 19
Messages : 49
Inscription le : 22/09/2012
Localisation : A côté de Midnight, peut-être :3


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 17 ans - Deuxième année
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Please, l'infiltration, c'est dans James Bond ! [PV Neiji ♪]   Sam 20 Oct - 11:55




C'est mignon, la lune...
Etrange astre, visité plus de trois fois, petit globe sans grande importance, et pourtant, ceci est la raison de tant de questions, de tant d'expériences...
La prochaine fois, si je veux faire un buzz, je ferais pareil. Si un gros truc rond et gris peut suffire à attirer tant de gens à travers les siècles, alors les cendres d'une cigarette avec de la colle... Je tiens un truc.
Cette lune donc je parle depuis quelques minutes, est l'objet de mon attention, depuis le couvre-feu. Je m'ennuyais à en mourir. Je ne trouvais pas le sommeil. Pas que j'entendais trop de bruits, pas que les colocataires ronflaient, mais c'était l'intrigue qui me bloquais le chemin entre le sommeil et moi. L'intrigue qu'il se passera quelque chose, cette semaine, un jour, dans une heure, maintnenant. Je ne sais pas quand. Mais quelque chose.
Je suis accoudée à la fenêtre grande ouverte. Un léger courant d'air s'en échappe, qui me provoque quelques frissons, et quelques insultes de la part de mes colocatrices. Je laisse un bras s'échapper dans le vide, tenant un paquet de Mikado. Je m'amuse à le pencher le plus possible, à sa limite, pour voir jusqu'où ces bâtonnets de chocolat peuvent aller pour ne pas tomber. Je n'en n'ai perdu que trois. Tombés, dans le buisson qui stationne sous ma fenêtre. Petit squatteur. Il berce ses feuilles au gré du vent. Mais bon. C'est dommaege qu'il soit seulement au pied du bâtiment, je dois me dévisser le cou pour ne serais-ce que l'apperçevoir.
J'aurais bien fais quelque chose d'un peu con. Un truc très simplet, mais utile. Genre... Hier, j'ai mangé mon dernier KitKat. Mon paquet de bonbon va faire râler les colocatrices. Je peux pas aller sur le net, il n'y a plus de réseau à cette heure-ci. Le téléphone est innacessible, et puis je ne sais pas le mettre en vibreur. Ce connard de portable qui a des options avec les mots du siècle d'Arthur.
J'entends la pluie qui arrive. Les nuages se déplacent, ils se croisent, l'eau tombe et s'éparpille le sol. De l'eau... Je n'ai pas pris de douche aujourd'hui. La flemme et les cours m'ont tout simplement empêché un tel plaisir. Bon, bah je sais quoi faire, maintenant. Let's go.

* * * * *

L'eau tombe précipitamment sur ma tête. Je sens sa chaleur se répendre, et glisser sur mon corps dénudé. Franchement, c'était une trop bonne idée de prendre une douche à cette heure-ci. Il y a personne pour vous regarder des petits regards, personne pour se moquer si vous avez le moindre défaut. Personne. Je risquais juste de me faire prendre en sortant de la douche, mais c'était le cadet de mes soucis. Je m'assois sur mes genoux, en rêvassant, laissant l'eau s'écouler sur mes cheveux, d'une longueur exeptionnelle, maintenant détachés. Je me rends compte qu'il faudrait vraiment que je les coupe. Si je ne fesais pas de chignons, je pourrais presque marcher dessus. Je rêvasse, tout en me savonnant sans me presser de shampooing, à la senteur de pêche. J'aime bien la pêche, surtout en yaourt. Je suis un peu con.

* * * * *

Le robinet fermé, je me glisse dans ma serviette blanche. Je compte m'assoir sur le premier chauffage venu, en attendant que je sèche. Mais la chaleur des douches m'asphyxie à moitié. Je pense avoir un peu abuser de l'eau chaude. Ma peau est très rouge. Mais tant pis, il n'y a pas grand monde qui devrait venir se promener dans les couloirs, à cette heure-ci.
J'ouvre la porte, laissant mes habits à l'intérieur de la pèce. Pas de risques de vol. Je sens le froid du Pensionnat parcourir les membres à l'air. C'est froid. Mais ChauffageMan à la rescousse. Juste contre un mur, pas bien loin des douches, un objet blanc, rectangulaire et chaud est posé, attendant les premières fesses de la soirée. Parfait, c'est ce qu'il me faut.
J'y resterais jusqu'à que j'entendrais les premiers bruits. Ou quand j'en aurais marre. Dans les deux cas, ça va être long. Mes colocataires auront le temps de s'endormir pour oublier que j'ai laissé la fenêtre ouverte, et donc je ne me prendrais pas de mandale en revenant. J'espère simplement que le chauffage ne se décrochera pas. Je ne pèse pas bien lourd, mais vu que je ne fais aucun effort alléger le poids, ça me fait un peu peur. Je balance mes jambes pour m'occuper un peu, avant de retourner dans mes rêvasseries.

