AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anastasia Matsuda
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 41
Inscription le : 10/09/2012
Localisation : Sur la lune :) GNéé



MessageSujet: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Sam 13 Oct - 23:19

Ces mains parcourant lentement et délicatement les formes de mon corps, ces lèvres se rapprochant des miennes, un désire hardant qui me brûlait de l'intérieur. Pourtant son visage me paressait bien loin, flou et nébuleux. Qui étais-ce, où étais-je? Ces pensées s'envola à l'approche grandissante de ces lèvres, brûlant d'envie de coller les miennes contre les siennes. Mon corps ne m'obéissait plus, mes pensée ne m’appartenait pas. Je n'étais plus maître de mon corps, ni de mes pensée, j'étais esclaves de mon rêve. Et je n'avais aucunement l'envie de m'en défaire et j'y serais rester des décennies, si ce n'étais pas de mon téléphone cellulaire.

Celui-ci, me réveillant de sa maudite sonnerie criard et maléfique. Grognant dans mon lit et maudissant le fait, d'avoir laisser mon père m'acheter se téléphone ringard, et sans valeur à mes propres yeux. À ce demander pourquoi cette appareil maléfique à été crée, surtout que la plupart de ces appareils ne devrais plus être surnommer des téléphones, puisque les gens les utilise pour jouer et écouter de la musique la plus grande partis du temps. Et N'oublions surtout pas la partie texto, la plus inutile à mon avis. C'est vrai quoi, si t'as envie d'engager une conversation avec quelqu'un appelle tout simplement, ne lui texte pas merde! Enfin, recouvrant peu à peu mes esprit, et sortant définitivement de mon rêve et cela de force. Je me demandais qui pouvais bien m'envoyer un message. Après tout, j'étais arriver ici depuis peu, et donc, je ne connaissais quasiment personne et puis, de tout façon, même si je connaissais tout l'école entière un jour, je ne voudrais jamais communiquer mon numéro, des plans pour me faire harceler jour et nuit quoi. Et puis ça ne pouvais pas non plus être mon père, car pour des raisons mystérieuse, ont ne peux joindre les gens de l'extérieur, j'avais des tant de fois et ça n'avais jamais fonctionner.

J'attrapas donc mon téléphone étant curieuse de savoir qui sa pouvait bien être et me prenant même à espérer que cela soit mon père. Celui-ci était heureusement qu'à deux pas de mon lit. Quoi qu'il me fallut quand même étirer mon bras pour pouvoir l'avoir. Je l'ouvrir donc et découvrir un message flou et où les écrit n'étais pas lisible. Ça me pris quelques secondes avant de réaliser que je n'avais pas recouvert mes lunettes. Quel idiote! Je me redressa alors et les pris de sur ma table de chevet, puis les enfila. Regardant de nouveau le message, maintenant un peu plus lisible.

Message:

Nouveau message:

Nom inconnus
Numéro inconnus

Rejoint moi dans les douche, j'ai une petit surprise pour toi :P Tu ne vas regretter, je te jure que tu vas aimer!


D'accord, sait une plaisanterie c'est ça? J'étais tellement furieuse, qu'un petit rigolo m'aille envoyer un texto, pour me dire des bêtises. Alors que j'avais tant espérer que cela sois mon père. Que c'était mieux pour lui d'être un accident car au sinon j'allais lui refaire sa tronche de merdeux. Essayant de me calmer, je décidais d'ignorer cette appel débile et alla me rendormir. Je n'eu même pas le temps de fermer les yeux que je fus prise soudaine d'une de mes vision non désirer. Comme à l'habitude celle-ci fut nébuleuse, mais je constatant quand même qu'elle se déroulais dans les douches des garçons, vue la grande quantité de bleu et la forme particulière des urinoirs. Enfin, le simple fait qu'il y aille des urinoirs pouvait m'en dire gros. Ma vision fut courte et coupée à certain moment, mais même avec le peu d'information que j'avais eu, j'ai bien crue voir quelqu'un en danger. Celui-ci étant plier en deux de douleur.

Alors sans réfléchir et sur le coup de l'adrénaline, je jetais à grande voiler mes draps, puis je pris la direction des couloirs. Ouvrant avec fracas ma porte, en oubliant de la refermer au passage. Puis, je courais en tout vitesse en direction des douches et cela en sous-vêtement.... Ben quoi? Comme si j'avais le temps d'enfiler des vêtements. Et puis, à ce que je sache je ne suis pas obèse, alors je ne crèverais pas la vision des passants, en faisant bouger une masse de graisse imaginaire. Surtout qu'avec ma grandeur de 136 cm, il n'y a pas grand monde qui me verront vraiment. Non en fait, ce qui me gênais vraiment, c'étais plutôt que mes cheveux n'étais pas attacher. Mes affreux cheveux blond, d'une longueur abominable. J'ai toujours détester la couleur de ceux-ci et je le détesterais toujours, de plus qu'il sont trop long. D'accord, je vous voir venir et je sais que les colorants existe mais je déteste l'idée de me foutre du colorant sur la tête, des plans pour que les irradiations affecte mon cerveaux. Et pour ce qui est de les couper, sa hors de question, je ne ferais pas confiance à une psychopathe avec des ciseau

Arriver devant les douches des garçons, j'hésitait quelques secondes. Bah oui, je ne suis pas un garçon après tout et le fait que je porte des sous-vêtements, le prouvait largement. De jolie sous-vêtement blanc, à dentelle beige en plus. Mais bon passons outre mon habillement, fallait quand même que j'aille aider la personne qui était de l'autre côté de cette porte. Alors peu importe que cette douche sois dédier au garçon et que je sois une fille jusqu'à preuve du contraire, j'allais quand même y entrer. Après tout j'avais déjà fait des trucs bien pus débile, alors une de plus et de moins, sa n'allait pas changer grand chose. De plus, que j'allais surement plus regretter de ne pas être entrer dans ces toilette, que d'y avoir entrer. N'est-ce pas?

