AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Karma is a bitch, and you're annoying || Pv Manami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Karma is a bitch, and you're annoying || Pv Manami   Dim 29 Avr - 3:15

Il ne savait trop ce qui l'avait, de premier abord, attiré ici. Après tout, il fallait dire que ce n'était pas comme s'il passait vraiment beaucoup de temps dans la salle de dessin; jamais en dehors des cours d'art, du moins – il ne fallait pas vraiment s'étonner de la chose lorsque l'on voyait ses capacités artistiques plus que limitées. Et c'est pourquoi, alors qu'il s'arrêtait devant la porte de la salle, une main enfoncée au fond de ses poches, que Shigeru ne pouvait s'empêcher de se demander pour quelle raison est-ce qu'il avait bien pu décidé de venir dans cet endroit qu'il fréquentait à peu prêt autant que le gymnase – c'est à dire, pas beaucoup.

Probablement parce que, quelque part, une petite partie de lui avait espéré qu'elle serait vide – ce que l'absence quasi totale de bruit qui lui parvenait de l'autre côté de la porte ne faisait que lui confirmer -, qu'il pourrait y trainer sans qu'on ne vienne le déranger, et que là bas, les gens allaient lui foutre la paix. Parce que son dortoir était bien trop bruyant, qu'Azil était occupée à autre chose, qu'il savait pertinemment qu'il n'y avait aucune réunion de club aujourd'hui et que, sur le coup, ça lui avait – presque – semblé être une bonne idée.

Restait juste à voir si cette dernière affirmation allait se révéler vraie.

Poussant la porte – heureusement que cette dernière était déverrouillée, son plan absolument pas infaillible n'ayant pas du tout prit en compte ce cas de figure -, Shigeru ouvrit la lumière, jetant un rapide coup d'oeil à l'intérieur. Un peu comme s'il ne souhaitait que confirmer ce qu'il savait déjà et vérifier qu'il ne retrouverait aucun indésirable – même si ce terme, en cet instant, s'appliquait sans nul doute plus à lui qu'autre chose – dans la salle de classe alors qu'il savait dore et déjà qu'il n'y avait personne. Personne d'autre que lui, du moins. Parce que sinon, il les aurait entendu, qu'il le veuille ou non.

Refermant la porte derrière lui, Shigeru soupira légèrement, passant machinalement une main dans ses cheveux hirsutes. Puis, regardant son portable – plus par réflexe qu'autre chose -, il ne pu retenir une vague grimace. 20H47. Pas particulièrement tard, mais n'empêche, le couvre feu n'était pas vraiment éloigné, et bientôt, il allait devoir retourner à son dortoir s'il voulait éviter d'être surprit comme un idiot lorsque les surveillants allaient commencer à faire la tournée des classes. La poisse, quoi.

Croisant les bras contre sa poitrine, il détailla l'endroit des yeux, cherchant du regard où il pourrait bien s'installer pour les quelques deux prochaines heures qu'il allait y passer. Le vague bordel qui y régnait ne manqua pas de lui faire grincer des dents alors qu'il se retenait d'aller ramasser ce qui trainait – parce qu'il n'était pas venu pour ça -, fixant presque furieusement les retailles de papiers, crayons à dessins, pinceaux et autres pots de peinture multicolores qui s'entassaient ici et là. C'était à croire que les gens qui y venaient ne rangeaient jamais rien.

Roulant des yeux, l'adolescent finit par se diriger vers l'une des tables – au fond, à droite, prêt de la fenêtre, qui était presque vide à l'exception d'un vieux collage pas très réussi -, se hissant prestement sur cette dernière, s'adossant du même fait contre le mur de la salle de classe. Sortant sa DS de sa poche – violette, et non, ce n'était pas une couleur de fille -, Shigeru remonta ses genoux contre sa poitrine, allumant sa console, ses yeux fixés sur les écrans lumineux qui se trouvaient devant lui. Au moins, ça allait lui permettre de passer le temps. Ou du moins, le peu de temps qui lui restait, avant qu'il ne doive aller se coucher, que le jour se lève à nouveau et que...

Bref.

Ce ne fut que quelques minutes plus tard – pas beaucoup, même s'il fallait avouer que le temps a tendance à passer bien plus rapidement lorsque vous étiez occupé – qu'un léger bruit le fit soudainement cesser de bouger. L'adolescent plissa les yeux, tournant presque imperceptiblement sa tête en direction de la porte, son regard perdu le temps d'un instant dans le vide en face de lui. Des bruits de pas, qui se dirigeait indubitablement dans sa direction. À une bonne vingtaine de mètres de là, pour être précis. Grognant entre ses dents, Shigeru reposa son attention sur le jeu qu'il avait entre les mains – parce que là, il était en train de se faire botter le cul -, une expression un rien anxieuse prenant place sur son visage. Pas longtemps, le temps d'un court instant, mais néanmoins présente, comme si son subconscient envisageait déjà une possibilité que lui même préférait ignorer. Mais enfin, ça ne servait à rien de s'inquiéter, après tout, parce que, de toute façon, ce n'était pas non plus comme si quelqu'un allait entrer ici.

