AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chiharu Makino
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 550
Inscription le : 25/03/2012
Localisation : Derrière toi. Bouh.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Deuxième année - 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]   Mar 17 Avr - 20:33


When you go
Would you even turn to say
"I don't love you
Like I did Yesterday"


Juste une journée.
Une journée de plus à tourner en rond, surgir au coin d'un couloirs et faire peur aux premières années qui vagabondent à la recherche de leur dortoir. Buller à longueur d'heures, glisser des cafards dans les chaussettes des gens qui passent et feindre l’innocente, écrire des citations kikootesques sur les marches de l’escalier et accuser le premiers glandu quand l'agent de ménage se ramène. Bref, juste une journée ordinaire.

Juste un ennui. Notez que ça arrive de plus en plus fréquemment. Notez également que la délicate façon de tuer l'ennui de notre salade sur pattes est la plus improductive qui soit. Et elle gît. Littéralement. Rampant dans le couloir jusqu'à l'escalier. Comme une larve. Oui c'est ça une larve. Chiharu n'est qu'une larve. Ça lui va bien vous me direz. C'est nul une larve. Ça craint une larve. Ça sert à rien à la société et en plus y en a qui sont vertes. C'est vraiment bien ça tiens. Chiharu la prochaine fois au lieu de rendre un gros smiley qui sourit dans ta fiche de projet 'avenir écrit le mot « larve ». Reine des larves, pour donner une impression d'ambition. Et maintenant va, ma petite Chiharu, rampe et bave le long du couloir, ameute tes sujets et tout le monde pourra dire « ouah voilà Chiharu la reine des larves », c'est naze mais c'est toujours mieux que ta réputation actuelle.
Mais toutes les bonnes choses ont une fin et la larvitude en fait partie dans notre cas. Car on le fait tous. Oui tous. Je SAIS que vous êtes avachis dans un fauteuil lorsque vous lisez ceci. Et vous savez comment je peux l'affirmer ? Parce que je suis un narrateur omniscient hin hin hin. Mais ne vous inquiétez pas, vous n'avez pas besoin de vous redresser, vous êtes très bien avec votre colonne vertébrale à cent quatre-vingts degrès. Laissez-vous dis-je, je parlais de fin pour Chiharu, pas pour vous. Parce que ramper dans un escalier ne doit pas forcément être très agréable. Alors elle se lève et marche, comme on le dit dans les écrits religieux.

Juste un escalier. Avec des marches normales, une rampe normale et des gens -plus ou moins, on est aomori je vous rappelle- normaux qui montent et qui descendent. Pourquoi elle descendait ? Pour rien. Juste comme ça. Sans but, sans arrière-pensées, sans pensées tout court, une manière anodine de réfléchir pour une personne qui rampe dans un couloir. Et arrivée en bas elle se serait demandé pourquoi elle était allée ici, et ne trouvant aucune réponse satisfaisante elle serait remontée.
Et puis juste un coup de vent. Attendez. Un coup de vent ? Chiharu ne réagit pas tout de suite en voyant le groupe de filles devant elle crier et essayer de cacher leurs sous-vêtements en serrant les pans de leurs jupes au maximum. Un vent dans un escalier c'est pas normal. Ce n'est pas comme si une fenêtre était grande ouverte derrière eux. Ce vent n'était pas naturel. Il y a un coupable dans notre histoire. Ca c'est la première chose à laquelle Chiharu pensa. La deuxième étant qu'on était mercredi. Mercredi c'est le jour de monsieur panda. Si jamais vous vous posez la question, monsieur panda est un adorable panda obèse qui mange du bambou, très populaire chez les jeunes filles, notamment connu pour sa gamme de sous-vêtements. Gamme que Chiharu affectionne particulièrement. Et tous les jeudi elle met une culotte de monsieur panda, comme un rituel. A vrai dire elle en met aussi tous les lundi les vendredi et les dimanche mais afin de préserver un peu d'honneur à la demoiselle on va faire comme si c'était uniquement le mercredi, et pas un jour sur deux. Et maintenant ce secret était révélé. Colère. Haine. Colère. Et euh colère. Elle zieuta autour d'elle, dans ce genre d'affaires identifier le coupable est simple, trouvez celui qui porte un pantalon. La tâche était aisé puisqu'il n'y avait qu'un seul représentant de la testostérone, et donc du pantalon, sur la scène de crime. Il continuait à marcher d'un air nonchalant sans sembler mesurer la gravité de son acte, sûrement satisfait de s'être un peu rincé l’œil avec monsieur panda et ses acolytes en dentelle un peu plus bas.

