AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar




MessageSujet: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Sam 28 Avr - 0:19

La jeune fille avait dû passer au moins toute la matinée à errer dans Aomori, à la recherche de sa chambre. Elle l’avait trouvé en un temps record, et tout à fait par hasard, mais elle avait perdu ses valises entre temps (ooh la grande organisation). C’est là qu’elle avait perdu le plus de temps : retrouver les valises, s’énerver contre elle-même, chercher sa chambre, s’énerver, la trouver, et se re-énerver. Finalement elle avait commencé à ressentir une envie pressente : sortir.
A peine arrivée elle voulait déjà s’enfuir. Midori marcha longtemps dans la cour, puis se dirigea vers ce qui lui semblait un gymnase, mais du style en quatre fois un stade olympique, on pouvait pas le louper. Elle pensait trouver du monde à l’intérieur, comme des clubs, elle eu juste à pousser la porte. Personne, pas une mouche, est-ce que c’était normal qu’il soit ouvert ?
Au pire elle plaiderait la petite nouvelle innocente et toute mignonne. Elle ricana rien qu’à cette idée, si elle n’ouvrait pas la bouche elle pourrait être crédible, elle ressemblait tout à fait à une belle jeune fille sans problème mental. Mais si elle commençait à parler, elle allait s’énerver et finirait par frapper quelqu’un, enlevant toute crédibilité à l’image de petite innocente.

Midori s’orienta vers un bac, à l’intérieur des ballons de foot, génial, elle avait envie de donner des coups de pieds –comme dans ses valises. Elle commença à frapper dans les cages, se trouvant aux extrémités du gymnase, allant d’un côté à l’autre histoire de la faire bien courir. Elle abusa un peu de sa force, essayant de tirer le plus loin possible, mais bon elle visait pas très bien faut l’avouer.
Au bout d’une heure à frapper dans un ballon et courir dans tous le gymnase elle se senti enfin décompresser. Elle avait attaché ses cheveux, plus pratique, parce que les cheveux qui vont dans les yeux c’est énervant. Puis décida aussi d’enlever ses collants dans lesquels elle étouffait, puis sa veste. Elle balança le tout soigneusement -c’est une blague, elle ne sait rien faire soigneusement- dans un coin. Et regagna le ballon qu’elle avait laissé en plein milieu de la salle, sans vraiment marquer de pause elle frappa dedans. Peut-être qu’elle aurait dû faire une pause finalement, histoire de viser un minimum et de pas l’envoyer droit vers la porte. Et à ce moment même comme par magie, et au plus grand des hasards la porte s’ouvrit. On eu à peine le temps de distinguer une petite tête blonde que le ballon s’écrasait sur sa tête, propulsant brutalement l’inconnue au sol. Sans parler du terrible crie qui déchira les tympans de Midori, comme si on égorgeait un bébé. En tant que joueuse occasionnelle de Mmorpg, elle aurait pu hurler « ooooneee shoooot !! », ou peut être en tant que sportive « buuuuuuuuut ».

Mais Midori resta planté là quelques secondes à regarder le jeune homme étalé sur le sol, la balle gisant quelques mètres plus loin… Et elle s’énerva… D’abord contre elle-même * mais t’es vraiment débile tu sais même pas viser *, puis contre le pauvre innocent écrasé par terre * Mais qu’est-ce qu’il fout la lui aussi ! C’est bon il va pas me faire croire que je l’ai tué non plus !*.
Elle rejoignit le truc blond qui n’avait pas bougé.

-Allé relève toi, c’est pas un petit ballon qui va tuer un mec ! Ok j’sais pas visé, mais si t’avais un minimum de réflexe aussi… ok je m’excuse, désolé.

Aaah elle a du tact Midori, tréééés attentionnée, mais bon comme c’était un garçon elle l’imaginait pas se mettre à pleurer non plus, mais plus à se relever vite fait pour lui mettre une bonne patate bien sentie. Quand cette pensée lui effleura l’esprit elle se prépara, poings fermés, à esquiver toute attaque, et riposter, oui parce que sinon c’est pas drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Sam 28 Avr - 23:23

Je m'ennuyais... je m'ennuyais beaucoup, du coup je traînais un peu partout avec mes bonbons et la plupart du temps je ne savais même pas où je me trouvais. Ce matin je m'étais habillé avec des vêtements supers, une veste verte fluo, un t-shirt avec une banane qui danse dessus et mon jean bleu turquoise, un look parfait pour une journée parfaite. Je tournais en rond, du coup je me décidais pour l'extérieur, car à part les dortoirs je ne connaissais rien. Allez savoir comment, mais je me suis retrouvé devant un grand bâtiment, le gymnase, je savais à quoi il servait, mais j'avais rarement mis les pieds là-bas, je ne suis pas un grand sportif, enfin si, mais pas ce genre de sport. À l'école je faisais du sport comme tout le monde et je m'amusais bien, mais voilà je ne suis pas fait pour suivre un cours de sport, moi je passe mon temps à jouer et à parler, du coup je me faisais souvent crier dessus.

Que faire ? J'entre ? Je n'entre pas ? Je restais là devant le bâtiment pendant dix bonnes minutes, puis lorsque je terminais un autre paquet de bonbon je me décidais pour entré et plus je me rapprochais, plus il me semblait entendre des bruits à l'intérieur. J'étais devant la porte, je l'ouvris et j'entrais, une seconde porte qui menait au terrain intérieur, je l'ouvrais comme la première, mais là... je n'ai pas tout suivis, en l'espace d'une poignée de seconde je me retrouvais un ballon dans la face et étaler au sol. Des p'tits bonbons avec des ailes volaient dans les airs, c'était cool, j'étais un peu sous le choc, je ne suis pas habitué à me prendre un ballon en pleine figure. J'entendis des pas et une jeune fille arriva à mon niveau... un petit ballon ? Tout dépend de quel côté tu regarde, d'où je suis, pas si petit que cela et les réflexes... n'en parlons même pas, je n'ai pas vraiment eu le temps. Je reprenais doucement mes esprits et je m'asseyais au sol, je regardais en direction la jeune fille.

- T'inquiète ce n'est pas grave... c'est qu'un ballon après tout, j'vais m'en remettre, après quelques bonbons je serais en forme...

Je farfouillais au fond de mon sac pour chercher des sucettes, j'en sortis trois dont deux que je mettais dans ma poche et je refermais bien mon sac, à l'intérieur se trouvait Tweeny et je ne voulais pas qu'il sorte, il m'avait attiré assez d'ennuis comme cela et en plus il y avait cette fille, si jamais il commence à dire n'importe quoi. Je me relevais enfin, essayant un peu mes vêtements, heureusement le ballon ne semblait pas m'avoir trop marqué et je n'avais pas trop mal non plus, je mettais la sucette dans ma bouche et repris la conversation.

-Dis-moi... que fais tu ici toute seule ? Lorsqu'on joue au ballon, c'est mieux avec du monde... bon moi les jeux de ballon j'suis pas un grand spécialiste, mais jouer ça se fait avec des copains... Ah oui au fait, moi c'est Kaito Minami, et toi ?

J'avais déjà oublié qu'un ballon m'avait sauvagement attaqué, les sucettes sont vraiment magiques sur moi et je commençais déjà à parler, parler et encore parler... un vrai moulin à parole et je viens seulement de la rencontrer. Je me demandais quand même ce qu'elle faisait là toute seule, frapper dans des ballons ce n'est pas super marrant, peut-être qu'elle a assommer tous ces coéquipier ?... je vais éviter cette blague, dommage pour une fois que j'en ai une drôle.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Mar 1 Mai - 12:46

Le petit blond se redressa pour s’asseoir sur le sol. Midori resta tendu, elle essayait de se concentrer un peu plus, mais elle était essoufflée.

- T'inquiète ce n'est pas grave... c'est qu'un ballon après tout, j'vais m'en remettre, après quelques bonbons je serais en forme...

Et c’est presque comme si la mâchoire de la jeune fille se décrochait. Elle venait de lui envoyer un ballon, elle avait pas était vachement polie, elle avait sous-entendu qu’il était pas un homme et lui il parlait de bonbon ? Ou alors c’était une feinte, ou alors Midori ne comprenait plus rien, il n’allait pas lui renvoyer la pareille ? Elle resta muette, se préparant toujours poings fermés à se battre, mais c’est quand il sorti des sucettes qu’elle comprit que définitivement ce gas n’en était pas un. Quel âge avait-il ? Il ressemblait plus à un enfant… Et la seule chose qui ai montré que c’était un garçon c’était bien sa voix, certes celle d’un enfant, mais pas d’une fille. Elle ne dit pas un mot, regardant ses cheveux… ils avaient du vert ? Elle plissa les yeux croyant rêver, non non il avait bien les cheveux blonds et verts. Elle s’attarda sur ses grands yeux, eux aussi verts, elle ne décerna aucune trace de méchanceté, juste de la bonne humeur. Midori n’avait jamais prêté aucune attention aux apparences, sachant que c’était toujours trompeur, elle avait faillit se faire massacrer par un gas qui avait la tête du prince charmant, ceci expliquant cela. Mais elle ne put rester sans rien dire devant la tenue vestimentaire et l’allure de la petite chose qui mangeait une sucette. Il avait une allure… « flashs », cheveux et yeux comprit. Elle n’avait pas vue beaucoup de personne qui n’avaient pas des yeux noirs d’ailleurs, elle en fut même un peu jalouse, ils étaient vraiment beaux.

-Dis-moi... que fais tu ici toute seule ? Lorsqu'on joue au ballon, c'est mieux avec du monde... bon moi les jeux de ballon j'suis pas un grand spécialiste, mais jouer ça se fait avec des copains... Ah oui au fait, moi c'est Kaito Minami, et toi ?

Si son ton n’était pas méchant, ni même pas agressif, Midori senti la colère l’envahir. *je joue seule si je veux !* puis elle essaya de se détendre avant de lui répondre. Inspirant un grand coup.

-Je suis seule parce que… j’en sais rien, j’avais juste envie de me défouler, et si y’avait eu du monde ils auraient sans doute eu le même sort que toi : frappé par un ballon.

Elle fit une pause, se rappelant toutes les fois où elle avait joué au foot ou au basket avec des amis. Elle lançait beaucoup trop fort le ballon et comme en prime elle ne savait pas viser ça finissait souvent à l’infirmerie ou l’hôpital. Elle se concentra sur… ah oui Kaito Minami.

-Je suis Houkasuru Midori.

Elle s’en voulut de ne pas avoir réussi à se présenter plus… enfin moins froidement. Elle s’assit en face de Kaito, il ressemblait vraiment à un enfant. Elle eu beau se dire « les apparences sont trompeuse » elle constata qu’elle s’était quand même assise, et qu’elle le trouvait même attendrissant avec sa bouille de bébé.

-Tu fais quoi ici ?

Elle essaya de sourire gentiment à Kaito pour contredire le ton agressif de sa question, si seulement elle savait être un peu plus gentille. Depuis qu’il était arrivé elle s’était énervé deux fois mais avait réussi à se contenir, tiendrait elle longtemps ? Puis elle nota dans un coin de sa tête que le sac de Kaito venait de faire un mouvement suspect, quelque chose à l’intérieur ? Elle refit sa couette au dessus de sa tête, et se plaint à elle-même de ne pas avoir mit ses affaires de sport qui lui aurait permit de moins étouffer même si sa respiration commençait à ralentir, elle s’était vraiment défoulé.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Mar 1 Mai - 16:40

Ce qui est sur c'est que ça ne la gênait pas d'être seule, par contre je ne comprenais pas trop comment on pouvait jouer avec ses amis et leur envoyer des ballons en pleine tête, même si on ne sait pas viser... c'est pour ça que je préfère jouer à cache-cache, c'est moins dangereux et c'est bien plus amusant, surtout qu'on est obligé d'y jouer en groupe c'est ce qui est drôle. Moi je ne suis jamais seul quand je joue, enfin bien entendu je compte quand je joue avec mes peluches, elles sont comme des personnes après tout.

-Tu voulais juste de défoulée ? Je vois... moi j'aime pas être seul trop longtemps, je m'ennuie à chaque fois, c'est bien pour ça que j'ai toujours de la compagnie...

Et du coup je ne m'ennuyais jamais, je pouvais jouer quand je veux ou juste discuter, car si je m'ennuie je mange encore plus de bonbons et je n'ai plus de réserve après. Elle s'appelait Midori, c'est joli comme prénom, moi j'aime bien, en plus notre rencontre était explosive, peut-être une nouvelle amie qui sait.
Ce que je faisais là ? Aucune idée, je m'ennuyais alors je me baladais et j'ai dérivé ici sans trop me soucier où je me rendais et puis une fois devant ce bâtiment je me suis imaginé trouver du monde pour m'occuper ou même jouer avec moi, mais ce n'était pas le cas, enfin s'il y avait quelqu'un... qui m'a envoyé un ballon.

-Je ne fais rien de spécial, je m'ennuyais... alors en marchant un peu n'importe où je me suis retrouvé ici, en entrant je me suis dit que je trouverais peut-être des gens pour jouer à cache-cache... mais j'ai trouvé un ballon et toi.

Je concluais par un grand sourire, pour lui montrer que je ne lui en voulais pas et que j'en rigolais déjà, je ne vais pas lui en vouloir pour si peu, surtout si elle n'a pas fait exprès. J'avais terminé ma sucette et je sortais un petit paquet de bonbons de ma poche, de petits bonbons en forme d'animaux, ils sont piquants et acide. Je regardais la jeune fille en lui tendant le petit paquet de bonbons. Mais au même moment surgit du sac Tweeny... prenant une posture en bombant le torse et regarda fièrement la jeune fille.

-Ah cool ! Tu discutes enfin avec des filles Kaito... c'est pas trop tôt ! Parce que l'autre gars il était vraiment naze !

Je regardais le lapin bleu aux oreilles blanches, je ne savais pas quoi dire, je savais bien qu'il allait faire n'importe quoi, du coup je prenais le paquet de bonbons dans une main et de l'autre je prenais Tweeny avec moi, en le serrant contre moi pour ne pas qu'il fasse de bêtises. Je le connais parcœur, quand il est lâcher il commence à aller mettre ses papattes là ou il ne faut pas et ça me retombe dessus à chaque fois, donc cette fois-ci je prenais les devant.

-Ahah Tweeny ! Soit sage avec Midori et fait pas de bêtises... elle peut te découper en deux tu sais, alors fait attention p'tit lapin !

Il se fichait éperdument de la menace que je venais de lui proférer, pour lui rien ne comptait et il regardait la jeune fille comme s'il n'avait qu'une envie se blottir contre elle. Je ne comprendrais décidément jamais ce lapin, je suis peut-être trop jeune pour toutes ces choses ? Je crois que c'est ça, moi et lui on n'a pas les mêmes jeux.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Mer 2 Mai - 13:39

-Je ne fais rien de spécial, je m'ennuyais... alors en marchant un peu n'importe où je me suis retrouvé ici, en entrant je me suis dit que je trouverais peut-être des gens pour jouer à cache-cache... mais j'ai trouvé un ballon et toi.

