AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Mer 16 Mai - 17:11

**Sonnerie du portable** Le réveil sonne, je me lève en pleine forme ! Aujourd'hui je vois Asch, ça fait pas mal de temps qu'on ce n'est pas vu, comme j'ai terminé son dessin je vais lui montrer et on en profite pour sortir en ville, tenter une expérience ! Lors de notre rencontre, on c'est décidé pour aller acheter une grosse peluche, je devais tenter de l'animer pour voir d'une part si je pouvais et surtout ce que ça allait donner. Personnellement je ne pense pas avoir de mal à le faire et qui sait ? Peut-être qu'elle sera comme Tweeny, un peu spécial et unique, ce serait cool d'avoir un copain comme ça. Je me levais tranquillement, je prenais une bonne douche, après ça je me préparais, il fallait que je m'habille quand même, aujourd'hui il semblait faire beau et chaud, du coup j'ai mis un t-shirt orange avec des motifs de bonbons dessus, un jeans et mes baskets, comme ça au moins je n'aurais pas chaud, mais je préparai quand même ma veste, que je fourrais dans mon sac.

En revanche, il y avait un petit souci... c'était le bordel dans ma chambre, la veille Tweeny avait décidé de piquer sa crise, sois disant qu'on ne voit pas assez de filles, qu'il n'est pas libre et qu'il ne mange pas assez de bonbons... il a renversé mes valises et après des heures de lutte pour le calmer, je me suis endormi. Du coup je prenais mon courage, je rangeais tout mon coin, surtout que mes colocataires pourrait râler en voyant tout ce bazar. Il y avait des peluches, des vêtements, bref un tas de choses en désordre, que je m'empressais de ranger, correctement bien sûr, sinon je ne le ferais jamais. La chambre était nickel, je n'avais plus qu'à préparer l'arrivée d'Asch, j'allais sur mon bureau, entre les crayons et les feuilles se trouvaient un grand dessin. Une grande feuille au format A3 (297mm x 420mm), j'en étais très fier et j'y avais passé beaucoup de temps, il était magnifique, j'espérais vraiment qu'il lui plaise. Au centre du dessin on voyait un Samouraï, une armure rouge et noire, typique du genre, avec le casque et tout ce qu'il faut, j'avais même fait des recherches à la bibliothèque pour ça. Il était armé de deux Katana, j'avais fait des lames noires, afin de coller à la perfection au personnage, puisqu'on ne voyait pas grand-chose, j'avais fait en sorte de redessiner les yeux de Asch. En plus de tout ça, il y avait un magnifique décors, au loin on distinguait des montagnes qui ressortaient à peine de la brume, ce qui signifiait qu'il était assez tôt, toujours dans le fond, a quelque centaine de mètre de notre samouraï, un cerisier en fleur qui semblait subir le vent qui soufflait, il était sur la gauche du dessin et le vent allait donc de gauche à droite, ce qui poussait quelques feuilles de cerisier dans un ciel argenté et un soleil qui se levait en tentant de percer les nuages. Autour de mon personnage il y avait une plaine verdoyante, mais pour planter le décors j'avais décidé d'y rajouter des armes, épée, hache ou même hallebarde, certaine planter dans la terre encore tachée de sang ou d'autres laisser à l'abandon sur le sol, tout ceci avait pour but de montrer la puissance du samouraï, qui se tenait debout après une longue bataille et sans avoir une égratignure.

-Mon dessin est super ! J'espère qu'il va plaire à Asch... tu en penses quoi Tweeny ?
-Mouai... pas mal ! Mais tu aurais pu dessiner une jolie geisha à son bras non ?
-Haha... non, oublie cette idée, il est parfait comme ça.
-Moi j'dis ça comme ça hein... pour aider.


Je demandais souvent l'avis de Tweeny sur mes dessins, si des fois il faisait des critiques intransigeant, il était parfois de bons conseils. J'y avais pensé à mettre une fille à ses côtés, mais je ne voulais pas un plan de fin "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants", ce dessin devait représenter Asch, du coup le Samouraï était courageux, puissant et surtout invincible ! J'arrangeais un peu le bureau, réorganisant la tonne de dessin qui traînait, ramassant tous mes crayons pour les mettre dans un coin du bureau, je le laissais bien en vue pour qu'il le voit nettement. Lorsque je finissais de ranger j'entendais frapper à la porte, je m'empressais d'ouvrir, c'était Asch qui venait d'arriver, j'affichais un grand sourire.

-Salut Asch ! Vas-y entre, il n'y a que moi aujourd'hui.

C'était mieux ainsi, nous serions tranquille pour préparer notre journée en ville. J'étais content qu'il ait pus venir, je ne m'attendais même pas à faire ça aussi vite après qu'on ce soit envoyé des textos, je suis sûr qu'on va bien s'amuser aujourd'hui, faire des bêtises, manger des bonbons et rigoler.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Mer 16 Mai - 21:26

Une fine raie lumineuse vint lui chatouiller la peau, jusqu’à ce que Asch se décide enfin à ouvrir péniblement un œil. Après avoir cligné deux ou trois fois pour dissiper le flou matinal, il avait buté sur son réveil. Merde, il était à la bourre. Repoussant ses draps tout en se redressant d’un coup, il dû attendre que la terre veuille bien arrêter de tourner avant de pouvoir se lever. C’était pourtant lui qui avait donné rendez-vous à Kaito ce matin, il n’allait quand même pas arriver en retard ! La chambre étant vide, ses colocataires levés depuis longtemps et partis –ils auraient pu le réveiller quoi- il fila sous la douche, puis, une serviette sur la tête, il enfila tant bien que mal ce qui ressemblaient à un jean et un tee-shirt au slogan provocateur qui avaient dû connaître des jours meilleurs. Il sécha ensuite rapidement l’espèce de crinière bleue qui lui servait de cheveux, projetant des gouttelettes d’eau un peu partout. Il était presque prêt. Par réflexe plutôt que par réelle nécessité, il sangla à sa jambe gauche le fourreau contenant son précieux –d’une certaine manière- couteau, dont il ne se séparait plus. Attrapant sa veste, il la fourra dans une espèce de besace en bandoulière, qui contenait déjà un drôle de bric-à-brac, qu’il devrait se décider à ranger un jour. Mais pas maintenant, pour l’heure il était attendu.

Il sortit enfin de la chambre, et descendit les escaliers. Il n’avait pas le temps de manger, tant pis. Il longea quelques couloirs, cherchant la chambre A002 Bis. Pourquoi il allait le chercher dans sa chambre déjà ? Ah oui il devait lui montrer son dessin. Asch était assez étonné qu’il l’ait vraiment fait, s’attendant plus à quelque chose de vague qu’il aurait lancé sans réfléchir. Mais le petit bonhomme tenait sa parole apparemment. Il arriva finalement à destination. Hésitant un instant devant la porte, il s’ébouriffa les cheveux à demi secs avant de toquer deux coups brefs. La porte s’ouvrit sur un Kaito souriant, qui l’invita à entrer. Il ne put s’empêcher de rester quelques secondes sur le seuil, un grand sourire mangeant lentement sa figure, qu’il n’arrivait pas à dissimuler. Il était vraiment content de revoir le drôle de petit bonhomme aux peluches. Une journée amusante s’annonçait en perspective. Pour un peu il lui aurait même dit qu’il lui avait manqué, mais bon il ne fallait pas trop en demander non plus.

Salut Kaito, salut Tweeny, bien dormi ?


Asch se décida enfin à entrer. Il entendit avec un peu de soulagement Kaito dire qu’ils étaient seuls, tant mieux, il ne se sentait pas de jouer le gars sociable avec d’autres, mais n’aurait pas non plus voulu décevoir son compagnon de la journée en étant désagréable avec ses colocataires. Et puis c’était bien plus tranquille comme ça. Il détailla la pièce du regard, notant chaque petit détail. La chambre était parfaitement en ordre, ce qui détonnait un peu avec ce à quoi il s’attendait : une sorte de joyeux capharnaüm mêlant peluches, bonbons et vêtements. Comme quoi Kaito était bien plus ordonné qu'il ne le pensait. Il remarqua que trônaient sur le bureau des crayons, des feuilles, et quelque chose de plus grand, qui devait être le fameux dessin. Mû par la curiosité, Asch s’en approcha jusqu’à se tenir devant ledit bureau.

C’est ton dessin ?


Décidément Kaito était doué. Il prit le temps d’observer avec minutie le cadre qui s’offrait à lui. Il aimait beaucoup cette ambiance sombre de champs de bataille médiévale, avec un magnifique cerisier en fleur, très représentatif du Japon. Ce qui l’attira le plus fût le personnage au milieu, un samouraï en tenue de combat, avec deux lames noires comme la nuit, et des pupilles à la limite du dorée, comme les siennes. Le mélange des couleurs, la finesse des traits arrivaient à créer une sorte d’harmonie, qui tranchait avec le chaos régnant dans la scène. C’était beau, il ne trouvait pas d’autre mot pour le décrire. Une bouffée de chaleur le prit lorsqu’il se rappela que c’était sensé être lui, au centre du dessin. Il avait vraiment fier allure, et semblait être un combattant hors pair. Ce qui dans la vraie vie n’était malheureusement pas tout le temps le cas, et même s’il se battait plutôt très bien, il ressortait souvent à moitié massacré de son côté. Il se demanda comment Kaito pouvait bien le percevoir pour le dessiner de manière aussi noble, bien plus qu’il n’aurait pu l’espérer, ne s’ayant pas soi-même en très haute estime. Peut-être qu’il avait juste voulu lui faire plaisir, mais ça lui faisait chaud au cœur. Il en était même touché dans un sens. Il saisit délicatement le dessin entre ses mains, et tendit les bras au maximum tout en pivotant sur lui-même, pour l’observer avec du recul. Plus il le regardait et plus il le trouvait réussi.

Ouuuuaaah t’es vraiment un artiste bonhomme ! Et j’ai trop la classe en samouraï tu trouves pas ? Merci..

Il reposa avec tout autant de délicatesse le dessin pour ne pas l’abimer, un sourire enfantin collé sur son visage. La fin de sa phrase avait été prononcée de manière plus douce. Même s’il ne ressemblerait sans doute jamais à ça, il était très content de ce qu’avait fait Kaito. Et puis il n’avait pas l’habitude de recevoir de présent. Et la présence de son ami semblait avoir un effet immédiat sur son humeur, chassant tout cynisme, mélancolie ou colère. Aussi avait-il l’impression d’être retombé en enfance. Pour un peu il aurait sautillé de joie, ou lui aurait sauté au cou. Mais il avait trop de fierté pour se laisser autant aller, aussi ce contenta-t-il de lui offrir son plus beau sourire, qui exprimait sa joie et sa gratitude. Il sortit son portable et le questionna :

Je peux ?

Sans attendre de réponse, il prit le dessin en photo grâce à son téléphone. Au pire si Kaito n’était pas d’accord, il pouvait l’effacer, mais il souhaitait garder une trace de ce chef-d’œuvre, qui était pour lui un beau cadeau. Essayant de retrouver un semblant de sérieux, qui selon lui, lui correspondait beaucoup mieux, il rangea son portable et retourna vers le centre de la pièce, sans quitter Kaito des yeux.

Bon t’es prêt ? On y va ? C’est pas tout mais on a une mission à accomplir aujourd’hui !

Le tout accompagné d’un clin d’œil, et d'un air vaguement impatient. C’était vrai qu’il n’était pas venu uniquement pour s’extasier devant les talents d’artiste de Kaito, il fallait surtout qu’ils trouvent une énorme peluche. Et pour cela, direction la ville. La suite des événements s’annonçait tout aussi intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Jeu 17 Mai - 9:14

Asch entrait dans la chambre, j'étais super content de le revoir, car ça faisait longtemps maintenant qu'on ne s'était pas vu, j'en avais vécu des choses depuis, plein de nouveaux amis ou de bêtises, mais je ne me suis pas autant amusé que lorsque j'étais avec lui. En tout cas il avait l'air de bonne humeur, il était presque aussi souriant que moi, j'avais hâte de décoller et de partir pour la ville, il me fallait une grosse peluche. Avant d'entrer il me regardait avec un sourire, me saluant moi et Tweeny qui était sur mon épaule, me demandant par politesse si j'avais bien dormi, je lui répondais par un hochement de tête et un grand sourire. Ensuite il s'avançait, en scrutant la pièce il remarquait le bureau et le dessin, il s'en approchait et le regardait, je le regardais attentivement, en attendant sa réaction en espérant qu'elle soit bonne, car j'y avais mis tout mon talent dedans, j'ai même veillé très tard le soir où je l'ai terminé, mais il était parfait comme je l'ai toujours voulu, en y réfléchissant, j'ai toujours réussi à obtenir ce que je voulais lorsque je faisais un dessin, je dois tenir ça de grande-sœur peut-être. Lorsqu'il s'exclama il m'appelait "Artiste", un large sourire s'affichait sur mon visage, j'étais ravi qu'il lui plaise, en plus c'est vrai il a la classe en samouraï et je trouve qu'il le représente bien.

Il prenait le dessin entre ses mains pour mieux le voir, c'est qu'il devait beaucoup l'aimer alors, moi j'affichais un sourire immense de satisfaction que je ne pouvais enlever, j'étais toujours content quand mes dessins plaisent, même je les aime toujours, c'est un petit bonus. Après l'avoir reposé il sortait son portable, pour le prendre en photo ? Je l'ai fait pour lui, s'il veut l'emmener il peut, c'est comme un cadeau, mais peut-être avait-il peur de l'abimer aujourd'hui. Il voulait déjà partir, faisant preuve d'un enthousiasme flagrant, j'en étais presque impressionné. Je me dirigeais vers mon lit où j'avais déposé mes affaires pour la journée, mais avant de les prendre je regardais Asch avec un large sourire.

-Ok ! Allons y ! J'ai hâte d'y être.

Je ramassais mes affaires, j'accrochais mon sac en bandoulière, en y mettant mon portefeuille, mon portable et ramassant des paquets de bonbons sur ma table de nuit, même si j'en avais beaucoup dans mon sac, on ne sait jamais et je n'oubliais pas ma veste, que je fourrais au fond de mon sac. Lorsqu'on sortait je prenais soin de bien fermer la porte de la chambre, nous étions maintenant en route pour ce qui sera une des meilleures journées de ma vie, j'en suis sûr !

Enfin sortis du bâtiment, il y avait un beau ciel bleu et un grand soleil, la journée parfaite pour s'amuser, j'avais envie de courir à toute allure jusqu'à la ville, trop impatient pour prendre mon temps, mais autant y aller tranquillement, je suis sûr qu'on a un tas de choses à se raconter. Néanmoins, je me posais une question, quel genre de personnalité va avoir ma peluche ? Ce n'est pas tout qu'elle soit grande, je ne veux pas en faire un tueur en série ou une espèce de barbare sans cervelle.

-J'espère qu'on trouvera ce qu'on cherche, car je ne sais pas du tout quel genre de peluche je veux... en plus je ne sais même pas ce que ça va donner, tu penses qu'il peut être comme Tweeny ? Un peu unique, avec une personnalité entière et qui s'anime s'il le souhaite ? J'aimerais bien...
-Ne prend pas d'ours ! Je ne veux pas qu'il me bouffe tous mes bonbons ! En plus je suis le seul et unique Tweeny, personne n'est comme moi !


Le lapin trônait toujours sur mon épaule qu'il n'avait pas lâché depuis la chambre, il avait raison, personne n'est comme lui, mais ce n'est pas ce que je voulais dire, lui et mes trois petites peluches sur mon portable était unique, lorsque je les anime elles ont toujours la même personnalité et Tweeny a la chance de s'animer par sa propre volonté, même si je garde le contrôle, en plus elles sont très résistantes. Plein d'idées me passait par la tête, si je prenais un lion ou un tigre, pourrait-il me porter et m'emmener où je veux ? Ou est-ce qu'un oiseau pourrait me faire voler au-dessus des nuages ? J'avais plein d'idées en tête, mais chaque chose en son temps, d'abord je devais savoir si j'avais la capacité d'animer une grosse peluche et si j'allais me sentir affaibli par une grosse peluche. Nous avions enfin traversé le pensionnat et nous étions maintenant à la sortie, pour prendre la direction de la ville, qui n'était pas très loin du pensionnat... enfin dans mes souvenirs c'est le cas, je n'y suis pas allé souvent, mais je sais vers où il faut aller.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Jeu 17 Mai - 11:01

Kaito ramassa ses affaires et ils se mirent en route. Asch se rendit compte qu’il l’avait peut-être un peu pressé, mais après tout ils avaient toute la journée pour discuter, et ils seraient beaucoup mieux dehors, d’autant plus que le ciel était radieux. Ils réussirent à sortir du pensionnat sans se perdre, ce qui était déjà en soi un petit exploit, et Asch emboîta le pas à son jeune ami. Après tout il ne savait pas exactement ou se trouvait la ville, mais ne doutait pas d’y arriver un jour. Kaito prit alors la parole, tandis qu’ils marchaient tranquillement sur le sentier.

T’as pas une idée du genre d’animal que t’aimerais ? C’est sans doute possible, bien que Tweeny paraisse assez unique.. Il faudrait arriver à trouver le déclencheur qui donne une personnalité propre à tes peluches.. Peut-être tes sentiments lorsque tu l’animes ? Ou le type de la peluche ? T'étais dans quel état d'esprit lorsque t'as animé Tweeny pour la première fois ?


Asch était assez perplexe, mais l’idée de résoudre ce mystère était alléchante. Kaito pourrait mieux se servir de son pouvoir, et Asch obtiendrait des informations, qu’il stockerait avec celles des autres pouvoirs, et lui permettrait peut-être de mieux comprendre leurs origines, ou leurs buts. Car il était sûr qu’il y avait un but caché derrière tout ça. Mais pour l’heure, ils allaient juste passer une agréable journée. Une chasse à la peluche géante. Encore faudrait-il qu’ils en trouvent une qui convienne à Kaito, et qui arrive à s’entendre avec Tweeny. Apparemment les rues regorgeaient de magasins en tout genre, ils arriveraient donc sans doute à trouver leur bonheur, s’ils cherchaient bien.

Ils quittèrent le pensionnat, et après avoir étudié un instant les panonceaux, ils prirent la direction de la ville. Ils n’étaient plus très loin maintenant, quelques minutes même, d’après les indications. A l’entrée de la ville, un distributeur trainait dans un coin, et Asch se rendit compte que le fait d’avoir marché sous le soleil avait attisé sa soif. Aussi se dirigea-t-il vers ce dernier. Vérifiant d’un rapide coup d’œil les alentours, il shoota dans le côté de la machine, vers le bas. Deux canettes tombèrent d’un bruit sec pour le récompenser de son effort. Il avait l’habitude avec ce genre de distributeur, et ne se donnait même plus la peine de payer. Il récupéra son butin, en lança une à Kaito, et repartit l’air de rien. Personne ne semblait avoir remarqué, tant mieux. Il ouvrit la sienne, et avala de longues gorgées de liquide rafraîchissant, avant de balancer la canette par terre au milieu d’autre détritus qui reposaient près du caniveau. Il fallait qu’il quitte cette sale habitude pas très écologique, mais il avait la flemme de la ramasser maintenant.

