AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un petit-déjeuner... spécial ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 27
Messages : 442
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Un petit-déjeuner... spécial ?   Mer 3 Oct - 13:05

Brisant le silence d'une chambre encore plongé dans le noir, un réveil s'était mis à résonner dans la pièce depuis quelques secondes. Un bruit strident qui finit alors par réveiller son propriétaire qui l'éteignit d'un geste aléatoire, en tapotant sa table de nuit. Sept heure, voici ce qu'il affichait. Retentit alors ensuite un léger soupire, suivit d'un râle puis, finalement, la lumière. La source ? Une petite lampe posée sur une petite table à côté d'un petit réveil tombé en arrière. Les cheveux en bataille, le regard vide, notre jeune héros commençait alors à immerger de son rêve. Si Takeo était d'habitude assez matinale, aujourd'hui la règle avait son exception. D'un rapide coup d'oeil, la constation fut faite : il était seul. Tant mieux se disait-il. Voir Reiji ne l'enjouait pas vraiment à vrai dire... Le rituel commença alors au son d'une petite radio que Takeo avait allumé. Il se leva, tira les rideaux et entre-ouvrit les fenêtres avant de faire son lit. Si tout cela semblait être une routine, quelques choses perturbait le jeune héros. C'était perceptible, c'était visible, sur son visage. Troublé, perturbé, curieux... mais de quoi ? Pour comprendre, il faut remonter votre montre de vingt-quatre heure.

Si Aomori était un lieu rempli de mystère, la rencontre que Takeo avait la veille en était l'une des plus belles preuves. Le hasard était bien joueur ce jours là lorsqu'il mit cette jeune fille sur le chemin de notre héros. Elle n'avait rien de concrètement normal. Elle ne rentrait pas dans le décor. Elle en ressortait, l'illuminait. Ce n'était pas son visage radieu, pas sa belle chevelure, pas ses yeux d'un bleu océan... c'était sa tenue. Elle était vêtue d'un ensemble blanc et marron foncé identique à ce que pourrait porter une servante, une fille au pair. C'est peut-être pour cela que Takeo s'en était approché. Sa curiosité était un vilain défaut... Les présentations furent rapides. Elle se nommait Charlotte. C'était un prénom étranger, sans équivoque. D'où pouvait-elle venir ? De France ? Hm, cela n'avait finalement pas autant d'importance que ça. Elle était nouvelle, Takeo l'avait rapidement compris. Une fille comme elle ne pouvait passer inaperçu et son petit vécu à Aomori lui permettait gentiment de mettre un visage sur une bonne partie de l'établissement. En bon élève, Takeo avait alors proposé son aide à la nouvelle étudiante. La proposition fut acceptée, à son plus grand plaisir, et c'est donc tout au long de cette journée que Takeo fit visiter les lieux à Charlotte. Tout cela paraissait alors normal, mais Takeo ne pouvait s'empêcher de trouver cela étrange. D'abord, elle avait un langage d'une rare politesse, s'en était même trop. Notre jeune héros se sentit même obligé d'adopter un comportement identique pour ne pas faire tâche... Lorsqu'il lui dit au-revoir, ce fut avec une curiosité encore affâmé. De là, il y pensa alors toute la nuit... et encore à son réveil.

Mais revenons désormais au lendemain. Takeo venait de quitté sa chambre et se dirigeait vers les douches. Profitant que la pièce soit vide, il ne se pressa pas et pris une longue douche chaude avant de conclure sur un dernier jet bien frais lui permettant d'immerger complètement. Frais et propre, il retourna alors dans sa chambre pour y enfiler l'uniforme de l'établissement, pris son sac et se mit en route. Il vadrouilla dans les couloirs jusqu'à rejoindre le hall d'entrée. Evidemment, sur place, il ne pu s'empêcher de penser à Charlotte qu'il avait rencontré juste ici... Plus il y repensait, plus l'envie de la revoir lui montait à la tête. Il y avait un mystère à résoudre, c'était certain. Sans s'arrêter pour autant, notre jeune héros était alors finalement arrivé à son premier lieu de destination : le réfectoire. La surprise fut de taille, il y avait beaucoup de monde. Un soupire s'échappa alors de la bouche du jeune homme qui, à contre-coeur, rentra dans la grande pièce dont le brouhaha incessant l'énervait déjà. Il regarda la queue... bien trop longue pour le moment. Sa fénéantise le conduisit alors à s'asseoir sur une table. Il en trouva une libre, enfin, l'extremité était libre. Il posa alors son sac et se posa sur la chaise, soupirant encore en regardant la fil d'élèves se servant qui ne semblait pas se réduire. A cette vitesse, Takeo allait surement devoir jeuner ce matin... Sauf si...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un petit-déjeuner... spécial ?   Mer 3 Oct - 13:38

HS:
 


    Une douce odeur de croissant chaud et de thé délicatement sucré envahissait la petite cuisine mise à disposition pour le Club du même nom et dans laquelle Charlotte s'affairait depuis presque deux heures. Elle s'était levé tôt pour préparer un petit déjeuner royal (de toutes façons elle n'aimait pas faire la grasse matinée). Par pour elle, ça non, car elle se contentait d'un thé au citron le matin, mais pour lui. Monsieur Takeo.