Midori rendit son sourire à Kaito, elle eu également envie de rire un peu… il jouait à cache-cache ? Elle se souvint de son ancienne vie, là-bas si quelqu’un avait déclaré ne pas aimer se battre et vouloir jouer à cache-cache il n’aurait pas eu beaucoup d’amis…Et serait sans doute devenue un souffre douleur. Mais elle n’allait pas s’éloigner et se moquer de lui, Mid’ n’est pas comme ça, même si un de ses sourcil c’était relevé elle trouvait ça plutôt comique. De plus Kaito n’avait pas l’air de lui en vouloir pour le ballon… ce garçon était vraiment différent, un peu comme un teletubbies vivant, ou une peluche.
Les yeux de Midori se mirent à briller quand Kaito lui tendit un paquet de bonbons, elle en prit un ravie :

-…merci, t’es sympa.

Elle eu à peine finit sa phrase qu’un lapin animé sortait du sac de Kaito, bombant le torse. Instinctivement Mid’ avait relevé ses poings près de son visage, prête à parer toute attaque venant…du… lapin… ok c’était peut être abusif… Le lapin la fixa droit dans les yeux, Mid’ sursauta, les yeux grands ouverts. Elle resta scotchée devant la peluche qui se mit à parler :

-Ah cool ! Tu discutes enfin avec des filles Kaito... c'est pas trop tôt ! Parce que l'autre gars il était vraiment naze !

Mid’ fronça ses sourcils, hein ? Le temps que tout se mette en place dans sa tête Kaito avait attrapé la peluche. Un lapin qui parle… un lapin peluche qui parle… un lapin peluche BLEU qui parle ! Et personne ne trouvait ça bizarre à part elle ?

« Fait pas de bêtises »… « enfin avec des filles », Tweeny ne complèterait il pas Kaito ? A cette pensée la jeune fille esquissa un sourire, non pas possible ça serait vraiment trop drôle. Elle regarda Tweeny :

- Ton ami à raison, je pourrais te tuer sans même m’en rendre compte !

Le lapin ne semblait visiblement pas touché, se contentent de la regarder avec envie.

-Alors tu peux donner vie aux peluches ?demanda-t-elle à Kaito.

Elle jeta un coup d’œil au lapin qui l’observait…comme…comme on regarde le nouveau hamburger qui vient de sortir à Mac Do… hum hum, Kaito ne semblait pas comprendre pourquoi sa peluche la regardait comme ça… non vraiment, ils se ressemblaient pas… ça en était poilant. Le pouvoir de Kaito lui allait à la perfection, un peu comme elle et le sien. Elle afficha un sourire fière, oh que oui, sont pouvoir n’avait pas trouvé mieux qu’elle, ça lui donnait envie de frapper quelqu’un. Mais bon frapper Kaito serait un crime, c’est comme si on égorgeait un enfant innocent, et Tweeny était quand même son ami… Elle ravala ses envies, plus tard plus tard, de toute façon elle trouverait bien le moyen de se fâcher avec quelqu’un… Elle mangea son bonbon qu’elle tenait dans sa main depuis tout à l’heure, avant de s’étouffer, surprise, elle porta sa main à sa bouche pour ne pas crier, grimaçant, *ça arraaaaaccchhhhe bordeeeeeeel* elle prit une grande inspiration, retira sa main la secoua comme si elle s’éventait et continua à manger le bonbon, beaucoup plus bon une fois averti.

-Aaaah sa piiiiique !! Tu m’avais pas prévenue !

Elle prit un air furieux, comme si elle allait tuer Kaito, relevant ses poings. Elle le fixa quelques secondes puis se détendit et rit :

-Non je rigole, c’est pas grave… c’est très bon en plus.

Puis elle senti quelque chose d’humide près de ses yeux…rouler sur sa joue… *AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH* elle porta brusquement ses mains à ses yeux, le piquant du bonbon lui avait arraché quelques larmes dans la surprise. Elle essuya de son mieux ses yeux noirs… maintenant rougit par le frottement… impossible de faire comme si de rien n’était … *fait chié !*
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Mer 2 Mai - 16:26

J'avais eu chaud avec Tweeny, mais la jeune fille ne semblait pas déranger par sa présence, au contraire elle trouvait ça amusant, beaucoup de monde trouve mon pouvoir sympa et ils ont raison, c'est super cool de donner vie aux peluches, moi en tout cas j'aime beaucoup, sauf quand elles font des bêtises. Elle menaça à son tour le lapin, qui n'en démordait pas, il savait bien que c'était impossible, personne n'avait réussi, alors pour lui ce n'est pas une fille qui va réussir. Ensuite elle me posa une question, enfin je crois que s'en était une, puisque la réponse était sous ses yeux, Tweeny n'est pas un vrai lapin qui mange des carottes et tout et tout, c'est bel et bien une peluche, mais je prenais quand même le temps de lui répondre avec grand sourire.

-Oui ! Mon pouvoir c'est le contrôle des peluches... ils me servent d'amis quand je suis seul et le plus souvent je joue avec eux, c'est cool hein ? Et toi, c'est quoi ton pouvoir ?

Chacun son tour après tout et puis je me demandais bien ce que c'était, je ne savais pas grand-chose sur elle à part qu'elle semble s'énerver facilement et vouloir se battre. Ensuite elle mangea le bonbon que je lui avais donné précédemment et en regardant sa tête je comprenais ce qui se passait... je ne l'avais pas prévenu, moi j'ai l'habitude dans manger au moins quatre paquets par jour, alors je trouve ça moins piquant.

Sur le coup elle avait même l'air en colère en levant les poings, mais elle se calmait en me disant que c'était pour rire, de toute façon je n'avais même pas réagis, je ne comprenais pas trop en fait, je suis peut-être trop gentil pour imaginer les autres me taper dessus et c'est peut-être mieux comme ça. Après ça une petite larme descendit le long de sa joue et la Tweeny dit d'une voix sérieuse et très animé.

-Ne pleure pas ! Même si ce gamin me retiens prisonnier... un jour nous seront ensemble ma dulcinée...

Je donnais un coup sur la tête du lapin pour qu'il se taise, plutôt que de dire n'importe quoi, je ne sais pas ce qu'il s'imagine, mais je doute que cette fille soit sa princesse, comme dans les histoires et surtout qu'il ne ressemble pas du tout à un prince, avec sa couleur bleue et ses oreilles blanches, décidément il ferait n'importe quoi pour attirer l'attention sur lui.. Avec un sourire je disais à la jeune fille.

-Désoler, il ne peut pas s'en empêcher, c'est plus fort que lui... quand il voit une fille qui pleure, il est persuadé qu'il est un chevalier en armure blanche et qu'il est là pour la délivrer... il est cinglé ce lapin...

-KAITO ! Arrête de me foutre la honte devant elle... j'suis sûr que j'ai une touche là, donc steuplait laisse-moi parler et va jouer dans ton coin...

Je lui attrapais l'oreille avec les dents et je tirais dessus très fort, même s'il ne ressent rien il n'aime pas que je lui fasse ça, il avait vu trop de "collègues" peluche à lui se faire mordiller et baver dessus par des gamins, du coup après ça il croisait les bras et fit mine de bouder. Il est toujours persuadé qu'il peut réussir à draguer une fille... mais ce n'est que dans les cartoon qu'on voit ce genre de choses, en plus vu qu'il passe son temps sous les jupes des filles je doute sincèrement qu'elles apprécient, surtout que la plupart le piétine ou lui tire dedans comme un ballon de foot. Du coup à mon tour je mangeais des bonbons et je trouvais qu'il piquait, mais il n'était pas si fort que ça, j'avais goûté bien plus piquant une fois et même moi j'ai versé ma petite larme.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Mer 2 Mai - 18:27

-Ne pleure pas ! Même si ce gamin me retiens prisonnier... un jour nous seront ensemble ma dulcinée...

Midori fusilla la peluche du regard :

-Je ne pleure pas.

Son ton était tranchant et sans appel, pas de place pour une réponse. Elle savait que, si, elle pleurait. Mais pas question que quelqu’un dise ça d’elle, ni même ne pense ça d’elle, elle ne pleure pas un point c’est tout.

-Désoler, il ne peut pas s'en empêcher, c'est plus fort que lui... quand il voit une fille qui pleure, il est persuadé qu'il est un chevalier en armure blanche et qu'il est là pour la délivrer... il est cinglé ce lapin...

Elle se retint de rire, posant la main sur sa bouche. Elle imaginait bien le lapin entrain de courir après toute les filles et derrière Kaito qui n’y comprend absolument rien…

-KAITO ! Arrête de me foutre la honte devant elle... j'suis sûr que j'ai une touche là, donc steuplait laisse-moi parler et va jouer dans ton coin...

Midori explosa de rire et regarda le petit blond d’un air moqueur :

-Alors Kaito tu ne te défends pas ? Il t’a quand même envoyé bouler là… ! Et en plus il me drague !

Décidemment Kaito était plus inoffensif qu’une peluche… qu’un lapin bleu ! Elle essaya de se souvenir ce qu’il c’était passé avant qu’elle ne mange le bonbon… ah oui ! La question de Kaito ! Elle le regarda fièrement, heureuse d’annoncer son pouvoir qu’elle bénissait tant :

-Ah oui et moi, mon pouvoir c’est la force décuplée, il me va bien je trouve… !

Il n’y avait sûrement pas plus fière que Midori concernant son pouvoir, avec lui elle se sentait invincible, et sans lui elle se sentait plus vulnérable qu’une fourmi… Elle ne pouvait plus vivre sans lui, même si il lui causait des problèmes, c’était un peu comme les méchants dans les films qui veulent l’arme suprême, c’est pour être les plus fort. Elle se sentait un peu comme eux… Elle rajouta en souriant :

-Et c’est pour ça que je joue au ballon avec personne, parfois je tape trop fort sans m’en rendre compte… alors je devrais peut-être plus jouer à cache-cache !

Elle avait prit un air moqueur à la fin de sa phrase… Kaito ne comprendrait sûrement pas qu’elle se moquait de lui…ce qui l’a fit sourire encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Sam 5 Mai - 8:56

La situation semblait amuser la jeune fille et c'est vrai qu'en y repensant voir un lapin et un gamin qui se chamaille ça doit être marrant, mais bon moi ça ne me gênais pas, je l'aime bien ce lapin même si parfois il est un peu chiant ce n'est pas grave, c'est un super copain et les super copain on les gardes quoi qu'il arrive. Me défendre ? Je lui ai mordu l'oreille ! Maintenant il boude et ça me suffit, je ne vais pas rentrer dans son jeu, sinon j'en ai pour toute la journée et lui il est inépuisable.

-Bof... maintenant il boude, alors on est tranquille pour 15 bonnes minutes... et comment ça il te drague ? Ça te dérange ? Dit le, je le range si tu veux.


Je m'étais jamais posé la question, je ne savais pas si ce qu'il faisait dérangeait les filles ou si tout simplement ça marchait, peut être que certain le trouvait mignon comme ça moi en tout cas je trouve ça fatiguant de lui courir après pour qu'il arrête ses bêtises.

Ensuite elle me parla enfin de son pouvoir, qui était la force décuplée... intéressant, ça doit être cool et en plus elle peut se défendre quand elle veut, moi je ne peux pas vraiment me défendre, mes seule défense sont un ultime recours que je ne veux plus utiliser.
Elle semblait super fière de son pouvoir, elle rajoutait ensuite qu'elle ne jouait pas avec les autres à cause de ça et là je trouvais ça triste, si on ne peut pas jouer avec les autres c'est super dommage, mais elle avait raison elle pouvait jouer à cache-cache, ça ne requiert pas d'utiliser la force physique.

-Je trouve ça super comme pouvoir, avec ça, personne ne doit t'embêter, moi je ne peux pas vraiment me défendre... enfin j'en sais rien, j'ai jamais essayé et je n'ai pas envie d'utiliser mes peluches pour me battre... ce sont mes amis, on n'utilise pas ses amis.

J'avais toujours pensé ça comme ça, mais peut-être que j'avais tort de me dire ça et qu'à cause de ça mon pouvoir serait inutile, mais je préfère ça plutôt que de voir mes créations utilisées à des fins cruelles ou pour le combat, c'est triste et j'aime pas me battre. Après cette petite pensée je la regardais en souriant.

-C'est quand même triste de devoirs jouer toute seule à cause de ça... si tu veux je connais deux trois peluches qui seraient ravies de jouer avec toi, même si tu les assommes avec un ballon... ou sinon on pourrait jouer à cache-cache si tu as envie de jouer avec du monde, les peluches triches souvent, mais je les retrouve toujours.

J'affichais un sourire éclatant, des parties de cache-cache j'en avais fait beaucoup, au début avec des copains, enfin des camarades de classes serait plus juste et après avec mes peluches et même si c'est un peu bizarre comme pratique pour un garçon de mon âge tant pis, je préfère m'amuser.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Dim 6 Mai - 11:05

*Il l’aime vraiment son lapin* Voir l’amitié entre Tweeny et Kaito était aussi drôle que touchante, c’était évident que Kaito ne pourrait jamais se séparer de sa peluche et que leurs différences les rapprochaient, aaah la belle paire !

-Bof... maintenant il boude, alors on est tranquille pour 15 bonnes minutes... et comment ça il te drague ? Ça te dérange ? Dit le, je le range si tu veux.

Midori sourit, d’habitude on ne lui demandait pas si quelque chose la dérangeait et on lui proposait encore moins une solution. Mais ce n’était pas une peluche qui aillait la déranger… puis se faire draguer par une peluche n’avait pas grand-chose de gênant… c’était une peluche ! Elle détacha ses cheveux, les arrangea vite fait et passa l’élastique à son poignet.

-Non non ça ne me dérange pas, dit elle en secouant la tête, vous êtes drôles tous les deux.

Elle sourit, elle remarqua qu’elle n’avait surement jamais autant sourit sans casser la figure à qui que ce soit. Elle pensa à ses parents, ils seraient fiers ! Surtout que pour l’instant la première personne qu’elle avait rencontrée était plus inoffensive qu’une peluche bleue.

-Je trouve ça super comme pouvoir, avec ça, personne ne doit t'embêter, moi je ne peux pas vraiment me défendre... enfin j'en sais rien, j'ai jamais essayé et je n'ai pas envie d'utiliser mes peluches pour me battre... ce sont mes amis, on n'utilise pas ses amis.

Midori soupira, elle aussi elle avait pensé que ça ne lui apporterait pas d’ennuie, que personne ne viendrait l’embêter. Mais l’effet inverse s’était produit, la jeune fille n’avait jamais eu autant de problèmes. Sans parler des conséquences, elle se blessait souvent en oubliant qu’elle n’était pas indestructible.

