AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Mer 15 Fév - 3:06

Bon, pardon, c'est un peu nul. J'espère que c'est assez court pour toi~

Depuis tout le temps que Shigeru était au pensionnat, il avait fait plus d'une chose dont la légitimité pouvait être considérée comme discutable, ou à tout le moins douteuse. Après tout, n'importe qui le connaissant suffisamment ne pourrait probablement pas dire qu'ils étaient surprit de la chose. Mais il devait tout de même avouer que jamais il n'aurait pu imaginer, ne serait-ce que pour un court instant, faire un truc du genre. Et surtout, avec lui.

Il ne savait pas trop comment ça avait commencé; probablement avec ce pari débile qu'il avait fait avec ce blond idiot. Mais au moins, ce n'était pas comme s'il avait perdu – heureusement, car l'idée même de devoir le payer lui aurait laisser comme un arrière goût amer. Mais voilà, avec la chance qu'il avait – c'est à dire, autant qu'un joueur compulsif qui vient de se faire bouffer son dernier yen par une machine à sous avare -, l'autre imbécile n'avait pas assez d'argent pour le rembourser. Ou à tout le moins, c'est ce qu'il affirmait – restait ensuite à voir si c'était vrai ou s'il ne faisait que lui balancer n'importe quoi dans la gueule dans un vague espoir de s'en sortir.

Et c'est ainsi qu'il c'était retrouvé à attendre comme un idiot, adossé au bout du mur du couloir amenant au bureau du directeur, dévisageant intensément les quelques rares personnes qui passaient par là. Et le tout en observant ces allées et venues d'un air beaucoup trop concentré - ses sourcils froncés d'un air suspicieux et ses bras croisés contre sa poitrine - pour que la chose ne semble pas au moins un peu louche à celui qui prendrait la peine d'y regarder. On pouvait sans doute se demander ce que le tout avait avoir ensemble; avec raison, probablement.

Et pourtant, c'était si simple; quel meilleur moyen y avait-il pour rembourser quelqu'un que de l'accompagner dans une infiltration clandestine de la chambre du directeur du pensionnat pour trouver... pour trouver, bien franchement, un peu n'importe quoi? Ahah. C'était ridicule. Plus que ridicule, même; c'était l'une des idées les plus bêtes qu'il avait entendu – et dieu seul sait qu'il en avait entendu beaucoup. C'était toutefois là la seule chose que Hyuga avait trouvé. ''Pff... n'importe quoi, vraiment...''

Mais surtout, ce n'était même pas comme s'ils se connaissaient vraiment; de vue, de nom – et encore -, se croisant ici et là, sans plus. Et il ne pouvait s'empêcher de s’inquiéter un peu - et si jamais il faisait tout foirer? Est-ce que ça en valait la peine? Bon, c'était sûr qu'il connait au moins une personne ou deux qui allaient vouloir payer un bon prix pour peu importe ce sur quoi ils allaient mettre la main dans la chambre du directeur, mais il préférait ne pas s'imaginer ce qui allait leur arriver si jamais ils se faisaient prendre. Non, vraiment; il avait comme un mauvais pré-sentiment par rapport à tout ça.

-Merde, mais il fou quoi... fit-il entre ses dents, sortant pour une énième fois son portable de sa poche pour vérifier l'heure.

Parce que l'autre avait le culot de se pointer en retard, en plus; pour peu, il avait presque envie d'y aller seul, et advienne que pourra. Mais enfin, une dette est une dette. Et il ne comptait pas laisser Hyuga s'en sortir sans la lui faire payer.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Mer 15 Fév - 13:47



Mais pourquoi donc avait-il fait ce fichu pari avec lui? Shigeru, le genre de mec auquel il aurait pensé incapable de faire ça. Et pourtant, il avait réussi, il avait gagné. Hyuga était -disont le- un peu dans la merde. Il avait parié 2000 yens à la clé, comme ça sur un coup de tête. Bon, à ce moment là, il n'allait surement pas très bien, car quand le jeune rouquin lui avait rappelé qu'il lui devait une somme -aussi importante- d'argent, Hyuga avait failli tomber dans les pommes. En fait, il ne le croyait pas. Jusqu'à voir une merveilleuse feuille écrite de ses propres mains où il tenait tête qu'il lui donnerait l'argent voulut, si le pari était gagné. Voilà, c'est comme ça que toute l'histoire avait commencé. À présent, il n'avait plus qu'à trouver un moyen de lui payer ce qu'il lui valait. Car croyez le ou non, Hyu est un homme de parole ! :hum: Enfin, ça, c'est jusqu'au moment où il a annoncé par sms à son jeune ami, qu'il allait lui suivre dans sa quête d'infiltration dans la chambre du directeur. Vous savez, ce fameux Ken complémentent cinglé qui fait fait n'importe quoi à ses pensionnaires lors des soirées ou fêtes ? Le mec pas bien dans sa tête ? Avec sa chambre juste à côté de celles du personnel. Des gens tout aussi charmant à vrai dire.

