AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miyoshi Kimura
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 220
Inscription le : 15/08/2012
Localisation : Dans le lit de Bakura.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Première année ; Dix-sept ans.
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   Lun 15 Oct - 18:54



Kyohei & Miyoshi


La pluie. La pluie. La pluie. Cela faisait quelques jours qu’elle remplissait le quotidien de Miyoshi, sans jamais cesser. Nuit et jour, elle tombait, au grand désarroi de la belle. Cependant… Cet après-midi était différent. Le soleil n’était pas présent, certes, mais au moins, les gouttes ne tambourinaient plus sur la vitre de sa chambre.

Chose qui avait réussi à la faire enfin esquisser un sourire. Rester coincée entre quatre murs n’était pas vraiment son passe-temps favori, et… Si elle avait la possibilité de s’aérer un peu l’esprit, elle prenait sa chance avec grand plaisir. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais, sa chambre était vide, pas une fille à l’horizon. Tant mieux, en vérité… Et, en regardant l’heure qu’affichait son téléphone, elle comprit bien vite la raison. 15h37. Est-ce que la décolorée avait dormi toute la journée ? C’était fort possible. Miyoshi avait passé la soirée dehors, et n’était rentrée que tôt dans la matinée, alors… Pourquoi pas.

Une petite demi-heure avait suffi pour qu’elle fasse un rapide tour sous la douche, et qu’elle se prépare. Même si le temps ne s’y prêtait pas vraiment, elle avait enfilé sa jupe. Tout en prenant soin de l’agrémenter de longues chaussettes noires, de bottes à lacets, et d’une chemise blanche. Sa cravate rouge, elle aussi, terminait le tableau avec une touche de rébellion. Être dans un Pensionnat avec des règles strictes ne lui empêchait pas de faire sa vie, et de voguer au gré de ses envies. L’éducation n’avait jamais été son fort, alors, ça n’allait pas commencer aujourd’hui. Et puis après tout, elle ne faisait rien de mal.

Préparation terminée, elle avait glissé son paquet de cigarettes dans la poche de sa veste, et son téléphone dans l’autre. Il ne servirait certainement pas, mais, ne savait-on jamais.

Sans réel but précis, elle s’était baladée nonchalamment dans les couloirs, ne portant aucune attention aux pensionnaires qui s’y trouvaient. De toute manière, elle ne connaissait personne ici, sauf deux garçons. Et, ni l’un ni l’autre ne se trouvait dans les parages. Alors, il n’y avait pas d’intérêt à ce qu’elle reste ici, et se contenta donc de continuer sa marche vers nulle part. Finalement, être dans sa chambre n’était pas plus mal… L’ennuie commençait à la gagner peu à peu, et, si elle ne trouvait rien à faire, Miyoshi allait rapidement faire demi-tour pour retourner s’allonger. C’était une mauvaise idée, certes, mais… Pour l’instant, elle n’avait pas d’autre choix.

Cependant, elle ne voulait pas avoir fait tout ce chemin pour rien. De ce fait, elle s’était dirigée vers la sortie extérieure, pour fumer une cigarette. D’un geste habile, elle l’avait glissé entre ses lèvres, avant d’approcher un briquet rouge vif. Sa flamme s’éleva sur un centimètre, tandis qu’elle faisait rougir le bout du rouleau qu’elle tenait dans sa bouche. Expirant lentement la fumée, Miyoshi soupira de plaisir. Au moins une chose qui lui faisait du bien, un petit moment à elle, dont elle pouvait profiter en pleine tranquillité, sans être dérangée…

Malgré tout, une cigarette n’était pas éternelle, et quelques minutes avaient suffi avant qu’elle ne se consume entièrement… Levant alors les yeux au ciel, la décolorée découvrit un lieu qu’elle n’avait pas encore visité… Plus haut, se trouvait le toit. Le toit et sa vue panoramique sur le Pensionnat et ses environs. Le toit et sa solitude enchanteresse. Le toit et…