Pas vrai?


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Shigeru Tensei le Dim 13 Mai - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Karma is a bitch, and you're annoying || Pv Manami   Sam 12 Mai - 23:17

Manami n’aurait su dire ce qui l’avait poussé à déserter sa chambre après le diner. Peut-être est-ce le cours de bio qui s’était avéré trop bruyant qui lui avait soudainement donné l’envie de se retrouver seule et surtout au calme. Encore en uniforme scolaire, elle avait pris tout son attirail de dessin avant de quitter la chambre sous le regard intrigué de ses coloc. Heureusement pour elle, les couloirs étaient souvent vides après le repas du soir, les élèves préférant profiter encore un peu du parc avant le couvre-feu ou alors regagnant directement leurs dortoirs pour les plus fatigués. Le fait qu’il n’y ait pas un chat dans les couloirs arrangeait bien la jeune fille. Non pas parce qu’elle ne souhaitait pas rencontrer personne –quoi que en fait si- mais parce qu’elle avait déjà la tête remplie de diverses pensés sans vouloir s’en remplir d’avantage.

C’était donc ainsi que Manami s’était retrouvée à errer dans le bâtiment, à la recherche d’un endroit tranquille pour dessiner en paix. A l’orphelinat, il lui arrivait souvent de monter sur le toit pour peindre les environs, la ville ou même le ciel étoilé. Et puis au moins, elle était sûre de savoir comment s’y rendre. En grimpant tout en haut des escaliers, elle finirait bien par atterrir à un moment ou un autre sur le toit. Mais en escaladant cette montagne de marches, elle n’avait pas envisagé une possibilité : que le toit accueille déjà d’autres occupants. Elle ne put le réaliser que lorsqu’elle ouvrit la porte sur le ciel noir. A une dizaine de mètres d’elle, deux élèves – ou peut-être professeur allez savoir- dont une fille et un garçon, étaient assis l’un à côté de l’autre, la tête levée vers les étoiles. Bien que le tableau qui s’offrait à elle était des plus tentant à reproduire, elle ne pouvait pas se résoudre à rester ici et partit la seconde d’après sans faire plus de bruit qu’à son arrivé.

Demi-tour. Retour à la case départ. La jeune fille se retrouvait à nouveau sans lieu pour pouvoir dessiner. Encore. Seule au milieu de l’allée du 3ème étage, ne sachant pas où aller, elle se mit à faire voler quelques pinceaux, crayons et autres outils de dessin. Pourquoi ? Elle ne savait pas. Disons juste qu’elle se sentait mieux dans ces moments-là, et puis de toute façon elle ne risquait rien puisqu’il n’y avait personne. Mais elle n’allait tout de même pas se mettre à dessiner là, au milieu des différentes salles de cours, salle de spectacle et…. Et la salle de dessin ! Quoi de mieux pour se laisser aller à son passe-temps favori qu’une salle spécialisée où il y avait tout le matériel dont elle avait besoin ?! Ses affaires planant toujours dans les airs, elle se mit à avancer vers la salle d’art, tout en se demandant comment elle avait fait pour ne pas y penser plus tôt.

Doucement, elle fit glisser la porte, pensant ne trouver rien d’autre qu’une vaste salle remplie de diverses œuvres d’art plus ou moins réussies. Erreur. Ce fut presque le cas, hormis que les créations n’avaient absolument rien de chef d’œuvres et qu’il y avait déjà un personne dans la salle. Sur une table tout au fond de la classe, appuyé contre le mur, un garçon à la chevelure rousse était en train de jouer à une petite console portable que la jeune fille n’avait jamais vu. Pendant un léger moment d’hésitation, Manami se demanda si elle allait rester ici ou partir. Oh et puis merde, si elle partait maintenant, elle n’allait sûrement pas trouver un autre endroit où se poser avant le couvre-feu. Et puis elle ne ferait pas de bruit, elle ne le dérangerait certainement pas. La jeune fille entra complètement dans la pièce, et referma la porte derrière elle, oubliant que les objets volaient toujours autour d’elle. Elle s’approcha de quelques pas vers le jeune garçon, en gardant tout de même ses distances.

