AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Montre moi tes talents de serrurier cachés. Pitié. [PV :Mayelle Môôkie ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar




MessageSujet: Montre moi tes talents de serrurier cachés. Pitié. [PV :Mayelle Môôkie ♥]   Mar 24 Juil - 23:03

Samedi 23h extinction des feux


    Un samedi à 7heures. Heureusement qu’elle était rentrée aux dortoirs ce jour là. Mais à 7 heures. Quelqu’un pense sérieusement qu’elle est réveillée ? Non parce que là Mido elle a à peine quelques heures de sommeils. Et qu’est-ce qu’elle fait quand elle apprend que y’a pas d’incendie ? ELLE PETE UN CABLE.

    Un samedi à 7heures. Elle est même pas dans ce qu’on pourrait dire un pyjama. Parce qu’en rentrant elle avait la flemme de se mettre en pyjama. Et vue que normalement y’avait un incendie elle avait juste prit une veste vite fait. ET ELLE SE LES GELE LA. Parce que sous sa veste elle n’a rien. Et qu’elle a juste une culotte en bas. N’oublions pas les superbes tongs vertes flashy. Enfin la tenue du principal est pire. Au moins y’a un point positif. MAIS ELLE EST QUAND MEME EN COLERE.

    Un samedi à 7heures. Comme elle a la tête dans…le brouillard, elle n’a pas la force de hurler son mécontentement, juste de bousculer deux trois élèves, de grogner et d’insulter les gens dans sa barbe.
    Un samedi à 7heures. Aux sources chaudes ! Comme ça là, comme un truc qui vous tombe sur le coin de la tronche. C’est quoi ce pensionnat de barge. Et en plus il a fait construire ce truc rien que pour les élèves. Il a de l’argent à jeter par les fenêtres ?

    Un samedi à 7 heures. Des binooooommeeees hoho ! C’est une blague ? Vous pensez vraiment que là, avec seulement une veste, entrain de givrer sur place, elle, Midori, elle va accepter ça ? EN PLUS C’EST TIRE AU SORT ?!?!

    Un samedi à 7 heures. C’est une blague, c’est une blague, c’est une blague, c’est une blague, c’est une blaaaaaague. Furax elle part s’asseoir à côté de son partenaire. Enfin sa partenaire. Sa partenaire aux cheveux roses. Non mais des poneys pourraient voler dans le bus que ça la surprendrait pas plus.

    Un samedi à 7heures. On ne sait par quel miracle elle se présente à sa voisine, échanges sympa. Mayelle, elle est gentille, extravertie. De quoi plaire à Midori, en fait elles se ressemblent pas mal. Finalement ce samedi à 7 heures du matin commence bien.

    Au début Midori ne pensait pas passer sa journée avec sa partenaire. Mais finalement elles se sont tellement bien entendue dans le bus que sans s’en rendre comptent elles ont passées la journée ensemble. La première chose qu’elles ont faite en arrivant ? Courir dans la chambre pour se changer. Elles ont bien vite fait d’enfiler les maillots de bains fournit par les sources, Midori avait enfilé un short qui lui tombait aux genoux et avait gardé sa veste. Puis elles ont quittées la chambre. Qui avait la clef ? On s’en moque au pire. Elles verront plus tard.

    Elles ont passées la matinée à faire le tour des sources, faut dire que c’est super grand. Après le repas elles sont d’abords allées faire les andouilles dans les bains, passant par les bains des filles pour mettre la pagaille puis allant dans les bains mixes pour faire une bataille d’eau. On peut dire qu’elles ne passaient pas inaperçue, tantôt entrain de s’étrangler tantôt entrain de se tordre de rire. Quoi ? Y’avait un emploi du temps ? De toute façon le Ping-pong c’est nul. D’ailleurs elles ont faillit manquer le repas à 20 heures, parce qu’elles s’étaient perdue dans la forêt. Encore une occasion pour se faire remarquer, ce qui amusait plus Midori qu’autre chose. Le repas finit elles couraient déjà à l’extérieur pour s’éclater dans la cascade découverte l’après-midi. On peut pas dire qu’elles soient vraiment responsable, et on peut pas dire que cette cascade était super sécurisée. Heureusement il ne leur est rien arrivé, malgré les choses les plus débiles qu’elles ont pu faire là-bas.