Elle, d’ici quelques instants. Retournant en trombe dans les couloirs, elle chercha une porte, capable de l’emmener plus près des cieux. Et par chance, ce ne fut pas bien long… Tirant alors la poignée, elle monta deux à deux les marches de l’escalier pour arriver au plus vite en haut. Où elle pourrait être seule, enfin…

Ou… Presque. Recroquevillé sur lui-même, un élève avait eu l’air de dormir sur le bitume. Sol pourtant trop peu confortable… S’approchant doucement, la jeune fille le contourna pour le détailler rapidement. Un visage enfantin, des cheveux roux, chatoyants… Quelques cicatrices par-ci, par-là. Et, une expression sereine. Ses rêves avaient l’air d’être assez doux… Reculant alors près du bord, elle s’était assise assez bruyamment, pour le réveiller. Entrer dans ses rêves était une mauvaise idée…

Au fond, elle n’était pas méchante, et s’il s’y sentait bien, elle préférait ne pas le déranger…


There are something you can't see or feel, Baby.


PrésentationLiensPortable


Dernière édition par Miyoshi Kimura le Dim 4 Nov - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyohei Ishii
avatar
heart

Masculin Age : 19
Messages : 741
Inscription le : 30/09/2012
Localisation : Compte jusqu'à 100 et regarde dans ton placard ^^


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1re année / 14 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   Lun 15 Oct - 20:44

Le jeune homme s'était enfin décidé de sortir de sa chambre pour visiter un peu le pensionnat, en sortant de son lit il trébucha sur un objet qu'il avait laissé au pied de son lit et se rattrapa au dernier moment à son placard, il avait évité une chute monumentale. Après ça il se mit à chercher son portable, mais il ne le trouvait pas. Il se dit qu'il aurait mieux fait de rester dans son lit, mais maintenant qu'il était debout il ne pouvait plus retourner en arrière, donc il enfila son sweat et marcha tranquillement en direction des escaliers qui lui permettraient de descendre à l'étage du dessous.
Il les descendit et se diriga en direction du réfectoire, mais changea d'avis rapidement lorsqu'il vit le monde qui s'y trouvait. Il partit en direction de la grande salle mais pareil : Trop de monde ! Celui-ci se dit que s'il y a autant de monde au rez-de-chaussez, il doit y en avoir très peu aux étages du dessus donc il se dirige vers l'ascenseur, monte dedans et appuie sur le bouton trois pour aller au troisième étage.

Il descendit de l’ascenseur quand, de la fumée pénétra ses narines, il n'aimait pas la fumée. Il commença à chercher d'où venait la fumée, et il en trouva la source, c'était des élèves plus vieux que lui qui était en train de fumer, il n'osait pas s'approcher d'eux. Kyohei se dépêche de sortir de cet enfer et prend les escaliers qui mènent au toit, il avait fait assez de marche pour aujourd'hui et il se disait qu'il était temps de faire une bonne sieste.
Il ouvrit la porte menant au toit, de l'air frais pénétra ses narines pour remplacer l'odeur de la fumée, c'était désert. Il était capable de dormir n'importe où, n'importe quand et ce flemmard ne prend même pas la pêne d'aller s'allonger sur un banc, il s'allonge à même le sol et s'endort aussi vite qu'il était arrivé sur le toit.

Un moment plus tard, une jeune fille arriva sur le toit presque désert, elle le contourna rapidement et alla s'asseoir bruyamment et elle réussit l'exploit de le réveiller. Le jeune homme se réveilla petit à petit et regarda un long moment le ciel, puis il se releva doucement, sentant une petite douleur au dos à cause du bitume qui n'était pas très confortable, c'est clair il aurait pu choisir un meilleur endroit pour dormir ...
Une fois debout, il se mit à cherché la cause de son réveil, il regarda à droite, à gauche, mais il n'y avait personne. Il se retourna pour se diriger vers un banc et se rendormir et la, il sursauta à la vue d'une jeune fille aux yeux dorés et aux cheveux blanc comme neigei, il ne savait pas qui était cette personne, mais il savait que c'était la cause de son réveil et il ne l'aimait déjà pas. Auparavant il n'avait jamais vu une personne avec des yeux dorés et des cheveux décolorés. Il ne savait pas quoi dire, elle l'avait trouvé là, à même le sol en train de dormir et il avait encore l'air endormi. Il lui dit juste :

"Euh, j'étais fatigué et j'avais un peu la flemme d'aller jusqu'au dortoir donc je me suis endormi ici ... Bon je vais aller terminer ma sieste."

