AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LOST. [PV Akira Shimizu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Risa Hikari
avatar
garden

Féminin Age : 19
Messages : 15
Inscription le : 02/09/2012
Localisation : Nowhere.



MessageSujet: LOST. [PV Akira Shimizu]   Ven 19 Oct - 19:20

Je suis partis presque sans prévenir de chez moi, mes parents savaient que j'allais intégrer Aomori mais avaient "oublié" quand. Je leur avais juste laissé un post-it sur le frigo, sur lequel j'avais écrit : Ne m'attendez pas pour manger ce soir, et allez vous faire foutre. PS : Je t'aime Chiaki ♥ " . J'ai prit le bus tôt le matin pour la gare, après que je me sois retournée juste une dernière fois devant ma maison, pour ma petite soeur...
Arrivée à destination, je suis sortie de la gare et...

" Et bordel, j'me suis encore pommée ... " marmonnais-je.

Je ne savais absolument pas où j'allais depuis que j'étais arrivée dans cette ville, j'avais beau demander mon chemin je finissais quand même par me perdre... Cette ville était un vrai labyrinthe. Pourquoi je n'avais pas pris de taxis hein ? Bah, j'avais pas un rond. Le wagon restaurant du train avait eu raison de moi..
Bref, je tournais au hasard et débouchais dans une rue résidentielle, une nouvelle fois. Il n'y avait donc que ça ici ?! Des rues avec des maisons qui se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, alignées les unes à côté des autres avec pour seule différence le numéro qu'elles affichaient sur leurs portes. Qu'elle connerie de vie bien rangée ... Une fois arrivée au bout, non sans avoir accéléré le pas, j'arrivais dans la rue commerciale.

Je demandais une fois de plus mon chemin, et pris la direction indiquée en essayant de m'allumer une cigarette, apparemment mon briquet avait rendu l'âme. "Prenez la première à droite puis allez au bout de l'allée, vous n'êtes pas loin ", c'est ce qu'on m'avait dit. La première à droite ... Qu'elle première à droite ? La rue était pleine de magasins en bordure, il y avait bien des ruelles mais en jetant un rapide coup d'oeil on pouvait comprendre que ce n'était que des impasses. Les gens se foutaient de moi ou quoi ?! Je commençais à être vraiment en rogne, et ce foutu briquet que marchait pas ! Bon, il fallait gérer ses priorités : LA CLOPE. J'ai repéré un jeune homme plutôt bien bâtit et je suis allée lui demander :

- Excuse moi, tu n'aurais pas du feu ?


Dernière édition par Risa Hikari le Mer 24 Oct - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akira Shimizu
avatar
garden

Masculin Age : 21
Messages : 428
Inscription le : 14/06/2012
Localisation : Bordeaux


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3ème année / 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: LOST. [PV Akira Shimizu]   Sam 20 Oct - 12:50

Il y a un proverbe qui dit que c'est quand on a touché le fond qu'on est libres de faire tout ce qu'on veut, et je suis d'accord avec. Lorsqu'on est encore adolescent, mais qu'on se pavane dans la ville avec une clope dans la main et les habits tâchés de sang, en général, c'est qu'on ne vit pas dans le luxe. Revenons un peu en arrière, quand je ne faisais que sortir du pensionnat et entrais dans la ville. Les mains dans les poches, j'avais marché durant quelques minutes avant de sortir mon paquet de clopes : ça avait été la plus grande erreur que j'avais faite.
En fumant une clope, je n'avais pas tardé à basculer du côté obscur de la force puisqu'il était loin de s'agir de la première que je prenais aujourd'hui. Dans un état plus ou moins potable, j'avais fini par croiser un groupe de personnes, qui m'en avaient demandé une, et bien évidemment, j'avais refusé. De ce fait, tout avait fini par tourner en bagarre : ayant abandonné l'idée de me demander une cigarette, ils avaient voulu me la prendre de force, mais je ne comptais pas les laisser faire comme ça. J'avais beau être actuellement en état de sous-intelligence et de brouillage cérébral extrême, je n'en étais pas moins aussi violent qu'à l'accoutumée, et je n'allais pas retenir mes coups.