« YO ! HE ! SALUT MEC ! »

C'est telle une flèche, qu'Hyuga arriva face à Shigeru, le frappant directement au torse en le bousculant presque contre le mur où iil était. Mince, peut-être que son enthousiasme venait de trop ressortir ? Quoiqu'il en soit, il semblait tout excité de lui devoir que la moitié de sa somme promise dans le pari, en échange de son aide. Oui, car cet idiot ne lui devra alors que 1000 yens. C'est le prix à payer pour sa grande aide. Hum. Aide très efficace en effet, puisque niveau discrétion il faisait fort. Et disons que Shigeru ne pouvait rien contre ça.

« Ok, mon pote. Alors ? T'as prévu un plan?
On fonce tête baissé et on choppe tout ce qu'on trouve sous la main .. ?
Ou alors tu préfères y aller zeeen avec 100% de discrétion ?
»

Niveau zénité, il pouvait y faire une croix dessus. Hyuga faisait de grand geste en lui présentant ses plans. Avec l'ouïe surdéveloppée de Shigeru, sa ruse et lui sa force et .. son charisme ? Ils allaient faire une véritable équipe de choc ! En tout cas c'est comme ça qu'il voit les choses. Ah, il est même en caleçon/T-shirt cet idiot. Il a eu la flemme de changement ses vêtements, alors il est resté en "pyjama". Pyjama à 18h du soir.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Mer 15 Fév - 22:52

Shigeru l'entendit arriver bien avant de même pouvoir apercevoir le moindre des cheveux qui parsemaient sa tête blonde. Roulant des yeux, agacé, il fourra son portable au fond de sa poche, en profitant pour le mettre en mode silencieux – parce qu'il n'avait pas l'intention de se faire prendre comme n'importe quel débutant parce qu'on aura décidé de l'appeler au mauvais moment. Puis, levant les yeux, n'ayant plus son écran pour le distraire, il grimaça, avant de se mettre à fixer Hyuga comme s'il essayait de lui faire exploser le crâne.

Pourquoi tant de haine envers cet adolescent qui ne lui avait pourtant rien fait? Enfin, à l'exception d'être arrivé suffisamment en retard pour rendre jaloux le lapin de Alice in Wonderland. C'était simple, vraiment; premièrement, il venait presque de lui crier dans les oreilles – non mais, c'était vrai quoi, est-ce qu'il avait besoin de parler aussi fort? Et de lui rentrer dedans comme ça, aussi! Et ensuite...

-Bordel, Akamatsu, mais c'est quoi ces vêtements de merde?

Enfin, à vrai dire, ce n'était pas tellement ses vêtements qui le dérangeait, mais bien l'absence de la plupart de ces derniers. Il n'aurait pas pu mettre autre chose? Parce que non seulement c'était loin d'être approprié pour une 'mission d'infiltration', mais en plus, c'était loin d'être subtil. Non mais c'était vrai, comment il allait bien pouvoir expliquer ça, si jamais quelqu'un – probablement le directeur – tombait sur eux? 'Eheh, désolé, il est somnambule et s'est ramassé par accident dans votre bureau... à 18h...' Ouais... non.

Imbécile. Si jamais il mettait l'opération en jéopardy avec ses conneries, il allait en entendre parler. Secouant la tête, le regardant d'un air presque désolé – ça devait pas être facile tout les jours de fonctionner avec aussi peu de point de QI, - Shigeru se rapprocha un peu, avant de lui enfoncer son doigt dans la poitrine.

-Okay, alors premièrement, je suis pas ton pote, c'est clair? Et ensuite, tu penses quoi, si on prend tout et n'importe quoi, on va se faire prendre. Il faut partir seulement avec ce qui est important, histoire qu'il remarque le plus tard possible qu'il lui manque quelque chose.

''Et puis, en plus, t'as même pas de poches pour embarquer quoi que ce soit'' pensa-t-il, préférant tout de même garder la chose pour lui; Hyuga allait bien finir par s'en rendre compte lui-même éventuellement. Soupirant, il tourna la tête, fixant attentivement le reste du couloir, le détaillant minutieusement du regard tandis qu'il jouait distraitement avec le fil de ses écouteurs – nervosité mal contenue, même s'il ne l'aurait avoué pour rien au monde. Des portes, pour la plupart fermées, menant aux multiples chambres des professeurs et autres membres du personnel.