« Salut. Euh… Ça te dérange si je reste ici ?... Je vais juste dessiner un peu »

En fait ce n’était pas une vraie question, puisque quoi qu’il dise, elle comptait bien rester, qu’il le veuille ou non. D’ailleurs, avant même d’avoir une réponse, elle s’avançait déjà en quête d’une place. Manami s’assit à une chaise devant une table située pile devant la fenêtre, de sorte à avoir une vue assez large sur l’extérieur. Au moment même où ses genoux se plièrent pour s’asseoir, tout son matériel de dessin bougea pour venir se poser sur la table, en se disposant de façon très méthodique. Un grand carnet noir se déposa devant elle et s’ouvrit sur une nouvelle page blanche, laissant dévoiler un bref aperçut de ses anciens dessins en tournant les pages. Peinture ou crayon ? Abstrait ou réel ? Et pourquoi pas dessiner le garçon devant elle ? En regardant mieux ce garçon, elle s’arrêta un moment sur la petite console violette qu’il tenait entre ses mains. Intriguée par ce boitier, elle le fixa un moment en silence, peut-être trop longtemps d’ailleurs car il lui semblait que le garçon la regardait aussi. Tournant la tête pour enlever son regard de la console, elle reporta son attention –plu ou moins- sur son carnet et ses crayons mais une question lui traversa l’esprit.

« Tu attends peut-être quelqu’un ? »

Non, cette question n’était pas posée juste pour faire la conversation. Elle n’était pas non plus par soucis de le déranger lui et son potentiel ami –ou quoi que ce soit d’autre-. En réalité elle voulait juste savoir si une autre personne allait débarquer, tout simplement parce qu’elle n’avait pas envie de supporter des conversations bruyantes ou même rester avec une personne de plus. C’était décidé, ça serait peinture. Mais d’abord, les croquis. Manami attrapa une palette où elle disposa lentement une certaine quantité de gouache tandis que deux crayons à papier avaient déjà commencé à faire les premiers traits du dessin tout seul sous le regard distrait de la jeun fille.





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Karma is a bitch, and you're annoying || Pv Manami   Ven 18 Mai - 3:50

Ah. Merde.

Ce fut la la première chose qui lui traversa l'esprit lorsqu'il entendit les pas de la personne mystère – si du moins il pouvait se permettre de l'appeler de la sorte en attendant de voir de qui il s'agissait. Ce fut également la seule chose qu'il arriva à penser lorsque le quelqu'un en question tourna la poignée de la porte. Et il ne va pas sans dire que cela était également la seule phrase qui se trouvait dans son esprit – vive la diversité – lorsque Shigeru réalisa qu'il n'avait absolument aucune idée de qui il s'agissait, ne pouvant donc même pas se dire qu'au moins, même s'il avait envie d'être seul, il n'allait pas être obligé de supporter quelqu'un de trop agaçant – quoi que, en regardant certains de ces amis, c'est à se demander.

Oui, vraiment. Ah, merde.

Lui jetant un regard emplit de ressentiment – nah mais fuck, y avait pas moyen d'avoir la paix nul part dans cette foutue école ou quoi? -, Shigeru écartilla légèrement les yeux, son jeu complètement oublié le temps de quelques instants – résultant d'ailleurs en un joli écran 'Game Over' lui flachant dans la gueule – alors qu'il fixait les différents objets qui flottaient autour de la jeune fille tandis que cette dernière s'aventurait dans la pièce, s'approchant un peu de lui par la même occasion.

Avant de finalement arracher son regard de ces derniers pour le poser sur l'adolescente, la dévisageant rapidement, comme on jauge une personne que l'on ne connait pas encore, que l'on a jamais vu. Blonde, définitivement plus grande que lui – la sale chieuse -, assez jolie dans son genre, probablement. Ou du moins, pour ceux qui s'attardaient un moindrement à ce genre de détails.

-Salut. Euh… Ça te dérange si je reste ici ?... Je vais juste dessiner un peu.

Et aussitôt, il ne pu s'empêcher de rouler des yeux. Mais qu'est-ce que c'était comme question, ça, hein? Bien sûr que ça le dérangeait si elle restait ici; après tout, ce n'était pas pour rien s'il était venu se terrer à une heure pareil dans l'un des endroit qu'il fréquentait le moins, quoi. Mais en même temps, ce n'était pas non plus comme s'il pouvait vraiment lui dire de foutre le camp juste comme ça – ça, et qu'il aimerait bien éviter de se faire planter un crayon volant dans l'oeil.

La prochaine fois, il irait s'enfermer dans le gymnase, dans cette toute petite pièce où on range le matériel. Ouais.