    Elle l'avait rencontré la veille alors qu'elle venait juste de poser les pieds dans le hall du Pensionnat, et il était venu vers elle pour lui proposer son aide pour la visite des lieux. Evidemment, Charlotte avait accepté et la journée s'était donc passée ainsi. Bien entendue, depuis son rang, Charlotte donnais du "Monsieur" à ce semi-inconnu et le vouvoyait, mais étrangement elle se sentait très à l'aise en sa présence. Peut-être parce qu'il avait eu la décence de ne pas rire de sa tenue un peu spéciale, ou parce qu'il était gentil avec elle. Quoi qu'il en soit, après que la jeune fille ai pris congé, elle n'avait plus qu'une envie, c'était de revoir Monsieur Takeo. Et pour le remercier de son attention, et parce que c'était là son rôle après tout, elle avait décidé de lui faire le petit-déjeuner du lendemain.

    C'est ainsi qu'elle avait naturellement ouvert les yeux vers cinq heures, s'était lavée, et avait revêtue à contrecœur son uniforme de pensionnaire de l'établissement. Enfin... Elle l'avait un peu arrangé à sa façon. En effet, la jeune fille y avait rajouté un tablier, ses habituelles chaussettes rouges montantes, et avait fait en sorte que la jupe d'écolière soit beaucoup plus bouffante. Ornant ses cheveux chocolat de sa coiffe, elle s'était silencieusement rendu dans la cuisine du Club et s'était mise au fourneaux !
    Deux heures plus tard, les croissants fait maisons étaient prêt, le thé également, accompagné d'une boite de sucre et d'une petite cruche de lait. Il ne fallait pas non plus le jus d'orange fait maison également, avec des oranges fraîchement récoltées au club de Jardinage, la confiture et les toast, ainsi que l'assiette digne d'un breakfast anglais avec oeufs au plat et bacon.
    Le tout était disposé sur un grand plateau argenté que Charlotte faisait reposer sur la paume de sa main droite avec une habileté a en faire pâlir de jalousie toutes les serveuses de la ville.

    Son trajet de la cuisine au réfectoire ne fut pas des plus discret et Charlotte entendait murmurer sur son passage, parfois rire, mais elle n'y prêta strictement aucune attention et entra dans le réfectoire avec un grand sourire sur son visage, ses yeux bleus pétillants de bonne humeur. La salle était bondée mais elle repéra Monsieur Takeo au premier coup d'oeil. Elle aurait reconnu entre mille son visage plutôt fin et ses cheveux au reflets ensoleillés.
    D'une démarche légère, tenant toujours habilement son plateau, Charlotte traversa la salle alors que de nombreux regards se tournaient sur elle, et arriva à la table où le jeune homme s'était assis.

    - Bonjour Monsieur ! Je vous apporte le petit-déjeuner ! ♥

    Sa voix chantonnante et claire résonna dans le refectoire car tout le monde s'était tue lorsqu'elle avait commencé à parler, et elle déposa le plateau luxueux devant Takeo avec un sourire des plus éclatant, terriblement fière d'elle, tandis qu'un brouhaha commençais à s'élever tout autour d'eux et qu'une voix balançait en riant :

    - Ça va, tranquille Dokku !


Dernière édition par Charlotte J. Harkness le Mar 9 Oct - 8:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 27
Messages : 442
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Un petit-déjeuner... spécial ?   Mer 3 Oct - 17:02

Assis à une table du réfectoire, Takeo était en train d'attendre que l'entassement d'élèves au buffet se dissipe. Enfin, était-ce vraiment cela ? A vrai dire, c'était difficile à dire. Son regard était vide, ailleurs, tout comme son esprit en fait. A quoi pensait-il ? Mais ça vous le savez, à une jeune demoiselle rencontrée la vieille. Une certaine Charlotte. Pourquoi alors ? Mais ça, vous le savez aussi finalement. Elle était différente. Si sa tenue avait été la clé qui ouvrit la curiosité du jeune homme, passer une simple journée avec elle avait fait soulevé moult questions dans l'esprit de notre jeune homme. C'était donc pour cela qu'il était désormais là, assis... à finalement pas attendre grand chose, l'esprit obnubilé par cette jeune inconnue. Allait-il la revoir ? Aomori avait beau être un pensionnat, c'était jamais sûr au fond. Mais cela le tracassait bien trop... Trop pour qu'il se rende compte de ce qui se passait autour de lui.

En effet, le brouhaha du réfectoire venait en un instant de s'estomper. Désormais, seuls quelques bruits de pas résonnaient dans la pièce ainsi que le faible tintement de service. Mais Takeo, lui, n'entendait rien, n'avait pas fais attention. Son esprit revint alors à la réalité lorsqu'il entendit un son sur la table devant lui. Il eu alors un léger spasme, voyant devant lui un grand plateau d'argent sur lequel était entreposé de façon organisés un déjeuner digne des rois. Croissants, thé, lait... tout y était. Takeo n'eut alors même pas le temps de comprendre qu'il reconnu une douce voix. Oui, c'était celle de Charlotte. Elle était facilement audible car à cet instant, c'était probablement le seul bruit qui retentit dans le réfectoire. Il faut dire que le charisme dégagée par Charlotte pouvait en interpeller plus d'un et son entrée, armée de son plateau d'argent, avait fait son effet. Elle l'appela alors -Monsieur-, expliquant qu'elle apportait son petit-déjeuner. Complètement abasourdi Takeo ne su que dire, vraiment. Il n'eut pas vraiment le temps de prendre la parole non-plus. En effet, les brouhaha revinrent, mais ils ne concernaient plus tout et rien. Tous les élèves parlaient de cette étrange demoiselle et de Takeo. Cela en arriva alors même à une moquerie émanant d'un camarade de classe. Takeo se sentait tout petit. Que dire ? Il releva le visage vers Charlotte, elle semblait heureuse, absolument pas gênée par la situation. Elle avait vêtie l'uniforme d'Aomori mais avait arrangé le tout à sa sauce... Le tablier, les petits frou-frou... Finalement, c'était une version servante de la tenue d'Aomori. Le jeune homme sentit alors une goutte de sueur coulé le long de sa tempe... Il fallait répondre. Mais quoi ? Il ne pouvait pas rembarré Charlotte, sous peine que tout le monde se moque et ne pouvait pas non-plus encaisser le tout... Déjà qu'il ne comprenait pas ce qui se passait. Il eut alors une idée..

