AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 28
Messages : 443
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Dim 22 Juil - 18:26

Journée sans cours rimait ici avec grasse matinée. C'était un peu la règle qu'avait n'importe quel élève lambda et Takeo ne comptait pas y déroger. Un peu de repos ne faisait finalement de mal à personne. Malheureusement pour lui, le destin en décida autrement et la matinée qui allait vivre allait être des plus mouvementée...

Ayant attrapé froid, sûrement à cause de la fenêtre mal fermée, il fut tirer de son sommeil par un rhum lui bouchant totalement le nez. Alors oui, le réveil fut plutôt vers 9h-10h, mais c'était un peu tôt. Alors que Takeo espérait se réveillé reposé et frais pour une nouvelle journée, c'était finalement la gorge nouée et le nez bouché qui furent au programme. Finalement, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même.

Forcé de quitter son lit, le jeune homme se leva alors et ouvrit les stores de sa chambre pour y faire rentrer le soleil. Le temps assez bon, il faut dire que le Japon avait le droit à un bel été cette année. Après cela, il se mit en quête d'une chose existentielle désormais : un mouchoir. Bien évidemment, ce genre de chose, on en a uniquement lorsque l'on en a pas besoin. Dans le cas contraire... c'est la pénurie. Foutu malchance. Après avoir fouillé dans ses affaires, Takeo dû utiliser la méthode de secours : Le papier-toilette. Par chance, les chambres du pensionnat avait des toilettes, ce qui était arrangeant pour cela.

Rentrant dans la salle de bain, le jeune homme en profita pour se regarder dans la glace. Une vraie tête de zombie. Il faut dire qu'être tirer du sommeil par un rhume n'est jamais chose agréable... En position de l'objet de sa quête, Takeo se moucha alors. Une fois, encore une... et encore une. Il se sentait déjà un peu mieux avec les narines débouchées. Alors qu'il voulu retourné se coucher, il sentit un éternuement arrivé. C'est à cet instant que les choses devinrent corsés. Si les personnes normales ne risquaient rien à éternuer, Takeo risquait lui de se téléporter aléatoirement dans les environs... chose qui, forcément arriva ce matin-là.

C'est lorsqu'il ouvrit les yeux après avoir éternué qu'il remarqua que sa chambre avait quelques peu changée. La moquette au sol s'était transformé en carrelage blanc et la petite salle de bain de chambre en douche. Ce qu'il ignorait encore toutefois... c'est qu'il n'était pas dans les douches pour hommes... mais ça, il n'allait pas tarder à l'apprendre. Il ne lui fallut pas longtemps pour entendre le bruit d'une douche qui coulait... Est-ce que la personne l'avait entendu ?
Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Dim 22 Juil - 22:41

Dans un pensionnat, ou tout autre lieu où les personnes qui y vivent ont le loisir de se lever à l’heure qu’ils souhaitent lorsqu’ils n’ont pas cours, un ou deux phénomènes curieux se produisent couramment. Le premier étant ce qu’on appelle la grasse matinée, qui consiste à se lever tard, le plus tard possible, certains même repoussant le levé jusqu’au moment où leur ventre leur indique qu’il serait temps d’aller faire un tour à la case « petit déjeuné » ou même « déjeuné ». Ce phénomène résulte sur le deuxième qui est la foule. Car si certains se lèvent plus tard, les autres semblent être liés de telle sorte qu’ils se lèvent et sortent de leurs chambres à peu près tous en même temps. Et là, c’est le drame. Toilettes, douches, réfectoire, tous ces lieux et bien d’autres encore sont assaillit par une horde d’élèves –et d’adultes avouons-le- qui meurt de faim et qui se précipitent partout dans le but d’être plus ou moins présentable pour atteindre la salle qui chérissent tant, le réfectoire.

Et bien sûr, Aomori ne déroge pas à la règle de ces deux phénomènes. Et pour une élève comme Manami qui déteste la foule, les contacts inutiles et tout le reste, c’est une vraie plaie. Surtout dans un endroit comme les toilettes ou les douches. Après tout, il faut être sacrément dérangé pour avoir des conversations à travers les murs des cabinets ou les cloisons des douches. Pourtant d’après ce qu’elle avait vu –ou plutôt entendu- des personnes, notamment des filles, en étaient capables. C’était déjà assez insupportable pour elle de devoir se laver quand d’autres filles tapaient la cossette dans les cabines à côté, mais si elle devait en plus en supporter une tonne à la fois, elle aurait fait un vrai carnage.

Pour éviter cela, la jeune fille avait mis au point une petite tactique qui consistait à mettre son réveil dans les alentours de 9 heures du matin les jours où il n’y a pas cours, lui permettant ainsi de profiter des douches tranquillement sans jamais n’être dérangée –et en plus c’est pas elle qui paye l’eau !-. Pour elle qui aime se lever tôt, ça ne lui posait aucun problème. La voilà ainsi entrant dans les douches désertes pour sa plus grande satisfaction. Elle déposa donc ses vêtements dans un casier prévu pour, prit la serviette et entra dans une cabine avec son nécessaire de toilette. A ce moment elle put enfin détacher ses couettes, libérant ainsi ses longs cheveux blonds. Car oui, la jeune fille n’enlevait jamais ses deux couettes si caractéristiques devant une autre personne. Elle ouvrit l’arrivée d’eau et commença sur le champ à se savonner le corps et les cheveux. Après quoi elle se rinça, tout naturellement. Et enfin, après une semaine de cours plutôt longue, elle put enfin se détendre, sous de l’eau bien chaude qui coulait lentement sur son corps au teint pâle.

Mais elle ne put savourer ce moment très longtemps, car elle venait tout juste d’entendre du bruit dans la pièce. Ce bruit, un éternuement plus précisément, provenait d’une personne qui venait sûrement d’entrer dans la salle. Machinalement elle se retourna mais ne vit rien d’autre que la porte blanche de sa cabine bien fermée. Réprimant une grossièreté, elle ne put s’empêcher de lancer un profond soupire en attrapant sa serviette de bain. Peu importe qui venait d’entrer, elle n’avait aucun envie de rester avec quelqu’un dans les douches sachant qu’elle ne pourrait pas pleinement profiter de ce moment de détente. Après avoir bien attachée sa serviette autour de sa poitrine, elle ramassa ses produits de douche et sortit de la cabine.

Là, elle se retrouva face à une personne. Bien sûr elle savait qu’il allait y avoir quelqu’un, mais elle ne s’attendait à se retrouver face à face avec un garçon qui devait avoir à peu près le même âge qu’elle. Manami resta quelques instants devant cet inconnu, la bouche légèrement entrouverte sous l’effet de la surprise, avant de pouvoir reprendre un peu ses esprits. Elle avait le choix. Soit elle hurlait au pervers et ce garçon allait avoir de sérieux problèmes pour être entrée dans les douches des filles, soit elle réagissait de façon un peu moins excentrique. Et il faut dire qu’elle n’était pas vraiment du genre à crier pour si peu. Elle s’avança alors jusqu’à son casier qu’elle ouvrit pour y déposer ses affaires. Celui-ci était muni d’un petit miroir accroché à l’intérieur grâce auquel elle put rattacher ses cheveux encore mouillés en deux couettes hautes.

« Tu sais que ce sont les douches des filles ici ? »

Elle continuait à fixer le garçon, comme pour essayer de deviner pourquoi il était entré ici. En fait, en le regardant un peu plus attentivement, elle s’aperçut qu’il n’avait pas l’air en forme. Les cheveux en bataille partant dans tous les sens, on voyait qu’il n’était pas réveillé depuis bien longtemps, mais son teint pâle lui donnait un air malade. Manami qui l’avait regardait jusqu’à présent avec un regard froid et un peu dur –venant du fait qu’elle pensait qu’il était un voyeur- adoucie soudainement son regard, montrant sans le vouloir un peu d’inquiétude. Elle s’approcha légèrement de lui comme si elle s’attendait à ce qu’il s’évanouisse soudainement en tombant au sol.

« Est-ce que ça va ? T’as pas l’air bien…. »


Spoiler:
 





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 28
Messages : 443
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Lun 23 Juil - 7:02

Si aujourd'hui aurait pu être une journée des plus banales pour Takeo, il comprit rapidement que cela n'allait pas être le cas. Réveillé par une saleté de rhume, le jeune homme avait eu la bonne surprise de se téléporter involontairement suite à un éternuement. Il avait beau contrôler relativement bien son pouvoir, quelques lacunes pouvaient encore le mettre dans des situations bien irrégulières et ce matin-là, le destin avait décidé de rigoler un peu de lui. Takeo ne mit pas très longtemps à comprendre qu'il avait échangé sa chambre pour les douches se trouvant au deuxième étage. D'un point de vue, il pouvait se permettre de souffler un peu. Cela aurait pu être pire... Pour dire qu'il était en t-shirt et caleçon, cela n'était pas trop gênant en ces lieux. Bien évidemment, s'il avait osé imaginer deux secondes être dans les toilettes des garçons, la suite des évènements allaient lui faire comprendre que ses péripéties ne faisaient que commencer.

