AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joker H. Brooks
avatar
heart

Féminin Age : 20
Messages : 23
Inscription le : 30/05/2012


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 17 ans, 1ère année
Pouvoir(s):
Club: Danse

MessageSujet: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   Lun 4 Juin - 17:10

Ô portable, grande invention de l'homme moderne ! Un petit objet qui permet d'appeler, d'envoyer ou de recevoir des messages, d'aller sur internet … mais surtout de jouer. Vous connaissez « Angry Birds ? » ? Ce jeu qui consiste à tuer tous les cochons verts de chaque niveau pour retrouver les œufs de nos chères petits oiseaux ressemblant plus à des guerriers ninja qu'à des piafs ! Bref tout ça pour dire qu'il s'agit du jeu le plus addictif au monde ! Impossible de quitter ce jeu sans soupirer ! Encore un niveau gagné ! Rien ne résistait à la belle brune dans ce monde virtuel !

Tic … Tac, le bruit incessant de la pendule de la salle d'attente était horrible. Elle y repensait sans cesse, ces minutes passées dans la salle d'attente avaient été les plus longues de toute sa vie. Le stress du « Est-ce que je vais être admise ? » et du « C'est sûr, elle va se moquer de mon pouvoir la secrétaire ! » accumulés avait donné un cocktail émotionnel tellement fort qu'elle ne l'oublierait pas de si tôt. Qu'allait-elle faire si elle n'était pas reçu … retourner chez elle ? On lui avait claqué la porte au nez pour qu'elle se contrôle par elle-même, alors impossible. Mais tout ça était passé, rien, aucune moquerie de la part de la secrétaire à qui elle rendit les papiers confirmant son âge et le type de pouvoir. Au contraire, un sourire chaleureux venait s'afficher sur son visage, suivit d'un « Bienvenue ! ». La chose la plus gentille et bienveillante que Joker entendait depuis des mois venant d'une personne étrangère. Avant, elle se serait contenté d'un coup de pied bien placé suite aux « Tu veux baiser ? » qu'elle entendait depuis un an déjà dans son ancien lycée.

Assise sur le gazon fleuri de la cour, elle fixait les papiers avec une lueur d'espoir. Satisfaction. Réjouissance. Bien-être. Mais surtout l'inconsciente envie de se faire de nouveau amis. Même si elle n'était pas vraiment honnête dans ce domaine depuis … des lustres, quelqu'un pour s'éclater, faire des conneries, jouer aux jeux vidéo, participer à des compétitions de sport lui manquait.

Le ciel, si bleu et lumineux ne laissait aucun nuage gâcher ce cadre enchanteur qu'était la cour du lycée. Des pavés. De l'herbe. Des bancs. Des arbres. Quoi de mieux pour profiter du moment et se poser quelques minutes … Non, se reposer ne faisait aucunement parti de son langage, elle reprit son portable et recommença à jouer. Un an depuis la dernière fois … Un an. C'est long. C'est difficile. Difficile à supporter avec un tel pouvoir que celui d'envoyer une personne au septième ciel. Car les effets du manque étaient visibles sur son visage, de petites cernes avaient trouvées refuge sous ses yeux. Joker sentait les effets à travers chacun de ses muscles, chaque partie de son corps, chaque minute elle devait se battre pour ne pas perdre le contrôle !

Elle fit quelques mouvements nerveux et commença à envoyer les petits oiseaux bleus sur les fondations incroyablement fragiles des cochons. Une ombre vint rapidement lui cacher la vision des alentours et une masse se posa face à elle. Elle observa le beau brun ténébreux devant elle. Puis manquant de lui sauter dessus, elle se rebaissa sur son jeu. Elle ne le connaissait pas … et puis il y avait de multiples possibilités le concernant. Elle pencha sa tête à droite, puis à gauche … elle s'étira une épaule, puis l'autre. Et se remit à lancer un oiseau ! Et puis la pensée la plus incongrue pour une fille vint la lasser de jouer seulement sur un petit écran.

- Pourquoi ne pas faire un lancer d'oiseau en vrai ? Ça serait plus sportif que de tapoter sur un écran tactile ! Souffla-t-elle d'une voix que l'homme devant elle pouvait entendre facilement.

Oui … lancer des oiseaux de toutes ses forces ! Ça paraît totalement LOGIQUE ! Mais les oiseaux Joker s'en foutait un peu, pour elle je cite : « Ça a des plumes des pattes et ça vole ! Pas besoin de s'extasier dessus ! Encore ce serait un aigle juste à deux mètres OK !» alors que pour les filles « normales » ce serait plutôt : «Oh trop mignon ! Regarde sa petite tête trop mignonne !!! »

Mais bon, quand même un peu bizarre l'idée de lancer des oiseaux dans le vide ...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Axeziel Takanomyrôjiku
avatar
spirit

Masculin Age : 22
Messages : 65
Inscription le : 29/05/2012
Localisation : Au pensionnat quel question !


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Première année/Seize ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   Mer 6 Juin - 2:01

Vous savez ses journées quand vous sentez que s'en est une bonne et ce sans savoir pourquoi ? Et bien c'est dans ce genre d'état d'esprit que notre cher Axeziel s'est levé ce matin. Déjà plusieurs semaines qu'il se retrouvait dans ce pensionnat et il voyait de léger changement. Il arrivait légèrement mieux à s'approcher des gens où du moins à être en présence de quelques personnes autour de lui. C'était un grand effort pour lui de ne pas laisser place à son angoisse, mais il espérait qu'il irait en s'améliorant, en faite on ne peut pas savoir quel bien ça fait tant que l'on n'a pas vécu ce genre de situation. Ziel se sentait légèrement mieux depuis quelques jours et il devait avouer qu'il en remerciait le ciel. Après tout l'angoisse finit toujours par rendre malade un jour ou l'autre et dans le cas de Ziel s'en était à un point où il s'énervait lui-même et se détestait d'angoisser tant devant les gens. Et puis dans un sens le fait qu'il fait revivre des mauvais flash-back aux gens c'est simplement dû au fait qu'il stresse trop devant les gens et qu'il angoisse devant eux et près d'eux, donc s'il arrive à se contrôler, il arriverai à faire vivre des bons moments aux gens !