-Okay... fit-il soudainement à voix basse. On va commencer par trouver la bonne porte. Si jamais on nous pose la question, on dira qu'on est venu voir Haine, ce serait pas la première fois... Et surtout, ajouta Shigeru, le fixant de son regard le plus menaçant possible, tu te montre discret. Parce que si tu fais tout foirer, je te coupe les couilles, compris?

Puis, sans lui accorder plus d'attention, il s'engagea dans le corridor, marchant sans doute le plus lentement qu'il ne l'avait fait de sa vie, concentré sur le moindre son suspicieux qui aurait pu parvenir à ses oreilles. Et le tout en oubliant la 1ère règle de tout bon espion qui se respecte.

Quoi qu'il arrive, ne pas avoir l'air suspicieux.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Jeu 16 Fév - 12:29

-Bordel, Akamatsu, mais c'est quoi ces vêtements de merde?
« … Hein ?
Bah quoi mes vêtements ?
»

Hyuga baissa ses yeux et regarda alors son T-shirt et son magnifique caleçon gris. Oui et bien ? C'était normal pour lui de se balader comme ça. Enfin bon, pour lui seul, car c'est vrai qu'un type se baladant à moitié nu dans le pensionnat, on le prend plus pour un fou qu'autre chose. Bon, d'accord, sur le coup il aurait put faire un effort, mais il avait eu la flemme. Il se contenta de se redressa et de se gratter la nuque en riant bêtement. Ahah, oh oui que tu es bête.

-Okay, alors premièrement, je suis pas ton pote, c'est clair?


Hum. En effet ça semble très clair. Hyuga parut un peu surpris, mais n'eut même pas le temps d'en placer une, la bouche à moitié ouverte, qu'il fut interrompu par le rouquin qui poursuivit sa phrase. En effet, il ne fallait pas prendre n'importe quoi, juste ce qui semble important, et que le directeur remarquera l’absence un peu plus tard. Assez pour ne pas savoir qui sont les auteurs de ce crime. Pas bête la bête. Enfin bon, peu importe ce qu'il disait, il devait l'obéir et le suivre. C'est lui le chef.
C'est donc tel un professionnel que Shigeru se tourna vers le long couloir où se trouvait les chambres du personnel. Dedans, des professeurs, sans doute. Aah.. ça va pas être une partie de plaisir tout ça. Quoiqu'avec Hyuga pour pimenter le jeu, ça va surement finir en gros capharnaüm. En tout cas, le chef semblait concentré, prévoyant un plan pour passer inaperçu jusqu'à la chambre du directeur :

- On va commencer par trouver la bonne porte. Si jamais on nous pose la question, on dira qu'on est venu voir Haine, ce serait pas la première fois...

Haine ? La prof, là ? D'accord mais pourquoi elle, se disait Hyuga en restant silencieux, cachait lui aussi derrière le mur et à côté de Shige. Trouver la bonne porte.. ça n'allait pas être facile, mais normalement le directeur est dans son bureau jusqu'à 19h, ils ont largement assez de temps pour trouver. Baah, de toute manière c'est le rouquin qui fait tout, lui il l'accompagne juste et l'aide en cas de besoin. En fait, il observe son ''ami'' et c'est tout. Quel enfoiré.

- Et surtout, tu te montre discret. Parce que si tu fais tout foirer, je te coupe les couilles, compris?
« BIEN CHEF ! »

Ok, ça commence bien.
Puis, il le suivit comme un chien, prenant lui aussi une pose des plus discrète et des plus idiotes qui soit, marchant sur la pointe des pieds même si avec des chaussettes, il était sûre de faire moins de bruit que des chaussures. Il se mit derrière son ami, se collant presque à lui en posant ses petites mains sur son dos. Il regardait derrière pour voir si personne ne les suivait, tandis que l'autre guettait le moindre bruit suspect. En fait, ils étaient pas vraiment discrets comme ça.

«On est bientôt arrivé ?! »

Non pas que c'était long pour lui, mais rester comme ça le dos courbé, en silence et à attendre d'arriver jusqu'à sa porte, c'est assez ennuyeux tout de même. Il ne put alors s'empêcher de lui demander d'aller plus vite, lui donner un coup de rein sur les fesses pour le faire avancer. Et l'envoyer presque se ramasser sur le sol par la même occasion. Sur le coup, il ne put s'empêcher de pouffer de rire. Il a pas encore comprit que c'est une mission d'infiltration ? .. Par chance, personne à l'horizon. Dut moins, pas encore..