Après le rhume et la téléportation involontaire, Takeo était en droit d'espérer un peu de chance mais que nenni. Il s'était téléporter dans les douches et quelqu'un y était avant son arrivé. Il y avait peu de chance que la personne ne l'ait pas entendu et Takeo le comprit lorsqu'il entendit l'eau s'arrêter. C'est donc à cet instant que le clou du spectacle explosa, que la cerise sur le gâteau vint sublimer sa journée... Ce n'est pas un jeune homme qui sortit de la cabine de douche, mais une jeune fille. Elle était de taille de moyenne, plutôt maigre et Takeo mentirait s'il disait qu'elle n'était mignonne... mais là n'était pas la question ! Un silence de plomb pris alors place dans la salle de douche. Takeo sentit ses joues chauffées. Il devait les avoir bien rouge suite à la gêne occasionnée. Alors qu'il pensait avoir droit à des cris au pervers, la jeune fille réagit plutôt calmement à l'intrusion masculine. Elle quitta alors la cabine pour s'approcher près d'un casier avant de former deux couettes avec ces beaux cheveux blonds. De son côté, le jeune homme n'avait pas bougé d'un pouce, n'avait pas dit. C'est alors finalement elle qui entama le dialogue une fois sa coiffure fini. Elle lui confirmer alors sa pensée en lui expliquant qu'il était dans les douches féminines. Après cela, elle continua de la fixer et Takeo tenta tant bien que mal de ne pas baisser le visage de honte. Il se sentait tout chaud... il était rouge comme une pivoine. C'est alors qu'il remarqua que le regard de la jeune fille s'adoucit. La voyant s'approcher, Takeo fit un léger pas en arrière, par gêne. C'est alors là qu'elle lui demanda comment il allait car n'oublions pas qu'il avait la tête du réveil et qu'il était malade...

Takeo ne savait que répondre. La surprise de la situation, la gêne, la honte... le melting pot de tout cela lui avait couper la parole. Mais ce qui l'étonnait encore plus c'était le calme déconcertant avec lequel elle avait réagit. Aucun cris, rien... Cela arrangeait bien le jeune homme qui pu éviter une scène. Toutefois, il ne fallait pas non-plus rester là bouche-bée devant elle, en serviette.

- Je euh... Je suis désolé, c'était un accident... Je... Euh...

Il était clair que cela n'allait pas réellement suffire pour la jeune fille. Dire désolé n'expliquait aucunement pourquoi le jeune homme se trouvait là alors que c'était interdit. Par chance, la suite des évènements fut bien arrangeante pour le jeune homme qui, involontairement, allait expliquer le pourquoi du comment de sa présence. En effet, un nouvel éternuement le fit se téléporter une nouvelle fois involontairement. La destination ? Pas bien loin cette fois-ci, juste dans une cabine un peu plus loin. Takeo en ressortit alors, se frotta le cheveux avec une légère gêne et ajouta.

- Je... j'ai attrapé un petit rhume et voilà ce qui peut arriver quand j'éternue... Je... Excuse moi vraiment.

La situation désormais claire, Takeo n'avait plus qu'à laisser la jeune fille tranquille et quitter les lieux. Chose qu'il désirait faire mais qu'il ne put accomplir tout de suite. En effet, un nouvel éternuement, signe de calvaire pour ce pauvre jeune homme, le fit se téléporter dans la cabine d'où était sorti la jeune fille en serviette. Le sol étant mouillé, le jeune homme glissa et se rattrapa à a poignet d'eau qui alluma le douche, l'aspergeant. Il coupa alors rapidement la douche et ouvrit la porte de la cabine. Il était fin trempe. Il poussa alors un long soupire et demanda calmement.

- N'aurais-tu pas une autre serviette ? Je suis vraiment confus...
Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Lun 23 Juil - 14:37

L’avantage d’être dans un pensionnat si peu commun comme Aomori, c’est qu’il arrivait parfois aux élèves de se retrouver dans des situations un peu singulières, certes parfois dangereuses mais aussi souvent drôles. Bien entendu, tout le monde ne les qualifie pas de la même façon. Ainsi, lorsque qu’un étudiant se retrouve malencontreusement devant une étudiante qui vient de sortir de la douche, certains diraient que cette scène et tout bonnement perverse tandis que d’autres diraient qu’elle est avant tout gênante. Et c’est sûrement ce que ce même garçon devait penser si on se fiait à son recul lorsque la jeune fille s’approcha. Pendant un instant, un silence s’installa durant lequel le jeune garçon devint plus rouge qu’une tomate bien mûre avant qu’il puisse enfin prendre la parole.

- Je euh... Je suis désolé, c'était un accident... Je... Euh...

Manami haussa un sourcil. Même s’il était évident qu’il n’était pas un pervers –s’il en était vraiment un, il aurait été plus discret ou du moins il serait parti en courant à l’arrivée de la jeune fille-, un accident comme il le disait, était peu plausible. Après tout, il était bien indiqué sur la porte qu’il s’agissait des « douches des dames » et il était difficile à croire qu’il soit entré sans y faire un minimum attention. Continuant de le regarder d’un air méfiant, elle croisa les bras en attendant la suite des explications. D’ailleurs celles-ci se passèrent de mots car un éternuement plus tard, le jeune homme avait disparu. Intriguée, la blondinette tournait sur elle-même en pensant qu’avec une super vitesse suffisante l’inconnu avait dû partir sans demander son reste. C’est en le voyant sortir d’une cabine de douche proche en se frottant les cheveux qu’elle réalisa son erreur.

- Je... j'ai attrapé un petit rhume et voilà ce qui peut arriver quand j'éternue... Je... Excuse moi vraiment.

Un sourire amusé se déposa sur le visage de la jeune fille. Apparemment, il n’avait pas menti en parlant d’accident. Mais bien qu’elle paraissait amusée par la situation en apparence, une petite voix au fond de son esprit vient lui dire « heureusement qu’il n’est pas apparu dans ta douche celui-là ! ». Effectivement, heureusement. Car si elle n’était pas plus dérangée –et semblait presque à l’aise- par l’intrusion inattendu, elle n’aurait sûrement pas pu empêcher un violent coup de poing de partir droit dans sa figure. Chassant cette petite voix de son esprit par un secouement de tête qui fit voler ses cheveux blonds encore mouillés, elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose du style « c’est pas grave » ou « c’est pas ta faute ». Mais elle n’eut pas le temps d’émettre un seul son que le jeune homme s’était à nouveau volatilisé. Cette fois elle ne mit pas autant de temps à comprendre où il avait atterri, car le boucan qu’il fit en tombant et en allumant l’eau indiqua tout de suite qu’il se trouvait dans la douche qu’elle venait tout juste de quitter.

- N'aurais-tu pas une autre serviette ? Je suis vraiment confus...

Elle posa les mains sur ses hanches recouvertes par la serviette mouillée et le regarda sortir de la cabine, trempé jusqu’aux os. A ce moment-là, elle ne put s’empêcher de rire face à cette situation des plus surprenantes. Il faut dire que même s’il était plutôt joli garçon, le fait d’être malade, surpris au réveil, vêtu d’un t-shirt et d’un caleçon, à la sortie d’une douche improvisée, tout ça ne le montrait sûrement pas sous son meilleur jour. Le pauvre avait l’air tellement gêné, ce qui se comprenait très bien. Elle s’approcha de son casier resté ouvert et chercha une serviette. Par chance, elle en avait pris une autre destinée –à la base- à sécher ses cheveux, ce qu’elle ne faisait quasiment jamais d’ailleurs, puisqu’elle préférait les laisser sécher seul.

« T’as vraiment pas de chance toi. Tu devrais surveiller ton rhume, ça aurait pu être vraime…. »

Elle fut interrompue par les bruits de pas et des conversations de deux ou trois jeunes filles qui semblaient entrer dans les douches. Agissant au quart de tour, elle attrapa enfin la serviette dans son casier et couru dans la douche la plus proche –celle qu’elle avait utilisé un peu plus tôt- en entrainant avec elle le jeune homme. Elle lui colla rapidement la serviette dans les mains et se retourna pour fermer la cabine de sorte à ce que les nouvelles arrivantes ne puissent y entrer.

« Non il t’a vraiment dit ça ? Quel con ! T’as bien fait de le larguer ! »

« Et encore c’est pas tout ! Après il a dit à tout le monde que…. »

Manami se tourna et se retrouva face à face au garçon trempé. La cabine de douche, qui habituellement était suffisamment grande pour une personne, semblait à présent étrangement petite pour les deux étudiants. Cette fois-ci, elle se mit à rougir, certainement moins que le lui tout à l’heure. Elle entendit le bruit de l’eau couler indiquant que les autres filles avaient commencé leur toilette. Essayant tout de même de sourire pour masquer sa gêne apparente, la petite blonde s’avança vers lui et se hissa sur la pointe des pieds en appuyant une main sur le torse du jeune homme dans l’espoir d’atteindre l’oreille de son compagnon d’infortune, ce qui était franchement ridicule à la vue de la différence de taille des deux adolescents.