    Et alors que c’était le couvre feu elles décidaient de s’amuser encore un peu. Par exemple faire tourner en bourrique les adultes qui jouaient les surveillants. Comme une bonne partie de cache-cache dans les couloirs, certes très risquée, mais c’était tellement drôle.


Samedi 23 heures. Extinction des feux. Dans le noir elles partent vers leur chambre. Midori rit encore en imitant le professeur qui s’énervait de ne pas mettre la main sur elles. Elle s’écrase contre le mur et demande en chuchotant à sa partenaire rose :

-Au fait c’toi qui as la clé non ? Faut qu’on se grouille de rentrer dans la chambre là sinon on va se faire attraper !

Elle se laisse glisser sur le sol, épuisée par leur course folle d’il y a quelques minutes. Mido. Mido. C’toi qui était responsable de clé. Mido. Pourquoi tu te souviens même pas de quand on te l’as confiée ? Pourtant elle entend encore dans sa tête Mayelle lui dire de prendre la précieuse et UNIQUE clé. Elle secoue la tête :

-Y’a pas un moment où je te l’ai passée ?

Non Mido. Elle fouille dans ses poches à la recherche de l’objet. Mayelle va la tuer. Mayelle va l’étrangler. Et si ce n’est pas elle c’est un adulte qui va le faire. T’AS PERDUE LA CLE MIDO. Elle supplie du regard sa camarade d’avoir une illumination, du style « ah mais si tu me l’as donnééée elle est là dans ma poooche ». DANS TES REVES. Mayelle va paniquer. Et elle aussi d’ailleurs. Mais elles vont devoir paniquer dans le plus grand silence, histoire de ne pas se faire prendre en plus d’avoir perdu la clé.
Revenir en haut Aller en bas
Mayelle Môôkie
avatar
garden

Féminin Age : 22
Messages : 41
Inscription le : 18/07/2012
Localisation : Dans mon bouquin (bonne chance pour me trouver)


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 15 ans. Première année
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Montre moi tes talents de serrurier cachés. Pitié. [PV :Mayelle Môôkie ♥]   Mer 25 Juil - 15:57

23h : Midori a paumé la clé : génial ! Résultat, on est coincées dehors et si on se fait attraper par un prof on est foutues ! « Y’a pas un moment où je te l’ai passée ? demande Midori. » Je secoue la tête. « T’a pas une idée de l’endroit où elle aurait pu tomber ? » Elle secoue la tête… Bref, on était bonnes pour refaire le parcours de la journée en sens inverse !

Direction les bains, ou plutôt les vestiaires pour voir si la clé n’était pas tombée pendant qu’on se changeait. On se glisse dans les couloirs en prenant bien soins d’éviter les profs : première étape réussie. Mais lorsqu’on arrive aux vestiaires, catastrophe, eux aussi sont fermés à clé ! « Bon, il veut mieux que tu ne défonce pas la porte, chuchotai-je, je vais me changer en courant d’air et me faufiler à travers les interstices. » Midori acquiesce doucement et je m’exécute. J’aurai préféré ne pas avoir à utiliser mon pouvoir ; j’étais tellement stressée que si jamais je perdais son contrôle je risquais de faire une crise de nerfs et de me mettre à hurler. Heureusement je me retrouve dans les vestiaires sans encombre et je me dépêchai de fouiller un peu partout : un chewing-gum coller sous un banc, une boucle d’oreille oubliée dans un coin, une veste qui traine par terre… mais aucune trace de notre clé : bien sûr, ça aurait été trop facile ! Je m’apprête à retourner à l’extérieur mais… je n’arrive pas à transformer mon bras droit en air : du calme, je vais pouvoir sortir … Non !!! JE VAIS RESTER COINCER !!! Stop ! Il faut que je me calme, au pire Midori pourra défoncer la porte. A cet argument de choc, je retrouve mes facultés et je réussis enfin à me faufiler hors des vestiaires. « Tu l’as trouvée ? articule Midori du bout des lèvres. » Je secoue le tête (décidément ça devient une habitude !) et nous nous dirigeons vers la forêt.