Et c’était sûr qu’utiliser des peluches pour se battre n’était pas quelque chose de facile à réaliser… Et il n’avait pas envie d’utiliser ses amis…Midori voyait les choses autrement, les amis sont là pour te donner un coup de main, enfin s’ils se proposent. Mais d’un autre côté elle comprenait Kaito, lui il donnait vie aux peluches, et elle ne le voyait pas leur donner vie juste pour prendre les coups à sa place, c’était vraiment différent.

-C’est plutôt l’inverse pour mon pouvoir, c’est vrai que y’en a beaucoup qui ont peur mais y’en a aussi beaucoup qui viennent voir s’ils peuvent me surpasser. Enfin bref, moi ça me dérange pas, j’aime bien ça, je gagne toujours. Alors si un jour quelqu’un t’embête toi ou tes peluches, j’pourrais venir vous filer un coup de main !

Elle lui sourit gentiment, pour une fois qu’elle proposait d’utiliser son don pour aider quelqu’un… Même si elle voyait mal comment le petit garçon pourrait s’attirer des ennuies… Mais on ne sait jamais sur quoi on tombe après tout.

-C'est quand même triste de devoirs jouer toute seule à cause de ça... si tu veux je connais deux trois peluches qui seraient ravies de jouer avec toi, même si tu les assommes avec un ballon... ou sinon on pourrait jouer à cache-cache si tu as envie de jouer avec du monde, les peluches triches souvent, mais je les retrouve toujours.

La jeune fille explosa de rire, son rire n’était pas très cristallin et ne ressemblait pas au doux chant des oiseaux, mais faut avouer qu’il était assez communicatif.

-Deux trois peluches ravies de se faire assommer ?

Elle inspira un grand coup et regarda Kaito gentiment.

-Si tu veux jouer à cache-cache avec autre chose que des peluches, j’peux bien venir si tu veux. Et on trouvera les peluches même si elles trichent.

Elle n’avait jamais joué à cache-cache, quand elle était petite elle jouait dans la terre près des arbres, aux billes, aux voitures, aux Pokémons mais pas à cache-cache. Elle sourit, elle avait l’impression d’être une autre personne, en temps normale elle se serait énervée et aurait frappé le premier qui lui aurait proposé de jouer à ce jeu. Elle aurait hurlé « j’suis pas une gamine espèce de [censuré], et mon poings dans ta [censuré] de [censuré] ça te fera peut être rire ?? » avant de se jeter sur le pauvre interlocuteur. Mais Kaito représentait trop le parfait petit innocent, elle eut envie de rire en pensant qu’il était trop « pur » pour qu’on le tape. D’habitude, tête d’ange ou pas, elle frappait.

Certes elle s’était beaucoup moqué du petit blond, qui n’avait rien capté au passage, mais elle l’aimait bien avec Tweeny… qui... elle regarda là où devait être le lapin… Elle haussa un sourcil, perplexe, il avait le don d’invisibilité ?

-…Eh ! Il est où ton pote bleu ? Il boudait au point de partir ?
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Mar 8 Mai - 14:55

Je n'arrivais pas à comprendre ce que son pouvoir pouvait avoir d'effrayant, certes une force décuplée c'est hors du commun, mais il n'y a rien d'effrayant là-dedans, moi je n'ai pas peur en tout cas, en plus je comprends pas pourquoi certains voulaient se mesurer à elle, peut-être voulait il savoir si elle est plus forte qu'eux, vu que c'est une fille, mais ça ne veut rien dire, fille, garçon ou même peluches, les gens sont comme ils sont. Elle était gentille, elle me proposait de me protéger, j'ai l'air si inoffensif que ça ? C'est la seconde personne à me faire une telle proposition.

-Moi je ne vais pas essayer de te surpasse, je suis certain de ne pas y arriver et puis ce n'est pas drôle, alors je préfère pas... j'ai l'air si inoffensif que ça ? Je veux dire, on me propose souvent de me protéger, je sais que j'suis un peu trop gentil avec les gens... mais j'accepte, on ne sait jamais ce qui peut m'arriver.

Je la regardais avec un large sourire, je préférais nettement qu'on me protège, plutôt que de voir resurgir les fantômes de mon passé.
Elle voulait bien jouer à cache-cache avec moi, mais ce n'est peut-être pas trop son truc, je vais pas l'obliger à jouer si elle ne le veut pas, il y a plein d'autres choses à faire et puis je devrais peut-être passer à des jeux plus grands maintenant, à force j'vais passer pour un gamin.

-Les peluches ne ressentent pas la douleur et certaines sont... un peu spécial, voir même un peu cinglée, du coup ça ne les dérangerait même pas... Puis tu sais, pas la peine de te forcer si tu ne veux pas jouer à cache-cache, des fois je me dis que ça fait peut-être un peu trop gamin de parler de ça... alors faudrait que je me trouve des jeux de grands, mais là j'y connais rien.

Je ne m'étais jamais vraiment posé la question, à quoi pouvait bien jouer les grands ? Ils occupent comment leur journée, moi les miennes sont bien remplies, des bonbons, des jeux et je suis avec mes peluches.

Midori me faisait remarquer que Tweeny avait disparu... je ne m'en étais même pas rendu compte, je me demande où il a pu aller, même s'il boude, il n'est pas du genre à fuir ainsi, mais il a dû aller se balader un peu... enfin je pense. Pas le temps de réfléchir j'apercevais déjà les oreilles bleues planquer derrière Midori, je le voyais.... sentir les cheveux de la jeune fille, sans doute avait-il vu qu'elle les avait détachés, elle ne l'avais sans doute pas remarqué, mais après ça il se faufila discrètement pour se retrouver ses jambes, il affichait un grand sourire.

-Nous sommes enfin réunis ma princesse !

Il s'écriait en la serrant fort dans ses bras, je ne sais même pas comment il a pu faire pour m'échapper, même si ce n'est pas la première fois que ça arrive, lorsque je me laisse un peu trop distraire il n'hésite pas à comploter dans mon dos.

-Je me disais bien qu'il ne serait pas loin... il ne peut pas s'en empêcher, je suis désolé qu'il soit aussi collant... mais quand il a une idée en tête impossible de lui faire changer d'avis...

Il avait l'air de se plaire là où il était, il était pas bien dans mes bras ? Je ne suis pas une fille, mais j'suis gentil avec lui, bon je n'aurais pas dû lui mordre l'oreille, mais quand même ce n'est pas une raison...





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Ven 11 Mai - 18:45

-Moi je ne vais pas essayer de te surpasse, je suis certain de ne pas y arriver et puis ce n'est pas drôle, alors je préfère pas... j'ai l'air si inoffensif que ça ? Je veux dire, on me propose souvent de me protéger, je sais que j'suis un peu trop gentil avec les gens... mais j'accepte, on ne sait jamais ce qui peut m'arriver.

D’un seul coup elle eut envie de décrocher, de repartir de là où elle venait. Rejoindre ses anciens amis, leur groupe et aller faire les plus belles conneries du monde. Elle en avait fait des trucs complètements dingues, elle ne refusait jamais un pari, même quand il s’agissait de traverser le coin le plus fréquenté de la ville tout naturellement en sous vêtements et en assumant tout à fait d’avoir seulement des chaussettes grenouilles aux pieds. Et elle avait fait pire, mais elle ne serait pas capable de le raconter sans s’étrangler de rire. Elle avait envie de s’enfuir, de s’éloigner d’Aomori pour retrouver ses vieilles bagarres, ses mêmes ennuies, sa vie. Tout lui manquait déjà, depuis combien de temps est-ce qu’elle n’avait pas écrasé quelqu’un contre un mur avec ses amis ? Et pourtant elle était ici depuis moins d'une journée...

Non, peut être que finalement c’était mieux comme ça, des peluches, Kaito, une chambre avec des colocataires (chambre qu’elle aurait sûrement du mal à retrouver). Ça ferait plaisir à ses parents de la voir comme ça avec un petit gas qui donne vie aux peluches.
Midori soupira et sourit au garçon, peut être qu’il serait son premier nouvel ami ? Cette pensée la réjouit, il était quand même vraiment gentil Kaito. Elle joua avec une mèche de ses cheveux.

-Contente de pouvoir t’aider si t’as besoin alors, puis elle sourit un peu plus, te dire que tu n’as pas l’air inoffensif ça serait un beau mensonge, même Tweeny me ferait plus peur ! elle rit, tu sais c’est pas mal d’être gentil, c’est une très bonne qualité !

Elle relâcha la mèche avec laquelle elle jouait, écoutant Kaito parler de peluches complètements fêlées, de jeux de grands et de cache-cache… Elle fit la grimace, des jeux de grands ? Ils ne plairaient certainement pas à Kaito, et tout le monde avait ses jeux, certains faisaient la fête, d’autre préféraient discuter, faire les magasins, faire des paris débiles, jouer aux cartes… Elle choisie finalement de ne pas répondre hochant juste la tête en disant que ça ne la dérangeait pas de jouer à cache-cache de temps en temps. Non ça ne la dérangeait pas mais selon elle ça serait bien plus drôle en pleine nuit après le couvre-feu… Et avec des gages à la clef.

Elle ré-enroula une mèche de cheveux autour de son doigt, parcourant le gymnase du regard c’était quand même inquiétant de ne pas avoir vue Tweeny partir.
Elle senti le regard vert de Kaito se poser sur ses cheveux, quoi elle avait un épi ? Elle se retint de passer une main dans ses cheveux, ils venaient de soupirer. *Non non des cheveux ça ne soupire pas espèce d’andouille !* Elle fronça les sourcils, perplexe, bien sûr que non ça ne soupirait pas un cheveu… Elle n’osait même plus toucher sa mèche, elle la laissa tomber s’attendant à un « aie ! ». Rien. Juste une peluche bleu qui rejoins ses jambes l’air ravie en l’appelant « princesse ».

Donc 1 : les cheveux ne soupiraient pas de bonheur, 2 : Tweeny l’appelait princesse. Elle se retint de sortir un rire digne d’un homme des cavernes, elle c’était plus la grosse brute au service du méchant plutôt que la princesse dans sa longue robe qui roulait du cul, enfin elle pouvait bien faire cette dernière chose mais elle n’était pas trop pour la longue robe. Et elle n’était pas non plus du genre à se dandiner sur elle-même, les mains sur ses joues roses en miaulant « ooooh c’est trooop mignooon ♥♥» en voyant Kaito regarder sa peluche (en somme pas comme la narratrice). Elle hésita un instant, devait-elle rendre sa peluche à Kaito ? Mid' haussa mentalement les épaules, au pire il avait qu’à la reprendre.

Elle se tourna un peu, se mettant de profil par rapport à Kaito, Midori fit doucement pour ne pas faire tomber Tweeny qui se trouvait sur sa jupe. Elle se pencha en avant, tendant le bras de son mieux pour attraper sa veste qui était près du mur. Elle senti qu’elle avait un peu compressé le lapin mais d’après Kaito ses peluches ne ressentaient rien… Victorieuse après avoir attrapé sa veste elle sortie de sa poche son téléphone.
Pas un joli portable rose avec un bijou en forme de panda, un téléphone qui pouvait résister aux plus gros chocs, on pouvait même rouler à vélo dessus et il supportait bien l'eau. Un temps elle avait eu des portables à la mode, tactile et tout, puis à force de les casser (et en comprenant qu’ils se cassaient facilement si on s’en servait de projectile) elle avait cherché la résistance avant l’esthétique. Et maintenant elle pouvait balancer son portable sur qu’il elle voulait, jamais il ne se brisait !

On pouvait malgré le manque de customisation voir un super fond d’écran, enfin selon Midori. Sous un lampadaire allumé, en pleine nuit, on pouvait voir trois garçons et Midori, les uns sur les épaules des autres, Midori au sommet, essayant de poser une canette sur le haut du lampadaire, ils portaient tous la même veste. Et au vue de la jambe en l’air du porteur qui marquait son déséquilibre on comprenait très bien que quelques secondes après la photo tout le monde était étalé par terre… Se fond d’écran faisait toujours sourire Midori, lui rappelant de bon souvenirs. Elle leva ses beaux yeux noirs vers Kaito

-Tu veux mon numéro de téléphone ? Comme ça si tu veux jouer à cache-cache ou que t’as un problème tu peux m’appeler ou m’envoyer un sms !

Elle sourit gentiment, peut être qu’il n’avait pas de portable ? Puis elle jeta un coup d’œil à Tweeny, elle pensait à Kaito qui devait souvent lui courir après quand il courrait lui-même après les filles.

-Et, pourquoi tu ne présentes pas une jolie peluche à Tweeny ? Comme ça il arrêterait peut être de courir après les filles non ?
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Sam 12 Mai - 17:21

Tweeny plus effrayant que moi ? Même si je savais qu'elle disait ça pour se moquer, je rigolais, c'est donc vrai j'ai l'air si inoffensif que ça... ce n'est pas grave, je préfère ça à autre chose, je ne veux pas être une brute, mais bon me défendre parfois serait utile, même s'il y a peu de personnes qui veulent m'agresser, je savais très bien que certaines personnes étaient méchante quoi qu'il arrive et je ne le savais que trop bien. Mais j'affichais un grand sourire lorsqu'elle me disait que s'était une qualité d'être gentil, cette idée était plaisante, au moins ce n'était pas inutile d'être gentil et puis au moins ça fait plaisir aux autres. Je lui répondais donc par un simple sourire, pas besoin de plus après tout, je n'avais rien à redire de toute façon puisqu'elle avait raison.

Lorsque Tweeny était entre ses jambes ça ne semblait pas la gêner plus que ça, c'était amusant, d'habitude il se fait envoyer voler à travers la pièce, on m'accuse même parfois, disant que c'est plutôt moi le pervers qui pense qu'à aller sous les jupes des filles, mais généralement j'en profite qu'elles hurlent pour reprendre le lapin et m'enfuir, de toute façon c'est ça ou elle me trouve mignon et me gardes avec elle pendant des heures. Elle se tourna sur le côté pour prendre ce qui semblait être sa veste, écrasant à moitié Tweeny, qui était aux anges du coup, ensuite elle sortait son portable de sa poche, puis elle me demandait mon numéro. J'étais content, encore un ami pour jouer avec moi et mieux encore, puisque s'était une amie, elle n'était pas comme les autres filles qui pensent qu'à me garder pour elle et parler inutilement pendant des heures. Je sortais mon portable de mon sac, un portable aux allures multicolores avec trois petites peluches accrochés dessus, il était très récent, j'avais réussi à avoir quelque chose de mes parents avant que ça se termine mal.

-D'accord je veux bien, mais hésite pas toi aussi si tu as besoin, si tu t'ennuis demande moi ou je ne sais pas si tu vas mal n'hésite pas, moi et Tweeny on est super doué pour remonter le moral des autres... mon numéro c'est le... **Cherche dans son portable**... 0712-178-222.


Il faudrait qu'un jour j'envoie des messages... j'en ai jamais envoyé et je ne suis pas sûr de savoir comment faire, c'est compliqué tout ça pour moi, je ne suis pas très technologie, mais ils avaient insisté pour m'acheter ça, je n'ai jamais su pour quoi et je ne veux pas le savoir.

