AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 { SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zayn Parker
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 236
Inscription le : 30/07/2012
Localisation : Si ça sent l'joint...j'suis pas loin ♪


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1er / 18ans
Pouvoir(s):
Club: Danse

MessageSujet: { SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|   Mar 7 Aoû - 15:30


Voila, il pleuvait, les oiseaux ne chantaient pas et Zayn était enfin arrivé au pensionnat. Un immense bâtiment se dressait devant lui tandis qu'il traînait avec effort ses grosses valises "Vans" vers l'entrée de celui-ci. Le jeune homme blond ne souriait pas, plusieurs facteurs l'avaient potentiellement énervés sur le chemin et le fait qu'il n'y avait personne pour l'aider à porter ses affaires en faisait parti. Premièrement le voyage en train ne s'était pas bien passé, il n'avait pas eu de place pour voyager en prémium et un gros imbécile lui avait non seulement piqué sa place près du hublot mais avait aussi ronflé durant la moitié du voyage. Les gens étaient vraiment sans gène. Tout en y repensant le jeune homme soupira avant de hisser ses baguages sur la première marche d'une dizaine d'autres qui le mèneraient vers le hall d'entrée.

Le hall d'entrée...était grand mais Zayn avait l'habitude de ce genre d'infrastructure donc ça ne l'émerveilla pas spécialement comme la plupart des autres crétins qui avaient fait leur entrée derrière lui. Non, lui il s'en fichait et tout ce qui comptait c'était de poser ses paquetages dans ses appartements, ranger ses vêtements hyper cool et ses accessoires hors de prix pour, enfin, aller prendre une douche bien méritée. Maintenant il s'agissait de trouver l'endroit où le chambres étaient attribuées...Rien de bien compliqué Zayn, étant un pro, dénicha tout de suite l'endroit où une demoiselle plus très fraîche distribuait la clé des pièces "personnelles". Oui, encore un truc qui s'attaquait aux nerfs du jeune blond, les chambres n'étaient pas personnelles! Il parait même qu'il "ne fallait pas rêver". Lui qui était habitué à sa chambre spacieuse et moderne était tombé de haut quand on lui annonça qu'il devait s'attendre à avoir deux colocataires, en plus ça n'allait surement pas être des filles. C'était n'importe quoi! Il fut pourtant bien obligé de ravaler ses protestations. Crevé et ...pas super propre il se résigna à emprunter les couloirs sans la moindre aide pour porter ses valises. Cette première entrée dans cet établissement était bien partie...Ce ne fut pas sans compter qu'à l'ouverture, pour le moins compliquée, de la porte de la pièce il resta stupéfait devant un endroit si...morne et dénué de modernités.

- C'est quoi ça...B*rdel.?-

Gronda-t-il en entrant doucement. Il remis ses cheveux en arrière et posa ses yeux vairons sur le lit qui se trouvait près de la fenêtre, sa semblait être la meilleure place et puis...premier arrivé premier servi ! Zayn posa ses baguages au milieux de la pièce et se laissa tomber dans les draps, qui étaient doux il fallait l'avouer. Il espérait que cette pièce allait rester comme ça pour encore quelques jours...c'est à dire rien que lui sans personne!



T'en veux?:
 


Dernière édition par Zayn Parker le Ven 17 Aoû - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Venise P. Bluebird
avatar
garden

Masculin Age : 25
Messages : 23
Inscription le : 31/07/2012
Localisation : Ici ou là. Mais plutôt ici.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année • 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: { SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|   Mar 7 Aoû - 21:22

Venise sirota les derniers restes de son soda acheté au fast food de la gare. Ils étaient bien gentils ces asiatiques, mais il ne comprenait décidément rien à leur cuisine, heureusement que McDo était international. Aspirant donc son fond de coca sans bulles avec un bruit très peu discret et très peu distingué qui aurait sans doute rendu folle sa génitrice, le jeune homme leva les yeux sur le bâtiment en face de lui. De la pierre. De la pierre. De la pierre. Sans doute du bois et de la peinture aussi. C'était donc ça, Aomori. Pas mal. Il abaissa enfin son regard sur l'obstacle principal de son périple, l'escalier. Bon, quand faut y aller, faut y aller.