Ils avaient continué leur chemin, toujours en bavardant, et ils arrivèrent enfin dans les rues commerçantes. Asch ouvrit une des portes au hasard. Raté, c’était un magasin qui vendait des sortes de décoctions bizarres, sans doute pour les apprentis sorcières (s’il y avait des gens doués de pouvoirs, pourquoi pas des sorcières aussi, soyons fous). Il ne put s’empêcher d’entrer quand même, et d’ouvrir tous les trucs bizarres, qu’il montrait et faisait sentir à Kaito, d’un air dégoûté. Il y en avait pour tous les goûts apparemment, et c’était plus des espèces de crème ou d’onguent, pour résoudre les petits tracas du quotidien. Lorsqu’il renversa un des flacons qui fit un trou dans le plancher, révélant une teneur assez élevé en acide, et que la caissière se mit à les menacer, il s’enfuit du magasin, entraînant Kaito à sa suite.

Bon c’était pas là.. A toi de choisir un magasin !

Asch lui lança un regard amusé. Après tout, ils venaient pour une peluche, mais rien ne les empêchait entre-temps de découvrir toutes les choses bizarres qu’abritaient ces rues proches du pensionnat, et il ne doutait pas qu’ils fassent de drôles de rencontres. Il se demanda si Tweeny arriverait à bien se tenir, après tout avec le beau temps d’annoncé, il y avait foule dehors, et les filles ne manquaient pas..
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Jeu 17 Mai - 18:37

Asch avait sans doute raison, j'essayais donc de me souvenirs du sentiment qui m'avait animé, mais je savais qu'il n'était pas très joyeux, puisque j'étais triste et que je voulais revoir ma soeur... j'avais mis du temps à comprendre sur le coup, surtout que Tweeny commençait déjà à parler et qu'il ne s'arrêtait pas, mais il m'avait refait sourire, ce qui n'était pas arrivé depuis très longtemps à cette époque, après une longue discussion il m'a tout expliqué et il se souvenait de tout, mes soirées de larmes, mes journées de joie avec ma sœur et toutes les autres choses qu'il avait vécus avec moi. Je ne répondais pas à Asch tout de suite, je faisais mine de réfléchir, la vérité c'est que je me perdais dans mes pensées. C'était peut-être ça la clé ? Penser à la peluche comme on pense à un ami, quelqu'un qui veut vous aider du mieux qu'il le peut pour vous remonter le moral. Je laissais ça de côté on arrivait presque en ville, heureusement que j'avais retenu le chemin, mais il n'est pas très difficile de toute façon.

À l'entrée Asch se dirigea vers un distributeur de boisson, ne le voyant pas sortir d'argent je m'interrogeais sur ses intentions, il donnait un coup de pied bien placé, ce qui faisait tomber deux canettes, j'affichais un grand sourire, il connaissait beaucoup de technique lui, moi j'en serais incapable. Il me lança une des deux canettes que je manquais presque de faire tomber, mais que je rattrapais tout juste. Il finissait rapidement sa canette la jetant ensuite sur un tas d'ordure, ce qui me faisait de nouveau sourire, moi je prenais plus de temps pour la terminer et surtout une fois terminé je la jetais dans une poubelle, mes parents étaient des dingues d'écologie, alors forcément j'ai gardé certains réflexes.

Nous arrivions enfin dans une boutique, je suivais Asch qui entrait, mais aucune peluche, un tas de choses bizarres et beaucoup de trucs inutiles, mais il entrait quand même pour visiter, touchant à tout, me faisant même sentir des choses immondes, mais on rigolait bien, enfin jusqu'à ce que la vendeuse s'énerve et nous demande de dégager, il faut dire qu'on avait fait tomber un flacon et aussi étrange que cela puisse paraitre, il avait transpercer le sol... c'est dangereux ici ! En sortant Asch me demandait de choisir un magasin, c'était un peu comme un jeu, c'était à celui qui trouverait. J'avançais en fermant les yeux, manquant de me manger quelque poteau et même quelque personne, mais Tweeny me servait de guide, enfin presque. J'entrais donc au hasard comme un zombie dans une boutique... plein de jouet, beaucoup de jouet même, mais aucune peluche.

-Ah mince, on y est presque tu as vu ? Ce sont des jouets... c'est cool, tu as vu tout ce qu'ils ont ? C'est dingue, on dirait presque ma chambre quand j'étais encore chez mes parents... mais avec trois fois plus de jouets quand même.

Je rigolais, m'engouffrant quand même dans le magasin, je ne pouvais pas résister, j'étais resté le même, quand il y a des jouets je suis content, pas autant que les bonbons, mais presque. Nous étions dans le fond du magasin, moi je touchais un peu à tout, jouant avec ce qui me tombait dans la main, au bout d'un moment je m'arrêtais pour regarder Asch.

-J'ai réfléchi à ce que tu as dit tout à l'heure... tu as peut-être raison... lorsque j'ai animé Tweeny, j'étais seul dans ma chambre... très triste et un sentiment d'abandon m'envahissait, ma soeur avait quitté la maison, mais pas comme une grande soeur qui part s'installer ailleurs... je ne l'ai jamais revu, ce jours-là j'étais dans ma chambre, je n'avais goût à rien et je ne souhaitais qu'une seule chose, avoir un ami à qui parler... dans un tas de jouet, ma peluche préférée sortait, bougeant et parlant comme toi ou moi... il a d'abord parler, pendant longtemps, pour me remonter le moral et puis ensuite il m'a expliqué ce qui s'était passé... je dois peut-être considérer la peluche comme un véritable ami non ?

Il me fallait son avis, je ne savais pas quoi pensé de ça, peut-être que j'avais raison ou complètement tort, Asch à un regard extérieur à tout ça, du coup il peut plus facilement trouver la solution, peut-être qu'après avoir trouvé la réponse je trouverais la peluche que je veux. En attendant ce n'était pas le bon magasin, même si celui-ci était amusant, on le quittais quand même, mais on se rapproche et j'attendais que mon camarade choisisse une boutique.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Ven 18 Mai - 18:21

Lorsqu'il avait balancé sa canette, Asch avait surveillé du coin de l'œil la réaction de Kaito, et une fois de plus son compagnon du jour l'avait surpris. Il semblait bien élevé, à la manière dont il avait jeté son propre soda, mais dans le même temps il n'avait pas réagi lorsque Asch avait fait son geste anti-écolo'. N'importe quel autre gamin en aurait sans doute profité pour le sermonner là-dessus et lui prouver qu'il avait tord, mais pas Kaito. Et cela n'avait pas semblé le gêner outre mesure. C'était étrange, décidément. Il n'arrivait pas à cerner le petit homme, mais cela ne s'accompagnait pas du malaise habituel, plutôt une sorte de curiosité amusée qui avait hâte de le tester pour mieux le comprendre. Il avait beau avoir une apparence enfantine et insouciante, Asch avait l'impression qu'il était néanmoins très mature, beaucoup plus qu'il ne le laissait voir.

Mais cette fois c'était Asch qui mourrait d'envie de s'amuser, aussi l'avait-il traîné dans un magasin au hasard, et après s'en être fait virés, il lui avait proposé de choisir à son tour, comme un jeu. Celui qui trouverait le premier le magasin de peluches. Ou celui qui trouverait le plus de choses bizarres. Ce qu'il cherchait vraiment pouvait paraître ambigüe, vu qu'il voulait profiter au maximum, tout en accomplissant leur but initial. Kaito sembla se prendre au jeu, puisqu'il imitait assez bien une sorte de colin-maillard seul, guidé par cette drôle de peluche nommée Tweeny, qui heureusement ne s'était pas faite trop remarquée jusque là. Bien qu'il se doutait que les gens de la ville soient liés d'une manière ou d'une autre au pensionnat, ils auraient sans doute esquissés des têtes d'ahuris à se voir haranguer par un lapin d'une vingtaine de centimètres. Mais pour l'heure c'était surtout Kaito qui attirait des regards mi-amusés, mi-perplexes, les yeux fermés, manquant de rentrer dans toutes sortes d'objets et de personnes plus ou moins identifiées. Asch le suivait à légère distance, en se retenant de rire lorsque Tweeny évita de justesse une collision avec une petite dame menue qui n'avait rien fait de mal, et vira à angle droit devant le poteau. Mais les deux compères réussirent à s'en sortir sans une égratignure, et Asch pénétra à leur suite dans le magasin désigné, un magasin de jouets d'après la devanture, ce que s'empressa de confirmer Kaito qui semblait s'y connaître.

Déambulant dans les rayons, Asch balayait l'espace , sans s'arrêter spécialement sur tel ou tel jouet. Après tout, même si lui aussi avait été enfant il n'y avait pas si longtemps que ça, il ne se rappelait pas d'avoir eu un quelconque attrait pour ces peluches, playmobil ou encore petites voitures criardes qui ornaient les étagères. Il fallait dire que contrairement à Kaito qui semblait venir d'une famille assez riche au vu de nombre des petits détails qu'il laissait paraître, Asch venait d'une famille modeste tout ce qu'il y avait de plus normal, et bien qu'il ait eu comme chaque gosse deux ou trois bricoles, il se souvenait plus du temps passé dans les rues à s'amuser en groupe avec une balle ou un vélo ramassé au coin d'une rue. Aussi il ne pouvait pas comprendre sans doute. Mais il se doutait que si Kaito avait été gâté en jouets et peluches, c'était sûrement pour mieux combler un vide émotionnel laissé par des parents absents ou une situation de fils unique. Voilà qu'il se prenait pour un psy maintenant, n'importe quoi. Il secoua la tête et répondit à Kaito d'une voix traînante :

Ouai c'est déjà plus proche des peluches ! Y'en a vraiment un paquet.. Mais c'est vraiment utile d'en avoir autant?..

Sa dernière question avait été marmonnée, plus pour lui même que pour Kaito, comme s'il essayait de percer l'attrait de cette société de consommation, qui commençait dès le plus jeune âge. Il se sentit un peu con lorsqu'il s'aperçut qu'il avait parlé à voix haute, espérant que Kaito ne le prendrait pas mal, puisqu'il avait dit juste avant que lui-même en posséder un grand nombre. Mais Asch ne s'en inquiétait pas outre mesure, il avait l'impression que le petit homme comprenait les sens de chaque phrase, sans quiproquo ou quoi que ce soit. Peut-être délirait-il, mais c'était quelque chose qu'il semblait effleurer à chaque fois qu'ils parlaient ensemble, comme s'il discernait avec exactitude ce que l'autre avait voulu dire. Ouai bon il fallait qu'il se calme un peu, il était entrain de doter de manière imaginaire Kaito de capacités quasi extraordinaires d'analyse. Trop d'idéalisation sans doute. Mais il savait pertinemment au fond de lui qu'il y avait une part de vrai. Le cerveau embrouillé de trop de réflexions à légère tendance paranoïaque, il manqua de rentrer dans Kaito lorsque celui-ci s'arrêta. Ils étaient dans le fond, et on n'entendait presque plus les bruits de la ville, camouflés par le léger ron-ron du climatiseur. Asch recula d'un pas pour libérer l'espace vital du bonhomme, et l'écouta répondre à une vieille question. D'ailleurs Asch s'était demandé pourquoi il n'avait pas répondu tout de suite, mais peut-être avait-il souhaité remettre lui-même de l'ordre dans ses pensées avant de parler à voix haute. Entre la pensée et la parole, il y avait un gouffre. Même si cela pouvait paraître facile de dire ce que l'on pensait, l'exprimer à haute voix, c'était concrétiser ses peurs, donner de la substance au passé, et s'ouvrir aux autres. Un gouffre donc, insurmontable pour certain. Il paraît que parler était libérateur, mais Asch en doutait fort. Enfin, il se contenta d'écouter sagement ce que Kaito allait lui dire.

C'est assez étrange, mais c'est comme si Tweeny était là pour toi.. Le fait de considérer les peluches comme des amis doit forcément jouer, et puis que tu ais besoin d'elles aussi.. Un peu comme un échange mutuel, tu les animes mais en même temps tu y tiens.. Ça peut paraître un peu stupide mais peut-être que les peluches ont une sorte de "caractère propre" endormi, et que c'est un peu comme si vous vous trouviez.. Mouai bon j'raconte n'importe quoi sans doute, désolée.


Le fait que Kaito évoque son passé et une sœur l'avait un peu surpris, et il mourrait d'envie de poser des questions pour en apprendre plus. Il semblait tenir à sa sœur, pourquoi était-elle partie ? A ce moment là son cœur se serra. Après tout, il avait lui aussi laissé son petit frère seul, mais il n'aurait pas de peluche pour le réconforter, surtout dans l'hôpital.. Il se demanda s'il lui en voulait. Sans doute, sûrement même. Après tout, il était parti presque sans rien dire, juste "je reviendrai te soigner". Il devait penser qu'il s'était enfui, et l'avait abandonné. Comme la sœur de Kaito. Du moins il l'espérait en quelque sorte.. Bien qu'il ne veuille surtout pas rappeler de mauvais souvenirs à Kaito, ni émettre de jugement hâtif, il ne put s'empêcher de répondre. C'était sans doute par égoïsme, il avait l'impression de pouvoir s'expliquer avec son frère à travers Kaito, comme si cela pouvait le dédouaner. Il savait que ce n'était pas le cas, mais ne put s'en empêcher. Soudain sérieux, il posa la main sur l'épaule de Kaito, comme pour lui montrer qu'il comprenait, même si celui-ci ne devait sûrement pas trop comprendre pourquoi il faisait ça, surtout qu'il avait déjà répondu à la fin de sa phrase, comme s'il avait soigneusement éviter le sujet sensible. Ce qui avait été le cas. Il respira un coup, puis se lança d'une voix qui ne se voulait pas trop hésitante.

Tu sais pour ta sœur.. Je suis sûr qu'elle aurait aimé rester avec toi, et que tu la reverras un jour..


Asch espérait ne pas avoir plombé l'ambiance, ou entamé la bonne humeur de Kaito, aussi décida-t-il de se reprendre, et, retirant doucement sa main de l'épaule, il recula et sortit du magasin avec le petit homme.

Bon euh c'était pas là non plus ! Où est-ce qu'on va bien pouvoir tenter notre chance.. Am, stram, gram.. Ici !


Il avait retrouvé sa jovialité si rare, qui apparaissait de manière inexplicable devant Kaito, et était bien décidé à ne plus parler de sujets sensibles ou embarrassants, sauf si son ami le demandait de lui-même. En attendant, pour réparer une bourde qu'il avait sans doute commise, il avait continué sur la lancée des jeux de Kaito, enchaînant le colin-maillard par une sorte de plouf improvisée entre les différents bâtiments. Et son choix s'était arrêté sur un bâtiment des plus normaux. En entrant à l'intérieur, il s'aperçut que c'était un magasin de jeux vidéos en tout genre. Beuh, il n'aimait pas trop ça, enfin disons qu'il n'avait pas du tout l'habitude de jouer. Mais pourtant il s'arrêta en avisant des plateformes d'essai. S'il n'avait aucune envie d'acheter, ils pouvaient tout de même passer un bon et court moment à tester les nouveautés ou jeux inclassables. Ce fût ainsi qu'il se retrouva à traîner Kaito devant deux manettes et un écran plutôt grand, pour disputer ce qui semblait être une partie de Mariokart. Après tout, pourquoi pas ? Cela leur changerait les idées, et ils ne risquaient pas de perdre trop de temps non plus, d'autant qu'ils leur restaient toute la journée.

Ça te dit une partie ? Je sais qu'c'est pas des peluches non plus, mais tant qu'on y est..


Il était peut-être entrain de jouer le clown de service, en touchant à tout dans chaque magasins, mais il s'amusait bien, et espérait que Kaito aussi. Et puis, si celui-ci se lassait de leur petit jeu, rien ne l'empêchait de répondre par la négative, Asch ne lui en voudrait pas. Ou alors il pouvait tout aussi bien choisir avec soin le prochain magasin.

Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Sam 19 Mai - 16:38

Je pense que Asch à raison, je suis sûr que c'est comme ça, je devrais faire comme si c'était un ami, créer un lien entre lui et moi avant de l'animer, je suis sûr que j'y arriverais, mais comment contrôler une grosse peluche si elle s'enfuit ? Peut-être qu'il pourrait m'aider, Asch doit courir plus vite que moi je pense, je n'étais pas souvent au cours de sport, enfin si, mais je ne faisais jamais ce qu'il fallait puisque je jouais et je courrais dans tous les sens, d'ailleurs j'étais toujours le dernier sélectionner pour les équipes, je n'arrivais jamais à jouer avec eux, il ne jouait pas pour s'amuser, mais pour gagner, c'était nul. J'avais de plus en plus hâte de trouver un magasin de peluches pour tester tout ça, trouver un coin tranquille pour animer une peluche et voir ce que ça donne, on devrait bien s'amuser je pense.

Sans trop savoir pourquoi Asch me posait la main sur l'épaule, je ne savais pas trop ce que ça voulait dire, enfin dans les dessins animés c'est pour réconforter les gens ou leur montrer qu'on est là pour eux, c'était peut-être ça ? Sa question me fit réfléchir, pour plusieurs choses, pour commencer Asch semblait très curieux sur le sujet, mais surtout, je me posais à mon tour la même question, est-ce qu'elle peut revenir un jour ? J'en doutais, je ne sais pas pourquoi, mais au fond de moi je savais que ce n'était pas possible, comme si le jour de son départ j'avais lu comme un adieu dans ses yeux remplis de larmes. Je savais très bien qu'elle aurait préféré, mais elle avait été prise de court, j'aurais aimé m'enfuir avec elle, j'en étais capable... mais rien ne se passe jamais comme prévu n'est-ce pas ? Malgré tout je gardais espoir et puis j'avais des amis maintenant, elle serait contente de me voir rire et m'amuser avec de nouvelles personnes.