Nous y voilà : en voyant la forêt se dresser devant nous, le découragement nous envahit :

« Punaise, c’est immense, on n’y arrivera jamais ! murmure Midori .

-On a pas vraiment le choix, répliquai-je, alors dépêchons- nous. »

Manque de chance, on n’a pas pris de lampe de poche et cette fois, aucune autre lumière ne peut nous éclairer car l’épais feuillage des arbres ne laisse pas passer la lumière de la lune. Nous nous enfonçons dans la forêt, faiblement éclairées par nos portables et nous nous donnons rendez-vous à ce même point une vingtaine de minutes plus tard. Je suis morte de trouille à l’idée de croiser un sanglier ou unes des autres grosses bêtes qui doivent surement habiter la forêt. Au bout d’un quart d’heure, j’ai fait le tour des chemins par lesquels nous étions passées et je me dirige vers notre point de rendez-vous. Je me perds un peu mais je réussis à trouver Midori qui m’attend déjà :

« Tu as trouvé la clé ? me demande-t-elle.

-Non, toi non plus ?

-Pas plus que toi, on va au réfectoire ?

-En avant ! »

23h20 : Retour au réfectoire et recherche active ; toujours rien ! C’est fichu, autant passer la nuit là : on se laisse choir par terre pour ruminer nos pensées. On avait cherché la clé partout mais elle n’était nulle part. Le lendemain il faudrait annoncer à un professeur qu’on avait perdu les clés de notre chambre, qu’on avait passé la nit dehors : on se ferait punir à coups sûr… Mais pourquoi est-ce qu’on n’avait pas fait plus attention ? Pourquoi n’avait-je pas pris la clé ? Pourquoi Midori L’avait elle perdue ? Où pouvait-elle bien être ? J’en était là de mes pensées lorsque Midori s’écria :

« La cascade !!!

-Que ce qu’elle a la cascade ?

-On n’est pas aller voir là-bas !

-Ben que-ce qu’on attend ? Allons-y ! »

Et c’était reparti : il nous restait encore un espoir de pouvoir regagner notre chambre avant le matin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Montre moi tes talents de serrurier cachés. Pitié. [PV :Mayelle Môôkie ♥]   Jeu 26 Juil - 21:56

Mon dieuuu à l’aiiide. Personne n’a jamais fait autant d’aller-retour en si peut de temps. Elle est essoufflée, elle en peut plus, puis ça l’énerve de chercher. Autant défoncer la porte. C’est pas discret OKAY mais on s’en moque d’être discret. Puis Mido elle n’est jamais discrète de toute façon.

Et là à respirer plus fort qu’un éléphant étalé par terre ce n’est pas non plus un exemple de discrétion. Mido elle avait rien demandé, elle n’avait pas dit « je veux perdre la clé » Mido elle voulait s’amuser toute la soirée. Elle ne voulait pas aller chercher cette putain de clé. Peut être que si elles n’avaient pas perdue la clé elles seraient allées s’amuser à la cascade. Comme plus tôt dans la journée. A la cascade. Elles sont allées s’amuser à la cascade. Une cascade. Mido. Ohoh Mido. La cascade. Vous êtes allé à la cascade. LA CASCADE BOOOORDEEEL. ELLE EST LA LA CLE.

Superbe révélation, enfin il lui aura fallu du temps pour capter, ce n’est pas une flèche Mido. Non ça c’est sûr que ce n’est pas une flèche. Mais on ne va pas commencer à faire l’inventaire de ses défauts. Bref, elle fait par de son idée à Mayelle et elles partent rapidement jusqu’à l’extérieur, revenant une fois de plus dans la forêt. Parce qu’elles y étaient allée dans la forêt pour chercher la clé, mais elles n’avaient pas pensé à la cascade. Enfin c’est vrai que dans le feu de l’action elles ne pensaient à rien sauf à « la clé la clé la cléééé ».