Ensuite elle regardais Tweeny, qui était confortablement installer, de toute façon il pouvait se passer n'importe quoi il s'en fout, il est presque au paradis là. Je souriais à sa question, j'avais déjà essayé ça, mais je n'arrive pas toujours à avoir ce que je veux et il est compliqué, surtout qu'il préfère les filles et pas les peluches. Le lapin relevait une oreille, attendant ma réponse et je doute que s'il parle ça va me plaire, je le connais bien, il ne réagit pas dans ces moments là, quand il le fait ce n'est jamais bon.

-J'ai déjà essayé, mais premièrement je ne maîtrise pas assez mon pouvoir pour avoir ce que je veux, ensuite il est très compliqué et il préfère les filles, il ne veut pas de peluches, même si je lui explique qu'il ne pourra jamais en avoir une...

Tweeny me regardait, puis il regardait Midori en souriant, je m'attendais au pire venant de lui, dans ce genre de discussion il a de drôles d'idées, du coup il était tout fier de dire.

-Moi je l'aime bien Midori ! Tu as qu'à la prendre comme petite amie, comme ça je pourrais être toujours avec elle et on sera heureux pour toujours !

Je regardais Tweeny avec de grand yeux, en étant un peu gêné parce qu'il disait, j'étais surpris parce qu'il avait dit, jamais je n'aurais imaginé ça, mais ça lui ressemble si bien pourtant, alors certes j'aimais bien Midori, mais proposer une telle chose c'était pas correct.

-Dit pas ça Tweeny ! Moi aussi je l'aime bien, mais c'est juste une super amie, on ne va pas l'embêter avec ce genre d'histoire, en plus elle a peut-être un petit copain... et si elle avait un gros ours en peluche comme copain, tu fais quoi ?

Je faisais un clin d'œil à Midori, pour le gros ours en peluches, je la considérais déjà comme une amie... quoi c'est rapide ? Mais non, c'est toujours comme ça avec moi, mais Tweeny s'en fichait il se blottissait à la jeune fille pour ne pas penser à cette idée, je ne le comprendrais jamais celui-là, pourtant je lui ai dit plus de cent fois qu'il ne devait pas être comme ça avec les filles, c'est moi qui récupère la situation après et je ne suis pas très doué pour ça en plus.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Lun 14 Mai - 15:12

Midori avait beau se donner des airs et hurler qu’elle n’était pas comme les autres filles, qu’elle s’en foutait de son apparence et qu’elle n’aimait pas le trucs « mignons », elle ne pu s’empêcher de trouver le portable de Kaito super. Multicolore, il attirait le regard, et les peluches accrochées étaient trop mignonnes. Elle se refusa de penser ça, fermant très fort les yeux avant de les rouvrir convaincue qu’elle ne trouvait pas son portable absolument génial. *Non non, il est cool, j’aime la couleur sympa… oué oué * ou l’art et la manière de se persuader qu’elle ne pense pas du tout « putaiiin il est trop chouuuu avec les petites peluuuuches ♥ ».
Avant elle s’était tenue à l’écart de toutes ses ondes féminines et enfantines, de plus ses amis l’avaient toujours considérées comme un garçon, et elle-même aussi. Jamais elle n’avait pensé porter une jupe en dehors de l’uniforme scolaire, jamais elle ne s’était imaginée avec un portable comme celui de Kaito, jamais elle n’avait pensée qu’un garçon pouvait être inoffensif et jamais elle n’avait pensé qu’elle se retrouverait là. Il parait que la nature revient toujours, cette pensée l’horrifia, elle ne s’imaginait pas mettre du vernis, se dandiner et pousser des cries aiguës. C’est certain qu’elle avait un peu en tête le cliché qu’on les hommes des femmes. Mais elle s’imagine toujours le pire en même temps… En trouvant un portable mignon elle s’était tout de suite cru transformée en parfaite fille. Dramatisation ? Oui…

-D'accord je veux bien, mais hésite pas toi aussi si tu as besoin, si tu t’ennuies demande moi ou je ne sais pas si tu vas mal n'hésite pas, moi et Tweeny on est super doué pour remonter le moral des autres... mon numéro c'est le...... 0712-178-222.

Yop on revient à la réalité Mido ! Elle ne dit rien, en temps normal elle se serait énervée en lui disant qu’il n’y avait pas de moment où elle était triste, elle avait toujours considéré ça comme une faiblesse. Mais elle prit sur elle, il voulait être gentil. Elle enregistra le numéro de Kaito (enfin elle avait bien galéré pour comprendre comment on faisait d’abord) et chercha le sien.

-Enregistré, le mien c’est le 2997-351-658... Et pas de souci, j’hésiterais pas à t’appeler alors, merci !

Sa bouche laissa apparaître ses dents, son sourire était sincère, mais elle ne savait pas si elle l’appellerait vraiment si elle n’allait pas bien. Parce que si elle allait mal il valait mieux ne pas l’approcher, elle se mettait en colère et frappait le premier qui lui tombait sous la main. Non Midori n’était pas une personne à aller voir dans ces moments là. Et elle s’en voudrait de brutaliser le petit blond.
Tweeny lui bavait presque dessus, elle haussa un sourcil quand Kaito lui apprit qu’il préférait les filles qui ne sont pas des peluches. Elle allait rire, trouvant ça un brin bizarre mais Tweeny intervint :

-Moi je l'aime bien Midori ! Tu as qu'à la prendre comme petite amie, comme ça je pourrais être toujours avec elle et on sera heureux pour toujours !

La mâchoire de Mid’ se décrocha, elle fixait Tweeny, elle allait l’étrangler, l’étriper. Elle ferma sa bouche et se mordit la lèvre, impossible elle n’arrivait pas à freiner la colère qui lui montait. Tout son corps s’était crispé, elle resserra ses poings, heureusement que son portable était résistant parce qu’elle l’aurait réduit en miette. Sa mâchoire était tendue et ses yeux faisaient peur à voir. *LA PRENDRE ? JE N APPARTIENT A PERSONNE ! ET JE DECIDE !* c’est en gros ce qu’elle pensait, agrémenté de quelques insultes par ci par là (un tas d’insultes). Elle se mordit la lèvre une seconde fois, mais si fort cette fois qu’elle la fit saigner.
Kaito protesta un peu gêné pendant que Midori continuait à fulminer en silence essayant de couvrir son visage avec ses cheveux. Mais bon une tête qui se baisse d’un seul coup c’est pas hyper discret… Elle se réjouit quelques secondes d’entendre Kaito dire qu’ils étaient amis, mais en regardant une fois de plus le lapin bleu elle ne pu se contenir. Elle avait attrapé la peluche la tenant fermement par la gorge, pur réflexe, elle se doutait bien qu’il n’avait pas vraiment besoin de respirer… Elle hurla en secouant le lapin :

- ME PRENDRE ? ON NE ME « PREND » PAS OK ? JE SUIS PAS UN OBJET QU’ON ACHETE AU SUPERMARCHE !

Elle voulait déchirer cette peluche, la découper en morceaux et les jeter par la fenêtre. Elle faisait peur à voir ses yeux en colère et ses sourcils froncés comme jamais, on se doutait qu’elle déconnait pas. Du fait qu’elle soit une fille elle avait souvent eu ce genre de réflexions, elle ne supportait pas qu’on puisse dire qu’elle était plus faible, ou qu’on la rabaisse d’une quelconque façon. C’était quelque chose qui la mettait dans une colère inimaginable, qui la faisait hurler de rage, qui lui sortait par les yeux. Un truc à s’en arracher les cheveux, elle pétait complètement un câble. Elle pouvait tuer pour ça. Il fallait souvent la retenir, l’arrêter, la tirer en arrière quand on lui faisait ce genre de réflexion car elle ne s’arrêtait pas d’elle même. Mais là il n’y avait personne pour se jeter sur elle pour l’empêcher. Ce n’était qu’une peluche, qu’un lapin bleu, il n’avait pas d’importance. Il y avait elle, et cette peluche qu’elle était prête à décapiter. Un mouvement parcoura ses bras, elle allait exploser Tweeny alors qu’elle continuait à l’engueuler.
Je ne sais pas par qu’elle miracle, une once de raison lui rappela qu’il y avait Kaito. Celui qui avait donné vie à cette peluche, qui y tenait beaucoup, qui s’amusait avec lui, cette peluche qui était son éternel ami. Elle s’arrêta, desserra sa main mais y garda Tweeny, hésitante. Son bras se ramollit, elle soupira et détourna le regard. Un peu susceptible la jeune fille non ?

*Triple andouille, espèce de grosse brute*

Doucement la jeune fille posa la peluche sur le sol, entre elle et Kaito. Elle mit ses mains derrières son dos, punaise qu’est-ce qu’elle se trouvait bête, elle lorgnait sur sa veste à côté, qu’est-ce qu’elle pouvait dire ? Elle s’attendait à tout, Kaito allait lui en vouloir… *il venait de dire que t’étais son amie CRETINE*, elle laissa s’écouler quelques secondes, s’insultant de tous les noms, elle s’énervait la plus part du temps contre elle-même. Midori nota qu’effectivement ça lui arrivait souvent de s’engueuler elle-même. Ne souhaitant pas laisser un blanc plus longtemps elle releva la tête, et ouvrit la bouche…
*DIT QUELQUE CHOSE GROSSE DEBIIILE, tu ressembles à un poisson là*, elle ferma sa bouche puis la rouvrit :

- Hum, je voulais pas faire ça. Je suis désolé Kaito… Et Tweeny aussi… Mon gros ours en peluche de petit copain c’est un chaton à côté de moi…

Elle ne voulait toujours pas regarder Kaito, refusant de voir qu’elle avait pu faire peur à quelqu’un qu’elle voulait protéger quelques minutes auparavant. Elle savait pas tenir en place le temps d’une conversation, sérieusement ? D’habitude elle tenait un discours bien différent, clamant que celui qui l’énervait avait intérêt à savoir se défendre, qu’il savait à quoi s’attendre, qu’elle ne le laisserait pas s’enfuir sans lui faire regretter d’être né. Mais comment penser ça dans cette situation ? Elle releva la tête, ses épaules s’affaissèrent légèrement, elle regarda Kaito :

-Je suis vraiment désolé !
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Lun 14 Mai - 18:05

Les paroles de Tweeny ressemblaient à un électrochoc pour Midori, je voyais qu'elle s'énervait, même ce que j'avais dit n'avait pas suffi à la calmer, cet abrutit de lapin allait avoir des ennuis, on n'embête pas quelqu'un qui a une force surhumaine, en plus elle est gentille, alors pourquoi vouloir l'énerver. Au début je ne comprenais pas trop pourquoi elle s'énervait, je me disais qu'elle lui en voulait pour avoir parlé de "petite amie", mais lorsqu'elle s'écria en étranglant la peluche je comprenais aussitôt. En y réfléchissant bien, je comprenais ce qu'elle voulait dire, mais Tweeny ne connait pas toutes ces choses, pour lui c'est l'inconnu et il croit qu'il peut tout faire ou tout dire, mais il se trompe et ne comprend pas que les gens ont des sentiments, mais ça Midori devait l'ignorer.

Après un petit instant elle se détendait, relâchant son emprise sur Tweeny et ensuite elle le déposait entre nous, je me demandais si ça force aurait pus suffire à le détruire... techniquement ce n'est pas possible, enfin en ce qui concerne Tweeny en tout cas, mais je n'avais pas envie de vérifier. Après un long moment de silence je la sentais un peu gêné ou quelque chose comme ça, j'en voulais au lapin, elle va peut-être m'en vouloir et partir, comme je l'aimais bien je ne voulais pas, alors après un long moment de silence, j'allais dire quelque chose, mais elle me devança. J'étais surpris de la voir s'excuser, ce n'était pas de sa faute, Tweeny n'en fait qu'à sa tête et se croit tout permis. Elle relevait la tête pour s'excuser à nouveau, moi j'étais gêné, ce n'était vraiment pas nécessaire, du coup je réagissais à ce qu'elle me disait.

-Ne t'inquiète pas, ce n'est pas de ta faute... Tweeny ne fait pas attention lorsqu'il parle, il croit qu'il peut tout dire aux gens, sans même tenir compte de ses sentiments et lorsqu'il s'en rend compte il est souvent trop tard... mais il n'est pas méchant, il est même super gentil pour un lapin cinglé, il me remonte souvent le moral ou m'arrête si je dérape...

-Moi je m'en...
-CHUT ! N'en rajoute pas, excuse toi auprès de Midori tout de suite... si tu refuses tu sais ce que je vais faire ? Je fais t'enfermer dans la valise pendant deux jours et tu n'auras plus de bonbons pendant une semaine...


Les oreilles blanches du lapin se dressèrent sur sa tête, mes paroles l'avaient atteint et il en était presque horrifié, je ne l'avais fait qu'une fois, lorsqu'il avait été trop loin et que j'avais eu de gros ennuies et depuis la menace suffit pour le faire obéir, mais il sait que je n'aime pas en arriver là, du coup il obéit et s'exécute.

-... Je suis vraiment désolé Midori, je ne t'embêterais plus, promis.

-Voilà, c'est mieux comme ça, Midori est notre amie, du coup pas le droit de l'embêter, si tu veux qu'elle soit gentille avec toi, sois gentil avec elle.


J'affichais un large sourire pour tenter de calmer la situation et pour qu'elle ne se sente pas responsable ou qu'elle ne se sente pas mal à cause de ça. Je récupérais Tweeny, que je coinçais dans mes bras, il ne bronchait même pas, il était sage comme une image, il me connait bien, il sait que quand je m'énerve (Même si ça ne se voit pas vraiment), c'est qu'il a été trop loin et il était hors de question que Midori soit responsable des bêtises de ce lapin.

-Voilà souci régler ! Ne t'en fais pas, ce n'est pas grave Midori, tu es une fille gentille... même si tu sembles beaucoup plus forte que moi pour encaisser et renvoyer, j'en suis persuadé que tu es quelqu'un de bien... en tout cas c'est mon avis !


J'avais ce grand sourire radieux, même si la plupart du temps avec à peine deux paroles je coïnciderais la personne avec qui j'étais comme un ami, je l'aimais bien, elle était un peu le contraire de moi, c'était une fille forte, qui savait se défendre et pas qu'avec les coups, j'en suis persuadé, mais qui est quand même super gentille, seulement c'est comme moi et le noir, vu que j'en ai été traumatisé je n'aime pas ça, elle a dû avoir de mauvaises expériences, enfin je pense, mais je vais garder ça pour moi, ce genre d'histoire ne sont pas toujours bonne à raconter et j'en sais quelque chose.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Mer 16 Mai - 22:33

« Ce n’est pas de ta faute »

C’est bien la première fois qu’on lui disait ça, elle avait relevé la tête, les yeux grands ouverts. La jeune fille dévisagea Kaito, bien sûr que si c’était de sa faute. Ça lui paraissait évident, c’était toujours elle qui faisait déraper la situation, c’était normal que ça soit de sa faute. Elle finit par s’embrouiller, ne sachant plus si c’était vraiment ça faute après le discours du petit blond. Il ne pensait pas du tout la même chose, il pensait même le contraire. Midori se pencha sur la question, coupable ou pas ? Elle retourna tous les arguments dans sa tête, quelque chose à s’en donner une migraine. Il fallait départager de toute façon, Tweeny avait dit quelque chose de mal, mais ce n’était pas son but. Midori s’était directement énervée sans réfléchir au but du lapin bleu, ensuite elle avait voulu en quelque sorte « tuer » Tweeny, sans prendre en compte l’amitié de Kaito.