A peine le temps de me perdre dans mes pensées qu'il m'embarquait déjà dans la rue, même pas le temps de lui répondre et de lui dire que c'est super utile d'avoir plein de jouet, moi en tout cas j'aimais bien jouer avec et puis quel enfant n'aime pas ça ? Moi en tout j'adore ça, mais je comprends, peut-être que lui n'aime pas trop les jouets et du coup il trouve ça pas très utile, mais ce n'est pas grave. Lui aussi se mettait à jouer, prenant un magasin au hasard, mais c'était amusant, puisque si on voulait on pouvait facilement voir l'enseigne et savoir où on allait, mais c'était moins drôle. Cette fois-ci c'était un magasin de Jeux vidéo, je ne jouais jamais beaucoup à ce genre de jeu, je préfère rire et m'amuser dehors, mais parfois il m'est arrivé d'y jouer, mais c'est mieux à plusieurs. Il m'invitait à une partie de mario kart, je connaissais la série, un petit plombier rouge et bleu qui fait du kart avec ses amis. Je saisissais la manette, on choisissait nos personnages et la course démarrait sur un décompte, c'était une course dans un désert, c'était amusant, il y avait un tas de trucs rigolo et si au début j'avais un peu de mal à contrôler mon bolide, au bout d'un moment je me débrouillais bien. Asch était en tête, du coup une idée me traversait l'esprit... trônant à côté du stand de jeu une peluche, celle d'un dinosaure vert et si je me souviens bien c'est Yoshi, discrètement je l'animais et d'un coup il sautait sur Asch, qui perdait le contrôle du véhicule et moi je passais en tête de la course en rigolant.

-Ouaaaaii j'ai gagnéééé ! Je me demande comment cette peluche est arrivée là... désoler d'avoir tricher, mais c'était super marrant !

Je regardais Asch avec la peluche sur lui qui ne semblait pas vouloir le lâcher, les gens autour de nous, nous regardait un peu stupéfait par la situation, moi je n'arrivais plus à m'arrêter de rigoler. Après avoir repris mon calme, je reposais la peluche qui attaquait Asch, après ça je le regardais plus sérieusement, mais toujours avec un grand sourire.

-Merci Asch... pour ce que tu as dit juste avant au sujet de ma sœur, j'espère aussi qu'elle va revenir... même si j'en doute au fond de moi, si tu me le dit, je te crois et je garde espoir, alors merci !

J'affichais un large sourire et comme pour couper court à la conversation je l'embarquais avec moi dans la rue, ce n'est pas qu'on s'ennuie dans les jeux vidéo, mais il y a tellement de choses à faire qu'on ne va pas rester enfermer. Je fermais à nouveau les yeux me laissant guider par ce cher Tweeny, qui avait cette fois-ci un nouveau plan, lorsque j'ouvrais les yeux le lapin bleu avait quitté mon épaule et se faufilait dans les rayons du magasin... un magasin de... SOUS-VÊTEMENTS FEMININ... du coup je tentais de le retrouver, courant partout dans le magasin à sa recherche, les gens me regardaient bizarrement, puis dans l'une des cabine j'entendais crier quelqu'un, une voix très aigüe, je me précipitais pour voir, Tweeny avait trouvé quelqu'un qui se changeait, je m'empressais de le récupérer avant qu'il ne se fasse écraser, mais en voyant ça ce sont les gérant qui me courrait après, je prenais mes jambes à mon cou et je me mettais à courir le plus vite possible pour leur échapper. Heureusement après être sorti du magasin il ne m'avait pas suivi, je reprenais donc mon souffle quelques boutiques plus loin, en attendant Asch.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Sam 19 Mai - 21:28

Kaito avait relevé le défi. Et les voilà chacun tenant fermement une manette. Au signal, le démarrage de la course fût un peu épique. Asch ne jouait pas beaucoup aux jeux vidéo, et apparemment Kaito non plus. Mais après être rentré dans ce qui semblait être une sorte de tortue rouge et jaune géante et avoir atterri dans la mer, Asch avait pris le coup de main. Et il se débrouillait de mieux en mieux même, arrivant à prendre la tête de la course, évitant avec maestro les carapaces vertes et toutes les crasses possibles auquel le meneur avait droit. Il ne restait plus qu'un tour de piste. Kaito suivait la cadence, mais il était trop loin pour pouvoir sérieusement inquiéter Asch. Sûr de sa victoire, il se détendit en souriant jusqu'à ce que.. Renversement de situation ! Il se faisait attaquer par un Yoshi enragé !

Aux prises avec une peluche verte qui lui mordait avec force le bras (bien qu'heureusement elle n'ait pas de dent) Asch fût forcé de lâcher sa manette pour essayer de lutter contre son agresseur, mais rien à faire, il n'arrivait pas à s'en débarrasser. Il la cogna avec force contre l'établi le plus proche, et la secoua dans les airs, mais Yoshi devait avoir des talents insoupçonnés de mollusques pour s'agripper avec autant d'énergie. Il entendit alors Kaito clamer sa victoire. Argh c'était de sa faute alors ! Remarque il était rare que les peluches Yoshi soient vivantes, et la seule personne qu'il connaisse capable d'animer ces drôles de choses souvent douces et mignonnes se trouvait à côté de lui.. Donc c'était forcément lui. Belle déduction Sherlock, surtout après autant de temps.. Et au lieu de l'aider il rigolait ! Asch était bien trop occupé avec le Yoshi qui n'avait rien en ce moment de mignon soit-dit en passant pour râler ou le sermonner un coup. Heureusement Kaito se calma et arrêta finalement d'animer la peluche. Qui quitta son bras, permettant à Asch de reprendre un peu péniblement son souffle. Mince, il n'arrivait même pas à se débarrasser d'un petit dinosaure vert ! Il s'apprêtait à accuser Kaito de tricherie, et à râler -il était assez mauvais perdant-, mais en voyant son grand sourire, il stoppa net, et se mit à rire. Ce qui était une nettement meilleure solution. Après tout, ce n'était qu'un jeu, et c'était assez drôle avec le recul de s'être battu avec une peluche verte.

Plus jamais je choisirai Yoshi pour jouer, nan mais quel traître ! Okay t’as gagné, mais ce n’est que partie remise.. Ça se passera pas toujours comme ça !


Un sourire un brin provocateur, et il prenait un air offusqué en tenant la peluche par les joues qu’il étirait à leur maximum avant de la reposer à sa place, comme si tout cela était de sa faute, et non celle de Kaito. Voilà il s'était vengé de l'affreux petit dinosaure vert aux tendances psychopathologiques. Il arrêta brusquement ses pitreries lorsque son compagnon prit un air sérieux et parla de sa sœur. Au moins il n’avait pas fait d’énorme bourde apparemment. Sa réponse lui faisait un peu chaud au cœur également, comme si Kaito et sa sœur et lui et son propre frère étaient reliés, ce qui était totalement stupide et irrationnel. Mais le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point, aussi se sentit-il malgré tout rasséréner. Il espérait que son frère l’attendait lui aussi, et il ne le décevrait pas. Il se contenta d’acquiescer en souriant de manière un peu étrange.

Et se laissa entraîner dehors. Le jeu reprenait. Et c’était Tweeny le guide. Un mauvais pressentiment envahi Asch lorsqu’il avisa la devanture du magasin qu’avait choisi de manière sans doute pas complètement innocente le lapin aux tendances perverties. Un magasin pour femme. Mais pas n’importe lequel, un spécialisé dans les sous-vêtements. Il aurait pu avertir Kaito, se doutant que celui-ci ferait sans doute demi-tour, mais il n’en fit rien. Pourquoi ? Sûrement par jeu. Et parce qu’il ne trichait pas lui, na. Aussi pénétrèrent-ils dans le fameux magasin, et Tweeny en profita également pour mettre la pagaille. D’ailleurs il avait disparu entre les rayons de lingerie légère, et certes assez sexy pour la plupart, ne put s’empêcher de remarquer Asch. Il n’était pas pervers, non, loin de là, mais pour un homme il était quand même assez dur de ne pas en profiter pour se rincer un peu l’œil. Mais juste un peu hein ! Rien de vulgaire ou de louche. Et puis il n’allait pas dans les cabines d’essayage lui, pas comme le lapin bleu.. Et Kaito. Mais qu’est-ce qu’il faisait là-dedans lui ? Ah il essayait tant bien que mal de récupérer Tweeny. D’ailleurs à force de rester seul et immobile dans les rayons, Asch avait fini par attirer l’attention à son tour, et la gente féminine ne se gênait pas pour l’observer d’une manière qui désapprouvait franchement sa présence ici. Il entendait même certaines rumeurs comme quoi tout ceci serait de sa faute, et qu’il avait sans doute traîné l’autre jeune garçon « pur et innocent » dans un endroit pareil. Il soupira, c’était vraiment n’importe quoi.

Le dit jeune homme ne se gêna pas outre mesure pour le planter là et s’enfuir. Pour sa défense il était poursuivi par les gérants du magasin, qui avait dû le surprendre dans les cabines. Mais voilà, Asch se retrouvait maintenant seul au milieu d’une cohue de femmes en colère et des gérants qui venaient grossir la foule. La sortie n’était pourtant pas loin, mais une barrière humaine lui bloqua le passage. Merde. Il fallait qu’il sorte de là, et rejoigne Kaito. Mais il ne pouvait qu’en même pas frapper des femmes quoi.. Acculé, il ne découvrit qu’une option pour s’en sortir, et fit basculer les rayonnages sur les clientes amassées, profitant de la panique créée pour se tirer de là. Il sortit en courant, et aperçut Kaito un peu plus loin, et s’empressa de converger dans sa direction, se planquant au coin d’une boutique pour s’affaler un coup et reprendre son souffle. Les femmes étaient de vraies harpies cachées derrière de jolis minois. Il s’en souviendrait, à ça oui. Adossé contre le mur, il pointa un doigt en direction de Kaito, après avoir vérifié qu’aucune assaillante ne les poursuivait.

La prochaine fois que tu te barres, préviens moi..


Et il tirait une mimique entre le dégoût causé par le magasin et une fausse supplication. Parce que jamais, au grand jamais il n’aurait supplié quelqu’un, quitte à y laisser sa peau. Mais il essayait par là de lui montrer qu'il ne lui en voulait pas, d'ailleurs Kaito n'avait sûrement pas remarqué la coalition qui s'était retournée contre lui à son départ. Mais il y avait des choses plus graves dans la vie. Un gargouillis venant de son estomac le rappela à l’ordre. C’était vrai qu’il n’avait rien mangé depuis ce matin, et au vu de la hauteur du soleil, il devinait qu’il devait être aux alentours de midi. Il aurait pu regarder sa montre pour vérifier, mais la flemme était une ennemie sans relâche, qui rendait même les gestes les plus simples inaccessibles. Il se contenta donc de suivre son instinct –grave erreur-. Il était temps qu’il trouve le magasin de peluches, puis ensuite ils pourraient s’installer dans un coin tranquille, et se reposer un peu tout en faisant de drôles d’expériences. Pour ensuite reprendre leur vagabondage, si le cœur leur en disait.

Asch avança de quelques pas pour se retrouver dans l’artère principale, et observa les alentours, scrutant les enseignes. Il en trouva une vive et colorée, aux tons assez enfantins, qui semblait être parfaite. Il se dirigea donc dans cette direction, et arrivé devant la porte, un coup d’œil à la devanture lui permit de constater que c’était bien l’endroit qu’ils cherchaient. Si Kaito y trouvait une peluche à son goût cela dit. Il inspira un coup, jeta un regard complice à son compagnon, et tira la porte à lui, arrachant un bruit cristallin de carillon. Mais au lieu de rentrer, il s’effaça du passage, pour laisser place, dans une espèce de révérence grossière, satire du gentleman qu'il n'était pas.

A toi l’honneur petit bonhomme


Décidément il n’arrivait pas à l’appeler Kaito. Mais bon, si depuis le temps il ne l’avait pas repris, c’était qu’il devait s’en moquer, non ?.. Lorsque Kaito entra, il lui emboîta le pas à son tour, et referma la porte sur ce qui semblait être une caverne d’Ali Baba mais version peluches. Leur sortie était bien partie pour se pimenter.



Merci Kanon, Haku, Anh pour les 'vava ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Mar 22 Mai - 10:39

Je reprenais mon souffle un peu plus loin vérifiant que personne ne me suive, tout en surveillant l'arrivée de mon ami, il me rejoignait peu de temps après, mais il avait semblé lutter lui aussi face à toutes ces furies. Lorsqu'il me parlait je le regardais avec un sourire un peu gêné, je n'avais vraiment pas pensé à ça, mais il y avait tellement de monde et ils allaient me prendre pour je ne sais quel genre de garçon, puis s'ils voyaient Tweeny je ne sais pas comment tout ceci se serait terminé. La petite aventure était enfin terminée et le lapin bleu semblait ravi de sa petite escapade dans le magasin de lingeries, moi je n'avais pas vraiment eu le temps de visiter, courant après Tweeny, je ne voyais pas trop ce qui se passait, d'ailleurs je m'en voulais un peu d'avoir laissé Asch comme ça, mais il ne devait pas m'en vouloir et puis ce n'est pas entièrement de ma faute.

Nous nous remettions en route, c'était à son tour de trouver un magasin, du coup je le suivais joyeusement en tenant bien le lapin cette fois. Au bout d'un moment, on arrivait enfin devant une boutique qui semblait être ce qu'on cherchait, un magasin haut en couleur et plein de peluche en devanture. Il m'ouvrait la porte en m'invitant à entrer, ce que je faisais en le remerciant d'un sourire, puis je pénétrais dans un endroit magique. Des peluches partout, jusqu'au plafond presque et surtout, de toutes les sortes, grandes ou petites et dans tous les genres. J'entrais donc dans le magasin à la recherche d'une éventuelle peluche, mais il y en avait tellement que je ne savais pas quoi choisir, moi tout ce que je voulais c'était la plus grosse peluche qui soit possible de trouver. Avant ça mon regard s'arrêtait sur une peluche assez drôle, c'était un canard blanc au bec jaune, je regardais Asch, un sourire malicieux aux lèvres et je touchais la peluche... aussitôt elle s'animait, hurlant dans le magasin, mais c'était trop drôle, en une seconde c'était devenu un canard parano qui croit qu'on va le tuer, je le rattrapais un peu plus loin pour l'arrêter et le reposer avant que quelqu'un arrive et nous surveille, je le regardais avec sourire, l'air de rien.

-Ouf ! On a eu chaud je crois... mais il était marrant ce canard je trouve !


Je continuais joyeusement ma route, pour moi c'était le paradis ici, j'étais super content d'être là-dedans avec Asch. Je continuais à regarder les peluches qui m'entouraient, il y en avait des grosse, mais j'en voulais des encore plus grosse et surtout des plus drôles, il me fallait LA peluche. Mon regard s'arrêtait à nouveau sur une autre peluche, un ours marron en tablier de cuisine, d'un geste je l'animais et il se réveillait en pestant "Bordel ! C'est quoi ce tablier de gonzesse ! Je sens que je vais faire un massacre.", j'étais plié en deux, je trouvais ça tellement amusant de le voir s'énerver, mais il avait raison ce tablier ne lui allait pas. En y réfléchissant, j'aurais aimé avoir le pouvoir de toutes les animées, qu'ils se réveillent tous pour vivre et s'amuser, mais je savais que j'en étais incapable.

-C'est drôle tout ça, mais je ne trouve pas la peluche que je cherche... enfin je ne sais pas trop ce que je cherche en fait, peut-être un félin ? Ou un Ours ? Un gros Lapin pour Tyranniser Tweeny sinon.

Je regardais le lapin bleu en rigolant, lui ne semblait pas apprécier la blague, si je devais l'obliger à partager son quotidien avec une grosse peluche il voulait avoir son mot à dire. Je passais dans les rayons et on arrivait presque au bout... j'allais trouver quelque chose ou pas ? Alors qu'on passait dans un autre rayon, il y avait une petite fille qui parlait à sa peluche, mais celle-ci ne lui répondait pas bien sûr, je m'approchais d'elle en lui souriant, elle s'interrogeait au début, d'un simple toucher j'animais sa peluche qu'elle regardait bouger et parler avec de grands yeux ronds, c'était un petit ours qui semblait aimé sa propriétaire. Lorsque j'arrêtais la peluche, la petite fille triste au début me souriait et me remercia d'avoir "donner de la vie à sa peluche", sa mère apparu pour la récupérer, elle me souriait en me voyant, sans doute mon apparence non ? Ou peut-être le large sourire sur le visage de sa fille. Tout ça ne me disait pas ce que je voulais, mais arrivant tout au fond du magasin je m'arrêtais net, elle était là, la peluche que je voulais, c'était comme une certitude, pourtant je ne cherchais rien de précis, mais elle était trop cool, je regardais Asch avec un sourire en lui montrant la peluche. C'était un gros félin, plus précisément un Lynx, mais il était blanc avec le bout des oreilles rousses, ainsi qu'une tache ronde et rousse sur un oeil, il m'arrivait à la taille lorsqu'il était à quatre pattes, mais de longueur il était presque aussi grand que moi.

-C'est lui que je veux ! Il est super cool je trouve, bon j'aurais aimé qu'il soit plus gros, mais il est déjà pas mal tu ne trouves pas ?


Je le prenais avec moi, mais je ne voulais pas l'animer tout de suite, je voulais attendre un coin tranquille pour l'éveiller, prendre mon temps et surtout faire bien les choses, je voulais qu'il soit parfait et qu'il soit unique, comme Tweeny l'était. Lorsque je me dirigeais vers la caisse je sautillais comme un enfant, content d'avoir enfin trouvé ma peluche, le gérant me regardait avec un sourire, mais il semblait aussi s'interrogeait, pourquoi un gamin de mon âge se trimbalerait avec une telle peluche, je ne lâchais pas mon sourire, je payais la peluche, elle n'était pas donnée, mais j'avais encore largement de quoi manger quelque chose sur la route. Lorsque nous sortions du magasin, je me tournais vers Asch avec un large sourire, qui n'avait pas quitté mon visage depuis que j'avais trouvé la peluche.

-On va où maintenant ? Il nous faut un endroit tranquille... à l'abri des regards, mais joli... lorsque je suis venu la première fois, il me semble avoir aperçu un cours d'eau, bon il était en bas de la route, mais on pourrait s'asseoir en bas dans l'herbe, on ne nous verrait pas... puis pas grave si on nous voit après tout.


J'étais tellement content, ça faisait longtemps que je n'avais pas été comme ça, aussi impatient et heureux, car même si je suis généralement content, là c'était encore pire et un sourire immense ne se découlait pas de mon visage, rien ne semblait être en mesure de l'effacer. J'attendais quand même Asch, peut-être avait-il un meilleur coin, si jamais j'arrive à retrouver le coin que je veux, on va être bien là-bas, il est tranquille et plutôt joli en plus.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Mer 23 Mai - 8:01

Début de la chasse à la peluche. Asch ne se sentait pas vraiment à son aise dans ce magasin un peu trop étroit, d'où débordaient de chaque côté des allées des monceaux de peluches. Au moins Kaito devrait trouver son bonheur, enfin il l'espérait. Mais avant celui-ci se pencha sur le cas d'un canard. Il n'allait pas acheter ça quand même ? Ça ne correspondait pas vraiment aux critères qu'il avait énoncé mais bon.. Asch s'était trompé, il l'avait pris uniquement pour s'amuser, et avait animé quelques minutes le canard. Un canard paranoïaque, comme quoi ils n'étaient pas au bout de leur surprise ! D'un autre côté les vrais finissaient souvent dans l'assiette, c'était peut-être un instinct conservateur ?.. Ou juste un délire de plus. D'ailleurs qu'est-ce qui pouvait bien déterminer le caractère des peluches ? Ça restait un mystère..