Il était mignon ce garç... NON MAIS NON IL ETAIT PAS MIGNON. C'était un sale petit merdeux qui osait violer l’innocence de jeunes filles en fleurs avec son pouvoir, c'était juste un casquetteux impudent qui allait payer de son crime, œil pour œil dent pour dent et il allait déguster, ah ça oui. IL ALLAIT PAYER DE SA VIIIIIE. Enfin non quand même pas sa vie. Elle voulait pas gâcher le reste de son existence dans une prison moisie avec des vieux musclés moches à cause de ce type. Avouez qu'il n'y a pas d'histoire aussi stupide que de se faire enfermer à cause d'une culotte panda. Une culotte panda... SA culotte monsieur panda. Monsieur panda était réservé à son premier amour. Choppez le traîîîître !

Il passait à côté d'elle. S'approcher d'un chou-fleur en furie. Grave erreur. A peine eût-il monté deux marches qu'elle empoigna ce maudit pantalon qu'elle aurait aimé porté ce jour-là, et avec une rage de vaincre qui aurait arrêté le coup spécial de godzilla sous stéroïdes abaissa son bas d'uniforme jusqu'au sol, sans que la ceinture ne put épargner le moindre bout de tissu.

Il avait l'air fin lui aussi maintenant tiens.


You’re getting big you’re wanting more you’re hiding behind your plastic soul Screaming out loud give me it now I don’t have a doubt who’s in control who’s in control If you follow everyone it’s easier to find You have the courage and the heart to lose your mind behind the curtain there’s a certain man you know you can’t control you can’t control you can’t control I can't crontol (c) Mags
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sasykki Yamakuni
avatar
garden

Masculin Age : 74
Messages : 506
Inscription le : 26/02/2012
Localisation : DANS TON CAAAAAAAAAAAAKE ★


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année ~ 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Jardinage

MessageSujet: Re: Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]   Mer 18 Avr - 14:53

    - Blblblblbl.

    ... Ennui. Toujours et encore toi. Ô, cruel et fatal destin, quand décideras tu enfin de me lâcher les basques avec cE PUTAIN D'ENNUIIII?

    Yeah, un jour de plus à glander comme un glandu. Remarque, le Week-End, on a pas grand chose à faire de mieux. Franchement, marcher sans raison dans les couloirs commençait sérieusement à m'exaspérer. P'tain, je voyais toujours les mêmes visages qui tournaient. Est-ce que tout le pensionnat m'imitait? Mon dieu, je commençais à envisager le fait qu'en fait, les Week-Ends, tous les gens du pensionnat se réunissaient pour faire la ronde et que j'étais le seul paumé qui était pas au courant. Mais après quelques secondes de mûre et intense ( Aussi intense qu'une solution aqueuse de concentration en acide sulfurique C=1,34 x10^-69 mol , c'est dire ) réflexion, j'finis par me rendre compte qu'en fait, je les voyais pas plus de deux ou trois fois, ces visages, et qu'ils changeaient constamment si on se concentrait bien.

    Baah... Je m'emmerdais. Ça, y'a pas à dire, le degré d'ennui était pas loin de son paroxysme. Le néant titanesquement gigantololesque de temps qui se trouvait devant moi était limite déconcertant.

    Tiens donc, déconcertant...

    En parlant de ça, je remarquais que je voyais toujours la même touffe, en passant à un angle pas loin de l'escalier. Une frimousse verte assez, heu... Volumineuse. C'était sûrement le mot, ouais.
    Je pris quelque minutes à la toucher. C'était marrant, la propriétaire de cette splendide masse verte semblable à un tas d'épinards bien mûrs réagissait autant qu'une carotte à qui un abruti tape la discute. Mais bon... C'était lassant, à force. Comme la misère que je subissais en ce moment. Ennui, ennui, ennui, ennui, ennui, enn...

    MAIS, QUELLE ÉTAIT CETTE LUEUR D'ESPOIR? Ô DIVINE PUISSANCE, JE VOUS REMERCIE DE VOTRE GRACIEUSE MISÉRICORDE.

    Oui. Le ciel m'avait donné une idée. Un éclair de génie, digne du Fatal-Foudre d'un Electhor gonflé aux machinations sous Danse-Pluie. Une idée transcendante, encore plus que l'était le E=MC² d'Einstein. Encore plus superpowerfuldelamort qu'un Eurêka, l'idée du siècle of zeu wouorlde.
    Je m'étais mis en tête d'exploiter mon pouvoir que j'avais fait un peu progresser, depuis mon arrivée à Aomori... Créer des courants d'air pour soulever les jupes des filles. Tordu. Oh oui, tellement tordu et cinglé, mais tellement JOUISSIF. Oui, je m'éclate à regarder les culottes des jeunes filles en fleur. U MAD?