J'entra donc dans les douches lentement, mais surement, cherchant la pauvre âme en détresse. Mais il n'y avais personne et c'est ce qui m'énerva le plus. Je m'étais lever, m'ôtant de mon précieux confort, pour rien? Et cette personne qui m'a envoyer un texto, il est ou alors? Si jamais il ose se montrer, je lui arrache la tête c'est clair! Et j'ai beau être une fille, sa ne veut pas dire que je ne sais pas utiliser mon poing. De plus que moi j'ai des ongles affûté, alors gare à tes yeux. Quoi que...Si il se montre, sa voudras dire que je me suis pas lever pour rien...Ah peu importe, j'ai juste envie d'envoyer chier quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 22
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Dim 14 Oct - 8:56

Il avait tout prévu. L'heure à laquelle lui envoyer le message pour qu'elle vienne, l'heure à laquelle personne ne vient jamais aux douches, l'heure à laquelle tout le monde dort, l'heure à laquelle personne ne se doute de ce qui pourrait se passer dans les minutes à venir. Hyuga était en train d'ôter ton short lui servant de pyjama quand il envoya enfin LE sms qui allait lui ramener sa bien-aimée. C'est qu'il observe les nouvelles qui arrivent au pensionnat, et tombeur de ces dames, il les accoste sans arrêt. Sauf que celle là lui avait vite échappé des mains aussi vite qu'un savon mouillé dans la main ! Et puis, physiquement, c'est son style de meuf : petite comme lui pour ne pas avoir l'air idiot devant, une chevelure blonde et soyeuse, des petites lunettes pour faire genre le rat de bibliothèque timide et soum.. Oui il a des idées bizarres parfois. Mais bref, il était fixé sur l'idée qu'il pourrait très vite se la faire. Car n'oublions pas qu'Hyuga est un macho qui aime sauter sur ce qui bouge en pensant qu'il va de suite plaire à la personne et l'envoyer au septième ciel. Ses nombreux ratés, et son célibat qui date bien d'un an ou deux, ne lui on jamais fait tomber cette idée de plaire à mort. Il est fait de pleins d'espoirs. Ou alors il est trop con pour comprendre.
Marchant tout doucement, et à présent à poil, vers la porte d'entrée, il l'ouvrit très légèrement pour regarder si quelqu'un allait arriver. On est jamais à l’abri d'un fauteur de troubles. Mais personne à l'horizon, il pouvait attendre sans problème l'arrivée de la jeune fille, bras croisé, derrière la porte. Hyuga est habité par une immense confiance en lui, une certitude qu'il a toujours tout bon, et qu'il est devin. Juste que parfois, il a de la chance. Et aujourd'hui, malgré toutes les possibilités que la fille l'enverrait chier un cake était fortes, ce n'était pas ce qu'il allait se passer.

« Tu aimes te faire attendre ~ »

Il l'avait d'une voix douce, coquine, bien grave. Le genre de voix qui fait grave flipper et penser à un violeur. La jeune blonde au nom lui était totalement inconnu d'ailleurs, était enfin arrivée et ne l'avait pas vu caché derrière la porte qu'elle avait franchie. Il s’avança rapidement vers elle, ne lui laissant pas le temps de réagir et de totalement se retourner. Lui même ne fit pas attention si c'était vraiment elle qu'il attendait depuis bien 20 minutes, ou une inconnue qui n'a rien à voir dans l'histoire mais qui va quand même s'en prendre plein la figure car le jeune homme s’accommode à tout. Totalement nu, il se pressa de tout son long contre le dos de la blonde, ses cheveux empêchant presque que son torse la frôle. Il posa ses bras autour d'elle, la agrippant sans lui laisser la moindre chance de partir. Bien sûr que son bout de saucisson lui tapait dans le dos. Quelle dooouce sensation que d'avoir ça, elle pouvait être comblée cette petite !

« Ne t'en va pas .. J'ai tant besoin de toi. »

Vous vous connaissez ?
Tel un grand homme romantique, il posa ses lèvres sur la douce épaule de l'inconnue, lui donnant de multiple baiser sensuel; à en baver comme un escargot. En fait, cette vision de magnificience comme dans les films érotiques, était perçu très fortement par Hyuga. En vrai, il ressemble plus à un immense poids lourd -un taureau- complétement excité et soufflant du nez en serrant trop fort la fille. Rien de bien agréable.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Matsuda
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 41
Inscription le : 10/09/2012
Localisation : Sur la lune :) GNéé



MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Lun 15 Oct - 2:11

J'étais dans les douches des mec à moitie à poil, parce qu'un abrutie ma réveiller au aurore, en m'envoyant un message texte. Enfin, ce n'est pas vraiment ça la raison, c'est plutôt le fait que j'ai une vision sur une catastrophe qui se produirait ici. Mais les deux sont quand même relier, si se rigolo ne m'avait pas réveiller, je serais encore entrain de rêvasser à embrasser un bel inconnus au visage flou et je n'aurais pas eu cette stupide vision. Où bien je l'aurais eu en rêve et je ne m'en saurais pas souvenus, alors sa aurait été tant mieux.

Non mais, qui est assez névrosé pour appeler une fille qu'il ne connait pas, a des heures matinales, pour qu'il la rejoigne dans les douches des mecs...Qui? Je déteste me faire niaiser et encore plus lorsque je fais l'erreur débile d'embarquer. En plus, j'étais entrain de geler sur place, chose que je déteste, surtout quand je pense que je pourrais être entrain de dormir au chaud dans mes couverture douillet. Faut dire que partir en sous-vêtement, n'avais pas été l'idée la plus géniale que j'avais eus. Je m'apprêtais à repartir, croyant être entrain de perdre mon temps à observer cette endroit vide d'âme. Lorsque je sentis quelque chose se coller contre mon dos.

J'ai crue d'abord que s'était une fille, puisque je pouvais sentir sont menton contre ma tête. Ce qui m'arrive jamais avec un garçon à moins qu'il courbe le dos, se qui n'étais pas le cas puisqu'il collait complètement son corps contre le mien. Je me rendis bien conte par exemple que s'étais un garçon, du au manque de poitrine et à son heum...Machin truc qui se lovait contre moi. Mes pensées étaient...

*Merde mais ce mec est drôlement petit! Je devrais peu être l'ajouter au club des nains?*

Et puis, une autre pensée m'envahis

* AHHHHHH! J'ai une saucisse humaine contre moi! HELP ME!!*

Puis mes pensées se transforma en ceci.