- Haha... C'était un paris ! Je pensais pas que tu le tiendrais !

Le ton était nerveux, et c'était à peine dissimulé. Tant pis si personne n'allait y croire, il s'était justifier tant bien que mal à sa façon. Directement, il se pencha vers Charlotte et prit la parole. Il regarda rapidement autour de lui, voyant que les élèves reprenaient doucement leur discussions et murmura pour ne pas se faire entendre.

- Qu'est-ce que tu... Euh... Il se corrigea alors. Que faites-vous Charlotte ? Qu'est-ce donc que tout cela ?

Si ce qui se trouvait devant lui avait l'air des plus délicieux, il n'osa toutefois rien touché, pas gêne peut-être... Il faut dire que le pauvre jeune homme ne comprenait absolument pas ce qui se passait... Restait donc à écouter la réponse de la chère servante...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un petit-déjeuner... spécial ?   Mer 3 Oct - 20:18

    Charlotte n'avait prêté aucune attention à l'interpellation derrière eux, ses grands yeux bleus foncés rivés sur Takeo, les mains croisées sagement devant son tablier. L'expression "n'avoir d'yeux que pour quelqu'un" prenait alors tout son sens à la vue du regard plein d'espoir qui portait la jeune arrivante sur son nouveau compagnon. C'est pour ça qu'au ton gêné et nerveux de Takeo, ainsi qu'à ses premiers mots, sa mine se déconfit un peu, ne comprenant pas trop.

    - Haha... C'était un paris ! Je pensais pas que tu le tiendrais !
    - Qu'est-ce que Mo...

    Elle n'eut pas l'occasion de terminer sa phrase car, alors que les élèves reprennaient leurs activités et que le brouhaha revenait dans le réfectoire, Takeo se pencha vers elle, regardant nerveusement autour d'eux, et repris la parole, visiblement embrassé.

    - Qu'est-ce que tu... Euh... Il se corrigea alors. Que faites-vous Charlotte ? Qu'est-ce donc que tout cela ?

    Charlotte retrouva son sourire enchanté, éclatant, et ses yeux se remirent à pétiller comme si il n'y avait aucun "problème" et elle lissa machinalement son tablier avant de prendre la parole.

    - Comme je vous l'ai dit Monsieur Takeo, je vous ai préparé votre petit déjeuner ! Mais je ne savais pas trop ce que vous aimiez alors j'ai mis un peu de tout, comme ça si vous préférez le sucré vous avec les viennoiseries et les gâteaux, en revanche si vous êtes plutôt salé vous avez l'English Breakfast !

    Tout en parlant, elle avait désigné les aliments dont elle parlait, et rajouta en souriant de plus belle :

    - Et ne vous inquiétez pas, tout est fait maison Monsieur Takeo ! Ce ne sont que des bonnes choses, et vous avez besoin de prendre des forces pour votre matinée de cours afin d'être le plus performant possible !

    Charlotte rit doucement d'un air joyeux en ignorant toujours les regards appuyés qu'elle sentait peser sur son dos. Il est vrai qu'elle avait fait fort comme première entrée en matière, et si sa tenue et son attitude surprenait, il en était de même pour sa taille et son apparence occidentale. Mais tout cela lui passait au dessus de la tête, et en cet instant rien ne comptait plus à ces yeux que "Monsieur Takeo" et sur cette pensée, elle se pencha pour servir une tasse de thé fumante et demanda joyeusement en se retournant vers le jeune homme.

    - Monsieur Takeo prends-t-il du lait ou du sucre avec son thé ? A moins que vous ne le préféreriez nature ~

    La douce servante attendait sa réponse et pendant ce laps de temps elle put entendre parmi les diverses discussions, quelques propos à son égard qui aurait certainement touché sa personne si elle n'était pas tant obnubilée par Monsieur Takeo. De ce fait, les "Mais regardes sa dégaine ! On est pas au carnaval !" ou encore les propos salaces ne l'atteignirent pas le moins du monde. Il fallait dire qu'avec ses décennies, elle avait appris à faire abstraction de certaines choses. Et les "gens" faisaient partie de ces choses-là.


Dernière édition par Charlotte J. Harkness le Mar 9 Oct - 8:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 27
Messages : 442
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Un petit-déjeuner... spécial ?   Jeu 4 Oct - 8:31

Si depuis son arrivée Takeo avait vécu un bon nombre d'évènements, ce qu'il était en train de vivre à cet instant était probablement la plus embarrassante de toutes. Mais finalement, ne l'avait-il pas cherché ? A ne penser qu'à elle depuis son arrivée, il allait être servi, et le terme est bien choisi car en effet, Charlotte semblait être décidé à lui servir son petit-déjeuner. Le jeune homme n'avait rien vu venir, plongé dans ses pensées et le retour à la réalité fut donc bien plus dur, troublant son esprit alourdi par le regard des élèves qui s'étaient tut et observaient la scène avec, au moins, autant de surprise que lui.