Saisissant ses deux grosses valises à roulettes, peut être pas très masculines mais au moins très pratiques, il grimpa en grognant les marches avant de se réfugier dans la fraîcheur bienvenue du hall d'entrée. Trop chaud ce pays, il allait pas le supporter longtemps, surtout avec son foutu bonnet sur la tête. Tout seul dans la pièce, il l'étudia en large en long et en travers. Du marbre ? Hum, oui, son œil expert semblait bien le reconnaître. Le pensionnat remontant très légèrement dans son estime – ce n'était peut être pas un tel trou perdu finalement – Venise décida qu'il était temps de se mettre en quête de sa chambre. Le voyage avait beau avoir été agréable, la première classe impeccable et le service irréprochable, une bonne douche lui ferait le plus grand bien. Il sentait presque ses cheveux se graisser et les racines qui s'y mêlaient hurler au manque d'eau. Quelle ironie d'être obligé d'arroser des mauvaises herbes pareilles.

Après avoir trouvé l'Accueil – tâche plus ardue qu'il ne le pensait – et s'être souvenu de comment on disait « clé » en japonais – tâche plus ardue encore – la secrétaire plus très jeune assise derrière le bureau la lui tendit, expliquant au passage qu'un de ses colocataires était déjà arrivé. Venise soupira mais la remercia néanmoins. C'est vrai ça, une chambre pour quatre. Les joies de l'école publique. Soudainement, son professeur particulier lui manqua pour la première fois. Impossible mais vrai, il venait presque de regretter sa cage dorée. Secouant énergiquement la tête pour chasser ces pensées, Venise saisit ses bagages et … jeta un regard dubitatif au monstrueux escalier devant lui. Il se tourna donc vers l'ascenseur, appuyant sur le bouton « 2eme ».

La porte était déjà ouverte quand il arriva devant, ce qui lui procura son premier froncement de sourcil. Un colocataire peut soucieux de la sécurité et plus encore de l'intimité, il semblerait. Pas bon ça. Il la poussa et entra doucement, ses valises derrière lui. Tout ce qu'il vit de celui qui partageait sa chambre ce fut, tout d'abord, ses cheveux blonds dépassant de l'oreiller. Endormi ? Son regard s'attarda ensuite sur les différentes marques constellant ses affaires. Interessant. Venise laissa tomber son bordel sur le lit le plus proche et s'éclaircit bruyamment la gorge.

« Salut, dit-il sans un sourire. Je suis Venise, et tu es ? »

Il s'avança vers lui en même temps qu'il prononçait ces quelques mots, main tendue. C'est alors qu'il remarqua les yeux vraiment étranges de l'autre, vairons. À ce moment là, sa main rencontra celle du garçon et ce qu'il prévoyait comme une poignée virile se transforma en merde noire. Son pouvoir lui échappa.

Figé sur le coup, Venise se sentit raidir alors que l'écorce prenait peu à peu possession de sa peau. Une douleur sourde lui transperçait le crâne en même temps que ses cheveux s'y dressaient, aussi verts et tendres que les feuilles qu'ils étaient en train de devenir. Horrifié, il voulu ouvrir la bouche pour hurler mais ce n'est qu'une branche qui en sortit, étouffant tout son qu'il aurait voulu produire. Une rose bleue était en train de remplacer son œil droit quand le déclic se produisit enfin et qu'il arracha enfin sa main à celle de l'inconnu, mettant au passage une distance respectable entre eux deux. Attrapant à deux mains la branche enraciné dans sa gorge, il l'arracha sans tenir compte du sang qu'il cracha ensuite, avant de hurler en islandais - choqué, il en a même oublié son japonais.