*Je vais lui arracher et lui faire bouffer! Quitte à l'étouffer avec. CRÈVE!!*

Disons que j'aurais bien voulus m'arracher de son emprise, si il ne m'avais pas si bien retenus de ces bras autour de ma taille. De plus, que lorsque j'asseyais de bouger le frottement de son saucissons me procurais des bouffer de chaleur, une sensation assez gênante disons le nous. Un sentiment qui m'arrachais de la frustration dû au fait que je n'ai pas l'habitudes d'être gêner et même que sa doit être la première fois que sa m'arrive. Quel est cette sensation de feu, qui brûle mes joues?

« Ne t'en va pas .. J'ai tant besoin de toi. »

Besoin de moi? Pour réaliser tes fantasmes sexuelles genre? Ah ça non, il faut absolument que je trouve un moyen de m'échapper de son emprise. Aider moi je suis entrain de me faire violer! J'aurais bien crier cette phrase si je n'avais pas trouver cette tentative vain d'espoir. Après tout à cette heure-ci il n'y avait personne dans les couloirs, tous coucher bien confortablement dans leur lit. Ce que je devrais moi-même être entrain de faire. Ah...Comme j'aurais aimer avoir le don de chef des géants, aussi nommé Takeo. Au moins, j'aurais pus m'envoler de ces bras en me téléportant tout simplement. Faut dire que la télépathie aurait tout aussi pus être utile, j'aurais simplement pus lui communiquer ma détresse pour qu'il vienne m'aider. Mais...Qu'est que je dis là moi? Je n'ai pas besoin d'un mec pour me sortir de cette situation, je suis très bien capable tout seule.

Alors que je m'en allait lui donne un coup de coude dans l'omoplate, celui-ci commença à me donner des baiser sur l'épaule. Sa aurait pus être très romantique, si cela n'avait pas eu l'air de baiser d'un mec complètement en manque de sexe. Ce qui devait être le cas. De plus, que c'est bras autour de ma taille était beaucoup trop resserrer. Peu être veut-il me tuer pour violer mon cadavre? Chacun son truc après tout. J'étais tellement entrain de manquer d'air, que je n'avais même pus la force de lui signifier. Je dus donc lui donner un coup de coude dans l'omoplate, pour mon grand bonheur, hum malheur, afin que celui-ci me lâche. Mais bon je ne pense pas vraiment ce se soit le coup en tant que tel qui l'avais fait lâcher, mais plus la surprise d'en avoir reçu un.

Alors que celui-ci me lâcha finalement, je ne pus que m'écrouler par terre. Asseyant de reprendre mon souffle. Je finis par me retourner, encore assise, et voir un mec, assez mignon sois-dit en passant, effectivement nue. J'asseyais tant bien que de mal, de ne pas regarder en dessous de la ceinture, se fus très difficile, mais je réussis, focalisant mon attention sur ces yeux. De magnifiques yeux marrons, qui s'agençaient avec merveille avec ces cheveux blonds. À savoir si sa pouvait être sa couleur naturel. Puis, je repris mon esprit et me lui dit ma façon de penser.

«Non mais sa va pas, on attaque pas une fille par derrière, après lui avoir envoyer un message texte débile, pour l'étouffer par la suite. »

J'avais disons plus long à dire, mes le peu d'air que j'avais dans mes poumons, ne me permettais pas d'en mettre plus. Et donc, je me contentant de le fusiller du regard, comme mis en garde et aussi pour pouvoir continuer d'admirer ces magnifiques yeux à la couleur si chaleureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 22
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Lun 15 Oct - 15:18


Tout en continuant de serrer la jeune fille entre ses bras, il se rendit compte qu'elle devait lui arriver au niveau du nez, rien d'autre. Il n'avait qu'a baisser sa nuque pour poser ses lèvres sur la peau de ses épaules, alors qu'un homme de son âge de taille normale devrait courber le dos un minimum. Ô quelle joie de se sentir petit. Mais pour le moment, il n'y prêta guère attention, et de toute façon il n'avait pas choisit une "naine" pour rien. Dieu qu'il aurait été con si ça avait été une fille plus grande que lui. Sur la pointe des pieds le petit Hyuhyu' !
Perdu dans ses pensées, les yeux fermé, il avait jusque là ignorait les coups de coude de la fille dans son omoplate, pensant qu'elle finirait par arrêter et se laisser fondre, mais non.. Sans vraiment s'en rendre compte, elle lui en donna un assez violent pour lui faire perdre son souffle et l'arrêter d'un coup. Il recula un peu, plus surpris que souffrant le martyr. Il avait reçu des coups bien pire que ça dans sa vie. Oh que oui. Remettant sa mèche comme il faut, il la vit s'effondrer par terre, reprenant son souffle. Il se souria à lui même, se disant qu'il lui avait vraiment fait de l'effet, elle ne tenait plus sur ses jambes la pauvre ! Mais bien sûr Hyuga, tout à fait.

«Non mais sa va pas, on attaque pas une fille par derrière, après lui avoir envoyer un message texte débile, pour l'étouffer par la suite. »

Hyuga se mit alors à sourire, un petit sourire qui lui gonfla ses joues, comme amusé par ce qu'elle venait de dire. Il était là, debout face à elle qui était par terre, croisant les bras et laissant sans problème son pistolet à la vue de la fille. Il en était plutôt fier, de toute façon il se vante sans arrêt de son merveilleux corps, et se trouve incroyablement beau. Pas trop narcissique sur les bords. Heureusement que sa taille vient calmer ses ardeurs. C'est tout en lâchant un petit rire qu'il répéta tout bas "elle est trop mignonne..". Puis, il s'abaissa pour être à son niveau, posant ses bras sur ses genoux en tendant son corps vers elle, toujours en la fixant.