Faisant alors réponse à une remarque lancée par un élève, Takeo avait mis sur pied une excuse à peine acceptable et le ton de sa voix était clairement traître. Malheureusement, il ne su pas quoi faire d'autres. Il ne pouvait pas ne rien dire et ne pouvait pas cautionner cela. Il fallait d'abord qu'il comprenne... Utiliser cette excuse allait alors lui permettre d'avoir un peu de répit. Toutefois, le prix de ce mensonge fut rapide et sec. Notre jeune héros vit alors le visage de la douce Charlotte se déconfire lui faisant alors ressentir un petit pincement au corps. Il ne tarda alors pas à reprendre la parole, voyant que la foule semblait doucement leur ficher la paix, et, se corrigeant, reprit un style de dialogue adulte, vouvoyant la jeune femme et lui demandant donc quelques explications.

Si il fut d'abord réconforter en voyant le visage de Charlotte rayonner à nouveau, il fut une nouvelle fois abasourdi par les explications de cette dernière. Elle était donc là pour lui servir son petit-déjeuner. Le servir à "Monsieur Takeo". De quoi ? Comment ? Pourquoi ? Si les questions s’entremêlaient dans son esprit, il ne dit toutefois rien, la laissant finir. Après une brève description du menu, qui semblait fort délicieux, Takeo voulu alors reprendre la parole mais elle fut plus rapide, précisant que tout cela était fait maison. Où ? Comment ? Quand ? Trop de questions, simplement trop de questions. Toute fière, souriante, elle conclu alors sur une question, demandant alors à notre jeune héros comment il désirait son thé.

Il la regarda alors. Regarda alors ensuite le plat qui semblait être fait avec plaisir... puis reposa son regard sur elle, observant ses yeux d'un profond bleu et son sourire d'ange. S'il ne comprenait absolument rien à ce qui se passait, il ne pouvait décemment pas rejeter Charlotte d'une quelconque manière. Son mensonge semblait déjà l'avoir affecté et il ne pouvait, et voulait, rendre triste une nouvelle fois la jeune fille. Ses pommettes devinrent alors légèrement rouge, forcément gêné par cette situation, et il répondit doucement...

- Un petit peu de sucre s'il vous plaît Charlotte...

Cette phrase sonnait étrange. Takeo l'avait dit avec une forte gêne mais si elle avait fait tout ça pour lui faire plaisir, il se devait de lui faire plaisir à son tour et de jouer le jeu en quelques sortes. Il reprit alors son calme, reprenant ses repères et entendit alors quelques remarques qui émanaient des tables voisines. Si cela l'avait en premier temps gêné, cela commençait doucement à l'enquiquiner. Les remarques étaient rarement complaisantes et frôlaient plus la moquerie finalement. Entendant alors une personne lancée un "elle se croit au cirque ou quoi ?", notre jeune homme se tourna alors dans sa direction, lançant :

- Et toi tu te crois au zoo ? Occupes toi de tes affaires et laisses la tranquille, crétin.

Takeo soupira alors, reprenant son calme et releva son regard vers la demoiselle, fondant totalement devant se regard et se sourire qui rayonnaient ce début de journée. Il la regarda alors préparer le thé puis se décala gentiment sur le côté, laissant une place de libre.

- Vous voulez bien vous s'asseoir ? Je trouverai cela plus conviviale...

Le jeune homme ne savait pas franchement comment réagir mais il savait comment il devait répondre, comment il devait parler. Les réponses viendraient tôt ou tard... Pour l'instant, il fallait rendre cette situation moins embarrassante et se faire doucement oublier par les autres. Posant sa main droite sur la tasse chaude, Takeo approcha son visage et huma doucement l'odeur envoutante du thé. Il regarda alors ensuite le plateau et saisit, d'une main légèrement tremblante, un croissant dont il cassa un angle pour l'apporter à sa bouche. Il était encore tiède, tendre... simplement délicieux. Il avala avec plaisir cette première bouchée et exprima son plaisir.

- C'est délicieux Charlotte. Quand avez-vous pris le temps de faire ça ?

Puis, remarquant qu'il était le seul à manger reprit rapidement la parole pour ajouter.

- Veuillez-vous bien m'accompagner dans ce déjeuner ? Vous avez fait largement assez pour deux personnes et cela me ferait plaisir.

C'était dernière phrase était probablement celle qui avait quitté ces lèvres avec le plus de facilité... Au fond, c'était finalement juste l'expression d'un réel désir de notre jeune héros...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un petit-déjeuner... spécial ?   Jeu 4 Oct - 10:44



    - Un petit peu de sucre s'il vous plaît Charlotte...
    - Bien Monsieur !

    Charlotte n'était pas dupe, elle avait bien sentit l'embarras dans la voix de Monsieur Takeo, mais elle avait mis ça sur le compte de la fatigue et de l'heure matinale. Après tout, en quoi aurait-il dut se sentir gêné qu'on lui ai préparé son petit-déjeuner ? Et les autres, pourquoi en avaient-ils fait tout un plat ? Qu'est-ce qu'ils croyaient en venant dans ce réfectoire, se servir sur les étagères leurs victuailles ? Que ces derniers tombaient toutes prêtes du ciel ? C'était des gens qui avaient préparés ce que tout le monde mangeait ici, et il en était de même pour le midi, et pour le soir, et cela ne choquait personne. Alors pourquoi devaient-ils faire tout un cinéma que quelqu'un ai préparé le petit-déjeuner de Takeo ?