La journée venait de commencer depuis un bon moment et chose heureuse de sa journée, le jeune brun n'avait pas de cours de tout l'avant-midi il pouvait donc profiter du beau temps qui leur amenait doucement, mais sûrement, l'été. Ce qui du point de vue de Ziel était une bonne chose, rien de mieux que les brises de l'été et les concerts de grillons lors des nuits chaudes. C'est ce qu'il ne cessait de penser chaque été, c'est d'ailleurs sous le bruit des grillons qu'il s'endormait le plus souvent en faite. Ayant la possibilité de dormir plus longtemps que ses colocs de chambre, il se leva donc vers les dix heures en prenant soins de s'habiller avec son uniforme puisqu'il ne tenait pas spécialement à obtenir une retenu de la part des surveillants ou du directeur lui-même. Il était déjà près d'en recevoir une pour non présence constante lors des cours. Heureusement cette fois il avait eut la bonne grandeur d'uniforme et se sentait un petit peu plus à l'aise, il est sur que ça ne battra pas ses habits florentin et puis ce n'était tout de même pas tellement confortable, mais il faut le comprendre, ce pauvre Ziel s'habillait toujours avec ses habits italiens avant de venir au pensionnat Aomori.

C'est en soupirant que le jeune japo-italien se dirigea vers l'extérieur en direction de la cour question de se reposer dans l'herbe chaude et de profiter du peu d'heures qu'il lui restait avant d'aller en cours et de se retrouver enfermer dans une classe à l'ombre de toute cette lumière agréablement chaude. Il prit une bonne bouffée d'air frais tout en savourant les rayons qui venaient lui caresser la peau, lorsqu'il remarqua qu'il n'avait pas attaché ses cheveux, trop pressé de se rendre dehors sans doute. Il eut donc un roulement des yeux pour lui-même et puis s'empressa des attachés soigneusement comme à l'habitude. Axeziel regarda un peu autour de lui pour voir s'il y avait beaucoup d'étudiants qui n'avait pas de cours et qui avait profité du beau temps, comme de fait il y en avait quand même pas mal. Il prit une inspiration en se disant que tout irait bien et puis sa journée avait bien commencé et il était d'une humeur stable donc il n'y avait aucune crainte. Puis comme pour se convaincre, il se dirigea doucement vers la foulé de gens, puis recula de quelques pas, peut-être que tant de gens c'était trop d'un coup, il décida donc de ciblé une personne seule.

Après plusieurs minutes de recherche, son regard se posa sur une jeune femme qui semblait jouer sur une console de jeu portable ou sinon c'était peut-être son téléphone, quoi qu'il en doutait étant donné la grosseur de l'appareil. Il prit le temps de la regarder de loin question de profiter de sa distance, il avait prit cette habitude, évitant les gens habituellement. À première vue on aurait pu la prendre pour un jeune homme de dos, mais Ziel aimait trop les hommes pour se faire avoir si aisément. Malgré ses habits masculins et sa chevelure brune coupé court, il voyait les courbes féminines de son corps et puis sa posture aussi donnait une idée sur le fait que, c'était belle et bien une jeune femme. Il s'approcha donc de celle-ci doucement se répétant sans cesse que ça l'irait bien et qu'il n'y aurait aucun problème. Qu'il réussirait cette approche sans angoisse ou stress, même s'il en avait un peu pour le moment, il tenta de le faire disparaître.

Lorsqu'il fut en face de la jeune femme, il s'apprêtait à l'interpeller, mais elle le regarda, sans doute l'avait-il caché de son jeu ? Ziel fut un peu déstabiliser par son regard, à la voir le fixer ainsi il s'en senti gêner et rougit de plus belle, son angoisse et son stresse s'était rapidement transformer à de la gêne pure et simple, il faut dire que ce cher Ziel était loin d'être à l'aise avec les contacts physiques, même s'il était aisé pour lui de s'amouracher de quelqu'un. Elle fixait le pauvre Ziel comme si elle le désirait tout de suite là dehors devant tout le monde, puis elle cessa sa fixation troublante pour replonger dans son jeu. Il faut dire que le jeune adolescent ne savait plus tellement comment agir avec la personne en face de lui, mais il n'eut nulle besoin d'y penser plus longuement puisse qu'elle questionna tout bonnement pourquoi est-ce que l'on ne faisait pas de lancé d'oiseau et que ce serait plus sportif.

L'idée de la jeune femme fit rire légèrement Axeziel, cette idée aussi bête aurait pu-t-elle être n'était pas bête, quoi que quelque peu cruel pour les oiseaux, il devait l'avouer. Puis cette remarque ne pu que lui faire répliquer avec amusement :

- Si mio caraOui ma chère, c'est une buona ideabonne idée. Malheureusement la protection des animaux s'en mêlerait.

Il était amusant de voir comment la jeune femme avec toute l'innocence que ses intensions avaient, arriva à faire descendre tout le stress et l'angoisse qu'Axeziel avait eut avant le l'aborder, puis il vit que ce n'était pas si pire et qu'il n'y avait pas tellement de danger, enfin pour l'instant. Puis tellement le jeune homme se sentait à l'aise, il lui dit gentiment :

- Je m'appelle Axeziel Takamyrôjiku, enchanté.

Il présenta sa main à la hauteur de ceux de son interlocutrice attendant que celle-ci lui serre ne serait-ce qu'une fraction de seconde la main. Il n'avait rien dit de son pouvoir et préférait ne pas y penser pour éviter de s'angoisser pour rien.


Merci à Nii chéwie ! :happy:
Revenir en haut Aller en bas
Joker H. Brooks
avatar
heart

Féminin Age : 20
Messages : 23
Inscription le : 30/05/2012


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 17 ans, 1ère année
Pouvoir(s):
Club: Danse

MessageSujet: Re: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   Mer 6 Juin - 18:24

De Italien ? Elle ne comprit rien des premières paroles de l'inconnue à par le « Si » et le « Bueno » qui était des proches cousins de « Oui » et « Bien ». Au moins deux mots compréhensible dans son discours. Heureusement qu'il termina par « Malheureusement la protection des animaux s'en mêlerait. ». Il n'était pas totalement Italien … un grand soulagement car elle n'avait pas vraiment envie d'utiliser le traducteur de son portable. Pourquoi parmi tous les lycéens ici … moi ! Elle n'arrivait pas à comprendre, où alors elle avait vraiment la poisse. Enfin, tant qu'il savait courir vite et qu'aucune question sur son pouvoir n'était prononcé, aucun problème, car elle n'avait pas l'intention de rester indéfiniment par terre.

Axeziel Takamyrojiku un nom pas très commun – dur à prononcer.