Le jeune homme se dirigea ensuite vers un autre banc pour s'y allonger et se rendormir. Il avait tout un tas de question à lui poser du genre "pourquoi as-tu les yeux dorés, c'est des lentilles ?", mais il préférait rester seul, lui qui ne faisait confiance à personne ...





Dernière édition par Kyohei Ishii le Mer 17 Oct - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miyoshi Kimura
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 220
Inscription le : 15/08/2012
Localisation : Dans le lit de Bakura.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Première année ; Dix-sept ans.
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   Mer 17 Oct - 17:45



Il était souvent rare de voir un visage aussi calme face à un rêve. Aussi peu expressif, surtout. Grâce à son don, Miyoshi avait le pouvoir de déceler le moindre souci qu’un songe pouvait causer. Et là, là… Il n’avait pas eu l’air d’en avoir. C’était un peu moins drôle pour elle, certes, mais. C’était tant mieux pour le jeune homme.

Jeune homme qu’elle détailla longuement, pendant qu’il dormait. Il portait l’uniforme, comme tout le monde. Avait une tignasse mi longue en bataille, qui rivalisait avec la brise fraîche de la fin d’après-midi. Cette dernière oscillait entre un rouge pétant, et un orangé plus doux. Son visage plus proche d’un enfant que d’un garçon témoignait probablement de son jeune âge. Du haut de ses dix-sept ans, la demoiselle devait le dépasser de quelques années. Autant par l’âge que par la taille… Car là aussi, elle pouvait voir qu’il s’agissait là d’un frêle pensionnaire… Dont elle aurait pu faire une bouchée, si jamais il décidait de se rebeller…

La décolorée ne prit pas vraiment soin de continuer son analyse, se contentant simplement de le fixer calmement, en attendant qu’il se réveille enfin. Car bien évidemment, son geste bruyant en s’asseyant sur le bord du toit avait une raison précise. Ensuite… Il faudrait voir si le bruit allait le réveiller, ou non…

Et finalement, l’attente ne fut pas bien longue. Quelques minutes avaient suffi pour que le jeune homme ouvre enfin les yeux. Mais bizarrement, il n’avait pas eu l’air de la voir… D’abord un regard vers le ciel. Puis un mouvement concret. Sans dire un mot, la jeune femme le regarda se relever, en penchant légèrement la tête sur le côté. Ne l’avait-il vraiment pas vu ? Miyoshi y croyait réellement, encore plus lorsqu’elle le vit chercher de chaque côté. Rapidement, elle haussa un sourcil, prête à se faire remarque s’il le fallait. Mais… Enfin, il venait de la voir, et de prendre peur sans doute. Toujours silencieuse, elle ne cessa de planter son regard électrique dans le sien, tout endormi.

Posant ses mains sur ses cuisses, elle ferma simplement les yeux en esquissant un sourire. Sa phrase était mignonne. Il s’excusait presque d’avoir dormi au sol, et avait décidé d’aller continuer sa sieste ailleurs. Vraiment, ce garçon n’était pas commun. Attendant simplement qu’il aille s’allonger de nouveau, Miyoshi soupira en se relevant. Il n’allait pas dormir, encore… Alors, pour le faire se réveiller une seconde fois, elle s’était approchée discrètement. Des pas félins, silencieux, qu’il n’aurait pas pu remarquer. Jusqu’à venir s’accroupir près de lui, les mains reposant contre le banc, à quelques centimètres de sa tête… Si elle le touchait, elle allait entrer dans ses rêves, et, pour le moment, elle ne le souhaitait pas.