Alors oui elles sont là en plein milieu de la nuit à marcher dans cette forêt. Qui fait quand même peur. Même si Mido ne l’avouera jamais, elle a super peur, pas du noir, plutôt des bruits bizarres. Mais elle continue à marcher en suivant le chemin, elle se rapproche un peu de sa partenaire, inquiète. C’est quoi tous ces bruits ? Pas question qu’elles dorment dehors ! C’est bien ce qu’elle dit, elles devraient rentrées et défoncer la porte de la chambre avant que l’entrée principale ferme. Parce que la porte de l’entrée principale impossible de la défoncer, elle est bien trop épaisse !

Elle se retient de toutes ses forces de demander « on rentre ? ». Pas question qu’elle perde la face non plus, surtout que Mayelle n’hésiterait pas à se moquer d’elle juste pour l’embêter. Et on ne se moque pas de Mido. Sinon elle te pète la gueule. Enfin c’est ce qu’on pense quand on la connaît un peu. Et qu’on est saint d’esprit. Bref, elles avancent, progressant rapidement, d’ailleurs elles courent presque. C’est le moment où elles doivent quitter le chemin pour se frayer un passage jusqu’à la cascade. Mais sortir d’un chemin, c’est dangereux, ça fait peur, surtout quand on a que la lumière de la lune et des portables pour s’éclairer. Ce qui fait des ombres très étranges.
Midori s’arrête, refusant d’aller plus loin. Elle soupire et dit d’un ton agacé :

-Bon allé on rentre ça m’énerve là. Ça sert à rien on la retrouvera pas !

Elle sursaute quand un bruit suspect se fait entendre, juste un oiseau en réalité. OUI elle a peur. Actuellement elle fait de gros efforts pour ne pas partir en courant. D’autant plus énervée par le fait que son amie ait pu voir sa réaction de peur, elle l’attrape par le bras dans l’intention de la tirer pour faire demi-tour :

-Je défoncerais la porte c’est bon, on s’en moque de la clé.

Bien sûr que non on ne s’en moque pas de la clé Mido. De un, tu étais responsable, de deux tu auras encore moins de chance de la retrouver demain. De deux, avec les adultes qui rodent, défoncer une porte c’est PAS discret. Pour finir, maintenant que vous êtes aux trois quart du chemin faire demi-tour c’est con.
Revenir en haut Aller en bas
Mayelle Môôkie
avatar
garden

Féminin Age : 22
Messages : 41
Inscription le : 18/07/2012
Localisation : Dans mon bouquin (bonne chance pour me trouver)


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 15 ans. Première année
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Montre moi tes talents de serrurier cachés. Pitié. [PV :Mayelle Môôkie ♥]   Ven 27 Juil - 18:10

Nous retournons vers la forêt, en direction de la cascade, derrière moi j’entend Midori qui souffle bien fort. Je suppose que c’est pour me faire sentir qu’elle en a par-dessus la tête de chercher la clé partout, à mon avis, si je lui demandais de défoncer la porte de la chambre, elle ne dirait pas non ! Moi aussi j’en ai marre et je voudrais bien dormir : ce serait tellement facile de renoncer. Sauf que si on fait demi-tour, Midori devra enfoncer la porte, et dans ce cas là, on va ameuter les professeurs, réveiller tout l’étage et se faire punir devant tout le monde. Ce n’est pas spécialement réjouissant ! Donc on continue.

Et dire que la journée s’était si bien passée ! Franchement, personne n’avait demandé à perdre la clé ! Et dire qu’on pourrait être en train de faire une bataille de coussins, de discuter tranquillement ou tout simplement de dormir. En plus, comme si on n’avait pas assez de problèmes comme ça, les portes ne vont pas tarder à se fermer et on va se retrouver obligées de dormir dehors.