« Non mais ça va pas ? On excite pas un mec en se mettant en sous-vêtements, après avoir reçu un message texte débile, pour râler par la suite. »

Il l'avait dit en imitant parfaitement la voix aiguë de la fille, quitte à en rajouter un peu pour se moquer d'elle. Il posa son menton dans sa main, la regardant dans les yeux, puis au niveau de la poitrine, puis les yeux, la poitrine, yeux, poitrine, poitrine, poitrine. Elle était plutôt bien foutue pour une jeune fille aussi petite. Elle avait tout ce qu'il fallait là où il faut. Parfait pour lui.
Hyuga n'est pas un dragueur. Il est pire que ça, puisqu'il fonce, il ne va même pas chercher à donner une fausse image de lui pour ensuite profiter de la faiblesse des filles. Lui, il se montre sous son vrai jour dès le début. Et ça surprend un peu.

« Pardon. J'ai été trop brusque, je m'en excuse ..
On va recommencer plus doucement.
»

Et tel un animal, il se mit sur ses quatre jambes et s'avança comme un lion sauvage vers la fille. Ils ne se connaissent pas, viennent de se rencontrer, et il est déjà à s'approcher d'elle dangereusement. C'est tellement idiot de prendre son temps. Au fond tout le monde veut la même chose.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Matsuda
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 41
Inscription le : 10/09/2012
Localisation : Sur la lune :) GNéé



MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Mar 16 Oct - 3:17

Après avoir crue aller sauver quelqu'un à cause d'une de mes foutus visions, je me suis retrouver dans les douches des garçons en sous-vêtement, avec un mec complètement névrosé. Celui-ci étant complètement nue, il m'a agrippé par derrière, sentant son soldat se lover à merveille avec le creux de mon dos. Puis, il à commencer à me donner des baiser sur l'épaule, à la façon d'un rottweiler. Resserrant son emprise sur moi, ce simple geste m'a valu de manquer d'aire. Ne trouvant pas d'autre solution que de recouvrir à la violence, avant que ce psychopathe viole mon cadavre de naine, je lui asséna un solide coup de coude dans l'omoplate qui lui valut de me lâcher, heureusement. Puis, ne réussissant plus à me garder debout, vue le manque d'aire dans mes poumons, je me retrouva fesses contre carreaux, par terre. Ne manquant pas par la suite de dire ma façon de penser.

«Non mais sa va pas, on attaque pas une fille par derrière, après lui avoir envoyer un message texte débile, pour l'étouffer par la suite. »

À peine avais-je finis ma phrase, que celui-ci me regardais avec un sourire moqueur. Croisant les bras, l'air de dire «Je suis supérieur aux autres». On pouvait très bien voir, à son langage corporel, que celui-ci n'avais aucun problème avec son corps, fière de montrer sa marchandise. Plusieurs filles, aurait vue sa taille comme un problème, mais pour moi étant naine, sa m'allait. Au moins, je n'avais pas à me disloquer le cou pour pouvoir le regarder en face, tel un petit enfant devant ces parents. Mais bon, j'étais quand même tomber sur un vaniteux, arrogant. Qui sait si celui-ci ne cache pas quelque chose, derrière ces tentatives dérisoire, de me courtiser tout nue.

Puis, lâchant un petit rire par la suite, il souffla tout bas une phrase complètement dérisoire. Comme si j'étais mignonne. M'as-t-il simplement regarder? Avec mes cheveux blond, ressemblant presque à un tas de foin et mes yeux nébuleux, à la couleur nauséeuse. Il se mit ensuite à ma hauteur, son corps tendant vers moi et me fixant de son regard chocolat.

« Non mais ça va pas ? On excite pas un mec en se mettant en sous-vêtements, après avoir reçu un message texte débile, pour râler par la suite. »

Mais de quoi il parle? Comme si j'étais venus dans les douches pour l’exciter! Et puis, comme si je pouvais être attirant, apparemment il ne m'a pas bien regarder ou il à besoin de lunette. Faut dire que ce qu'il m’énervais le plus dans ces propos, c'est le ton qu'il avait pris, asseyant surement de m'imiter. Quel con! Je ne manqua pas par la suite, de voir où son regard se dirigeait, faisant la navette entre mes yeux et ma poitrine, pour finalement s'arrêter à celle-ci. J'aurais bien voulus lui lancer une réplique sanglante, mais il ne m'en donna pas le temps.

« Pardon. J'ai été trop brusque, je m'en excuse ..
On va recommencer plus doucement.
»

Recommencer? Il rêve oui, si il croit que je vais le laisser faire. C'est alors que celui-ci, commença à se ramper par terre, tel un lion prêt à dévorer sa proie. S'approchant de moi dangereusement, alors que moi je lança tout simplement un soupire de lassitude que celui-ci pris surement pour de la résignation.

« T’asseye de prouver quoi là?»

Non mais j'avais vraiment envie de savoir pourquoi il fessait se petit manège. Ma question le stoppa net au moment où il commençais à me chevaucher. Je ne savais pas trop pourquoi, avec lui on ne pouvais pas vraiment le savoir. mais sa m'allait comme ça.

«Je suis pas venus ici pour ton texto à la noix, mais parce que j'ai eu une vision complètement stupide, où j'ai dû encore tellement mal voir, que je l'ai mal interpréter. Je croyais qu'il y avait un danger ici, alors je me suis lancer à toute vitesse, en me foutant complètement d'être habiller ou non. »

J'étais lasse et fatiguée et je n'avais envie que d'une chose retourner dans mon lit pour aller me coucher. Et ce mec étais entrain de me faire perdre sérieusement mon temps.
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 22
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Mar 16 Oct - 17:47


Lui ? Prouver quelque chose ? Pourquoi il voudrait prouver quelque chose? Cette question le stoppa net alors qu'il commençait déjà à monter sur elle. Lui, tout ce qu'il veut c'est faire plaisir aux femmes. Enfin, même si là vu la gueule que tire l'inconnue, c'est pas vraiment trop ça. Mais Hyuga est un incorrigible aveugle qui ne voit rien et pense qu'il a toujours vrai à tout. Apparemment elle ne voulait rien de tout ça, elle n'avait même pas eu une petite idée en tête en venant ici, et était restée en sous-vêtements exprès. Non, selon elle elle avait eu une vision et c'était précipitée vers les douches pour voir ce qu'il se passerait, car dans ses visions, il y'aurait quelqu'un en danger. Hyu' comprit vite qu'elle voyait des choses à cause de son pouvoir, mais en effet pour une nouvelle, c'était normal qu'elle se foire sur ce coup-là. Alors, sans perdre de temps, il continua d'avancer vers elle et posa sa main entre ses seins pour la balancer en arrière, couchée sur le sol. Il se mi totalement au dessus d'elle, les bras tendu pour avoir le visage assez loin d'elle.