En tout cas lorsqu'il s'agissait de s'amuser, Kaito n'était pas en reste. Vu qu'ils avaient enfin atteint leur but, Asch se contentait de suivre et d'observer les animations de peluches. Ce n'était pas comme s'il pouvait l'aider de toute manière.. Mais au moins ils rigolaient bien. Après le canard ce fût le tour d'un ours. Qui se plaignait à cause de son tablier. N'importe qui aurait fait la même chose à sa place (ou sans doute plutôt n'importe quoi). Parfois les designers de peluches avaient vraiment de drôles d'idées.. A quoi ça pouvait bien servir un tablier à un ours ?.. C'était pas comme s'il allait sourire et se mettre à cuisiner un petit plat. Mais bon c'était assez comique comme situation, surtout venant d'une peluche. Elle criait un peu fort par contre, et Asch eut peur que le gérant du magasin ne vienne voir ce qu'il pouvait bien se tramer, et il se voyait mal lui expliquer tout naturellement que l'ours ici présent n'aimait pas son costume.

Les choses sérieuses commençaient. Asch ne répondit pas à l'interrogation de Kaito, jugeant qu'il devait sans doute plus se parler à voix haute ou user de rhétorique plutôt que de le questionner vraiment. C'était son choix, ses envies. Et ce n'était pas à un sale gosse comme lui d'interférer. Même si l'idée d'un lapin géant pour tyranniser Tweeny était très alléchante, rien que pour le plaisir de voir le lapin bleu se dépêtrer. Enfin cela rendrait le quotidien de Kaito encore plus animé, ce qui n'était pas forcément une bonne chose.

Au bout des rayons, une petite fille qui parlait à sa peluche. Quelle idée.. Asch commençait à se demander s'il avait vraiment était gosse un jour. Comme si les peluches pouvaient répondre, et que ça ne donnait pas l'impression d'être atteint de folie précoce ou juste de monologuer dans le vide. Sauf que là, la situation était différente. Il regarda Kaito s'approcher de la petite -il n'allait pas ?..- et toucher sa peluche. Et si. Kaito était décidément beaucoup trop gentil. Il fallait qu'il fasse attention, ça finirait par lui retomber dessus. Même si le sourire de la petite fille était une belle récompense. Il lui avait donné du rêve en quelque sorte. Et même si sa mère était venu la chercher, elle n'oublierait sans doute jamais ce drôle de petit bonhomme.

Après cette dernière péripétie, Kaito touchait au but. Le dernier espoir du fond du magasin fût le bon, et son choix se porta sur un lynx. Et même si ce n'était qu'une peluche, il était vrai que cette dernière dégageait quelque chose d'un peu particulier, et majestueux. Restait à savoir le caractère dont elle hériterait, et qui pouvait se trouver en totale opposition. En tout cas il était de bonne taille, même si Kaito dit qu'il aurait préféré plus grand.

Il a l'air parfait ! Plus gros t'aurais peut-être eu du mal à le transporter inanimé.. Tu penses qu'il va avoir quel caractère ?


Une sorte d'impatience, et d'envie de savoir si c'était vraiment le bon. Si le voyage était amusant, le but revêtait toujours un caractère important aussi. Sans compter la curiosité. Enfin il espérait qu'il aurait un caractère meilleur que les deux dernières peluches (sans prendre en compte celle de la petite fille), parce que s'ils devaient poursuivre un lynx de cette taille dans la ville, ce ne serait pas une mince affaire. Mais ça pouvait être amusant. Après tout, ils enchaînaient les bêtises depuis le début de leur escapade, alors..

Une fois que Kaito eut payé, -décidément les peluches n'étaient pas données, ils rembourraient leur couture au fil d'or ou quoi ?- ils sortirent du magasin. S'ensuit un nouveau moment d'hésitation, il fallait trouver un endroit tranquille, où si le lynx s'éveillait de manière brutale, il ne causerait pas trop de soucis. Et puis si Kaito comptait avoir un lien fort avec, mieux valait partir sur de bonnes bases. Heureusement celui-ci avait déjà une petite idée du lieu. Asch acquiesça, après tout il n'était que rarement venu ici, et ils risquaient de tourner un moment avant de trouver meilleur endroit. Et ça avait l'air parfait.

Okay, donc en bas de la route..


Se rappelant la consigne à voix haute, Asch entreprit de descendre la route, en accélérant légèrement le rythme de croisière qu'ils avaient adopté au début. Est-ce que cela changeait quelque chose si on les voyait ? Sans doute pas, mais ce serait beaucoup moins tranquille si des badauds les observaient de loin pour profiter du spectacle offert par le pouvoir de Kaito. Effectivement au bout de quelques minutes de marche, un chemin descendait en pente un peu raide sur le côté, pour donner sur un cours d'eau, certes sans doute pollué par les eaux usées de la ville, mais néanmoins atypique. C'était une bonne idée, ils seraient très bien ici. Asch repéra une sorte de pierre large aux alentours du ru, et s'installa dessus. Il allait encore être spectateur, mais cela ne le gênait pas. Enfin ils allaient savoir si c'était le bon choix.

C'est quand tu veux


Alors il remonta ses jambes et les croisa, dans le même temps qu'il laissa tomber sa sacoche au sol. Et ouvrit grand les yeux, tout en restant prêt à parer à toute sorte d'éventualités. Kaito versus le lynx, premier round.




Merci Kanon, Haku, Anh pour les 'vava ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Jeu 24 Mai - 18:43

Asch avait l'air enthousiaste sur mon choix, j'avais même l'impression qu'il était lui aussi impatient de savoir ce qu'allait donner l'animation de cette peluche. Nous étions donc en route pour le lieu que j'avais mentionné, je l'avais repéré la semaine dernière en venant faire le plein de bonbons, je l'ai trouvé en me perdant certes, mais les détails on s'en fiche et puis il va paniquer si je lui dis ça comme ça. Sur la route je sautillais, comme toujours lorsque je suis content, mais là j'étais aussi très impatient de commencer.

Nous arrivions enfin au lieu que j'avais vu, c'était super joli ! Moi j'aimais beaucoup le cadre en tout cas, alors que Asch s'installait sur une grosse pierre moi je me préparais. Je posais ma sacoche à côté de lui, pour ne pas l'oublier et si c'est le cas, il me le rappellera non ? Au pire ce n'est qu'un détail. J'étais en face de lui, à quelques mètres au cas où ça tourne mal il pourrait toujours m'aider. Je posais la peluche devant moi et je m'asseyais en tailleur, je la regardais, cherchant un moyen de ne pas me planter et de faire les choses bien, mais je sais parfaitement que mes sentiments sont un peu mélangés et que même si je suis content et heureux, il se peut qu'il soit tout le contraire. Je jetais un léger regards vers Asch avec un grand sourire.

-Attention les yeux ! Le spectacle va commencer, j'espère que ça va marcher...

Je fixais à nouveau la peluche, je tentais de me concentrer, ce qui est très difficile pour moi, je n'arrive pas à m'empêcher de penser à autre chose. Tweeny était assis à mes côtés, pour une fois qu'il est courageux c'est bien, espérons qu'il ne dise pas n'importe quoi. Je prenais une grande inspiration, je pensais à l'amitié, l'envie d'avoir un nouvel ami, je voulais qu'elle soit unique... je lui caressais le front... il n'avait fallu qu'une poignée de seconde pour qu'elle s'anime, mais manque de chance c'est le lapin qui en subissait les conséquences, une course-poursuite s'engagea, le Lynx courait après Tweeny et moi après le Lynx. Lorsque je réussissais enfin à le rattraper je l'arrêtais et il redevenait une peluche inoffensive. Le lapin bleu se retournait vers moi en colère, gesticulant dans tous les sens en hurlant.

-Mais tu es dingue ou quoi ! Ce gros matou à faillit me bouffer ! Tu as vu ?! Je ne veux pas finir en casse-croute !
-... Désoler, mais j'y peux rien moi ! En plus tu étais juste devant lui... forcément ça donne envie !
-Pfff !


Tweeny s'écartait pour la bouder un peu plus loin, mais il gardait un oeil sur ce qui se passait. Je reprenais à nouveau la peluche, je refaisais la même chose, me posant devant elle en la fixant. Cette fois-ci je tentais de réfléchir un peu plus, comment je pourrais faire ? C'était tout simplement impossible de réaliser ce que je veux, il ne peut pas être unique. Je gardais tout de même espoir, je reprenais une grande inspiration et je me préparais à recommencer. Comme tout à l'heure je caressais le front de la peluche... cette fois-ci lorsqu'il se réveillait c'est après moi qu'il en avait, du coup il me courrait après, mais je m'arrêtais d'un coup pour l'arrêter à nouveau. Je restais fixe devant la peluche, j'étais en pleine réflexion, d'ailleurs je réfléchissais à voix haute.

-... Cette fois il m'a attaqué... il s'est souvenu de moi ? Mais comme il n'y avait pas Tweeny avec moi... peut-être que c'est juste une coïncidence... c'est peut-être son caractère ? Mais comment je fais s'il veut toujours me bouffer...


Je replaçais à nouveau la peluche, réfléchissant toujours, je ne savais pas quoi penser de tout ça, il faudrait au moins que je puisse lui parler. Du coup je cherchais un moyen de communiquer avec lui, je devais savoir s'il était comme ça ou si ce n'était qu'une coïncidence. Je me tournais vers Asch, je le regardais en souriant, un peu gêné qu'il assiste à toutes ces pitreries, mais ça devait l'amuser je pense.

-Tu as vu ? Il m'a reconnu je crois... mais je n'en suis pas sûr, peut-être que c'est une coïncidence... en tout cas je trouve ça marrant moi, il a l'air cool comme ça tu ne trouves pas ? En plus il est super rapide ! Je serai imbattable à chat avec lui.

Je rigolais, il fallait bien en rire, de toute façon s'il est comme ça je n'ai pas le choix, sois je le garde, sois je le laisse de côté, mais s'il est comme Tweeny et qu'il s'anime seul comment je fais moi ? J'ai intérêt à le contrôler. Peut-être que je pourrais passer un marcher avec lui ou une espèce de pacte, comme dans les dessins animés parfois... mais le soucis c'est que je n'arrive pas à le garder tranquille. D'un coup une idée, je regardais Asch avec un immense sourire, à me voir il devait se douter qu'il allait faire partie de mon plan pour réussir à contrôler ce félin.

-Dit... tu te sentirais capable de le retenir ? Au moins le temps que je lui parle... il faut que je sache deux ou trois choses et que je trouve une solution... mais s'il veut tout le temps me bouffer, ce n'est pas drôle, je ne peux pas lui demander.

J'espérais qu'il accepte, ce n'était pas très compliqué, il fallait juste le retenir ou le bloquer au sol et que j'ai le temps de lui parler, je ne veux pas lui faire de mal, même si techniquement il ne ressente pas la douleur, mais j'espère juste qu'Asch ne risque rien, car on ne sait jamais, c'est une grosse peluche. En tout cas, je ne ressentais pas vraiment de fatigue pour l'instant, plus dans les jambes, pour avoir couru comme un dingue, du coup, taille ou nombre ? Pour l'instant on dirait que c'est au nombre... mais je ne l'ai pas gardé assez longtemps pour ça, mais je pense que c'est le nombre, après tout ça reste une peluche, mais peut-être qu'une peluche de la taille d'un éléphant c'est différent.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Ven 25 Mai - 18:33

On pouvait sentir une sorte de tension dans l’air. Tension générée par l’impatience générale. Kaito pris son temps avant de commencer, posant sa sacoche –il ne faudrait pas qu’il l’oublie après-, puis s’asseyant finalement en face. Asch pouvait ressentir son excitation, qui était assez communicative. Pourtant il prit le temps de bien faire, avant de lancer le premier essai. Qui se solda par un échec. Aussitôt animé, le lynx se mit à pourchasser Tweeny. C’était digne de dessins animés, et vu qu’il aurait sans doute fait la même chose s’il s’était réveillé en face du lapin bleu, il ne bougea pas. Ça lui ferait du bien une petite frousse au lapin à la langue bien pendue, et puis le lynx pouvait-il vraiment lui faire de mal ? Après tout c’était deux peluches.. Déjà ça l’étonnerait que le lynx puisse vraiment le manger, puisque techniquement il n’avait pas de ‘ventre’, non ? Enfin, Kaito réussit à le rattraper, et cessa l’animation.

Try again. Deuxième essai. Même point de départ, le lapin en moins. Qui était parti se mettre hors de portée un peu plus loin, après avoir piqué une petite crise dont la réponse de Kaito avait déclenché un léger fou rire chez Asch. Il l’avait bien rembarré pour une fois. En quelque sorte c’était un juste retour des choses pour ce lapin qui traînait souvent Kaito dans de drôles de situations à cause de son obsession. Bon. La peluche était replacée, les conditions idéales. Asch se calma et attendit la suite. Qui fut tout aussi catastrophique que la première. Lui qui venait de se reprendre repartit aussitôt dans un éclat de rire tandis que le lynx courrait après Kaito cette fois. Un vrai dessin animé. Ils devraient penser à postuler chez les Looney Tunes. Il se demanda un moment si le petit bonhomme risquait quelque chose, mais il en conclut directement que non. Après tout il pouvait désactiver son pouvoir au touché, ce n’était pas comme si le lynx pouvait lui faire grand-chose.. D’ailleurs il arrêta de s’enfuir et la désactiva. Il n’aurait même pas eu besoin de courir au final. Mais peut-être était-ce son instinct naturel de conservation qui l’y avait poussé avant qu’il ne se reprenne, ou juste une envie de faire des pitreries.

Bien que ce soit fort amusant, ce n’était pas très lucratif, et si Kaito voulait pouvoir garder la peluche animée, il allait falloir trouver un moyen de changer son caractère. Parce que pour le moment ça n’allait pas du tout. D’ailleurs l’heureux propriétaire semblait l’avoir lui aussi compris parce qu’il réfléchissait à voix haute. Asch préféra ignorer la question lorsqu’il se demanda si la peluche le reconnaissait. Lui pensait surtout qu’elle avait un fichue caractère et attaquait tout ce qui bougeait. Mais il n’allait pas lui gâcher ses espoirs, et puis rien était perdu pour le moment, non ?.. Il attendit la deuxième tirade de Kaito qui s’adressait un peu plus à lui pour répondre.

J’pense qu’elle a un fichu caractère, mais doit bien y avoir une raison.. Ouai elle est assez classe comme peluche, surtout que si t’arrives à en tirer quelque chose elle pourra te défendre. Pas sûr qu’elle aime jouer à chat par contre.


Asch se dit également qu’elle était rapide, mais pas tant que ça au final, puisqu’elle n’avait pas réussi à rattraper le lapin, et que Kaito l’avait rejointe. Elle était peut-être limitée par les capacités de Kaito ? Il avait choisi de l’appeler ‘elle’ pour ‘la peluche’, puisqu’ils ne savaient pas si c’était un mâle ou une femelle. D’ailleurs est-ce qu’une peluche pouvait vraiment avoir un genre ? Parce que bon hein..

Au moins le petit bonhomme ne prenait pas ses échecs répétés trop mal, puisqu’il en riait. Tant mieux, puis il devait bien y avoir un moyen pour que cela fonctionne.. Soudain, un grand sourire, une tête qui se tournait vers lui. Ouh ça sentait mauvais tout ça, c’était exactement l’expression d’une personne qui avait une idée derrière la tête. Et bizarrement il se sentait concerné. Mauvais pressentiment sans doute.

-Dit... tu te sentirais capable de le retenir ? Au moins le temps que je lui parle... il faut que je sache deux ou trois choses et que je trouve une solution... mais s'il veut tout le temps me bouffer, ce n'est pas drôle, je ne peux pas lui demander.

Ah, ah, ou pas. Il avait vu juste. Bon, ce n’était pas si terrible. Retenir une peluche, ça devrait entrer dans ses cordes. Et puis s’il refusait, ça ferait genre qu’il avait peur, et puis ce serait dommage, puisque mine de rien c’était une bonne idée, si Kaito arrivait à lui parler ils pourraient sûrement se mettre d’accord.

Ouaip, pas de problème, c’qu’un gros chat après tout.

Plus facile à dire qu’à faire. D’ailleurs comment allait-il bien pouvoir s’y prendre ? Parce que bon même si c’était une peluche, ça restait un lynx. Il aurait bien aimé savoir si ses griffes et crocs se solidifiaient lors de l’animation, histoire de savoir ce qu’il risquait et ce qu’il allait devoir retenir. Parce que bon, ça changeait pas mal de chose. Tant pis, ce serait la surprise. On va dire que ça rendait les choses plus amusantes. Il s’était déjà battu avec un chien errant une fois (pas trop gros heureusement, il ne serait sans doute plus là sinon), et savait que la meilleure des solutions serait de l’attraper à la gorge. Seulement comme cela il ne pourrait sans doute pas répondre, et ne serait sûrement pas de meilleure humeur. Bon, il fallait une autre idée. Histoire qu’il ne perde pas sa tête quoi.

Il se leva souplement et s’approcha du félin en peluche, qu’il observa avec circonspection. Vu de près comme ça il le trouvait assez gros en fait. Presque trop. Il aurait du mal à le retenir juste comme ça.. Une idée lui vint alors, sûrement pas la meilleure, mais c’était la seule qu’il avait réussi à trouver pour le moment. Aussi il entreprit d’enlever sa veste et de la nouer autour des pattes avant de la bestiole, de manière bien serrée et en faisant un nœud savant. Il espérait que sa veste y survivrait. (Et que lui aussi).

Ça te gêne pas si je l’attache ? Dès qu’tu l’auras calmé j’enlèverai tout.


Puis il se laissa glisser près du ventre de la peluche, s’accroupit contre elle, et la tint fermement. Il se doutait que la veste ne suffirait sans doute pas. Il espérait qu’avec lui, ce ne serait plus le cas. Enfin, dans quelques instants il serait fixé. C’était à Kaito de jouer maintenant. Parce qu’il fallait encore, s’il arrivait à le tenir, que celui-ci négocie avec le lynx.

J’suis prêt.

Une voix assurée. Le contraire de ce qu’il était en ce moment. Mais c’était un autre challenge à relever en quelque sorte. Au pire, il aurait essayé.



Merci Kanon, Haku, Anh pour les 'vava ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Sam 26 Mai - 18:13

Asch avait accepté ce que je lui avais proposé, tant mieux, car je me voyais mal le tenir et lui parler en même temps, c'est assez difficile quand même, mais une question traînait dans ma tête... risquait-il quelque chose ? Je ne sais pas, après tout ça reste une peluche, je n'ai jamais vue Tweeny violent, mais parfois certaines l'étaient ou alors, elles avaient une grande force. Je m'en voudrais si jamais il lui arrivait quelque chose, même s'il semble assez confiant, bon je devais arrêter de me poser des questions, on va bien voir et si ça tourne mal je pourrais toujours l'arrêter comme j'ai fait les deux fois précédente.