« Euh… Si… Si elles te voient ici…. Tu risques d’avoir des problèmes… »

En effet, bien que Manami ait réagit d’une manière relativement calme pour ce genre de situation, ça ne serait sans doute pas le cas des personnes qui se trouvaient dans les autres cabines. Elle imaginait déjà les cris stridents des étudiantes criant « Au pervers ! Au secours !» sans laissé le temps au pauvre jeune homme de s’expliquer, et des ragots qui s’en suivraient sur le fait qu’ils étaient tous les deux seuls avant l’entrée des intruses. A présent, ils étaient condamnés tous les deux dans cette douche légèrement étroite sans que la jeune fille ose le regarder, de peur de subir une explosion de colère, même s’il ne semblait pas être ce genre de garçon.





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 28
Messages : 443
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Lun 23 Juil - 22:15

Désolé, j'aurai aimé répondre plus tôt ><"

Une journée pas comme les autres, voilà simplement ce qu'était en train de vivre Takeo. Tout avait commencé avec un bête rhume et cela l'avait conduit jusqu'aux douches féminines. Sur place, il fit alors la rencontre d'une jeune et jolie demoiselle au teint pâle et aux beaux cheveux blonds. Si tout le monde aurait pu s'attendre à des hurlements divers, ce ne fut pas le cas. Au contraire, la jeune inconnue fit preuve d'un calme hors du commun et se contenta, malgré une certaine mégarde de demander à Takeo ce qu'il faisait finalement là. Toujours sous l'emprise de ses éternuements, Takeo n'eut pas besoin de s'expliquer car les évènements l'amenèrent à se téléporter de nouveau et à deux reprises. Si la première téléportation n'aggrava pas son cas, la deuxième l'emmena dans la douche fraîchement utilisée par l'inconnu... Résultat ? Glissage, arrêt limite sur le robinet... douche party. Si la première téléportation accidentelle la fit sourire, la deuxième la fit bien rire. En même temps, la situation était bien drôle en effet. Voyant la jeune fille rire, Takeo ne pu s'empêcher de rire aussi. Valait mieux en rire qu'en pleurer non ?

Suite à cela, Takeo questionna la belle inconnue au sujet d'une éventuelle serviette supplémentaire afin que ce dernier puisse au moins s'essuyer aussi. Se promener en t-shirt et caleçon trempes... non, ça le faisait pas trop ! Par chance, la réponse sembla être oui lorsque Takeo vit la jeune femme fouiller son casier pour en sortir une nouvelle serviette. Malheureusement... La situation allait rapidement empirer. Alors que la jeune femme faisait un commentaire concernant son rhume, Takeo n'eut rien le temps de comprendre avant de se faire embarquer par l'inconnue avant de finir dans une cabine de douche. Il ne lui fallut cependant pas beaucoup de temps, après cela, pour entendre les deux voix que sa compagne de fortune avait entendu avant lui. Ils étaient donc désormais tous les deux coincés dans une cabine... et c'était relativement serrer. Cette fois-ci, elle rougit aussi à son tour. Takeo quant à lui, était rouge depuis le début et cela n'allait pas changer vu la situation. Les deux autres personnes présentes parlaient d'histoire de fille... rien d'intéressant mais comme l'avait ajouté la jeune inconnue en s'approchant de Takeo... si elles le voyaient là, ça allait barder !

Alors que faire ? Takeo était désormais là... bloqué dans une cabine des douches pour filles. Les deux autres demoiselles présentes avaient commencé leur toilette et connaissant les femmes... cela pouvait durer encore un petit moment. Fallait-il partir discrètement ? Rester là et attendre ? Le jeune homme baissa les yeux vers la jeune inconnue. Celle-ci évitait son regard, probablement de gêne... Chose que Takeo comprenait très bien vu qu'il ressentait la même sensation. M'enfin bon, quitte à être bloquer là... Autant communiquer un minimum. Pour cela, Takeo dû alors se baisser un peu car malheureusement, la jeune fille était d'une plus petite taille. Il écarta les quelques cheveux de la demoiselle, d'une main tremblante, et s'approcha de son oreille.

- Merci... encore désolé de t'avoir embarquer dans cette situation... On est les deux dans de beaux draps si on nous voit comme sa je pense...

Le bruit fait par les deux autres demoiselles étaient assez soutenues pour que Takeo et la jeune inconnue puisse communiquer un minimum. Il fallait juste espérer que Takeo n'éternue pas une fois de plus... mais ça, ça ne se commande pas. Sans avoir quitter sa position qu'on pourrait qualifier de "rapproché", le jeune homme ajouta alors :

- Je m'appelle Takeo. Takeo Dokku. Malgré la... hmm.. l'originalité de la situation, je suis enchanté de te rencontrer.

Takeo n'allait pas la forcer de taper la conversation avec lui, ni lui poser plein de questionner sur elle... On va dire que la situation prêtait pas trop à cela et Takeo ne voulait absolument pas donne de mauvaise impression après tout ce qui avait pu se passer. Si elle avait envie de se présenter, elle le ferait. Toutefois, une question le turlupinait et il se devait de lui demander quand même cela...

- Dit moi... comment cela se fait-il que tu as réagis si calmement ?

Après ces quelques mots, il reprit sa posture initialement et garder son regard baisser sur la jeune fille. Au fil du temps, la gêne commencait à diminuer...
Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Lun 23 Juil - 23:57

Pas de problème, je m'attendais pas à ce que tu répondes aussi vite en plus >.<

Par chance –enfin si on peut appeler ça comme ça dans un moment comme celui-ci- le jeune homme ne fut pas furieux d’avoir été entrainé dans une douche sans préavis par une pure inconnue. Alors qu’elle s’acquittait à sa tâche de ne pas croiser le regard du garçon et qu’elle se concentrait pour que ses joues ne rougissent pas plus, elle sentit quelque chose bouger ses cheveux et sursauta légèrement de surprise. En regardant du coin de l’œil, elle aperçut une main blanchâtre et tremblante qui écarter quelques mèches. Réprimant d’une exclamation d’horreur, elle crut pendant un instant qu’elle se trouvait enfermée avec une sorte de momie-zombie qui allait s’emparer d’elle avant de disparaitre par le siphon de la douche, juste à leurs pieds. Mais en entendant la voix qui lui arriva à l’oreille, elle se rendit compte de sa stupidité : cette main appartenait bien évidemment à l’inconnu au don capricieux.

- Merci... encore désolé de t'avoir embarquer dans cette situation... On est les deux dans de beaux draps si on nous voit comme sa je pense...

Encore un peu gênée par la situation, elle regarda et lui fit un discret petit sourire, de sorte à lui faire comprendre qu’elle ne lui en voulait pas. Enfin elle ne lui en voulait pas parce qu’elle était plus préoccupée à trouver un moyen de les sortir de là sans dégâts, mais une fois dans sa chambres, la jeune fille laisserait sans aucun doute sortir sa rage de ne pas avoir pu profiter des douches comme elle l’aurait voulu. Enfin pour le moment elle était enfermée dans cette douche, vêtue en tout et pour tout d’une serviette mouillée, avec un inconnu penché sur elle. D’ailleurs celui-ci semblait s’être mis en tête d’établir un contact avec elle, ce qui n’était pas si mal pour briser la glace à vrai dire.

- Je m'appelle Takeo. Takeo Dokku. Malgré la... hmm.. l'originalité de la situation, je suis enchanté de te rencontrer.

La petite blondinette à couette ne put s’empêcher de laisser s’échapper un léger rire, et dès qu’elle s’en eut aperçut, elle plaça sa petite main sur sa bouche en espérant de toutes ses forces que les occupantes des cabines voisines n’aient rien entendu. A en juger par les éclats de rire et les brides de conversations qu’elle pouvait toujours entendre, son vœux était exhaussé et elles n’avaient pas fait attention à elle. Elle soupira d’un air soulagé en enlevant la main, heureuse pour une fois que la plupart des filles de son âge soient trop occupées par des problèmes puériles pour faire attention à ce qui les entourent.

« Moi c’est Manami Atsuya. Heum… Enchantée Takeo »

Elle avait parlé sur un ton dégagé, elle-même étant beaucoup plus détendue qu’elle avait été cinq minutes auparavant. Mais à présent que la gêne ne chauffait plus ses joues ou toutes autres parties de son corps, le froid commençait à s’emparer de la jeune fille, sûrement venant du fait qu’elle était toujours trempée. Chacune des gouttes qui tombaient de ses cheveux blonds pour atterrir sur sa peau blanche et lisse lui produisait un frisson qui parcourait tout son corps en un temps record. Le frisson était plus particulièrement désagréable quand il était dû à une goutte qui descendait lentement le long de sa nuque pour finir sa course dans le dos de la jeune fille.

- Dit moi... comment cela se fait-il que tu as réagis si calmement ?

Après cette question inattendue, il se redressa de toute sa taille, étant ainsi un peu moins rapproché d’elle. Manami pesta en fort intérieur, mais elle ne pouvait décemment pas lui dire « Hé colle toi à moi, j’ai froid ! ». Elle essaya alors de se concentrer sur une façon correcte de répondre à la question de ce fameux Takeo. Car la réalité était bien étrange à raconter, surtout à une personne que l’on venait tout juste de rencontre dans des circonstances si particulière. Après un bref silence soutenu par les deux étudiants et faute d’avoir trouvé un moyen d’expliquer la réalité avec des mots moins « choquant », elle prit la parole en s’approchant légèrement, sans pour autant se hisser sur la pointe des pieds cette fois.