Rien que ce début l’incriminait, impossible, c’était évident, c’était de sa faute. Trop impulsive, trop agressive, un brin égoïste et on ajoute une force décuplée. Son don ne sert qu’à augmenter le reste, à le rendre plus ardent et plus fort. Elle en était consciente mais elle refusait souvent de voir ce côté, ce mauvais aspect de son pouvoir. Il fallait clamer que son talent était fabuleux, c’est comme pour un produit marketing on ne présente que le beau, le jolie, le puissant. Mais vous découvrez que derrière il y a quelque chose, elle peut tuer en secouant quelqu’un, il suffit qu’elle se laisse envahir et c’est fini. Un pouvoir bien trop monstrueux, pour une fille pas déjà très stable. Mais jamais vous ne l’entendrez dire ceci, jamais Midori ne dira que son pouvoir lui fait parfois peur, qu’elle se sent tellement horrible avec cette force herculéenne.
De plus elle se martèle que ça lui est bénéfique, elle oublie donc souvent les mauvais côtés mais ils ne sont pas bien loin, prêt à venir la faire culpabiliser.

Elle tranche. C’est de sa faute, maintenant il faut assumer, comprendre la réaction du jeune garçon et de sa peluche. Relevant la tête elle écoute Kaito, courageuse, il menace. Elle ne comprend rien, ce n’est pas elle qu’il menace mais Tweeny. Elle essaie de saisir le sens des paroles du blond, enfermer quelqu’un dans une valise sans lui donner de bonbons, non ça c’est sûr il ne parle pas d’elle. Tout simplement parce qu’elle ne rentrait pas dans une valise. Il s’adressait bien au lapin bleu alors… elle voulait protester, pourquoi il devrait s’excuser ? Rappelons qu’elle pensait exactement le contraire il y environ une ou deux minutes. *Tu ne sais pas ce que tu veux* mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis non ? Midori ouvre la bouche, souhaitant dire à Kaito que seule elle devait s’excuser, mais ils la coupent.

-... Je suis vraiment désolé Midori, je ne t'embêterais plus, promis.
-Voilà, c'est mieux comme ça, Midori est notre amie, du coup pas le droit de l'embêter, si tu veux qu'elle soit gentille avec toi, sois gentil avec elle.

Doucement la brute referme sa bouche, et répond au sourire de Kaito, « notre amie » ses yeux brillent elle est heureuse de pouvoir affirmer qu’ils sont amis. Et dans son portable ultra résistant elle a même son numéro, c’est quelque chose d’important le numéro de quelqu’un. Cela signifie que vous donnez la permission à une personne de vous parler à n’importe quel moment. Cela montre aussi que vous voulez parler à celle-ci en dehors des moments où vous vous voyez. Elle avait le numéro de ses amis, d’avant si on pouvait dire. Elle leur avait envoyé des messages mais elle n’avait pas encore eu de réponse. Midori soupira, elle ne voulait pas remettre ça sur la table, ayant déjà passé tous son trajet à ruminer sur le fait qu’elle devait faire une croix sur sa vie d’avant, pas besoin d’en remettre une couche. Pas tout de suite du moins. Elle ne se rendit compte que bien après qu’elle triturait son téléphone, elle enlevait le cache du derrière, le remettait, l’enlevait, le remettait, ainsi de suite. Elle se concentra sur ce que disait Kaito.

-Voilà souci régler ! Ne t'en fais pas, ce n'est pas grave Midori, tu es une fille gentille... même si tu sembles beaucoup plus forte que moi pour encaisser et renvoyer, j'en suis persuadé que tu es quelqu'un de bien... en tout cas c'est mon avis !

Midori passa en quelques secondes d’une émotion à une autre, ses sourcils s’arquèrent, son sourire se défit, elle commençait à s’énerver, encore. Mais pourquoi ? Elle tenta de se calmer elle-même *être gentille ce n’est pas une insulte !* pourtant ça l’avait été il y a longtemps. Midori ne pouvait pas continuer à s’énerver, ayant elle-même dit qu’être gentil était une qualité elle ne pouvait pas exploser de colère en se disant insultée. C’était trop compliqué, elle sourit abandonnant son air de videur de boite. Elle ne referait pas comme avec Tweeny. *Il te dit que tu es gentille, forte, et quelqu’un de bien, explique-moi où est le mal ??? * Elle opina de la tête.

-Je m’excuse encore à Tweeny, ce n’est pas de ta faute, puis s’adressant à Kaito, merci c’est gentil de me dire tout ça, elle souriait, t’es quelqu’un de bien toi aussi et je suis sûr que ce n’est pas que mon avis !

Ce gamin avait une bonne humeur contagieuse, avec ses yeux verts qui semblaient étrange à Midori, jusqu’à présent elle n’en avait jamais vue en vrai, ils lui semblaient plus heureux que des yeux noirs ou marrons. Chez Kaito la couleur dominait, ce qui permettait de le voir à des kilomètres mais surtout ça lui donnait un air plus amical. Parce que c’est sur que Mid’ avec son regard de braqueur de banque et ses cheveux noirs ça faisait moins joyeux à côté. Mais le point commun c’est qu’ils avaient chacun leur caractère propre à leur apparence, à quelques détails près pour Mid’. Alors qu’elle avait toujours clamé que l’apparence n’avait aucun rapport avec l’esprit et qu’elle n’était que tromperie, Kaito était devenu le contre-exemple de sa théorie. En plus ce garçon était son opposé total, physiquement et psychiquement. Pourtant elle ne pensait pas avoir de conflit avec lui, étant relativement ouverte d’esprit (hormis le fait qu’elle pète une durite pour un rien de temps en temps) elle comprenait tout à fait la personnalité de Kaito. Bien qu’elle ne pensait pas un jour s'entendre avec quelqu’un de pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Jeu 17 Mai - 9:56

Elle s'excusa encore auprès de Tweeny, il ne faut pas être aussi indulgent avec lui, il fait des bêtises, alors il doit assumer les conséquences, je suis sûr qu'il comprend même s'il ne le montre pas. Alors qu'elle souriait, lorsque je lui avais dit qu'elle était gentille, j'avais cru apercevoir un changement d'émotion... peut-être mon imagination, car maintenant elle me souriait et me complimentait à son tour. Beaucoup m'ont dit que j'étais gentil, mais je le suis peut-être trop non ? Je fais trop vite confiance aux gens, ils sont mes amis dès que je m'amuse ou que je parle avec eux, en plus je n'ai pas que de bons côtés, seulement ces mauvais côtés sont pour l'instant endormis et je veux qu'il le reste, il ne viendront pas gâcher ma vie à Aomori, d'ailleurs je n'entends même plus cette voix qui m'appelait avant. Je me perdais dans mes pensées, le regard vide perdu dans les chaussures de Midori, je refaisais surface avec un grand sourire, elle avait sans doute remarqué, un simple égarement, j'en viens vite à de drôle de pensée parfois.

-Arrête de t'excuser, ce n'est pas grave, passons à autre chose... ma grande sœur disait souvent qu'il ne faut pas passer sa vie à se faire la guerre, il faut la vivre en souriant et en rigolant... je lui dois beaucoup, c'est grâce à elle que je suis aussi gentil et souriant.

C'était sorti tout seul, pourquoi j'avais les pensées de ma sœur ? Midori devait peut-être me faire penser à elle, tout comme ma sœur elle est forte et courageuse, elle ne se laisse pas abattre. Tout ceci me ramenait forcément à mon passé, les souvenirs de ma sœur, les moments difficiles de mon enfance, mon mutisme et son départ, mais je ne suis plus ce garçon silencieux et sans sourire que j'étais, je suis le p'tit bonhomme multicolore que les gens aiment bien, bon je mange peut-être trop de bonbons, mais ce n'est qu'un détail ça.

Je secouais la tête, voulant faire disparaitre les pensées négatives que je pouvais avoir, je ne voulais pas gâcher ce moment avec Midori à cause de souvenirs inutile. Du coup pour oublier tout ça j'avais une idée lumineuse, je reprenais en main mon portable, le tenant face à moi et devant la jeune fille. Je fixais les trois petites peluches qui étaient dessus, il y avait un lapin rose, un ours bleu et un chat vert, je laissais mon doigt glissé sur chacune d'elle et après un petit instant de silence elles s'animaient. Elle commençait déjà à se disputer, c'est le chat vert qui commençait "Hé l'ours tu prends trop de place ! T'as pensé à faire un régime gros lard ?!", bien entendu l'ours lui répondait "C'est à cause de ce crétin de lapin rose, il prend toute la place avec ses grandes oreilles", ce qui engendrait la réaction du lapin "C'est de ma faute si tu es gros ? Et si le chat à un poix chiche à la place du cerveau ? Bandes de crétins !", leur discussion continuait dans ce sens. On les entendait assez bien pour de petites peluches et elle ne prêtait même pas attention à nous.

-C'est cool non ? Elles peuvent faire ça pendant des heures, sans se fatiguer... parfois elles en viennent même à se battre, mais généralement je les arrête, si on les laisse faire ça dégénère et c'est le bordel.
-En même temps tu as vu leurs couleurs ? Moi aussi je gueulerais si j'étais comme ça...
-(Les trois petites peluches en cœur) LA FERME TWEENY !


J'étais mort de rire, j'adorais les animer, avec eux on s'amusait tout le temps, elle faisait toujours n'importe quoi et se disputais sans arrêt, puis à certain moment elle prête attention à ce qui se passe autour d'elles, réagissant de manière radicale comme à l'instant, d'ailleurs je crois me souvenirs qu'elles n'apprécient pas Tweeny, pour eux un lapin bleu aux oreilles blanches ça n'existe pas, par conséquent c'était un crétin... leur réflexion reflète parfaitement leur taille.

-Je m'ennuie jamais avec mes peluches, enfin ces trois là et Tweeny sont assez spéciales... elles ont leurs propres personnalité, qui ne change pas à chaque animation... les autres généralement dépendent de mes émotions.

Je ne sais pas trop pourquoi je lui parlais de mon pouvoir, sans doute que je voulais changer de sujet pour tout à l'heure, mais aussi parce que mon pouvoir est drôle, à défaut d'avoir un but défensif ou offensif, il est amusant et permet de se changer les idées, c'est plutôt bien dans le fond, je préfère ça.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Jeu 17 Mai - 21:41

La jeune fille s’inquiète en voyant le regard de Kaito, perdue dans ses chaussures, quelque peu assombrit. Il lui prend l’envie d’agiter son pied pour le faire revenir à la réalité, mais elle ne le fait pas elle préfère attendre. Pas longtemps d’ailleurs, il relève la tête et lui demande d’arrêter de s’excuser. Midori est d’accord, on n’allait pas y passer la journée, tout le monde s’était excusé, on pouvait passer à autre chose ! Elle l’écoute parler de sa sœur, elle se demande à quoi elle peut bien ressembler. En fait elle imaginait le portrait craché de Kaito en fille, mais elle se doutait bien que ce n’était pas ça. Doucement le lien se fait entre sa sœur et le regard perdu de Kaito quelques secondes plus tôt. Elle se faisait peut être des idées mais pour ne pas raviver de mauvais souvenirs elle préféra ne pas demander au petit blond de parler de sa sœur.

Elle passa à autre chose en même temps que son ami secouait la tête, elle sourit quand il sorti son portable avec les peluches. Non elle n’allait pas se relancer dans un débat sur ces peluches, Midori regarda Kaito les animer. Ses yeux étaient grands ouverts, c’était impressionnant ! D’un seul coup elles commençaient à se battre ignorant parfaitement les deux jeunes. Midori s’était allongé sur le ventre et avait posé sa tête sans ses mains, coude contre le sol. Elle riait en entendant les petites choses se battre, elles avaient du répondant quand même ! Midori cacha son visage dans ses mains, morte de rire, elles disaient n’importe quoi ! En regardant le chat, le lapin et l’ours elle se senti comme une gamine qui regardait un spectacle de marionnettes, oubliant tout le reste. Par exemple elle ne se serait jamais allongé et aurait tout de suite répondue que c’était un truc de bébé les peluches. Mais elle préféra mettre de côté un instant tout ça, Kaito avait un pouvoir vraiment cool et il possédait des peluches avec des caractères forts, c’était amusant, le principal. Elle repositionna ses mains sur les côtés de son visage, attentive aux moindres paroles des petites choses, riant à chaque répliques.

-C'est cool non ? Elles peuvent faire ça pendant des heures, sans se fatiguer... parfois elles en viennent même à se battre, mais généralement je les arrête, si on les laisse faire ça dégénère et c'est le bordel.
-En même temps tu as vu leurs couleurs ? Moi aussi je gueulerais si j'étais comme ça...
-(Les trois petites peluches en cœur) LA FERME TWEENY !


Midori ne pu se retenir d’exploser de rire se retournant sur le dos, les mains sur le ventre, non la scène était beaucoup trop drôle, comment Tweeny s’était fait renvoyé dans ses 100 mètres ! Son sourire était large et ses yeux plissés laissaient quelques larmes sur les côtés. Son ventre lui faisait un peu mal elle avait rit trop fort d’un coup, elle reprit sa respiration essuyant le coin de ses yeux et basculant sur le ventre. Elle lissa sa jupe, les manches de sa chemise et dégagea les cheveux qui s’étaient mis devant son visage obstruant sa vue.

-Ton pouvoir est décidemment trop trop trop amusant ! Et tes peluches sont géniales ! Elles ont du répondant !! Et une dent contre Tweeny aussi…

Les petites choses se disputaient encore entre elles ne prêtant attention à personne depuis leur intervention contre le lapin bleu. Midori souriait, et dans son regard on pouvait voir la même lueur qui brille dans les yeux des enfants, un mélange de naïveté, d’innocence et de joie. Elle était heureuse la plus part du temps même si elle s’énervait, elle s’était toujours plu avec ses amis mais là c’était différent. Depuis trop longtemps elle ne s’était pas amusée avec quelque chose d’aussi simple, d’aussi enfantin. Evidemment qu’elle s’était amusée, mais il y a les jeux des petits et les jeux des grands et des grands méchants surtout. C’était quelque chose d’assez différent et elle s’en rendait compte maintenant. Rire de petites peluches qui se disputent et rire parce qu’on est en état d’ivresse couché sur le trottoir ce n’est pas la même chose. Cependant il y avait bien un point commun entre les deux : une absence totale de maturité mais l’une était justifiée, l’autre non.