Et puis c’est vrai que la nuit, la forêt est quand même relativement inquiétante : on entend de drôles de bruits et on ne peut pas voir d’où ils viennent. Mais bon inutile de trop c’en soucier : Midori est quand même super forte, elle est surement capable de nous défendre en cas d’attaque. Nous continuons d’avancer et je sens Midori se rapprocher de moi, apeurée. Aurait-elle peur ? Ce n’est pas très rassurant, je commence à me sentir parano moi aussi !

Nous arrivons au bout du chemin, il est temps de s’enfoncer encore plus profondément dans la forêt. Je m’avance d’un pas hésitant mais je m’arrête presque immédiatement en entendant Midori s’exclamer : « Bon, allez, on rentre : ça m’énerve là ! Ca sert à rien, on ne la retrouvera pas ! ». Je cherche à lui dire que ce n’est vraiment pas le moment de rebrousser chemin et d’abandonner lorsqu’un drôle de bruit se fait entendre. Midori sursaute sous l’effet de la peur. Je ne réagis pas mais je me sens de moins en moins rassurée ! Heureusement, ce n’était qu’un oiseau. Mais je ne me sent toujours pas mieux, d’autant que Midori choisit ce moment pour m’empoigner par le bras, me tirer en arrière et s’écrier : « Je défoncerais la porte, c’est bon : on s’en moque de la clé ! ». Elle me tire en arrière, bien décidée de me traîner jusqu’à la chambre, de gré ou de force.

« Arrête, c’est pas marrant : on DOIT retrouver cette maudite clé.

-Je m’en fiche : j’abandonne !

-Tu crois vraiment que c’est une bonne idée ?

-Je sais pas mais j’en ai marre !

-Allez, fait un effort : on y est presque !

-Non !!! »

Je dégage mon bras d’un coup sec et je m’exclame :« Dans ce cas je vais continuer toute seule : merci d’avoir perdu la clé et merci pour ton aide ! ». Agacée, je m’éloigne d’un pas vif, laissant Midori sur le bord du chemin. Mais au bout de quelques mètres, je regrette déjà mon geste. Je me retourne pour essayer de l’apercevoir mais elle n’est plus là : je commence vraiment à m’en vouloir, ce que j’ai dis était vraiment méchant ! Cette histoire de clé me rend agressive. Par ma faute je me retrouve seule au fond d’une forêt en pleine nuit : je suis carrément morte de trouille !

J’arrive enfin à la cascade. Je commence à en faire le tour en fuyant dans les buissons lorsque je sent une mains se poser sur mon épaule : je hurle, les nerfs à vifs ! Je me retourne et m’arrête net en voyant que c’est Midori. Je me jette dans ses bras en bredouillant des excuses :

« Je suis désolée d’avoir dis ça, je ne le pensais pas du tout !

-C’est pas grave, et puis c’est en parti ma faute ! Dépêchons nous de chercher, les portes ne vont pas tarder à se fermer !

-D’accord, la clé est forcément ici ! »

Nous nous mettons à chercher par terre, à fouiller dans les buissons… La chance allait-elle enfin nous sourirent ? Nous l’espérions de tout cœur, mais c’était peine perdue : un énorme craquement se fit entendre…[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Montre moi tes talents de serrurier cachés. Pitié. [PV :Mayelle Môôkie ♥]   Sam 28 Juil - 21:30

Et voilà, elle n’avait qu’à s’en prendre à elle-même. Mayelle part énervée de devoir la résonner, faut dire qu’elle est têtue. Et comme elle est pire qu’une mule elle laisse son amie s’éloigner et fait demi-tour.

Mais est-ce qu’elle va vraiment laisser sa partenaire dans la forêt en pleine nuit ? Mido on peut lui donner un tas de défauts, impulsive, colérique, agressive, mais elle n’abandonne pas ses amis. Par le passé c’est grâce à ses amis qu’elle s’est sorti des embrouilles, parce que sans son pouvoir elle ne pouvait pas faire grand-chose contre une bande de garçons. Ensuite quand elle a découvert son pouvoir la tendance a été légèrement inversée, elle était devenue un atout, une aide non négligeable. Elle a donc grandi dans cet esprit de solidarité, alors oui elle est lunatique, oui elle frappe tout le monde mais au moins elle sait être une amie.