    Ainsi, je mis mon idée à exécution. Et hop, un p'tit courant d'air par là~

    Et yop là qu'je te fiche une bourrasque sur les fesses~

    Et badaboum que je vois un string~

    Et oskdn,ovikdofnd que je vois une culotte en dentelle~

    Cependant, une chose commençait à me tilter. Une recrudescence monstrueuse de pandas sur les culottes des pauvres vic... Filles. Pendant qu'elles s'empressaient de lâcher un " KYAAAAAH " strident qui aurait fait rameuter n'importe quel pédophile à quarante-douze kilomètres à la ronde, moi, je me délectais de ces délicieuses formes. Ooohwi, franchement, je me savais pas si pervers.
    Mais qu'avaient toutes les filles avec ces culottes panda? J'veux dire, c'est mignon que dans les mangas ces trucs là. Ça baise l'écosystème à bouffer du bambou en continu, et je suis absolument certain que leur force les rend aussi dangereux que des grizzlis.

    Mais bon... Tout ce qui est chibitoutmoetoutcakedelamort et qui fait des bisous et qui a des coeurs et qui sourit plaît aux gentilles jeunes filles toutes cakes.

    Hmm. Sûrement la vingt-deuxième fois de la journée que je voyais cet amas de cheveux verts. Après quelques secondes d'observation attentive, que je n'avais pas pris la peine d'effectuer auparavant, j'me rendis compte que la fille à qui appartenait cette masse capillaire avait l'air assez mignonne. Quoi, vous avez un problème? J'aime les gens paresseux. Et j'aime aussi les gens qui ont aucune gêne à larver et baver dans les couloirs avec la dignité et la grâce d'un chou fleur. Sérieusement, elle me donnait envie de faire pareil de de l'accompagner.

    Encore un tour. C'est fou c'que c'était trippant ces petits cris stridents et mignons. Je m'en lassais pas. Et puis, au bout d'un moment, j'aperçus brièvement la salade de tout à l'heure. Ouaip', elle avait un joli corps. J'avais vraiment envie de voir sa... Culotte...

    Aussitôt pensé, aussitôt fait. Un bon coup de bourrasque suffit à faire lever cette petite jupe. Bingo, encore une culotte panda. La vingt-deuxième de la journée, j'suis chanc...

    Non.
    NOn.
    NNOOONNN.

    Elle s'approchait vers moi. Furie, colère, rage, hargne. On aurait dit un tank de 666 mètres de haut qui vous fonce dessus à une vitesse lente et douloureuse. Pour vous, oui pour vous. Parce que ce regard vous empêche de bouger, vous la voyez arriver sans réagir, vous pouvez pas. La salade s'était transformé en serpent, et Ô divine métamorphose que celle-ci. Elle me regardait et me fonçait dessus avec la ténacité et la force d'un rapace qui a repéré sa proie. J'en pouvais plus.

    Elle était en face de moi. Elle m'a regardé dans les yeux une fraction de seconde, et m'a baissé mon pantalon, sans vergogne ni pudeur. 'Faut dire que j'ai pas été mieux, mais sur le coup, ça m'a fait bizarre.

    Mon caleçon avec de petites boules rouges et blanches communément appelées " Pokéball " par des Otakus bizarres à l'air, je ne pus m'empêcher de regarder autour de moi. Tout l'monde me dévisageait d'un air...

    Amusé.

    Ils balançaient des cris semblables à des " Houhouhouuuuw... "... J'ai même entendu un truc du genre : " Putain, c'sa copine? Si c'est l'cas, elle doit vraiment être en manque. "
    Il semblerait que personne n'a compris que c'était moi, les courants d'air, mise à part cette laitue ambulante.

    Un long blanc...

    J'étais tétanisé. Pendant cinq secondes, j'étais comme ça sans bouger. Puis je remontais mon pantalon. Lentement...

    Je lui adressai la parole. En chuchotant, bien sûr...

    - Ahem... Je suppose que t'as compris que c'était moi, hein...? Je t'ai regardé toute la journée. Et comme moi, tu dois t'emmerder comme pas possible.
    Ecoute. Si tu ne dis à personne tout ça, on fait alliance et on fait la teuf dans ce p'tain d'Pensionnat chiant et morose. T'en dis quoi?