« Mais bordel c'est quoi cette connerie ?! »


« Nous ne pouvons pas être tous des héros.
Il faut bien qu'il y ait des gens pour attendre sur le trottoir
et applaudir à leur passage. »
Revenir en haut Aller en bas
Zayn Parker
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 236
Inscription le : 30/07/2012
Localisation : Si ça sent l'joint...j'suis pas loin ♪


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1er / 18ans
Pouvoir(s):
Club: Danse

MessageSujet: Re: { SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|   Mer 8 Aoû - 12:21


Menu::applications::jeux::Angry bird. Zayn était couché dans ce qui allait être son nouveau lit pour pas mal de temps, confortable, assez large ça aurait pu convenir à une personne qui était indulgente...seulement voila, lui il ne l'était pas. Soupire sur soupire il s'était retourné plus d'une fois avant de trouver une position assez confortable pour son corps parfait. Franchement tout allait de travers depuis qu'il était arrivé et c'était sans parler qu'il n'avait pas totalement fait le tour du bâtiment ni rencontrer d'autres personnes. Pour ce qui était des autres personnes il ne s'inquiétait pas, il avait toujours été populaire partout où il allait, c'était le genre de type qui se faisait des potes et des ennemis en un clin d'oeil. Couché sur le ventre avec son coussin entre les bras; Zayn parcouru pour la 3em fois l'étendue de son portable. Non pas parce qu'il se faisait royalement ch*er et qu'il n'avait pas envie de ranger ses affaires tout de suite, mais plutôt parce qu'il attendait un message qui n'arriverait jamais. Avant de se rendre à la gare, il avait envoyé un sms à son frère le prévenant qu'il partait étudier dans ce pensionnat et qu'il avait tout fait pour qu'il ne le suive pas...Il s'attendait à quoi après avoir fait une chose pareil? Un message qui lui souhaiterait bon courage pour la suite et qu'il ne lui en voulait pas? Sur cette pensée le jeune homme ferma les yeux après avoir laissé échapper un long soupire qui trahissait ses états d'âme.

- Salut, dit-il sans un sourire. Je suis Venise, et tu es ? -

Tel un automate, Zayn se redressa automatiquement après avoir entendu cette voix qui ne pouvait présager rien de bon. Assis sur le lit il scruta de bas en haut la personne à qui appartenait cette voix, un type assez grand aux allures étrange et qui, visiblement, avait des goût douteux en matière de mode de plus il s'appelait Venise..c'était pas un prénom de fille ça? L'ignorer ou lui répondre? Telle était la question...C'était son coloc' tout de même, il ne pouvait pas se permettre de démarrer sur un mauvais terme avec lui si il voulait avoir la paix dans sa chambre...leur chambre. Et ouais, le nouveau coloc' était déjà arrivé. Le mec face à lui, lui tendait la main pour faire ses salutations...En un reflex automatique Zayn tendit la sienne avec un sourire et sans prendre la peine de se redresser...Il avait oublié un autre détail mais quoi? Soudain une sorte de chaleur surplombée de picotements glissa dans le bras du jeune homme qui écarquilla les yeux. Voila...Ce qu'il avait oublié c'est qu'il avait, non seulement un pouvoir visuel mais aussi tactile.

-M...m*rde! -

Bafouilla Zayn en levant automatiquement les yeux vers ce qui semblait être un monstre! Un frisson s'empara de son corps alors que le garçon devant lui se changeait en une sorte d'homme arbre. C'était vraiment horrible à voir sans compter qu'une branche était en train de lui sortir de la bouche. Stupéfait et terrifié Zayn ne se sentait même pas la force de retirer sa main pour s'enfuir dans le couloir. Heureusement le nouvel arrivant qui avait, à présent, une fleur à la place de l'oeil eut le déclic de lacher sa main et de s'éloigner de lui comme si il s'agissait d'un pestiférer . Ce qui suivit faillit faire vomir Zayn qui plaqua ses mains contre sa bouche lorsque Venise arracha cette énorme racine de sa gorge. Assis sur le lit comme si il venait de voir la chose la plus atroce qu'il n'avait jamais vu Parker le fixait avec une expression qui exprimait parfaitement les sentiments qu'il ressentait. Curiosité, horreur, dégoût,.. Ensuite Venise lacha quelque chose d incompréhensible qui ne manqua pas de faire se redresser le garçon qui recula vers la fenêtre en se prenant les pieds dans ses valises.