- Je suis Joker Hime Brooks ! Oublie le deuxième nom de princesse et appelle moi Joker ! Enchanté Axe …

Première erreur … ou pas … mais elle n'arriva pas à retenir le -ziel derrière : mémoire de poisson rouge – le retour ! Enfin, Axe, c'était pas si mal comme surnom, facile pour interpeller. Joker sourit en remarquant l'allusion à la célèbre marque de déodorant qu'elle venait de faire, mais elle ne s'étendit pas trop sur le sujet car son manque – en repensant à tous ces garçons torse-nus dans les pubs - allait s'accentuer.

Elle rangea son portable et serra des dents pour arrêter les pensées obscènes et reprendre le contrôle d'elle même. Voyant une main se tendre, elle observa l'homme devant elle, n'ayant plus d'écran devant les yeux. Elle sourit en voyant son air un peu plus décontracté. Mais une fraction de seconde d’inattention et c'était foutu. Ce n'était plus le même type de sourire sur le coin de ses lèvres, un rictus plus profond, plus narquois, malicieux. Le type de visage qu'on ne verrait jamais sur ce garçon manqué habituellement.

- Vraiment enchanté Axeziel !

Ah, cette fois la prononciation n'eut aucun défaut, si ce n'est que l’émetteur était différent. C'était toujours Joker, mais sous l'influence de son pouvoir, mais l'envie de l'utiliser lui apportait une telle jouissance que retenir ce plaisir était insupportable et relevait du miracle. La jeune femme prit doucement la main du jeune homme et la porta à ses lèvres en signe de reconnaissance. Elle y ajoute un clin d’œil. Intérieurement elle avait honte … elle avait si honte …

Axeziel sembla quelque peu déstabilisé après cette action soudaine, ce qui semblait assez prévisible. L'impatience de Joker semblait s'accentuer de plus en plus. Mais une chose étrange l'arrêta dans son délire. Un flash … non … c'était bien plus puissant que ça, tout y était, les sensations de ce moment, la honte, la gêne. Elle se revoyait dans ce couloir interminable de son ancien lycée, serré contre son sac bandoulière tandis que tous les regards se posaient sur elle. Entendant d'une manière époustouflante les murmures dans son dos. Elle entendait encore et toujours la même phrase … elle la haïssait, elle le haïssait. Il était avec son groupe, il rigolait de bon cœur en racontant ses exploits avec la belle, elle n'osa pas l'approcher, restant la cible de tous les pervers.

Haine. Souffrance. Revanche. Les larmes qui coulaient le long de son visage démontraient nettement ces émotions. Jamais elle n'avait voulu revivre ce moment. Sa transe terminée, elle reposa un regard sur Axeziel, les yeux rouges dû à son chagrin, elle avait retrouvé ses esprits. Relâchant la main qu'elle avait serré si fort pendant l'espace de quelques secondes, Joker baissa la tête et fixa le gazon un moment pour se calmer, elle mit une main dans ses cheveux. Que de choses malsaines qui remontent à son esprit, elle allait bientôt avoir 18 ans, la semaine prochaine. La fin du printemps s’annonçait ensoleillé. Mais elle n'oubliait pas, elle n'oublierait jamais la rancœur qu'elle éprouvait en ce moment.

Elle se leva pour être un peu plus à l'aise pour parler. Elle sourit légèrement mais la larme qui continuait de couler le long de sa joue la trahit.

- Désolé ! Je me suis juste rappeler d'un truc ! Rien de grave !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Axeziel Takanomyrôjiku
avatar
spirit

Masculin Age : 22
Messages : 65
Inscription le : 29/05/2012
Localisation : Au pensionnat quel question !


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Première année/Seize ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   Ven 8 Juin - 22:10

La réponse de la jeune femme semblait tarder, ce qui inquiéta légèrement le jeune homme. Avait-il dit quelque chose de mal dans sa prononciation peut-être ? Il est vrai qu'il habitait au japon depuis des années, malheureusement il avait cesser de pratiquer depuis qu'il avait perdu son entourage. Puisqu'il parlait avec son père en italien, ne désirant pas tellement se forcer et n'ayant pas le morale, cette paresse ancienne lui causait du trouble maintenant. Souvent il avait l'impression de mal s'exprimer et ce qu'il disait sonnait souvent le contraire de ce qu'il voulait dire. Puis la réponse de la jeune femme en face de lui vint, elle lui dit qu'elle s'appellait Joker Hime Brooks, mais qu'il pouvait simplement l'appeler Joker et elle lui dit enchanté..Axe ?

Est-ce que son prénom était si dure à prononcer pour les japonais ? C'est vrai il n'y avait personne qui le nommait de son prénom au complet, son nom de famille il pouvait comprendre, lui même desfois il trouvait ce nom chiant. M'enfin il devait avouer que ça l'énervait tout de même un peu que personne ne soit capable de l'appeler Axeziel, après tout c'était une fierté pour lui. Puis sans crier garde, Joker lui serra la main ? Ah oui, il en avait oublier cette main qu'il avait présenté à la jeune femme un peu plus tôt en guise de politesse européenne. Ziel remarqua que la jeune femme semblait le draguer, surtout avec ce genre de regard et de la façon qu'elle prononça son nom. Il n'avait aucun effet, le pauvre se sentait honteux, oui honteux et gêné de la situation puisse qu'il ne se sentait pas à l'aise avec ce genre de situation et encore moins avec une femme puisse qu'elles ne l'attirait pas.

Quand la jeune femme posa ses lèvres sur la main moite de Ziel, il voulut l'enlever, mais n'en fit rien, il ne trouvait pas ce genre de comportement jolie. Était-il tomber sur ce genre de femme qui n'ont rien d'autres que le sexe en tête ? Et oui les femmes aussi peuvent être accro du sexe, pas seulement les hommes ! Puis sans crier garde, le comportement de Joker changea du tout au tout, elle semblait boulversé et honteuse ? Elle serra d'ailleurs plus fortement la main de Ziel, qui ne lui en voulait pas. Mais il fut autant surpris, comment cela se faisait-il ? Il n'était pas stressé ni angoissé, est-ce que sa honte aurait déclencher un flash-back assez fort et désagréable aux yeux de la jeune femme en face de lui, elle pleurait, la pauvre, Ziel se sentait affreusement mal.

Après plusieurs minutes, qui sembla des heures pour notre pauvre Axeziel, Joker sembla s'être calmer légèrement, elle le regarda une seconde fois, ce qui n'effraya pas le jeune homme, son pouvoir ne pouvait pas se manifester sur une même personne plus d'une fois dans un délai de une heure, sinon il serait vider. Il sentait d'ailleurs très fatiguer tout à coup, mais tenta de le cacher et regarda la jeune femme en tentant de lui sourire du mieux qu'il put. La jeune étudiante fit de même et tout en se levant, une larme semblait être retardatère et rouler encore tout doucement sur la joue de la jeune femme qui lui dit que ce n'était rien et qu'elle s'était seulement rappeler un évènement quelconque.