FAN KLEUBS ★
'Cause we all love you ♥
Spoiler:
 



Je remercie du fond du coeur ma petite fleur de maïs pour cette belle signa & mes petites Nino, Chiharu, Ema mon keur d'amûwr, ma Fée chérie d'amûwr et ma Gaby-chouw d'amûwr que j'aime trop trop fort aussi pour leurs splendides avatars ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-aomori.forumactif.com/
Chiharu Makino
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 550
Inscription le : 25/03/2012
Localisation : Derrière toi. Bouh.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Deuxième année - 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]   Jeu 19 Avr - 13:59


Have you heard the news that you're dead?
No one ever had much nice to say
I think they never liked you anyway
Oh take me from the hospital bed


Des pokéballs. C'est assez chouette les pokéballs. Parce que dans le pokéballs ben... Y a des pokémons. Super déduction. Mais bon porter ça en motifs de caleçon c'est pas forcément une super bonne idée. On sait jamais si un martien va vous baisser le pantalon, ça arrive fréquemment. Ils sont parmi nous. Pas très prévenant le mec. D'ailleurs il se tapait un peu l'affiche sur le moment, bien plus qu'elle et sa culotte monsieur panda. Elle aurait eu un peu plus de coeur elle se serait presque sentie coupable. Mais non Chiharu est la grande méchante de l'univers qui se cache sous votre lit et vous croque les orteils, elle ne va pas êtres soudainement d'une sainte pitié jusque parce que ce mec, coupable de harcèlement sexuel votre honneur, à décidé de mettre des sous-vêtements pokéballs. C'est toujours mieux que des petits cow-boys.

Et elle remonte deux marches plus haut tandis qu'il se rhabille, et elle se sent fière, fière d'avoir vengé toutes les pauvres victimes dévoilées qu'il y a eu avant elle. Ou pas. Les autres qu'est-ce-qu'on s'en tape au fond. Pourquoi elle avait fait ça déjà? Ah oui le panda. LE PANDA. Rien qu'a y repenser elle a envie de recommencer. elle tape incessamment du pied, comme une grande stressée en manque de médoc', fronce les sourcils et se mordille la lèvre, esquissant un petit sourire en coin carnassier. Ah que c'est beau de se sentir puissant pour pas grand chose.

- Ahem... Je suppose que t'as compris que c'était moi, hein...? Je t'ai regardé toute la journée. Et comme moi, tu dois t'emmerder comme pas possible.
Ecoute. Si tu ne dis à personne tout ça, on fait alliance et on fait la teuf dans ce p'tain d'Pensionnat chiant et morose. T'en dis quoi?


C'était quoi ce plan foireux encore? D'où il "l'a regardée toute la journée ?". Certes on la voit de loin, de très loin même, mais là ça faisait limite stalker. Surtout quel intérêt de regarder une fille qui rampe sur le sol, même lorsqu'on s'ennuie il existe de nombreuses activités beaucoup plus intéressantes. Même jouer la reine des larves c'est plus productif. D'un coup il passait de pervers ennemi à éliminer à pauvre mec qui vient gratter l'amitié parce qu'il à vraiment, mais genre vraiment rien à foutre. Mais tout de même il semblait oublier un peu trop vite son ACTE DE VIOLENCE. Oui de violence. Le vent c'est violent. Celui qu'elle lui mit aussi. Une seconde deux secondes, il lui fallait du temps à Chiharu pour analyser ce qu'il venait de dire. Trois secondes quatre secondes. Il avait parlé doucement faut dire. Cinq secondes six secondes. Il aurait dut se mettre à genoux implorer sa pitié et aller se livrer volontairement à la CPE, et le voilà qui lui proposait d'aller s'amuser ensemble. Sept secondes. Question : c'est quoi l'arnaque? Huit secondes. Réponse : y en a pas et c'est ça qui est suspect justement. Neuf secondes. C'était compliqué. Dix secondes. Elle croisa les bras :

-Eh tu prendrais pas un peu tes rêves pour la réalité là? Tu penses que la grande Chiharu Makino va te pardonner comme ça. MDR chu pas ta pote okay? ET JE M'ENNUIE MÊME PAS. M'enfin on peut toujours s'arranger. Tu me donnes combien pour mon silence kréhéhéhé

Parce que l'argent c'est plus important que la haine dans le secteur de la kikoo-racaillittude. Et parce qu'elle allait pouvoir faire pleins trucs avec par la suite. S'il lui en donne tant mieux, sinon elle trouverait un autre moyen pour qu'il lui serve à quelque chose. Chiharu manipulatrice? Non pas du tout elle essaie juste de tirer parti de la situation, et au passage de se divertir un peu avec vent-man. Ben voilà elle avait trouvé de quoi s'amuser maintenant.


You’re getting big you’re wanting more you’re hiding behind your plastic soul Screaming out loud give me it now I don’t have a doubt who’s in control who’s in control If you follow everyone it’s easier to find You have the courage and the heart to lose your mind behind the curtain there’s a certain man you know you can’t control you can’t control you can’t control I can't crontol (c) Mags
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sasykki Yamakuni
avatar
garden

Masculin Age : 74
Messages : 506
Inscription le : 26/02/2012
Localisation : DANS TON CAAAAAAAAAAAAKE ★


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année ~ 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Jardinage

MessageSujet: Re: Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]   Mar 29 Mai - 1:29

Et yop là qu'je propose des plans foireux aux inconnues croisées dans un couloir de laquelle j'ai pu admirer la splendide culotte panda.
J'regrettais absolument pas ce choix. Parce que d'une si elle acceptait, ma journée état planifiée, et que de deux ça m'arrangerait bien de pas me construire une réputation de pervers pédophile.