« T'avais raison, le danger.. c'est moi. »

Et il lui souria de toutes ses belles dents. Les yeux la fixant dans les siens, il faisait vraiment peur. Même s'il est petit, et ça tout le monde l'accorde à dire, Hyuga mieux vaut-il l'éviter. Son corps est musclé et ça se voit. Pas non plus comme les beau gosses de la place bien bronzé et tout, mais il reste loin d'être gringalet. Surtout qu'il a une force surhumaine en guise de pouvoir, qui d'ailleurs il ne contrôle pas parfaitement. Mais on excusera la nouvelle. Au moins maintenant elle sait qu'il faut fuir à la vue d'Hyu. Ce mec a une assez mauvaise réputation en tant que petit-ami, ou dragueur.

« Tu sais, t'aurais pu fuir tout à l'heure au lieu de râler et me parler pour rien dire, je ne te retenais pas. »

Maintenant ça va être un peu difficile de se dégager de lui. Il est là, au dessus, et pas prêt à laisser s'enfuir sa belle proie, qu'il a attrapé assez facilement.. Il les attrapes toutes facilement. C'est après que ça se corse ..




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Matsuda
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 41
Inscription le : 10/09/2012
Localisation : Sur la lune :) GNéé



MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Mer 17 Oct - 2:25

Ce n'est pas en lui faisant la discutions que j'allais l'arrêter dans son ascension. Effectivement, celui-ci continua d'avancer vers moi, main contre ma poitrine, puis me fit basculer en arrière, dos contre le sol. Une cacophonie se forma alors dans mon crâne, dû au l'impact de ma tête contre les carreaux, comme quoi se mec était du type brusque. J'avais l'impression de m'être fait attaquer par un lion affamé. Au moins je pouvais être chanceuse d'avoir son visage à une distance raisonnable du mien.

« T'avais raison, le danger.. c'est moi. »

Il avait dit ça en souriant de pleine dent. Je me mordillais l'intérieur de la joue, afin d'éviter de partir à rire. Comme quoi, l'heure où mon esprit devenais déranger avais sonner. Alors que celui-ci avait finalement réussis à trouver où se situait mes yeux, je ne pus m'empêcher de m'y perdre dans les siens. Ne pouvant m’empêcher d'admirer les différentes teintes de brun, noisette et doré, qui se mélangeait à merveille dans ces magnifiques prunelles. Je dus cependant revenir à la réalité, quand celui-ci recommença à me parler.

« Tu sais, t'aurais pu fuir tout à l'heure au lieu de râler et me parler pour rien dire, je ne te retenais pas. »

Effectivement là il marquait un point, mais quand je suis fatigué il m'est très difficile de réfléchir correctement. Alors une solution qui parait, ma fois, bien évidente, ne l'est pas nécessairement à mes yeux à ce moment là. Et puis, maintenant il est un peu trop tard pour s'en rendre compte. Je ne pouvais décidément pas me défaire de son emprise. Il n'y paresserais pas vu sa hauteur, mais il est assez costaud. Il a un corps bien bâti, afin assez pour ne pas paraître gringalet. Ce qui lui conférait un certain pouvoir, si l'ont veut. Mais ce n'est pas parce qu'il m'en en son pouvoir, qu'il allait pouvoir faire de moi ce qui lui chantais. Allons, approche approche, pour que je puisse te morde. Bon je n'allais quand même pas lui dire ça, parce que le connaissant depuis peu, je sais déjà qu'il retournerais ça en quelque chose de sexuelle. Parce que lui le sexe c'est ce qui le fait vivre après tout. Ont à tous quelques chose qui nous maintient en vie, moi c'est l'oxygène, lui c'est les rapprochement.

Alors que je m'étais perdus dans mes pensée, je n'avais pas remarquer à quel point son visage s'étais rapprocher du miens. C'est lèvres se rapprochant dangereusement des miennes. Fallait que je trouve de quoi pour me libérer de son emprise ou bien pour le déstabiliser, chose dans lequel j'excelle. C'est simplement au moment ou ces lèvres frôlait les miennes, que je sortie quelque chose de complètement stupide.

«Pois chiche»

Oui, j'ai réellement sortie le mot «Pois chiche» et cela de nul part. Mais, le plus marrant dans l'histoire, c'est que je suis partie à la rire. C'est l'effet de la fatigue sur mon cerveau qu'est tu veux. J'espérais lui avoir fait assez peur, avec ma folie temporaire...Comme c'est beau rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 22
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Mer 17 Oct - 15:45


Peut-être qu'Hyuga lui faisait finalement de l'effet ? Car bon, la plupart des filles dont il avait tenté un rapprochement très poussé de ce genre, lui avait donné de violents coup dans les roubignoles, celles-ci bien mise à leur disposition. Elles criaient, le rejetaient rapidement, le traitant de fou. puis parfois une course poursuite s'en suivait. Comme avec Rei par exemple; Mais elle, petite fille blonde à lunettes, minuscule, fragile. Elle ne lui disait "quasiment-rien" et se "laissait faire". Voilà qu'il était au dessus d'elle à lui effleurer les lèvres, c'était limite un record ! Fier de lui, il allait limite pousser un crie de joie intérieur, se félicitant d'avoir passé se stade, et allant passer au supérieur. Au lieu ça, il fut vite arrêté dans son élan en sentant le souffle de la fille sur ses lèvres, elle venait de lui parler.
« Pois chiche ? » comment ça pois chiche ? Le petit truc là, tout blanc? Qui se mange? Pourquoi elle sort ça d'un coup ?