Je m'asseyais à nouveau en tailleur devant lui, je me concentrais, réfléchissant à ce que j'allais lui dire, il fallait être rapide et précis sur ce coup, je ne devais pas rater mon coup j'allais peut-être avoir une seule chance. Je prenais un peu plus de temps que les autres tentatives, mais après quelques minutes d'attente je me laçais. Je lui touchais le front comme précédemment, puis il s'animait, secouant d'abord la tête il jeta un coup d’œil à ses pattes, il regardait ensuite derrière lui en direction de mon camarade. La peluche semblait calme pour l'instant, je pense qu'elle réfléchissait à ce qui se passait, c'est peut-être improbable, mais elle semble assez intelligente. Elle me regardait fixement, je remarquais ses yeux jaunes, très profond et très vif, il m'intriguait et semblait presque vrai, ce qui est impossible, mais j'avais cette impression. Je prenais une grande inspiration, je me doutais qu'elle m'attendait, je n'avais plus qu'à faire le premier pas, après tout c'est bien ce que je voulais.

-... Désoler de te faire subir ça, mais je n'avais pas le choix, il faut qu'on parle...
-Tu crois qu'un gamin et une veste vont me retenir ? Je suis peut-être une peluche, mais ne va pas me sous-estimer l'avorton.


Sa voix était assez féminine, mais un peu cassé, comme un fumeur de cigarette en fait... enfin je crois, je ne fume pas, mais j'ai déjà vu, alors je pense que ça fait ça. Ce qui est sûr c'est que c'était une fille, même si on ne peut pas vraiment le définir chez une peluche, on peut rapidement en conclure que s'ils ont une personnalité, alors elle peut être féminine ou masculine, enfin je pense, j'y ai souvent réfléchit, mais je me trompe peut-être.

-Premièrement je ne suis pas un avorton ! Je suis Kaito et lui c'est Asch, le lapin bleu que tu as voulu bouffer c'est mon meilleur ami, Tweeny.
-... Tu as du cran pour un gamin, d'ailleurs amène moi le lapin... j'ai les crocs !


Je ne bronchais pas, je gardais mon sérieux, je ne devais pas craquer devant cette peluche, si elle avait un caractère assez fort, je devais me montrer supérieur à elle et éviter de lui montrer que je suis inférieur... j'ai vu beaucoup de reportage sur les animaux, j'aime bien.

-Je te relâche sous certaines conditions... en un, tu ne bouffes personne ou ne course personne... bon s'il y a un danger c'est différent, ensuite laisse Tweeny tranquille et dernièrement, c'est moi qui t'ai animé, alors si tu veux continuer à exister autrement qu'en simple peluche... reste avec moi et soit mon amie...

Elle me regardait fixement, attendant une réaction qu'elle pourrait exploiter, mais j'avais bien réfléchit avant de commencer, je devais donc prendre le contrôle, être plus fort qu'elle. Mon hypothèse se vérifiait, je ne savais pas trop comment, mais elle possède une personnalité propre, qui ne change pas à chaque animation, après reste à voir si elle s'anime toute seule, ce qui peut poser problème.

-Tu me plais comme gamin... alors je vais faire un effort, mais si le lapin m'énerve je le bouffe quand même... je reste avec toi, mais je ne suis pas forcément ton amie, ce genre de choses ce mérite, même si je suis une peluche...
-Ok ! Ça me va... moi je te considère déjà comme une amie et je t'aime bien. As-tu un nom ?


Elle n'avait pas broncher lorsque j'avais dit "une amie", par conséquent j'en concluais qu'elle était bien féminine, du moins en apparence. Ma question était un test, car si elle est bien comme Tweeny, elle porte un nom, si ce n'est pas le cas et qu'elle l'ignore, alors ce n'est pas comme lui, mais ça peut le devenir... enfin je pense.

-... Appelle moi Tsubaki.
-Enchanté Tsubaki, bienvenu dans le monde des humains !


Je détachais ses pattes et je repliais la veste, en regardant Asch je lui faisais signe de la lâcher, ce qu'il faisait aussitôt. La peluche en profitait pour se dégager et regardait Asch droit dans les yeux, avec une certaine assurance, puis elle se tournait vers Tweeny qui lui tirait la langue, elle ne prononça qu'un "Tsss" et s'allongea tranquillement à l'ombre, près de mon sac, peut-être qu'elle aime les bonbons ? Je vérifierais ça tout à l'heure. Je regardais Asch avec un immense sourire, j'étais super content, car on avait enfin réussit et j'avais un nouvel ami avec moi, la famille s'agrandit !

-Merci à toi Asch ! C'est cool de m'avoir aidé, grâce à toi, j'ai une nouvelle amie et ma petite famille s'agrandit...


La journée n'était pas encore terminée, mais l'expérience elle l'était, du coup on allait faire quoi maintenant ? Je me dirigeais vers le gros rocher et je m'asseyais dessus. C'est un Tweeny hésitant et muet qui me rejoignait, un peu intimidé par Tsubaki, mais je suis persuadé qu'il changera vite d'attitude, ce n'est que passager. Malgré tout, je me demandais pourquoi Tsubaki avait accepté aussi facilement, je pense qu'elle était sincère, peut-être que la condition de peluche inerte deviens inintéressante lorsqu'on est animé.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Sam 26 Mai - 20:18

Test numéro trois. Action. Bon cette fois, la peluche ne semblait pas être trop enragée, et cela se passa beaucoup mieux que ce que Asch espérait. Parce qu’il devait bien avouer qu’il s’attendait clairement à devoir batailler avec le lynx en peluche, et n’était pas sûr de gagner. Quoi que si, il gagnait toujours. Enfin presque. Mais bon la peluche n’esquissa pas le moindre geste. Dommage, il aurait bien aimé voir un peu sa force, même s’il l’aurait sans doute regretter après.

La discussion commença alors rapidement. Il aimait bien la voix de la peluche, qui lui rappelait celles des filles avec qui il avait eu l’habitude de traîner, dans sa bande, une voix un peu rauque et sexy, de chanteuse ou de fumeuse habituelle. Il en déduit donc que le lynx devait être une lynx –on disait une lynxette ?- à moins que ce soit un individu ayant raté sa mue, bien que ce soit fort peu probable. Asch s’en tiendrait donc à ‘la peluche’ par défaut.

Il aurait pu commencer à l’apprécier dès le début, d’autant que les conditions étaient favorables (bien qu’il soit à moitié affalé sur son dos), seulement voilà, la chose commit l’erreur de l’appeler ‘gamin’ ! Il ne pouvait pas laisser passer ça quand même ! Une envie lui vint brusquement, celle de planter ses dents dans la nuque de la peluche, vu qu’il avait les mains prises. Mais il se retint. De un, parce que ce n’était pas très civilisé, et de deux surtout parce que Kaito avait enfin réussit à engager le dialogue, et qu’il n’allait pas tout gâcher maintenant. Il décida donc qu’il se vengerait plus tard, parce que si c’était bien un gamin, il était surtout très rancunier et fier. Une question de principe aurait-il dit.

Asch serra donc les dents pour ne pas répliquer ni faire de connerie, et écouta avec attention la conversation. Puis elle pouvait toujours essayer, cette satanée bestiole, elle verrait bien qu’il la retenait et qu’elle ne pourrait rien faire. Tant qu’elle ne gigotait pas trop du moins. Enfin, Kaito avait écopé d’un surnom encore pire, puisque c’était ‘l’avorton’. Ah, ah, ça lui allait bien. Bon, le petit bonhomme allait maintenant devoir arriver à gagner le respect du lynx, qui n’était pas très commode. Étrangement il se retrouvait un peu dans la manière de parler de la bête, comme s’ils avaient une part de caractère en commun. Mais une toute petite alors, parce qu’il ne voulait rien avoir de semblable avec une peluche.

Les négociations s’engageaient, et Asch desserrait lentement son étreinte, de plus en plus persuadé que le lynx ne réagirait pas. Comme s’il n’avait attendu que ce moment. Kaito expliquait alors ses conditions, il ne s’en tirait pas trop mal, même si on voyait bien son côté enfantin –mais attachant- lorsqu’il lui demanda d’être son amie. Ce n’était donc plus vraiment un marché, et le lynx pouvait tirer parti de cette ‘faiblesse’ plus tard. Sauf si cela marchait vraiment, dans ce cas il aurait tout gagné, ne restait plus qu’à attendre la suite.

Kaito avais réussi ! Ils apprirent par la même occasion le nom de la peluche, Tsubaki. Un nom de fleur pour un lynx, pourquoi pas après tout ? Même si ça tranchait avec son agressivité passée, mais peut-être cela n’avait-il été qu’un test ? Les choses avaient l’air de se présenter en tout cas beaucoup mieux qu’avant, aussi Kaito défit le nœud qui retenait les pattes avant de la peluche, et lui fit signe de la lâcher. Il s’exécuta aussitôt, n’ayant pas de raison supplémentaire de la retenir. Il récupéra ensuite sa veste. Et soutint le regard du lynx jusqu’à ce que celui-ci détourne la tête pour se concentrer sur Tweeny. Un instant bref, où chacun put démontrer qu’il n’avait pas peur de l’autre.

Asch renifla ensuite avec appréhension sa veste, mais fut soulagé de constater que si la peluche ressemblait bien à un lynx, elle n’en avait pas l’odeur. Tant mieux, il comptait bien remettre sa veste avant la fin de la journée. La peluche alla s’asseoir près du sac de Kaito, et celui-ci le remercia.

C’pas comme si j’avais fait grand-chose, mais de rien. T’as réussi à dompter la bête !


Un sourire, le signe de la victoire. Asch saluait ainsi la réussite de Kaito, bien qu’il se doutait que la peluche n’apprécierait sans doute pas trop le commentaire. Tant pis pour elle.
Bon, maintenant que c’était fait, sur quoi allaient-ils enchaîner ? Kaito avait peut-être besoin d’un peu d’intimité avec la peluche pour renforcer le lien naissant. Ils pouvaient aussi retourner flâner dans les rues et susciter une vague de panique à la vue du lynx, ce qui pourrait être amusant. Il commençait à avoir les crocs aussi, mais il ne l’avouerait pas. Après tout, il pouvait bien tenir sans manger une journée non ? Ce n’était qu’une question de volonté –et d’imbécilité-.

On fait quoi maintenant ? Tu veux rester un peu ici, ou on peut retourner dans les rues ? J’peux t’laisser un moment aussi, s’tu veux un peu d’intimité..


Ce qui ne le dérangerait pas outre mesure, il avait des choses à acheter. Des choses qu’il n’avait pas forcément envie que Kaito voit, comme alcools, tabac, drogues. Quelque chose de plus particulier aussi, en prévision d’une connerie qui lui était venue à l’esprit. Mais au pire il pourrait toujours y retourner plus tard. Tout dépendait donc de ce que Kaito souhaitait faire.
Il s’avança vers le petit groupe, et fourra sa veste dans son sac d’un geste négligent. Il faisait trop chaud pour l’avoir sur le dos en ce moment. Puis il se retourna lentement et avisa le lynx tranquillement allongé à l’ombre. L’heure de la vengeance avait sonné. Enfin de la petite vengeance. Il s’adressa à la peluche en souriant.

C’est bien que tu sois arrivée à t’entendre avec Kaito.. Mais ne m’appelle plus jamais ‘gamin', sale bestiole !


Asch bondit brusquement, et lui saisit l’oreille qu’il tira. Il ne put sans doute réussir sa manœuvre certes très enfantine que grâce à l’effet de surprise, mais il n’en était pas moins fier. Ce n’était pas comme s’il pouvait lui faire mal, non, juste pour l’embêter. Lui montrer que lui aussi n’avait pas peur d’elle. Par jeu aussi, sûrement. Après tout, il n’avait pas eu sa bataille avec le lynx..



Merci Kanon, Haku, Anh pour les 'vava ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Lun 28 Mai - 17:25

Asch avait raison, j'avais dompter la bête, même si je n'aurai pas été aussi efficace face à un vrai lynx et puis elle avait rapidement coopéré, remarque elle était bloquée, mais peut-être qu'elle aurait pus tout de même bouger, je lui demanderais plus tard pourquoi elle avait été si passive. Lorsqu'il me demandait ce que je voulais faire je tirais une tête d'ahuri, ne comprenant pas ce qu'il entendait par "intimité", je ne voyais pas à quoi ça allait me servir et puis je n'avais pas envie de rester seul moi, j'étais bien avec Asch, en plus j'avais envie de me balader un peu, il nous reste pas mal de temps encore et la ville est tout à nous, alors autant en profité, en plus je vais être super cool avec Tsubaki à mes côtés.

Je regardais Asch qui se dirigeait vers la peluche, il semblerait qu'il n'ait pas aimé le termine "gamin" que la peluche avait prononcé, il lui tira même l'oreille ce qui me faisait aussitôt rire. On aurait dit deux fortes têtes qui s'affrontaient, j'avais même l'impression que Tweeny soutenait Asch pour une fois. Tsubaki relevait la tête regardant longuement Asch dans les yeux, comme un air de défi, je me demandais de quoi était capable une peluche au combat, mais il ne semble pas capable de griffer et je n'ai jamais vu Tweeny mordre. La peluche me jeta un regard et soupirait lorsqu'elle me voyait lui sourire, après tout elle m'avait promis de manger personne, d'une voix froide et détacher elle répondit aux provocations.

-Tu as de la chance d'être l'ami de Kaito... mais si le coeur t'en dit, je veux bien t'écraser à la course, c'est quand tu veux.


Je ne pouvais m'empêcher de rire, j'imaginais bien les deux faire la course, mais la peluche était-elle aussi rapide qu'elle le disait ? Et si elles avaient chacune leur caractéristique, peut-être que pour Tsubaki c'est la vitesse, mais imaginons un ours, la force ? Bon Tweeny ne compte pas vraiment, lui c'est plutôt la stupidité, mais c'est une qualité quand même puisqu'il me fait rire. J'aurais aimé voir l'affrontement des deux, mais pendant le silence mon ventre se mettait à gargouiller assez fort, Tweeny et Tsubaki me regardèrent avec de gros yeux, moi je rigolais à nouveau en regardant Asch.

-Bon... je crois que j'ai trouvé ce qu'on va faire maintenant, on va aller manger si ça ne te dérange pas, j'ai très faim... je mangerais bien des gâteaux ou des glaces ! Enfin peut-être que tu avais des choses de prévu dans ton coin ? Enfin un détour ne me dérange pas.

Après tout il était venu avec moi, mais il avait peut-être aussi ses propres projets pour la suite, moi j'étais juste venu pour m'amuser et animé une nouvelle peluche, maintenant que j'avais terminé et que j'avais faim, l'aventure continue, mais je peux très bien y aller tout seul. Je ramassais mon sac que j'accrochais, vérifiant bien que je n'avais rien laissé tomber, je fouillais dedans, récupérant deux sucettes, une que je gardais pour moi et l'autre que je donnais à Asch, je sais qu'il aime bien.

Il faisait chaud, le soleil tapait fort et l'envie de glace était encore plus forte, le temps de déballer ma sucette Tsubaki s'était relevée prête à partir et Tweeny était revenu sur mon épaule. Je regardais Asch avec un immense sourire, c'était décidé je voulais une glace, vu qu'il faisait chaud c'était l'idéal et je connaissais le coin parfait, c'est un petit établissement en ville qui vend de super bonnes glaces.

-C'est décidé ! On va aller manger une glace ! Et puis on va avoir la classe avec Tsubaki à nos côtés, ça va être trop cool !

Je regardais le lynx en souriant, lui affichait un sourire de satisfaction, j'avais en quelque sorte flatter son égo et je me doutais bien qu'il devait être énorme avec un tel comportement. Voilà, je me remettais à sautiller dans tous les sens en attendant la décision d'Asch, je n'avais qu'une envie c'était mangé plein de glace, j'allais en commander au moins trois, voir plus et puis le gérant m'avait déjà vu deux fois, je crois qu'il m'aime bien, moi en tout cas j'adore ses glaces elles sont super bonne, surtout son banana split, surtout qu'il m'avait rajouté des trucs dedans, il est super sympa. Les glaces me rappelaient tellement de souvenirs, j'en mangeais souvent avec ma soeur ou alors lorsque je sortais en famille aussi, elles étaient toujours super bonnes, en fait j'aime presque tout ce qui est sucré, comme les bonbons ou les gâteaux, mais les gâteaux je préfère ceux de Jakob, ils sont trop bons. Je venais à peine de lui demander que je m'impatientais déjà, faisant l'avion autour d'Asch en rigolant avec Tweeny qui faisait le pilote sur ma tête.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Mer 30 Mai - 10:23

Lâchant finalement l’oreille, Asch se redressa et tira sur son tee-shirt pour se donner un semblant de contenance. Soutenant une nouvelle fois le regard de la peluche, il vit que celle-ci ne comptait pas l’attaquer, sans doute à cause de sa récente loyauté à Kaito. Soit, tant pis. Au moins elle répondit à sa provocation par un défi. Que Asch ne put évidement pas faire autrement qu’accepter, par principe. Même si ça venait d’une peluche. Chercher l’erreur.

Une course ? Pourquoi pas, viens pas pleurer si tu perds !

Ne se laissant nullement démonter, il lui envoya à son tour un regard provocateur, tout en souriant. Même s’il n’avait aucune idée sur le fait qu’une peluche pouvait ou non pleurer. Après tout, pourquoi pas en effet ? Il se demandait juste si le lynx avait déjà montré toutes ses capacités ou s’il avait de la réserve. S’il avait la même vitesse que Kaito, cela devrait aller, puisque bien que ce ne soit pas non plus un coureur de haut niveau, il avait longtemps pratiqué la ‘fuite pour ne pas se faire attraper’ à chaque connerie qu’il faisait avec son ancienne bande. Et il s’en sortait plutôt bien, alors il avait sans doute ses chances..

Ce fut l’instant que choisi le ventre de Kaito pour gargouiller. Apparemment il avait faim lui aussi. Ce qui arrangeait un peu Asch, qui n’aurait jamais avoué sa faiblesse. Et aurait donc fini par jeuner stupidement, victime de sa trop grande fierté. Il fit un grand sourire à Kaito, qui riait. Par contre lorsque celui-ci lui demanda s’il voulait faire un détour, il choisit de ne rien lui dire, tout d’abord parce qu’il ne voulait pas que celui-ci apprenne qu’il trafiquait des trucs pas nets, mais aussi parce qu’il ne voulait pas l’entraîner dans ce milieu un peu louche, et ô combien dangereux.

Pas de problème, j’commence à avoir faim aussi. Non c’est bon, je pourrais le faire plus tard, t’inquiètes pas. Et la peluche, on fera ça une autre fois !


