AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Le Samedi d'autre que les hommes sont flemmards. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Qiu Manchu Chan
avatar
garden

Féminin Age : 23
Messages : 40
Inscription le : 13/06/2012
Localisation : - Sous tes yeux, regarde !


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Dix Huit ans || Première Année
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: ~ Le Samedi d'autre que les hommes sont flemmards. [PV]   Sam 23 Juin - 5:54

    « En cette saison le soleil commençait déjà,
    à nous étouffer...
     »
    +++
    Je n'étais pas arrivé depuis bien longtemps dans l'école. Je n'avais visiter que les salle principal comme la cantine, les lieux ou se passaient les cours. Certains corridors et même la salle commune. Mais mes habitudes de chez moi me manquais. Passer mes journées dehors a faire du roller , ne rentrer qu'a pas d'heure et enfin manger ce que bon me semblais a l'heure que je souhaitais. Le seul avantage que j'avais dans cette école, c'était le temps que je pouvais m'accorder. Je n'étais que si peu habituer, que les premiers jours de repos , n'avaient été que des longues méditations allonger dans mon lit a regarder le plafond. Toutefois depuis peu, j'avais commencer a réussir a m'occuper correctement.

    Ce Matin là, je n'avais mis aucun réveille, pourtant, comme tous les jours depuis trois semaines, il était seulement sept heure quand j'avais terminé ma passade de débrumage de l'esprit. Je m'étais alors rattraper lentement sur ma préparation. Avec une douche aussi lente que j'avais pus qui avait durer une vingtaine de minute. Puis la chaine hi fi a fond j'avais enchainer avec mes vêtements. Où j'opta très facilement pour un petit short blanc assortis avec un haut au motifs grisée de quelques pandas. C'était toujours un plaisir de s'habiller hors de la semaine, car nous pouvions échapper a l'horreur de l'uniforme , en soit le costume ne me gênait pas, mais ne pas avoir le droit de porter un short ou quoi que se sois en dessous de la jupe me dérangeait parfois. De plus je ne pouvais pas porter en plus tout ses accessoires, divers et varier qui cachait un peu la tenue principal, avec une sacoche en cuir qui s'accrochait a la taille et retombait sur ma cuisse droit, des tonnes des bracelets, une grande veste sans manche a capuche arrivait jusqu'aux talons de mes rangers.

    Une fois terminé, je regarda l'heure, curieusement, mais il n'était pas beaucoup plus de huit heure,, et le week end ici les gens étaient des flemmards incroyables. Mais dans un soupire, je m'assis en tailleur sur mon lit, agrippa mon sac de cours pour regarder un peu qu'elle était mes devoirs. Pour la plupart ce n'était que quelques revisions. Malgré ça, c'était dans une matière que je n'avais pas tendance a retenir facilement … Je sentais mon dimanche qui allait suivre ce jour serais charger. Je sortis ensuite un cahier avec une trousse renfermant une multitude de stylo à billes de différentes couleurs, puis me mit à écrire dans un carnet quelques notes et des flèches.

    J'étais rester ainsi jusqu'à ce que le couloir fasse assez régulièrement du bruit par rapport au entrés et sorties de mes camarades. J'avais pour chance pour l'instant de n'avoir une chambre a moi toute seule et n'étais pas réellement presser d'avoir des collocatrices. Je me redressa alors afin de rangés mes affaires avant d'attraper ma guitare acoustiques. Je trouvai que ça avait un coté assez classe ne serai que d'avoir une guitare. Malheureusement je ne savais jouer que très peu de chanson, et principalement des chanson anglaise voir française. Alors il était assez difficile de chanter correctement avec les partitions … Mais je ne m'étais pas décourager, et tous les temps libres je commençais a les passés aux clubs de musique pour m'entrainer.