« Hein? Qu- que-quooi ? .. »

Il se redressa vivement, restant en pause comme si le film venait de s'arrêter, les bras écarté dans le genre wesh racaille "vazi tadi koa". Il avait été choqué, en effet. Toute son envie venait de tomber en un rien de temps, ainsi que son saucisson joliment couché sur le ventre de la fille. En fait, il était juste un peu assis sur elle à limite l'écraser. Mais ça il s'en fout, ne l'oublions pas.

« Pois chiche ? .. Non mais t'as bien regardé mon corps de rêve ?! »

Et c'est donc comme un de ces gros matcho trop sures d'eux qu'il frappa sur son torse, forcant sur ses abdos, ou lui présentant ses beaux biceps bien musclés. De quoi avoir l'air viril si on oublie qu'il a un ou deux poils sous le nombril et encore moins au pubis, et rien sous le menton. C'est un pauvre garçon, mais il est bien foutu quand même. Enfin ça c'est selon lui, en vrai c'est vrai qu'à côté de certains, on ne lui donnera pas bientôt ses 19 ans. Mais ça ne l'empêche pas de se vanter quand même. Surtout qu'il y'avait pas mal à en dire sur cette fille, et là-dessus il était plutôt fort pour être méchant et mauvais. Un vrai enfoiré. Alors, pour la faire taire, il posa sa main sur sa bouche, l'empêchant avec force de lui faire bouger ses lèvres pour le mordre, ou crier, ou.. baver dans sa main. Sauf que sur le coup il ne pouvait pas l'embrasser.

« Toi, t'es chiante.
Très chiante.
»

Dit-il en faisant un air déçu.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Matsuda
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 41
Inscription le : 10/09/2012
Localisation : Sur la lune :) GNéé



MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Jeu 18 Oct - 3:36

« Hein? Qu- que-quooi ? .. »

Apparemment, ma manœuvre pour le déstabiliser avec très bien fonctionner. Je ne lui ai pas fait peur, mais j'ai réussis à l'écarter de mes lèvres, ce qui était très bien, même si maintenant je sentais son membre sur mon ventre, ce qui n'étais pas vraiment agréable. Il sait ensuite redresser d'un coup, m'écrasant au passage, sous son poids. Les bras en l'air, comme si je l'avais offenser. Ce qui était en fait le cas, mais bon moi je ne voyais pas pourquoi. Enfin, pas encore. Après tout, j'avais prononcer un mot que pour le simple plaisir de le dire et de le rire. Une simple tentative d'évasion à ma manière. Une manière particulière comme moi.

Plusieurs personnes confonde mes gestes et mes paroles et ne réussis pas vraiment à me cerner en tant que tel. Que veux-tu, j'ai hériter d'un cerveau d'extra-terrestre. Cool non? Alors que plusieurs l'aurait frapper et aurait même crier, moi j'ai garder mes force pour moi et j'ai utilise la meilleur technique qui soit, la déstabilisation. Dans des situations ou je me sens dépasser, j'ai tendance à réfléchir bizarrement. Alors, des solutions qui paraisse pour certain complètement stupide, sont pour moi une idée d'or. Faut pas se le cacher, c'est vraiment le cas.

« Pois chiche ? .. Non mais t'as bien regardé mon corps de rêve ?! »

Hey bien celle là, elle est bien bonne! Il croit sérieusement que j'ai dit ça pour l'insulter? Mais d'où sort-il cela? Je comprend maintenant pourquoi il avait l'air si offenser par mes propos. Pendant deux secondes, je croyais qu'il m'en voulait d'avoir raté notre baiser, en sortant un mot banale de nul part. Faut dire que je l'aurais bien rie, mais j'avais un peu peur que cela l'offense... Vous me croyez vraiment là? Bien non, c'est simplement qu'il ne m'en a pas donner l'occasions. Parce qu'il commença à jouer aux macho, montrant son artillerie lourde. Et moi je le regardais, en me retenant de ne pas pouffé de rire. Se ne fut pas bien difficile, car celui-ci mis sa main sur ma bouche, avec aucune possibilité de pouvoir la bouger.

« Toi, t'es chiante.
Très chiante.
»

À ces mots j'haussais les sourcils, le sourire fondu jusqu'au oreille. Je ne sais pas si sous sa main il pouvais sentir le rictus de mes lèvres. Je l'aurais bien remercier mais sa main sur ma bouche m'en empêchais. Faut dire que s'étais le plus beau compliment qu'on m'aille fait. Même si je savais que s'étais l'effet inverse qu'il voulait produire, je ne pouvais faire semblant d'être offusqué, surtout que je suis une piètre comédienne. Puis, remarquant qu'il avait restreint son emprise sur moi, j'en profita pour me libérer, le faisant chavirer sur la gauche. Je me releva et partie en direction de la sortie. Enfin, c'est ce qui me semblait, mais en fait, j'avais pris le côté opposer, de sorte que je me retrouvais à l'endroit exacte où se situe les douches.

Je fermais quelques unes des cabines avant de m'enfermer dans l'une de celle-ci, afin que celui-ci me retrouve plus difficilement. Quoi que, si celui-ci me trouve je suis prise au piège, tel un rat. Je mis alors ma main sur la bouche, me retenant de ne pas partir à rire. Faut dire que sa devenait assez amusant. Mais bon, je trouvais sa simplement amusant à cause des effets négatives de la fatigue sur moi. Ils me fassent délirer avec n'importe quoi, qu'es tu veux. Je vis ensuite ces pieds passer devant la cabine, puis repasser, avant de s'arrêter devant celle-ci. Et merde, il venait de me trouver, mais comment? Peut être parce que mes pieds paraisse à travers le petit espace sous la porte. Dah!

Le rideau de douche s'envola pour laisser place au jeune homme. Qui ne tarda pas à s'avancer vers moi. Se qui, bien sûr, me fit reculer à mon tour. C'est alors que je sentis un jet d'eau me tomber sur la tête. J'avais accidentellement appuyer sur l'interrupteur de la douche. Instinctivement je ferma les yeux, avant de glisser par terre et de pousser un petit «Ah» de stupeur. Et alors, que je gémissais par terre de douleur, du au choc de mes fesses contre la céramique du planche, le jet d'eau stoppa soudaine et lorsque je rouvris les yeux, je ne pus que déceler le visage du jeune homme à deux centimètre de moi, pour la seconde fois. Fallait absolument que je trouve un moyen de l'éloigner de moi une nouvelle fois.