Ce pourquoi elle avait simplement tenu ses mains à une distance convenable, mais qui lui permettait de contrôler à moitié son sommeil, et de lancer des sortes d’interférences, pour l’empêcher de dormir encore. C’était sans doute stupide mais, c’était la première fois qu’elle voyait une personne aussi calme dans un rêve. Et, il fallait avouer que ça la fascinait vraiment... Voilà pourquoi elle voulait savoir. Savoir de quoi il pouvait bien rêver pour être aussi serein… Aussi heureux..? C’était quasiment le mot. Et… Sur un ton faible, la décolorée glissa quelques mots au jeune homme…

« De quoi as-tu rêvé..? »

Elle n’avait rien à cacher, rien du tout. Et, si jamais il ne voulait pas répondre à sa question, elle saurait se montrer convaincante…


There are something you can't see or feel, Baby.


PrésentationLiensPortable


Dernière édition par Miyoshi Kimura le Dim 4 Nov - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyohei Ishii
avatar
heart

Masculin Age : 19
Messages : 741
Inscription le : 30/09/2012
Localisation : Compte jusqu'à 100 et regarde dans ton placard ^^


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1re année / 14 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   Mer 17 Oct - 21:53

Kyohei s'était rendormi, il n'avait pas envie de discuter mais de terminer sa sieste.
Mais la jeune inconnu ne lui laissa pas ce plaisir, elle vint s'accroupir près de lui, et celui-ci sentit pendant son sommeil des interférences sans doute lancés par la jeune fille. Il se réveilla, entrouvrit les yeux et pour la seconde fois il se mit à regarder le ciel.
Ce ciel bleu et ses nuages avait t-il un rapport avec son rêve ?
Il se fit tirée de ses pensés par la jeune demoiselle qui lui demanda sur un ton plutôt faible :

« De quoi as-tu rêvé..? »

Le jeune homme détourna les yeux du ciel pour les plongés dans les yeux dorés de son interlocutrice, il voulait savoir si celle-ci se moquait de lui ou pas. C'était la première fois qu'on lui posait cette question, il se redressa doucement , s'étira les bras vers le haut, bailla la main sur la bouche et il lui dit calmement :

"Pourquoi me poses-tu cette question ? Et de toute façon je n'y répondrait pas, mes rêves sont personnels."

Il avait prononcé cette phrase très calmement, sans aucune agressivité.
Et en détournant encore une fois les yeux vers le ciel il ajouta :

"Et puis je ne sais même pas qui tu es."

Il aurait préféré que personne ne viennent le déranger, surtout pendant son sommeil, lui qui dormait si bien ...
Mais d'un coté aussi il voulait en savoir plus sur cette étrange personne aux cheveux décolorés, mais c'était son coté solitaire qui agissait, il n'avait pas encore confiance en cette personne qu'il venait de rencontrer.








Revenir en haut Aller en bas
Miyoshi Kimura
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 220
Inscription le : 15/08/2012
Localisation : Dans le lit de Bakura.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Première année ; Dix-sept ans.
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   Lun 22 Oct - 18:31



Afin d’attendre sans trop de mal, la belle s’était assise sur le sol, les jambes croisées. Être accroupi faisait souffrir ses genoux, et ce n’était pas vraiment très agréable. Et puis, s’il ne se décidait pas à être rapide en plus de ça, c’était une double bonne raison. Encore plus en sachant qu’il avait réussi à se rendormir… Aussi vite. Décidément, elle ne cessait d’être étonnée.

Comment pouvait-on dormir aussi vite ? Alors que notre conscience sait pertinemment que quelqu’un nous fixe, nous observe. Cette sensation terrible que notre corps éprouve dès lors où l’on se sent ainsi déshabillé du regard. Non, vraiment, Miyoshi n’arrivait pas à le comprendre. Si elle pouvait arriver à faire ça… Dormir seulement une nuit sans cauchemars… A croire que pour le moment, c’était tout bonnement impossible. Enfin, secouant la tête pour se sortir de ses pensées, elle reposa ses yeux dorés sur la tignasse flamboyante du jeune homme.

… Qui s’était enfin réveillé. Ou re-révéillé. C’était quasiment pareil… Penchant légèrement la tête sur le côté, la décolorée plongea son regard dans le sien lorsqu’il décida de lui faire face. Ce rouge-orangé était assez envoûtant, et il contrastait parfaitement avec la prison électrique qui dominait son visage. Dans un sens, il était assez drôle. Plus jeune qu’elle, tête en l’air. Le portrait banal d’un garçon en pleine adolescence. Mais, même s’il avait l’air un peu rebelle, elle ne pouvait s’empêcher de trouver ça… Touchant.