Pour toute réponse, il ne fit que lui adresser un vague grognement indistinct et à peine audible. Un peu comme un 'J'm'en balance, fait comme tu veux et fou moi là paix' à peine compréhensible – et probablement aussi peu poli. Et de toute manière, à la regarder aller comme ça tandis qu'elle traversait la pièce pour aller s'installer à une autre table un peu plus loin, ce n'était pas non plus comme si son avis avait l'air de vraiment lui importer, hein.

Puis, finissant par se détourner de l'inconnue – apparemment, elle semblait être là pour rester, et, croyez le ou non, il avait mieux à faire que de la fixer alors qu'elle faisait dieu sait quoi -, Shigeru jura intérieurement lorsqu'il remarqua qu'il venait de perdre. ''Rah bah merde, hein. Saloperie'' se dit-il avec mauvaise humeur en soupirant. Il ne lui restait plus qu'à recommencer – oh joie. C'est d'ailleurs ce qu'il s'apprêtait à faire lorsqu'elle lui adressa la parole une nouvelle fois – il fallait croire que son absence de réponse un peu plus tôt n'avait pas été assez claire.

-Tu attends peut-être quelqu’un ?

Aussitôt, il leva la tête, tellement rapidement, telle brusquement qu'il manqua presque de se craquer le cou par la même occasion. Et, sur son visage, en plus de la surprise – surprise devant la question posée, surprise de par le fait qu'on venait tout simplement de lui parler -, quelque chose qui ressemblait à de l'incompréhension. Non mais c'était vrai, quoi; qui pourrait-il bien vouloir attendre dans un endroit pareil?

Haussant les épaules, baissant une nouvelle fois les yeux sur sa console, fixant cette dernière comme s'il souhaitait y faire un trou juste en la regardant – ce qui serait, il fallait bien avouer, assez bête de sa part et pas particulièrement pratique -, Shigeru souffla avec agacement sur les mèches de cheveux qui lui tombaient – encore, toujours - dans les yeux. Puis, grondant à mi-voix lorsque celles-ci reprirent la même position que quelques secondes plus tôt, les sales garces - parce que quiconque à déjà essayé la chose sait que ça ne marche qu'une fois sur dix -, il fini par lui répondre sur un ton vaguement agacé, lui jetant un rapide coup par la même occasion.

-Uh, nah. Pourquoi j'attendrais quelqu'un? Serait con d'faire ça ici et d'monter trois étages juste pour attendre, hein.

Ou alors, il avait juste la flemme. Ça, et il n'était qu'une simple larve qui exécrait le moindre effort physique et qui considérait que le meilleur endroit de rendez-vous possible était devant la porte de sa chambre. C'était d'ailleurs à se demander ce qu'il pouvait bien faire là s'il trouvait l'idée de venir jusqu'ici aussi débile – mais enfin, disons qu'il n'avait jamais été reconnu pour son sens de la logique lorsque ça concernait ce genre de chose.

Fronçant les sourcils, Shigeru se mit soudainement à fixer le cahier qui était posé devant la jeune fille. Ou plutôt, les crayons qui s'agitaient sur la page blanche, comme s'ils étaient doté d'une vie propre, scène qu'il ne pouvait s'empêcher de dévisager avec un peu d'intérêt, un peu de fascination. Et, aussi, si non pas de l'amertume, quelque chose qui y ressemblait vaguement. Parce que ça ne faisait que lui rappeler à quel point il avait un pouvoir de merde, chiant et par dessus tout totalement inutile. Puis, soudainement, une sorte de curiosité, alors qu'il continuait de regarder malgré lui les crayons tracer des formes qu'il n'arrivait pas vraiment à apercevoir d'où il était.

-Hey... fit-il soudainement en penchant légèrement la tête comme pour essayer de mieux voir. T'fais quoi? 'fin, j'veux dire, tu dessines quoi?

Parce que les entrées en la matière et autres formes de politesses de bases, ça servaient à rien.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Karma is a bitch, and you're annoying || Pv Manami   Sam 2 Juin - 22:32


« Le bonheur est parfois
caché dans l'inconnu. »

Victor Hugo




Quand Manami avait demandé au garçon si elle pouvait rester, elle avait bien vu ce roulement des yeux qui voulait sans doute dire « non dégage grognasse ». Tout comme elle avait vaguement entendu un son bizarre sortir d’entre ses lèvres, un peu le même genre de son que fait un geek en surpoids après une bonne heure de sport à qui on demande de laisser un peu de place sur le canapé. Bref il ne voulait clairement pas de la compagnie de la jeune fille, ce qui ne la dérangeait pas du tout. C’est vrai quoi, il avait mettre une pancarte « DEGAGEZ » sur la porte, ou bien s’enfermer à clef, ou carrément aller ailleurs, s’il tenait autant à ne pas être déranger par quelqu’un.