Ce fut malheureusement un désastre. Si j'étais parvenu à me défaire de leur piège et à repartir, ce n'était pas sans quelques blessures : j'avais pris plusieurs coups, du sang ornait mon t-shirt et mon visage - que je n'avais pas tardé à nettoyer d'un mouchoir. Comme me battre me défoulait, dans un sens, je n'étais pas mécontent d'un tel tournant dans cette journée ; le seul mauvais point étant pour moi la perte de cette cigarette qui n'avait pas été gratuite. Ainsi, j'avais tenté de laver mes habits de façon brève, bien que ce n'était pas facile avec les traces que cette bagarre avait laissé. Pourquoi fallait-il que je trouve les embrouilles les jours où je tentais de rester tranquille ?
Un soupir sortit d'entre mes lèvres, alors que je sortais à nouveau mon paquet de cigarettes. J'avais envie de rester tranquille, mais une voix m'extirpa de mes pensées : une jeune fille qui me réclamait du feu, autrement dit, un briquet avec lequel elle pourrait s'allumer une clope. Je coinçais une cigarette entre mes lèvres et rangeais mon paquet, l'allumant rapidement avec le briquet que je ne tardais pas à lui lancer une fois cela fait. J'avais eu assez d'embrouilles pour la journée, et je savais que je devais me méfier de n'importe qui.

« Tiens, et m'le vole pas. » dis-je d'une voix méfiante.




« Vadorrissement parlant. »
Revenir en haut Aller en bas
Risa Hikari
avatar
garden

Féminin Age : 19
Messages : 15
Inscription le : 02/09/2012
Localisation : Nowhere.



MessageSujet: Re: LOST. [PV Akira Shimizu]   Mer 24 Oct - 13:07

Une fois qu'il s'eut allumé la sienne, il me lança le briquet et me dit d'un ton méfiant de ne pas lui voler. Pour qui me prenait-il ? Et puis, j'étais à cran. Tellement que je ne remarqua son état qu'une fois m'être allumé ma cigarette et en avoir pris une première bouffée. Je le toisa. Ses vêtements étaient déchirés par endroit et parsemés de tâches de sang, un énorme hématome commençait à se former sur sa pommette droite et ses mains portaient différentes blessures.

Je n'avais pas un doute : il s'était battu récemment, et à en juger par sa condition il s'était prit une sacrée branlée. Je me rapprocha alors de lui pour qu'il évite de faire souffrir ses membres en tendant le bras, et déposa le briquet dans sa main libre. Au lieu de partir et de retourner s'occuper de mes affaires en oubliant cette personne pour le reste de ma vie, comme aurait fait quelqu'un de normal, je restai quelque secondes à coté de lui avant de le questionner :

- Qu'est ce qui t'est arrivé au juste ?


Je savais parfaitement ce que c'était que de se faire bastonner : sentiment désagréable d'être bon à rien, avoir envie de hurler et de frapper encore plus fort... Mais le visage impassible de ce jeune homme ne montrait rien de tout ça, étrangement. Quoi qu'il en était, s'il était blessé il ne devait pas rester comme ça. Je réfléchis au différents moyens de le faire bouger. Le sermonner n'était pas la bonne solution, et la méthode forte risquait d’envenimer encore plus les choses.

Il finit sa cigarette et jeta le mégot au sol, quelque instant après, je fis de même. Il avait l'air d'avoir envie de partir. Je le fixa intensément, j’espérais que mon regard oppressant l’incite à rester sur place. Je ne savais absolument pas comment m'y prendre, j'étais pas douée pour cela. Mais il fallait que je me lance, parce qu'il était susceptible d'être blessé plus gravement qu'il n'en avait l'air. Je décida d'improviser :

- Je t'ai posé une question tout à l'heure... T'es dans un sale état mon gars, je sais pas ce qui t'es arrivé mais si tu es blessé tu devrais aller à l'hosto au lieu de t'en griller une ...


Et voilà, je lui avais fait la morale. Mais quelle gourde ! J'étais pas sa mère, j'avais pas le droit de lui dire ce qu'il devait faire ou pas ! J'hésita un instant en le dévisageant. Je m'étais mise dans une situation à laquelle j'avais déjà été confrontée, à la différence près que c'était moi à sa place...
Revenir en haut Aller en bas
Akira Shimizu
avatar
garden

Masculin Age : 21
Messages : 428
Inscription le : 14/06/2012
Localisation : Bordeaux


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3ème année / 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: «  »   Ven 2 Nov - 11:03

Qu'est-ce qu'il était agréable de fumer une clope, surtout après s'être battu pour. Être capable de se détendre, de rester au calme, grillant tranquillement une cigarette, sans devoir faire autre chose. Même si j'avais été abordée par une fille qui, bien que semblant amicale, semblait l'être beaucoup trop, je pensais pouvoir passer du temps en paix. Toutefois, il est bien connu que lorsqu'on désire quelque chose, il faut s'attendre à recevoir le contraire : si je m'attendais à me retrouver enfin tranquille lorsqu'elle me rendit mon briquet, c'était tout le contraire. Elle s'arrêta près de moi, et se mit à me poser une question, comme si elle était ma soeur, ou une fille que je voyais tous les jours et considérait comme ce qui pourrait se rapprocher du statut d'amie.
Attends, mais c'était quoi le délire, là ? M'aborder, me demander un truc, et me taper la discussion comme si j'étais un vieil ami d'enfance ? Soit elle s'enflammait un peu trop, soit la drogue me tournait la tête au point d'en bouleverser mes propres normes d'éthiques. Toujours est-il qu'actuellement, s'il y a bien quelque chose que j'aurai voulu faire, c'est la dégager pour être enfin tranquille.