" Salut, j'suis Sasy, 52 ans, bûcheron de la forêt. Tu veux voir ma branche? "
" COUCOU JEUNE ENFANT, TU VEUX VOIR MA TEUB'? "

Putaaaain, c'le genre de trucs qu'les gens diraient en me voyant si ça se savait. Merde, fuck, caca, prout, zizi, bachi-bouzouk de tonnerre de Brest.

Épinards-girl se tenait face à moi, pensive. Elle était plongée dans ses pensées, pensant à des pensées pensantes. Car je pense donc je suis. Ou pas.

Elle se rendait peut-être pas compte, mais elle était tout de même vachement mignonne la salade. Wiwi, je radote, mais que voulez vous. J'admire la beauté féminine, comme je l'ai toujours fait.

Ça faisait quelques secondes qu'elle s'était arrêtée. Je commençais à m'attendre à un vent. Un peu le comble pour un gars qui maîtrise le vent, isn't it?

Mais finalement, elle croisa les bras puis me regarda fixement et répliqua :

- Eh tu prendrais pas un peu tes rêves pour la réalité là? Tu penses que la grande Chiharu Makino va te pardonner comme ça. MDR chu pas ta pote okay? ET JE M'ENNUIE MÊME PAS. M'enfin on peut toujours s'arranger. Tu me donnes combien pour mon silence kréhéhéhé

Elle était sérieuse là? Attitude kikooponay weshziva shui1rakaï deu la citer? Si elle s'était dit utiliser ce langage/attitude, elle savait vraiment pas dans quoi elle s'embarquait ni à qui elle avait affaire.

- Hé, tu m'prends pour un pigeon ou pour un débutant? Tu peux courir ma vieille, j'vais autant te donner du fric qu'Obama venir t'embrasser une nuit de pleine lune une rose à la bouche. Et puis, de toute façon, j'ai rien à craindre de ta tronche de caca prout, vu que c'ma parole, celle du gentil Sasy mignon et jantilol contre la grosse méchante dark Chiharu saladololxd. Donc t'es dans la bouse. Jusqu'aux omoplates.

ET BIM DANS TES DENTS FACE D'ALGUE DESSÉCHÉE


FAN KLEUBS ★
'Cause we all love you ♥
Spoiler:
 



Je remercie du fond du coeur ma petite fleur de maïs pour cette belle signa & mes petites Nino, Chiharu, Ema mon keur d'amûwr, ma Fée chérie d'amûwr et ma Gaby-chouw d'amûwr que j'aime trop trop fort aussi pour leurs splendides avatars ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-aomori.forumactif.com/
Chiharu Makino
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 550
Inscription le : 25/03/2012
Localisation : Derrière toi. Bouh.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Deuxième année - 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]   Sam 30 Juin - 20:08



Ce n'était pas drôle. Ca l'était un peu au début, et puis elle avait parlé et puis il avait répondu et elle s'était dit que ça ne l'était pas. Peut-être parce qu'il avait raison, peut-être parce que personne la croirait si elle criait au loup, à part quelques-uns de ses potes, a part quelques personnes qui se disaient que seulement quatre-vingt pour cent de conneries et vingt pour cent de mensonges lui sortaient de la bouche. Ce n'était pas drôle. Peut-être parce qu'elle n'a pas l'habitude qu'on lui réponde, juste qu'on lui donne ce qu'elle veut et qu'on détale, ou bien qu'on essaie de lui casser direct la gueule sans trop se poser de questions. Et qu'est-ce qui la dérangeait au fond dans ce qu'il disait, puisqu'il avait raison, trop étonnée qu'on arrive à parler la même langue qu'elle, trop énervée parce qu'elle ne sait pas qui est Obama ? Et puis merde non, c'est pas ça. Maintenant qu'il avait répondu elle devait répondre encore une fois ? La rhétorique, ce n'est pas pour elle, c'est pour les intellos à lunettes, elle a oublié ça depuis un bout de temps. C'est trop compliqué, trop emmerdant. Et puis, au pire Chiharu, ce n'est pas grave. Au pire, ta gueule.

- Pffeuh.