« Eh bien… Dans mon orphelinat, les douches sont, enfin étaient, communes. Il y avait seulement des horaires différents pour les filles et les garçons. Mais comme ce n’était pas surveillé, il y en avait toujours pour essayer de s’introduire pendant nos horaires... »

Elle avala difficilement sa salive, honteuse de ce qu’elle venait de dire. Instinctivement elle se tourna légèrement sur le côté pour ne pas croiser son regard. Elle se rappela le nombre de fois qu’elle avait dû sortir un garçon des douches, habillée de la même façon qu’elle était à ce moment-même, à la différence que les serviettes de l’orphelinat étaient en moins bon état. Elle revint brusquement au présent lorsqu’elle s’aperçut que ses mains –qu’elle s’obstinait à regarder pour ne pas regard le jeune homme- s’étaient mise à trembler. Là, elle avait vraiment froid. Puis un détail traversa soudainement son esprit. Takeo était malade, mais aussi trempé qu’elle. Elle se retourna vivement vers lui et remarqua qu’il n’avait toujours pas entrepris de se sécher. Essayant de toutes ses forces de ne pas claquer des dents et de contrôler les spasmes provoqués par le froid, elle prit la serviette des mains du jeune homme et la posa délicatement sur sa tête, en frottant très légèrement ses cheveux. Cette fois-ci, elle s’était mise sur la pointe des pieds sans s’en rendre compte, malgré ses jambes tremblotantes. Les joues encore un peu rouge après la révélation faite plus tôt, elle lui fit un sourire, un peu comme pour le rassurer, bien qu’elle ne sache pas de quoi.

« Si tu ne te sèches pas, tu vas être encore plus malade »





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 28
Messages : 443
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Mar 24 Juil - 8:04

Si Takeo avait déjà été dans des situations irrégulières, celle de ce matin était probablement l'une des plus originales et gênantes à la fois. Il faut le comprendre... Il n'était déjà pas très aisé avec la gente féminine et la force des évènements l'avait conduit à partager une cabine de douche avec l'une d'elle. Bon, il y avait des circonstances atténuantes. Au fil du temps, les diverses gênes occasionnées commençaient à s'estomper et malgré la situation, Takeo avait décidé d'en apprendre plus sur sa "sauveuse". Pour cela, il dû toutefois s'approcher d'elle et écarter légèrement ses cheveux. Elle fut assez surprise de ce mouvement ambitieux due jeune homme mais ce dernier resta calme et lui montra qu'il ne désirait que parler. Il se présenta alors et elle en fit de même. Elle s'appelait donc Manami Atsuya. Au moins, il pouvait enfin mettre un nom sur ce visage.

Au fil de la discussion, le ton devenait de plus décontracté et malgré la situation, les deux élèves semblaient laissé leur gêne de côté. C'était pas plus mal car quitte à être temporairement bloqués ensemble, autant ne pas essayer de faire comme si l'autre n'était pas là. Toutefois, Takeo posa une nouvelle question à Manami. C'était peut-être étrange de demander ça comme ça, mais c'était tout à fait son style. Tout ce qu'il trouvait étrange ou ne pouvait comprendre devait avoir une réponse. Le calme de Manami lorsqu'elle l'avait découvert avait certainement lui aussi une raison. La réponse fit s'esquisser un petit sourire sur le visage du jeune homme. La gêne revint alors sur le visage de Manami. Elle esquiva alors son regard ce qui fit rire légèrement le jeune homme qui repensait à ce qu'elle lui avait dit. Il l'imaginait elle, sortant de force d'autres garçons. Heureusement, il n'avait eu droit à ce traitement !

Il observa alors une nouvelle chose. Elle tremblotait. Elle avait froid c'était évident et quand lui y pensait, il avait aussi froid. La honte et la gêne dissiper, leur corps chauds s'étaient bien refroidit et comme ils étaient à moitié trempe les deux... cela n'aidait pas. Se mettant sur la pointe des pieds, elle s'approcha de son visage pour, d'une certaine façon, le sommer à se sécher. C'est vrai qu'il était déjà malade lui... autant ne pas accentuer la chose. Le jeune homme prit alors la serviette empruntée et la déplia avec une légère peine mais sans bousculer la jeune femme. C'était vraiment étroit comme cabine. Il regarda alors le visage souriant de Manami sur lequel deux rougeurs se laissaient voir sur ses joues. Elle avait certain charme s'était indéniable, et simplement le regarder comme cela faisait aussi rougir le jeune homme.

Takeo tendit alors bien la serviette et la mit entre lui et Manami. Tenant chaque extrémité dans ses mains, il les passa autour de Manami pour l'enveloppé dans la serviette. Il se rapprocha alors d'elle, et laissant ses bras autour, se serra très légèrement.

- Tu m'as l'air d'avoir bien froid toi aussi... Je m'en voudrais si tu tombais malade !

Il esquissa alors un nouveau sourire. Il avait, certes, aussi froid mais sa galanterie, ou simplement le fait qu'il se sentait coupable l'obligeait à la réchauffer elle avait lui. Elle ne lui devait rien du tout et depuis leur rencontre elle avait été parfaitement gentille et serviable. C'était donc naturel qu'il lui soit redevable et peu importe si c'était pour se traîner ce rhume encore quelques jours.

Un léger silence s'installa alors entre les deux jeunes. Il faut dire que c'était pas forcément très évident de trouver des sujets de conversations comme ça et surtout dans cette situation. Takeo regardait un peu partout mais comme il n'y avait pas vraiment quelques choses à voir dans une cabine, il reposait fréquemment son regard sur Manami avec un petit sourire et rire en repensant à leur situation. Finalement, tout dépendait maintenant des deux autres demoiselles dans la pièce. Mine de rien, cela faisait déjà quelques minutes que l'on entendait plus d'eau couler. Leur discussion résonnait encore sur les mains de la salle de bain mais elles en avaient probablement plus pour très long maintenant. Il fut alors encore attendre bien 5 minutes avant que la porte de la salle de bain fasse du bruit et que les dialogues disparaissent. Takeo laissa alors spontanément un soupire s'échapper et dit :

- On a quand même eu chaud... Encore merci...

Ils ne leur restaient plus qu'à sortir désormais. Takeo devait encore se sécher avant de pouvoir arpenter les couloirs du pensionnat...
Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Mar 24 Juil - 10:28

Parfois la vie nous joue bien des tours. Cela peut aller des petits tracas quotidiens comme une grève de bus qui arrive au mauvais moment jusqu’à de plus grosses gênes occasionnelles. Ce matin-là par exemple, il aurait était difficile d’expliquer comment deux étudiants de sexes opposés s’étaient retrouvés enfermés dans une étroite cabine de douche. Mais heureusement les deux élèves de ce pensionnat si spécial étaient bien tombés –si on peut dire- car ni l’un ni l’autre n’était sujet à des cris de frayeur ou de colère, ce qui leur avait permis de ne pas se faire remarquer par deux autres occupantes de la salle de bain, une chance inestimable si on considérait les ennuis qu’ils auraient pu s’attirer dans le cas inverse. Et bien que des taches rougeâtres parsemaient de temps à autre les joues des étudiants, l’ambiance était assez détendue, propice même au dialogue, même si les sujets restaient plutôt difficiles à trouver.

Mais alors que la jeune fille, préoccupée par la santé déjà limité de son compagnon, s’engageait à vouloir le sécher pour que son rhume ne s’aggrave pas, celui-ci l’enveloppa délicatement dans la serviette qu’elle lui avait prêté, ayant remarqué qu’elle avait froid.

- Tu m'as l'air d'avoir bien froid toi aussi... Je m'en voudrais si tu tombais malade !

Surprise par cet acte à la fois honorable et inattendu, Manami fut prise d’hésitation entre crier ou simplement se dégager des bras pourtant si agréablement réchauffant du jeune Takeo. Mais les deux possibilités étaient impensables : la première, crier pour manifester sa gêne, aurait fait tomber à l’eau tout ce qu’ils tentaient de préserver depuis le début, à savoir la plus grande discrétion possible. La seconde, qui avait pour principe de se dégager de la chaleur apportée par les bras du jeune homme et par conséquent de la serviette, était impossible à cause de deux autres faits. Pour commencer, la petite taille de la cabine ne lui permettait pas de trop bouger sans risquer de tomber et de se faire remarque ou pire, se blesser. Ensuite, la serviette l’enveloppant presque entièrement avec les bras de son compagnon de fortune, Manami ne pouvait pas lever les bras sans risquer de faire tomber sa propre serviette, qui recouvrait son corps, ou encore une fois, de tomber tout simplement.

- On a quand même eu chaud... Encore merci...