Kaito parlait de son pouvoir, la jeune fille décrochait son regard du trio pour fixer le petit blond, lui montrer qu’elle était attentive. Il avait un don fabuleux, il lui semblait vraiment étrange, différent. Elle n’avait vue aucun pouvoir à part le sien, et comme il était plutôt simple celui de Kaito la faisait halluciner. C’est vrai que son pouvoir à elle se voyait partout, dans les films, les bandes dessinés, et en plus c’était quelque chose qui partait d’une base normale. Alors que le don de son ami sortait de nulle part, aucun héros ne l’avait, aucun méchant non plus. Mais tous les enfants avaient un jour rêvé de le posséder ! Kaito disait que d’habitude les peluches prenait un caractère en dépend de ses émotions, Tweeny et le trio étant des exceptions.

-C’est cool quand elles ont un caractère propre à elle je trouve ! Mais ça ne te fatigue pas de garder Tweeny animé longtemps ?

Midori avait déjà oublié les évènements précédents, elle se posait déjà un million de questions sur le pouvoir de Kaito, et si il « éteignait » Tweeny, est-ce qu’il se souviendrait de quelque chose une fois réanimé ? Est-ce qu’il pouvait donner vie à n’importe quelle peluche de n’importe quelle taille ? Elle dévisageait Kaito attendant une réponse, elle trouvait ça très intéressant d’en apprendre plus. Tant que ça ne parlait pas de mathématiques, de figures de styles ou de dates historiques bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Ven 18 Mai - 18:20

Je savais bien que l'animation des trois petites peluches allaient lui plaire, à chaque fois que je les montre aux gens ils rigolent, faut avouer que c'est un sacré numéro, déjà que Tweeny est un peu spécial, mais alors elles, c'est encore pire. J'avais toujours trouvé mon pouvoir amusant, drôle et tellement unique, mais je me suis toujours dit qu'il était inutile sortis de son contexte, qu'il ne profitait qu'à moi et que je ne pourrais jamais me défendre, attaquer ou en faire profiter les autres, peut-être que je me trompe, la preuve, Midori rigolait de bon cœur, peut-être que c'est ça le but de mon pouvoir, faire communiquer ma bonne humeur et ma joie de vivre aux autres, si c'est ça moi ça me plait.

Elle commençait à se poser des questions sur mon pouvoir, comme beaucoup de gens lorsque j'en parle, mais je ne sais toujours pas répondre à ce genre de question, Tweeny est quelqu'un de spécial, c'est comme une personne à part entière et je ne le contrôle pas toujours, par conséquent il peut rester animé toute la journée. En ce qui concerne les trois petites peluches, je pense qu'elles n'ont aucun effet aux vu de leur taille, enfin je pense, je ne sais pas ce qui agi, le nombre ou la taille, sachant que j'ai déjà une mauvaise expérience avec le nombre, je pense que c'est plus ça qui me fatigue. Je regardais Midori d'un air amusé, j'aimais parler de mon pouvoir et voir cette curiosité sur son visage était amusant.

-Le cas de Tweeny je ne peux pas vraiment l'expliquer... un jour où je me sentais seul dans ma chambre, je ne voulais qu'une chose, revoir ma sœur, mais j'avais un sentiment d'abandon... d'une pile de jouet en est sorti ce lapin bleu, ma peluche préférée... au début il parlait beaucoup et me faisait rire, pour me remonter le moral, mais ensuite il m'a expliqué que c'était mon pouvoir... il est comme toi et moi j'ai l'impression, c'est un être à part entière, en revanche si j'anime d'autres peluches "simple", là je peux ressentir une certaine fatigue s'il y en a de trop, mais je n'ai jamais tester sur le temps.

J'avais tenté au mieux d'expliquer la situation, essayant un minimum de raconter les détails un peu triste, je ne voulais pas casser l'ambiance et le passé c'est le passé. D'un simple touché sur les trois peluches elles s'éteignaient et je rangeais mon portable dans mon sac. Je ne comprends pas tout sur mon pouvoir, je sais deux ou trois choses, mais ça s'arrête là, en plus je pense que je ne le maîtrise pas encore assez pour en profiter pleinement, peut-être qu'avec le temps et surtout après plusieurs tentatives, je serais en mesure d'en profiter pleinement, j'aimerais bien en tout cas.

-Je ne comprend pas toujours comment je fais et puis mes émotions y sont pour beaucoup lorsque j'anime une peluche, que ce soit la colère, la tristesse, la joie ou n'importe quoi d'autres... un jour j'ai dû rattraper une peluche qui avait décidé de massacrer mes voisins, heureusement je suis arrivé à temps et il n'y a eu aucun dégâts... j'ai eu aussi une peluche dépressive, une autre qui rigolait tout le temps... tout dépend dans quel état je suis... mais c'est encore plus compliqué que ça parfois.

Je ne pouvais pas tout lui dire, je ne pouvais pas lui expliquer la part sombre qui sommeille en moi, je ne pouvais pas briser cette image et je m'étais promis de m'en séparer un jour. Personne dans ce pensionnat ne doit savoir, c'est mon secret, c'est aussi la mission de Tweeny après tout, m'empêcher de sombrer dans l'obscurité et de me perdre complètement, lui sait de quoi je suis capable, je crois même l'avoir effrayé un jour et pour faire peur à ce lapin bleu, il en faut beaucoup, mais je n'ai aucun souvenirs et il ne m'en a jamais parlé. Je dois être fort et courageux, je suis grand maintenant, j'ai plein d'amis, certain sont même disposés à m'aider si nécessaire, je suis heureux et je joue ou je mange des bonbons toute la journée, je ne regrette pas mon arrivée ici, chaque jour apporte une nouvelle surprise et aujourd'hui j'ai rencontré Midori, elle est super gentille avec moi, bon elle s'énerve vite, mais je trouve ça amusant, comparer à moi qui est trop calme.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Ven 18 Mai - 22:23

Midori se félicita de ne pas avoir posé de questions sur la sœur de Kaito, effectivement ça semblait être un sujet douloureux. Elle s’interrogea, qu’avait-il bien pu se passer ? Ils s’étaient peut être disputés, ou elle était morte ? Doucement elle croisa ses bras sur le sol et y posa sa tête, levant les yeux vers Kaito pour l’écouter. Il n’en savait pas beaucoup sur son pouvoir apparemment, mais ses réponses suffirent à Midori. Elle grimaça, les trois petites choses devenaient insupportable, chacune haussant d’un ton à qui mieux mieux.

Elle laissa échapper un soupir de soulagement quand le petit blond les fit taire. La jeune fille sourit quand il recommença à parler de son pouvoir, c’est vrai qu’il semblait un peu compliqué à comprendre, les faits étaient là mais pas toujours l’explication. Tweeny avait été une sorte de messager, il lui avait dit que c’était son don et que c’était comme ça, elle se souvint qu’elle n’avait pas eu la même chance. Sur le coup la découverte de son pouvoir lui avait sûrement sauvé la vie, un peu plus et elle embarquait de force dans une voiture accompagné de magnifique personne avec qui elle passait la plus part de son temps à… *se foutre sur la gueule* oué y’avait pas de mots plus appropriés… Bref son pouvoir lui avait sauvé la mise, et elle avait bien vite fait d’en vanter les mérites. Mais combien de fois est-ce qu’elle avait blêmi en découvrant ce dont elle était capable, ou s’était cru comme un monstre quand elle défonçait une porte juste en donnant un coup sur celle-ci ? Elle aurait dû en parler mais elle ne l’avait jamais fait, fierté oblige. Elle se senti un peu conne de pas en avoir parlé, mais si on lui demandait d’en parler elle ne le ferait pas. Elle reviendrait a son vieux discours comme quoi c’est un splendide pouvoir qui la rend invincible. Enfin c’est ce qu’elle pense, mais il est clair qu’elle n’est pas du tout invincible. Surtout maintenant, à Aomori, elle n’est plus la seule à avoir un don.

Elle se re-concentra sur Kaito, il avait quand même pas mal de chose à dire sur son pouvoir, il lui offrait plein de possibilités et était plutôt divertissant. Fallait dire qu’il lui servait pas à grand-chose à part pour s’amuser/amuser les autres. Mais ce n’était pas si mal, Midori se redressa, s’assaillant en tailleur. Est-ce que c’était mieux qu’un don serve à aider, ou est-ce que c’était mieux qu’un don serve à nous rendre plus puissant ? Elle médita sa question un moment, elle se perdit dans ses pensées, oubliant qu’en face d’elle Kaito attendait un signe de vie ou une réponse.

Le don de Kaito était bien, il était distrayant, il occupait, il pouvait souvent s’en servir. *il est cool son pouvoir* Mais elle ne s’imaginait pas vraiment avec le pouvoir du petit blond, une grosse brute qui anime des peluches ? Elle en aurait eu vite honte. Alors qu’à Kaito ça lui allait comme un gant, mais peut-être que son caractère avait changé en fonction de ce don. Il suffisait souvent d’un quelque chose, comme un don, une nouvelle, une péripétie un évènement ou autre pour changer complètement la vie des gens. Elle essaya un instant d’imaginer Kaito autrement, triste, sans sourire, sans vêtements colorés. Impossible, elle n’y parvint pas. Il y a des gens comme ça, on se dit que peut être qu’avant ils n’étaient pas comme ça, mais on n’arrive pas à les imaginer autrement que comme ils sont maintenant. Son pouvoir à elle ne l’avait pas changée, il lui avait juste insufflé plus d’assurance, peut être un peu trop. Elle grimaça, elle tournait un peu trop en rond là, elle revint à la réalité, combien de temps est-ce qu’elle avait laissé s’écouler ? Un minute, deux, plus ? Elle afficha un air désolé.

-Oh pardon je rêvais… Elle rit un peu en se grattant la tête, ton pouvoir est génial je trouve, il est surprenant ! Et tu ne pouvais pas trouver mieux comme don, il te va très bien.

On lui avait souvent dit qu’elle donnait trop son avis, mais bon comme on lui avait fait la remarque elle continuait de faire exactement le contraire. Parce qu’elle est comme ces adolescents complètements débiles. Y’avait pas à justifier, on accrochait un panneau « INTERDIT DANGER DE MORT QUI TUE » (avec des symboles comme des têtes de morts avec des os et tout) sur une porte, elle se précipitait sur celle-ci juste pour emmerder un peu le monde. Et si en plus elle pouvait y aller accompagné c’était encore mieux, plus on est de fou plus on rit.

Puis PAM elle se réintègre dans le contexte, elle vient d’arriver, elle a posé sa valise (non sans l’avoir perdue entre temps), trouvé sa chambre, visité au passage tout l’établissement. Mais y’a un truc méga important qu’elle n’avait pas fait… Signaler sa présence. Elle avait des dossiers à rendre, deux trois papiers à remplir, et en plus elle aurait dû le faire dès son arrivée. MAIS c’était comme pour l’histoire du panneau de mise en garde, elle avait l’inverse. Ce n’était pas qu’elle regrettait d’avoir rencontré Kaito, bien au contraire, elle s’était fait un merveilleux ami. OK elle avait dérapé à un petit moment, mais il semblait assez tolérant. Puis elle n’avait jamais eu d’ami aussi adorable et mignon que lui, enfin elle avait eu des amis adorable et mignon mais vue ses anciennes fréquentations c’était juste en apparence, pour mieux frapper.

-Dit, tu ne sais pas où se trouve le secrétariat ou un truc comme ça ? J’ai des papiers à rendre.

Et comme si il y avait son père derrière elle entrain de lui apprendre les bonnes manières elle rajouta prestement un « S’il te plait ». Midori avait quand même retenue quelque chose de ces derniers mois avec ses parents. *c’est bieeeeen, bravooo Midooooo *
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Sam 19 Mai - 15:58

Je regardais Midori se perdre peu à peu dans ses pensées, est-ce que c'était ce que je lui avais dit qui la faisait rêvasser ? Non, je ne pense pas que ce soit le cas, je n'ai rien dit de spécial, elle se pose peut-être d'autres questions sur mon pouvoir. Beaucoup de monde s'en pose décidément, moi qui avait peur d'être invisible en arrivant ici, je me suis trompé, même s'il est vrai que j'attire les regards, lorsqu'on voit mon pouvoir les gens aiment tout de suite et me pose un tas de questions. Après un petit instant d'absence la jeune fille s'excusa de rêvasser en rigolant, je lui souriais et encore plus lorsqu'elle me disait que mon pouvoir était génial et qu'il m'allait super bien. Elle avait raison, j'aimais mon pouvoir, mais il me correspondait à la perfection, je ne me serais pas vu avec autre chose, si peut-être celui de ma soeur, qui lui permettait de donner vie à ses créations, mais les peluches c'est super aussi, je regrette juste de ne jamais lui avoir montré, je suis sûr qu'elle aurait été fière de moi. Je regardais Midori avec un grand sourire, ce qu'elle m'avait dit, m'avait fait plaisir et j'étais content qu'on pense ça de moi.

-Oui, tu as raison, moi aussi je trouve qu'il me va bien se pouvoir... et puis c'est cool, ça me fait plein d'amis lorsque je m'ennuie, par contre on ne peut pas les utiliser pour faire les devoirs... je n'ai encore jamais trouvé de peluche assez intelligente pour ça.


Je rigolais à ce que j'avais dit, c'était la vérité, j'avais déjà essayé, je me suis dit pourquoi pas trouver une peluche pouvant faire mes devoirs pendant que je joue, mais impossible, ils ont un certain niveau d'intelligence, mais pas assez pour des choses un peu plus compliquer.

Après s'être assise devant moi, elle me posait une question, si je savais où était le secrétariat, doucement je rigolais, cela me ramenait quelques semaines plus tôt, lorsque je me baladais avec Asch dans les couloirs, nous nous étions perdu, on avait rigolé et on c'était fait engueuler, ah oui et j'avais fait un super dessin sur un tableau dans une salle cours, une super journée. Je crois me souvenirs où ça se situe, ce n'est pas trop loin de l'entrée, on avait un peu trop tourner en rond l'autre fois. Je me relevais essuyant un peu mon pantalon, Tweeny grimpait sur mon épaule, son lieu favoris, puis je regardais Midori avec un grand sourire.

-Oh Oui ! Je crois savoir où il se trouve... j'y suis déjà allé, mais on j'ai fait tellement de bêtises sur la route que je ne suis pas certain de retrouver le chemin du premier coup.

Après un petit instant moi et Midori nous nous mettions en route pour le secrétariat, nous marchions tranquillement, même si cette journée devait ce terminé, moi je voulais qu'elle dure encore un peu, je m'amuse bien avec elle, elle est super gentille, mais bon j'ai son numéro je pourrais l'embêter et l'emmener avec moi acheter des peluches, pourquoi pas une copine pour Tweeny ? Il me faut l'avis d'une fille dans ce domaine, je ne suis pas très douer pour ça. Vu que nous étions en train de marcher pour rejoindre notre objectif, je faisais la proposition à Midori.