C'est facile de soupirer, c'est facile de détourner le regard. Ca aide pas, ça n'engage à rien, mais c'est facile. Et c'est facile de ranger les mains dans les poches, mais que voulez-vous, ce n'est pas drôle. Ces yeux de vainqueurs qui s'opposent à sa mine d'un coup renfrognée, ça l'emmerde. Ca la rend mauvaise joueuse, ou alors elle l'est déjà. Ca lui donne envie de regarder ailleurs, même si c'est déjà le cas. Et maintenant on fait quoi. On continue à rien se dire au milieu de l'escalier, comme ça. On continue de parler fort et de faire chier les gens qui montent ou qui descendent, parce qu'on est bruyants et bien au milieu. On retourne glander chacun de son côté à essayer de s'occuper plus ou moins intelligemment. Elle hausse les épaules.

- T'as trente secondes.

Ca veut rien dire ça. C'est même pas du kikoololisme, même pas du russe ou du chinois, c'est trois mots balancés comme ça, trois mots et débrouille-toi. Ca n'a pas de sens. Si tu veux une réponse, va falloir faire mieux que ça. Je sais que t'aimes pas parler, mais va falloir faire un effort. Parce que bloqués comme ça dans l'escalier vous avez juste l'air cons, autant lui que toi, avec vos pokéballs et vos pandas. Et c'est sûrement vrai, alors fais une phrase complète et lance-toi, sujet verbe complément, ce n'est pas drôle, certes, mais ça aidera.

- T'as trente secondes pour me proposer une activité plus passionnante que de ramper. Et je te préviens direct, ramper je troue ça génial.



Spoiler:
 


You’re getting big you’re wanting more you’re hiding behind your plastic soul Screaming out loud give me it now I don’t have a doubt who’s in control who’s in control If you follow everyone it’s easier to find You have the courage and the heart to lose your mind behind the curtain there’s a certain man you know you can’t control you can’t control you can’t control I can't crontol (c) Mags
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sasykki Yamakuni
avatar
garden

Masculin Age : 74
Messages : 506
Inscription le : 26/02/2012
Localisation : DANS TON CAAAAAAAAAAAAKE ★


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année ~ 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Jardinage

MessageSujet: Re: Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]   Sam 18 Aoû - 19:32

Héhéhéhéhéhéhéhéhé. HEEEHEHEHEHEHEHEHEHEHE. Je riais intérieurement. SI FORT. Qu'elle l'entendait sûrement.
Cette sensation de satisfaction personnelle quand on a raison & qu'on domine quelqu'un. Ça fait toujours autant jubiler mon ego. Ça le titille, l'émoustille, l'aguiche, l'excite, le fait se déchaîner. Mais vu que moi je suis pas un connard, beh je ressens quand même un peu de peine pour elle dans le fond. Mais vraiment dans l'abysse du fond quoi. Parce que là j'étais occupé à jubiler intérieurement en regardant la moue de rat zombi qui dois grignoter l'rectum d'un homme mort pour pouvoir s'en réchapper. J'AIME MES IMAGES.

    - Pffeuh.


Oooh, ouiii. Flatte doucement mes oreilles pour me faire jubiler encore plus fort.
Bhon. 'Faut vraiment qu'je me calme là. Ça devenait malsain. Bon. Tout d'abord, me reprendre. Lol wut impossible.
Bon. Alors, euh, essayer de penser à quelque chose d'plus terre-à-terre. Une pelle? Une pelleteuse? Une moissonneuse batteuse? Non, Sasy. Pas terre-à-terre comme ça. U R DOIN IT WRONG SASY.

Je zyeutais sa tronche de kikoorasta déçue. Généralement, un kikoorasta, quand c'est déçu, bhen ça frappe et insulte tout ce qu'y voit. Donc, je suppose qu'elle était pas kikoorasta. Et, franchement, plus j'la regardais et plus j'la trouvais mignonne. Weird.

    - T'as trente secondes.


Haha. Encore mon petit sourire en coin, en train de la dévisager, du menton au haut de ses cheveux. De son cou plutôt. Ou encore un peu plus bas. Mouais, pas une poitrine spécialement conséquente. Merde, je la mate là. Revenir à son visage. Voiiiiilà, ça fait bien moins violeur psychopathe maintenant.

Ses lèvres étaient cool. Sa couleur de cheveux m'amusait aussi. Vert salade, assez wtf quand même. Mais ça m'plaisait. C'qui est pas commun est fun, après tout. Ouais, bah ouais, c'plus fun de voir un mec qui bouffe des tortillas avec un chapeau hindou qu'un mec qui mange des tortillas avec un chapeau Mexicain nope? Je veux dire, c'est moins commun, c'plus drôle. Je pense.

... Putain, mon humour.

    - T'as trente secondes pour me proposer une activité plus passionnante que de ramper. Et je te préviens direct, ramper je trouve ça génial.