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Jeu 16 Fév - 15:41

Il paraissait que chaque personne avait son moyen qui lui était propre pour se calmer. Pour certain, c'était la méditation, tandis que pour d'autres, c'était de taper dans le premier sac de viande qui avait le malheur de croiser leur route. Lui-même ne faisait, bien entendu, pas exception à cette règle; et dieu seul sait qu'il en avait plus que besoin, en cet instant. Parce que sinon, il allait lui faire ravaler son 'Bien chef' au fond de la gorge comme on force le sirop pour la toux chez les malades récalcitrants. ''211, 223, 227...'' Et que ces foutues mains posées contre son dos lui donnaient envie de se retourner pour lui balancer un bon coup de poing entre les dents; le respect des distances, il ne connaissait pas?! ''229, 233, 239...'' Quoi que lui non plus ne pouvait pas réellement se prononcer sur la chose, compte tenu du fait qu'il avait la fâcheuse habitude d'entrer dans la bulle des gens.

Mais s'il n'enlevait pas ses mains bientôt, il allait lui faire manger ses doigts. Un à un. Et ses méthodes de relaxation – compter les nombres premiers à l'endroit, puis ensuite à l'envers – n'allaient en rien pouvoir le sauver. ''241, 251, 257..'' Mais au moins, Hyuga avait décidé de se taire, ce qui était toujours mieux que rien. Parce qu'il n'était pas certain qu'il serait arrivé à supporter son bavardage – ou celui de n'importe qui, pour être honnête -, et qu'il préférait le plus possible éviter les distractions sonores qui pourraient l'empêcher d'entendre quelqu'un approcher.

Ou enfin, c'est ce qu'il se disait, jusqu'à ce que la voix de l'autre adolescent retentisse à ses oreilles pour lui poser la fatidique question – véritable cauchemar des parents automobilistes - : 'On est bientôt arrivé?' S'arrêtant presque aussitôt, une remarque acerbe déjà prête à fuser, il oublia bien vite cette dernière alors qu'il tentant de se rattraper maladroitement à la poignée de porte la plus près après que Hyuga ait manqué de l'envoyer s'étaler par terre comme une crêpe. ''263, 269, 271, 277, 281, merde, connard...''

-Merde, connard! ragea Shigeru en lâchant la poignée, faisant volte face en lui jetant un regard furieux au travers de ses mèches rousses, toute prétention de subtilité momentanément oubliée. Mais qu'est-ce que tu fou?! Fais un peu attention, tu veux! Et arrête de rire, c'est pas drôle!

Se détournant, il reprit son chemin, fixant les portes en marmonnant diverses insultes entre ses dents. C'était une mauvaise idée, vraiment, que d'avoir accepté qu'il l'accompagne; plus le temps avançait, et plus il avait l'impression qu'il allait tout faire foirer. Ses sombres pensées s'envolèrent toutefois bien vite lorsqu'il aperçu enfin la porte qui menait aux quartiers du directeur. Oubliant presque qu'il avait quelqu'un avec lui, il jeta un dernier coup d'oeil autour d'eux avant de se diriger vers la porte, arrêtant devant celle-ci, appuyant sa main contre le bois un peu froid.

Puis, fermant les yeux, histoire de se concentrer le mieux possible, il posa son front contre le panneau, cessant de respirer un moment. Soudainement, il avait comme l'impression de se retrouver une nouvelle fois plusieurs semaines en arrière, alors qu'il était au même endroit; seulement, c'était avec quelqu'un d'autre, et que la seule qu'il cherchait alors était un lapin fugitif. Les battements de son cœur, et ceux, un peu plus ténus, de l'autre adolescent, les voix étouffées qu'une conversation presque inaudible qui se déroulait deux pièces plus loin, et le ronronnement distinct d'une machine quelconque.

-La voie est libre... murmura-t-il, autant pour lui que pour Hyuga.

Ré-ouvrant les yeux, il posa sa main sur la poignée; voilà, ils avaient enfin réussit à s'y rendre, et la seule chose qui se tenait entre eux et leur but était une simple porte. Une simple porte verrouillée.

-Merde... jura-t-il en se retenant de donner un coup de pied dedans. Hey, tu saurais pas comment crocheter une serrure ou j'sais pas?

Ou sinon, l'autre pourrait toujours se la jouer superman et écraser la poignée entre ses mains. Ahah.





Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Jeu 16 Fév - 15:56

Oh que c'était bon putain ! De voir ce petit rouquin perdre l'équilibre et manquer de se ratatiner la face sur le sol. En plus de ça, il s'était vivement retourné pour se mettre face à lui et lui crier dessus des injures et comme quoi ce n'était pas drôle. Faire attention ? Allons bon, bien sûr qu'il faisait attention à rester discret. Enfin.. Il essayait dut moins. Mais il pouvait pas s'empêcher de continuer de pouffer derrière Ruru, qui avait reprit très vite sa route, mettant sa main devant la bouche et pleurant presque. Le visage du garçonnet se retournant, tout rouge et lui criant dessus, lui revenait sans qu'il ne puisse l'empêcher et autant dire qu'il avait eu une sacré tête à ce moment là. Oui, ce satané Hyuga se foutait de lui, en silence bien sûr, tandis que lui cherchait toujours la porte de la chambre du directeur. Porte qu'il finit par trouver d'ailleurs.
Hyu' s'était arrêté de rire, enlevant sa main et prenant un air un peu plus sérieux. Mais il souriait toujours, la situation l'amusait et il savait que Shige allait finir par gueuler et se faire remarquer. Ça ferait bien marrer le blondinet de le voir se faire réprimander devant ses yeux. Ce cher Shigeru qui est tout gentil tout calme.

-La voix est libre...

Hyuga se retourna pour regarder derrière lui et un peu les environs. En effet, c'était bien calme. Et même un peu trop calme à son goût.. Étrangement, il regarda au dessus des murs, au plafond, si des caméras de surveillance ne serait pas apparue, comme ça par magie pendant qu'ils parcouraient le long couloir. Mais non, rien. C'est fou la confiance qu'avait le directeur auprès de ses élèves. En même temps, vu la gueule du directeur, ça ne l'étonnait même pas que certains pensionnaires l'appellent « maman ». Hyuga, lui, n'osait pas. Il flipperait trop.

Hey, tu saurais pas comment crocheter une serrure ou j'sais pas?

Crocheter une serrure ? La porte était fermé ? .. Oh merde. Hyu n'avait pas pensé à ça. Il aurait put prévoir d'apporter une clé, ou un trombone ou.. Ouais non, mais de toute façon il est nul pour ce genre de chose. Alors il se courba, pour être au niveau de la serrure et l'observa en silence un moment. Bon, bah pas d'autre choix que de détruire la poignée et arracher tout ça. Ça fera pas discret, mais avec un peu de chances ils trouveront du scotch pour tout remettre bien comme il faut. Ouais.. Si c'est pas trop discret ça.

« Pousse toi un peu. »

Hyuga se redressa face à la porte et se concentra un moment. Puis il attrapa la poignée ronde, et d'un coup sec l'écrasa dans sa main comme une vulgaire canette de Coca. Trop content de pouvoir faire une telle chose, il se retourna vers le rouquin, le sourire aux lèvres, et ne put s'empêcher de lui crier en remettant sa mèche droite du genre beau gosse :

« Hé! T'as vu?! Comment je suis trop fort?! »

Et d'un coup sec, il cassa la poignée, et au passage la serrure. Rien de bien grave, sauf que la porte était à présent vide, avec un simple petit trou à côté, là où on met normalement la clé. Celui-ci était assez grand pour y mettre son doigt et Hyuga put ainsi ouvrir tranquillement la porte. Fier de lui, il fit un petit pas de danse complètement raté, un coup de rein à Shigeru puis le voyant s'énervant un peu plus à chaque chose qu'il faisait, le blondinet lui présenta la chambre et l'honora de passer en premier. En fait, si ça se trouve, il y'aurait des pièges dans cette fichue pièce. Quand on sait ce qu'est capable Ken, c'est même pas surprenant de retrouver des punaises aux sols.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Ven 17 Fév - 0:07

Le regardant, les yeux grands ouverts, Shigeru finit par les lever vers ciel, grinçant des dents dans un vain effort pour se retenir de l'envoyer promener. Mais il était con ou quoi?! Ce n'était pas parce qu'il avait effectivement pensé à l'alternative du démolissage de matériaux de l'école qu'il fallait que Hyuga le fasse pour vrai! Il pensait quoi? Que le directeur n'allait pas s'en rendre compte, peut-être? Il faudrait être aveugle pour ne pas remarquer le trou béant qu'il y avait désormais dans la porte!

-Hé! T'as vu?! Comment je suis trop fort?!

Une expression à la fois peu convaincue et un rien désespérée, alors qu'il le fixait, les poings sur les hanches comme une mère furieuse devant son gosse qui vient de mettre de la boue partout sur le beau sofa blanc – et neuf. Il était mieux de faire disparaître ce sourire abrutit de son visage, ou sinon, la prochaine fois qu'il allait essayé de le faire, il n'allait plus avoir aucune dent à exhiber. Eh, on peut toujours rêver, pas vrai?