Et si quelqu'un me trouvait, ici, nue, avec seul une serviette comme habit ?



Je peux les entendre...
Votre anxiété, votre affliction, votre désespoir...


Revenir en haut Aller en bas
Neji Saimin
avatar
spirit

Masculin Age : 23
Messages : 23
Inscription le : 10/10/2012
Localisation : Bah là, ici, hééé tu me vois pas ?


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 17 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Please, l'infiltration, c'est dans James Bond ! [PV Neiji ♪]   Mer 24 Oct - 16:24

Cela faisait maintenant trois jours que Neji était à Aomori. Trois jours pendants lesquelles le nouvel étudiant s'était amusé à visiter les lieux, profitant même par la même occasion de faire la rencontre d'un certain Shu. M'enfin bref. Dès demain, le jeune homme savait que sa vie d'étudiant allait commencer. En effet, vu sa situation, le Directeur avait été assez clément pour lui offrir trois jours sans cours. Trois jours sensés lui permettre de prendre ses marques. En avait-il vraiment profiter pour ça ? Qui sait. C'était peut-être finalement ça qui le stressait se soir ? Ou c'était peut-être simplement ces insomnies qui l'empêchaient de tomber ? Peu importe finalement, car dans les deux cas, la situation était la même : Neji ne dormait pas.

Le jeune homme s'amusait alors à regarder à gauche, à droite, étant couché dans son petit lit. Bien évidemment, il ne voyait pas grand chose étant donné que la pièce était plongé dans le noir. Que faisaient ses colocataires ? Bah ils dormaient eux. Et même si Neji était étrange dans son genre, il n'allait pas se permettre d'en réveiller un, de peur que l'un d'eux ne soit furieux. Il se contenta alors de fredonner des petits airs sans réels buts. Il s'amusait alors à regarder les lueurs de la lune s'immiscer dans la chambre. Trouvant alors de la place entre les palets des stores pour illuminer le sol de cette chambre plongé dans le silence et l'obscurité. A la longue, cela devenait alors ennuyant. Oui, vraiment ennuyant.

Après peut-être une heure, Neji décida alors de décoller de sa chambre et se leva pour sortir. Plongé dans le noir, il ne prit pas le temps de s'habiller et se contenta de garder son caleçon long noir et blanc. A vrai dire, il ne pensait absolument pas au regard des autres... alors qu'importe franchement. Il sortit alors en douce et fit bien attention de ne pas faire de bruit. S'il ne devait déjà pas réveiller ses colocataires, il devait désormais ne pas se faire voir tout court car le couvre-feu avait sonné depuis un moment. M'enfin. Le jeune homme s'était alors élancé dans les couloirs, sans réels buts encore une fois. Il avançait d'un pas assez rapide et ne faisait aucun bruit. On avait quasiment l'impression de le voir flotter sur la tapisserie des couloirs comme le ferait un fantôme... allant à gauche, à droite, en avant, en arrière... bref, n'importe où.

Son chemin l'amena alors au croisement des douches. Sur le coup, il n'allait pas s'arrêta mais il sentit quelques choses qui le fit se stopper net. Un odeur. Oui, une odeur de pêche. Il tourna alors la tête, curieusement, et vit une jeune fille avec de long cheveux poser un peu plus loin. Elle semblait être sur un radiateur et, au vue des cheveux dégoulinant encore, devait sortir de la douche. Etait-elle nue sous cette unique serviette blanche ? Hm, peu importe. Neji avait trouvé quelqu'un et ce quelqu'un avait attiré toute son attention. Il s'approcha alors d'elle, d'un pas un peu plus lent mais toujours aussi sûr. Sans gêne, il s'arrêta alors devant elle, à un mètre même pas. Elle avait beau être nue sous cette serviette, cela ne dérangeait absolument pas le jeune homme qui lui était vêtu uniquement de son caleçon. Il n'avait pas honte de montrer son torse, ni ses jambes... Finalement, il n'y avait pas grand chose à montrer non-plus. Sa peau était pâle et son corps bien frêle.

Une fois devant l'inconnue, il la fixa alors du regard un court instant, puis, machinalement se baissa pour se recroqueviller sur lui-même. Pour peu, on aurait pu le prendre pour un pervers essayant de regarder sous la serviette mais ce n'était pas le cas... Il se mettait juste à l'aise, à sa façon. Il se mit alors ensuite à mordiller son pouce droit avant de poser son regard dans celui de la jeune fille. Il resta encore silencieux une bonne dizaine de secondes. Ce dû paraître long pour elle. Puis, sans la quitter du regard...

- Tu es toutes nue dis ?!

Le ton fut innocent, enfantin... qu'allait-elle répondre ?



Présentation - Liens
En cas de questions, remarques... préférez la boite de Takeo, merci !
______________________________________________

Merci Charlotte pour l'habillage ♥️
Revenir en haut Aller en bas
 

Please, l'infiltration, c'est dans James Bond ! [PV Neiji ♪]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Deuxième étage :: Douches et toilettes-