Pourtant, même si la phrase avait été prononcée sur un ton calme, le fond était bien présent. Et forcément, il répondait ce que n’importe quel individu pouvait répondre… Les rêves étaient en effet personnels, elle ne le savait que trop bien. Mais concrètement, ce qu’elle voulait savoir n’était pas tant le contenu… Mais, le pourquoi… Le pourquoi il arrivait à si bien dormir… A si bien rêver… Miyoshi se contenta simplement de sourire légèrement, avant d’écouter la dernière phrase. Ce à quoi elle esquissa un nouveau sourire, tandis que son corps se déroulait lentement pour qu’elle se relève. Et qu’elle vienne s’asseoir sur le banc, à côté du garçon. Bien qu’elle avait pris soin de rester un peu à l’écart, pour ne pas l’effrayer… Si ce n’était pas déjà fait, en réalité…

Murmurant calmement, elle ramena ses genoux contre sa poitrine, les entourant alors de ses bras. Avant de plonger son regard dans le bleu du ciel…

« Je m’appelle Miyoshi. Et je contrôle les rêves. »

Direct, et précis. Elle ne voulait pas vraiment s’attarder sur ce genre de détail. Malgré tout, elle restait sympathique… Chose assez rare pour être soulignée. Comprenant qu’il s’agissait d’un pensionnaire distant, elle tentait de s’adapter au mieux. Afin d’obtenir les informations qu’elle souhaitait… Et puis, peut-être de découvrir quelle technique il utilisait pour dormir si calmement…

« Je constatais simplement que tes rêves étaient sereins. Et qu’il n’y avait pas l’air d’y avoir ne serait-ce qu’une ombre de cauchemars. Rien de plus. »

Il fallait poser la situation, au moins, il serait au courant… Pendant tout ce temps, elle n’avait pas quitté sa position, ni le ciel. A présent, c’était à lui de parler, Miyoshi avait fait son boulot…


There are something you can't see or feel, Baby.


PrésentationLiensPortable


Dernière édition par Miyoshi Kimura le Dim 4 Nov - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyohei Ishii
avatar
heart

Masculin Age : 19
Messages : 741
Inscription le : 30/09/2012
Localisation : Compte jusqu'à 100 et regarde dans ton placard ^^


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1re année / 14 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   Mar 23 Oct - 9:25

La jeune inconnue se leva, c'est seulement à ce moment qu'il remarqua qu'elle était plus grande que lui, et vint s’asseoir à côté de lui sur le banc, perdu dans ses pensées il n'y fit pas attention, il vit des oiseaux passer dans le ciel, il les suivi du regard jusqu'à ce qu'il ne puisse plus les apercevoir.
La jeune femme se présenta rapidement, elle s'appelait Miyoshi et elle contrôle les rêves, puis elle lui dit qu'elle avait constaté que ses rêves étaient sereins, sans l'ombre d'un cauchemar.

Serein ? Peut-être, c'était vrai qu'il ne faisait que très rarement des cauchemars, alors comme ça elle contrôlait les rêves hein ? Ça avait l'air plutôt chouette comme pouvoir. Les rêves ... C'est un peu une partie de soi-même.
Kyohei comprit pourquoi elle lui avait posé cette question, il hésita quelques instants à lui répondre mais finalement il esquissa un sourire et lui répondit.

"Eh bien, j'ai rêvé d'être sur un oiseau géant dans le ciel, en train de traverser les nuages ..."

Dormir et rêver, c'était les choses qu'il adorait le plus au monde ... Il se demanda de quoi pouvait-elle bien rêver, elle qui pouvait contrôler les rêves. Le jeune homme regarda les nuages passer au-dessus d'eux, il se demandait quels sensations éprouvait-t-on lorsqu'on en traversait un, un jour j'en traverserai un se dit-il sur de lui, même s'il ne savait pas comment il allait s'y prendre pour monter aussi haut dans le ciel, avec la téléportation peut-être mais pour l'instant il en avait trop peur, et de toute façon ce serait dur pour l’atterrissage.
Revenant à leur conversation il la questionna à son tour toujours en souriant.