Rapidement elle court vers la cascade, laisser Mayelle une seconde de plus et elle s’en voudrait, surtout que la connaissant elle devait regretter son geste. Midori profite néanmoins d’une petite vengeance en posant sa main sur l’épaule de son amie, comme dans les films d’horreurs ou dans les trains fantômes. Elle rit quand Mayelle se jette dans ses bras en s’excusant, Mido elle ne fait jamais de grande déclaration d’affection mais pour faire une exception elle referma ses bras sur son amie. Elle lui devait bien ça après tout.

Elles commencent enfin les recherches, ne s’approchant pas vraiment de la cascade pour le moment. Il valait mieux bien fouiller près de ces buissons, elles avaient grignoté après s’être amusées dans la cascade. Mido tient son portable dans sa bouche pour éclairer par terre en même temps qu’elle tâte le sol. Au bout de quelques secondes elle croit trouver la clé, elle brandit sa trouvaille en l’air : une branche un peu trop lisse. Fausse-joie. Enième soupire. Si seulement il faisait jour, ça serait tellement plus simple ! Mais pourquoi n’avait elle pas vérifié plus tôt si elle avait cette maudite clé ? Parce qu’elle est irresponsable ? Sûrement. Et qu’elle n’est pas prévoyante. Il faut que j’arrête de faire la liste de ses défauts.

Alors qu’elle demande à sa camarade si elle trouve quelque chose de son côté, un craquement résonne. Midori se fige, elle attrape violemment Mayelle pour la tirer derrière le buisson avec elle, accroupie. Elle a peur, très peur, elle tremble même, et vue qu’elle tient son amie par le bras c’est assez évident de sentir à quel point elle tremble. Elle murmure à Mayelle en l’agrippant par le col et en la secouant :

-Un yéti mon dieuuuu ! On est attaquée par un yééétiiiiii !

Et alors qu’elle s’invente une tonne de plans de défense foireux le buisson d’en face bouge furtivement. En fronçant les sourcils, et avec une forte envie de s’enfuir en courant elle demande en élevant la voix :

-Qui est là ? Faites attention nous sommes armées !

Armées de quoi Mido ? D’une branche et d’un petit caillou ? Mais là n’est pas l’important, le mieux c’est le bluff. Elle relâche Mayelle pour attraper sa manche lui faisant signe qu’au prochain mouvement suspect elles passaient à l’attaque. Oui, ou Mido et ses plans de guerres.

Bien sûr Mido et ses plans de guerres faramineux n’avaient pas envisagé l’éventuel attaque d’un…lapin. Un petit lapin à la recherche de son nid. Non il avait tout de suite fallut qu’elle s’imagine un monstre, juste à cause d’un bruit qui semblait énooorme alors qu’il contrastait seulement avec le calme régnant quelques secondes plus tôt. Mais la machine est déjà en route, alors que le lapin fait frémir le buisson, s’extirpant juste de sa cachette, Midori se redresse vivement entrainant sa camarade avec elle. Prête à bondir, à déchiqueter, à frapper le premier ennemi.

Bon ici l’ennemi est un lapin, mais bon, en montagne on fait avec ce qu’on a.
Revenir en haut Aller en bas
Mayelle Môôkie
avatar
garden

Féminin Age : 22
Messages : 41
Inscription le : 18/07/2012
Localisation : Dans mon bouquin (bonne chance pour me trouver)


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 15 ans. Première année
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Montre moi tes talents de serrurier cachés. Pitié. [PV :Mayelle Môôkie ♥]   Lun 30 Juil - 10:29