    La jeune fille chassa tout cela de son esprit. Visiblement, la situation semblait se calmer peu à peu. Si l'attention de quelques élèves restait dirigée vers les deux jeunes gens, la plupart avaient repris le cours de leur petite-déjeuner. Bien sûr il y avait encore des remarques, et Takeo répondit à l'une d'entre elle, faisant légèrement sursauter Charlotte alors qu'elle faisait tomber un carré de sucre dans la tasse de thé du jeune homme. Ignorer ce genre de choses était aisé à partir du moment où tout le monde, en l'occurrence Takeo, faisait de même. Or il avait réagis à cette remarque déplacé, de telle sorte que Charlotte se demanda s'il avait fait ça par pur énervement, ou tout simplement pour la protéger. Cependant, Charlotte continuait de sourire, comme à son habitude, un sourire éclatant, d'une innocence à en faire pâlir des saintes-vierge, et déposa la tasse de thé fin prête devant Takeo qui venait de se décaler et repris la parole :

    - Vous voulez bien vous s'asseoir ? Je trouverai cela plus convivial...
    - Oh, eh bien... Bien sûr Monsieur !

    Charlotte prit donc place sur la chaise laissée libre et encore chaude du corps de Takeo, posant ses mains sagement sur son tablier. C'est alors que son nouveau compagnon huma le thé, et à son regarde Charlotte put deviner que l'arôme lui plaisait, et elle eut un petit sourire en coin réjouie. Ses yeux bleus suivirent la main de Takeo quand il finit par s'emparer d'un croissant pour en casser l'extrémité dans un croustillement délicat et finalement l'apporter à ses lèvres...

    - C'est délicieux Charlotte. Quand avez-vous pris le temps de faire ça ?

    Le sourire de Charlotte s'élargit et ses yeux se mirent à pétiller de bonheur alors que son coeur faisait la fête dans sa cage thoracique. Il aimait ! Il aimait ce qu'elle avait fait ! C'était la plus belle récompense du monde pour Charlotte de savoir qu'elle avait réussi à faire plaisir à son supérieur, et elle se sentit envahie d'une vague de bien-être indescriptible. Finalement, même ici, dans ce pensionnat inconnu et hostile, elle pouvait retrouver "sa place". Takeo repris la parole, la sortant de ses pensées.

    - Veuillez-vous bien m'accompagner dans ce déjeuner ? Vous avez fait largement assez pour deux personnes et cela me ferait plaisir.
    - Si cela fait plaisir à Monsieur Takeo, cela me fait plaisir également ! répondit-elle en prenant un des toast, d'en couper un bout, de le tremper dans l'oeuf au plat, et de mordre dedans avec une certaine gourmandise, les joues rosées de bonheur. Après sa première bouchée, elle permit de prendre un peu de jus d'orange pour se rincer un peu la bouche et répondit à la question de Takeo. Ce matin bien sûr Monsieur Takeo ! Je me suis levée tôt et je suis allée préparer tout ça ! Enfin, comme d'habitude !

    Evidemment, quand elle parlait d'habitude, elle faisait référence à son emploi chez la famille Okaya qu'elle venait de quitter, ainsi que toutes les précédentes, et elle ne pensa pas que Takeo ne comprendrait pas. Après tout, pour elle, c'était évident quand on la regardait qu'elle était une servante, cela sautait aux yeux, et à ce propos elle se demandait comment cela se faisait que tous les gens présents n'aient pas compris cela et se soient ainsi moqués d'elle, et de Takeo par la même occasion. Pensant à cela, elle baissa un peu ses lourdes paupières, les joues s'empourprant de nouveau, et osa demander doucement, pas trop fort, juste pour que Takeo l'entende.

    - Est-ce que j'aurais mis Monsieur Takeo dans une situation embarassante en venant ici ?



Dernière édition par Charlotte J. Harkness le Mar 9 Oct - 8:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 27
Messages : 442
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Un petit-déjeuner... spécial ?   Jeu 4 Oct - 17:15

Takeo se trouvait désormais assis en compagnie de Charlotte. Afin de rendre la situation moins gênante, il avait en effet invité la servante à le rejoindre, lui demandant même de bien vouloir l'accompagner de ce copieux repas. Elle accepta alors son offre et mangea elle aussi avec une certaine gaieté, faisant encore plus plaisir au jeune homme. Ce dernier commençait gentiment à comprendre ce qui se tramait là. L'évidence était telle qu'il n'y avait pas fait attention. La tenue de la veille, la version refaite de son uniforme... Il n'y avait aucun doute au sujet de la fonction occupée par Charlotte avant son arrivée : Elle était servante. Takeo avait aussi doucement compris sa position dans tout ça... La façon qu'elle avait de l'appeler "Monsieur", l'étrange obéissance qu'elle présentait et ce respect quasi infini qu'elle avait pour lui. Elle LE servait. Mangeant avec faim et désir son croissant, le jeune homme réfléchissait alors doucement au pourquoi du comment. L'unique raison qui lui vint alors à l'esprit était qu'elle se sentait redevable pour la visite. Outre cela, pourquoi lui être aussi serviable ? Ses interrogations coupèrent alors court au son de la voix de Charlotte. C'était presque inaudible. Seul lui avait pu entendre cela.