La jeune fille avait relevé la tête au moment où elle avait entendu un soupire, sans vraiment savoir ce qu’il signifiait. Elle regarda un moment Takeo sans vraiment comprendre, une lueur d’incertitude passant dans ses yeux ternes. Enfin, elle ne sentit compte que la pièce était aussi silencieuse qu’une salle de classe après la fin des cours, sans qu’on puisse entendre ni bruit d’eau s’écoulant d’un puissant jet, ni bruit de rangements ou de conversations inintéressante. Seul le cliquetis de quelques gouttes qui tombaient tranquillement sur le carrelage humide se faisait entendre. A présent ils étaient seuls ici.

Il était temps maintenant pour les deux étudiants de sortir de cette cabine froide et de se sécher pour reprendre le cours normal de leurs vies. Manami se retourna d’un geste un peu vif et manqua de peu de tomber. Elle s’empara de la poignet de la porte et essaya de l’ouvrir mais elle resta close. Forçant un peu en secouant la grande porte blanche, elle s’efforça de l’ouvrir. Heureusement elle y parvint vite, plus vite qu’elle ne l’aurait cru. Sous la surprise, la jeune fille recule brusquement en même temps que la porte s’ouvrit, et glissa sur le sol encore mouillé. Dans sa chute, elle lâcha la poignet et sa tête heurta quelque chose de dur, le mur, ou peut-être le robinet de douche, ou comme elle espérait que ça ne soit pas le cas, le corps ou la tête du garçon qui se trouvait derrière elle et qu’elle avait probablement emporté au moment de tomber. Se relevant difficilement, d’abord à cause des coups qu’elle venait de prendre dans sa chute, ensuite par l’étroitesse de la douche, elle se demanda quel était ce liquide froid et désagréable dégoulinant dans sa nuque. De l’eau ? Du sang ? Après tout, elle avait pu se cogner et s’ouvrir un peu. Mais pour le moment ce n’était pas la priorité dans l‘esprit de la blondinette. Elle se retourna vers le garçon, un air affolé sur son visage à l’idée qu’il soit blessé par sa faute.

« Takeo ça va ? Je suis désolée, elle voulait pas s’ouvrir alors…. Est-ce que ça va ?! »





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 28
Messages : 443
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Mar 24 Juil - 20:16

Haha, maladroite :P ? (hum... si cela te plaît pas je peux changer)

L'épisode douche touchait gentiment à sa fin. Les demoiselles présentes dans la pièce semblait avoir finies leurs douches. Dans quelques minutes, Takeo et Manami allaient pouvoir sortir de la cabine et quitter cette situation légèrement embarrassante, il faut le dire. Si, de base, être coincé dans une cabine de douche avec était déjà fort gênant, l'idée de Takeo n'avait absolument pas rendu la chose plus simple. Alors oui, il voulait être gentil. Son acte avait comme unique but de ne pas laisser Manami attraper froid... La technique par contre, peut-être un peu trop audacieuse pour deux élèves ne se connaissant finalement même pas. Il se rendit compte que s'il réchauffait la jeune femme en l'enveloppant dans ses bras, il ne faisait qu'alourdir le côté embarrassant de la scène...

Il se mit alors à imaginer les pensées de la jeune fille. Que pensait-elle de cela ? En avait-il fait trop ? Il faut dire que ce pauvre Takeo n'était pas très futé en compagnie de demoiselles... Il venait encore une fois de la prouver. Si Manami resta silencieuse, le silence et l'ambiance qui suivit l'acte montra que ce n'était probablement pas la meilleure idée du siècle... Tant pis, le mal était fait. Elle le gronderait peut-être plus tard...

Le "supplice", appelons sa comme ça, prit enfin fin. Manami et Takeo étaient désormais de nouveau seul dans les douches. Un soupire de soulagement sortit spontanément de la bouche de Takeo. La chose ne fut peut-être pas prise dans le bon sens par Manami qui regarda le jeune d'un drôle d'air... Finalement il était pas doué... mais elle ne l'était pas trop non-plus ! En effet, ils pouvaient maintenant sortir mais un nouvel obstacle se mit sur leur route... la porte. Et oui, celle-ci ne voulu pas sortir. Takeo voulu alors aider la jeune homme mais celle-ci réussit à ouvrir la porte, glissant sous la surprise de cette dernière qui se débloqua d'un coup. Essayant de la rattraper, Takeo prit la tête de la jeune fille en pleine figure et glissa avec elle pour tomber sur le sol humide des douches.

Takeo ne broncha pas sous le coup. Cela l'avait tellement surpris qu'il n'avait même pas eu le temps de dire "aïe". Reprenant ses esprits, il entendit Manami s'excuser et lui demander si ça allait. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il vit une petit flaque de sang devant son visage. Il se releva alors doucement et pinça son nez endolori. Le coup l'avait légèrement fait saigner du nez. Sentant que Manami était déjà bien inquiète suite au ton utilisé dans sa question, il ne voulut pas aggraver la chose et même si ça faisait quand même bien mal, il répondit :

- Ah... Euh oui oui ça va, un mauvais coup c'est tout.

Il sentit alors une petite larme coulée le long de sa joue. Avec de la chance, Manami n'allait rien voir vu que le jeune homme était encore pas mal trempé. Takeo regarda alors à ses pieds et ramassa la serviette légèrement mouillée qu'il avait lâchée dans sa chute. Une petite tâche de sang était présente.

- Oh non... c'est vraiment pas ma journée aujourd'hui... Désolé...

Faisait mine que tout allait bien à Manami, le jeune homme se dirigea alors vers les lavabo. Il prit un papier pour s'essuyer les mains et l'humidifia légèrement avant de se laver le tour du nez. Il en prit alors un autre et se boucha la narine qui saignait avec. Il soupira alors une nouvelle fois. C'était en quelques sortes une bonne inspiration pour reprendre ces idées. Cette fois-ci, il savait que Manami allait très certainement le prendre pour elle. Hors de question qu'elle pense cela.

- Ah, c'est pas contre toi le soupire ! C'était pour reprendre mes esprits calmement. Maintenant tout va bien.

Il se tourna alors vers la jeune fille et lui fit un large sourire. Il devait avoir une belle tête avec du papier fourré dans le nez. De toute façon au point où il en était... M'enfin bon ! Maintenant, il fallait encore se sécher. Il se releva alors et retira son t-shirt. Etant de dos à Manami en faisant cela, c'est seulement en se retournant vers elle qu'il eut une légère gêne. C'était complètement stupide... Elle était nue sous une serviette et c'était lui qui redevenait gêné ? Un peu le comble. Il commença alors à se sécher. Peu importe si le linge était légèrement tâchée, il se doucherait plus tard. Il était temps pour lui de quitter ces lieux car Manami allait tôt ou tard le mettre dehors.

S'étant approximativement séché, il posa le linge sur le rebord d'un lavabo. Il prit alors son t-shirt, voulant le remettre, mais c'était une mauvaise idée. A la place, il l'essora et le pris à la main. Il regarda alors la jeune demoiselle.

- Bon et bien... Je crois que cette histoire prend fin. C'était mine de rien une histoire bien drôle... et je suis encore sincèrement désolé...

Il se dirigea alors vers la porte et dit, sans se retourner.

- Ah et... Désolé si c'était mal placé...

Pas forcément des plus malins de sortir ça mais il l'était pas donc... Toutefois, il se retourna quand même une dernière fois. Il aperçut alors une tâche rouge sur la nuque de la jeune fille. Du sang probablement. Il s'approcha alors d'elle et prit un morceau de papier qu'il humidifia.

- Tu... euh, tu as du sang derrière ? Je te l'essuie ?
Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Mar 24 Juil - 21:45

Carrément idiote ouais :p Mais il fallait bien que je trouve un moyen pour que tu restes :p

Peut-être enfin la malchance allait-elle arrêté de se jouer de deux pauvres étudiants qui n’avaient rien demandé à personne. Car il faut signaler que l’un des deux –si ce n’est pas tous les deux- devait avoir brisé un miroir d’une valeur inestimable, ou quelque chose de tout aussi superstitieux pour qu’ils puissent en arriver là. Quelle était la probabilité pour qu’un élève malade se retrouve pas mégarde dans les douches pour dames, qu’il soit enfermé avec un inconnue dans une cabine, et qu’au moment où ils pourraient enfin être libérés, les deux étudiants tombent dans la douche encore mouillée, se blessant tous les deux ? A peu près autant que de trouver une pépite d’or en croquant dans une pomme, et pourtant, c’était arrivé à deux innocents.

Alors que Manami s’inquiétait d’avoir blessée Takeo par sa maladresse légendaire, celui-ci saignait du nez, bien qu’il affirmait que tout allait bien. Mais l’expérience de ses nombreuses bagarres avait appris à la petite blondinette que saignait du nez n’était jamais très plaisant et souvent assez douloureux. D’ailleurs pendant un instant elle crut voir une larme –ou du moins une goutte d’eau- glisser doucement sur la joue du garçon. Perplexe sur le fait que ça soit ou non une larme, elle leva lentement la main, ayant pour intention de la passer sur la joue du jeune homme, comme si la toucher lui dirait la nature de cette goutte. Mais à ce même moment, il s’était baissé pour attraper la serviette blanche maintenant ornée d’une tâche de sang.

- Oh non... c'est vraiment pas ma journée aujourd'hui... Désolé...