"Et toi, de quoi as-tu rêvé ?"

Il préférait ne poser qu'une question à la fois, il avait tout un tas d'autres questions à lui poser. Attendant impatiemment sa réponse, elle pouvait ne pas lui répondre, peut-être que ses rêves étaient trop personnels,
il ne lui en voulait plus du tout de l'avoir réveillé.
C'était assez rare qu'il souriait autant, c'était sans doute parce que le sujet lui plaisait bien, les rêves ... Au même moment la sonnerie retentit, ce qui fit sursauter le jeune garçon qui manqua de peu de tomber misérablement du banc.
Revenir en haut Aller en bas
Miyoshi Kimura
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 220
Inscription le : 15/08/2012
Localisation : Dans le lit de Bakura.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Première année ; Dix-sept ans.
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   Dim 4 Nov - 20:05



Le ciel était bleu. Très bleu. Pourtant, il avait plu le matin même alors… C’était parfois étrange de voir la vitesse à laquelle il pouvait se dégager. Mais d’un côté, c’était mieux comme ça. Autrement, elle ne serait jamais montée sur ce toit. Et n’aurait jamais découvert la vue splendide qu’il possédait. Un jour, elle reviendrait avec son appareil photo, fixerait l’horizon, et prendrait avec grâce un cliché de soleil levant… Il lui en fallait peu pour se créer un petit monde…

Pendant tout ce temps, et à la suite de ses paroles, elle n’avait fait que se perdre dans l’immensité bleutée. Faisant presque abstraction du jeune garçon qui se tenait à côté d’elle. Ou tout du moins, jusqu’à ce qu’il prenne la parole, enfin. Et bizarrement, il avait l’air légèrement plus détendu cette fois-ci. Comme si il avait décidé de se laisser aller, en connaissant l’identité de la demoiselle…

Et, en entendant le contenu de son rêve, elle esquissa un faible sourire. Tout en pouffant légèrement. Non, elle ne se moquait pas. Loin de là. Au contraire même, elle était contente pour lui. Ce genre de songe était sans doute un peu enfantin, mais au moins, il était gai. Et ça, c’était le principal. Lentement, elle resserra l’étreinte entre ses genoux et ses bras, pour poser sa tête sur ces derniers. Avant de soupirer légèrement. Elle, elle n’avait pas le droit à de beaux rêves… Et encore moins avec son pouvoir… Clairement, ça ne marchait pas. Et, justement, il venait de poser la mauvaise question… Doucement, elle détourna alors le regard pour le poser sur lui, avant de répondre calmement.

« Tu as de la chance de pouvoir faire de beaux rêves. Moi, je ne rêve pas. Je… Ne fais que des cauchemars. »

C’était ça, l’inconvénient de son don. Ne pas lui laisser la chance de rêver. Mais seulement de s’attirer tous les mauvais rêves des autres… En plongeant dans leur esprit, elle attirait les mauvais côtés… Et ça la faisait souffrir, un peu trop.

Mais bon, elle n’avait pas vraiment le choix. Et après tout, si elle se trouvait dans ce pensionnat, c’était pour parfaire son pouvoir. Non.. ?


There are something you can't see or feel, Baby.


PrésentationLiensPortable
Revenir en haut Aller en bas
Kyohei Ishii
avatar
heart

Masculin Age : 19
Messages : 741
Inscription le : 30/09/2012
Localisation : Compte jusqu'à 100 et regarde dans ton placard ^^


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1re année / 14 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   Lun 5 Nov - 9:16