-Non mais t'es q..quoi au juste toi!?-

Lança Zayn qui le pointa du doigt avec hésitation tout en le regardant de haut en bas. Non! ça n'était vraiment pas son jour! Une journée de m*rde surplombée par un coloc' qui tenait du niveau d'un film d'horreur. Et il devait partager SA chambre avec lui? Non mais il n'en était pas question, il ne pourrait jamais s'endormir avec un type qui manquait de se changer en sapin chaque fois qu'il le touchait ou le fixait!!




T'en veux?:
 


Dernière édition par Zayn Parker le Mer 22 Aoû - 18:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Venise P. Bluebird
avatar
garden

Masculin Age : 25
Messages : 23
Inscription le : 31/07/2012
Localisation : Ici ou là. Mais plutôt ici.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année • 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: { SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|   Mar 14 Aoû - 17:46

Venise était encore en état de choc. Qu'est ce qu'il s'était passé au juste ? Pourquoi son pouvoir lui avait-il échappé de la sorte, et surtout pourquoi maintenant ? Ok, il lui arrivait de faire des crises mais jamais de manière aussi soudaine et brutale, c'était des crises longues pendant lesquelles il luttait, pendant des heures parfois, dans le seule but de conserver une apparence humaine. Cette crise là était différente, ce n'était pas que son pouvoir s'était amplifié mais plutôt comme si il ne pouvait pas le contrôler, comme si tout ses efforts se retrouvaient vains ou, pire, se retournaient contre lui. De plus, ça avait été très court, à peine le temps d'une poignée de main...
Le garçon fit encore quelques pas en arrière, raidi par l'écorce qui lui tapissait les membres, puis voulu se laisse tomber sur son lit, le manqua, et se retrouva donc assis par terre. Tant pis, il ne pourrait pas tomber plus bas. Il se sentait si faible, il pourrait s'endormir sur place.

« Non mais t'es q..quoi au juste toi !? »

Son colocataire avait reculé jusqu'à l'extrême opposé de la chambre, apparemment horrifié par ce qu'il venait de voir. Sa question énerva Venise qui haussa le ton pour répondre.

« Je suis humain ! »

Connard, aurait-il voulu rajouter, mais il ne savait malheureusement pas le dire en japonais. Il fallait qu'il pense à se renseigner. Ce type, un parfait inconnu, venait de lui fournir une raison supplémentaire de détester ce pouvoir totalement inutile ; on le prenait pour un monstre. Mais était-ce de sa faute ?! Il était né avec, il n'avait rien demandé. En colère contre son don, ce colocataire dont il ignorait tout et cette faiblesse qui l'envahissait comme après chaque utilisation, l'islandais se leva d'un pas aussi rageur qu'il le put dans son état et se dirigea vers la porte qu'il pensait être la salle de bain. Là, il ouvrit le robinet au maximum, retira son bonnet que toute façon sa crise avait mis en lambeaux et se passa la tête sous le jet d'eau. Il se sentit aussitôt retrouver des forces en même temps que ses racines se gavaient d'eau. L'écorce disparaissait et ses cheveux retrouvaient leur blond naturel. La fleur de son oeil allait bientôt faner et tomber, il le savait.

Ressourcé et vaguement calmé, Venise revint dans la pièce où se trouvait l'autre garçon, une serviette à la main pour éviter d'inonder toute la salle.

« Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je t'ai touché et tout est parti de travers, je ne sais pas pourquoi.

Pris d'une certitude horrible, il planta son regard du nord dans ses yeux vairons.