Il s’excusait alors qu’il n’y était pour rien si la serviette était tâchée. Après tout c’était elle qui n’arrivait pas à ouvrir cette fichue porte, c’était aussi elle qui l’avait entrainé dans sa chute, et donc elle qui l’avait blessé, ce dont elle s’en voulait grandement. Lorsqu’il s’approcha du lavabo pour examiner l’étendue des dégâts causé à son nez, Manami le suivit, peut-être par précaution. Alors qu’il entreprenait de se soigner grâce à du papier, elle s’inclina vers l’avant aussi bas qu’elle le pouvait dans cette tenue –ce qui n’était pas rien vu sa souplesse-, la serviette menaçant de lâcher prise à tout moment, ses cheveux blonds cachant son visage.

« Je suis vraiment désolée de t’avoir blessé ! Je…. Excuse-moi….. »

Elle entendu un nouveau soupire sortir d’entre les lèvres du jeune et recula de quelques petits pas, toujours inclinée, de peur que cette fois il manifeste du mécontentement ou tout autre chose dans le même style, ce qu’elle aurait parfaitement compris. A sa plus grande surprise ce ne fut pas du tout le cas.

- Ah, c'est pas contre toi le soupire ! C'était pour reprendre mes esprits calmement. Maintenant tout va bien.

Relevant légèrement la tête elle put voir qu’il abordait un sourire géantisme dans lequel elle aurait pu compter toutes ses dents. Avec ce sourire –peut-être forcé songea-t-elle- et du papier dans le cas en tant que bandage de secours, il aurait pu faire peur à n’importe qui, ou bien rire. Mais la jeune fille n’avait ni envie de rire ni rien du tout. Elle avait l’habitude de blesser des gens volontairement quand elle se bagarrait, quand elle estimait que la personne le méritait, mais blesser quelqu’un sans en avoir eu l’intention, elle détestait ça. Il enleva alors son t-shirt et malgré qu’il fût de dos, elle préféra dévier le regard de son corps qui n’était recouvert plus que par un caleçon mouillé.

- Bon et bien... Je crois que cette histoire prend fin. C'était mine de rien une histoire bien drôle... et je suis encore sincèrement désolé...

Il était arrivé presque à la porte sans qu’elle put trouver un moyen de se faire pardonner de l’avoir blessé.

- Ah et... Désolé si c'était mal placé...

Elle n’avait pas la moindre idée de ce dont il parlait et ça l’agaçait. Elle se mordit férocement la lèvre inférieure, une vague de colère montant en elle. Bien entendu elle se mit à saigner de cette même lèvre mais elle n’avait pas mal alors elle n’y prêta aucune attention. Elle se précipita en direction de la porte pour s’excuser une nouvelle fois avant qu’il ne parte, mais il se retourna et elle dut faire un freinage rendu incontrôlé par ses petits pieds humides, réussissant cette fois à rester debout.

- Tu... euh, tu as du sang derrière ? Je te l'essuie ?

Stupéfaite, Manami apporta ses deux mains à la bouche. Avait-elle bien entendu ? Il ne voulait tout de même pas lui enlever le sang qu’elle avait sur les lèvres ?! Non c’était impossible, il n’avait sans doute pas eu le temps de remarqué le sang au coin de sa bouche. Elle dût s
e répéter plusieurs fois ses paroles dans sa tête pour enfin comprendre. Passant une main sur sa nuque encore mouillée, elle se teinta un peu de rouge. Elle passa machinalement plusieurs fois la main derrière sa tête pour vérifier qu’elle saignait, ce qui était effectivement le cas.

« Euh oui… Je veux bien…. Merci…. »

Elle attrapa un papier posait sur le lavabo et attendit près de celui-ci que Takeo accepte de venir enlever le sang qu’elle ne pouvait pas voir seule. A ce moment-là elle se sentit compte à quelle point elle était stupide : alors que lui s’était débrouillé seul pour se soigner du coup sur le nez, elle, elle sollicitait son aide sans gêne –ou presque- comme une vraie gamine. Elle se tapa le front d’une main ferme, se mordant la langue par la même occasion, le tout en pestant contre elle-même.





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 28
Messages : 443
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Mer 25 Juil - 6:33

Manami et Takeo enchaînaient les surprises une par une. Après l'intrusion de Takeo, l'épisode de la cabine, venait alors : la maladresse de Manami. Et oui, en désirant ouvrir la porte, la jeune demoiselle déclencha une sorte de cataclysme. Résultat ? Les deux élèves au sol et légèrement blessés. Alors qu'on se le dise, rien de mal, mais ça commençait à faire beaucoup pour une matinée.

Takeo avait prit un mauvais coup sur le nez et saignait légèrement. Malgré la douleur, il se nettoya le visage et pris du papier pour boucher la narine saignante. Pendant ce temps, Manami vint s'excuser avec le plus grand respect possible. Tout de même gêné, Takeo lui rendit un large sourire, mine de dire que tout allait bien, ce qui était le cas finalement.

C'est alors que l'heure de la séparation sonna. Takeo n'avait plus aucune raison de rester en ces lieux et il fallait mieux profiter de ce calme pour sortir discrètement. Takeo et Manami n'étaient pas à l'abri que de nouvelles filles arrivent... C'est donc une fois séché, enfin, le minimum, que Takeo décida de quitter les lieux. Il s'excusa alors et remercia une dernière fois sa compagne de fortune. Toujours mal à l'aise vis-à-vis de ce qu'il avait fait dans la cabine, il s'excusa aussi pour cela. Le silence qui suivit ne permit pas réellement de savoir si elle l'avait compris mais il préféra ne plus parler de cela. Avant de sortir, il ne put s'empêcher toutefois de se retourner une nouvelle fois vers Manami. Celle-ci, qui semblait vouloir le rattraper, fut étonnée et faillit une nouvelle fois de chuter, mais heureusement, plus de peur que de mal !

C'est alors que Takeo remarqua une tâche de sang à l'arrière de Manami. Elle s'était probablement elle aussi blessé en tombant. Il fallait nettoyer cela et toute seule, elle n'allait pas y arriver. Il lui fit donc la remarque et celle-ci réagit assez étrangement. Il eut un air des plus étonnés et mit ses mains devant sa bouche. Le jeune homme ne comprit pas vraiment mais lorsqu'elle se frotta l'arrière de la tête, elle constata elle aussi du sang. Elle accepta alors l'aide du jeune homme. Se dernier s'approcha alors, prenant un bout de papier humidifié et se mit derrière la jeune fille. Il nettoya alors délicatement le sang qui avait coulé et arriva jusqu'à la plaie. Il dégagea alors délicatement les cheveux de la fille et tamponna doucement la blessure pour la nettoyer.

- Si je te fais mal dit le moi hein...

Une fois propre, le sang avait arrêté de couler. Takeo reposa les cheveux de la demoiselle et se dirigea vers une poubelle dans laquelle il jeta le papier. Il se tourna alors une nouvelle fois vers la jeune fille et remarqua que cette dernière avait les lèvres bien rouges. Il prépara alors un nouveau papier légèrement humide et le tendit à la jeune fille.

- Je crois que tu es légèrement ouverte à la lèvre...

Il la regarda ensuite quelques instants se nettoyer la lèvre et reprit un peu de distance. Il devait toujours sans aller et peu importe la force des évènements, il fallait qu'il le fasse au plus vite. Manami et lui avait tout fait pour être discret et si cela tombait à l'eau... tout aurait été inutile.

- Bon et bien... Je pense que toi et moi on a eu notre quotat de mésaventure pour un petit moment hein ?

Il s'avança vers la porte et s'arrêta en posant sa main sur la poignet.

- Encore désolé... Si tu veux, on peut se revoir une autre fois et dans d'autres circonstances surtout...

Il attendit alors la réponse de la jeune fille, prêt à sortir des douches...
Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Mer 25 Juil - 17:19

Alors que la scène burlesque dont étaient victimes nos deux étudiants allait prendre fin, Takeo se proposa pour aider Manami à enlever le sang qui coulait dans sa nuque, ce qu’elle accepta sans attendre. Il lui fallut donc peu de temps pour l’enlever à l’aide d’un papier préalablement humidifié et bien qu’il lui ait demandé de lui signaler s’il lui faisait mal, ce ne fut pas la peine puisqu’elle ne sentait rien d’autre que la fraicheur du papier dans ses cheveux blonds. Une fois fini, il prit soin de jeter le papier qui était devenu entièrement rouge et en prit en autre. La jeune fille, qui croyait qu’il lui resté un peu de sang qu’il voulait, fut surprise lorsqu’il lui tendit le petit bout de papier.

- Je crois que tu es légèrement ouverte à la lèvre...

