AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rentrée ... Ratée [ PV Maru Asayo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mineko Kagami
avatar
jokers

Féminin Age : 17
Messages : 90
Inscription le : 02/09/2012
Localisation : Au Pays des Merveilles ; avec Alice qui a sombré dans la folie ♥



MessageSujet: Une rentrée ... Ratée [ PV Maru Asayo ]   Sam 22 Sep - 17:15



Un jour qui commence bien ...

Aujourd'hui c'était un grand jour pour Mineko . Aujourd'hui c'était sa rentrée dans le pensionnat Aomori , un pensionnat pas comme les autres , hors du commun , différents . Oui , car vous l'aurez deviné , Mineko fait partie de ces quelques gens possédant un donc particuliers , et le sien était de pouvoir animer les peluches . Cependant elle n'arrivait qu'à faire bouger Yôgi , sa première peluche qu'elle eut obtenue , elle l'avait depuis ses cinq ans environ , bref depuis longtemps . C'est le matin , il est environ 7 heures 30 du matin , et la jeune adolescente , elle qui devait se réveiller à 6 heures 45 ne l'était toujours pas . La femme de ménage de l'hôtel où elle résidait le temps qu'une lui chambre lui soit attribuée à Aomori pénétra dans la chambre , assez étonnée de voir la jeune adolescente encore étalée sur son lit à dormir avec sa veilleuse et ronfler aussi fort que le moteur d'une moto . La femme s'approcha du lit de la jeune fille et la secoua un peu . Mineko se réveilla en sursaut et tourna automatiquement son regard vers l'horloge accrochée au mur . Elle poussa un petit cri , elle allait rater son bus , et donc arrivée en retard en cours , puis logiquement foirer sa rentrée , génial pensait-elle ironiquement . Elle se leva pressée .

- Euh excusez-moi , je … je quitte la chambre dans quelques minutes , le temps que je m'habille et que je range mes affaires … Ses affaires qu'elle avait déjà rangés la veille dans sa valise , mais selon elle , ils n'étaient pas assez bien pliés , et c'était vrai , elle n'arrivait même plus à refermer sa valise . Mineko s'excusa de nouveau auprès de la femme et attendit qu'elle s'en aille . Elle resta quelques secondes sur place avant de se précipiter sous la douche , y rester une bonne dizaine de minutes . Enroulée une serviette autour de son corps , se brosser les cheveux , faire sa valise en même temps et chercher Yôgi à la fois . Elle qui d'habitude était tant organisée , c'était bien la première et dernière fois que ce genre de situation se déroulait . Elle se passa sa crème solaire habituelle , bah c'est ça d'être malade . Puis elle s'habilla rapidement d'une magnifique robe bleue marine à pois blanc , elle mit une ceinture en dessous de sa poitrine et mit un serre-tête blanc , la jeune fille se munit de chaussure à talons bleus marine également , elle se devait d'être présentable pour cette rentrée . Elle fit son lit et ce n'est que à ce moment là qu'elle mit la main sur sa grenouille en peluche . Elle fit un sourire soulagé , porta son sac à bandoulière et tira sa valise à roulette avant d'enfin quitter sa chambre d'hôtel . Peut-être qu'avec chance , elle pourrait ne pas rater son prochain bus qui ne passais que dans une dizaine de minutes .
Dans l'ascenseur , pensant que ses malheurs étaient finis , bah l'ascenseur se bloqua . Mineko poussa un cri d'effraie , elle était claustrophobe , tout ce qu'elle espérait pour l'instant c'est que cette ascenseur allait vite se débloquer . La jeune albinos sentait les larmes monter à ses yeux , elle ne supportait vraiment pas ce genre d'endroits tout clos , mais elle ne pensait vraiment pas qu'il allait se bloquer maintenant , voilà pourquoi elle l'avait prit .
Ce n'est qu'une dizaine de minutes après que l'ascenseur se débloqua . Mineko sécha ses larmes et sortit enfin de l'hôtel , se trouvant dans la rue . Cela ne valait plus la peine de se presser , elle allait arriver en retard de toute manière . Elle avança lentement , un air désespéré sur le visage mais qui disparut bien vite à la vue de son bus stopper à son arrêt , à quelques pas . Si elle courait , elle allait surement pouvoir le prendre . Elle se mit donc à courir le plus vite possible , bien que c'était assez lent à cause de sa valise , de son cartable et du fait qu'elle portait des chaussures à talons . Elle agita son bras libre pour que le bus l'attende , et coup de bol , elle put le rattraper et le prendre . Sur ce coup là , l'adolescente était chanceuse , elle allait certes arrivés en retard , mais moins que prévu .