-Dit... ça t'intéresserait un jour de venir avec moi en ville, pour acheter une peluche ? Je veux trouver une copine pour Tweeny, mais je voudrais l'avis d'une fille et surtout j'aimerais une peluche un peu comme toi, qui puisse le calmer s'il commence à faire n'importe quoi... ce serait cool une peluche Midori non ? Moi je trouverais ça cool... enfin je comprendrais si tu n'as pas le temps pour ce genre de choses.

Je proposais ça directement, mais peut-être qu'elle n'avait pas envie d'aller chercher de peluches avec moi, c'est un peu nul comme sortie non ? Ça fait un peu "bébé" peut-être, enfin moi ça ne me gêne pas, j'ai l'habitude de me balader avec des peluches, alors aller en acheter une ce n'est pas du tout un problème. Tweeny lui me regardait bizarrement, comme si l'idée l'effrayait un peu, mais je pense qu'il serait mignon tous les deux et puis Tweeny arrêterait peut-être de courir après les filles ou alors, elle pourrait l'arrêter, mais il ne faut pas qu'ils me retournent le pensionnat à eux deux.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Sam 19 Mai - 18:38

Elle rit, c’est vrai qu’elle aussi elle aurait cherché une peluche pour faire ses devoirs… D’ailleurs elle avait promis à ses parents qu’elle essaierait de faire ses devoirs et en plus qu’elle sècherait le moins possible les cours. Mais bon elle était déjà mal partie en se présentant pas à l’heure au secrétariat…
Midori soupira, ça commençait quand même bien, elle s’était fait un ami, qui avait le don de contrôler les peluches. Il faudra qu’elle en parle dans sa lettre pour ses parents, c’était tellement énorme comme pouvoir *mais c’est halluuucciinaaaant son don punaise !*. Le coup d’animation des trois petites choses l’avait vraiment impressionné.

Elle répondit à Kaito qu’elle aurait aussi essayé de trouver une peluche capable de faire ses devoirs, et si possible ranger sa chambre, mais que ce n’était pas très sympa quand même. Et si elle avait dit que ce n’était pas sympa c’était juste pour la forme parce que elle, finalement ça ne la dérangerait pas, aucun problème de conscience… Dès ses premières bêtises elle avait jeté au feu la petite voix qui vous susurre que « c’paaaas bieeen çaaa ». Sinon elle vivrait dans la culpabilisation, avec tous ce qu’elle avait pu faire subir, avec toutes les emmerdes qu’elle avait apportées aux gens. Elle afficha un sourire amusé, elle n’avait aucun remords. Sauf un jusqu’ici, avoir étranglé Tweeny, et c’était bien le tout premier.

Elle avait comprit qu’avec Kaito ça serait différent des relations qu’elle avait avec ses amis masculins, il allait mieux de traiter Kaito comme un enfant, à qui on devait faire attention plutôt que de lui mettre une grande mandale pour lui prouver qu’elle l’aimait bien. Ca ne la dérangeait pas d’avoir un ami comme lui, elle deviendrait sûrement plus responsable et jouer à cache-cache lui changerait les idées. Il serait comme une coupure dans le temps, un endroit où on ne s’énerve pas, où on ne se frappe pas. *auu payyyys de cannndyyyyy* HHRRRRM, pas à ce point quand même.
Faut pas abuser non plus, elle est certaine que le petit blond sait se montrer mature et adulte mais c’est juste qu’il a une autre conception de la vie.

Elle se leva en même temps que Kaito, prête à rentrée dans l’horrible bâtiment principal pour trouver le secrétariat, elle rangea son téléphone et regarda toutes les affaires qu’elle avait étalées dans le gymnase. *Huuuu je vais devoir me trimballer avec des collants à la main* Elle remercia Kaito et s’excusa.

-Donne moi deux secondes je range un minimum.

Elle rangea d’abord le ballon qu’elle avait sorti, puis releva une caisse qu’elle avait fait tomber. Elle rejoint Kaito faisant une boule de ses collants, elle resta quelque instant à les regarder, qu’est-ce qu’elle allait en faire ? *ding* … poche de sa veste ! Une fois le tout fait elle enfila la veste en souriant à Kaito pour montrer qu’elle avait finit. Au pire si elle oubliait un truc elle pourrait le chercher plus tard.

Le vent dehors la surprit, il faisait plus chaud que quand elle était arrivée mais le vent soufflait beaucoup. Elle s’inquiéta un peu, Kaito n’avait pas l’air d’être sûr à 100% de l’endroit où se situait le secrétariat… Mais bon c’était mieux qu’avec juste son instinct à elle. Et du plan de l’établissement, plan qu’elle avait perdu avant même de franchir les grilles.

-Merci c’est super sympa de m’accompagner, j’y aurait passé ma nuit sinon…

Midori rit un peu, non en fait avant le soir elle aurait pété un câble et aurait fait demi-tour pour rentrer chez elle. Ou explosé le premier élève trouvé. Ils étaient maintenant dans le bâtiment principal, elle reconnue l’entrée mais le reste ne lui dit rien. Quelques élèves se baladaient dans les couloirs, elle trouva étonnant la diversité dans ce pensionnat. La plus part du temps on ne voit que des têtes avec des cheveux et des yeux noirs, mais là c’était un peu plus coloré. Même Kaito avait les cheveux blonds, d’ailleurs c’était assez drôle qu’il ai choisit cette couleur, souvent c’était les rebelles qui se teignaient en blond et cette pensée l’amusa beaucoup.
Elle vit des élèves roux, d’autre avec des cheveux bleu, même rouge ! Midori sourit, c’était bien comme ça, c’était mieux même. Ca rajoutait quelque chose de plus vivant et de plus spécial à cette nouvelle vie qui débutait.

-Dit... ça t'intéresserait un jour de venir avec moi en ville, pour acheter une peluche ? Je veux trouver une copine pour Tweeny, mais je voudrais l'avis d'une fille et surtout j'aimerais une peluche un peu comme toi, qui puisse le calmer s'il commence à faire n'importe quoi... ce serait cool une peluche Midori non ? Moi je trouverais ça cool... enfin je comprendrais si tu n'as pas le temps pour ce genre de choses.

*Huuuum un avis de fille, j'suis pas dans la merde...* elle avait vraiment envie d’accompagner Kaito, mais elle n’était pas sûr que ses critères seraient les bons… Mais puisqu’il voulait une peluche un peu comme elle ça ne devrait pas être compliqué ! Elle sourit et acquiesça tout de suite :

-Oui oui ça me ferait plaisir de chercher une peluche pour Tweeny ! On s’amusera bien je pense, j’imagine déjà le nouveau couple se disputer, enfin si Tweeny trouve une peluche à son goût !

Elle trouvait l’idée de Kaito originale, et qui promettait en plus d’être très amusante ! Il fallait une peluche pour Tweeny, une jolie bien sûr, parce qu’il semblait avoir des gouts très précis, avec un caractère fort comme elle, mais qui serait quand même un peu plus tendre. Ou un peu plus débile pour rentrer dans le jeu de « prince et princesse » du lapin bleu.

A ce stade du chemin Midori dû avouer qu’elle ne voyait pas du tout où ils se trouvaient, elle ne serait même pas capable de revenir à l’entré…

-Euuh quand on aura trouvé le secrétariat tu pourras me montrer les dortoirs… sinon je sens que je vais dormir dans les couloirs…

Encore une fois son père se matérialisa, une tasse de thé à la main, lui faisant un clin d’œil en ajoutant « et le mot magiiiique ? » comme quand elle était gamine. Elle leva les yeux au ciel, c’était bien parce que Kaito était son ami qu’elle était polie hein !

-Hrrrm, s’il te plait.

Elle sourit faiblement à Kaito quand elle croisa son regard, elle se sentait complètement perdue à Aomori, on pourrait lui dire qu’elle avait en fait traversé deux souterrains et qu’elle se trouvait dans une autre ville qu’elle y croirait.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Lun 21 Mai - 17:19

Haha, j'étais super content, elle avait acceptée ma proposition, j'affichais donc un large sourire, j'avais déjà plein de projet, mais celui-ci je voulais le partager avec Midori et j'avais vraiment envie qu'elle accepte. J'avais déjà hâte d'y être et puis ça ferait du bine à Tweeny, il se sentirait peut-être un peu moins seul, je l'ai vu plus d'une fois regarder d'autres peluches avec un drôle de regard, mais il ne m'a jamais rien dit à ce sujet. Pour montrer que j'étais content, comme à mon habitude, je marchais en sautillant dans tous les sens, j'étais vraiment ravi, j'étais sûr qu'on allait bien s'amuser.

Midori semblait perdue, pourtant je savais plus ou moins où j'allais pour une fois, j'avais retenue un peu le chemin avec Asch, même si je ne suis pas toujours très attentif je sais refaire le chemin emprunté. Elle voulait aussi que je lui montre les dortoirs, pas de problème ! Je suis un vrai guide maintenant, je ne risque plus de me perdre. Son "s'il te plait" m'avait fait rigoler, c'était déjà la deuxième fois qu'elle me disait ça de cette façon, un peu arraché et séparer du reste de sa demande, je trouvais ça amusant, peut-être qu'elle n'avait pas envie de le dire ? Elle n'était pas obligée, ce n'est pas grave après tout, je comprends.

-Pas de soucis, je te montrerais aussi les dortoirs, ça aussi je sais où ça se trouve, à force de me balader et de me perdre je sais où se situe certains lieux, cache-cache ça aide bien !

Je lui souriais, je voulais essayer de la rassurer, mais bon je crois que je ne suis pas très douer pour ça, disons que se faire guider par un gamin multicolore qui mange des bonbons ce n'est pas très rassurant, surtout quand je lui disais que j'ai repéré le chemin à force de me perdre. Au bout d'un moment à force d'emprunter plusieurs couloirs on arrivait enfin devant la porte qu'on avait trouvé avec Asch. Il y avait de marquer secrétariat sur la porte, c'était certain que c'était ici, en plus je reconnaissais le lieu, elle m'avait même crié dessus la méchante secrétaire. D'ailleurs après avoir frappé, c'est elle qui ouvrait... elle me regardait un instant, puis s'exclama avec ça grosse voix "Ah, tu es le gamin qui faisait du bruit devant ma porte l'autre fois", je lui souriais poliment et je lui tirais la langue en me cachant derrière Midori. Elle soupirait, passant aussitôt à autres choses en regardant Midori en souriant et en l'invitant à entrer, moi j'attendais assis sur une chaise en balançant mes pieds et surtout en empêchant Tweeny d'aller voir Midori dans le secrétariat.



***
Une publicité pour patienter ? Non ? J'ai une super assurance !... *SBAF* Ok je comprends... Tout de suite, la suite de votre programme favoris
***


Une fois qu'elle avait terminée elle sortait enfin du secrétariat, je la regardais avec un grand sourire, content qu'elle soit de retour, je devais lui montrer le dortoirs. La secrétaire me regardait bizarrement, je lui tirais à nouveau la langue avant de m'enfuir un peu plus loin, elle refermait la porte en soupirant de nouveau, le pouvoir du tirage de langue est absolue ! Nous étions donc à nouveau en train de vagabonder dans les couloirs pour retrouver les dortoirs, moi je sautillais toujours en marchant, juste parce que je m'amusais bien et que j'étais content de me balader avec Midori.

-La première fois que je suis venu, elle m'avait crié dessus, juste parce que j'avais montré mes trois petites peluches à un ami... elle croyait que c'était nous, mais j'ai dû empêcher les trois peluches de trop parler, sinon elle l'aurait sans doute insulter.

Je rigolais de ce que j'avais dit, ça me rappelait une fois où je les avais montrés à quelqu'un, mais elles s'étaient liguées contre lui, le pauvre, je crois que même Tweeny n'en avait pas subi autant d'un coup, mais c'était marrant et je m'étais bien amusé. Le lapin qui trônait sur mon épaule et qui ne disait plus rien depuis un moment, décidait qu'il était temps de parler à nouveau.

-De toute façon elle est vielle et moche ! BERK !

Je souriais, pour dire ça il aurait pu tout aussi bien rester dans le silence, parce que là, c'était un peu nul et méchant, mais il avait quand même raison, enfin je n'allais pas lui donner raison devant Midori, elle allait penser quoi après ? Moi je ne me moque pas des gens, je me moque que de ceux qui sont méchant avec moi, elle m'avait quand même engueuler, elle n'avait que ce qu'elle méritait après tout.

Nous étions à nouveau dehors, toujours un grand soleil et un ciel bleu, quelques nuages pousser par le vent, moi ça me donnait envie de dessiner et pourquoi pas dessiner Midori ? Je la voyais bien en super héros, avec ça force herculéenne elle pourrait terrasser ses ennemis super facilement. L'idée me faisais rigoler, je m'apercevais que je rigolais tout seul, du coup je regardais Midori d'un air un peu embêter, j'avais l'air fin comme ça.

-Tu sais quoi ? Je vais te dessiner ! Enfin plus exactement, je vais te dessiner en super héros ! Je te vois bien dans un costume, parcourant la ville pour tabasser les méchant et puis tu affronterais les super méchant... HE ! Je pourrais même être ton assistant non ? Tu voudrais bien ?

Je lui demandais ça, comme si c'était réel et qu'elle était déjà un super héros, mais je sais que ce n'est pas vraiment le cas, mais elle pourrait facilement avec ça force, mais il lui faudrait un super méchant, du genre... un lapin au cerveau surdéveloppé, qui serait très méchant et voudrait contrôler tous les humains pour en faire des esclaves et qu'ils construisent une grande statue à son effigie, ce serait amusant en tout cas.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Lun 21 Mai - 22:21

Midori haussa un sourcil «à force de me balader et de me perdre » Huuuuu OK. Elle rit légèrement, c’était une blague ? Parce qu’elle était certaine d’être incapable de retrouver son chemin si il lui avouait qu’ils étaient perdus. Elle s’inquiéta, peut être qu’elle lui faisait trop peur et que du coup il n’osait pas lui dire qu’il n’avait aucune idée d’où se trouvait le secrétariat. Non, ce n’était pas le style de Kaito, enfin pour ce qu’elle avait apprit de lui, il ne semblait pas être effrayé…
Elle eut envie de rire, il la faisait tourner en rond ou quoi ? Parce qu’ils changeaient de direction beaucoup trop souvent, mais bon la jeune fille s’imaginait un chemin direct, comme si tout avait été organisé autour du secrétariat. Ce qui n’était pas le cas.

-On est bientôt arrivé ?

