AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité





MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Ven 25 Mai - 23:11

Kaito était aussi enthousiaste que la jeune fille, il lui expliqua rapidement qu’il dessinait, qu’il avait pleins d’idées et que plus tard il serait sûrement dessinateur. Elle sourit et lui donna un coup de poings sur l’épaule. C’était sensé être amical, comme elle faisait avec ses amis. Mais Kaito ne pesait pas autant que ses anciens copains, du coup il fut un peu, même beaucoup secoué. Midori se mordit la lèvre, elle ne voulait pas faire ça !

-Oups.

*HRRRM* Elle sourit, gênée, elle-même savait que ce qu’elle avait dit c’était du béton. *mais rajouuute quelque choooooose*

-Euh désolé, c’était pour te dire que je t’encourageais. Mais c’était nul, mais je t’encourage quand même, je suis sûre que tu seras un grand dessinateur plus tard !


Midori c’est la fille qui a le tact d’un rhinocéros et la gestuelle d’un gorille. Ce n’est pas qu’elle n’est pas capable d’éprouver de la compassion, de la tendresse ou d’avoir envie de serrer quelqu’un dans ses bras. C’est juste qu’elle ne sait pas si prendre, en publique comme ça. Elle se la joue grosse dur et tout, mais c’est quand même une fille. Même si elle pourrait tuer le premier qui ose dire ça bien entendu.

Les dortoirs étaient maintenant juste en face d’eux, elle reconnu vaguement le lieu. Heureusement que Kaito était là parce qu’elle n’aurait jamais retrouvée sa chambre. Mais il ne lui servirait pas de guide éternellement… Elle se voyait mal tous les matins l’appeler au secours parce qu’elle ne retrouve plus les dortoirs…
Son ami se tourna vers elle, souriant, Mido trouvait ça bien, qu’il sourit tout le temps comme ça, c’était communicatif à force. Il lui proposa d’aller dans sa chambre pour lui montrer ses dessins.

Elle n’a jamais été douée pour les dessins, finissant toujours par perdre patience et déchirer sa copie elle avait vite comprit que ça serait pas son truc. Ça ne voulait pas dire que la brute n’aimait pas ça, elle admirait toujours les créations qui prenaient du temps, demandaient de la concentration et de la patience. Sûrement parce que c’est quelque chose qu’elle n’a jamais su faire, du coup les gens qui font par exemple du dessin, de la sculpture, de la peinture, du montage de meuble Ikéa, c’est des surhommes pour la Mido. Elle avait comme l’impression qu’il fallait une prédisposition génétique pour réussir des choses comme ça.

-Ah oui je veux bien venir les voir !

A peine eut elle finit sa phrase que Tweeny susurrait qu’il voulait jouer au docteur. Un grand sourire fendit le visage de Midori, elle se retenait quand même un peu en voyant que ça ne faisait pas rire Kaito. Ça ne l’étonnait pas en même temps, elle ne s’imaginait pas Kaito rire à des blagues comme ça… Mais bon elle ça la faisait rire quoi, du coup elle glissa un petit clin d’œil au lapin bleu.

-Dit pas n'importe quoi Tweeny ! C'est quoi encore cette idée de vouloir jouer au docteur avec Midori, elle est pas malade !

La mâchoire de la jeune fille se décrocha, elle regarda Kaito, non il se moquait d’elle ? Elle croisa le regard de Tweeny et explosa de rire, petit garçon naïf. Elle le trouvait vraiment exceptionnel, il la faisait rire sans même comprendre pourquoi. Elle essuya ses yeux et reprit son souffle un sourire mesquin sur les lèvres.

-Laisse Kaito, quelqu’un te montrera ce que c’est jouer au docteur un jour.

Elle se moquait ouvertement de lui, mais il ne risquait pas de comprendre… C’était amusant, elle avait l’impression de pouvoir dire tout et n’importe quoi de salace à côté de Kaito sans qu’il capte le sens de ses phrases.

-Bon tu me montres toujours tes dessins ? Il me tarde de voir ce tu sais faire !