Takeo se tourna alors vers la jeune fille, voyant qu'elle arborait désormais un visage légèrement baissé et gêné. La question ? Elle était simple et à la fois compliqué pour notre jeune héros. Est-ce que tout cela l'avais mis dans l'embarras ? A vrai dire, oui. Mais Takeo ne pouvait décemment pas répondre cela. Son premier mensonge avait manqué de peu de vexé la jeune fille qui semblait être persuadé de faire quelques choses de bien. Il était donc hors de question que Takeo brise ses espoirs. Si Charlotte était encore une personne difficile à cerner pour Takeo, il avait néanmoins compris que pour elle ce n'était pas un jeu. Ces sourires étaient francs, sa joie était réelle... Ce qu'elle faisait là, l'emplissait de bonheur. Pourquoi ? Ca, Takeo ne le savait pas... Le remercier ? Hmm... M'enfin, il avait tout le temps pour comprendre... En même temps, à Aomori, on pouvait s'attendre à tout non ? Bref. Cachant la vérité, Takeo répondit alors une vérité construite. Il n'allait pas mentir, simplement détourner les faits...

- Non absolument pas. J'ai été plus surpris qu'embarrassé à vrai dire, je ne pensais pas mériter autant. Je n'ai juste pas apprécier le regard des autres à votre égard ainsi que leur jugement. Excusez moi donc si ma remarque vous a interpellé... Je ne voulais pas.

Il esquissa alors un large sourire à la jeune fille, exposant toute sa sincérité à son égard. Il n'était pas fâché, non, il n'était plus embarrassé, non... il était finalement juste content. Il regarda alors son thé, remarquant qu'il ne devait désormais plus être trop chaud, et saisit la tasse pour en boire une, puis deux gorgées. Il était parfait, simplement parfait. Dans un petit soupire de plaisir, il reposa alors la tasse avec un sourire et ajouta.

- Il est délicieux ! Vous êtes vraiment doué en ce qui concerne la cuisine !

Le ton était presque devenu naturelle. En si peu de temps, Takeo s'était habitué à ce vouvoiement. Toutefois, cela ne voulait pas dire qu'il acceptait cette situation. Il gardait en effet en tête de parler seul à seul avec sa compagne pour comprendre un peu mieux cette situation... Sur le coup, cela ne valait pas la peine d'en faire tout un plat.

Le jeune homme se tourna alors une nouvelle fois vers le plateau sur lequel trônait encore un bon nombre de chose semblant plus délicieuse les unes que les autres. Si par habitude il n'était pas un grand mangeur du matin, Takeo avait décidé de faire honneur au travail de Charlotte et avait alors pris un main un verre qu'il rempli de jus d'orange avant de prendre à son tour une toast qu'il fit craquer dans sa bouche, dans un plaisir à non-dissimulé. Sentant alors un silence venir, le jeune homme se creusa la tête pour dire quelques choses. C'est alors qu'il vit l'horloge du réfectoire affichant désormais 8h27. Dans peu de temps, les cours allaient commencé... Tout comme lui, elle devait avoir des cours non ? Ni une ni deux, ce fut un sujet de choix.

- Avez-vous cours aujourd'hui ma chère Charlotte ?

Encore une fois, inconsciemment, le jeune homme affichait un sourire sincère, ne pouvant simplement s'empêcher d'être heureux devant le visage d'ange que présentait sa compagne...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un petit-déjeuner... spécial ?   Ven 5 Oct - 17:09



    "Est-ce que j'aurais mis Monsieur Takeo dans une situation embarassante en venant ici ?" La question de Charlotte lui tournait dans la tête, car à l'instant où elle avait franchis ses lèvres elle l'avait regretté, se disant que c'était peut être trop déplacé de demander cela, et elle maudit son manque de self-contrôle en cet instant. Elle releva la tête en entendant que Takeo lui répondait.

    -Non absolument pas. J'ai été plus surpris qu'embarrassé à vrai dire, je ne pensais pas mériter autant. Je n'ai juste pas apprécier le regard des autres à votre égard ainsi que leur jugement. Excusez moi donc si ma remarque vous a interpellé... Je ne voulais pas.

    A ces mots, Charlotte sentit une douce chaleur l'envahir. Il tentait visiblement de la rassurer et en plus de ça, se préoccupait de ce qu'elle ressentait... Chose rare. Elle se redressa donc en lançant un joyeux "Merci Monsieur !" et recommença à manger avec lui, se servant avec une gourmandise non dissimulée une tranche de bacon croustillante. Au même moment où elle mangeait son bacon, Takeo venait de finir son thé et lui lançait un compliment.

    - Il est délicieux ! Vous êtes vraiment doué en ce qui concerne la cuisine !
    - Oh, hum.. laissa échapper la jeune fille qui avait la bouche pleine. Légèrement rougissante, elle attrapa une serviette pour s'essuyer la bouche en avalant ce qu'elle avait à l'intérieur, toute gênée, et répondit enfin avec un sourire modeste. Merci Monsieur, je suis heureuse que cela vous plaise ! J'espère que mes autres prestations vous satisferons tout autant !

    Car il était évident qu'elle n'allait pas s'arrêter à cela. Maintenant qu'elle avait commencé à le servir, elle le servirait jusqu'à... Jusqu'à ce qu'il meurs ou qu'il lui ordonne de ne plus le faire. C'était ça le jeu. Même si c'était plus sérieux que toutes les autres relations existantes. La loyauté. La fidélité. Charlotte jugeait que c'était la chose la plus importante de ce monde. Une nouvelle fois, la voix de Takeo sortit la jeune servante de ses pensées.

    - Avez-vous cours aujourd'hui ma chère Charlotte ?