« Je n'ai pas dis pois-chiche pour t'insulté sur ton physique. Je m'arrêtais de parler un instant, espérant que ces lèvres stoppe leur ascension vers les miennes, ce qu'il finit par faire. S'étais juste pour te déstabiliser et faut dire que sa à très bien marcher, mieux que je pensais même. »

Je me perdis dans ces yeux couleur chocolat une nouvelle fois, espérant qu'il me laisse et parte agressé quelqu'un d'autre. Enfin, j’espérais ça...Mais en même, j'avais l'envie irrésistible qu'il dépose ces lèvres contre les miennes. Mais c'est un pensée que je voulais mettre loin derrière, car il était hors de question que je le laisse gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 22
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Jeu 18 Oct - 15:28


Peut-être était il trop occupé à l'empêcher d'en dire plus, sa main sur la bouche de la jeune fille, mais Hyuga ne put empêcher sa chute sur le côté. Elle venait de le rejeter d'au dessus d'elle, profitant qu'elle soit enfin libérée pour s'enfuir vers.. non la sortie comme Hyu pensait, mais vers les douches. Il n'avait pas eu le temps de voir dans laquelle elle était rentrée, essayant de comprendre ce qu'il lui arrivait. En fait, elle était juste parvenue à s'éloigner de son entreinte, mais avait ratée sa fuite. C'était plutôt une bonne chose pour lui, il allait pouvoir recommencer, cette fois-ci plus calmement. Après tout, ce que veulent toutes les filles c'est d'un garçon doux et qui sait y aller tranquillement. Il s'en rendait compte maintenant qu'il avait été trop brusque, la pauvre se cachait, surement tremblante de peur .. (mais bien sûr, oui), il devait vite la rassurer.
Il se dirigea vers les douches et ouvrit alors le rideau qui l'empêchait de voir sa "bien-aimée". Elle était là, et recula en le voyant jusqu'à appuyer sur le paumeau de douche, faisant couler l'eau. A cette image, Hyuga se retint de ne pas saigner du nez. Elle était là, assise au sol, lâchant des petits gémissements de douleur, trempée partout avec les sous-vêtements à demi transparents. Grand dieu, elle le fait exprès? S'approchant d'elle, à genoux, pour savoir si tout allait bien, elle lui lança alors que le coup du pois-chiche était pour le déstabiliser et non l'insulter. Il lui souria en la fixant longuement, tel un beau gosse dans les films romantiques. La totale.

« Rien que le fait de te voir comme ça me déstabilise.
Pas la peine de chercher des mots.
»

Non, t'as pas compris.
En tout cas, il était revenu à la charge. Ça n'avait pas durée vraiment longtemps, surtout qu'elle avait un peu merdé pour s'échapper de là et partir loin de lui. Au contraire, maintenant elle était encore plus près de lui et dans une position assez difficile pour partir. Il l'a gardait entre ses genoux, posant ses mains contre le bas de ses épaules, la retenant contre le mur sans doute gelé. Mais ce n'est qu'un détail sans importance, pour lui. Elle était différente de ces autres filles. A moins qu'elle soit déjà sous son charme ? Ca ne l'étonnerait même pas à cet idiot, lui qui se croit le meilleur. Il était fier de sa réussite de la journée, et il n'allait pas s'en tenir à maintenant. Entre eux un amour passionnel allait naitre, et ce sera une ravissante sexfriend pour ses heures perdues où il s'ennuierait. En plus elle est plutôt drôle. Enfin, à sa manière. C'est parfait, il n'a pas besoin de plus lui. Quand c'est trop compliqué pour lui, il finit par laisser tomber. Elle, elle est simple, pas difficile. En tout cas selon lui.. Il est un peu naïf sur les bords.

« On va recommencer plus doucement, et interdit de dire de bêtises ! »

Quelle menace.
Sans laisser le temps à la jeune fille, il fonça sur elle, l'embrassant à l'arrache, ratant un peu ses lèvres ett se rattrapant ensuite. Elle n'avait pas l'air si .. consentante que ça.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Matsuda
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 41
Inscription le : 10/09/2012
Localisation : Sur la lune :) GNéé



MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   Ven 19 Oct - 1:13

Il n'y a pas deux seconde j'étais dans mon lit, entrain de rêvasser bien tranquillement. D'un rêve où je me sentais bien, le coeur battant à tout rompre, mes lèvres brûlant de désire.C'est alors que je me fis réveiller par mon téléphone, gémissant de frustration. J'y ai reçu un message texte débile, de quelqu'un me demandant de le rejoindre dans les toilettes. Je voulus l'ignorer,mais mon absence totale de contrôle sur mon don me fit voir un danger. Enfin, c'est ce qu'il me semblais, parce que lorsque j'ai une vision, je ne réussi pas à voir l'image net. Elle est toujours embrouiller, à peine perceptible.

Alors sur le moment, croyant aller sauver une pauvre petit âme en danger, je partis en direction des douches des mec et cela en sous-vêtement. À peine entrée, que je me fis agresser par un mec à poil. Je ne savais pas vraiment comment réagir au début, devais-je en rire, en pleurer ou être fâcher? Peut-on être les trois à la fois? Je remarquais tout de suite, que le garçon était alors assez petit. Pouvant sentir son menton, sur mon crâne et cela sans arqué le dos, comme la plupart des autres mecs doivent faire avec moi, étant de nature une naine. Même si au début, j'avais crue que s'étais une fille ne pouvant croire qu'un mec pouvait être aussi petit, je ne pus que me rendre compte qu'il était un mec. À moins que sa soit une fille hermaphrodite, ce qui m'aurais bien gros étonner.