Elle était donc là, avec sa palette de couleurs dans les mains, les crayons bougeant sur la feuille de papier, quand le petit roux ouvrit –enfin- la bouche pour répondre à sa deuxième question. Vu avec quelle grâce il avait répondu la première fois, notre petite blonde s’attendait à quelque chose du genre « Qu’est-ce que ça peut te faire ». Perdu. Enfin sa réponse ne frôlait pas les sommets de la politesse et de la courtoisie non plus, mais disons que c’était moins pire que ce à quoi elle se préparait.

-Uh, nah. Pourquoi j'attendrais quelqu'un? Serait con d'faire ça ici et d'monter trois étages juste pour attendre, hein.

Ouais fin en même temps ça pouvait tout simplement être un point de rendez-vous. Genre il devait retrouver quelqu’un, et ils avaient choisis la classe de dessin pour dieu sait quelle raison. Ou alors quelqu’un lui avait demandé de l’attendre ici pour lui parler à l’abri des oreilles indiscrètes, ce qui dans ce cas était plutôt raté. Et puis merde, elle pouvait pas deviner. Et puis au fond, ça changeait pas grand-chose puisqu’elle ne comptait vraiment pas partir.

-Qu’est-ce que j’en sais moi, si t’es du genre intelligent ou pas ?

Ca aussi, c’était délicat teh. Et oui, Manami aussi faisait dans la « finesse ». En fait du moment où on ne lui adressait pas la parole, qu’on évitait de trop s’approcher d’elle, elle pouvait se montrer plutôt polie, mais dès qu’on lui parlait –surtout d’une façon un peu détachée comme il l’avait fait- ce n’était plus la peine d’espérer la moindre politesse dans ses paroles. Faut dire qu’elle n’avait même pas pris la peine de lever la tête pour le regarder. A vrai dire elle était trop occupée à essayer de calculer la dose exacte de gouache qu’elle aurait besoin pour chaque couleur, bien que c’était totalement inutile puisqu’il lui suffit juste d’en reprendre si besoin est. Mais la feignante qu’elle est ne voulait ouvrir et se servir des tubes que le minimum possible.

-Hey… T'fais quoi? 'fin, j'veux dire, tu dessines quoi?

La jeune fille leva brusquement la tête de sa palette, ses cheveux blonds attachés en couettes bougeant dans tous les sens. Elle se tourna vers lui dans un mouvement tout aussi rapide, ses yeux exprimant autant l’incrédulité que la surprise apparue à ce moment-là. Elle ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il lui adresse à nouveau la parole, mais en plus pour ce genre de question. Lui qui ne paraissait pas particulièrement social s’intéressait à ce qu’elle faisait ? Un peu déconcertée, elle tourna son regard vers son carnet noir et ses deux crayons s’écartèrent, comme pour la laisser mieux voir le résultat de leur travail.

-Euh… Un mec. Elle plissa un peu les yeux avec un léger moment d’hésitation. Un roux. Toi en fait.

Pourquoi ? Aller savoir. Bien que la jeune fille contrôlait plutôt bien ses outils de dessin –et c’était d’ailleurs la seule chose qu’elle savait contrôler avec son pouvoir- elle n’avait pas bien fait attention à ce que ses deux crayons dessinaient. Un peu comme s’il avait choisis –eux, ou son subconscient peut-être- le jeune garçon comme model ou tout simplement ils avaient reproduit la dernière image en tête.

En tous cas, elle se sentait bien stupide à ce moment précis. Il allait certainement se foutre d’elle, ou peut-être même se lever pour venir la gifler en lui demandant de quel droit elle se permettait de le dessiner. Ou alors il allait prendre la grosse tête en disant qu’il lui signerai un autographe une fois fini, ou qu’il taperai la pose, un peu comme les stars quand elles aperçoivent un photographe. Ou alors il allait tout simplement partir en grognant comme quoi il ne pouvait pas être tranquille deux minutes. En fait elle n’en savait absolument rien. En même temps elle ne le connaissait pas du tout et ne l’avait jamais croisé –une chevelure comme ça, on s’en souvient, un peu comme celle d’Azil ou de Kaito-. Et puis l’analyse du caractère d’une personne à partir de son apparence, c’était pas du tout son truc.

Puis en regardant bien le dessin, on pouvait voir qu’il était plutôt bien représenter. On ne va pas dire qu’il était arrangé pour avoir l’air d’un dieu, mais rien n’était fait pour le tourner en ridicule. En fait l’ébauche réalisée par ses crayons était plutôt réaliste et assez bien faite. On pouvait le voir assise sur une table, adossé au mur avec dans les mains….. Un truc. Sur la feuille de papier, les traits se superposaient à cet endroit-là, formant une masse grise plutôt abstraite. Apparemment elle –ou ses crayons- ne pouvait pas dessiner la petite console violette qu’il tenait puisqu’elle ne savait pas ce que s’était exactement. Elle avait déjà vu des consoles, une ou deux portatives, mais jamais des comme ça. Alors elle se remit à fixer l’engin entre ses mains.