Effectivement elle s’était mordu elle-même pour étouffer sa colère qui grimpait dangereusement. Elle le remercia en attrapant le bout de papier et s’avança vers un des lavabos les plus proches qui étaient tous munis de grands miroirs installés juste au-dessus d’eux, sauf un qui avait probablement été cassé. A l’aide de son reflet, elle enleva rapidement le sang qui coulait puis passa la langue sur ses lèvres pour être certaine qu’il ne restait plus rien. Elle voulut savoir l’heure pour décider si elle aurait le temps de prendre une nouvelle douche avant l’arrivée des autres étudiantes, et pour ça elle regarda l’horloge accrochée juste après la série de miroir. Elle indiquait environs 6h45, ce qui était tout bonnement impossible. Un soupire plus tard elle se rappela que cette fichue horloge avait toujours eut les aiguilles pointées sur les mêmes chiffres depuis qu’elle était arrivée ici.

- Bon et bien... Je pense que toi et moi on a eu notre quotat de mésaventure pour un petit moment hein ?

En se retournant elle s’aperçut qu’il était déjà au niveau de la porte, une main posée sur la poignet, prêt à partir. Il faut dire qu’il avait bien raison après tout. Mais elle n’aurait pas été étonnée que l’un des deux étudiants se retrouve dans une situation un peu spéciale dans peu de temps. Quand la malchance et le destin décident de s’unir pour jouer des mauvais tous, généralement cela dure bien plus qu’une simple matinée, non ?

- Encore désolé... Si tu veux, on peut se revoir une autre fois et dans d'autres circonstances surtout...

Décidément, il n’arrêtait pas de s’excuser. A la fin de sa remarque, Manami eut un sourire et rigola légèrement. C’est vrai que c’était plutôt une façon originale de faire des rencontres, et pendant un instant elle le soupçonna de se servir de son pouvoir comme prétexte pour aller à l’encontre des filles dans un endroit peu conventionnel. Elle s’approcha de son casier qu’elle ouvrit et mit un moment à trouver ce qu’elle voulait. Enfin, après un temps de lutte pour ne pas faire tomber toutes ses affaires sur le sol blanc, elle sortit enfin un petit portable d’une couleur oscillant entre le violet et le bleu qu’elle montra à Takeo.

« Euh… On pourrait peut-être s’échanger les numéros ? Enfin, si tu veux qu’on se revoit »

Ses lèvres s’étiraient en un petit sourire bienveillant puis elle alluma son téléphone. C’est à ce moment que les choses se compliquèrent. Ayant fait l’acquisition de son mobile que peu de temps auparavant, elle n’était pas très familiarisée avec ce genre de technologie. Elle laissa échapper un « comment on fait ?! » dans un souffle tandis qu’elle appuyait sur toutes les touches dans l’espoir de trouver comment rentrer un nouveau contact. Mais au lieu de ça, une sonnerie émana de l’appareil, surprenant la jeune fille qui, dans un sursaut de surprise, fit tomber le contenu de son casier ainsi que son portable qui se rependait sur le sol.

« Ah euh, désolée ! »

Elle se pencha pour attraper son mobile et en pianotant un peu partout elle réussit à faire arrêter la mélodie qui s’en échappait. Dès lors elle le reposa très vite et entreprit de remettre ses affaires dans son casier avant que le jeune ne voit des choses qu’il ne devrait pas.





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 28
Messages : 443
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Mer 25 Juil - 21:48

Excuse moi d'avance de cette réponse xD Ne frappe pas Takeo trop fort heeeeem !

L'heure des adieux avait sonnée. C'était presque avec une légère déception que Takeo s'était dirigé vers la porte pour quitter les lieux. Il faut dire qu'il n'avait encore pas beaucoup de connaissance à Aomori et même si la rencontre avait été quelques peu spéciale, Manami semblait être une jeune fille fort sympathique. Le simple fait qu'elle ne l'ait pas foutu dehors à coup de savates, choses qu'elle faisait à l'orphelinat notons, faisait pensé à Takeo que la revoir pouvait être sympa. Ni une ni deux, il proposa de façon sous-entendu à la jeune fille un futur rendez-vous qui prendrait bien évidemment place en d'autres lieux. La réponse de la jeune fille avait l'air plutôt positive. Un sourire c'était une sorte de oui, n'est-ce pas ?

Elle se dirigea alors vers son casier. Celui-ci semblait légèrement en désordre, ou plutôt bien rempli peut-être, car elle eut quelques difficulté à en faire sortir un petit objet bleu-violet, un portable pour être précis. Elle proposa alors à Takeo de s'échanger les numéros, ce qui était une très bonne idée. Le jeune homme renvoya alors son sourire à la jeune fille qui commençait doucement à se battre avec son appareil. C'est alors que le portable se mit à sonner, surprenant la jeune demoiselle qui, décidément maladroite, fit tomber au sol l'entièreté de son casier. Elle s'excusa alors avant de se ruer sur son portable jusqu'à enfin réussir à en couper la sonnerie. Takeo ne put alors s'empêcher de laisser s'échapper un petit rire. Les rebondissements de cette journée allait et venait. A chaque situation stable, un nouvel élément perturbateur venait mêler la zizanie.

Takeo, voulant se rendre utile, c'était alors avancer pour aider la jeune fille. Une fois que la sonnerie fut éteinte, Takeo se trouvait juste à côté d'elle. Elle se mit alors à ramasser en vitesse ses affaires et le jeune homme se baissa instinctivement pour l'aider. Oui, encore une mauvaise de sa part. Si les intentions étaient bonnes, ce qu'il ramassa n'était pas forcément ce qu'un homme devait avoir entre les mains. En effet, le jeune homme ramassa quelques habits et lorsqu'il les releva, un sous-vêtement de la jeune fille tomba au sol, de façon bien visible. Les yeux du jeune homme s'écarquillèrent, d'un air bien choqué et il se figea avant de rapidement tourner la tête. Ses joues se teintèrent de nouveau en rouge. Il se releva alors et tendit les habits qu'il avait en main à la jeune fille sans la regarder.

- J'ai rien vu, il ne s'est rien passé, promis !

Takeo prit aussi, instinctivement, une légère posture défensive. Elle avait supporté pas mal de chose, mais peut-être que là... s'était un peu de trop. Il regarda alors rapidement à gauche, à droite, tout en esquivant la jeune fille du regard. Ce qu'il cherchait ? Quelques choses à dire, n'importe quoi en fait ! N'osant même pas regarder la jeune fille, peut-être était-elle rouge de rage, prêt à lui arracher la tête... enfin, peut-être pas autant mais qui sait. Il repensa alors à la proposition de la jeune fille et utilisa cela comme changement de sujet.

- 06 21 89 33 22

Il n'ajouta sur le coup rien du tout, ce qu'il trouva un peu stupide. Balancer son numéro comme ça n'allait rien apporter à la jeune fille qui était surement en train de ranger ses affaires ou préparer une future vengeance. Il ajouta alors.

- C'est mon numéro... Va falloir que tu m’envoies un message pour que je puisse avoir le tiens car comme tu l'imagines... Je n'ai pas le mien sur moi...


Aller, une petite blague allait détendre l’atmosphère ? Du moins il l’espérait, lui n'était absolument pas plus détendu ! Après quelques secondes, il tourna tout de même son visage vers Manami, la honte et la gêne bien affiché sur celui-ci... Que faisait-elle ?


Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Mer 25 Juil - 22:46

Comme je le disais, tu étais clairement inspiré oui ! xD

Souvent on dit aux enfants qu’ils doivent être gentil avec les autres, pour qu’ils soient gentils en retour et qu’il ne leur arrive rien de mal. Seulement, on évite trop souvent de leur parlé de l’injustice qui accable notre vaste monde. Le plus simple exemple se déroulait en ce moment-même, dans des douches pour filles dans un pensionnat isolé de tout. Takeo, un des étudiants avait juste voulu faire preuve de serviabilité avec Manami, étudiante maladroite, qui avait renversé le contenu de son casier sur le sol. Et pourtant, alors qu’il l’aidait gentiment à rassembler ses affaires pour pouvoir les ranger, l’injustice le frappa, faisant tomber un des sous-vêtements de la jeune fille, une culotte bleu pâle qu’on aurait presque pu croire assortit à son portable, bien visible sur le sol.

- J'ai rien vu, il ne s'est rien passé, promis !

La blondinette qui était occupée à réunir le reste de ces vêtements n’avait jusqu’alors pas fait attention à ce détail qu’elle remarqua enfin. Le fait que le jeune homme avait dit cette phrase, sur ce ton, et que ces joues étaient maintenant à peu près trois fois plus rouges qu’elles l’avaient été tout au long de la matinée, tout cela prouvait bien qu’il avait bien vu cet effet personnel, et qu’il en était d’autant plus gêné, ce qui était en soi compréhensible. Elle remarqua même qu’il regardait dans tous les sens et devina sans problème que c’était pour éviter son regard. Elle attrapa ses vêtements qu’il lui tendait et les plaça, toujours en désordre, dans son petit casier, en prenant soin de ranger ses sous-vêtements au fond.

« Bah pas grave. T’en verra d’autres »

Elle se figea soudain, se rendant compte de l’ambiguïté de sa phrase. Non, elle n’avait bien voulu dire par là qu’il aurait à nouveau l’occasion ses voir ses sous-vêtements –bien que ça soit fort possible s’ils se revoyaient puisqu’elle portait toujours des jupes courtes et que tout le monde avait le loisir de les voir sans trop de difficultés- mais elle avait juste voulu faire remarquer qu’il serait certainement amené à voir les sous-vêtements de d’autres femmes, comme sa copine ou plus tard sa femme. Elle soupira, lassée de sa propre bêtise quand il reprit la parole sans qu’elle s’y attende.