Ziel ne fit rien que sourire et puis il passa son pouce sur la joue de Joker pour enlever la larme qui continuait son chemin. Il mit une main sur son épaule, en donnant l'effet de compassion, même si en faite le jeune homme venait d'avoir un vertige et qu'il s'était aggriper délicatement sur l'épaule de son interlocutrice, rien de bien méchant, disons simplement qu'il ne désirait pas tomber par terre et inquiéter l'étudiante. Il lui dit gentiment:

- Mio scuzo Joker...est-ce que ça va mieux ?

Ziel fit encore un sourire, ce qu'il se sentait étourdit, il était rare qu'il se sente de la sorte, enfin oui et non, mais aussi intensément oui. Sans doute était-ce dû à la fatigue ou à sa mal nutrition des dernières semaines ? Il est vrai que les mets que l'on servait à l'école n'était pas ce qu'il préférait et que donc du coup il se retrouvait à manger que très peu. Puis sans crier garde, le jeune homme tomba par terre en lâchant la jeune femme au passage pour éviter qu'elle soit entraîner avec lui. Ziel soupira tout doucement, heureusement sa chute ne fit pas si dure, enfin il avait un peu mal au derrière, mais le sol n'est pas ce qu'il y a de plus moelleux. Il se releva sa tête après quelques minutes et eut un sourire gêner et dit pour tenter de s'expliquer:

- Ce n'est rien...je ne me suis pas blessé, mais je vais rester assit si tu n'y vois pas d'inconvénient.

Malgré le fait qu'il soit au sol il avait l'impression d'être sur un bateau, il espérait que se moment de fatigue ou de faiblesse, qu'importe ce que c'était, cesserai bientôt. En tout cas une chose est sur c'est que le souvenir qu'avait vécu la jeune femme devait être sacrément réaliste ou bien fort pour qu'il se sente si vidé d'un coup. Il avait l'impression de n'avoir pas dormit depuis des jours.


Merci à Nii chéwie ! :happy:
Revenir en haut Aller en bas
Joker H. Brooks
avatar
heart

Féminin Age : 20
Messages : 23
Inscription le : 30/05/2012


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 17 ans, 1ère année
Pouvoir(s):
Club: Danse

MessageSujet: Re: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   Sam 9 Juin - 20:24

Ses larmes parties, Joker sentit un poids sur son épaule, après l'émotion qu'elle venait d'avoir elle serrait des dents pour ne pas s'écrouler en larme sur le gazon devant tant de monde. Garder la tête haute en toute circonstance, c'était le but qu'elle se donnait dans ce nouveau lycée. Étrangement le poids exercé par la main d'Axeziel était plus fort que la normale. Avait-il mal jugé sa force. Elle le fixa.

- Je vais mieux merci ! Mentit Joker en tentant un sourire rassurant.

En fait, elle avait plus envie de se jeter sur son lit et de pleurer toutes les larmes de son corps, celles qu'elle retenait depuis plus d'un an. Mais elle ne cédera pas, elle ne s'avouera pas vaincu. Jamais ça ne sera dévoilé au grand public. Jamais plus elle ne voulait repenser à ce cauchemar qu'elle avait vécu. Elle n'était pas du genre à s'apitoyer sur son sort, mais plutôt à chercher une solution, à tout faire pour se changer les idées. Elle ne dévoilera pas son pouvoir, sa nature restera à jamais dans son dossier d'admission, mais jamais elle ne prononcera le moindre «  Je suis une déesse du sexe ». Elle allait apprendre à contrôlé son pouvoir mais sans avoir à dire son effet à n'importe qui. Surtout au début, même devant des professeurs, elle ne veut pas !

Le visage du garçon perdit peu à peu de son animosité et la jeune fille sentit soudain l'appuie sur son épaule disparu. Sa paume glissa le long de son bras et son corps entier tomba au sol. Elle fut surprise. Étonnée. Ahurie. Puis inquiète. Anxieuse. Perplexe. Qu'est-ce qu'il lui arrivait ? Elle se baissa à hauteur de son visage et ignorant le « Ce n'est rien... je ne suis pas blessé. ». elle posa une main sur son front, rien de bien significatif. En revanche la rapidité avec laquelle son visage devint blanc, et des cernes apparurent sous ses yeux la choqua d'avantage. Elle examina rapidement la cours, cherchant un point d'eau ou quelque chose … elle finit par prendre sa bouteille vide et courut la remplir.

- Tiens bois-ça, ça peut peut-être te faire du bien !

C'était la première fois qu'elle avait affaire à un cas comme ça, elle était seule et à vrai dire un peu déboussoler. Ne sachant pas quoi faire, son comportement hésitant et sa voix tremblante laissait tout paraître de son angoisse. Devait-elle prévenir l'infirmière ? Ou est-ce que son état n'était que passager ? Les minutes passaient et son angoisse augmentait au fur et à mesure.

- Tu veux quelque chose ? Un truc à manger ? J'ai des biscuits... ou alors tu veux aller à l'infirmerie ? Tu as froid ? Tu es fatigué ?

Cette accumulation de questions était assez ridicule quand on connaît son caractère habituel. Toujours forte, prête à passer à la vitesse supérieur, à relever de nouveaux défis. Elle lui proposa une barre chocolatée. Elle baissa les yeux un instant, se rendant compte de son soudain état juste après avoir revu tous ces événements. Il s'était écroulé quelques secondes après sa vision du passé. N'était-ce qu'une coïncidence, peut-être, mais quelque part elle se sentait coupable, si elle ne l'avait pas provoqué se serait-ce passé de la même manière ? Se serait-il écroulé quand même ? Elle se détestait, Joker détestait cette partie d'elle qui correspondait à 65% de sa personnalité. Il lui restait encore une petite partie qui résistait, qui ne voulait pas succomber à cette douce chaleur, à cette jouissance extrême, cette extasie qu'on atteint.

- Je suis désolé … si je n'avais pas …

Elle passa une main dans ses cheveux et le fixa avec ses prunelles océans. Elle serra ses poings et baissa la tête en signe d'excuse.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Axeziel Takanomyrôjiku
avatar
spirit

Masculin Age : 22
Messages : 65
Inscription le : 29/05/2012
Localisation : Au pensionnat quel question !