Elle lui sourit gentiment, s’arrêtant dans le bâtiment séparé en plusieurs couloirs. C’était le dortoir A, donc il était plus jeune qu’elle, ou peut être qu’elle n’avait pas comprit le fonctionnement des dortoirs. Elle détailla Kaito, ils faisaient à peu près la même taille, en même temps elle était vraiment petite, et vraiment irritable à ce sujet. Au final ça ne l’étonnait pas que Kaito soit plus jeune, c’est plutôt l’inverse qui l’aurait surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Dim 27 Mai - 9:57

J'avais bien compris le sens de son geste, mais il y a une différence entre un singe qui vous tapote le dos et un gorille, même si elle n'a rien d'un gorille... enfin j'ai quand même dégagé de presque deux mètres. Elle ne m'avait pas forcément fait mal, j'ai juste été surpris, mais j'en ai vu d'autres de toute façon et puis elle semblait désoler de son geste, ce n'est pas vraiment de sa faute, donc je ne lui en voulais pas et je ne pense pas lui en vouloir de toute façon, sinon elle pourrait m'en vouloir du comportement du lapin bleu, on n'aurait pas fini. Les encouragements de Midori me faisais plaisir, même si j'en étais moi-même persuader, c'est toujours agréable de savoir ça, mais elle sera encore plus contente lorsqu'elle verra mes dessins.

En parlant de ça, elle acceptait mon invitation et mon sourire s'agrandissait encore plus et heureusement la réflexion de Tweeny n'avait rien changé et Midori semblait même en rire. Il va falloir que je me renseigne, il y a trop de choses que je ne comprends pas je crois et puis si je demande à ce fichu lapin bleu je sens que je vais le regretter. Je comprenais que "jouer au docteur", n'impliquait pas forcément un docteur... mais alors à quoi ça sert ? Ouah ! Je ne comprends rien à tout ça moi, les bonbons, les jeux et les dessins c'est moins compliqué.

Nous étions en route pour ma chambre, traversant le dortoir A et après quelques minutes on entrait enfin dans la chambre. Je la partageais avec d'autres élèves, mais ils n'étaient pas là, heureusement, enfin ce n'est pas que je ne les aime pas, c'est juste que quand quelqu'un viens voir mes dessins, je préfère être tranquille. J'ouvrais la porte et j'invitais Midori à entrer dans ma chambre, j'avais de la chance elle était rangée, seul mon bureau ne l'était pas vraiment, des crayons un peu partout, des tas de feuilles, enfin c'est mon bureau quoi, mon univers. Je m'approchais du bureau avec elle, regardant avec un grand sourire un peu tous les dessins que je voyais, je les aimais tous et je me rappelais de chacun d'entre eux, à quel moment je les avais fais aussi.

-Voilà... c'est ici que je dessine, bon c'est un peu le bazar, mais c'est mon p'tit monde à moi... j'aime beaucoup dessiner, pour plusieurs raisons, mais surtout parce que j'aime ça, c'est comme si un dessin me faisait rêver et à chaque fois je m'envole.
-T'inquiète pas Midori, il ne se drogue pas hein !


Je donnais un coup sur la tête du lapin bleu, il était énervant avec ses remarques, juste pour attirer l'attention, mais bon j'en rigolais, de toute façon ça ne change rien il ne va jamais s'arrêter. Sur le bureau il y avait beaucoup de choses, c'était un assez grand bureau, mais en plus d'un tas de dessins et de crayons, il y avait un pc portable accompagné d'une tablette tactile, car parfois il m'arrive de l'utilise, ça me permet de donner une autre dimension à mes dessins, mais je préfère nettement le papier, même si ce n'est pas la même impression. Je fouillais un peu, plusieurs dessins défilaient, il y avait des choses assez marrante, comme des scènes de bataille entre des légumes et des fourchettes, des super héros un peu loufoques. J'extirpais du fond des dessins une grande feuille avec un dessin dessus, il représentait un jeune garçon de notre âge habiller en uniforme de l'armée, sur un fond apocalyptique, la ville derrière lui était en ruine. Je regardais attentivement le dessin, puis je regardais Midori avec un large sourire.

-Chaque dessin à une histoire... lui c'est le héros d'un de mes mangas... enfin, je n'ai rien créé, il est juste dans ma tête... le monde est en ruine à cause d'une grande guerre, ce décors derrière lui représente la majorité des villes du monde entier... notre héros intègre une armée secrète du Japon, car le Japon veut arrêter la guerre qui continue encore de faire rage entre les différents pays, déciment toujours plus de soldats et d'innocent...

C'était une histoire un peu triste, mais je la racontais quand même avec le sourire, ce n'était qu'une invention, mais j'aimais beaucoup ce personnage, pour moi il était ce que j'aurais aimé être, courageux, fort et en plus il était assez mignon. Je reposais le dessin, pour continuer de fouiller, sortant un nouveau dessin de la pile. Celui-ci représentait un lapin, plus précisément une lapine, avec un costume de super héros violet et blanc un peu moulant, d'ailleurs le regard de Tweeny s'animait à la vue de ce dessin, il aimait particulièrement ce personnage. C'était une lapine rose, qui avait des allures d'humaine, elle était en premier plan et de face, avec derrière elle une foule en colère, avec des fourches et des torches, malgré qui se trouvait dans une grande rue entourée de bâtiments, pour la plupart abimé par de gros trous et surtout cette foule était habillée avec des vêtements de notre temps.