    Je sortie dans le couloir, traversant les corridors, je croisai beaucoup de personnes aux cheveux mouiller, ou pas encore totalement habiller. Ceci m'amusait, mais je n'embêta personne. Posant encore mon regards sur chacun des murs, des fenêtres, des portes voir mêmes sur le plafond. Je ne connaissais pas assez les lieux pour ne pas faire ma curieuse. J'aimais apprendre et connaître des choses même en général je n'étais pas une élève qui apprenais tout vite et bien …

    Au pied des escaliers je regarda les trois étages, j'aimais monté les escaliers, mais je préférai les descendre, c'était nettement plus drôle ! Toutefois ce jour la je vu l'ascenseur … Après quelques secondes d'hésitation de descendis les quatre ou cinq marches que j'avais commencé a monter, puis entra dans la machine. Demandant le troisième étage, bien sur en ascenseur c'était normalement l'histoire de quelques minutes. Mais … Ce fut tout autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Evan Decyphon
avatar
garden

Masculin Age : 21
Messages : 39
Inscription le : 25/02/2012
Localisation : Juste derrière toi, niark niark niark niark...



MessageSujet: Re: ~ Le Samedi d'autre que les hommes sont flemmards. [PV]   Dim 24 Juin - 19:09



J'avais mal dormi. Ou plutôt, je n'avais pas dormi. J'avais essayé, mais en tout j'avais dormi quoi... 5 minutes? Du coup j'étais allé fumer une clope vers 2 heure du mat dans la cour du lycée. Depuis ma rencontre avec Anh, j'aimais assez cet endroit. Bref, j'avais fini ma clope et dans un espoir ultime, j'étais allé me recoucher. Mais rien, j'étais resté les yeux ouverts, fixant le mur. Pendant des heures. Et sachez que c'est vraiment chiant.
Il était 6 heure lorsque je me suis rhabillé pour aller faire un petit tour dans le lycée.

Je pris la décision de me rendre à la médiathèque, je l'avais repérée quelques jours plus tôt. Je me suis dit que ça m'aiderait à passer le temps. J'arrivais donc à la médiathèque, avec mes habits des mauvais jours, ou plutôt des jours plus mauvais que les autres. C'est à dire ma vieille veste à capuche noire avec l'icône du groupe Greenday accompagnée d'un pauvre jean déchiré et de vieille basket trouée. Ma veste Greenday m'apaisait, elle était chaude et confortable.

Je parcourai les rayons de la médiathèque: il y avait des classiques de grands auteurs japonais, le genre de livre qu'on avait tous lu au collège, il y avait des magazines, des vieux manuels, des mangas, des romans pour enfants, classique pour une médiathèque jusque là, et puis il y avait des livres sur les pouvoirs.
Des espèces de manuels mais aussi des autobiographies ou l'auteur racontait comment il avait appris à se servir de son pouvoir.
Je passais 2 bonnes heures à feuilleter ces livres la, on y trouvait des pouvoirs plus surprenant les uns que les autres à coté desquels ma maîtrise du vent ne me semblait rien.

Je décidais d'aller sur le toit, histoire de prendre l'air pour me réveiller complètement, l'atmosphère de la médiathèque était engourdissante et trop soporifique.

Je parcouru rapidement le couloir, passant devant les premiers levés du matin. Certains arboraient la même tête que moi, d'autre avait les cheveux mouillés, d'autres encore étaient habillés et en pleine forme... Mais apparemment c'était pas encore l'heure de pointe, enfin bon, de toute façon les ados ne sont pas connus pour se lever tôt.

J'appelai l'ascenseur, l'impression que j'allais me casser la gueule dans les escaliers m'avait convaincu de le prendre. Lorsque les deux portes s'ouvrir, il y avait déjà quelqu'un à l'intérieur. C'était une grande blonde avec des yeux verts aux reflets bleutés et aux tâches marronné. Elle avait un petit short blanc assorti à un haut aux motifs grisés de quelques pandas avec une sacoche en cuir accrochée à la taille et retombant sur sa cuisse droite, des poignets couverts de bracelets et une longue veste sans manches à capuche arrivant jusqu'aux talons de ses rangers. Elle avait un style spécial.

_Je monte, fis-je.

Je m'installai dans un coin de l'ascenseur, les mains dans les poches. Les portes se fermèrent et l'ascenseur commença à monter. Je n'aimais pas tellement cet endroit confiné, il donnait l'impression de ne plus être maître de son destin. Dans le sens où, si l'ascenseur se met à tomber, on ne pourra pas se sauver, ou alors si l'ascenseur s'arrête, pareil, aucun moyen de sortir de là.
Aussi tôt dit, aussi tôt fait. Il y eu un petit "CLAC" et l'ascenseur s'arrêta. Mais les portes ne s'ouvrirent pas. Il était en panne.