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Première année/Seize ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   Dim 10 Juin - 6:28

Le jeune homme soupira un moment sentant des hauts le coeur lui venir, sans doute que sa faiblesse était plus importante qu'il ne voulait le croire. Puis il remarqua que la jeune femme en face de lui semblait s'énerver et se sentir très inquiète, il est vrai qu'Axeziel aurait fait de même s'il l'avait vue faire une telle chute. En faite, oui, mais il aurait plutôt angoisser et s'aurait senti mal comme il l'avait fait lors de sa rencontre avec Erika sur le toit la pauvre avait tomber par terre à cause de sa vision et il avait paniquer sans demander son reste.

Ziel appréciait son inquiétude, mais n'en prenait guère plaisir, il en avait honte en faite, c'était lui qui aurait dû se soucier de Joker et non l'inverse ! Fondre en larme à cause d'un souvenir c'était toute une première et puis il avait bien vue qu'elle lui mentait ouvertement en lui disant qu'elle allait mieux, c'était faux. Et puis les yeux ne ment jamais, ça Axeziel pouvait vous en dire quelque chose !

Ce fut quelques gouttes d'eau fraîche sur sa main qui lui fit remarquer que la jeune femme lui tendait une bouteille d'eau et lui proposait de boire pour que cette fraîcheur puisse l'aider. Il est vrai que notre japo-italien n'avait pas tellement but pour le moment et qu'il devait être déshydrater, mais il était fort suspicieux que ce soit le manque d'hydratation qu'Il lui provoquait cette faiblesse. Il prit donc de longue gorgées avant de tendre la bouteille à la jeune femme. Elle semblait encore plus nerveuse que tout à l'heure, est-ce que son était faciale avait changé encore ? Était-ce possible ? Il en doutait, mais ne pouvait nullement le confirmer n'ayant aucun moyen de le vérifier.

Dans cette panique à sens unique, le jeune Ziel prit le temps de regarder Joker. Il l'avait fait certes, mais de loin, cette fois il pouvait profiter de voir la jeune femme de près, pas qu'il n'en prenne plaisir n'ayez crainte, mais seulement qu'il voulait savoir qu'elle genre de femme pouvait bien être Joker. À premiàre vue de nez, elle n'était pas féminine et il soupçonnait qu'elle était sans doute célibataire, n'étant pas bichonner comme ses filles qu'il croisait dans les couloirs et puis elle semblait sportive. Pourquoi ? Sa posture et sa carrure montrait qu'elle était en très bonne forme physique, en plus elle semblait très énergique et en avoir un bon paquet à dépenser.

Puis sans crier garde, elle lui posa une tonne de question et ne pu qu'en saisir qu'une mince partie tellement elle semblait énervé et anxieuse. L'anxiété...Ziel connaissait ça, était-ce le genre de personne qui se souciait des autres autour d'elle avant elle-même ? C'est ce que la situation présente forcait à croire en tout cas ! Il faut dire que le jeune homme, enfin son état, n'était rien pour aider et ce qui l'énervait était que lui-même ne savait pas trop ce qu'il fallait dans ce genre de situation. Puis avant qu'il n'est le temps de répondre aux questions qu'il avait entendu, Joker lui donna une barre de chocolat, sans doute croyait-elle à une baisse de sucre si l'eau n'avait pas fonctionner.

Ce que Ziel ne comprenait pas c'était ce désire qu'elle semblait avoir envers lui, c'était étrange, comment est-ce qu'elle pouvait le trouver si attirant ? Il le voyait dans ses yeux qu'elle le désirait encore, comment est-ce que l'on pouvait désirer quelqu'un aussi rapidement, il est vrai qu'il n'était pas laid, mais Ziel doutait fort que ce soit à ce point. Était-ce un de ses pouvoirs que Ziel ne connaissait pas l'existance ou bien simplement un heureux et beau hasard ? Enfin beau l'on s'entend que ce genre de situation mettait le jeune homme très mal à l'aise, pas seulement parce qu'il était gai, mais aussi parce que tout ce qui attrayait au sexe. Pourquoi ? Axeziel ne le savait pas lui-même, il avait toujours été comme ça d'aussi loin qu'il s'en souvienne. Le jeune homme dû stopper ses pensées car Joker s'excusa.

S'excuser ? Mais pourquoi est-ce qu'elle s'excusait ? Ce n'était pas sa faute, enfin si dans un sens, car c'était son souvenir qu'il lui avait enlever tant d'énergie, mais elle n'y pouvait rien du tout et elle n'avait pas à s'en vouloir ainsi. Il regarda la jeune femme et elle serrait férocement ses poings et avait la tête baissée. Il s'approcha un peu plus d'elle et lui prit une main en la massant pour tenter de la détendre, puis il lui dit la voix un peu faible.

- Gazie Joker...mais tu n'as pas à t'en vouloir...mettons ça sur le compte de la chaleur, qu'en dis-tu ?

Il tentait de la rassurer et lui fit un sourire, après tout l'approcher ne lui faisait plus peur étant donnée qu'il ne pouvait sans doute plus utiliser son pouvoir de la journée. Axeziel se demandait si sa situation s'améliorerai bientôt, les hauts le coeur et les étourdissements commençait à l'énerver royalement.


Merci à Nii chéwie ! :happy:
Revenir en haut Aller en bas
Joker H. Brooks
avatar
heart

Féminin Age : 20
Messages : 23
Inscription le : 30/05/2012


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 17 ans, 1ère année
Pouvoir(s):
Club: Danse

MessageSujet: Re: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   Dim 10 Juin - 18:26

Sentant qu'Axeziel prit sa main, Joker releva doucement la tête et l'observa longuement. Depuis longtemps, elle attendait ce moment. Celui ou quelqu'un d'autre que sa famille la traiterait normalement et non comme un objet sexuel, quelqu'un qui la traiterait gentiment. Enfin, allait-il agir comme ça indéfiniment s'il découvre son pouvoir. Elle n'en était pas sûre. Un ami … quelqu'un sur qui compter en tout moment, quelqu'un qui ne se moquera pas, quelqu'un qui la rassurerait, quelqu'un à qui se confier, c'était ça qu'il lui fallait. Mais la recherche allait être difficile car ses préférences étaient difficiles. Tout d'abord il faudrait quelqu'un de fort, qui peut-être aussi bien rival que coéquipier. Enfin, une personne comme elle mais un peu plus forte … mais il faudrait inventer le clonage !