-Je te présente Lapinex... héroïne préférée de Tweeny, l'idée m'est venu dans une salle de classe avec un ami... c'est un héros, car elle possède une force surhumaine et une intelligence hors du commun, mais elle est maladroite et a tendance à tout casser dans son passage lorsqu'elle veut attraper un méchant... son ennemi jurer est un hamster un peu trop gros, un docteur fou qui veut dominer le monde... la scène est une chose fréquente pour elle, car elle fait face à une foule en colère, ce qui est logique vu qu'elle à détruit la moitié de la ville à elle toute seule pour un simple cambriolage.

J'étais content de montrer tout ça à Midori, il y avait tellement de choses que je voulais lui montrer, je n'aurais pas assez d'une journée pour qu'elle voit tous mes dessins. Je lui faisais partager mon monde, bien sûr j'aurais aimé qu'elle voit ce que je vois lorsque je dessine, dans ma tête ils sont tous vivants, un peu comme mes peluches et il joue leur rôle et je vois les scènes se dérouler comme si j'y étais, mais tout ça pendant que je dessine.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Lun 28 Mai - 22:02

Midori pénétra dans la chambre, propre, elle devrait prendre exemple. Parce qu’elle elle n’est pas capable de ranger un truc sans mettre le bordel autour elle. Midori c’est l’exact opposée des maniaques, eux ils ont besoins de tout ranger, de toute mettre en ordre. Elle, elle a besoin de tout foutre à sac, de jeter les choses par terre, et d’avoir une pille de livre, d’objets, de vêtements entassés sur son lit, son bureau et aux quatre coins de la chambre. C’est compulsif, ça serait contre nature de la faire ranger sa chambre. En plus ça l’insupporte de ranger, de classer les livres, de trier les papiers. Elle se met en rogne et jette tout par terre, puis elle essaie de re-ranger, mais ça l’énerve alors elle re-jette tout par terre. Un cercle vicieux quoi. Pour elle ranger une chambre c’est synonyme de mal de tête et de nerfs en boule.

Midori souriait à chaque dessin que lui montrait Kaito, c’est vrai qu’il dessine très bien, elle ne pouvait que le constater. Il avait beaucoup d’imagination, on reconnaissait son style à travers ses dessins même s’ils étaient tous différents les uns des autres.
Elle sourit quand Tweeny fit une remarque pour attirer l’attention, c’était drôle mais elle était plus occupée à regarder les œuvres de son ami. Il lui montra un dessin d’un jeune homme, un soldat, avec un fond chaotique. Jamais elle n’aurait pensé que Kaito pourrait dessiner quelque chose comme ça. Il y avait associé une histoire, quelque chose avec le Japon comme défenseur. Elle ne pu s’empêcher de réagir :

-Ce dessin est superbe tu sais ! Comme les autres d’ailleurs.

Le dessin de son ami lui rappelait un texte d’un écrivain allemand, Maria Remarque. Elle ne lisait pas souvent, mais quand elle le faisait elle tenait à lire quelque chose de bien, et le livre « A l’ouest rien de nouveau » de cet auteur était simplement sublime. Il faisait ressortir la violence imposée à ces jeunes soldats, il arrivait à montrer leur fragilité, leur innocence brisée et leur inexpérience qui leur était fatale. Son dessin aurait pu illustrer ce livre, même si Kaito lui associait un contexte différent de la première guerre mondiale et imposait plus ce soldat comme un héro. Elle s’étonna d’avoir pensé comme ça à ce livre, peut-être qu’elle retenait quelque chose de ses cours finalement ?

Kaito changea de dessin, maintenant une lapine, qui faisait beaucoup d’effet à Tweeny apparemment ! Elle était un peu humaine, avec son costume moulant et coloré. L’histoire qui allait avec le dessin était très amusante, Midori riait en entendant le contexte. Kaito avait de bonnes idées, originales et comiques. Malgré ça on pouvait voir tout le travail sur son dessin, il avait quand même dessiné une foule en colère et des bâtiments détruits en arrière plan ! Il devait y passer un temps fou. Pour tous les détails, pour toutes les idées à trouver. Mais c’est ce qui rend ses dessins superbes.

-Il est super lui aussi, tu passes beaucoup de temps à les faire non ? Tu as fait un dessin de son ennemi hamster ?