Ahah. C’ÉTAIT CHALLENGE.
Le problème était qu'en trente secondes, j'étais incapable de réfléchir à quoi que ce soit vu que j'étais occupé par ma semi-jubilation pseudo-profonde. Donc, en fait, j'ai passé 20 secondes à réfléchir & à rien foutre.
Les dix dernières secondes, j'ai paniqué. Putain, que faire? Merde. Je dois. Agir. AGIR. Trouver un truc à faire.
Vite. Plus que deux secondes. Ah non. Fini. Elle me regardait genre " Alors? "

J'savais pas quoi dire. Je lui ai attrapé les seins, en me marrant comme un débile, j'ai peloté, puis je me suis enfui comme un voleur sans demander mon reste. Haha. Je roxxe.

... Ah non. Une impasse. Moins de Haha d'un coup. Elle m'a sûrement poursuivi. Bah, tant pis. J'avais chopé une idée du tonnerre c'te fois.
Ah, elle arrivait.

    - ATTENDS JE RIGOLAIS. Sérieusement. Si tu veux, on peut aller emmerder les profs qui pique-niquent dehors en leur envoyant des bombes à eau mélangées à des poils. Parce que je suppose que tu maîtrises la Pilosité, après tout. Et après on les ferait prendre froid avec mon Contrôle du Vent. T'en penses quoi?


      FAN KLEUBS ★
      'Cause we all love you ♥
      Spoiler:
       



      Je remercie du fond du coeur ma petite fleur de maïs pour cette belle signa & mes petites Nino, Chiharu, Ema mon keur d'amûwr, ma Fée chérie d'amûwr et ma Gaby-chouw d'amûwr que j'aime trop trop fort aussi pour leurs splendides avatars ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-aomori.forumactif.com/
Chiharu Makino
avatar
heart

Féminin Age : 22
Messages : 550
Inscription le : 25/03/2012
Localisation : Derrière toi. Bouh.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: Deuxième année - 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Aucun

MessageSujet: Re: Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]   Sam 18 Aoû - 21:12



✖CHIHARU & SASYKKI✖
« YOU. DIE.NOW. »

Elle aurait rit. Mon dieu qu'elle se serrait roulée par terre en esclaffant comme une hyène qui reçoit son repas si ça n'avait pas été elle. Pas elle oui. Haha. Non franchement. N'importe quoi aurait fait l'affaire. Même chasser les mouches. Lécher le sol. Chiharu est une fille qui rampe à ses heures perdues. Il avait vraiment si peur que ça de proposer un truc nul en trente secondes ? De passer pour quelqu'un d'ennuyeux ? Certes s'il avait proposé de jouer aux échecs il aurait eu l'air chiant comme mec. Mais bon, passer pour un pervers sexuel n'est guère mieux. En fait de tous les trucs débiles son geste était ZE STUPIDEST EVER. POURQUOI L'AVAIT-IL PELOTE ? Primo. Ça n'avait rien à faire dans la conversation. L'épisode culotte-panda et slip-Pokémon était passé là. Ça devenait sérieux. Enfin pas trop non plus. Mais quand même. Deuxio. Beh pourquoi. Chiharu fait toujours semblant d'être une fille sans complexe, mais ça, comme beaucoup d'autres choses. C'est du vent. Chiharu est plate. Voilà c'est dit. Le jour où elle a mis le bonnet B elle a vidé trois bouteilles de champagnes. Et elle n'a pas pris un centimètre depuis. C'était il y a trois ans. Oui c'est triste. Mais chut, faut pas le dire. Et tertio. Tertio avant d'être un troll, un monstre et une salade carnivore poilue, Chiharu reste un fille. Et on ne fait pas ce genre de choses à une demoiselle quand on est un gentleman. Sasy n'est pas un gentleman.

Et les pauvres autres élèves qui passaient et comprenaient de moins en moins. Fille pas contente baisse le pantalon du garçon. Garçon dit un truc, fille pas contente. Fille dit un truc garçon lui met la main au sein. Ils allaient faire quoi après. Se foutre à poil au milieu de l'escalier ? Ah le garçon fuit. Ha ha ! Comme si ça servait à quelque chose. Chiharu resta en mode choquée cinq secondes.

- Absqxscdf

Puis de absqxscdf elle passa en mode grmfzxcdjsk. Elle passa au rouge pivoine, mi-gênée mi-colère. Et fonça. Comme une bête traquant sa proie. Chiharu était à 200% de ses capacités. En quelques instants elle le rattrapa. Le mur devant eux jouant beaucoup sur cette prouesse. Il dit quelque chose. Elle s'en foutait. C'était trop tard pour les idées d'occupation. Elle passa derrière lui et lui prit le ventre. Elle s'était souvent entraîné au german suplex. Avec Shigeru en cobaye. Mais malgré tout ses essais, elle n'avait jamais réussi. Tant pis. Elle était à fond et elle était lancée.