_ C'est ta faute, c'est ça ? Je sais pas comment tu as fait, mais c'est ta faute ? Et tu ne t'es toujours pas présenté, au fait.

Quel manque de politesse. Venise s'épongea le visage avant de reprendre :

_ Quoiqu'en fait, ça sert à rien que tu te présentes. Je vais pas rester dans cette chambre. Hors de question de dormir dans la même pièce qu'une personne dont le pouvoir pourrait me tuer dans mon sommeil. »

(HRPG : Désolé pour le retard, j'ai été kidnappé pour une réunion de famille uu)


« Nous ne pouvons pas être tous des héros.
Il faut bien qu'il y ait des gens pour attendre sur le trottoir
et applaudir à leur passage. »
Revenir en haut Aller en bas
Odayaka Seika
avatar
jokers

Masculin Age : 23
Messages : 34
Inscription le : 04/08/2012
Localisation : Loin ou près de toi~


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Troisième année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: { SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|   Jeu 16 Aoû - 16:45

« We can't get along with everyone, but we can try. »


On aurait dit que la vie avait envie de lui faire revivre son premier jour dans cet endroit. Ça faisait un an qu'il était ici, mais il fallait qu'il revive son premier jour. Il commençait même à se demander si ce n'était pas une blague de ses colocs, ou devrais-je dire, de ses anciens colocs. Tout ça avait commencé ce matin là, sans crier gare, alors qu'ils avaient eu un dégât d'eau. Apparement, soit quelqu'un avait oublié de fermer le robinet du bain, ce qui était complètement stupide, soit quelqu'un était venu l'ouvrir dans la nuit pour faire une plaisanterie de mauvais goût et dans ce cas là, c'était cette personne qui était complètement stupide. Quoi qu'il en soit, l'ancienne chambre de Seika avait été inondée, et on leur avait dit, à lui et à ses colocataires, qu'ils allaient être mis avec d'autres dans une autre chambre et qu'ils allaient tous être séparés parce qu'il n'y avait pas de place pour les mettres les quatre ensemble.

Ça n'avait pas spécialement affecté le jeune homme d'être séparé de ses colocataires d'origine, parce qu'il n'avait jamais été vraiment proche d'eux, mais ce qui l'avait fait chier, c'était qu'il devait déménager à nouveau, et ça ce n'était jamais une partie de plaisir. Arriver, s'installer, se présenter à ses nouveaux colocs, tout ça ça lui donnait l'impression de s'Incruster sans qu'on l'y ait invité. Ça le rendait mal à l'aise, mais que voulez vous il n'avait pas vraiment le choix. Dans la vie on avait pas toujours à faire que ce qui nous plaît et il fallait s'y faire.

Vaganbondant dans le couloir suivit de ses bagages, il cherchait des yeux la chambre 7 dans le dortoir B. Elle était assez loin dans les profondeurs du couloir et c'était une chose qui n'enchentait pas particulièrement l'étudiant mais, comme pour tout ce qui lui arrivait ce jour là, il se disait qu'il allait s'y faire un jour où l'autre. Il hésita à toquer, mais il entendit alors du grabuge et ouvrit directement la porte, perplexe. Allait-il être coincé dans la même chambre que deux mecs qui s'engueulaient tout le temps? C'était une perspective qui ne l'enchantait guère. Au moins, il ne tomberait pas sur deux gays dont les ébats la nuit le dérangerait, c'était déjà ça.