Une trentaine de minutes après , elle descendit de son bus et d'une démarche rapide se dirigea vers son internat , il était juste à l'autre bout de la rue . Arrivée devant le pensionnat , elle resta figée quelques secondes , l'admirant avec de grands yeux , elle était plus qu'impressionnée et stressée aussi . Il était grand , et beau , et grand ! C'était bien plus qu'elle ne l'imaginait , elle fouilla dans son sac et sortit sa peluche de sa poche qui soudainement se mit à parler :

- Bah t'attends quoi pour entrer ?
- C'est le jour J Yôgi ! Je stresse , si tu savais à quel point ...
- Mais tout va bien se passer , bon aller , dépêche toi d'entrer , tu es assez en retard comme ça !


Mineko hocha la tête et s'aventura donc dans les couloirs de l'internat , elle accéléra un peu le pas et entra dans le bureau de l'administration afin de recevoir son emploi du temps et tout le tralala . Lorsqu'elle ressortit de la pièce , elle regarda attentivement ses horaires et se mit à courir pour arriver à son cours suivant . Problème : Elle ne savait pas où se trouvait la salle . Tant pis , Mineko courra un peu partout dans les couloirs , se perdit assez rapidement mais continuait de courir … Avant de tomber par terre , le sol était étrangement glissant dans ce couloir là .
Miam , le bon goût du Mr.Propre sur le sol , quoi de mieux pour commencer la jouer ? Elle se releva , remarquant une jeune femme passée la serpillère . La jeune adolescente fit un petit sourire gênée avant de lui demander des excuses et de demander :

- Oh excusez-moi d'avoir marché à un endroit où vous aviez déjà nettoyé … Ah et bonjour , pourrez-vous m'indiquer où se trouve la salle de maths ?
Code by B-NET (c)
Revenir en haut Aller en bas
Maru Asayo
avatar
agent d'entretien

Féminin Age : 72
Messages : 66
Inscription le : 12/09/2012


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 22 ans - Bonniche
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Une rentrée ... Ratée [ PV Maru Asayo ]   Dim 23 Sep - 15:11


Say 'I love you' and you're not listening

Ce matin, le réveil fut pénible. Et pourtant, il eut bien lieu.

Au début, elle pataugea dans une sorte de confiture visqueuse où les sons lui parvenaient une fois sur deux. Elle entendait, de manière indistincte, les pas de professeurs et les discussions animées des élèves. C’est qu’ils en avaient des choses à raconter de si bon matin, ces petits. Elle grogna et plaqua un oreiller sur ses oreilles, pour camoufler encore plus les bruits qui, au final, lui revenaient plus clairement. C’est quand l’oreiller ne fut plus d’effet qu’elle se redressa, se massant se crâne avec ses deux mains. Qu’est-ce qui faisait qu’elle avait aussi mal au crâne ? Elle ne se souvenait tout simplement plus de la veille. Etait-elle sortie ? A la vue des vêtements jonchant le sol de la porte d’entrée à son lit, ce n’était pas le cas. Il n’y avait que des t-shirts de couleurs, à imprimés différents à chaque fois, des jeans et des salopettes de la même matière. Les chaussures variaient de la tennis de couleur basic aux chaussures à talons de plus de dix centimètres. Maru était suffisamment petite que pour se permettre de mettre ce genre de chaussures. D’un geste désinvolte, elle repoussa ses cheveux vers l’arrière, grogna une énième fois quand la mèche irrégulière de sa frange vint lui chatouiller le nez.