Une idée lui vint soudain, elle prit une feuille blanche sur le bureau de Kaito et s’accroupi par terre. Elle fit mine de protéger son dessin :

-Attend je veux faire un truc pour toi, comme t’es super sympa. Je peux au moins ?

Elle prit des crayons oranges, soigneusement elle dessina une espèce d’explosion, en dessous un bonhomme bâton violet, mais avec une robe pour montrer que c’est une fille. Comme sur les portes des toilettes OUI. Ensuite elle dessina un autre personnage bâton, mais vert cette fois-ci, elle fit un soleil au dessus de lui puis une tâche bleu avec une forme bizarre sur son épaule.
Midori regarda son dessin, il était digne de celui d’un élève de maternel, mais c’est l’intention qui compte. Elle replaça les crayons là où elle les avait prit. Parce qu’elle est bordélique certes, mais elle sait bien se tenir chez les autres.

-Alors tu vois… la fille en violet, elle s’appelle Miss M. ,elle est forte mais elle se met tout le temps en colère c’est pour ça que y’a une explosion en haut... Puis le bonhomme vert c’est Mister K. ... Il est avec son précieux ami Mister T. c’est la chose bleu sur son épaule... Ça devait être un lapin mais on dirait plus une tâche je suis d’accord. Bref, ils sont super sympa et joyeux, du coup j’ai fait un soleil en haut d’eux.

Elle était contrariée que son dessin ne ressemble à rien cependant elle le cacha en souriant un peu. Et tendant la feuille :

-Tiens je te le donne. Enfin je veux dire c’est un cadeau. Comme tu m’as donné un bonbon, je te donne un dessin. Si tu le mets à côté des tiens ils paraitront encore plus beaux.

D’où lui venait cette envie de prouver qu’elle aimait bien Kaito ? Aucune idée, peut-être qu’il avait une sorte d’effet positif sur elle, comme le soleil sur les gens, ça les rend heureux. Elle se dit qu’il avait plutôt intérêt à se souvenir de cette rencontre, parce qu’elle ne serait sûrement pas aussi aimable tous les jours. Pas qu’elle veuille être désagréable, mais elle sentait qu’elle ne pourrait jamais être aussi zen sur le long terme. Parce que rien qu’être calme et détendue ça l’énerve !
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Mer 30 Mai - 9:45

Elle trouvait mes dessins superbe, ce qui me faisait plaisir, j'aimais savoir que mes dessins plaisaient, même si j'ai beaucoup de style différent, je sais qu'ils sont toujours réussis et on m'a dit une fois, que ce qui compte c'est que ton dessin te plaise, le reste ce n'est que du bonus, mais moi j'aime quand mes amis trouvent que je dessine bien. Je lui avais montré qu'un simple échantillon, j'en avais encore plein sur le bureau et dans une valise, c'est quelque chose de précieux pour moi, mes dessins sont très importants, alors jamais je ne vais les abandonner. Bien sûr je n'avais jamais dit ça à personne, je ne me confie pas souvent, je préfère être joyeux et écouter les autres pour leur remonter le moral, mes petites histoires et mes baisses de moral on s'en fiche, de toute façon on ne me voit pas beaucoup dans ses moments là.

Je lui souriais lorsqu'elle me parlait du super vilain, ennemi juré de Lapinex, bien sûr que j'en avais et même plusieurs, j'aime créer des dessins une histoire et plusieurs personnages, lorsque j'ai une idée je la travailles à fond et je la fais évoluer. Pas le temps de lui répondre, elle me demandait la permission de prendre une feuille, je lui disais oui avec un grand sourire, même si elle n'attendait pas vraiment ma réponse ce qui me faisait rire. Je la regardais dessiner attentivement, elle faisait un bonhomme en bâton, l'un en violet et l'autre en vert, avec une explosion et le soleil pour symboliser ceux qu'ils sont. Bien sûr ce n'était pas du grand art, mais j'aimais beaucoup, je voyais bien ce qu'elle voulait représenter, c'était nous deux, je l'avais compris avec la boule bleue sur l'épaule du bonhomme vert. Elle m'expliquait qui ils étaient, je me concertais devant sur le dessin, voyant défilé la journée d'aujourd'hui sous forme de bonhomme en bâton. Elle m'avait un peu imité en associant une histoire à son dessin et c'est une bonne chose, je trouve que ça donne une touche d'originalité au dessin.

Après son explication elle me tendait le dessin, mes yeux s'ouvraient en grand comme un gamin, j'affichais un large sourire, tellement grand qu'il allait me décoller les joues. J'étais super content et spontanément je prenais Midori dans mes bras, sans même me rendre compte de mon geste, pour moi ce n'est qu'un geste d'affection qu'on fait et puis je ne l'avais pas vraiment contrôlé. Je regardais le dessin, toujours avec un large sourire.