Dès qu'il entra, il remarqua deux choses; d'un il n'y avait que deux autres personne dans cette chambre, et deux toutes les deux semblaient un peu affolées, comme à la suite d'un évènement marquant. Il lui sembla trouver la cause de cet état d'esprit en voyant qu'un de ses colocataires avait une fleur à la place d'un oeil et que l'autre se tenait à l'exact opposé de la chambre pour s'en éloigner le plus possible. Pour sa part, Seika ne trouvait pas appeurant de se trouver dans la même pièce qu'un genre d'homme-plante, parce qu'après tout dans cette école il y avait de sacrés phénomènes. Quoi qu'il en soit, le jeune homme posa ses bagages et ne put s'empêcher de s'exclamer:

« J'arrive p't'être au mauvais moment? En tout cas dans c'te chambre, ça promet d'être agité. »

Il ne pu s'empêcher de lâcher un petit ricanement, restant sur le pas de la porte, ignorant s'il ferait mieux d'aller se jeter sur un lit ou d'attendre le dénouement de cette affaire.


«Et, tandis que je restais pétrifié, sans comprendre, il approcha ses lèvres des miennes.
Je pense qu'il voulait agir avec douceur, mais j'eus plus l'impression d'une attaque de serpent que d'un tendre baiser quand sa bouche se colla à la mienne et que le venin de la douleur s'écoula en moi. Si son amour ne s'était pas mêlé à l'angoisse déchirante qu'il me rendait, je crois qu'humain ou non j'aurais succombé. C'était un baiser où je me tordais dans les flammes, un torrent de souvenirs que je ne pouvais plus refuser à présent qu'ils avaient commencés à se déverser. C'est une torture pour un homme d'âge mûr de revivre toute la passion dont est capable un adolescent; le coeur devient fragile avec le temps, et le mien faillit finir broyé sous cet assaut.»
Revenir en haut Aller en bas
Zayn Parker
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 236
Inscription le : 30/07/2012
Localisation : Si ça sent l'joint...j'suis pas loin ♪


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1er / 18ans
Pouvoir(s):
Club: Danse

MessageSujet: Re: { SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|   Ven 17 Aoû - 15:00


-Je suis humain !- s'était exclamé Venise l'air détouré et en colère. Humain?...Ouais sans déconner... mais quel genre d'humain?Pensa Zayn qui l'observait toujours d'un air perplexe en prenant soin de se tenir loin de lui. C'était pas sa faute d'accord! Enfin si...peut être un peu vu qu'il avait oublié que son don était aussi tactile de visuel. Mais ça n'était surement pas pour ça qu'il allait se sentir coupable, il avait fait un effort pour bien entamer les présentations ce type avait cas contrôler son stupide pouvoir point barre. D'un élan décidé son coloc se redressa pour aller dans la salle de bain , surement s'asperger d'eau pour se remettre de ses émotions car, franchement, il avait l'air choqué. Zayn en profita pour se rapprocher de son lit et ramasser son portable qu'il avait abandonné dessus. A chaque fois qu'il lui arrivait des trucs dingues il en parlait immédiatement à ses potes...Mais là ça n'était pas possible, ceux-ci n'étaient pas au courant qu'il possédait un don, ils pensaient qu'il s'était barré pour étudier à l'étranger. Phh...Une sensation de solitude l'envahis, personne ne le comprenait ici, c'était l'horreur.
-Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je t'ai touché et tout est parti de travers, je ne sais pas pourquoi.-
Lança une voix, Venise était revenu de la salle de bain, le visage et les cheveux trempés. Il semblait toujours en train de réfléchir à ce qui avait pu causer la défaillance de son don. Le vairon ne répondit pas, il se contentait de fixer l'essuie en fronçant les sourcils. Par contre, ce qui était sûr c'est que si il haussait le ton, il ne resterait pas impassible. Soudain, le mec plongea son regard sombre dans le sien ce qui le fit rompre le contacte dans la seconde, non pas parce qu'il se sentait inférieur mais plutôt pour que l'autre ne commence pas à ressentir des maux de tête et des nausées.
_ C'est ta faute, c'est ça ? Je sais pas comment tu as fait, mais c'est ta faute ? Et tu ne t'es toujours pas présenté, au fait.-
Bordel qu'il était chiant! Mais il en avait pas marre de faire son intéressant comme ça? Zayn serra les poings et inspira profondément histoire de ne pas lui faire bouffer les racines qui lui servaient de cheveux.
- Quoiqu'en fait, ça sert à rien que tu te présentes. Je vais pas rester dans cette chambre. Hors de question de dormir dans la même pièce qu'une personne dont le pouvoir pourrait me tuer dans mon sommeil. -
Répondit il du tac au tac sans laisser le temps au jeune homme de répondre. Ah mais fallait pas abuser, déjà c'était lui qui n'allait pas rester dans la même pièce que cette plante ambulante et ensuite tout le monde avait envie de connaitre Zayn! Il avait une chance de dingue d'être dans la même chambre que lui !.
-Ho mais ta g....-
Avant qu'il ne puisse terminer sa phrase, le vairon se rendit vite compte qu'ils n'étaient plus seuls dans la pièce. Quelqu'un d'autre venait de faire son entrée derrière Venise...Les sourcils froncés et la bouche entre ouverte le vairon l'observait avec un air qui en disait long. Quoi...encore un? S'pas vrai hein! Pensa-t-il en croisant les bras. Le mec était pas mal en lui même, grand, cheveux mis long ...blablabla.
-J'arrive p't'être au mauvais moment? En tout cas dans c'te chambre, ça promet d'être agité.-
Dit il. Il se croyait drôle? Et comme bonjour on pouvait faire mieux...De toutes manières ils n'allaient pas s'entendre, dé qu'il l'avait remarqué et entendu le son de sa voix Zayn savait qu'il n'allait pas le supporter longtemps. De plus se ricanement était tout à fait énervant.
-Bah tien...comme si j'avais pas assez avec un.-
Bougonna Zayn en se détournant des deux autres pour ramasser ses magnifiques valises et se mettre à déballer ses affaires de marques. Il a le meilleur lit et il aura aussi la meilleure place dans l'armoire.