-Eh… faute de savoir son nom, c’était sa façon de l’interpeler. C’est quoi… Le truc que t’as dans tes mains ?

Bon s’il ne la prenait pas encore pour une débile, maintenant c’est sûr il allait le faire. Mais après tout elle n’y était pour rien. A l’orphelinat, personne –ou presque- ne détenait un objet qui avait un tant soit peu de valeur. En même temps, à part les plus âgés qui avaient une autorisation spéciale pour travailler, les enfants n’avaient aucun moyen de recevoir de l’argent. Alors ce genre de choses, elle ne les voyait qu’en allant faire quelques courses dans les magasins, et encore.

Elle attrapa la gomme posée sur la table et gomma à l’endroit où devait apparaitre l’objet mystère. Maintenant elle tenait fermement son carnet noir et sa tête ne cessait de se lever et se baisser, regardant alternativement le garçon-model et son dessin, tandis que ses deux crayons à papier s’étaient remis au travail, essayant tant bien que mal de dessiner l’étrange boite violette. Mais de là où elle était assise, elle ne pouvait pas bien distinguer son objectif, ou du moins pas assez pour le dessiner. Elle n’avait qu’une seule envie, se lever et aller s’asseoir tout près de lui, pour être sûr de ne manquer aucun détail. Mais il n’allait sûrement pas être d’accord. Enfin, qui sait ?





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Karma is a bitch, and you're annoying || Pv Manami   Mar 19 Juin - 4:44

Ah, ouais. Même lui, avec sa compréhension limitée de la gente féminine – et masculine aussi, à vrai dire -, n'avait pu s'empêcher de trouver qu'elle avait vraiment fait une drôle de tête, juste là, quand il lui avait demandé ce qu'elle dessinait. L'expression en elle même, il n'était pas certain de vraiment arriver à la déchiffrer – de la peur, ou de la surprise, peut-être – mais enfin, disons seulement qu'il ne s'attendait pas à ce qu'elle réagisse de la sorte. Oh, well.

Et, à vrai dire, ce n'était pas non plus là la seule chose à laquelle il ne s'attendait pas. Parce que la réponse qu'elle lui donna ne manqua pas de lui faire écartiller les yeux légèrement, lui donnant le temps de quelques secondes un vague air de lapin prit dans les phares d'un dix-huit roues au beau milieu de la nuit. 'Un roux. Toi en fait. ' ''Hein? Quoi?'' Comment ça, lui? Et comment ça, un roux? Okay, il voulait bien croire que c'était vrai – il avait bien fini par se faire à sa stupide couleur de cheveux -, mais n'empêche. Il n'avait jamais vraiment apprécié qu'on se réfère à lui de cette façon – allez savoir pourquoi. Peut-être était-ce à cause de toutes les blagues de roux débiles qu'il avait entendu tout au long de sa vie – il aurait même pu en faire une encyclopédie, s'il avait eu une mémoire un peu moins défaillante.

Puis, finissant par se remettre de cet affront qui, au final, il allait bien l'avouer, n'en était pas vraiment un, Shigeru lui jeta un regard qui traduisait – bien malgré lui – son incompréhension. Parce qu'il ne voyait pas pour quelle raison elle serait en train de le dessiner, lui. C'était quoi, il n'y avait rien de plus intéressant autour? Elle n'avait qu'à faire une nature morte et puis voilà, c'était tout. Ça, ou dessiner un paysage. Ou pas. Il faisait probablement un peu trop sombre pour cette seconde option. Quoi que, un beau petit croquis d'une jolie petite table, c'était quand même pas si mal, nah?

-Eh… C’est quoi… Le truc que t’as dans tes mains ? fit soudainement le jeune fille – à son intention, sans aucun doute.

Ça, ou elle avait l'étrange manie de se parler à elle-même et de se poser des questions débiles - ce qui, il devait l'avouer, n'était sans doute pas le cas. Clignant des yeux, peut-être un peu stupidement – comme le font les hiboux, mais avec un air un rien moins intelligent -, Shigeru baissa les yeux sur sa console, avant de reposer son regard sur l'adolescente – c'était quoi, son nom, encore? Elle lui avait dit, ou pas? -, faisant des aller-retours entre les deux, donnant l'impression de chercher à comprendre ce qu'elle voulait bien dire par là. Elle ne pouvait quand même pas ne pas savoir ce que c'était... si?