Elle ne ressemblait pas à une enfant qui hurlait dans la voiture « ooonn arrrriiiiveeeee quaaaand ». Non, elle était plutôt agacée de savoir qu’elle se sentait perdue de plus en plus. La jeune fille avait l’impression d’avoir déjà croisé deux fois cette veste d’uniforme par terre là, et au moins trois fois cet élève. Elle pourrait faire une bonne parano sur les bords. Midori manque de s’écraser contre Kaito quand il s’arrête devant la porte. La brute affiche un sourire en coin, alors comme ça Kaito s’est fait remarqué parce qu’il faisait du bruit ? Elle rit quand il se cache derrière elle en tirant la langue à la secrétaire.
On lui redonne son numéro de chambre et autre, elle s’énerve un peu, inspire profondément. Elle ne peut s’empêcher de répondre sèchement qu’elle a déjà son numéro de chambre. Elle devrait quand même être au courant non ? Ce n’est pas elle qui s’occupe d’envoyer des lettres et tout ? Peut être que non, en fait elle ne savait pas trop ce que c’était une secrétaire. Et là elle ne l’aidait pas vraiment. Midori tapote du pied, est-ce qu’elle va lui dire quelque chose d’utile oui ?!?! La secrétaire lui dit qu’elle ne voit pas quoi lui donner comme informations de plus.

- Je ne sais pas, peut être mon emploi de temps, ma classe, si j’ai un casier ?!? NON ?!?!

Elle avait haussé le ton sur les derniers mots n’en pouvant plus de se contenir, et là ce n’est pas un papa, une tasse de thé à la main qui la convaincra de s’excuser. La secrétaire lui donne -enfin- des informations, classe emploi du temps ect. Midori marmonne un « au revoir » agacée et sort. Bien sûr l’autre l’accompagne jusqu’à la porte et lui ouvre *OK JE SUIS NOUVELLLE MAIS JE SAIS QUAND MEME OUVRIR UNE PORTE ET SORTIR SEULE D’UNE PIECE, COMME UNE GRANDE BORDEL !* Elle lève les yeux au ciel. Non, elle ne comprend pas les gens décidemment, c’était quoi ce truc débile d’ouvrir la porte aux gens, à part s’ils sont handicapés normalement tout le monde est CAPABLE d’ouvrir une PORTE. *Ne l’étrangle pas ne l’étrangle pas elle veut être gentille* Kaito tire une nouvelle fois la langue à la secrétaire et s’enfuit un peu plus loin. Elle ne peut s’empêcher de sourire, il est pire qu’un gamin. Il se mit à sautiller, au début elle crut qu’il avait envi d’aller aux toilettes. Mais au vu de son sourire elle comprit qu’il était s’agitait juste par plaisir.
Kaito parlait de l’aventure avec la secrétaire, les trois peluches et un ami. Elle imaginait bien le discours qu’auraient pu tenir les petites choses à la secrétaire, elle-même se sentait inspirée. Tweeny intervint avec une réplique digne d’une peluche, elle ricana. C’était méchant et le fait qu’elle soit moche et vieille ne justifiait en rien le fait qu’elle ne soit pas commode. Mais c’est pas Mid’ qui va vous faire des grands monologues moralisateurs, elle aurait pu réagir comme Tweeny, en moins poli par contre.
La grosse brute ne comprit pas tout de suite pourquoi ils retournaient dehors, mais si ça pouvait faire plaisir à Kaito ça ne la dérangeait pas *Peut être qu’il est claustro’*. Elle respira un bon coup essayant de ne plus penser à la secrétaire. D’ailleurs elle ne savait pas trop quoi faire de ses papiers, il y avait déjà ses collants dans sa poche et dans l’autre son portable et un papier avec le numéro de sa chambre. Elle essaya de tasser un peu, mais pas délicatement, Midori ne sait pas faire quelque chose délicatement. Résultat, trois papiers froissés et rien de rentré dans les poches : Veste 1 – Midori 0.
Elle releva la tête vers Kaito, pourquoi il riait ? Elle se demanda si elle n’avait pas entendu ce qu’il avait dit, s’il se moquait d’elle ou s’il était fou. Rapidement la jeune fille jeta quelques regards aux alentours, personne ne s’était mangé le sol, prit un mur ou glissé. Puis il lui annonça qu’il voulait la dessiner. En super héros. En costume -elle ne put s’empêcher de s’imaginer avec un slip par-dessus des collants. Et elle allait péter la face aux méchants, et il voulait être son assistant.
Midori n’osa pas lui dire, mais il se trompait sur les gentils et les méchants. Elle se trouvait plutôt du côté des méchants. C’était elle qui pourchassait les innocents, par pure envie de frapper. Elle ne rétablissait pas l’ordre, elle le détruisait. Elle n’était pas la méchante qui cherchait à tuer et qui montait des plans machiavéliques, en fait elle était plutôt cette espèce d’andouille qui accompagne le méchant et qui se jette dans le tas.
La brute soupira, d’habitude elle se vantait d’être mauvaise mais là devant Kaito, ce n’était pas la même chose. Un enfant aime les super héros et la justice, c’était le cas de Kaito donc ça servait à rien de se la péter en disant qu’elle était la méchante.
Elle rit :

-J’accepte que tu me dessines en super Héros, mais pitié pas de cape hein ! Tu peux me mettre un slip sur la tête si tu veux ça me dérange pas.

Puis elle posa une main sur sa hanche (celle avec les papiers), et tendit l’autre levant le pouce face à Kaito :

-Et tu deviens mon assistant à partir de… euh.. bin maintenant!

Elle rabaissa son bras et le posa sur son autre hanche, elle s’était laissé emporté dans le jeu de Kaito. Elle rajouta en vitesse, une idée lumineuse venait de lui traverser l’esprit, elle s’empressa d’ajouter :

-Et !Et ! Et ! Comme t’es mon principal allié il faut que tu portes un costume toi aussi. Ooh et je sais ! Il nous faut un signe, qu’on aura sur nos costumes !

Un grand sourire fendait son visage, oubliant les papiers qu’elle avait dans une main et sa chambre qu’elle devait trouver. Enfin retrouver.

PS = Je me suis pas relue X_x Je te laisse te brûler les yeux devant mes fautes. PEACE :love:
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Minami
avatar
jokers

Masculin Age : 28
Messages : 78
Inscription le : 17/04/2012
Localisation : Au pays des bonbons, voisin de celui des Bisounours.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ére Année/16 ans
Pouvoir(s):
Club:

MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Mar 22 Mai - 18:00

J'avais un immense sourire sur le visage, en plus d'accepter ma proposition elle se laissait même tenter par le jeu, me donnant même quelques idées intéressantes. J'adorais dessiner, depuis longtemps je dessinais et je voulais même en faire mon métier, je dessine bien en plus, enfin les autres le disent et je trouve aussi, ce n'est peut-être pas très bien de dire ça comme ça, mais c'est la vérité après tout. Je rigolais à ses idées, un slip sur la tête ? Aucun intérêt, ce n'est pas comme ça que je l'imagine, j'ai une vision des choses très différentes et je suis certain qu'elle sera ravie du résultat. Un signe de reconnaissance ? Bien sûr ! Tous les duo de super héros en ont un, il nous en fallait un aussi, mais j'imaginerais ça plus tard peut-être, là j'avais 1000 idées à la seconde qui traversait mon esprit, imaginant un tas de choses toutes aussi délirantes les unes que les autres, j'adorais les histoires de super héros et de super vilains, c'est toujours amusant à dessiner ou à regarder.

-Oui ! Il nous faut un signe de reconnaissance ! J'ai déjà plein d'idées pour le dessin... tu vois, lorsque j'ai une idée en tête, c'est comme si 1000 idées à la seconde venait dans ma tête pour le dessin, alors moi je fais le tri dans les idées, pour prendre les meilleures, mais ce n'est pas facile de rester concentrer avec tout ça, mais le résultat est toujours super !

Je tentais de lui expliquer avec mes mots ce qui se passait dans ma tête... un échec ? Non pas totalement, mais pas sûr que ce soit très clair. On m'avait dit une fois que j'avais un véritable don pour le dessin et que j'avais bien choisi ma carrière, que je pourrais aller loin, moi je veux juste être un grand dessinateur, mais je veux tout faire, des dessins animés, des BD et tout ce qui va avec, même des manga pourquoi pas. Je regardais Midori avec un large sourire, j'allais lui confier un secret, j'étais content et j'avais envie de le partager avec elle, ce n'est pas tous les jours, que je parle de ça.

-Moi quand je serais grand... je serais le plus excentrique dessinateur ! Je ferai des dessins animés, des BD, même des mangas... tous plus drôle les uns que les autres, pour donner de la bonne humeur et que les gens arrêtent d'être triste.

Je ne pensais même pas à l'argent, pour moi la seule chose qui comptait c'était dessiné, je devais tenir ce don de ma soeur et peut-être que quand je serais célèbre elle reviendra me voir. D'ailleurs, je pourrais inviter Midori dans ma chambre, pour lui montrer tous mes dessins... mais il y en a beaucoup, pas sûr qu'elle veuille les voir aussi.

À force de marcher et de discuter, nous arrivions enfin devant un croisement, celui qui menait au différent dortoirs, je ne savais pas dans lequel elle était, mais si je voulais l'inviter à voir mes dessins c'était maintenant, après ça, pas sûr qu'on ait le temps, enfin elle pourrait toujours les voir lorsque j'aurais terminé le siens. Je me tournais vers elle, toujours avec cet habituel sourire sur le visage, c'est quelque chose qui s'efface rarement chez moi, mais il lui arrive quand même parfois de disparaitre.

-Dit, ça te dirait de venir dans ma chambre pour voir mes dessins ? Enfin si tu as le temps... et si tu as envie surtout, parce que j'en ai beaucoup... je ne veux pas tout te montrer, mais j'ai envie que tu vois ce que je sais faire en dessin !

Mon sourire s'agrandissait, comme si je voulais la convaincre de me dire oui avec un aussi grand sourire. Pas le temps de dire plus, Tweeny commençait à s'agiter et puis d'une petite voix il disait à Midori.

-Oui ! Viens avec nous dans la chambre, on jouera au Docteur pendant que Kaito fait des gribouillages !
-Dit pas n'importe quoi Tweeny ! C'est quoi encore cette idée de vouloir jouer au docteur avec Midori, elle est pas malade !


En même temps que je lui parlais, je lui donnais un coup sur la tête pour qu'il arrête de dire des bêtises, ce n'est pas possible quand même, il ne rate jamais une occasion pour faire son intéressant et puis c'est quoi ce jeu ? Ce n'est pas marrant, moi je n'aime pas, je préfère dessiner ou jouer à cache-cache, il a vraiment de drôles d'idées dans la tête celui-là. En tout cas j'espérais vraiment qu'elle accepte ma proposition, je voulais vraiment lui montrer mes dessins. Je ne les montre pas à tout le monde, juste à ceux que j'aime beaucoup.





"Je suis un peu comme les canards qui sont dans la marre, donne leur du pain et ils seront tes copains, donne moi des sucreries et je serais ton ami."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   Ven 25 Mai - 23:11

Kaito était aussi enthousiaste que la jeune fille, il lui expliqua rapidement qu’il dessinait, qu’il avait pleins d’idées et que plus tard il serait sûrement dessinateur. Elle sourit et lui donna un coup de poings sur l’épaule. C’était sensé être amical, comme elle faisait avec ses amis. Mais Kaito ne pesait pas autant que ses anciens copains, du coup il fut un peu, même beaucoup secoué. Midori se mordit la lèvre, elle ne voulait pas faire ça !

-Oups.

*HRRRM* Elle sourit, gênée, elle-même savait que ce qu’elle avait dit c’était du béton. *mais rajouuute quelque choooooose*

-Euh désolé, c’était pour te dire que je t’encourageais. Mais c’était nul, mais je t’encourage quand même, je suis sûre que tu seras un grand dessinateur plus tard !


Midori c’est la fille qui a le tact d’un rhinocéros et la gestuelle d’un gorille. Ce n’est pas qu’elle n’est pas capable d’éprouver de la compassion, de la tendresse ou d’avoir envie de serrer quelqu’un dans ses bras. C’est juste qu’elle ne sait pas si prendre, en publique comme ça. Elle se la joue grosse dur et tout, mais c’est quand même une fille. Même si elle pourrait tuer le premier qui ose dire ça bien entendu.

Les dortoirs étaient maintenant juste en face d’eux, elle reconnu vaguement le lieu. Heureusement que Kaito était là parce qu’elle n’aurait jamais retrouvée sa chambre. Mais il ne lui servirait pas de guide éternellement… Elle se voyait mal tous les matins l’appeler au secours parce qu’elle ne retrouve plus les dortoirs…
Son ami se tourna vers elle, souriant, Mido trouvait ça bien, qu’il sourit tout le temps comme ça, c’était communicatif à force. Il lui proposa d’aller dans sa chambre pour lui montrer ses dessins.

Elle n’a jamais été douée pour les dessins, finissant toujours par perdre patience et déchirer sa copie elle avait vite comprit que ça serait pas son truc. Ça ne voulait pas dire que la brute n’aimait pas ça, elle admirait toujours les créations qui prenaient du temps, demandaient de la concentration et de la patience. Sûrement parce que c’est quelque chose qu’elle n’a jamais su faire, du coup les gens qui font par exemple du dessin, de la sculpture, de la peinture, du montage de meuble Ikéa, c’est des surhommes pour la Mido. Elle avait comme l’impression qu’il fallait une prédisposition génétique pour réussir des choses comme ça.

-Ah oui je veux bien venir les voir !

A peine eut elle finit sa phrase que Tweeny susurrait qu’il voulait jouer au docteur. Un grand sourire fendit le visage de Midori, elle se retenait quand même un peu en voyant que ça ne faisait pas rire Kaito. Ça ne l’étonnait pas en même temps, elle ne s’imaginait pas Kaito rire à des blagues comme ça… Mais bon elle ça la faisait rire quoi, du coup elle glissa un petit clin d’œil au lapin bleu.

-Dit pas n'importe quoi Tweeny ! C'est quoi encore cette idée de vouloir jouer au docteur avec Midori, elle est pas malade !

La mâchoire de la jeune fille se décrocha, elle regarda Kaito, non il se moquait d’elle ? Elle croisa le regard de Tweeny et explosa de rire, petit garçon naïf. Elle le trouvait vraiment exceptionnel, il la faisait rire sans même comprendre pourquoi. Elle essuya ses yeux et reprit son souffle un sourire mesquin sur les lèvres.

-Laisse Kaito, quelqu’un te montrera ce que c’est jouer au docteur un jour.

Elle se moquait ouvertement de lui, mais il ne risquait pas de comprendre… C’était amusant, elle avait l’impression de pouvoir dire tout et n’importe quoi de salace à côté de Kaito sans qu’il capte le sens de ses phrases.

-Bon tu me montres toujours tes dessins ? Il me tarde de voir ce tu sais faire !

Elle lui sourit gentiment, s’arrêtant dans le bâtiment séparé en plusieurs couloirs. C’était le dortoir A, donc il était plus jeune qu’elle, ou peut être qu’elle n’avait pas comprit le fonctionnement des dortoirs. Elle détailla Kaito, ils faisaient à peu près la même taille, en même temps elle était vraiment petite, et vraiment irritable à ce sujet. Au final ça ne l’étonnait pas que Kaito soit plus jeune, c’est plutôt l’inverse qui l’aurait surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un ballon meurtrier plus tard... [Pv : Kaito Minami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori exterieur :: Complexe Sportif :: Gymnase-