T'en veux?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Venise P. Bluebird
avatar
garden

Masculin Age : 25
Messages : 23
Inscription le : 31/07/2012
Localisation : Ici ou là. Mais plutôt ici.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année • 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: { SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|   Mer 22 Aoû - 14:34

Le type refusait de soutenir son regard, c'était louche. Sûrement qu'il devait être coupable, sinon pourquoi baisser les yeux de la sorte ? Surtout qu'il n'avait pas vraiment l'air d'être le genre à se soumettre facilement, plutôt même le contraire, grande gueule et qui pète plus haut que son cul. Comme la plupart des gosses de riches en fait. Tous les gosses de riches, à l'exception de Venise, qui avait le malheur d'être dans la catégorie « enfant sage » et, pire encore, celle « enfant à cacher ». Quoi de plus normal que son naturel soit discret voire carrément effacé. Ce qui ne l'empêcha pas de continuer à parler avec arrogance, comme le ferait un vrai connard de bande dessinée.

« Quoiqu'en fait, ça sert à rien que tu te présentes. Je vais pas rester dans cette chambre. Hors de question de dormir dans la même pièce qu'une personne dont le pouvoir pourrait me tuer dans mon sommeil.
_ Ho mais ta g....- »


Son colocataire s'interrompit brusquement et Venise n'eut qu'à suivre son regard pour en découvrir la raison. La porte derrière lui s'était ouverte et avait laisser place au nouvel arrivant, un type plutôt banal mais aux cheveux longs et bleus. Sans doute une teinture. L'islandais grimaça intérieurement en imaginant l'état des cheveux de ce garçon après une teinture si violente avant de se rappeler que ce n'était pas le problème pour l'instant. L'étranger jeta un rapide coup d’œil à la rose fanée au milieu du visage de Venise avant de poser ses bagages et s'exclamer :

« J'arrive p't'être au mauvais moment ? En tout cas dans c'te chambre, ça promet d'être agité.

Et il ricana. Venise fronça aussitôt les sourcils, à croire qu'il était tombé sur les pires colocataires du pensionnat. Ah mais, il allait changer de chambre, c'était vrai. Enfin, essayer.