Il vit que Kaito prenait son sac, sonnant ainsi l’heure du départ. Il alla donc récupérer le sien, qu’il passa par-dessus une épaule. Se retournant, il aperçut alors la sucette que lui tendait le petit bonhomme. Il était vraiment adorable. Aux anges, il la prit en le remerciant, et la fourra avec délice dans sa bouche si tôt qu’il eut enlevé le papier. Le goût sucré eut vite fait de répandre ses arômes et d’apaiser les grognements intempestifs de son propre ventre.

Entendant Kaito parler de glace, il sourit à cette idée. Même si ce n’était pas très équilibré –qui s’en souciait ? Pas lui en tout cas-, il faisait une chaleur étouffante et c’était parfaitement indiqué. Il se demanda un instant s’il n’aurait pas mieux fallu que Tsubaki reste les attendre dans un coin, mais due vite renoncer. Kaito n’accepterait jamais, et de toute manière laisser la peluche sans surveillance était une très mauvaise idée, surtout si elle en profitait pour sauter sur toutes les personnes qui avaient le malheur de s’approcher. Il fallait donc l’emmener, à leurs risques et périls. Il espérait qu’elle saurait bien se tenir dans la foule, mais se demandait aussi comment les gens allaient réagir. Il ne fallait pas créer d’émeutes après tout. Quoique tout bien réfléchi..

Va pour les glaces,vu le temps ce sera parfait. Ouaip, si elle arrive à se tenir un minimum et à manger personne.

Un nouveau coup d’œil, provocateur. C’était plus fort que lui, il ne pouvait pas s’empêcher de chercher toutes les personnes au caractère fort, même si c’était dans ce cas là une peluche. C’était une manière de montrer qu’il l’estimait mais ne la craignait pas sans doute. Ou un énième tour de son orgueil démesuré. Il observa en riant Kaito qui jouait encore avec Tweeny, cette fois en faisant l’avion d’après ce qu’il apercevait. C’était vraiment agréable d’être avec lui, un peu comme si tout était normal, comme s’ils n’étaient que deux gamins un peu paumés qui jouaient dehors. Éloignés les soucis. Bien sûr, ce n’était pas le cas, mais il était heureux quand même. Il faisait beau, et ils allaient manger des glaces, que demander de mieux ?

J'suppose que tu sais où aller..


Il fit signe au pilote et à son transporteur d’ouvrir la voie, avec un sourire. Puis il suivit son petit guide attitré, sûr qu’il dénicherait sans doute le meilleur glacier du coin, grâce à son goût prononcé pour les choses sucrées. Évidement ils durent faire face aux regards effrayés et curieux des gens devant la vision d’un lynx en peluche qui marchait fièrement, mais ils arrivèrent sans trop d’encombres, ni sans avoir déclenché d’émeutes. Autour du glacier se forma un petit attroupement de badauds, bien décidés à observer encore un peu les deux peluches animées. Il fallait bien avouer que Kaito et sa petite ‘famille’ attiraient l’attention. C’était un peu oppressant. Mais tant pis, ils y tenaient à leurs glaces. Aussi Asch attendit que Kaito passe commande avant de le faire à son tour. Il savait déjà exactement ce qu’il voulait prendre, et espérait que le glacier en aurait. Rien de bien compliqué, juste son parfum préféré : noix de coco.



Merci Kanon, Haku, Anh pour les 'vava ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Lun 4 Juin - 8:59

J'affichais un large sourire lorsqu'il acceptait ma proposition, j'avais vraiment hâte de manger une glace, en plus il me faisait rire à toujours tenter de défier Tsubaki, ce sont deux fortes têtes qui s'affronte et forcément ça fait des étincelles. C'était donc décidé ! En avant pour les glaces, je savais exactement où se trouvait le glacier, j'y avais déjà été plusieurs fois, il est super sympa. Sur la route c'était super drôle, les gens nous regardaient avec Tweeny qui faisait signe à la foule, un peu comme les reines avec leur main et le lynx marchait fièrement à mes côtés, moi j'affichais un large sourire, c'était amusant et j'aimais attirer les regards des autres. En revanche, en ce qui concerne Asch, je ne sais pas si ça lui plait, tout ce monde qui le regarde c'est peut-être un peu gênant pour lui non ? Si ça le gêne, je ne suis pas contre enlever Tsubaki, mais c'est moins embêtant qu'elle marche que de la porter, surtout avec cette chaleur.

Nous étions enfin arrivés et à quelques mètres du glacier je voyais déjà le propriétaire me faire de grands signes en affichant un large sourire. Je suis son plus gros consommateur je suis sûr, enfin quand je passe en ville je fais toujours un saut ici, les glaces qu'il fait elle déchire, en plus il a toutes les glaces qui existent, il en a même au bonbon, au bubble-gum et tant d'autres. On s'approchait, avec toute une foule qui se formait autour de nous, regardant la peluche attentivement, Tweeny faisait le spectacle et Tsubaki était sagement assise à mes pieds. Le gérant indiquait à ses employés qu'il se chargeait de moi "Un client spécial" il a dit, il affichait un grand sourire en me voyant et moi aussi, mais plus pour les glaces.

-Hé bah dit moi Kaito, tu me ramènes des clients ou c'est juste une foule de groupie ?
-Haha non, je crois que ma nouvelle peluche fait forte impression.
-Ah ouai ? Fait voir... Ah bah oui tu m'étonne ! C'est cool pour toi.


Après ça on se racontait deux trois choses, moi mes cours et lui de ses nouveaux parfum, dont le parfum "barbe à papa", cette délicieuse chose qu'on trouve dans les fêtes foraines. Je lui présentais Asch avec un grand sourire, lui indiquant que c'était un ami et qu'il aimait bien les sucettes lui aussi, le gérant le saluait avec un grand sourire, lui indiquant qu'il avait bien fait de venir dans le meilleur glacier du Japon, moi je savais que ce n'était pas exagéré, mais le gérant en rigolait, histoire de montrer qu'il ne cherchait pas à ce vanter. Bon il était temps pour moi de choisir, mais comme d'habitude je ne sais jamais quoi prendre, il y a trop de choix.

-Alors Kaito, tu prends quoi ?
-Je... hum... un gros banana split, avec un bol de glace bublle-gum et puis un autre bol de ta nouvelle glace, parfum "Barbe à papa".
-Ok ! Ça marche et pour toi ce sera quoi l'ami ?


Il regardait Asch avec un sourire, sans doute un sourire de "commerçant" comme disait mon père, mais je savais que non, il était toujours comme ça, je crois que c'est pour ça qu'il m'aime bien. Après que Asch avait pris commande, nous nous sommes installés à une table pour attendre nos glaces. J'avais super faim et j'attendais avec impatience ma glace, Tweeny était allongé sur la table à regarder le ciel et Tsubaki toujours à mes pieds en train de somnoler. La foule c'était un peu dissipé et beaucoup avait pris des glaces du coup, je lui ai ramené des clients, il doit être content. Je regardais Asch avec un grand sourire, il devait penser à pas mal de choses en voyant ça, moi, ami avec un gérant de glacier, mais peut-être aussi pour les trois glaces que j'ai commandés... j'ai faim et j'adore les glaces, en plus il fait super chaud c'est idéal.

-Dit, tu penses pouvoir battre Tsubaki à la course ? Tu imagines si elle va aussi vite qu'un vrai lynx... ou encore plus vite ? Ce serait trop cool ça... parce que bon Tweeny, il te bat les doigts dans le nez... il quinze mille fois plus cinglé que toi... si on peut compter ça comme un don bien sûr !


Je rigolais, mais Tweeny se relevait en boudant, les bras croisés et le regard tourner ailleurs, il était marrant comme ça et si susceptible que s'en était drôle, mais je plaisantais, enfin il est cinglé, mais ce n'est pas son don, le sien serait plutôt de me faire rire quand je vais mal et de me tenir compagnie. Je ne perdais pas de vu le défi de Asch et Tsubaki, j'avais hâte de voir ce que ça allait donner et je comptais bien les voir courir tous les deux, comme ça je serais fixé et je pourrais savoir si ce Lynx cours vite ou non. Le gérant nous amenait déjà nos glaces, malgré la foule de clients il avait pris le temps pour nous, j'avais les trois glaces devant moi, j'avais super faim, je souhaitais un "Bonne appétit" à Asch, avec un grand sourire et j'attaquais la nouvelle glace parfum "Barbe à papa".





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Sam 9 Juin - 20:25

Durant le trajet, Kaito avait ameuté de plus en plus de monde jusqu’à obtenir une foule compacte qui les entourait, et Asch aussi par la même occasion. Il avait bien tenté de se mettre légèrement en retrait, mais après avoir manqué de se faire piétiner, il avait vite renoncé et s’était placé à côté de Kaito, à l’opposé de la grande peluche. Contrairement aux trois compères qui semblaient apprécier toute cette attention –Tweeny allant jusqu’à se pavaner-, un sentiment de malaise l’envahit progressivement. Il n’aimait pas la foule. Au niveau de tout ce monde, il se sentait vulnérable, soumis aux caprices et impondérables de la masse. Deux raisons essentielles à cela, même si l’une était la cause directe de l’autre. Tout d’abord, il avait lu dans le journal des faits divers il y a quelques mois qu’un délinquant c’était fait lyncher par un groupe de personne pour une histoire de vol (et de racisme sans doute). Et, comme les gens le disaient si bien avec mépris, il faisait parti de la même espèce, de la ‘racaille’. Aussi ne serait-il pas trop étonné si d’un coup la foule si curieuse et à la limite de l’admiration devenait soudain inexplicablement agressive. La deuxième raison, cause directe, était qu’une foule, ce n’était plus un groupe de personnes, mais devenait par un phénomène physique incompréhensible un amas de chair, vide de sens commun ou d’intelligence. Un peu comme si en additionnant les corps, ou soustrayait les esprits. Tout sentiment était alors amplifié : il suffisait d’un geste de peur pour obtenir une panique générale par exemple. Alors oui, il se méfiait de cette bête étrange et imprévisible.

Mais devant l’enthousiasme général, il se força à réfréner ses pensées négatives, et se contenta de marcher en surveillant du coin de l’œil tout mouvement suspect. Il voyait la foule comme une vague, ou un flot continu, et se disait que s’il prenait garde aux changements de courant et aux ressacs, ils ne risqueraient rien. Et surtout qu’il était beaucoup trop paranoïaque : personne ne les connaissait ici, et le fait qu’ils viennent du pensionnat était flagrant même sans le port du fameux uniforme, or les pensionnaires semblaient bien accueillis. Ils n’avaient donc pas grand-chose à craindre, seulement il n’arrivait pas à se débarrasser de tous ces automatismes pris dans la rue, comme, un autre exemple, le fait qu’à chaque fois qu’il entrait quelque part, il notait de manière automatique et presque inconsciente le nombre de personnes présentes et la disposition des sorties. Instinct de survie sans doute.

Heureusement ils arrivèrent sans encombre en se frayant un passage, et eurent tôt fait d’apercevoir un homme au visage souriant leur faire de grands signes. Ou plutôt à Kaito, avec qui il entama la conversation d’un air enjoué. Apparemment, le petit bonhomme était un client régulier au vu de leur familiarité apparente, et le gérant –puisqu’il s’était avéré qu’ils étaient devant le propriétaire du glacier tant attendu- semblait être un brave homme. Lorsque Asch eut été présenté, il dut retenir son étonnement. Bien que les commerçants soient souvent affables –du moins les bons, parce qu’il y avait peu de gens qui aimaient être servi par quelqu’un qui tirait la gueule-, ils avaient tendance à avoir des à priori qui se révélaient malheureusement vrais quelque fois. Et à cause de cela, sa dégaine ne passait que rarement inaperçu, et il était souvent surveillé dans les magasins ou autre, s’étonnant presque de le voir effectuer de simples achats. Même s’il devait admettre qu’il avait déjà piqué deux trois bricoles dans le passé, il trouvait cette réaction exagérée et désagréable. Aussi, même si la présence de Kaito y était sans doute pour beaucoup, l’attitude si ouverte de l’homme lui mit un peu de baume au cœur, expliquant par la même occasion le fait qu’il réponde pour la première fois depuis longtemps de manière polie, qu’il avait hâte de goûter les fameuses glaces, au lieu du simple haussement d’épaules désintéressé habituel. Après la commande de Kaito, il choisit à son tour, avant de le rejoindre à une table en terrasse.

Le calme semblait être revenu tandis qu’ils attendaient leurs glaces, ou du moins l’air ambiant ne vibrait plus d’excitation et de ce parfum de nouveauté. Il faisait chaud, et seule une légère brise les rafraîchissait par moment. La chaleur les assommait agréablement, si bien que les deux peluches s’étaient mises à l’aise, et que Asch ne tarda pas à fermer à demi ses yeux, profitant des rayons qui réchauffaient son corps, avant de les rouvrir brusquement lorsque Kaito prit la parole.

Bien sûr que je peux la battre ! Après, si elle court aussi vite qu’un vrai, ça risque d’être assez serré..


Il ponctua sa phrase par un clin d’œil, pour bien montrer que ce n’était encore que de la provocation et de la plaisanterie. Il était loin d’être sûr de gagner, voir quasi certain de perdre si jamais elle atteignait la vitesse des vrais félins, mais il s’en moquait royalement. Après tout, un défi gagné d’avance n’aurait été qu’inutile et ennuyant, tout l’intérêt résidant dans l’incertitude. Alors que là, ses chances de victoire n’étaient pas très élevées, bien qu’il ne parte pas perdant pour autant, ce qui aurait eu encore moins d’intérêt et ne correspondait guère à son caractère. Il dépasserait ses propres limites, et verrait bien si cela suffirait. Après une courte pause, il répondit à la deuxième partie de la tirade.

J’en serais pas si sûr.. Enfin tu peux dire que niveau comique et perversité il l’emporte à coup sûr !


Un sourire, énigmatique. Il était même plutôt persuadé qu’il était autant, voir plus cinglé que le lapin. Évidemment, Kaito ne pouvait pas savoir ce qu’il avait fait, et ce qu’il faisait encore. Heureusement d’ailleurs, il ne voulait pas le choquer ni lui faire peur. C’était son ami après tout, même si celui-ci ignorait bon nombre de choses. Il lui laissa donc le soin de peser sa réponse. Les glaces arrivèrent à point nommé, les empêchant de trop s’appesantir là-dessus. Asch qui avait été distrait au moment de la commande remarqua alors les trois énormes glaces demandées par Kaito, et dit en souriant :

Hé ben dis donc, tu manges pour vous trois ?

Aucune méchanceté dans ses propos, juste une remarque amusée sur la disproportion entre le petit bonhomme mince et la quantité imposante disposée devant lui, qui aurait en effet pu s’en doute les contenter lui et ses peluches, si elles avaient pu manger des glaces. Mais après tout, s’il avait faim, qu’il se fasse plaisir ! Il attrapa sa cuillère, et la plongea avec délicatesse dans sa propre glace. Même si la farandole de parfums tous plus originaux et alléchants que les autres l’avaient fait hésiter un moment, il était resté sur son choix initial et entamait donc une noix de coco givrée. Il laissa la première bouchée fondre dans sa bouche avec délice, libérant ses doux arômes et les fins copeaux de coco. Puis en reprit une deuxième, et ainsi de suite jusqu’à terminer sa glace. Une fois fini, il reposa sa cuillère, un air satisfait collé au visage. Kaito ne semblait pas avoir fini –ce qui paraissait relativement normal-, aussi décida-t-il de continuer la conversation en attendant qu’il ne termine.

Tu vas faire comment avec Tsubaki en rentrant au pensionnat ? La laisser ‘éveillée’ ? Comme elle est plus grande que Tweeny, tu sens que ça te fatigue ou c’est pareil ?


Il était vrai qu’au départ ils avaient décidé de trouver une grande peluche pour que Kaito en ait une de plus mais aussi pour savoir si celui-ci était capable de l’animer, voir de constater des effets négatifs, et Asch était curieux de savoir la conclusion à son expérimentation.



Merci Kanon, Haku, Anh pour les 'vava ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Jeu 14 Juin - 11:57

Je terminais ma première glace, goût barbe à papa, un délice ! Il avait toujours des goûts un peu excentrique et inédit, je fais toujours en sorte de les goûter pour lui dire ce que j'en pense et je ne suis généralement pas déçu. Asch avait l'air d'aimer sa glace noix de coco, qu'il avait terminé avec un large sourire, moi je continuais les glaces attaquant maintenant le banana split, tout en écoutant Asch bien sûr. Manger pour trois ? Non, c'est juste que j'adore le sucré, du coup la glace j'adore ça et puis je me nourris presque que de choses sucrés, bon il ne faut pas le crier sur tous les toits, sinon je vais me faire tuer moi, de toute façon, étant donné que je cours tout le temps, j'élimine ça rapidement et puis il faut manger ce qu'on aime, surtout quand c'est trop bon, comme les glaces, ça ne sert à rien de se priver, en tout cas c'est comme ça que je fais moi.

-J'adore la glace ! C'est pour ça que j'en prends autant... en plus je cours beaucoup quand je joue, alors, j'élimine vite et puis je préfère manger les choses que j'aime le plus... je vais t'avouer un secret, je n'aime pas les légumes !

Je rigolais après avoir dit ça, ce n'était pas vraiment un secret, en tout cas pas un gros secret, c'est juste que généralement on doit manger sainement, des fruits, des légumes, de la viande et du poisson... je ne suis pas contre, mais si je peux choisir, je préfère les bonbons, les glaces ou les gâteaux, après tout si je suis en bonne santé avec ça, pourquoi je m'en priverais et puis ça n'a jamais tuer personne de manger pleine de choses sucrés... si ? Non, ce n'est pas possible, c'est comme dire que les bonbons peuvent tuer, c'est complètement absurde.

Je terminais ma seconde glace pour attaquer la troisième, goût bubble-gum, un parfum assez fort et que je garde généralement pour la fin, qu'il ne m'empêche pas d'apprécier les autres, c'est tout un art de manger plusieurs glaces, il ne faut pas se mélanger. Barbe à papa en premier, car c'est nouveau et il faut que je sois à mon maximum pour avoir toute la saveur, en second le banana split, le mélange de parfum est tellement unique qu'il passe facilement après la première glace, en revanche Bubble-gum en dernier, car c'est un goût très prononcé et très sucré, il ne faudrait pas tuer le banana split. Bref, j'attaquais ma troisième glace quand Asch s'intéressait à moi et mes peluches, moi je pensais à autre chose, car je mangeais plutôt vite, je devrais ralentir, car sinon je vais avoir mal au ventre. Je réfléchissais un instant, je ne ressentais aucune fatigue... enfin, je n'étais pas en pleine forme non plus à gigoter dans tous les sens comme certains jours, mais de là à dire que je suis fatigué, non. Je m'interrogeais quand même, la seule conclusion que j'avais, c'est que ça dépendait du nombre.