-Moins fort, Akamatsu! siffla Shigeru, combattant l'envie qu'il avait de 'facepalmer'. Tu veux que tout le monde nous entende?! Et qu'est-ce qu'il t'a prit de casser la poignée, c'est sûr que quelqu'un va remarquer maintenant, comment on va expliquer ça si on a pas le temps de sortir?

Parce que non, la politesse, il connait pas. Soupirant plus fort que c'était nécessaire, il se saisit du cadavre métallique de la poignée de porte que Hyuga tenait toujours entre ses mains en grimaçant, ignorant du mieux qu'il le pouvait ses gesticulations ridicules, tripotant l'objet en essayant de trouver un moyen de lui redonner une apparence acceptable. Et d'abandonner bien vite en soupirant, la foutant dans le trou en espérant que, si on y regardait pas de trop près, personne n'allait remarqué son allure pour le moins défaillante.

Puis, voyant que Hyuga attendait après lui pour entrer – et c'était quoi cette posture ridicule? -, Shigeru roula une nouvelle fois des yeux; décidément, ça devenait une habitude. Le saisissant par le col, il entra dans le bureau, tirant l'autre adolescent à sa suite avant de le pousser devant lui tandis qu'il se retournait pour essayer de fermer du mieux qu'il le pouvait la porte. Si seulement il avait du ruban adhésif... ou de la colle. Bon sang, il espérait qu'on allait pas relever leurs empreintes; le directeur était bien assez barj' pour le faire.

-Bon... ça d'vrait faire l'affaire... fit-il, plus pour lui-même qu'autre chose.

Se retournant, son regard fit le tour de la pièce, sentant un poids qu'il n'était même pas conscient d'avoir s'envoler de ses épaules. Première étape – Réussie. L'endroit n'avait d'ailleurs pas vraiment changé depuis dernière fois; ou du moins, c'est l'impression qu'il avait, il faut dire qu'alors, il n'avait pas porté une attention particulière à la chose.

-Okay... fit Shigeru en se tournant vers Hyuga. Commences à fouiller la pièce, tu veux, et regardes si tu trouves pas quelque chose d'intéressant. Et tu remet ce que tu prends pas à sa place, c'est clair?

Pour peu, on pourrait presque avoir l'impression qu'il était en fait un control freak. Presque. S'approchant du bureau, il commença à chercher dans les divers papiers et objets en tout genre qui le parsemaient, espérant tomber sur quelque chose ayant au moins un peu plus de valeur qu'un trombone violet. Ça, et que Hyuga allait éviter de faire n'importe quoi; il n'était pas sa nounou, quand même, même si c'était, bien franchement, l'impression qu'il avait.

Dur dur la vie.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Ven 17 Fév - 10:42

Hop. À peine Hyuga avait-il prit la peine de se mettre à côté de la porte pour laisser passer Shigeru en premier, que celui-ci le prit rapidement par le col en l'entrainant dans la pièce. Ouais, rester planter devant la porte du directeur c'était peut-être pas une très bonne idée en effet. Ce qu'il était intelligent ce p'tit rouquin se dit Hyu' en le voyant essayer de remettre le plus soigneusement possible la pauvre poignée qu'il avait cassé. Inutile de se tuer à la remettre bien, elle est foutue, il faudra la changer. Pouffant de rire en le voyant se donner du mal pour rien, le jeune blondinet finit par se retourner pour observer la pièce en silence. Tant de choses à découvrir, huum. Il s'en léchait les babines et frottait ses mains avec un sale air pervers. Un vrai petit gamin venant de découvrir la cachette secrète d'un pirate, avec tout ses trésors.

- Commences à fouiller la pièce, tu veux, et regardes si tu trouves pas quelque chose d'intéressant. Et tu remet ce que tu prends pas à sa place, c'est clair?

Ah oui, tout bien remettre. Il faut qu'il soit discret, et que tout soit comme avant. D'accord, pas de problèmes. Hyuga remit bien comme il fallait son col, craquant ses mains et faisant bouger ses petits doigts il trottina jusqu'à un grand placard. Immense plutôt ! Cet homme aimait vraiment s'habillait, et Hyuga, en ouvrant, se rendit bien vite compte que ce mec n'était décidément pas très net. Des robes.. Oui, des robes. Hyu resta un long moment en bug et attrapa l'une de ces merveilles pour la poser son lui, s'imagineant avec. Il se retourna vers Shige tout souriant, prêt à lui lancer quelque chose. Silence... Le rouquin le regardait. Surement se disait-il qu'il était con, avec son air crétin à rester bloqué en souriant bêtement. Ouais bon, silence. Il reposa le vêtement à sa place et commença à fouiller dans les petits placards à côté. Rien de bien intéressant, à part de drôle de slip.. euh. String ? Culotte. Dans un moment pareil, devant de telles merveilles, il se serait amusé à les prendre et mettre un string sur sa tête, dansant le poulpe. Mais là, c'est à un mec putain.. Sentant qu'il commençait à avoir des nausées, il referma le placard, une main devant la bouche. Puis il vit face à lui un lit. Un merveilleux lit à.. combien de places ? 4 ? .. Ou 6 ? Il est tellement grand.