_ Bah tiens...comme si j'avais pas assez avec un. »

Commenta Coloc n°1 dont il ignorait toujours le nom et, pour une fois, il était d'accord avec lui. Les chambres personnelles, c'est tellement mieux... Pendant que le blond se tournait pour ranger ses affaires, Venise s'adressa au nouveau venu :

« Salut, moi c'est Venise, et lui je sais pas. Un conseil, évite de le toucher.

Il s'enleva la fleur qu'il avait sur l’œil, maintenant totalement désèchée, et put à enfin voir normalement.

_ Je vous laisse entre colocataires, je vais voir à l'administration si je peux avoir une autre chambre, celle-ci est bien trop dangereuse pour ma peau. »


« Nous ne pouvons pas être tous des héros.
Il faut bien qu'il y ait des gens pour attendre sur le trottoir
et applaudir à leur passage. »
Revenir en haut Aller en bas
Odayaka Seika
avatar
jokers

Masculin Age : 23
Messages : 34
Inscription le : 04/08/2012
Localisation : Loin ou près de toi~


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Troisième année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: { SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|   Jeu 23 Aoû - 1:02

-Bah tien...comme si j'avais pas assez avec un.-

Bel accueil, ne put s'empêcher de penser Seika, un sourire moqueur aux lèvres. Il était vrai qu'il était toujours plus agréable d'être seul dans sa chambre mais le jeune homme avait fini par s'habituer aux joies de la colocation et passait la plupart de son temps à ignorer ses camarades de chambre qui, de toute manière, ne faisaient pas attention à lui. Le blond rangeait ses affaires et semblait rageur alors que l'autre ôtait la fleur de son oeil tout en se présentant au nouveau venu, annonçant qu'il ne savait pas qui l'autre était et conseillant de ne pas le toucher. Le jeune homme haussa un sourcil mais haussa les épaules et se présenta.

« J'suis Seika et ok, si tu le dis... »

L'étudiant alla s'installer sur un des deux derniers lits restant, ignorant le blond qui semblait bougon.

_ Je vous laisse entre colocataires, je vais voir à l'administration si je peux avoir une autre chambre, celle-ci est bien trop dangereuse pour ma peau. »

Dangereuse? En quoi cette chambre était-elle dangereuse? Ah, peut-être que le pouvoir de ces deux coloc's, ou devrais-je dire de son coloc et du futur inconnu, faisaient des étincelles lorsqu'ils étaient près l'un de l'autre, ou peut-être simplement ne s'aimaient-ils pas l'un l'autre. Quoi qu'il en soit, Seika se contenta de s'étendre sur ce qui allait devenir son lit et d'observer le plafond. Peu lui importait tout ce brouhaha et les frictions entre les deux autres; de toute manière il ne serait dans cette chambre que pour dormir donc ce n'était pas si grave. Et puis, si ça devenait trop insuportable, il n'avait qu'à emménager chez un ami, et basta. Rien de plus simple.

Spoiler:
 


«Et, tandis que je restais pétrifié, sans comprendre, il approcha ses lèvres des miennes.
Je pense qu'il voulait agir avec douceur, mais j'eus plus l'impression d'une attaque de serpent que d'un tendre baiser quand sa bouche se colla à la mienne et que le venin de la douleur s'écoula en moi. Si son amour ne s'était pas mêlé à l'angoisse déchirante qu'il me rendait, je crois qu'humain ou non j'aurais succombé. C'était un baiser où je me tordais dans les flammes, un torrent de souvenirs que je ne pouvais plus refuser à présent qu'ils avaient commencés à se déverser. C'est une torture pour un homme d'âge mûr de revivre toute la passion dont est capable un adolescent; le coeur devient fragile avec le temps, et le mien faillit finir broyé sous cet assaut.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: { SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|   

Revenir en haut Aller en bas
 

{ SympaS leS coloc'S... | PV. Venise & Seika|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Deuxième étage :: Dortoir B :: Chambre 7 ♂-