- Tu rigolais ? Ah ouais ? JE VAIS T'EN DONNER DES RAISONS DE RIRE MOI.

Et pour la première fois, elle réussit.

code by shiya.



You’re getting big you’re wanting more you’re hiding behind your plastic soul Screaming out loud give me it now I don’t have a doubt who’s in control who’s in control If you follow everyone it’s easier to find You have the courage and the heart to lose your mind behind the curtain there’s a certain man you know you can’t control you can’t control you can’t control I can't crontol (c) Mags
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sasykki Yamakuni
avatar
garden

Masculin Age : 74
Messages : 506
Inscription le : 26/02/2012
Localisation : DANS TON CAAAAAAAAAAAAKE ★


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 1ère Année ~ 16 ans
Pouvoir(s):
Club: Jardinage

MessageSujet: Re: Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]   Dim 14 Oct - 16:23

Merdeshitmierdaغائطたわごとдерьмо

Oui, je sais dire " merde " dans toutes ces langues. Parce que quand j'étais gamin, on avait un gamin qui savait le dire dans toutes les langues. Et il a appris à quasi toute l'école comment dire merde en Français, en Anglais, en Espagnol, en Arabe, en Japonais et en Russe pour se la péter. Il s'est fait virer, l'pauvre gosse. Nous on avait bien rigolé.

... Mais là n'était pas la question. J'avais beau répéter дерьмо dans ma tête, ça n'avançait pas. Ce qui avançait, par contre, c'était la furie saladesque qui me collait aux basques. Un peu trop. Ma proposition avait pas non plus l'air de la séduire tout particulièrement.

    - Tu rigolais ? Ah ouais ? JE VAIS T'EN DONNER DES RAISONS DE RIRE MOI.


Putain, je suis dans une de ces merdes. Comment j'ai fait pour en arriver là, sérieusement? Je veux dire, j'aurais pas pu avoir une réaction normale genre lui dire " COUPER DES OIGNONS " ? Ça aurait été vraiment, mais vraiment moins dangereux. Même si y'a mieux pour l'oeil que de l'acide sulfurique produit à cause du propanthial S-oxyde dégagé par l'oignon, lui même dégagé parce que quand on coupe un oignon, on perce ses cellules ce qui laisse une enzyme nommée l'allinase sortir pour/BANG/
... Bref. Je veux dire, y'a vraiment meilleure situation que d'être coincé ici, avec une nana en colère, mais genre vraiment en colère. Je pourrais dire que sa colère est OVER NINE THOUSAND. Mais là n'est pas la question.

Elle a pas dit un mot. Elle s'est juste approchée. Elle m'a attrapé par la taille. Je me suis laissé faire. Elle m'a soulevé, elle m'a pris et m'a retourné de façon à ce que ma tête vienne s'écraser au sol. Son corps était un peu en forme de n, et moi bah j'ai putain de perdu connaissance.

...

Je me réveillais à l'infirmerie. Aucune idée de l'heure, et j'ai même mis un bon instant pour me rendre compte que j'étais dans la fameuse pièce. Après tout, c'est plus ou moins normal dans la mesure où c'est la première fois que j'y entre. Mais, cet instant avait été rendu plus long par le moment que j'ai pris pour ouvrir mes yeux. J'avais un mal de crâne atroce, et je sentais que mon dos me faisait mal. En me réveillant, je vis la salle, vide...
Enfin, pas si vide que ça. À peine eus-je tourné la tête que j'aperçus une grosse masse verte d'une chose quelconque, et donc, avec mon habileté légendaire, je suppose que vous devinez la suite.

    - AAOHPUTAINDE *blam*


Encore une gamelle. La douleur me lança un peu, puis j'me relevais, avec peine. Je pouvais voir le visage de Chiharu éclairé par le soleil, qui commençait à se coucher. La teinte vert salade de ses cheveux semblait virer au rose avec la lumière orange du soleil, ça faisait assez bizarre à voir.
... Je rougis sur le coup.

    - Euuh... Ça fait combien de temps que t'es là? Et, ça va bien? Y s'est passé quoi exactement? Je dors depuis quand?


Toujours été très habile pour parler, le Sasy.


FAN KLEUBS ★
'Cause we all love you ♥
Spoiler:
 



Je remercie du fond du coeur ma petite fleur de maïs pour cette belle signa & mes petites Nino, Chiharu, Ema mon keur d'amûwr, ma Fée chérie d'amûwr et ma Gaby-chouw d'amûwr que j'aime trop trop fort aussi pour leurs splendides avatars ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-aomori.forumactif.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pink fluffy pandas are dancing on rainbows [PV Sasy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Rez-de-chaussée :: Couloirs et escaliers-