-Ouah c'est super cool ! Tes super gentille Midori ! Je l'aime beaucoup ce dessin, mais même seul il est déjà très beau... parce que tu l'as fait pour moi et ça, bah ça le rend unique !

Je me doutais bien qu'elle devait trouver son dessin moyen avec ce que je lui avais montré, mais ce n'est pas ce qui compte, on ne peut pas comparer tel ou tel dessin, chacun à sa façon de voir les choses. On ne va pas comparer un tableau à une caricature, en se disant que la caricature est moins bien, non, ce sont deux styles différents, ce qui compte c'est de mettre du coeur dans son dessin et lorsque c'est un cadeau c'est encore mieux. Je voulais lui faire comprendre ma façon de voir les choses, mais je devais l'expliquer avec mes mots, si je commence à être trop sérieux je vais m'embrouiller et bafouiller, pour au final ne pas dire ce que je voulais réellement dire.

-Une fois une fille m'a dit... mes dessins sont comme des fleurs, il y a une graine qui est l'idée, puis cette graine grandit dans ma tête et se développe, mais au final ça devient une fleur magnifique et pleine de couleur... j'aime dessiner, mais tous mes dessins ont une histoire et ils ne sont généralement pas seul, ils ont plusieurs dessins qui leur sont associés... ce qui compte avant tout dans un dessin c'est l'émotion que tu lui mets, que ce soit de la rage, de l'amour, de l'amitié ou même de la tristesse... ça lui donne une âme... voilà comment je perçois les dessins et c'est pareil pour le tiens.

La fille en question était ma soeur, mais je n'avais pas mentionné ce détail, trop passionner dans ce que je lui disais, c'est grâce à elle que je dessine, c'est le moyen qu'elle avait trouvé pour me garder la tête hors de l'eau, alors que j'étais plongé dans un profond silence et grâce à ça je n'ai pas sombré. Par la suite j'ai découvert ce qu'elle savait faire et forcément ma conception du dessin est devenu différente et la sienne l'a beaucoup influencé. Midori me faisait un peu pensé à elle en certains points, la gentillesse dont elle fait preuve avec moi ou aussi ce côté un peu "brute" qu'elle peut avoir, ma soeur l'avait aussi quelques fois. Je la regardais avec un grand sourire, je déposais son dessin en haut d'une pile, pour le mettre en valeur et je fouillais sur une autre pile. J'en sortais le dessin d'un hamster, un hamster gassouillait dans une espèce de tenue de catcheur noire et rouge, il portait des lunettes un peu disco, il affichait un sourire un peu cruel du genre "génie du mal", car derrière lui trônait sa dernière invention, un gigantesque robot avec plein d'arme, lance-flamme, pleins de mitrailleuse, des tronçonneuses.... bref, une arme de destruction et il ressemblait à un gros ours de métal.

-Voilà l'ennemi juré de Lapinex... derrière lui c'est l'une de ses inventions, un robot surpuissant et invincible... enfin si, il a un point faible, un bouton d'auto destruction sur la fesse gauche, bouton qu'utilisera Lapinex pour "sauver la ville", mais qui explosera quand même du coup.

Je rigolais, parfois je venais à me demander où je trouvais toutes ces idées, elles était loufoque ou totalement décalés, mais moi j'aimais bien ce monde multicolore et plein d'humour que j'avais créé, lorsqu'il s'agit de dessin, je peux passer d'un extrême à l'autre, comme le premier dessin que je lui avais montré et celui de Lapinex juste après.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Sam 2 Juin - 13:00

Kaito ouvre ses grand yeux verts, ils sont comme ceux des enfants tous ronds et pétillants devant son cadeau. Elle ne pensait pas que ça lui ferait autant plaisir, devant sa gentillesse elle ne sait pas quoi dire. Puis il la prend dans ses bras, elle se raidit, les démonstrations d’affection c’était rare chez elle. Elle pouvait à la limite le dire, mais les seuls personnes qu’elle avait prit dans ses bras jusque là c’était bien plus que des amis, uniquement des petits copains. Oui je sais, qui serait assez fou pour déclarer sa flamme à une brute pareille ? Pourtant il y en a eu.
C’est sans doute les seuls qui ont pu confirmer que Midori était capable d’être douce et attentionnée, qu’elle était une fille quoi. Parce que voilà elle sait aimer quand même, bien sûr personne n’a cru le dit petit-copain quand il a avoué que Midori était sublime, sensible et que sa peau sentait bon. C’est limite comique que de dire qu’elle est capable d’être une fille. Se jeter dans les bras des gens c’est quelque chose de spontané c’est sûr, mais Midori aurait tué le premier qui l’aurait fait sans son autorisation.