Elle sera un peu plus fort sa main quand elle entendu la suite. «  Mettons ça sur le compte de la chaleur, qu'en dis-tu ? » Rien, ça ne lui disait rien, elle ne voulait pas. Ses traits fantomatiques l'inquiétaient au plus au point. Ce qui se passait, elle allait bien le découvrir. Pourquoi s'était-il écroulé juste après que sa vision cauchemardesque avait fait surface, pourquoi … Il y avait un rapport, une coïncidence paraissait difficile à croire surtout dans un lycée où tous les élèves et le personnel avait un pouvoir. Mais le coup de chaleur n'était pas impossible. L'apaisement qu'elle reçut avec cette poignée de main, la fit se sentir encore plus malheureuse, pleurer lui ferait du bien, mais le regard des autres étaient ce qui la gênait le plus. Qu'allait-il penser d'elle ? Une petite fille délicate qui cherche à allumer le premier passant … c'était probable. Mais une larme s'échappa.

- Je suis vraiment désolée...

Elle tentait de reprendre un visage normal, faisant en sorte que l'effort pour ne pas pleurer ou contenir toutes ses émotions ne soient pas visible. Mais voir son visage crispé comme ça ne laissait aucun doute quant à son ressenti du moment. La dernière fois qu'elle avait pleuré devait remonter à sa petite enfance, quand elle s'était casser une jambe, et encore … elle voulait faire comme les garçons de son groupe, être forte, toujours regarder vers le futur. Mais ceux qu'elle connaissait, leur comportement depuis des années n'était plus qu'une illusion. Ces rigolades, ces parties de foot … étaient-ils si sincères que ça pour que tout s'écroule du jour au lendemain ?

Joker prit comme prétexte de retourner chercher de l'eau fraîche pour se rincer le visage. Elle courut un peu trop vite pour quelqu'un qui allait chercher de l'eau, mais elle devait se rafraîchir les idées au plus vite, faire taire toutes ses pensées. Elle se mouilla littéralement toute la tête, autant ses cheveux que sa peau. Mais bon, la chaleur allait bien sécher tout ça en moins d'une heure. Elle revint donc vers le jeune homme complètement trempée, ne cherchant aucune excuse quand à sa condition. Elle posa la bouteille au sol et se posta à côté de lui.

- Ça fait du bien …

Elle mentit une nouvelle fois pour ne pas avoir affaire aux « Qu'est-ce qui t'arrive ? » ou encore « ça va ? » qui allait la faire fondre en larme d'une minute à l'autre s'ils étaient prononcés. Elle s'allongea sur le gazon. Fixant le ciel elle commença la conversation.

- Tu devrais boire ou t'arroser … peut-être que ça irait mieux …

Elle hésita un instant puis posa la question qui lui trottait dans la tête depuis un moment, elle devait éclaircir ce point.

- Au fait … qu'est-ce qui s'est passé ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Axeziel Takanomyrôjiku
avatar
spirit

Masculin Age : 22
Messages : 65
Inscription le : 29/05/2012
Localisation : Au pensionnat quel question !


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Première année/Seize ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   Sam 23 Juin - 1:16

Le jeune homme se désola d’entendre une autre fois Joker s’excuser, mais en fait Axeziel ne comprenait pas tellement pourquoi elle s’excusait de la sorte puisse qu’en fait, c’était de sa faute à lui s’il n’avait pas été assez vigilent et qu’il avait croisé son regard. Malgré le fait que la jeune femme en face de lui tentait de rester normal et de cachée sa peine, Ziel le voyait bien qu’elle était triste et mal et il faut avouer que ce genre de situation rendait le jeune homme très mal et qu’il avait envie de se cacher six pieds sous terre.

Puis la jeune femme dit qu’elle allait chercher de l’eau et qu’elle revenait, Ziel n’eut même pas le temps de dire un seul mot qu’elle s’éclipsa vers la fontaine à quelques mètres de lui. Ziel soupira en regardant Joker vers la fontaine, comment est-ce qu’il pourrait lui faire comprendre que c’était de sa faute sans parler de son pouvoir. Pas qu’il soit interdit de dire ses pouvoirs dans cet endroit, en fait c’était tout le contraire, les gens tentaient de les découvrir ou du moins certains d’entre eux. Ziel se demandait pourquoi Joker était encore si secouée de ce qu’elle avait vue ou bien est-ce de la situation ?

Lorsque Joker revint vers Axeziel, elle était trempée, pas partout, mais disons que sa tête l’était largement et que l’on pouvait voir ses cheveux détrempés dégoulinés sur ses vêtements. Elle ne dit rien que de dire pour sa défense que ça lui faisait du bien et ne fit que s’asseoir près de lui en déposant la bouteille d’eau fraîche tout près. Joker semblait un peu mieux, mais sans plus, Axeziel n’en fit pas de cas et ne lui dit rien. Il ne fit qu’un sourire, tout en prenant la bouteille d’une main. Joker regardait le ciel et comme si elle venait de voir le japo-italien prendre la bouteille, elle lui dit qu’il ferait mieux de s’arroser ou bien boire que ça lui ferait du bien. Il faut dire qu’avec la chaleur qu’il faisait, Axeziel n’avait pas de difficulté à la croire et il ne se fit pas prier pour s’arroser abondamment le visage et bu quelques gorgés. Il avoua que cette eau l’avait grandement aidé à se remettre de sa mésaventure et puis ça lui rafraîchissait les idées et le corps également. Il est vrai que le jeune homme était habitué à ce genre de chaleur à cause de son enfance en Italie, mais aujourd’hui il devait avouer qu’il avait grandement chaud tout à coup.

Puis sans crier garde, alors que Ziel se sentait bien et profitait de la fraîcheur qu’il sentait sur son visage, il entendit LA question, celle qu’il aurait aimé ne jamais entendre, « Qu’est-ce qui s’est passé ? ». Son cœur manqua un battement, il était en train de boire une gorgée qui vous l’aurez sans doute deviné passa par le mauvais trou comme on dit, il manqua de s’étouffer et tenta de se rattraper discrètement, mais autant dire que c’était raté et que le fait qu’il se soit étouffer n’avait pas passé inaperçu. L’eau avait coulé d’une manière des plus dégoutants sur son menton, ce que le jeune homme un peu gêner de la situation tenta d’essuyer rapidement avec sa manche. Il était évident que cette question viendrait tôt ou tard, après tout qui ne se poserait pas de question dans ce genre de situation ? Vous regardez quelqu’un et cette personne vous fait revivre un mauvais souvenir et que vous n’y pouvez rien, vous le voyez et vous ne pouvez vous cachez de lui, c’est inévitable.