- 06 21 89 33 22

Clignant des yeux plusieurs fois de suite, elle ne comprenait pas bien ce qu’il venait de dire. 06 21 89…. Ah, enfin, un éclair d’intelligence illumina le cerveau. Il venait de lui donner son numéro de téléphone ! Ayant réussi par dieu sait quel miracle à tout faire rentrer dans le casier qu’elle claqua fermement pour le fermer, elle se rua sur son mobile rester à terre. A genou devant le garçon, elle tapa frénétiquement sur les touches jusqu’à arriver à un écrit où était inscrit « Nouveau contact ». Elle entra le début du numéro, 06 21 89… Mais quelle était la fin du numéro ?! 06 21 89… C’était des nombres palindromes et décroissants, elle en était certaine. 55 44 ? 44 33 ? 33 22 ? Oui c’était ça ! Elle compléta donc les chiffres manquant et il ne lui restait plus qu’à entrer le nom « Takeo Dokku » en espérant qu’elle ne s’était pas trompée sur son nom de famille.

- C'est mon numéro... Va falloir que tu m’envoies un message pour que je puisse avoir le tiens car comme tu l'imagines... Je n'ai pas le mien sur moi...

Elle le regarda et vit qu’il était toujours aussi gêné. Peut-être essayait-il de se détendre ou de détendre l’atmosphère. Pendant un instant Manami voulu répondre « Tu pourrais le cacher sur toi » mais vu comment il était accoutré, à savoir un t-shirt mouillé dans une main et un caleçon presque tout aussi trempé sur lui-même, ce n’était peut-être pas la phrase la plus habile à dire. Et surtout, il en aurait probablement été terriblement gêné. La jeune fille opta donc pour un grand sourire ayant pour but d’enlever son malaise, accompagné d’une sonorité rieuse.

« Effectivement, sinon, je n’aurais pas cru ton histoire de rhume »





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Takeo Dokku
avatar
heart

Masculin Age : 28
Messages : 443
Inscription le : 03/07/2012
Localisation : DANS TON SLIP.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Jeu 26 Juil - 5:45

Le destin venait de rajouter un chapitre aux péripéties des deux élèves. En effet, saisissant son portable dans son casier, Manami avait fini, par maladresse, à en faire tomber le contenu sur le sol. Désirant se rendre utile, le jeune homme s'était attelé à aider la demoiselle à ramasser ses affaires. Evidemment, il dû ramasser sa culotte et la refaire tomber pour bien l'afficher sur le sol. Sur le coup, il fut plutôt surpris et choqué. Encore une fois, Takeo n'était pas habitué à côtoyer la gente féminine et encore moins dans les douches, lorsqu'elles sont en serviette et qu'il ramasse leur sous-vêtement... m'enfin. Le jeune homme fut des plus gêné et esquiva le regard de la jeune fille de peur de représailles ou autre. La réponse de la jeune fille fut plutôt ambigüe.. Elle fit la remarque que ce n'était finalement pas les derniers sous-vêtements que le jeune allait le voir. Sur le coup, Takeo ne comprit pas vraiment le sens de cette phrase lancée de cette façon... toutefois, le soupire qui suivit ne fit que le mettre encore plus mal à l'aise. Il était désormais évident pour lui qu'il devait les quitter les lieux.

Changeant de sujet et restant dans la thématique précédente, Takeo donna son numéro de portable à Manami. Cette dernière, qui finit de ranger son casier, reprit son portable en main et bidouilla dessus, probablement pour enregistrer le numéro du jeune homme. Ce dernier précisa toutefois une dernière chose. Il fallait maintenant qu'elle lui envoie un message ou quoi que ce soit afin qu'il puisse lui aussi avoir le numéro de la jeune. C'est avec humour qu'il fit cette remarque, précisant bien qu'il n'avait pas son portable sur lui, comme les circonstances le laissaient penser. La jeune fille répondit sur le ton de l'humour. Mettant en doute, tout en riant, le rhume du jeune homme qui l'avait conduit jusqu'ici et sans quoi toutes ces aventures n'auraient pas eu lieu. Le jeune homme rigola alors avec la jeune fille.

Alors bon, cette fois-ci, on arrivait au bout et les deux jeunes devaient se séparer. A moins qu'un séisme prenne place maintenant, plus rien ne retenait Takeo dans les douches féminines. Il se dirigea alors vers la porte et prit la poignet en main avant de l'abaisser doucement.

- Bon bah... J'attend de tes nouvelles alors ?

C'est alors là qu'on attendit des bruits de filles dans les couloirs. Ah ça non, cela n'allait pas recommencer. Si c'était trop tard pour sortir de là par la porte d'entrée, Takeo pouvait toujours utilisé son pouvoir. Il hésita un court instant car s'il se téléportait là et maintenant, Manami allait évidemment se poser des questions quant aux capacités du jeune homme qui aurait donc finalement pu largement se téléporter plus tôt... Malheureusement, il n'avait pas le temps d'expliquer pourquoi il ne l'avait pas fait. Dans la cabine, il lui était impossible de se concentrer, ni d'avoir assez de place pour se téléporter... sans parler du léger bruit que cela occasionne. De plus, être en contact avec une autre le bloquait... Il ne s'était encore jamais téléporter avec une personne. Mais tout ça.. Manami ne le savait pas. Tant pis, s'il ne partait pas maintenant, c'était une cabine qui l'attendait de nouveau. Entendant les voix se rapprochées dangereusement, il se tourna vers Manami une dernière fois.

- A une prochaine... j'espère !

Il disparut alors en un instant, laissant derrière lui la porte s'ouvrir, laissant entrer deux demoiselles papotant de tout et de rien. Manami allait certainement se poser des questions et lui passer un savon à leur prochaine rencontre... A ce moment là, Takeo pourrait se justifier sur le pourquoi du comment... Restait juste à savoir si elle allait l'appeler ou pas...

HS : Bon bon bon :P ! Si tu veux RP à un autre endroit, je te laisse décidé :) Envoi moi un MP pour la suite huhu <3
Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   Jeu 26 Juil - 11:50

Alors que les bourdes et autres coups du sort s’accumulaient dans cette belle matinée, l’ambiance se détendit enfin entre ces deux victimes. A présent les deux jeunes riaient ensemble, comme deux vieux amis riraient après s’être remémorés un souvenir particulièrement drôle. Ainsi allait donc s’achever leur rencontre dans la joie et la bonne humeur. Takeo s’avança une nouvelle fois vers la porte, résolu à partir cette fois, posa la main sur la poignet avant d’ajouter.

- Bon bah... J'attend de tes nouvelles alors ?

Tandis que Manami hochait la tête pour répondre par l’affirmative, le jeune homme semblait avoir entendu quelque chose à l’extérieur, certainement un bruit provenant du couloir. En tendant l’oreille elle s’aperçut que ce bruit n’était rien d’autre que des voix féminines qui s’avançaient vers les douches. Elle regarda à droite et à gauche, dans l’espoir de trouver quelque chose pour dissimuler son camarade, peut-être un drap qu’elle lui aurait mis dessus, le faisant passer une vieille statue cassée qu’il fallait amener ailleurs. Mais bien évidemment on ne trouvait pas ce genre de chose ici et la seule solution qui restait c’était de repartir une nouvelle fois s‘enfermer dans les douches. Et encore ils n’auraient sûrement pas assez de temps cette fois-ci pour se cacher.

- A une prochaine... j'espère !

Elle eut tout juste le temps de lever la main pour faire un petit signe en guise d’au revoir avoir de Takeo ne disparaisse, ou plutôt se volatilise sans laisser de trace, pendant une légère détonation sonore. La jeune fille haussa un sourcil dans un moment de perplexité. S’il était capable de contrôler un minimum son pouvoir –ou du moins juste assez pour disparaitre quand il le souhaitait- pourquoi ne l’avait-il utilisé plus tôt, juste quand il était arrivé, ou même lorsqu’ils étaient bloqués dans la douche si étroite ? Elle se contenta d’hausser les épaules. Après tout, ce qu’il s’était passé ce matin-là, outre être gênant et cocasse, rien de méchant ne s’était produit.

Les deux voix qui avaient provoqué la « fuite » de Takeo entrèrent dans la salle, plongées dans des conversations tout aussi anodines que leurs prédécesseurs. Les deux jeunes filles n’attribuèrent qu’un bref regard à la blondinette puis se hâtèrent de se dévêtir pour entrer dans les douches. Pendant ce temps, Manami avait effectué l’action inverse, à s’avoir enfilé une robe rouge accompagné d’un dessin assez provocateur au niveau du torse. En rassemblant le reste de ses affaires pour être capable de les porter sans trop de difficultés, elle aperçut son portable posé au fond du casier. C’est avec un petit sourire amusé qu’elle attrapa et qu’elle quitta les lieux après une matinée plus que chargée en émotions.





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oops ! C'est pas ma faute ! [PV Manami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Deuxième étage :: Douches et toilettes-