-Non, aucune fatigue à l'horizon... bon j'ai des jours où je suis encore plus en forme qu'aujourd'hui, mais je ne pense pas que ça vient de là... je pense que ça dépend du nombre, après tout c'est comme contrôlé quelque chose à distance... et puis il faut penser que Tweeny et maintenant Tsubaki, sont spéciaux, ils sont comme indépendant, peut-être qu'il n'agisse pas pareil sur moi... bof, c'est trop compliqué tout ça.

Je ne cherchais pas spécialement à comprendre comment ça fonctionnait, après tout c'est bien comme ça, j'ai des peluches super cool et je m'amuse, ça me suffit pour l'instant et de toute façon si je ressens de la fatigue je le sentirais et je les arrêterais aussitôt, c'est aussi simple que ça. Je dois quand même évité d'être trop faible ou de tomber dans les pommes... qui sait ce qui peut se passer, je ne veux pas montrer ça à Asch, il ne me verrait plus de la même façon, d'ailleurs personne ne me regarderait plus pareil si jamais je venais à laisser ma place même une minute. Bref, arrêtons avec ses histoires, je terminais enfin ma glace et j'avais bien mangé, un petit mal de ventre, mais rien de grave j'ai ralenti à temps. Je regardais Asch avec un grand sourire, la glace y était pour beaucoup, mais aussi parce qu'il faisait beau et qu'on s'amusait bien.

-Les glaces sont super bonnes ici ! Je te l'avais dit ! En plus il est cool le gérant tu as vu ? J'aime bien venir ici... Alors, tu veux faire quoi maintenant ? Une idée ? Moi je suis d'attaque pour ce que tu veux ! J'ai fait le plein, j'suis repartis pour toute la journée comme ça !

Faire le plein avec de la glace... Asch va vraiment se poser des questions au bout d'un moment, mais bon on recharge ces batteries avec ce qu'on peut hein et en plus ça me permet d'économiser un peu les bonbons. Le gérant arrivait vers nous, nous demandant si c'était bon, je lui répondais "Oui, comme toujours !" avec un grand sourire, je lui payais les quatre glaces et bien sûr à un prix tout à fait raisonnable, car ce qu'il ne faut pas dire, c'est qu'il me fait un prix et en échange je dois lui dire ce que je pense des glaces, comme celle que je viens de goûter par exemple, mais pas aujourd'hui, je ferais ça plus tard, pour l'instant j'étais avec Asch, je me demandais ce qu'il avait envie de faire maintenant.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Dim 17 Juin - 0:11

Mouai bon, la remarque sur la quantité de glace n’était pas vraiment la bienvenue, mais Kaito ne le prit pas trop mal, heureusement. Et puis, il n’était pas du tout bien placé pour critiquer, au vu de ses propres habitudes alimentaires excentriques, axées elles aussi sur le sucrée. D’autant que si le petit bonhomme n’avait pas proposé d’aller au glacier, il n’aurait sans doute rien mangé du tout. Et les glaces étaient délicieuses, encore plus sous l’ambiance estivale. Les couleurs acidulées de celles de Kaito lui faisaient un peu envie d’ailleurs, même s’il était repu. Il aurait donc juste du se taire, une fois de plus. Mais, bon, il n’avait pas pensé à mal. Surtout que c’était lui, sans doute l’une des seules personnes dont il se souciait de leur opinion et qu’il ne voulait froisser pour rien au monde.

Les commentaires du petit gars le firent rire. C’était vrai qu’il semblait un peu turbulent, du genre à courir partout, et à jouer sans arrêt. Cela ajouté au fait qu’il lui ait avoué sur un ton de confidence qu’il n’aimait pas les légumes renforçaient son côté enfantin, mais dans le même temps, on pouvait toujours sentir cette sorte de maturité, qui lui faisait pressentir qu’il était bien plus intelligent et sérieux qu’il ne donnait à croire. De toute manière il ne devait pas être énormément plus jeune que lui, s’il était là.. Enfin bon, c’était sans doute à cause de ses deux facettes qu’il l’appréciait autant.

Kaito attaquait maintenant sa dernière glace, toujours avec appétit. Il ralentit tout de même un moment, pour répondre à son interrogation sur les effets de l’utilisation de son pouvoir. Ainsi la fatigue ou les retombées étaient uniquement dû au nombre. Bien que ce dernier ne semble pas très intéressé par tout ce qui touchait à son pouvoir, Asch était au contraire captivé, et il aurait aimé étendre encore plus ses connaissances, mais se tut, pour ne pas l’agacer. Il aurait bien d’autres occasions pour en apprendre d’avantages. Néanmoins il était un peu jaloux, de voir qu’il avait autant de maîtrise, alors que lui-même ne connaissait presque rien de son propre don. Mais bon, ce n’était pas comme s’il pouvait l’utiliser tous les jours, et puis jouer l’âme charitable en proposant de soigner les gens pour s’exercer ne collait pas du tout avec son caractère. Tant pis, il essaierait de trouver le temps et la manière pour s’améliorer.

Et puis, ce fut la fin. Rien de bien grave cependant, juste quatre coupelles autrefois remplies raclées jusqu’à ne laisser que quelques filets de couleurs blancs et rosâtres. Qui eurent tôt fait de disparaître sur le plateau d’un serveur, tandis que Kaito reprenait la parole. Il acquiesça à l’évocation des glaces et du gérant, pensant également la même chose, avant de réfléchir. Que faire maintenant en effet ? Il n’avait pas vraiment d’idée, mais il faisait définitivement trop beau pour rentrer, et il voulait profiter encore un peu de sa compagnie. Au pire ils pouvaient bien marcher un peu, déambuler sans but avant de trouver quelque chose..

Ouaip c’était une bonne idée de venir ! Je sais pas, on peut se balader pour digérer, puis on verra bien ?


A vrai dire il ne savait vraiment pas en cet instant précis. La fin de la phrase le fit sourire, et penser à ses fameux lapins duracell roses, sauf que lui ce serait plutôt un duracell vert. Mais l’idée restait la même. Il se demandait combien de temps le petit bonhomme pouvait tenir sans manger de sucreries, mais il ne le saurait sans doute jamais. Sur ce, le gérant arriva, et après une brève discussion, il s’en alla, emportant avec lui l’addition et le règlement de Kaito. Asch mit un moment avant de réaliser pourquoi il ne lui avait pas laissé le temps de payer sa part, et se mit aussitôt à protester. Bien que cela parte d’une bonne intention, il ne comptait pas se faire offrir quoique ce soit, sa fierté l’obligeant alors à se sentir redevable. Il avait peut-être quelque soucis d’argent –autant dire qu’il était la majeure partie du temps fauché-, mais ce n’était pas pour autant qu’il allait vivre sur le dos des autres. La débrouille lui suffisait largement. Et puis il avait amassé un petit capital avec son trafic, aussi pouvait-il se permettre de dépenser aujourd’hui. Pour toutes ses raisons, il se permit d’insister auprès de Kaito, pour payer sa propre glace. Tout en espérant ne pas être trop lourd.

Le petit groupe se mit ensuite en route, déambulant un peu au hasard, discutant de tout et de rien. Ils parcoururent quelques rues, allées marchandes et chemins goudronnés, jusqu’à atteindre finalement une étendue herbeuse, sertie de quelques arbres épars. L’idée de venir se poser dans l’herbe, pour profiter du soleil et avoir un peu de calme –la meute de badauds ébahis devant le trio hétéroclite composé de Tweeny, Tsubaki et Kaito s’étant finalement dispersée au gré de leurs pérégrinations-.

Le parc là, ça te dit ?

Il attendit sa réponse, puis s’avança de plusieurs mètres, cherchant un coin idéal, avant de se laisser tomber à l’ombre d’un arbre, projetant sa sacoche contre le tronc au passage. Il croisa ses bras, posa sa tête dessus, et observa un moment le ciel. Il aimait regarder cet horizon sans limite, qui semblait continuer à l’infini et dont les couleurs étaient sans cesse changeantes. Il soupira alors, longuement. A force de se perdre dans le lointain, il en revenait toujours à se poser plein de questions, ou à replonger dans ses souvenirs. D’ailleurs, il allait souvent traîner dans des parcs, avant. Lorsque tout était encore normal, plus simple. Mais pas forcément plus rose. Disons juste gris terne, couleur pollution. Il murmura pour lui-même :

Pourquoi tout paraît si.. normal ?

Ils évoluaient pourtant dans un autre monde, mais rien ne semblait changer pour autant. Comme pris dans une bulle spatio-temporelle, si proche de leurs réalités, mais pourtant si loin. Enfin bon, ce n’était pas le moment de déprimer ni de s’interroger. Il secoua la tête, se redressa à demi sur un coude pour regarder Kaito, et lança d’un ton enjoué :

Alors t’as envie de faire quoi ? On joue ?


Un sourire, amusé. Une seule envie, celle de ne plus penser à rien, se vider la tête et profiter du moment présent ; de jouer. Il n’avait aucune idée de ce qu’ils pouvaient bien faire, mais n’importe quoi lui irait. Tant qu’il se remuait un peu, rigolait un coup et oubliait.



Merci Kanon, Haku, Anh pour les 'vava ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Ven 22 Juin - 11:02

Je rigolais en voyant Asch insister pour payer sa part, je ne suis pas à quelques yens prêt et puis j'aime bien faire plaisir, on est entre amis, c'est normal d'offrir quelque chose, surtout que ce n'est presque rien, le gérant m'a encore fait une grosse remise, j'ai plus d'une glace et demi d'offerte, alors disons que la sienne était cadeau. Laissant de côté la question d'argent on reprenait la route sans but précis, c'est ça qui me plaisait, on s'amusait bien, on se baladait et on rigolait, bon c'est le résumé de toutes mes journées, mais aujourd'hui je ne suis pas seul pour m'amuser et c'est encore mieux, Asch est super sympa avec moi, même si je ne comprends pas tout parfois, il sait m'expliquer.

Après quelques instants de marche, laissant derrière nous les derniers survivants qui admirait ma petite troupe, Asch me désignait un parc, un joli parc verdoyant avec des arbres, des bancs et quelques animaux ici et là. Il choisissait un coin à l'ombre des arbres, c'est vrai que la chaleur était au rendez-vous et à l'ombre c'était la température idéale. Je posais mon sac et je me laissais tomber à côté de lui, j'étais sur le dos les yeux plongés dans les feuilles des arbres, ce qui m'inspirait un tas de dessins et j'avais des idées pleins la tête. Je cru entendre Asch dire quelque chose, mais je ne distinguais que la fin de sa phrase... ou c'était peut-être le vent, de toute façon si ça m'était destiné, il me l'aurait dit clairement, je commence à le connaitre un peu. Il se tournait vers moi le visage lumineux et un air enjoué, je me retournais sur le ventre pour me retrouver face à lui, sourire aux lèvres en écoutant ses paroles, Asch qui voulait jouer ? Ça c'est plutôt cool ! Surtout dans un parc, il y a mille et une façon de s'amuser.

-Moi ça me va... à quoi tu veux jouer ? J'ai plein d'idées de jeux moi... mais je vais essayer de trouver quelque chose qui te plait... le foot ça te dit ? Je ne me débrouille pas trop mal... enfin je ne suis pas mauvais en sport, le soucis c'est que je me laisse distraire facilement... du coup la prof râlent ou mon équipe perd.


Je rigolais de cette petite anecdote, ça m'étais arrivé tellement de fois que je ne comptais plus et puis surtout, je m'en fichais, ce n'était pas la fin du monde, je préférais m'amuser que de suivre leur règles. D'aspect mon idée devait semblé irréalisable, mais il ne faut pas sous-estimer ! Lorsqu'il s'agit de jouer, je suis surprenant. Je m'asseyais en tailleur, attrapant mon sac pour le ramener devant moi, j'en sortais deux choses... en premier une espèce de gros ballons dégonfler, qui ne prend presque pas de place une fois plié, mais surtout c'était un vrai ballon de foot, je sortais une pompe, celle qu'on utilise avec le pied idéal, d'ailleurs elle aussi était petite, il fallait éviter d'encombrer mon sac, mais j'avais toujours de quoi m'amuser. Tsubaki se détendait à l'ombre, alors que Tweeny était adossé à l'arbre, moi je me levais pour regonfler le ballon. En un instant le ballon était bien gonflé et parfait pour jouer ! Bien sûr j'avais proposé le font, mais il y a beaucoup d'autres jeux auquel on peut jouer. Je lançais doucement le ballon en direction de Asch, pour qu'il le récupère sans problème, je m'en voudrais à mort qu'il se le prenne dans la figure.

-Lorsqu'il s'agit de jouer, je suis le premier ! Par conséquent, je suis toujours équipé pour différents jeux, mais ce que contiens mon sac... est un mystère ! J'ai plein de choses, mais c'est un secret, il ne faut pas le dire.

J'emmenais beaucoup de choses à chaque fois, bien sûr ça ne se voyait pas au premier coup d'oeil, car comme le ballon, les différentes choses que j'avais, prenait le minimum de place. J'aurais aimé avoir un sac magique, le genre de sac où je mets ce que je veux quel que soit la taille de ce que je mets dedans. Je me perdais dans mes rêveries, parfois je vivais dans un monde vraiment à part. Je regardais Asch avec un large sourire, nous avions de quoi jouer et tout l'espace qu'il nous faut pire, si besoin il y avait les peluches pour faire des équipes, mais de simple tire au but suffisait, en revanche Asch va surement me battre je ne suis pas très fort, mais j'aime bien ce jeu et je me donne toujours à fond lorsque je joue.

-Alors, tu es prêt à jouer ? Attention ! Je suis une super star du football moi... enfin plutôt une starlette... non, un footballeur du dimanche qui joue une fois par an quand il s'ennuie... mais j'aime bien le foot ! J'aime tous les jeux en fait, il faut juste que je m'amuse et c'est bon... en plus avec un ballon on peut faire plein de choses !

J'affichais un large sourire et j'étais tout excité, impatient de commencer, je sautillais même sur place à des moments. Je prenais mon sac et ma veste, placer à trois mètres l'un de l'autre, c'était les buts, puis je revenais vers Asch, j'avais plusieurs idées en tête et différente façon de jouer au foot, mais je le laissais décidé, moi quel que soit la façon de jouer je m'amuse à chaque fois.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Ven 22 Juin - 22:21

En équilibre instable la tête sur une main, mais tout de même plus correct que celui d’un multivibrateur, allongé sur le côté, Asch regarda avec amusement Kaito se mettre à plat ventre pour lui parler. On aurait dit deux gamins, complices. Et cela n’était pas pour lui déplaire. Après tout, ce n’était pas parce qu’il était plus âgé qu’il était moins immature, loin de là. Et l’assumait, totalement. Puisque tant qu’à faire, il valait mieux être jeune et con, que vieux et con. De son point de vue, du moins.

Son envie de jouer fût très bien accueilli par Kaito, qui semblait lui aussi vouloir profiter du temps libre et de la journée ensoleillée. Tant mieux, rester allonger et somnoler toute l’après-midi ne correspondait pas du tout à leurs tempéraments respectifs. Il l’écouta prendre la parole, et sourit à l’évocation de l’anecdote tandis que l’autre partait d’un rire joyeux. Bien que pour lui la victoire restait importante, il comprenait parfaitement son point de vue, et les foudres que ce dernier avait dû lui attirer auprès de ses camarades de jeux et enseignants. Parce que bon si quelqu’un s’était embêté à créer des règles, c’était bien pour qu’on les respecte. Ah ah ça lui donnait bon dos de dire cela, lui qui mettait un point d’honneur à toujours faire le contraire. Sauf en sport bien sûr, pour éviter le chaos total. Mais rien ne contrindiquait la modification desdites règles au final, alors autant se faire plaisir.

N’importe, je suis pas difficile.. Oui, le foot c’est une bonne idée, mais on va faire comment sans ballon ?


Il se demanda un instant si Kaito allait modifier les règles au point de jouer au foot sans balle, ce qui aurait été sans doute assez comique, avant de scruter les horizons, cherchant quelque chose de rond et de pas trop dur qui pourrait faire l’affaire. Ils pouvaient toujours shooter dans Tweeny, mais ce n’était pas sûr que ce dernier apprécie, bien au contraire. Son regard s’arrêta ensuite sur le petit bonhomme, qui semblait concocter quelque chose, farfouillant dans son sac. Il n’avait quand même pas un ballon là-dedans ? Ça ne rentrerait jamais ! Et bien si pourtant, il sortit une balle dégonflée, avec la petite pompe qui allait bien avec.

Wouah, bien joué.

Décidément il était plein de surprises. Asch s’assit, pensant un instant lui demander si celui-ci avait besoin d’aide, mais il semblait avoir l’habitude, et le ballon fût vite gonflé sans qu’il n’ait à le remplacer. Heureusement qu’il s’était redressé d’ailleurs, puisque quelques secondes après Kaito lui envoyait la balle avec douceur, qu’il rattrapa facilement. Appuyant dessus des deux mains, il testa sa dureté et son élasticité, qu’il trouva largement satisfaisants.

Lorsque l’homme aux peluches énonça le fait qu’il était toujours le premier à jouer, Asch n’en douta pas une seconde. Et l’évocation de son sac mystérieux suffit à éveiller sa curiosité dévorante. Pour un peu il l’aurait bombardé de questions, ou pire aurait fouillé pour voir. Seulement cela ne se faisait pas. Et il ne voulait pas se mettre à dos l’une des rares personnes qui arrivait à le supporter. Aussi il se débrouilla pour calmer tant bien que mal sa soif de savoir, sans paraître indiscret, puisque vu la manière dont Kaito avait présenté les choses, il ne semblait pas décidé à parler plus en détail de son contenu. Quoiqu’il lui aurait sans doute répondu, s’il lui avait vraiment demandé, mais rechigna à vérifier cette théorie. Lui-même possédait un capharnaüm impressionnant dans sa sacoche, et n’aurait pas aimé qu’on lui demande son contenu exact, alors..

Il se leva tandis que Kaito disposait ses affaires au sol pour créer des cages, l’écoutant parler une fois de plus. Il aimait bien les gens bavards, et celui-ci était une vraie pipelette. Ce qui était parfait. Et puis il le faisait rire avec ses anecdotes et comparaisons originales. Il s’avança vers lui, et se positionna devant les cages derrière le ballon qu’il avait posé à un peu moins d’une dizaine de mètres de celles-ci. Il regarda un instant la balle à ses pieds, le petit bonhomme un peu plus loin, et sourit nostalgique. Avant toutes les embrouilles qu’avaient accompagné son entrée dans le gang, il passait la majeure partie de son temps à traîner entre amis, et le foot était un sport qu’ils pratiquaient souvent, puisqu’il ne nécessitait qu’une balle et des personnes motivées à lui courir après. De ce fait il se débrouillait pas trop mal, du moins à l’époque, et se demanda s’il avait encore quelques restes. Il serait vite fixé de toute manière.