À ce bruit, Midori m'empoigne et m'attire derrière un buisson où nous nous accroupissons. Dans mon dos, Midori qui ne m'a pas lâchée, tremble comme une feuille morte et  chuchote : "Un yéti mon dieuuuu ! On est attaquées par un yétiiiiiii !!! Ben dis donc, elle ne fait pas vraiment d'effort pour être rassurante ! Je suis déjà morte de trouille ! Pas la peine de m'inquiéter encore plus !  Soudain, le buisson d'en face se met à bouger. Et si c'était un tueur échappé de prison ? Un cambrioleur ? Un fou dangereux ? Un loup ? Un ours ? Un sanglier ? Un monstre ? Non ! Je m'égare là ! Il faut que je me calme ! Tout à coup Midori s'écrie : "Qui est là ? Faites attention, nous sommes armées !" Malgré notre situation, je me retiens pour ne pas pouffer. C'est tellement gros que ça ne passera jamais ! Franchement, qui croirait ça ? Puis, Midori me lâche enfin le bras et me fait un signe de la main. Je suppose que ça doit signifier qu'on se jette sur notre adversaire au prochain mouvement ! Mais elle devient complètement folle Midori ! Pas tant que ça en fait : elle a quand même une super force. C'est vrai en fait, à moins que cette...chose soit armée, elle n'a quasiment aucune chance contre nous ! Bon, j'exagère peut-être un peu ! À ce moment, le buisson frémit à nouveau et ni une, ni deux, nous nous éjectons de notre cachette et, telles des furies, nous bondissons vers ce "monstre". Une forme sort enfin de la cachette, nous nous jetons dessus, je l'empoigne et... C'est un lapin, un lapin sûrement perdu et mille fois plus effrayé que nous ! Et du coup, forcément, on éclate de rire ! Ça fait un bien fou, et l'espace de quelques instants, nous oublions tous nos soucis. Au bout de cinq minutes, on se relève, les larmes aux yeux. On cherche notre "terrible monstre" du regard,  mais il s'est déjà enfui depuis longtemps. À ce moment-là, on se souvient qu'on est quand même enfermées dehors et qu'il est temps de se bouger pour trouver notre clé (eh oui, encore elle, mais ne vous inquiétez pas, on n'a pas fini de vous embêter à son propos) ! Et nous nous remettons à sa recherche (on est quand même venues pour ça). Chacune de notre côté, on se met à quatre pattes dans l'herbe et on fouille le sol et les buissons avec nos mains. Au bout de plusieurs mauvaises surprises, fausses joies, déceptions (appelez ça comme vous voulez), le désespoir commence à nous envahir et je finis par m'exclamer : "On trouve rien du tout par ici, ça ne sert plus à rien, il faut se rapprocher de la cascade." Nous la longeons donc jusqu'à l'endroit où nous nous étions arrêtées cette après-midi pour nous baigner. Et on se remet à fouiller, on refait les mêmes gestes, mécaniquement. Au bout d'un certain temps, je commence à en avoir franchement marre, en plus j'ai des crampes plein les bras. Je m'accroupis au bord de l'eau et entreprends de me masser les bras lorsqu' un scintillement attire mon attention au fond de l'eau. Je me penche pour regarder et... peine perdue, ce n'est qu'une pièce de dix centimes. Écœurée, je laisse mes mains filer sur l'eau quand je sens que quelque chose me pousse en avant et SPLATCH !!!
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Okada
avatar
dindon

Féminin Age : 20
Messages : 2097
Inscription le : 16/01/2011
Localisation : J'ai bien une idée mais elle va pas te plaire *pantoufle*


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 17 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Montre moi tes talents de serrurier cachés. Pitié. [PV :Mayelle Môôkie ♥]   Lun 20 Aoû - 17:57

    Midori ayant été supprimée, je déplace le sujet ; Mayelle, il va falloir que tu trouves un autre duo si tu souhaites continuer, malheureusement :/ Merci pour ta participation à l'évent ♥


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://infans.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Montre moi tes talents de serrurier cachés. Pitié. [PV :Mayelle Môôkie ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Montre moi tes talents de serrurier cachés. Pitié. [PV :Mayelle Môôkie ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: archives ☆ aomori :: Rangée 97 :: RP' Heaven :: Event 4-