Il attendait impatiemment sa réponse, il avait plongé ses yeux dans les siens comme pour essayer de deviner ce qu'elle allait lui répondre, lorsque la sonnerie retentit il avait faillit tomber mais s'était redresser au dernier moment. Elle soupira et posa sa tête sur ces genoux, elle lui répondit qu'il avait de la chance de pouvoir faire de beaux rêves et qu'elle, elle ne faisait que des cauchemars. Il ne s'attendait pas vraiment à ce type de réponse, il pensait qu'elle choisissais ses rêves mais apparemment non, dans sa vie Kyohei avait du faire seulement deux ou trois cauchemars, pas plus et c'est vrai que c'était vraiment terrible.
Il se sentit assez triste pour elle, ne pas pouvoir rêver de bonnes choses, elle devait souffrir rien qu'a l'idée de dormir et de sombrer dans d'affreux cauchemars.
Son sourire s’effaça, il se dit qu'il n'aurait peut-être pas du poser cette question. Il ne savait plus quoi dire, il détourna les yeux mais pour une fois ce ne fut pas vers le ciel mais dans le vide, l'éclat de ses yeux avait disparu, il n'avait pas le droit d'avoir de bonne nuit tandis que d'autres agonisait durant leur sommeil. Il avait ce sentiment de culpabilité, le jeune homme se sentit dans l'obligation de l'aider, mais comment ? Comment lui pouvait l'aider ? Il ne savait même pas quelle était la cause de ses cauchemars ...

Il avait de nouveaux plongé ses yeux dans les siens en espérant y trouver quelques réponses, les réponses dont il avait besoin pour l'aider, bien qu'il n'ai aucun pouvoir servant à cela, il savait que l'on pouvait deviner à quel genre de personne on avait à faire rien qu'a leurs yeux, mais c'était seulement pour de rares personnes, elle, impossible de savoir à quoi elle pensait, un long silence suivit. A cet instant, même le vent s'était arrêté de souffler et les oiseaux s'était tuent, enfaîte durant toute leur conversation on aurait dit que le temps s'était arrêté, seul la sonnerie avait rompu une fois ce silence.

"As-tu déjà essayé ton pouvoir sur toi-même ? Pour faire de beaux rêves ?"

Bien que la question était assez évidente il tenait quand même à la poser, pourquoi ne pourrait-on pas contrôler ses propres rêves avec ? Peut-être qu'elle ne pouvait tout simplement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Miyoshi Kimura
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 220
Inscription le : 15/08/2012
Localisation : Dans le lit de Bakura.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Première année ; Dix-sept ans.
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   Mar 6 Nov - 13:58



La sonnerie la tira quelques instants de ses rêveries passagères. Il était normalement l’heure de se rendre en cours. Personnellement, elle n’avait aucune envie d’y aller. Une heure de plus ou de moins, de toute façon… Mais peut-être que lui souhaitait disposer… Si c’était le cas, elle n’allait pas l’en empêcher. C’était d’ailleurs mieux pour lui de retourner en classe. Lui… Oui, c’est vrai, Miyoshi était incapable de mettre un prénom sur le visage du jeune garçon qui était assis à côté d’elle.

Détournant légèrement la tête, elle croisa son regard, qui avait l’air… Bizarre. Est-ce que la phrase qu’elle avait prononcée l’avait à ce point chamboulé ? C’était sans doute le cas, au vu de son si rapidement changement de faciès. Pourtant, s’il essayait de lire dans ses yeux, il n’allait probablement pas y arriver… Premièrement, car les lentilles opposaient une certaine protection. Et deuxièmement car soutenir son regard était bien trop difficile… Alors, la décolorée s’était contentée de sourire légèrement, sans dire un mot… Et elle ne put qu’ouvrir lentement ses lèvres à la suite de sa phrase, non sans les refermer tout aussi vite, avant de se remettre debout. Laissant ses mains pendre le long de ses flans, elle avait fixé le ciel, tout en faisant la moue.

Evidement qu’elle avait essayé. Mais ce n’était pas possible. Pas alors qu’elle gardait en elle tous les mauvais rêves des autres. Et qu’elle n’était pas encore assez expérimentée pour les repousser pendant la nuit. Il fallait toujours des mauvais côtés. Autrement, ce n’était pas marrant… Là, Miyoshi aurait pu s’en passer, c’était clair. Mais, elle n’en n’avait pas les facultés, alors, elle faisait avec… Et c’était tout. Toujours sans se retourner, elle avait un peu avancé vers le bord. Les pensionnaires se hâtaient de retourner à l’intérieur du bâtiment. Comme si leur vie en dépendait… Un rictus malsain habitait son visage, tandis qu’elle soupirait faiblement. Sans répondre immédiatement à sa question, elle avait engagé un autre sujet.