Et, en cet instant, on aurait vraiment dit que quelqu'un venait de lui foutre une baffe dans la tronche, au vu de l'air surprit, saisit qui s'affichait dans son visage. Il fallait croire qu'il n'avait pas encore l'habitude de penser au fait que tout le monde n'était pas aussi geek que lui. Puis, soupirant légèrement, ne pouvant s'empêcher de rouler des yeux, Shigeru descendit de la table, se dirigeant d'un pas trainant vers l'autre occupante de la pièce, s'arrêtant juste à côté d'elle, ne s'arrêtant même pas le temps d'une fraction de seconde pour réfléchir au fait qu'elle ne voulait peut-être pas qu'il vienne, qu'elle ne voulait pas lui parler, qu'il risquait peut-être – probablement – de la déranger.

-T'fais souvent ça, toi, dessiner les gens qu'tu connais pas? lui demanda-t-il finalement au bout d'un moment en désignant d'un vague mouvement de la main le dessin en question.

Venant d'une autre personne, cela aurait nul doute pu être vu comme un reproche, être vu comme une étrange agression détournée. Et pourtant, ce n'était pour lui qu'une simple question, posée sans aucune autre raison qu'un vague accès de curiosité. Parce que, vraiment, il ne comprenait pas pourquoi elle avait apparemment décidé de se servir de lui comme modèle alors qu'elle ne le connaissait même pas et qu'elle avait sans doute un tas d'autres choses de plus intéressantes à dessiner sous la main. Plissant les yeux, penchant légèrement la tête histoire d'avoir un meilleur angle de vue, il le fixa un moment avant de détourner le regard, se passant une main dans les cheveux d'un air ai vaguement embarrassé.

-Donc, mh... commença-t-il en s'adossant contre la table, préférant changer de sujet, c't'une DS, quoi. Pour jouer à des jeux vidéos. Tu connais vraiment pas? ajouta Shigeru en la fixant, un soupçon d'incrédulité clairement perceptible dans sa voix.

Non, vraiment, il n'était pas de ceux qui avaient l'art de parler aux gens – parce que là, s'il continuait comme ça, elle allait possiblement finir par penser qu'il la prenait pour une idiote. Et, à vrai dire, c'était sans doute lui le plus idiot des deux, puisqu'il ne s'en rendait même pas compte. Bravo, Shigeru, vraiment. Il ne restait plus qu'à espérer qu'elle n'allait pas le réaliser – ou alors, qu'elle n'allait pas mal le prendre.

-Uh. Tu peux essayer, s'tu veux, lui dit-il en haussant les épaules d'un air vaguement désintéressé.

Et, comme un con, il avait complètement oublié qu'elle aurait peut-être du mal à finir son 'œuvre' s'il n'arrêtait pas de changer de place. Il n'y avait plus qu'à souhaiter qu'elle n'avait pas besoin de lui pour ça.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Manami Atsuya
avatar
spirit

Féminin Age : 23
Messages : 201
Inscription le : 12/04/2012
Localisation : Coinceé entre deux touches du clavier... Help ! T_T


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère année / 18 ans
Pouvoir(s):
Club: Dessin

MessageSujet: Re: Karma is a bitch, and you're annoying || Pv Manami   Dim 15 Juil - 15:24

Décidément, ce garçon était bizarre, vraiment bizarre. En l’espace de quelques minutes le jeune homme était passé par toutes les émotions possibles, ou du moins, son visage les avait toutes exprimées. Bon en même temps, fallait le comprendre un peu : lui il était là dans la salle de dessin, il avait rien demandé à personne, tranquillement en train de jouer à… sa console, quand une fille débarque de nulle part, s’installe et commence à le dessiner sans rien dire. Pas banal comme situation. Et si on en croit l’expression d’abruti (je t’aime quand même Ruru ♥ !) qui est apparu sur son visage, il n’en était pas moins surpris qu’elle. Mais il était impossible de déterminer s’il avait était plus choqué par le fait qu’elle le dessine pour par la question concernant ce qu’il tenait dans ses mains.

Bon pour savoir pourquoi elle l’avait choisi comme modèle, elle-même ne savait pas. En fait c’était surement la chose la plus intéressante à dessiner dans la salle. Elle avait passé l’âge de dessiner des tables ou des vases, et les choses qui étaient censées être des sculptures ne lui inspiraient vraiment aucun dessin. Décidément, elle n’arrivait pas à dessiner cette fichu boite violette et lui semblait avoir du mal à comprendre comment il était possible que Manami ne connaissait pas cet objet. Puis il se leva. A ce moment précis, la ptite blonde lui aurait bien envoyé tout ce qui était à sa portée pour le faire rasseoir. Comment pouvait-elle le dessiner s’il bougeait ? Mais elle ravala sa rage lorsqu’elle s’aperçut qu’il s’avancer vers elle. Au moins de cette façon, elle pouvait jeter de discrets coup d’œil vers la petite machine qui maintenant était plus proche et donc beaucoup plus facile à observer pour dessiner.