« I CAN FLYYY ~♫ »

Ne pouvant s'empêcher de rester un éternel gamin, Hyuga se mit à sauter sur le lit qui le fit rebondir. Oh, il est à ressort ? Génial ! Et le voilà qui rebondissait sur son petit fessier jusqu'à s'approcher des oreillers. Il y'en avait plusieurs, sentant un drôle de parfum. Celui du directeur. Hyu en attrapa un et sans trop s'attarder, il regarda Shige et le lui lança en pleine figure en riant aux éclats. Oh oui, ça l'énervait ! Parfait, il continua alors et en lança un deuxième. Puis un troisième ! Puis … VLAN. Un petit cahier dur et en cuir alla se casser la figure conte le mur, ratant de peu le joli visage du rouquin qui avait dut morfler avec la puissance de tire des coussins.

« Woooh ! Shigeru ? Ca va mec ?! »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Sam 18 Fév - 6:13

Soupirant, il reposa un éniemme crayon, passant un main agacée dans ses cheveux avant de les fourrer au fond de ses poches, regardant autour de lui d'un air morne. Quelque part, il ne pouvait s'empêcher d'être un rien déçu; car même si, en venant ici, il ne savait pas à quoi s'attendre, ne savait pas sur quoi ils allaient tomber et ce qu'ils allaient bien pouvoir trouver, il pensait néanmoins pouvoir faire quelques trouvailles un peu plus... intéressantes, quoi. Bon, d'accord, ils n'étaient là que depuis quelques minutes, après tout, et ils avaient encore le temps de découvrir quelque chose de bien. Comme, peut-être, les copies des prochains examens – disons qu'il y avait bien certain cours pour lesquels ce ne serait pas de refus -, ou des numéros de compte – on peut toujours rêver. Mais pour l'instant, il ne semblait y avoir rien de tout ça, et ''putain mais il fou quoi cet idiot?!'' pensa soudainement Shigeru en cessant de bouger, fixant, peut-être un rien bêtement, son compagnon d'infortune qui... s'amusait avec une robe.

Clignant des yeux tandis que son cerveau processait la chose, il chercha un moment quelque chose à dire, n'arrivant pourtant pas à formuler quoi que ce soit de suffisamment cohérent – et probablement insultant, à bien y réfléchir. Cela ne sembla pourtant pas nécessaire, Hyuga paraissant décider bien vite qu'il valait mieux pour lui qu'il cesse ses âneries s'il voulait éviter une de ses crises de nerfs.

-Non mais merde, c'est pas possible... marmonna-t-il entre ses dents, retournant à son inspection minutieuse d'une plante en pot.

Non pas tant parce qu'il pensait réellement que quelque chose pouvait y être dissimulé, mais parce qu'il préférait éviter d'avoir l'autre dans son champ de vision – ou sinon, le pot de fleur risquerait de finir sur le crâne de se dernier suite à de mystérieuses circonstances. Et si jamais on le lui demandait, ce n'était pas de sa faute; sans doute devrait-il commencer à chercher un alibi, parce que si Hyuga ne cessait pas de sauter sur le lit – il allait finir par le défoncer! - dans les secondes qui suivaient, il allait vraiment lui casser la tête à coup de plante verte.

-Hey, fit-il finalement en se retournant, les bras croisés, arrê...

Bam.. Un oreiller. Dans sa figure. ''Fuck... le conn...'' Bam. Et voilà que ses écouteurs se ramassaient sur le plancher. Non mais, merde, il rêvait, où il le cherchait, cet imb.. Bam.. Cet abrutit était mieux de ne pas les avoir brisés en les faisant tomber, parce que sinon... Puis un bruit sec, beaucoup trop fort pour que ce soit un autre oreiller, se fit entendre sur sa droite immédiate, manquant de le rendre sourd – ou pas, mais sur le coup, il aurait bien aimé -, son cœur ratant un battement.

-Woooh ! Shigeru ? Ca va mec ?!