« Tu devrais retourner en cours. C’est l’heure. »

Peut-être que finalement, elle allait y aller aussi. Ou peut-être pas. C’était encore une question sans réponse. Réponse, qu’elle allait finir par donner. Encore de dos…

« C’est un peu compliqué à expliquer mais. En visitant les rêves, je stock les cauchemars. Et, ils viennent faire des tours dans mon esprit pendant la nuit. »

Dit comme ça, ça pouvait paraître stupide. Pourquoi ne repoussait-elle pas ces cruels songes lorsque s’adonnait à son pouvoir ? Pourquoi les laissait-elle entrer ? Concrètement, la décolorée, n’en savait rien. Doucement, elle avait fini par se retourner, avant de pointer la porte de sortie. S’il ne partait pas maintenant, il allait finir par être en retard. Nonchalamment, elle avait fait quelques pas en direction de la porte, avant de s’arrêter pour le fixer.

« Et dis-moi. Toi, tu t’appelles ? »

C’était tout de même la moindre des choses à savoir…


There are something you can't see or feel, Baby.


PrésentationLiensPortable
Revenir en haut Aller en bas
Kyohei Ishii
avatar
heart

Masculin Age : 19
Messages : 741
Inscription le : 30/09/2012
Localisation : Compte jusqu'à 100 et regarde dans ton placard ^^


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1re année / 14 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   Mer 7 Nov - 12:56

La sonnerie signifiant le retour en cours avait sonné, mais le jeune homme lui ne comptait pas se rendre en cours, non, lui il allait plutôt rester la à profiter du paysage et peut-être continuer la sieste qu'il avait entamé il y a de ça quelque minutes. A force d'essayer de lire dans des yeux si dorés, ses yeux commençait à le picoter, il les frotta un instant et observa la jeune fille se diriger vers la porte, celle-ci sans se retourner lui dit qu'il devrait retourner en cours.

"Je ne compte pas aller en cours, c'est trop fatiguant ... "

Aller en cours était bien la dernière des choses dont il avait envie en ce moment et il se fichait des représailles, en plus pour une fois qu'il ne pleuvait pas il voulait continuer de profiter du beau temps, de l'air frais et du paysage. Elle lui dit ensuite en continuant de marcher en direction de la porte qu'en visitant les rêves elle attirait les cauchemars. Finalement même s'il le voulait il ne pourrait l'aider, seulement elle le pouvait, en maîtrisant son pouvoir pour empêcher cela, le jeune pensionnaire se leva et commença à se diriger vers un bord du toit pour regarder le paysage.
La jeune fille s'arrêta soudainement pour lui demander comment il s'appelait, c'est vrai, le jeune homme avait totalement oublier de se présenter et c'était la moindre des choses, surtout que lui il lui avait demander son nom mais n'avait pas donner le sien.

"Je suis Kyohei, Kyohei Ishii ..."

Il alla s'asseoir sur le bord du toit, les pieds dans le vide il contempla le paysage, des oiseaux dans le ciel, une petite ville illuminé, c'était beau à voir.

"Et toi ? Tu devrais aller ...

En prononçant cette phrase cet abruti s'était balancé en arrière et était tombé la tête la première, la chute fut assez rude pour lui, il en avait les larmes aux yeux, il se redressa tant bien que mal en frottant l'arrière de sa tête. Il sentit un liquide chaud couler sur son nez, il prit un mouchoir et le maintenu sur son nez en sang.
Au lieu d'aller à l'infirmerie il resta la à regarder le paysage ...

"Euh comme je disais tu devrais aller en cours non ? "

Il avait l'air idiot de faire comme si de rien était après une telle chute ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: « La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii   

Revenir en haut Aller en bas
 

« La prochaine fois, je te montrerai un doux rêve... » ; Kyohei Ishii

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Toit-