    La jeune fille acquiesça vivement et bus une gorgée de jus d'orange avant de répondre.

    - En effet Monsieur ! J'ai biologie en première heure, puis philosophie. Et cet après-midi j'ai Atelier De Pouvoirs et histoire mais je n'irais pas, ce n'est pas la peine, alors j'irais sûrement faire quelques gâteaux ! Monsieur préfères-t-il les cookies ou les cupcakes ?

    De nouveau, ce sourire étincelant qui semblait illuminer la pièce. C'était presque la signature de Charlotte, ce sourire chaleureux et qui montrait.. Sa joie de vivre ? En quelques sortes, sa joie de vivre pour celui qu'elle servait, en l'occurrence Takeo.

    - Et vous Monsieur ? Qu'avez-vous comme cours aujourd'hui ? s'enquit Charlotte avec curiosité en penchant la tête sur le côté. D'ailleurs il ne faut pas que vous tardiez ou vous allez être en retard ! ajouta-t-elle avec une moue préoccupée et faussement sévère qui ne lui allait pas du tout.



Dernière édition par Charlotte J. Harkness le Mar 9 Oct - 8:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 27
Messages : 442
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Un petit-déjeuner... spécial ?   Sam 6 Oct - 7:50

[Autres prestations... ? Hmmmm.... Oui oui j'ai bien compris =P]

Répondant à Charlotte au sujet de ses inquiétudes, Takeo avait brodé un semi-mensonge, se contentant alors d'exprimer sa surprise vis-à-vis de son amie et sa légère colère vis-à-vis des autres. Cette réponse sembla alors la combler de bonheur vu la joie qu'elle exprima en le remerciant. Face à cela, le jeune homme esquissa alors un léger sourire en réponse, ne pouvant quand même s'empêcher derrière ce dernier au petit mensonge dont il venait d'être auteur. Ses premières pensées étaient confirmées désormais. Tout cela n'était pas un jeu pour Charlotte. Si Takeo avait répondit que tout cela était déplacé, il n'aurait fait que briser le monde de la jeune fille et n'aurait pu donc s'en pardonner. Il fallait être pragmatique, magnanime dans le choix de ses mots. Il le savait, le voyait. Ce sourire, si tendre, qu'exposait le visage de Charlotte était tout ce qu'il y avait de plus sincère. Si cela la rendait heureux, il ne fallait pas couper ce bonheur. Takeo gardait toutefois en tête l'idée de comprendre la situation, mais cela allait devoir attendre.

Exprimant son plaisir, Takeo s'était ensuite permis de féliciter, enfin, plutôt complimenter la jeune fille sur sa cuisine. Il était vrai que tout ce qui se trouvait sur la table était fort délicieux. Il n'avait peut-être pas goûté à tout, mais le peu que ces papilles avaient pu sentir suffisait déjà à faire naître en lui le vice de gourmandise. Finissant ce qu'elle avait en bouche, elle le remercia alors de son compliment avant de conclure sur quelques choses qui interpella forcément notre héros. "Mes autres prestations." A ces mots, le visage de Takeo devint interrogateur, curieux, puis un peu inquiet. Il dissimula cela rapidement, reprenant une gorgée de thé tout en réfléchissant. Si elle était effectivement en train de la servir en ce moment-même... venait-elle de sous-entendre que ce n'était que le début ? Pourquoi ? Désormais, il n'était plus question de le remercier pour sa visite... Cela allait trop loin pour ça. Takeo préféra alors changé de sujet, faisant encore honneur à la nourriture confectionnée par la demoiselle. Son esprit lui interdisait de parler de cette "comédie". Pas ici, pas devant tant de monde... Cette conversation allait devoir être privé et les mots devront être subtilement choisis... En aucun cas, jamais, Takeo ne voudra blesser la douce Charlotte.

S'aidant alors de l'horloge du réfectoire, Takeo trouva un nouveau sujet en parlant des cours. Il demanda alors l'emploi du temps de la demoiselle et cette dernière répondit sans retenue. Si la réponse paraissait "normale", une nouvelle touche "à la Charlotte" fit son apparition. Elle n'allait pas finir sa journée de court pour faire des gâteaux... et vu la précision quant aux désirs du jeune homme, c'était probablement pour lui. Tant d'attention gênait doucement le garçon qui ne savait plus trop où se mettre à vrai dire... Heureusement pour lui, Charlotte l'interrogea alors à son tour sur son emploi du temps.

- Hmm... J'ai math et histoire ce matin. Ce n'est pas mes branches préférées mais bon... En ce qui concerne mon après-midi, j'ai aussi, tout comme vous, Atelier de pouvoir. Il laissa alors un bref silence s'installer et reprit. En parlant de cela très chère, excusez mon audace mais... Quel pouvoir possèdez-vous ? Mis de côté celui d'être la jeune fille la plus gentille de ce pensionnat.

La dernière remarque fut suivit d'un petit clin d'oeil joueur, avant que le jeune homme ne rougisse légèrement à la suite de ce compliment qu'elle allait peut-être trouver déplacé. Puis, attendant la réponse de la demoiselle, Takeo finit son thé avec plaisir avant de prendre, tout comme elle l'avait fait, une tranche de bacon croustillante qu'il amena à sa bouche. C'était cette fois-ci plus par curiosité que gourmandise à vrai dire. Si Takeo n'était déjà pas un grand mangeur matinal, il n'avait manger ce genre de chose, chose plus communes dans les pays occidentaux. Pensant cela, il regarda alors la jeune fille, pensant à son prénom, sa façon de se tenir, son visage, toutes ses choses... Elle était étrangère, c'était une évidence. Etais-ce malpoli de demander ?