_Merde, c'est pas vrai, grommelai-je en me laissant tomber par terre la mine dépitée.
Revenir en haut Aller en bas
Qiu Manchu Chan
avatar
garden

Féminin Age : 23
Messages : 40
Inscription le : 13/06/2012
Localisation : - Sous tes yeux, regarde !


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Dix Huit ans || Première Année
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: ~ Le Samedi d'autre que les hommes sont flemmards. [PV]   Jeu 28 Juin - 9:37

    « Un bouton rouge clignotait,
    Au milieu de tous les autres. 
    »

    +++

    Peur en ascenseur ? Non pas vraiment. Juste peur des chutes éventuelles, rares certes, mais quand elle arrivaient elle provoquait toujours le même cotât de chances que les avions de survit. Proche d'aucune. Bien que nous n'étions bien haut. Rien ne me rassurait. Quand cette boite de métal se stoppa nette, mes yeux parcouru tous les coins de la porte face a moi, puis scrutât les touches pour accéder aux étages. Dans un soupire je dis.

    - Bonn …

    J'attendaais quelques longues et pénible secondes pendant que je me forçai a garder un esprit raisonner et posé face a l'incident qui s'offrait a nous. Puis me laissa glisser le long du mur afin de pouvoir m'assoir, croisant mes longues jambes sur lesquels j'y posa mes mains. Je me ne pris même pas la peine de tourner mon regard avec mon camarade que j'essayai d'entamer une discutions afin de ne par perdre ma raison , vulnérable dans ces moments là.

    - Tu es dans quel classe ? Moi c'est ma première année.

    En effet bien que j'étais bien plus vieille que certains élèves de l'école, j'étais également toute nouvelle, enfin pas d'hier non plus, mais cela ne faisait pas longtemps, l'avantage d'être ranger par année d'expérience aux seins de l'établissement, faisait que nous étions plus mélanger que jamais. De plus nos capacités a provoquer des évènements surnaturels, accentuait les liens d'amitié qui pouvait naitre entre élève. Toutefois, il pouvait également y avoir la totalement opposition, par des ennemis un peu trop énerver … Forcément avoir des pouvoir de destruction n'était pas a prendre a la légère lorsque nous avions la capacité d'être vite en colère. Personnellement je n'en avais pas a me plaindre, je m'en servais juste pour lire mes SMS et y répondre a distance, pendant que celui ci rechargeait sur la prises a l'autre bout de ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Evan Decyphon
avatar
garden

Masculin Age : 21
Messages : 39
Inscription le : 25/02/2012
Localisation : Juste derrière toi, niark niark niark niark...



MessageSujet: Re: ~ Le Samedi d'autre que les hommes sont flemmards. [PV]   Ven 6 Juil - 10:22

Ca, c'était LA chose que je détestais le plus, en plus d'être coincé, être coincé dans un espace confiné. Impossible de savoir quand on allait pouvoir sortir de la. Je parcouru la cabine du regard: il n'y avait aucun moyen d'en sortir. Au moins, ça, c'était vite réglé.

_Bonn …soupira l'autre.

Je lui jetai un regard. Elle avait franchement l'air embêtée. Elle attendit un petit moment puis, comme moi, se laissa glisser le long de la paroi. Nous nous retrouvâmes face à face, assis par terre. Le temps allait être long. Avec un peu de chance, j'allais pouvoir finir ma nuit...

_Tu es dans quel classe ? Moi c'est ma première année.

Elle avait prononcé ça, la tête tournée, sans même me regarder. Elle évitait mon regard. Elle semblait assez stressée pourtant sa voix se voulait calme. Si bien que moi, analysant d'abord sa façon d'être, j'en oubliais presque de répondre à sa question. Alors il y eu un petit moment de silence et je répondis:
_Je suis aussi en première année, puis après une hésitation je continuais, tu t'appelle comment?