De ce fait, je me contentais de finir ma clope, la jetant ensuite au sol, et l'écrasant aussitôt pour en éteindre l'extrémité. Dans un état plus ou moins défoncé, le regard vide dirigé devant moi, je m'apprêtais à continuer ma route quand elle me posa une nouvelle question. Néanmoins, la demoiselle m'aborda à nouveau, ce qui ne manqua pas de piquer ma colère. Elle m'avait posé une question, et alors ? Comme si ça la regardait de savoir ce que j'avais foutu avant de la croiser dans cette rue de merde ? Elle avait envie que je lui apprenne la vie, ou quoi ? C'était mon problème, de choisir de péter la gueule à un groupe de mecs plutôt que sacrifier une clope pour l'un d'eux. C'était mon problème, de préférer conserver mes cigarettes plutôt qu'une bonne santé, et croyez bien que je n'allais pas regretter ce choix.
J'écoutais ses paroles sans grand intérêt, n'étant pas vraiment emballé par l'idée d'écouter les conseils d'une fille pareille. Tout ce qu'elle avait fait, sans compter l'emprunt de mon briquet, c'était m'inspirer la superbe envie de lui en mettre une dans la figure. Comme ça au moins, c'était certain, j'étais vraiment défoncé. Mais même si c'était le cas, ça ne m'empêchait pas d'acquiescer cette envie soudaine que j'avais de péter la gueule à cette fille qui se croyait en position pour me donner des conseils.

« T'as eu ton feu, tu peux dégager maintenant. »




« Vadorrissement parlant. »
Revenir en haut Aller en bas
Risa Hikari
avatar
garden

Féminin Age : 19
Messages : 15
Inscription le : 02/09/2012
Localisation : Nowhere.



MessageSujet: Re: LOST. [PV Akira Shimizu]   Sam 17 Nov - 13:46

J'avais commis un énorme erreur, j'aurais peut être mieux fait de fermer ma grande gueule pour une fois et de passer mon chemin. Il s'était braqué et m'avais balancé que je pouvais dégager, en sous entendant bien sur que je devais le faire sur le champs sous peine de représailles. Il avait l'air très énervé, comme s'il avait envie de me frapper. C'était le genre de mec à régler ses problèmes à la force de ses poings, comme je l'étais il y a peu de temps. En attendant je ne devais surtout détourner mes yeux des siens, c'était un signe de soumission, et je n'en avais pas finit avec ce gosse.

Je ne pouvais plus le raisonner avec des mots vu la situation dans laquelle nous étions, et son attitude ne m'aidais en rien mais j'avais une idée. Je fis une introduction de mec actes par ceci :

- Tu te demandes sûrement pourquoi je m'acharne n'est pas ? C'est vrai, tu n'as besoin de personne dans survivre dans ta chienne de vie hein ?
Là, j'allais vraiment m'en prendre une, mais avant qu'il n'agisse, je souleva mon t-shirt en lui montrant une de mes cicatrices les plus profondes se situant sur ma hanche droite, obtenue à la suite d'une baston où je fus surprise par une arme blanche. Lui coupant la parole, je renchéris sur un ton que je me força de faire le plus calme qui soit :

- T'es tourmenté pas vrai ? Je connais rien sur toi mais je pense commencer à te cerner... Tu vois ça ? C'est en me mettant dans une position telle que la tienne que je me suis faite avoir. J'aime pas faire la morale aux gens, bon je sais que c'est pas l'image que je te donne mais c'est la stricte vérité, mais il faudrait vraiment que tu ailles soigner tes plaies..


Je m'approchais en gardant encore un contact visuel, je prie son bras dans le mien pour l'inciter à marcher, tout en espérant que l'envie qu'il avait de me bastonner ne prenne pas le dessus, et dans son état ce serait à ses risques et périls sachant que je ne laisserai pas faire non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Akira Shimizu
avatar
garden

Masculin Age : 21
Messages : 428
Inscription le : 14/06/2012
Localisation : Bordeaux


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3ème année / 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: LOST. [PV Akira Shimizu]   Jeu 29 Nov - 18:35