Axeziel prit une inspiration assez profonde et se mit à regarder au loin pour éviter le regard de Joker et ainsi essayer de contrôler son stress et son anxiété qui étaient des plus palpables. Comment est-ce qu’il lui expliquerait la situation et ce qu’il avait fait ? Il ne voulait pas qu’elle parte, sinon comment est-ce qu’il pourrait regagner sa confiance en lui ? C’était sa journée où il se donnait une chance et voilà qu’il la gâcherait en faisant fuir Joker avec son pouvoir. Il ferma les yeux et prit une seconde inspiration et finis par lui dire d’une voix insécure :

- Mi scusi, è del mio errore se... se hai visto tutto ciò... Pardonnes-moi, c'est de ma faute si... si tu as vue tout ça...

Lorsque le jeune homme vit le regard interrogateur de la jeune femme, il comprit qu’il venait encore de parler italien, sa nervosité lui faisait souvent ce genre de défaut, il se racla la gorge pour tenter de faire passer l’espèce de boule qu’il avait l’impression d’avoir dans la gorge et il dit cette fois en japonais :

- C’est de ma faute si tu as vu tout ça…je m’excuse…je…j’aurai dû éviter ton regard tout à l’heure et je ne l’ai pas fait... Mi scuzi Joker…

En attendant ce qu’elle ferait ou dirait, le jeune homme s’arrosa une seconde fois lje visage et but longuement avant de déposer la bouteille presque vide. Il tenta de se lever, mais sans succès, il tenta une seconde fois, mais rien ne fit, il ne put que dire discrètement un « Merda » inoffensif et se laissa choir dans l’herbe en regardant le ciel, autant tenter de se détendre et de rester le plus calme possible au lieu de s’énervé et de s’en rendre malade et puis il pouvait ainsi relaxer en écoutant la nature. Il entendait lointainement les oiseaux et les arbres qui dansaient légèrement quand des brises de vent osaient se montrer. Ce qu’il entendait le plus c’était les gens qui riait ou jouait dans la cour et qu’ils profitaient du beau temps et de leurs temps de pause pour tenter de prendre le plus de soleil avant de retourner en classe.


Merci à Nii chéwie ! :happy:
Revenir en haut Aller en bas
Joker H. Brooks
avatar
heart

Féminin Age : 20
Messages : 23
Inscription le : 30/05/2012


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 17 ans, 1ère année
Pouvoir(s):
Club: Danse

MessageSujet: Re: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   Dim 19 Aoû - 14:46

Le ciel si bleu à cette heure paraissait si irréel. En effet la réalité à laquelle elle venait d'assister pour la seconde fois il y a un instant l'avait littéralement déconnecté. Malgré la douche froide qu'elle venait de prendre, elle y repensait encore. Et puis Axeziel à côté d'elle qui avait faillit perdre connaissance quelques minutes auparavant la troublait encore plus. Sa réaction à la question qu'elle venait de poser aussi. Il avait été un peu trop surpris à son goût et elle ne pu retenir un léger sourire amusé quand il tenta tant bien que mal de s'essuyer sans qu'elle ne le remarque.

Le brun commença à parler … elle se focalisa sur chaque parole, chaque syllabe prononcé, mais autant dire qu'il lui était impossible de comprendre. La traduction vint juste après et elle se tourna vers lui. L'école qu'elle venait d'intégrer n'était pas normale alors une chose pareille avait une chance sur cent d'arriver. Mais c'est arrivé ! Elle s'imagina le pire à partir de cette instant. Avait-il aussi vu son passé ? Connaissait-il maintenant son pouvoir ? Une goutte de sueur parut sur son front alors qu'elle devenait presque paranoïaque. Mais il y avait de quoi.

- Est-ce que toi aussi tu l'as vu ?

Si c'était le cas, elle ne voulait pas de pitié de sa part, rien de tel, mais juste un signe envers elle qui ne signifierait pas qu'elle soit juste une poupée, mais aussi une personne humaine... -oui … malgré son idée de lancé d'oiseau plus tôt – Elle avait perdu fois en toute les personnes depuis les centaines de regard qui s'étaient posé sur elle des mois auparavant. Ils exprimait toutes la même chose, la même haine, la même envie …

Elle était effrayée … comme un petit oiseau qu'on enfermait dans une cage pour le restant de sa vie. Elle voulait se reconstruire une vie. Rencontrer des gens qui l'aimeront pour ce qu'elle est vraiment et non à cause de ce fichus pouvoir qui la changeais complètement. C'était d'un soutien dont elle avait besoin pour rester elle même et ne pas sauter sur tout ce qui bougeait.

- Enfin … même si tu as vu ça … je t'en supplie ! Ne le dis à personne !

Elle n'avait pas attendu la réponse que déjà elle passait aux conclusions. Mais elle avait peur. Et ses yeux l'exprimait bien. Elle ne pleurait pas ! Elle ne pleurerait pas ! Elle ne pleurerait plus ! Il fallait avancer maintenant. Et c'était le moment où sa vie qui devait être paisible allait peut-être changer en un affreux cauchemars. Enfin bon, il n'avait pas encore donner de réponse, donc qu'en à savoir si il avait tout vu ou non … elle avait encore une chose de s'en sortir. Et puis, en voyant son embarras quand il dévoila la vérité. Elle se dit que lui aussi avait peut-être su mal comme elle à approcher les autre sans qu'une chose pareille se produise. Elle s’ébouriffa les cheveux tant son esprit était troublés et ses idées désordonnées.