Ce n'était pas dans mon habitude de chercher la discussion comme ça avec quelqu'un que je ne connaissais pas, mais comme je l'ai déjà dis, le temps allait être long. Et puis, elle m'intriguais, elle faisait vieille pour une première année et elle semblait assez spéciale, rien qu'en regardant sa façon de s'habiller. Elle avait l'air assez gentille donc au moins, je n'aurais pas de regrets a avoir été coincé dans un ascenseur avec elle.

_Moi... c'est Evan, répondis-je.


Dernière édition par Evan Decyphon le Mer 11 Juil - 12:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Qiu Manchu Chan
avatar
garden

Féminin Age : 23
Messages : 40
Inscription le : 13/06/2012
Localisation : - Sous tes yeux, regarde !


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Dix Huit ans || Première Année
Pouvoir(s):
Club: Musique

MessageSujet: Re: ~ Le Samedi d'autre que les hommes sont flemmards. [PV]   Ven 6 Juil - 11:01

«  Evan , comme Evian.
Es tu aussi puissant que l'eau ?
 »
+++
    Un espace confiné ? J'y était habituer, chez mes parents j'avais une chambre peu grande, j'avais appris a maximiser le maximum de place, avec des meubles tous plus fonctionnels les un que les autres. La fenêtre de ma chambre ne s'ouvrait plus les dernier temps ou je vivais la bas et je ne parle même pas de la serrure de la porte qui rester bloquer régulièrement ou qui recrachait la poignet presque systématiquement. Quand j'avais été trop rebelle, on m'enfermait dans la salle de bain sans issu, sans lumière. Assise dans le noir. Comme ça. Les espaces restreints était devenu mon dada et le noir un ami.

    Je laissa ma tête se pivoter vers l'arrière trouvant alors appuis sur le mur glacer. Tourna mon regard vers mon camarade, un petit rouquin, plutôt bien foutu. Sans doute un sportif. Plus jeune que moi et pourtant dans la même classe. Son style était beaucoup plus ordinaire que certains dans l'école sans parler de moi.

    - Je me nomme Qiu Manchu. Mais Qiu c'est beaucoup plus simple comme prénom.

    Parfois des grandes inspirations raisonnaient, alors je voulu m'occuper en sortant mon téléphone portable, un vieux Samsung qui résiste a mon train de vie temps bien que mal. Les jeux, n'étaient plus vraiment ce qu'ils étaient malgré ça, j'avais réussi a installer Tetrix , c'était pour de tels moments ou je n'avais pas pu amener ma Game - Boy avec moi.

    La petit mélodie des pièces colorer rebondissaient sur les murs.

    - Tu monte pour faire quoi ? Moi je voulais voir la salle de musique.
Revenir en haut Aller en bas
Evan Decyphon
avatar
garden

Masculin Age : 21
Messages : 39
Inscription le : 25/02/2012
Localisation : Juste derrière toi, niark niark niark niark...



MessageSujet: Re: ~ Le Samedi d'autre que les hommes sont flemmards. [PV]   Mer 11 Juil - 13:09

_Je me nomme Qiu Manchu. Mais Qiu c'est beaucoup plus simple comme prénom.

Le silence revint, elle sortit son portable, et la musique de Tetris retentit. Je fermais les yeux, me préparant à la longue attente. J'essayai justement de me détendre pour ne pas penser à cette longue attente. Avec un peu chance, je rattraperai la nuit dans l'ascenseur. Avec beaucoup chance vu tout les points positifs auxquels j'avais eu le droit depuis le début de la journée (et de la nuit), c'est à dire, zéro.

_Tu monte pour faire quoi ? Moi je voulais voir la salle de musique.

Je répondis d'une voix traînante et complètement absente tout gardant les yeux fermés (ce qui est un peu ridicule quand même).:

_Je montais sur le toit. Tu fais de la musique...? Moi aussi... Tu joue de quel instrument?

Elle avait bien une tête de fille qui aimait le rock, je la voyais facilement avec une guitare électrique ou une batterie. En tout cas, si c'était le cas, ça tombait bien parce que moi aussi j'aimais beaucoup le rock. Même si ce style de musique ne correspondait pas vraiment à l'instrument que je jouais.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ~ Le Samedi d'autre que les hommes sont flemmards. [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Le Samedi d'autre que les hommes sont flemmards. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Rez-de-chaussée :: Ascenseur-