Kaito était donc l’unique ami à ne pas s’être fait étriper à la suite de cet élan d’affection. A cet instant même il ne pouvait pas imaginer qu’il avait bien plus que frôler la mort. On devrait lui offrir une médaille, une récompense, celle du courage, remise lors d’une soirée télévisée par le président même. Midori lui tapota le dos. Et gentiment, elle n’était pas entrain de lui broyer la colonne vertébrale. Elle avait fait attention, à sa force, posant doucement sa main sur son dos, avec précaution. Le geste était un peu mécanique mais l’intention était là.

Il se retira et regarda son dessin avec un grand sourire, bon c’était pas la mort finalement. Elle ne s’était même pas énervée. Et ça lui faisait même plaisir de voir sourire Kaito comme ça.
Elle hoche la tête avec un sourire quand il la remercie, puis il lui explique comment il voit les dessins, une fille qui lui a dit quelque chose de sympa. Midori aime sa façon de voir le dessin, on retrouve d’ailleurs sur ses créations sa façon de voir les choses. Comme si ces dessins avaient une âme.

Enfin bon, la poésie ce n’est pas pour Mido alors elle sourit juste pour lui montrer qu’elle approuve. Elle rit en voyant le dessin du hamster, sa tenue était amusante et il avait bien une tête de méchant. Le gros ours derrière était très réussi, il plaisait beaucoup à Midori, sûrement parce qu’il avait l’air puissant. « il a un point faible, un bouton d'auto destruction sur la fesse gauche » ah ok. Quand même. Midori explose de rire, c’était tellement génial comme point faible. Elle se tient le ventre toujours en rigolant :

-Faut qu’il fasse attention en s’asseyant !!

Kaito rit aussi, en l’entendant Midori repart de plus belle laissant son rire résonner dans toute la pièce. Elle essaie de reprendre son souffle plusieurs fois, à la troisième tentative elle arrive à se calmer :

-Avec ce que tu viens de me montrer j’ai encore plus hâte de nous voir en super-héros ! Avec un point faible aussi !!

Elle rit encore un peu, son sourire est gravé sur son visage, il s’étend et occupe tout son visage. Si on mettait un tube de dentifrice à côté d’elle ça pourrait même faire une pub. Là tout de suite, on ne la trouve pas effrayante. Elle ressemble juste à toutes ces jolies filles qui sourient avec leurs dents sans se soucier de leur rire pas très cristallin. Puis elle s’arrête et se redresse :

-Bon. Puis en soupirant, je dois assister aux cours de l’après-midi ça ne va pas tarder en plus. Mais avant il me faut mon sac et faut que je pose ça.

Elle désigna les papiers dans sa main. Puis elle continue :

-Tu veux bien me montrer le dortoir B ? Je pense pas être capable de le retrouver…

Elle était un peu triste de devoir partir, elle s’amusait bien. Midori adorait les dessins de Kaito, et Kaito. Elle ne pensait pas qu’elle aurait pu s’entendre avec lui, et encore moins s’attacher à ce petit gas. Son père flotte dans sa tête, elle l’entend hurler « s’iiiil te plaiiiiiiiiiiiiiit la politesse ma chééériiie », Midori se mord l’intérieur de la joue. Il allait la prendre pour folle à force de la voir rajouter 100 ans plus tard un « s’il te plait ». Mais bon. Elle avait dit qu’elle serait polie. Enfin un minimum. *Chiotte hein !*

-Hrrm s’il te plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Lun 4 Juin - 10:22

Je regardais Midori rire en voyant le super vilain et aussi lorsque je lui expliquais son point faible, on riait tous les deux, on devait même être entendu dans les chambres voisines, mais peu importe on s'amusait trop bien pour penser à ça. Un point faible à nos super héros ? C'est vrai qu'il en faut un aussi, tous les grands super héros en ont un, je devrais réfléchir à ça plus tard, si je me lance là-dedans, on n'est pas sortis de là de la journée. La fin de ce super moment approchait à grands pas, puisque la jeune fille devait se préparer pour aller à ces cours de l'après midi et en y repensant moi aussi, dommage j'aurais aimé que ça dure encore plus longtemps, voir même toute la journée, je m'amuse trop avec elle. Je croyais qu'elle allait partir comme ça, mais en réalité elle me demandait si je pouvais lui indiquer le dortoir B, nous étions à l'intersection il y a peu, peut-être voulait-elle juste passer encore un peu de temps avec moi ? Moi aussi, mais je doute que ce soit ça, je dois me faire des idées. Encore une fois, elle me disait un "s'il te plait" forcer et en retard, je rigolais de nouveau, affichant après ça un large sourire aux lèvres.