-T'fais souvent ça, toi, dessiner les gens qu'tu connais pas?


Alors quoi ? Ca le dérangeait tant que ça qu’elle le dessine ? Soit il disait ça pour faire la conversation, soit ce garçon est vraiment lent à la réaction. Ou peut-être les deux. Ou peut-être autre chose. En fait ce mec est tellement bizarre qu’il est impossible de comprendre ce qu’il pense vraiment. Parce que, après tout, s’il ne voulait vraiment pas servir de modèle, il avait cas le dire, ou même arracher le dessin du carnet –mais là, il se serait pris un bon poing dans la gueule-. Mais alors qu’elle allait pour donner une réponse cinglante, elle s’aperçut en le regardant qu’il était en train de plisser les yeux et de pencher la tête pour regarder le dessin –qui commençait vraiment à prendre forme grâce aux crayons-. Bon faut avouer qu’il avait pas l’air fin comme ça, mais c’était plutôt marrant à voir, puis finalement, il n’avait pas l’air de mal le prendre d’être model. Il passa même la main dans ses cheveux, ce qui était franchement inutile s’il essayait de se recoiffer, car les mèches avait repris exactement leur place, comme si rien ne les avait touchés. Tant mieux d’ailleurs, c’était plus facile pour les dessiner

« Ouais souvent. Je trouve que ça donne plus de vie au dessin. Fin voilà quoi…. »


Parce que oui, elle devait bien lui répondre quand même. Et dire la vérité. Même si elle se doutait bien qu’il n’avait pas dû comprendre ce qu’elle avait voulu dire par « donner plus de vie au dessin » mais bon. Tout ce qu’elle savait c’est qu’elle trouvait nettement plus intéressant de dessiner une personne en pleine action, concentrée, plutôt qu’un fruit banal ou quelque chose du genre. Et puis, il était aussi question d’immortaliser un moment qui ne se reproduira sans doute plus jamais, alors qu’un fruit, à moins qu’il pourrisse, on pourrait le dessiner plusieurs fois. Du moins c’est ce qu’elle pensait et c’était aussi la raison pour laquelle elle se prenait toujours la tête avec ses profs de dessin : ils n’étaient pas vraiment du même avis qu’elle. Enfin, elle parvint à dessiner quelque chose qui ressembler vaguement à une petite console portable.

-Donc, mh... c't'une DS, quoi. Pour jouer à des jeux vidéos. Tu connais vraiment pas?


Là au moins c’était clair, il la prenait vraiment pour une idiote. En quittant l’orphelinat pour venir ici, Manami s’était douté qu’elle serait confrontée à ce genre de situation, quand des élèves qui connaissent mieux le « vrai » monde ne comprendraient pas qu’elle ne connaisse pas les choses les plus anodines de la vie. Après tout ce n’était pas sa faute. Et puis, vu le nombre d’élèves qu’il y avait ici, elle ne devait pas être la seule orpheline, il devait bien y en avoir d’autres. Pour réponse à sa question, elle secoua la tête en signe de négation. Non, vraiment, elle ne connaissait pas la « dé-es ». Pendant un moment elle pensa au mot « déesse », mais cette console n’avait visiblement rien d’une statuette grecque ou autre.

-Uh. Tu peux essayer, s'tu veux


Alors là, elle était prise de court, elle ne savait plus quoi répondre. Elle n’avait jamais joué à aucun jeu vidéo. Bon bien sûr elle connaissait les grands classiques : la Game-Boy, la NESS ou encore elle avait vu une pub pour la Playstation à la télé. Elle regarda alternativement son dessin, la « dé-es », et le garçon et elle hésita. Elle avait bien envie d’essayer, juste pour être un peu moins idiote, connaitre un peu. Mais elle ne savait pas s’en servir, y avait trop de bouton pour elle. Elle regarda encore un moment la console puis détourna le regard en rougissant légèrement

« Je… Je sais pas y… jouer »





Phone ♥️-Link ♥️-Fiche ♥️
Merci à Azil pour l'avatar, et à Kuni, je le garde précieusement ♥

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Karma is a bitch, and you're annoying || Pv Manami   

Revenir en haut Aller en bas
 

Karma is a bitch, and you're annoying || Pv Manami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Troisième étage :: Salle de Dessin-