Celui-ci commençant à m'étouffer, surement sans le vouloir, je lui donna un coup de coude dans l'estomac dans l'espoir qu'il me lâche, ce qu'il fit bien sur et qui me fit tomber par terre. Il s'est ensuite diriger vers moi, tel un lion affamée prêt à me dévorer. Il me plaqua ensuite par terre, puisque je n'avais pas eu l'idée géniale de m'enfuir à ce moment, en plus d'avoir eu amplement le temps. Je les ensuite brillamment déstabiliser, après avoir effleurer ces lèvres puis je les pousser afin de pouvoir cette fois-ci m’enfuir...Mais du mauvais côté. Bah oui alors que je croyais me diriger vers la sortir, je me suis retrouver dans les douches. On voit comme j'ai un super sens de l'orientation. Je me suis ensuite cacher dans une cabine, dans l'espoir vaine qu'il ne me trouve pas.

Raté, alors que celui-ci ouvrait le rideau pour ce dévoilé, je m'accrochais accidentellement sur l'interrupteur de la douche et tomba en même temps par terre, complètement trempé. Il s'est alors encore rapproché de moi, ces lèvres de nouveau proche des miennes. Puis, j'essaya une nouvelle fois, de repousser le moment fatidique, en expliqua le pourquoi du «Pois-chiche». Il finit par me sourire en me fixant longuement. Moi je demandais ce à quoi il pensait et ce qu'il allait sortir encore.

« Rien que le fait de te voir comme ça me déstabilise.
Pas la peine de chercher des mo
ts. »

Me voir comment? En sous-vêtement ? Ou peut être le fait que j'étais mouiller...ou bien les deux? Mais pourquoi sa le déstabiliserais? Je finis par me regarder, quittant quelques secondes son regard voluptueux. Allumant enfin. Il avait bel et bien de quoi à être déstabilisé, avec mes sous-vêtement blanc, maintenant à moitié transparent. Plusieurs aurait été gêner, mais moi en fait, je m'en foutais. Et puis, si sa pouvais le déstabiliser tant mieux.

Il me pris par la suite le bas des épaules et me garda plaqué contre le mur, complètement geler. Je frissonna à l'impact de celui-ci. Me sentant maintenant complètement piégé, je n'avais aucun moyen de fuir sous son emprise.

« On va recommencer plus doucement, et interdit de dire de bêtises ! »

J'aurais bien voulu lui répliquer de quoi, mais c'est lèvres vinrent percuter les miennes. Au début, se fut assez maladroit, mais il finit par trouver où elle était. Puis je commençais à paniquer, posa mes mains sur ses épaules et asseyant de le repousser, mais en vain. Me disant que je venais d'avoir mon premier baiser par un inconnus tout nue. Puis, je commençant à m'y faire, je me laissais aller. C'est alors qu'il commença à forcer sur ma bouche, forçant celle-ci à s'ouvrir. Je recommença alors à paniquer, me disant qu'étant mon premier baiser, un baiser en profondeur serait catastrophique.

Je fus très surprise, de constater que jusqu'à maintenant tout allait bien. Aucun accident et je recommençais à relaxer. C'est peu être sa qui me fit défaut car... Hey bien, J'aurais bien voulus dire que j'avais mordu sa langue par accident, mais ce ne fut pas vraiment le cas. En tout cas, la douleur vive l'avais fait reculer en vitesse et étant maintenant dans une position délicate, je le refit tomber sur le côté pour la deuxième fois. En profitant pour m'enfuir une deuxième fois. Espérant cette fois-ci quitter du bon côté. J'ai faillit sauter de joie à la vue de la porte. L'enfonçant, je courus vers les escaliers et les montants. C'est après que je me rendis comptes que j'étais rendus au troisième étages et que j'avais monté un étage pour rien. J'avais crue être au premier étage et monter au deuxième pour regagner ma chambre, mais non.

Étant trop tard pour repartir dans le sens inverse, je me dirigerais vers le club de musique vue que j'y étais inscrite. J'y entra et refermant la porte immédiatement derrière moi. J'étais sûr et certaine qu'il me trouverais jamais. Enfin, j'aurais été certaine, si je n'avais pas remarqué, la traîner de flaque d'eau qui traînait derrière moi.
Et étant maintenant sûr qu'il me retrouverais, je me dirigeais vers l'armoire où l'ont range les instruments de musique et m'y cacha. Je bénissais pour une fois le fait d'être de petite taille. Il m'aurais été aussi non difficile d'y entrer. J'entendis ensuite la porte du local s'ouvrir et se refermé. Je priais pour qu'il ne me découvre pas. Puis je repensais au fait que les flaques m'avait surement suivis jusqu'à l'armoire. À peine cette pensé eu-t-elle franchise mes pensées, que l’armoire s'ouvris pour laisser placer à nain de jardin. Bah oui, vu que je ne connais pas son nom, je n'étais pas pour toujours l'appeler «le garçon», fallait que je lui donne un surnom. Et nain de jardin lui vas très bien. Alors que je regardais autour de moi pour trouver un nouveau moyen de me sortir de là une idée germa dans mon esprit. Je pris un guitare au hasard, et tomba sur un acoustique. Super.

«Hey! Tu veux que je te chante de quoi?»

Je lui donna même pas le temps de me répondre que je commença à gratter la guitare, jouant la première chansons qui me passait par la tête. Rolling in the deep d'Adèle. J'avais un peu peur de la chanter étant donner quel est assez difficile et que je ne me trouve pas vraiment doué, même si certain affirme le contraire. Puis voyant que je chantais sans faussé, même passer le refrain, je commençais à chanter avec un peu plus d'assurance. Il ne me laissa même pas finir de chanter qu'il s'avança, entrant avec moi dans l'armoire. J'avais le don, de restreindre à chaque fois l'endroit où nous nous trouvions, celui-ci étant encore plus difficile de pouvoir me libérer. Puis il ferma la porte derrière lui et rapprocha son visage du mien. Je me demandais si il allait au moins me laisser finir ma chanson, sa me donnerais peu être l'opportunité de trouve un autre moyen de m'enfuir? Mais en avais-je vraiment envie? Après tout, peu être n'est-ce pas une coïncidence que je rate à chaque fois mes fuites.

HRP: Pour la chanson d'Adèle je l'ai pris en acoustique, pour que sa montre l'effet que sa fait sans la batterie x) La fin est chiante par exemple à cause du vent -.- M'enfin c'est ca ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis venue pour aider moi! Pas pour mater un mec à poil.... (PV: Hyuga Akamatsu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Deuxième étage :: Douches et toilettes-