- Excusez encore cette dernière curiosité de ma part, mais... Vous n'êtes pas originaire du Japon j'imagine ?

Il tourna alors légèrement la tête suite à cette dernière question, se frottant doucement l'arrière de la tête avec sa main gauche, montrant ainsi une certaine gêne qui s'était installée en lui. Puis, revoyant l'heure, il conclu l'échange sur...

- Hmm et vous avez raison, l'heure file, vous comme moi devons retourner à nos obligations. Regardant le plat encore bien plein il ajouta. Me feriez-vous l'honneur de me laisser vous aider ? Puis se levant doucement, repensant à la dernière question posée par la douce demoiselle. Faites ce que votre envie vous conduit de faire, peu importe ce que ce sera, j'en aurait forcément un grand plaisir si cela vient de vous.

Il attendit alors la réponse de la jeune demoiselle, prêt à conclure cette deuxième rencontre... Après quoi, il envisagerait de la voir en "privée" afin de mieux comprendre tout cela... Mais tout cela serait dans un autre temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un petit-déjeuner... spécial ?   Mar 9 Oct - 10:57

    En attendant les réponses du jeune homme, Charlotte s'était permise de prendre une madeleine, par pure gourmandise, et de la tremper dans son thé au citron. En croquant dans cette dernière, l'acidité du citron s'échappant de la douceur de la madeleine, elle n'avait put s'empêcher de penser à Monsieur Alexandre car c'était ce qu'il prenait toujours à l'heure du thé l'après-midi, et elle leva les yeux vers Takeo. Physiquement, les deux hommes ne se ressemblaient pas du tout... Monsieur Alexandre avait les cheveux longs noirs, et attachés en catogan, sans compter qu'il avait une voix plus grave et qu'il était plus grand. En revanche elle retrouvait chez Takeo les traits fins de son premier maître, et surtout, ce qui l'empêchait de le regarder directement dans les yeux, il avait les mêmes iris que Monsieur Alexandre, avec des reflets de thé au citron. Charlotte se mit un claque mentale en se traitant d'idiote, des "reflets de thé au citron" ! Et puis quoi encore, des cheveux de caramel au beurre salé ? Mais oui. Allons, reprends-toi ma petite. Ce n'est pas parce que tu es dans un endroit inconnu que tu dois comparer le premier venu à Monsieur Alexandre. Il est mort, et Monsieur Takeo est bien vivant. Ni plus, ni moins.

    - Hmm... J'ai math et histoire ce matin. Ce n'est pas mes branches préférées mais bon... En ce qui concerne mon après-midi, j'ai aussi, tout comme vous, Atelier de pouvoir. Il laissa alors un bref silence s'installer et reprit. En parlant de cela très chère, excusez mon audace mais... Quel pouvoir possèdez-vous ? Mis de côté celui d'être la jeune fille la plus gentille de ce pensionnat.

    Charlotte avait relevée la tête en souriant pour écouter les dires du jeune homme, et on pouvait être sûre que ces derniers resteraient gravés dans son cerveau. Après tout, il lui fallait connaître les journées de son maître si elle voulait pour arriver pile au bon moment pour lui apporter un remontant ! Elle hocha la tête pour faire comprendre qu'elle avait bien entendu et ne put s'empêcher de rire aux derniers mots de Takeo, ses joues rougissantes, et pas à cause de la chaleur du thé qu'elle venait de boire...

    - C'est gentil de votre part Monsieur ! Quant à mon pouvoir... Il n'est pas exceptionnel vous savez, je pense que vous le découvririez en temps voulu. Elle se permit un petit sourire complice avant de lui demander la même chose, ajoutant bien sûr que si il ne voulait pas répondre il pouvait garder le secret de son pouvoir.Elle reprit la parole après qu'il lui ai demandé d'où elle venait, tout en s'essuyant les mains sur une serviette. En effet Monsieur. Enfin, je vis au Japon.. Depuis quelques temps, mais je suis née en Angleterre, et j'ai vécu en France entre les deux. J'ai.. Beaucoup déménagé, si je puis dire !

    Après ce petit échange Takeo reprit la parole comme quoi il était temps pour chacun d'eux d'y aller, et alors que Charlotte se levait en mettant un peu d'ordre dans le plateau, il lui proposa son aide qu'elle refusa poliment avec un sourire chaleureux.

    - Je me débrouillerais toute seule Monsieur, merci, mais c'est mon devoir ! Ne vous occupez pas de ça, allez en cours sinon vous serez en retard, je m'occupe de tout ! conclut-elle sur un ton des plus joyeux et rassurant reprenant le plateau sur sa main droite avec un grand sourire.
    La jeune fille s'inclina doucement avant de reprendre allègrement : Je vous souhaite une bonne journée Monsieur !

    Sur ces mots, Charlotte lui lança de nouveau un sourire éclatant et alors qu'elle s'apprêtait à faire volte-face, Takeo répondit par une action à sa question concernant son pouvoir, et disparu soudainement après lui avoir dit au revoir. Elle rit doucement, se disant que la téléportation ça devait être un pouvoir bien pratique, et fit demi-tour pour retourner d'où elle était venue, à savoir la cuisine pour laver tout cela, et sortit donc du réfectoire d'un pas léger, comme elle était venue, et disparue après avoir passé la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un petit-déjeuner... spécial ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit-déjeuner... spécial ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Rez-de-chaussée :: Réfectoire-