-Pas la peine de te forcer avec les politesse tu sais ? On est entre amis, pas besoin de ça entre nous.

D'ailleurs je me demandais pourquoi elle faisait ça, peut-être une habitude qu'elle a prise étant jeune, c'est vrai que je ne sais pas grand-chose sur elle après tout. Je reposais les dessins, mettant au-dessus d'une pile celui de Midori puis je me dirigeais avec elle jusqu'à la porte, Tweeny sur mon épaule, comme d'habitude. On sortait de la chambre, j'étais un peu triste que l'aventure se termine ainsi, bizarrement je me sentais vraiment bien avec elle, je m'amusais et c'est une fille super, qui joue les brute, mais qui est vraiment gentille avec moi. Je marchais doucement, je voulais profiter encore un peu, puis je la regardais avec un grand sourire.

-Promet moi qu'on va remettre ce genre d'aventure d'accord ? Je m'amuse beaucoup avec toi et je suis super triste que ce soit terminé... en plus moi aussi j'ai cours st'aprèm.

J'essayais de cacher ma tristesse par un large sourire, pas besoin qu'elle sache après tout, je suis toujours comme ça lorsque je dois quitter des amis, sans doute une peur profondément enterré en moi, la peur d'être à nouveau abandonner, mais ce n'est pas possible, en tout cas pas comme ça et puis nous sommes dans un pensionnat, on va forcément se recroiser et puis j'ai son numéro, alors tout va bien.

On quittait enfin le dortoir, forcément que c'était long j'avais trainer comme un escargot, je devais lui montrer le dortoir B, je réfléchissais un instant avant de reprendre la marche. Nous reprenions la route, avec une allure toujours un peu tranquille, même si on allait sans doute se revoir, je ne voulais pas que ce moment s'arrête si vite, j'aurais fait n'importe quoi pour prolonger tout ça.

-Je n'ai pas envie d'aller en cours cette aprèm... comment on peut enfermer les élèves avec un temps comme celui-là ? Il fait beau... c'est l'idéal pour jouer à cache-cache ou pour autre chose... Je m'en fiche, c'est bientôt les vacances ! Enfin... c'est bientôt les vacances hein Mido' ?

J'affichais un large sourire, au début je parlais un peu à moi-même, une pensée à voix haute et puis après je m'adressais directement à Midori et pour la première fois je l'appelais "Mido", j'espérais ne pas la gêner avec ça, car je n'avais pas vraiment fait attention à ce que j'ai dit à ce moment-là. J'attendais les vacances avec impatience, surtout que ce serait l'été, alors j'irais à la plage et je m'amuserais dans l'eau et dans le sable, peut-être que je pourrais me faire de nouveaux amis ou y aller avec mes amis que j'ai déjà, ce serait super cool... en plus il n'y aura plus de cours et je pourrais jouer toute la journée si je veux, vivement les vacances. Je ne sais pas trop pourquoi je pensais à ça tout d'un coup, une façon à moi d'arrêter de penser à des choses tristes peut-être et éviter de penser que l'aventure d'aujourd'hui se terminait, mais demain ce sera une nouvelle aventure qui commence !





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Ven 8 Juin - 21:21

Kaito rit et lui dit en souriant qu’elle n’avait pas besoin de se forcer à être polie. Elle sourit avant de répondre presque machinalement :

-Etre polie c’est important, et encore plus avec ses amis. Ainsi on leur témoigne du respect et de l’attention, c’est une certaine preuve d’affection.

La brute se gratte la tête, c’est un peu comme quand on apprend une leçon, on pose une question et la réponse vient automatiquement, et mot à mot on recopie une phrase de notre leçon. Du coup ça contrastait beaucoup avec sa façon de parler habituelle. C’est pour ça qu’elle précisa que c’était son père qui lui répétait souvent.
Il l’avait tellement embêté avec la politesse, le respect, les coutumes ces derniers mois. C’est sans doute une des choses qui la répugne le plus. Toutes ces manières qu’elle trouvait débiles, superficielles, sans intérêt. Mais le discours qu’a son père sur la politesse est très convaincant, alors la jeune fille essaie de l’appliquer quand elle y pense.