Elle prit le reste de la bouteille et s'aspergea une nouvelle fois pour remettre un peu d'ordre. Elle s'étala juste à côté d'Axeziel et prit son portable. Elle gardait toujours avec elle quelques photos. Des clichés qui lui remontaient un peu le moral, mais elle ne devait pour ça ne pas repenser à la suite. Sur la première photo, elle avait quatorze ans, elle était entouré de quatre garçons. C'était la joyeuse bande des casses-cou à l'époque. Joker au milieu, souriante comme jamais avait trouvé une vie paisible jusqu'à présent. Un vrai garçon manqué avec des cheveux rassemblé en une queue de cheval à l'époque. Sur la seconde, elle se retrouvait à jouer à jouer au foot avec tous les garçons et les deux trois filles qui osait à peine bouger sous peine de se faire écraser ou marcher dessus par une bande de brute. La troisième, sûrement sa préféré mais aussi celle qu'elle haïssait le plus. Même si elle restait un réel garçon manqué à cette époque, elle n'était pas sans sentiment. Sur cette dernière photo on la voyait légèrement rougissante à côté d'un jeune homme. Tous deux souriant, il se nommait Jace, son meilleur ami, mais aussi celui qu'elle aimait profondément. Jace avait la main autour de son cou et les deux avait l'index et le majeur levé en direction de l'appareil qui prenait la photographie. Le dernier souvenir heureux avant que le jour d'après ne devienne un cauchemars. Le revoir maintenant lui donnait plus envie de lui arracher la tête plutôt que de pleurer. Elle avait déjà imaginer l'option « Il a du se confier à un de ses copains et il n'a pas gardé sa langue et ainsi tous le lycée fut au courant ! ». Mais ça semblait si irréel ! Il se serait manifesté plus tôt au lieu de la laisser croupir chez elle. Elle sourit un peu en revoyant cette photo. Ce jour là il était si heureux et la nuit qui suivit avait été si merveilleuse que rien ne pourrait surpasser ça. Elle le haïssait … mais elle n'oubliera jamais le sentiment qu'elle avait éprouvé à ce moment.

Elle fixa le ciel … puis elle se décida à lui raconter l'histoire si sa réponse sur la vision qu'elle avait eu plus tôt s'était révélé juste. Et puis, un jour ou l'autre elle devrait bien déballer ce qu'elle garde depuis si longtemps.

(Je suis vraiment désolé pour ce retard impardonnable !! J'ai arrêté pendant un long moment les forums ... et à la rentrée je ne pourrait répondre que les week-end et pendant les vacances ... [viiive le lycée] encore désolé pour cette pause longue de deux mois



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Axeziel Takanomyrôjiku
avatar
spirit

Masculin Age : 22
Messages : 65
Inscription le : 29/05/2012
Localisation : Au pensionnat quel question !


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Première année/Seize ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   Sam 15 Sep - 14:06

Quand le jeune homme lui dit que c'était de sa faute, il remarqua qu'elle semblait très nerveuse et puis sans qu'il ne s'y attende, elle lui demanda si lui aussi l'avait vue. Mais avait vue quoi ? Il faut dire que notre pauvre Axe était encore dans les brumes, il commençait à se sentir mieux, mais c'était comme si son cerveau était dans les vapes. Il ne répondit donc pas tout de suite et continua de regarder la jeune femme devant lui. Plus le temps passait, plus elle semblait se sentir stressée. Axeziel se sentait perturber, il ne comprenait pas tellement ce qui était en train de se passer. Vous savez se moment où l'on n'est dépasser par les évènements et que l'on à l'impression que le temps nous file entre les mains ? Bah c'est dans ce genre de situation que ce retrouvait notre jeune Taka.

Axeziel devait dire que ça lui prit un long moment avant de se rendre compte qu'en faite ce que Joker voulait savoir c'est si notre cher Taka avait vue ce flash-back un peu trop réel. L'avait-il vue, c'était vite dit, lui ne voyait pas mais ressentait tout ce que la victime ressentait lors de ce moment de vie. S'il parvenait à voir ce n'était que des silhouettes très vaporeuses et puis il était dure de dire qui était qui. Dans le cas de Joker, il avait vue ce genre de silhouette, ce genre de situation semblait n'arriver que s'il se sentait honteux et mal à l'aise, ce genre de situation c'était produit qu'une autre fois et c'était avec un de ses anciens amis dans son ancienne vie, il avait vue des silhouettes et sentit une douleur fulgurante, il n'avait saisie que récemment que c'est ce qui se passait, c'était grâce à ses cours.

Ce qu'il avait vue ? Cela semblait être dans ce qui dirait un espèce de couloir, mais il ne serait dire où puis il y avait plusieurs silhouettes. Sans doute une école à en juger par l'âge de Joker et aussi par le nombre de gens dans cette espèce de couloir. Les sentiments que ses silhouettes ressentaient ? Du désir sexuel et de la honte, qui avait qui c'était dur de savoir, mais ces deux sentiments emplissait la vision qu'il avait eu le malheur de voir. Pourquoi le malheur ? C'est très simple, s'il avait une vision c'est que ce souvenir avait frapper la victime de son pouvoir très fortement. L'avantage de ce genre de situation c'est que notre jeune homme pouvait tenter de comprendre un tant soit peu mieux ce qui déclenche ce fardeau. Il soupira longuement, il voulait dire qu'il avait vue, mais c'était vite dit il va s'en dire.

- Je...j'ai vu Joker...mais je n'ai pas...ça ne se fait pas d'ébruiter ce genre de situation...mais tu dois savoir mia cara, que ce n'est que abstrait ce que j'ai vu, mais pour ce qui est des sentiments...

Le jeune homme se tut, il ne savait pas s'il avait offusqué son interlocutrice, car il l'a vit s'étendre près de lui et regarder son téléphone et ce qui semblait être des photos qu'elle avait prit il y a quelques temps. Axe se sentit mal et sentit des sueurs froides le gagné, et s'il l'avait offusqué qu'est-ce qui pouvait se produire ? Il faut dire que comme premier pas pour tenter de se faire d'autres amis et connaissances c'était raté. Il prit une grande inspiration, puis il se plaça pour que la jeune femme puisse le voir et tassa doucement le téléphone de Joker et puis tenta de se calmer pour éviter de parler italien et lui dit;

- T'ais-je offusquée ? Tu sais je n'ai pas voulu te faire revivre cette honte...je...merda...mi scusi j'ai..je suis nerveux et je perds mon français...mi scusi je ne voulais pas...mais je ne dirai rien c'est jurer, ce n'est pas noble de dévoiler ce genre de situation à ceux qui ne sont pas concerné...tant que tu évites de parler de mon pouvoir aux autres...sinon j'ai peur de me retrouver seul...

Quand notre cher Taka réussit à dire tout ce qu'il avait à lui dire, il se replaça plus confortablement et attendit nerveusement que la jeune femme lui dise quoi que ce soit. Si elle le détestait, il comprendrait après tout, qui était-il pour voir et sentir ce qu'elle avait vécu ?

(Je m'excuse de tout ce retard, mais ayant commencer les cours j'avais très peu de temps pour moi, c'est tard je sais et c'est court, mais j'espère que tu appréciera, je m'excuse encore de se retard qui ne se fait pas :( Mi scusi !)


Merci à Nii chéwie ! :happy:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hey you ! No you don't have to go ~♪ [pv Axeziel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Extérieur :: La Cour-