Que vois-je ? Des formes de toutes les couleurs, une fontaine de billets, un éléphant rose qui me court après, des kangourous qui sautent de toit en toit, des pingouins glisser sur le ventre le long du trottoir. Tout, sauf ce qu'il faudrait que je vois, en réalité. J'entends toute sorte de choses, sauf ce qu'il faudrait que j'entende. Parce que, quand on prend trop de drogue, ça tue. Pas la drogue, vous.
Alors finalement, un peu out, j'écoute les paroles de la fille sans vraiment les imprimer, peu intéressé. Mon cerveau me dit d'agir, que ses paroles ne sont pas ce qu'elles devraient être, mais mon corps ne m'écoute pas. Mon esprit ne suit pas le rythme imposé, et je reste là à attendre. À attendre qu'un truc se passe, jusqu'à ce qu'elle commence un strip-tease.
Et ça parle, et ça parle... ça parle encore, sûrement pour dire des trucs inutiles. Et ça parle toujours, sans doute pour justifier ses actes. Sans doute parce qu'elle a capté que j'avais pas envie de faire quoi que ce soit, râteau monumental dans ta gueule, ou bien, je ferai mieux de m'acheter un nouveau cerveau en bon état. Et je ne sais quelle solution choisir.

« Bref, ta gueule. »

Au moins, ça c'est fait. Seulement, comme elle n'a pas l'air de lâcher l'affaire, elle s'accroche à mon bras pour essayer de faire je ne sais quoi, une chose que je n'ai de toute façon pas envie de savoir. Alors, réflexe d'auto-défense, je me dégage et tends ma jambe devant les siennes avant de frapper son dos : déséquilibrée, elle n'a d'autre chose que de tomber sur ma jambe pour s'étaler. Sauf si bien sûr, elle se montre capable d'esquiver ça, ce qui serait loin de me décevoir. Rencontrer une personne intéressante est rare, même si esquiver un gars à moitié défoncé n'est pas une tâche des plus dures.
Alors, ne tenant pas compte des conséquences de mon acte, je me contente de reculer pour m'adosser à un mur. Croisant les bras, je ferme les yeux pour réfléchir sereinement. En l'heure actuelle, je n'ai même pas pensé à une éventuelle riposte de sa part, et je n'en ai que faire. Incapable de calculer 2 + 2 dans cet état actuel, ne me demandez même pas de chercher à réfléchir pour une éventuelle baston. Me pousser reviendrait à m'envoyer contre le sol, une petite tape et je serai par terre. Elle est belle, la santé des ados.

Une santé dont je n'avais que faire. Je regardais une dernière fois la fille en face de moi, lui adressais un fuck, et m'éloignais rapidement. En marchant d'une allure rapide, poussant mon corps meurtri et submergé par l'effet de la drogue à se déplacer loin. Loin, toujours plus loin pour ne plus la revoir, pour ne plus revoir cette société d'égoïstes et d'hypocrites. Partir, juste ça.




« Vadorrissement parlant. »
Revenir en haut Aller en bas
Risa Hikari
avatar
garden

Féminin Age : 19
Messages : 15
Inscription le : 02/09/2012
Localisation : Nowhere.



MessageSujet: Re: LOST. [PV Akira Shimizu]   Jeu 13 Déc - 18:13

Son coup ne portait pas, je sentais qu'il n'y avait pas mit beaucoup de force, ou peut être était ce le fait de frapper une fille. Je me rattrapais sur mes mains, je me relevais, et voici le jeune inconnu s'enfuyant comme une petite fille. Moi, j'avais juste voulu l'aider, qu'il ne reste pas dans l'état dans lequel je l'avais trouvé, mais c'était apparemment peine perdue. Ce gosse était perdu, fonçant droit dans le mur. Je n'allais pas lui courir après pour le forcer à me suivre, je n'allais pas m'engager dans un combat pour quelqu'un qui n'en valait pas la peine.

J'essayais de me calmer, pour ne pas laisser mon pouvoir déborder. J'étais énervée de pas avoir pu l'aider, mais il refusait mon aide. J'étais le même genre de personne, il y a deux ans. Si ça se trouve il se rendrait compte de ses erreurs et se remettrait de lui même dans le droit chemin, mais vu la façon dont il était partit, je ne parierai pas sur lui. Je me demandais ce que je serais devenue si je n'avais pas décidé de mettre fin à toute mes conneries, je serais peut être morte, qui sait.

Je repris mes bagages, regardant autour de moi, j'étais dans le même pétrin que quelque minutes auparavant. Je ne savais absolument pas où je devais aller pour me rendre au pensionnat. Si ça se trouve, l'autre gamin le savait. Si j'y arrivais avant la tombée de la nuit, ça serrait mieux. Je demandais ma route pour la énième fois à un passant, celui ci, de bonne foie, m'accompagna jusque devant les grilles du pensionnat. J'y étais enfin arrivé, je poussa la grille et pris ma première bouffée d'air de Aomori. C'était bon.

// Hrp : On y met fin ?//
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: LOST. [PV Akira Shimizu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

LOST. [PV Akira Shimizu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori exterieur :: Ville :: Les Rues-