Midori remarqua que Kaito avançait plutôt lentement. Elle aurait pu accélérer le pas, mais vue la tête de son ami elle préféra ne pas le faire. Kaito et Tweeny sont vraiment amusant, ils mangent des bonbons, jouent à cache-cache et sont toujours de bonnes humeurs, enfin surtout pour Kaito. En y repensant elle n’avait jamais croisé de personnes comme ça, et elle aurait loupé quelque chose en ne rencontrant pas ces deux là ! Elle sourit à cette pensée, la journée avait bien commencé. Même si elle ne pensait pas que la suite serait aussi amusante… Elle devait aller en cour, travailler, vider ses valises… Ainsi que laisser Kaito puisqu’ils n’étaient pas dans la même classe. Celui-ci lui demanda de lui promettre de se revoir. Il semblait un peu triste même s’il avait un grand sourire, ça lui faisait un peu de peine à la brute aussi de devoir le quitter. Surtout qu’elle ne connaissait personne à part lui.

-Bin oui on va se revoir ! On doit trouver une petite copine à Tweeny. Tu as un dessin de super héros à faire. Puis je sais où est ta chambre, et toi aussi, ensuite on a même nos numéro de téléphone ! Si avec ça on n’arrive pas à se voir c’est que y’a un problème !

Il fallait un publique pour applaudir Midori là. A la place de lui servir un « ooh c’est bon fait pas ta chochotte làààà t’es pas une petite fillette » elle avait était compréhensive et gentille. Spontanément en plus. Son père en serait tombé sur le derrière, avant de se mettre à pleurer et à la sérer dans ses bras. Elle retint un rire en s’imaginant la scène, esquissant juste un petit sourire.

Ils arrivèrent enfin dans le dortoir B, Midori était sûr de pouvoir faire le chemin inverse vue la vitesse à laquelle ils étaient allés…Elle regarde les numéros sur les portes, *B003 ça doit pas être loin...* ça à l’air bien ici. Tout est propre, ça sent bon, c’est dingue qu’un couloir soit aussi propre ! Elle allait en parler à Kaito quand elle remarqua qu’il parlait tout seul à voix haute. Elle s’inquiéta comme elle n’avait pas entendue le début, peut être qu’en fait il s’adressait à elle ? La brute se pencha légèrement vers son ami pour lui montrer qu’elle l’écoutait.

-Enfin... c'est bientôt les vacances hein Mido' ?

Elle souffle du nez, oui vous savez là, ce n’est pas vraiment un rire, c’est du soufflage de nez pour montrer son amusement. « Mido » on l’appelait souvent comme ça, et elle aimait bien, enfin tout dépend de qui cela vient. Bref, soufflement de nez plus tard elle lui répondit :

-Tout à fait. Et faudra qu’on se voie. Pour jouer et tout ! On pourra aller à la plage aussi, c’est bien la plage.

La jeune fille se doutait que Kaito ne comptait pas sur ses vacances pour réviser mais plutôt pour jouer. De toute façon proposer son aide pour les cours n’aurait pas été une brillante idée vue les notes de la jeune fille. Non, vraiment, en plus elle se serait énervée. Elle soupire à cette pensée, parfois être susceptible c’est pompant.

*B003 !*

Midori pile devant la porte. Elle pose ses mains sur ses hanches :

-Bon. Nous sommes au bon endroit.

Elle se doute que Kaito n’est pas très content elle essaie de lui remonter le moral. Mais elle n’est pas très douée pour ça.

-Merci beaucoup pour ton aide ! Sans toi j’y aurais passé la journée, puis ça n’aurait pas été drôle ! Maintenant il faut que j’aille préparer mon sac et si tu t’ennuis pendant les cours on peut toujours discuter par SMS !!

Elle lui sourit, elle se retient de lui frapper l’épaule, la première tentative n’avait pas eu un très bon résultat… Elle savait que les Français se faisaient une bise sur chaque joue, mais c’était vraiment bizarre comme salue. Puis faire une espèce de révérence à la Japonaise, c’était trop… nul. Ça faisait vraiment froid. Elle sourit et prend la main de son ami comme si ils allaient faire un bras de fer, puis elle l’appuie contre son pré sternum avant de frapper -trèèèès doucement- le dos de Kaito. Elle faisait souvent ça avec ses amis, ça faisait comme dans les films Américain, et c’est cool de faire comme les Américains.

-Allé à plus !

Et elle rentre dans la chambre, sentant déjà la colère lui monter en voyant qu’elle devait défaire TOUTE sa valise pour trouver ses cahiers. *RAAAAAAAAH mais pourquoi je les ai pas mit au dessuuuuuus*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori exterieur :: Complexe Sportif :: Gymnase-