Souriant à Kaito, il recula la jambe droite pour frapper, avant de se stopper brusquement. Il venait de réaliser qu’il avait toujours le couteau sanglé à sa jambe, celui dont il ne se séparait jamais. Et qui ne serait sans doute pas pratique pour jouer. Merde. Il fallait qu’il trouve le moyen de l’enlever, rapidement. Il fit un signe en direction de celui qui occupait la position de gardien de but, et lança un :

Attend je reviens, j’en ai pour deux secondes.


Qui se voulait désinvolte. Il s’avança avec vivacité vers son sac, s’accroupit en tournant le dos au petit bonhomme, et dessangla l’étui qu’il rangea avec l’arme dans son sac, essayant de dissimuler sa manœuvre du mieux qu’il le pouvait à son compagnon. Ce n’était pas très discret, ni malin, mais il ne pouvait pas faire autrement, croisant seulement les doigts pour qu’il ne remarque rien et ne pose pas de questions. Parce qu’il ne voulait pas passer pour un fou, ou un paranoïaque. Ne pas rendre son image encore plus mauvaise. Une fois que ce fût fait, il courut se remettre en place, et prit la parole, sans lui laisser le temps de poser la moindre question, si celui-ci avait eu envie de le faire.

Cette fois c’est la bonne. On fait quoi ? Tirs au but ? Genre 5 chacun et après on tourne ? Aller la superstar montres-moi ce que tu sais faire !

Et sans plus de cérémonie, il tira sans mettre trop de force la première fois, pour permettre de s’échauffer à tous les deux, à mi-hauteur et à droite de Kaito.



Merci Kanon, Haku, Anh pour les 'vava ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Dim 8 Juil - 9:25

La partie était lancée Asch était prêt à tirer et j'attendais avec concentration que la balle arrive, j'étais en position et... il s'arrête dans son élan pour retourner à son sac. Je n'ai pas vue ce qu'il faisait, même si j'ai essayé de regarder, je n'ai rien vu, peut-être avait-il quelque chose qui le dérangeait, mais ce n'était pas très grave puisqu'il revenait déjà en position. Je sautais trois petits coups sur place et je reprenais position attendant le tire de la dite superstar. C'était un tire en douceur à mi-hauteur, sur ma gauche, je l'arrête facilement, sans doute voulait il s'échauffait un coup, moi ça me convenait pour commencer. J'avais envie de l'embêter un peu, c'est pour ça que je faisais sauter la balle dans ma main avec un large sourire en le regardant d'un air provocateur, puis en lui relançant la balle je lui disais tout simplement.

-La superstar serait-elle à la retraite ? Il va falloir mettre un peu plus de force si tu ne veux pas être ridiculisé par super Kaito !


Je rigolais un instant et je me replaçais, je me doutais bien que cette petite phrase allait le provoquer un peu, en tout cas ça lui ressemble bien. Je reprenais position en attendant son tire, je sautillais trois fois sur moi-même et j'étais prêt. Cette fois-ci la balle était plus forte que la précédente, je plongeais du bon côté, mais je ne la déviais pas assez elle entrait quand même dans les buts alors que la touche. Je me mets à rire, Asch devait être content de lui, il a répondu à ce que j'ai dit avec pas mal d'assurance grâce à ce tire, mais je n'ai pas dit mon dernier moi, après tout je l'ai touché, j'aurais pu l'arrêter! Je retourne chercher le ballon et je lui renvoie aussitôt. Toujours le même rituel, je me positionne, je saute trois fois sur place et je me mets en position. Un nouveau tire puissante, mais cette fois-ci je pars au bon moment et je la récupère dans les mains, fier de moi je me relève en sautant dans tous les sens.

-OUUUAAAAIII arrêt de KAAAIITOOOOOO !! Ahah, ça fait deux ratés et un de marquer ça ! Aller, les deux derniers et ce sera au tour de super Kaito de tirer !


Moi je m'amusais comme un petit fou, je souriais, je rigolais, c'était la meilleure journée de ma vie et puis en plus je me laissais même prendre au jeu et j'avais même envie de gagner, ce qui n'arrive pas souvent. Je reprenais position accompagnée de mes trois petits sauts et j'étais prêt pour son prochain tire. Celui-là était rapide et à ras de terre et en plus je plonge du mauvais côté, mais ce qui me fait énormément en rire, puisque j'ai l'air idiot d'avoir été du mauvais côté. Je vais chercher la balle, c'est le dernier tire pour lui, après c'est à moi de montrer ce que je vaux. Mon petit rituel, trois petits saut et je prends position au centre du but, j'attends la balle... cette fois aussi je plonge du bon côté, je la touche une nouvelle fois, mais elle entre quand même dans les buts. Ça fait trois marqués et deux arrêtés, je m'en sors pas trop mal quand même. Je vais chercher la balle avec un grand sourire et je m'approche de lui.

-C'était pas mal, mais attend de voir ce que je sais faire ! J'ai le pied droit magique ! Et promis, cette fois aucune peluche ne va intervenir...

Lorsqu'on avait joué aux jeux vidéo, j'avais utilisé une peluche pour le déconcentrer, ce n'était pas très gentil de ma part, mais c'était tellement drôle. Asch prenait position dans le but, moi je me plaçais à la même distance que lui. Dans ma tête tout ce m'était en place, j'étais le champion de l'équipe et cette série de tire était décisif pour la victoire ! Sans moi cette année de travail et de bons résultats n'aura servi à rien, mais en face... un grand gardien, peut-être le meilleur du championnat, mais je ne doit pensé qu'à la victoire ! Je prends quelques pas d'élan, je saute à cloche pied, deux fois sur chaque pied et je l'élance... Un tire puissant... bien trop puissant il part n'importe où et s'envole pour taper dans l'arbre ou se trouvait Tweeny et Tsubaki. Je suis plié en deux en train de rire, j'y ai été un peu fort là-dessus, je passe pourquoi moi maintenant ? Il est super le champion !

Je récupère la balle, je me concentre de nouveau et je refais le petit rituel, je saute deux fois sur chaque pied après avoir pris mon élan. Je m'élance et je tire un boulet de canon à ras de terre ce qui surprend Asch et le ballon entre dans les buts ! Je tourne en rond en faisant l'avion, en rigolant et en criant ma joie.

-BBUUUUUUUUUUTT !! Je suis troooop foooooort !!

Je m'amusais énormément, je me laissais prendre au jeu et j'étais capable de gagner, il ne me restait plus que trois tire et j'en avais déjà marqué un sur les deux précédents. Asch me renvoyait la balle, j'avais toujours ce large sourire aux lèvres qui ne voulait pas quitté mon visage. Je posais la balle, je me reculais, je sautillais deux fois sur chaque pied, puis je m'élancais, ratant totalement mon tire, c'est une balle plutôt bizarre qui se dirige vers les buts...





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Asch Gakuen
avatar
spirit

Féminin Age : 24
Messages : 126
Inscription le : 18/04/2012
Localisation : Home, sweet home


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ere année / 17 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Lun 9 Juil - 15:56

Un premier tir, qui finit sa course en presque avec douceur entre les mains du petit gardien. Asch craignit un instant que ce dernier commence à lui demander ce qu’il était allé faire, mais soit il n’avait pas remarqué, soit cela ne l’avait pas dérangé plus que ça. Tant mieux, ça évitait les questions fâcheuses. Il prit au contraire la parole pour le provoquer. Et bien évidemment, Asch partit au quart de tour. Après tout, il avait raison, c’était beaucoup moins marrant s’ils n’y allaient pas sérieusement, et même si c’était un jeu, l’idée de perdre était assez désagréable. Il n’avait pas le moins du monde envie de se faire ridiculiser, même par Kaito. De plus il semblait s’y connaître en football, du coup ce serait presque une honte de ne pas y aller avec l’envie de marquer.

Toutes ces tergiversations pour finalement aboutir au fait que non, la « superstar » ne voulait pas se faire laminer. Aussi cette fois, Asch prit le temps de se concentrer, et ce n’était plus dans l’optique de s’échauffer qu’il frappa, avec force. Kaito toucha la balle, manquant de la repousser, mais pas assez pour éviter le but. Il ne put retenir un petit sourire satisfait, et leva un bras en l’air, triomphant, comme pour répondre à la pique du petit bonhomme, qui riait. Il comprit alors qu’il était complètement entré dans son jeu, mais tant pis. Plus le moment de faire machine arrière. Il se remit en position pour frapper, tandis que Kaito lui renvoyait la balle, et effectuait pour la troisième fois son drôle de rituel, en sautillant sur place. Devant le succès du dernier tir, il décida de replacer le même, en changeant de côté, mais le gardien semblait avoir prévu sa manœuvre, puisqu’il plongea avec un timing parfait, et fit sortir la balle. Il serra les dents, un peu déçu de s’être fait avoir, mais éclata lui aussi à son tour en voyant l’explosion de joie de Kaito qui fanfaronnait en sautant dans tous les sens. Être mauvais perdant, ou même mauvais gagnant était totalement stupide, d’autant que rien n’était établi d’avance. Et ils étaient là pour s’amuser, rien de plus. Alors il prit la parole à son tour.

Bien joué super Kaito, mais ce ne sera pas aussi facile avec les deux derniers


La balle qui revenait vers lui, les trois petits sauts traditionnels du gardien, et c’était reparti. La quatrième fois, il tira à ras du sol, vers la droite, et observa Kaito plonger du mauvais côté. Il essaya de réprimer un rire, parce qu’il ne voulait pas qu’il croit qu’il se moquait de lui alors qu’il trouvait juste la situation comique, mais heureusement celui-ci ne le prit pas mal et ils rirent ensemble un moment. Puis ce fût le tour du dernier tir, qui faillit être dévié, mais entra finalement dans les cages de fortune. Ce qui faisait donc un total de 3 points. C’était plutôt pas mal du tout. Il restait juste à voir ce que Kaito savait faire. D’ailleurs ce dernier s’avança et déclara que c’était à son tour, tout en lui promettant de ne pas utiliser ses peluches. Sans doute en rapport avec leur course sur console, où un Yoshi enragé avait fait perdre Asch à la dernière minute. Ce qui ne le dérangeait pas trop au final, puisque après tout c’était Kaito qui animait les peluches, donc ça faisait partie de ses capacités et pouvait ne pas être pris en compte comme élément extérieur. Mais s’il ne voulait pas y recourir, aucun problème. Après tout il avait l’air de très bien joué tout seul.

Pas de problème, c’est pas comme si t’avais besoin d’elles pour gagner. Aller, vas-y champion !


Le tout accompagné d’un clin d’œil tandis qu’il allait se positionner dans les cages du but. Il attendait avec curiosité de voir ce dont le petit bonhomme était capable, d’autant plus qu’il semblait être entrain de se concentrer de manière assez intense. Celui-ci prit de l’élan, et s’élança tandis que Asch retenait son souffle.. Et le ballon partit bien trop loin taper dans un arbre. Ça le décontenança un petit moment, avant qu’il ne se mette à sourire et attendre la suite, sans faire de commentaire. Parce que même si la balle était hors limite, sil elle avait été cadrée il ne l’aurait sans doute pas rattrapée. Et puis il avait lui aussi le droit à un tir de chauffe. D’ailleurs il recommençait à tirer, après un nouveau rituel, et cette fois la balle vint se loger à la perfection dans le but, devant un Asch qui avait réagi, mais bien trop tard. Trois – un, et encore trois tirs restants. Tout était possible. Tandis que Kaito faisait l’avion en riant, Asch partit chercher la balle, et la lui renvoya, avant de se placer devant la cage de but. Depuis le début, il souriait, et riait même à intervalles réguliers, devant leurs ratés respectifs. Son mauvais caractère avait failli tout gâcher, mais heureusement il s’était repris, et en était bien content. Il passait vraiment un bon moment, comme chaque fois qu’il était en compagnie de l’homme aux peluches, et les heures passaient sans se faire ressentir.

Toujours avec un sourire accroché aux lèvres, il attendit le troisième tir. Lorsque Kaito frappa la balle, Asch crût qu’il s’était loupé, jusqu’au moment où, après un instant de flottement il essaya de dévier la balle, celle-ci décrivit une sorte de courbe et entra tout de même dans les buts. C’était un bel effet, sans doute pas fait exprès, mais joliment réussi. Tandis que le petit bonhomme exprimait une nouvelle fois bruyamment sa joie, Asch lui relança la balle et parvint cette fois à arrêter le tir. 2-3, et un essai restant. Même s’ils souriaient et riaient toujours, une sorte de tension légère s’installa le temps que chacun se remette à sa place. Kaito tira, la balle s’envola à ras du sol vers les buts, mais Asch plongea, réussit à la dévier suffisamment pour qu’elle rebondisse contre le sac qui faisait office de poteau et s’arrête quelques mètres plus loin. Il se releva, sauta deux ou trois fois sur place et fit le signe de la victoire de sa main droite.

C’est une défaite super Kaito, même si c’était serré.. Ce qui nous fait un point partout ! La revanche ça te dit ? Ou on peut changer de jeu aussi, ou en rester là.. Comme tu veux

Il s’approcha de lui en souriant, parce que c’était tout de même nettement plus pratique pour parler. Il avait gagné au foot, Kaito aux jeux vidéos, ils étaient donc à égalité. Il espérait que le petit bonhomme ne prendrait pas mal sa défaite, mais il lui faisait quand même assez confiance là-dessus. Il attendait de savoir ce qu’il avait envie de faire, puisque pour sa part tout lui allait à merveille. Il secoua distraitement son tee-shirt pour en retirer les quelques brins d’herbe qui s’étaient accrochés dessus pour patienter, tout en le regardant.



Merci Kanon, Haku, Anh pour les 'vava ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 27
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   Jeu 9 Aoû - 9:27

Le match avait été disputé jusqu'au bout, j'ai même cru que j'allais gagner à la dernière minute ! Mais non, Asch était sur le coup et il a arrêté mon tire, dommage, j'aurais aimé battre Asch. Enfin, c'est peut-être mieux comme ça, moi que je gagne ou que je perde je m'en fiche, du moment que je m'amuse et là je m'étais bien amusé. Entre les tire rater ou les explosions de joies, on avait été servi dans ce match. Je crois que je ne me suis pas autant amusé depuis très longtemps, si peut-être avec ma soeur, mais bon, ça fait très longtemps ça. Asch fanfaronnait et montrait sa joie pour la victoire, ce qui me faisait sourire, car après tout s'il est content de gagner, moi je suis aussi content de perdre. Il s'approchait ensuite de moi pour me proposer une revanche, mais je pensais plutôt à une petite pause, ce match m'a un peu épuisé, sauter partout et faire le fou c'est assez fatiguant au bout d'un moment. J'affichais un large sourire, je devais tout d'abord le féliciter pour sa victoire, du coup, je me mettais en position, comme un soldat avec la main sur la tête, le salut du capitaine quelque sorte.

-Félicitations pour cette victoire Capitaine Asch ! Super Kaito vous félicite !

Je reprenais une position normal en rigolant, je faisais un peu n'importe quoi comme d'habitude, mais c'était assez marrant et c'est ce qui compte. Le soleil tapait fort, je jetais un coup d'oeil au ciel pour voir si des nuages allait cacher le soleil, mais rien, du coup je jetais un coup d'oeil à l'ombre, sous l'arbre où sont les peluches.

-La revanche va attendre un peu... je veux bien faire une petite pause, il fait super chaud aujourd'hui, alors autant en profiter un peu, qu'en dit tu ?

J'affichais un large sourire en désignant l'ombre à côté des peluches, mais avant de rejoindre l'endroit en question je me dirigeais vers mon sac. J'avais tout prévu pour la journée et mon sac était une véritable caverne aux trésors pour une journée réussie. Après avoir fouillé un instant dans mon sac je revenais vers Asch avec dans les mains un paquet de bonbons et deux briques de jus d'orange. Je m'asseyais juste à côté de Tsubaki qui relevait un instant la tête pour me regarder avant de la laisser retomber dans ses pattes, par contre, Tweeny lui relevait la tête pour venir se poser sur ma tête avec de grands yeux ronds en regardant les bonbons que j'avais en main. Je m'étais mis en tailleur et j'avais posé le paquet juste devant moi, puis je tendais une brique de jus d'orange à Asch, elle était même un peu fraiche, j'ai une poche spéciale dans mon sac, bon il n'y a pas les glaçons et tout, mais c'est magique, si vous sortez quelque chose du frigo et que vous le laissez dedans, il peut rester frais toute une journée !

-Tiens, pour reprendre des forces ! Et puis, pour fêter ta victoire c'est l'idéal avec des bonbons ! Une défaite ça ce fête aussi non ? Bien sûr que oui ! Tous ce fête.


J'ouvrais le paquet de bonbons, ils étaient multicolores, tous avec une couleur de fruits, mais il n'était pas acide pour une fois, ils sont d'ailleurs super bon ceux-là. Je posais le paquet à côté de moi pour que Asch puisse en manger lui aussi, j'en donnais un à Tweeny et j'en prenais quatre ou cinq pour moi. Il y avait beaucoup de questions dans ma tête au sujet de Asch, ce qu'il avait été faire juste avant le match, ce qu'il voulait faire sans moi cette aprèm... Mais ma soeur m'a appris à ne pas déranger les gens avec ce genre de question, je ne vais quand même pas l'embêter avec ce qui ne me regarde pas, chacun ces petits secrets après tout. Du coup j'essayais d'oublier ces questions pour me concentrer sur autre chose et je me tournais vers Asch avec un grand sourire sur les lèvres.

-Merci à toi ! Je passe une super journée, je m'amuse beaucoup... ça faisait super longtemps que je ne m'étais pas amusé autant, enfin, je m'amuse tous les jours, mais pas comme ça tu vois... la dernière fois c'était... avec ma soeur...

Un léger sourire s'affichait sur mon visage, mais j'étais un peu triste lorsque je pensais à elle, ce qui est normal quand on y pense. J'aurais aimé qu'elle soit là, je suis sûr qu'elle aurait beaucoup aimé Asch, c'est un copain super, on aurait pus jouer tous les trois toutes la journée. Hélas, je ne savais pas où elle était, peut-être que elle aussi pensait à moi... des fois je me dis qu'elle va rentrer à la maison et ne pas me voir, elle sera triste, mais je suis sûr qu'elle comprendra. Qui sait, un jour je pourrais la voir débarquer à Aomori, c'est vrai que ça me ferait super plaisir, mais si je suis généralement optimiste... là je ne le suis pas vraiment et j'imagine le pire la concernant, c'est bien pour ça que j'évite généralement d'en parler, mais bon, là j'ai envie de penser à elle et me rappeler les bons souvenirs.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: -Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

-Expérience n° 1- C'est mieux un ours, un lapin ou le lion là-bas ? [PV : Asch Gakuen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori exterieur :: Ville :: Les Rues-