Aujourd’hui, on était… On était. On était quoi ? Lundi ou mardi ? Pas mercredi, elle ne se rappelait pas être sortie en boîte la veille. Maru, le mardi, elle va danser avec les gens, dans une tenue qui collait à elle comme des sardines se collent les unes aux autres dans leur boîte. Elle bouge au milieu des corps. Et ça la fait rire. Parfois, elle croise un étudiant ou deux d’Aomori. Mais tout ce qui se passe en boîte reste en boîte. Franchement, à leur âge, s’il y avait une boîte tout près, si elle avait des amis et si elle n’avait pas une mère dont elle restait le besoin de protéger, elle aussi, elle aurait séché et désobéi pour aller danser. Danser, c’est la vie. Et aujourd’hui, Maru, on est lundi. Maru était peut-être une personne bordélique et paresseuse mais rien ne l’avait empêché de faire une liste divisant les différents endroits de l’école. Chaque jour, elle avait un nouvel endroit à nettoyer. Et le lundi, c’était les couloirs et les escaliers. Les nombreux couleurs et les grands escaliers. Le lundi, elle faisait suffisamment de sport pour tenir une semaine entière. Elle devait monter, s’arrêter à chaque marche, balayer, nettoyer. Elle devait trainer des seaux, des balais, des serpillères. Et faire attention à ne pas se péter la gueule. Le pire, c’était quand même quand les élèves changeaient de locaux pour une autre heure de cours. Ca courrait partout, ça salissait ce qu’elle avait durement nettoyé. Par moment, elle se retenait d’en noyer un dans le seau d’eau sale.

Après avoir enfilé une salopette qui trainait négligemment sur le sol, après avoir retrouvé un t-shirt rose pute avec une grosse licorne dessus, après avoir trouvé ses tennis du lundi, c'est-à-dire les vieilles noires à moitié déchirées, Maru était sortie de sa chambre, ses deux traces bleues sous l’œil, son maquillage sombre autour des yeux. Somnolente, sans prendre la peine de déjeuner, elle avait directement rejoint son placard à balais, où elle faisait la sieste quand l’espoir la quittait. Sauf que là, l’espoir, elle en avait. Et Maru ne faisait jamais la sieste après s’être réveillée. Elle sortit donc deux seau en plastique jaune, une serpillère tout ce qu’il y a de plus banale et un balai normal. Elle mit un moment à chercher après le torchon rose, sans vraiment savoir où elle l’avait abandonné la dernière fois. Après l’avoir retrouvé coincé dans le tiroir à torchon propres, Maru sortit remplir les seaux, balais et serpillère sous le bras. Elle galéra un moment, cria à l’intention d’un élève qui passait par-là et le chargea de remplir et de lui apporter les seaux. Au fond, c’était fun d’être adulte.

Elle avait branché les écouteurs à son Ipod première génération, avait augmenté le volume au maximum et s’était mis à nettoyer sans vraiment faire attention à quoique ce soit. Elle chantait fort des chansons de lycéennes, dansait avec sa serpillère pour seul cavalier. Un éclat bleu et bleu lui fit lever les yeux. Non pas qu’elle ait vu la jeune fille perdre l’équilibre, elle vit juste ses chaussures à talon bleu marine. Au travers de la musique trop forte, Maru entendit à peine ce que la jeune fille lui demanda. Elle se contenta alors d’hausser la voix et de crier.

Maru – Quoi ? Répète, j’ai rien compris !

Le plus simple, mais fallait-il seulement y penser, aurait été d’enlever les écouteurs. Mais c’était Maru. Et Maru ne pensait jamais à enlever ses écouteurs.





krr krr krr ♥️

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Une rentrée ... Ratée [ PV Maru Asayo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Rez-de-chaussée :: Couloirs et escaliers-