Restant immobile, trop saisit pour arriver à vraiment comprendre ce qu'il venait de se passer, il regarda l'autre d'un air rappelant un peu celui du poisson mort, clignant des yeux une fois, deux fois, trois fois, tandis que son rythme cardiaque reprenait peu à peu une allure potentiellement normale. ''Uh...''

-Han... laissa-t-il échapper fort peu intelligemment, avant de finalement secouer la tête en frissonnant.

Puis, tournant la tête, il se penchant pour ramasser ses écouteurs – toujours en un seul morceau, heureusement -, les vissant aussitôt sur sa tête, histoire de couper la conversation plus que louche qu'il entendait un peu plus loin. Se redressant, il s'approcha de l'autre avant de s'arrêter alors qu'il ne se trouvait plus qu'à une trentaine de centimètres de lui, le toisant furieusement de toute sa hauteur – ce qui n'était pas très difficile lorsque l'on est le seul de la pièce à être encore debout.

-Toi... siffla-t-il en plissant des yeux, si tu me refait un truc pareil...

Serrant le poing jusqu'à s'en blanchir les jointures, il abattit ce dernier sur le dessus du crâne de Hyuga. Et encore une fois, pour la peine. ''Ça lui apprendra, tiens, à ce con...'' se dit-t-il, non pas sans une certaine satisfaction. Non mais, c'était quoi l'idée, il aurait pu lui défoncer le front, quoi.

-Rah, grogna-t-il en se détournant finalement pour regarder le mur, r'garde, t'as écaillé la peinture! Qu'est-ce t'as balancé, une pierre!?

Et en plus, il avait mal au cou maintenant, à cause de ces foutus oreillers volants. Imbécile.


[Mhmh, I see what you did there, mais j'ai décidé de pas ramasser le journal tout de suite, compte tenu qu'il nous reste encore pas mal de post à faire ♥ Et aussi, 'joli visage'? Je vais commencer à me faire des idées ]


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Sam 18 Fév - 19:22


C'était certainement pas un oreiller qui aurait fait un bruit pareil en percutant le mur. Et puis de toute façon, Hyuga avait bien senti que ce qu'il tenait dans sa main était d'une matière étrange, différente de celle de l'oreiller qui lui est doux et moelleux. Mais bon, à peine s'était-il rendu compte de sa connerie que la chose était déjà lancé. Heureusement que Shigeru avait sut esquiver au bon moment. C'est qu'il a des trucs chelou ce Ken quand même. Un lit c'est censé être doux, moelleux. Et non avec un truc dur et rugueux à l'intérieur. Hyuga voulut s'attarder la dessus, mais il préférait regarder si Ruru allait bien. Il avait l'air choqué en tout cas, mais pas pour bien longtemps puisqu'il était arrivé vers lui et lui avait frappé sa petit tête blonde. Boum, Hyuga posa ses mains sur sa tête et fit un petit air énervé, puis désolé. Comme si c'était un chien qui s'excusait devant son maître de la bêtise qu'il avait faite. Une grosse apparemment.

- R'garde, t'as écaillé la peinture! Qu'est-ce t[...]

Hyuga écarquilla les yeux devant le trou qui se trouvait dans le mur. Enfin un trou, c'était plutôt de la pierre qui avait été comment violemment frappé, avec de minuscules morceaux tombés à présent par terre. La peinture était totalement enlevé par le choc. Hyu' fit une grimace, puis se mit à rire nerveusement en regardant Shigeru toujours d'un air désolé. Il aurait put se mettre face à lui sur ses deux genoux et prier pour qu'il ne s'énerve pas, mais il avait une certaine fierté d'homme. Donc, il ignora Shigeru et alla trouver un moyen de se débarrasser de cette tâche dans le décor de la chambre. Il frotta automatiquement le mur, comme ça sans raison. Et paf, ce qui était il y'a quelques secondes un simple petit trou, se trouva être un beaucoup plus gros. Comme si on avait enfoncé la tête d'un chat dedans. Mince, peut-être avait-il fait trop fort? Se retournant vers le rouquin, il fit un large sourire et se détourna de son regard noir pour aller vers l'armoire d'à côté. Avec un peu de bonne volonté, il va pouvoir la porter. Et hop, sans vraiment trop d'effort, il la porta jusqu'à l'endroit où se trouver le trou et y posa l'armoire. Sans vraiment trop remarquer qu'il avait oublié quelque chose par terre.
Il se retourna de nouveau, cette fois-ci content de son idée, puis s'arrêta. Se mit à réfléchir, se disant qu'il avait certainement oublié quelque chose. Un objet précieux.. Enfin, ça va bien lui revenir un moment ou un autre.

« Voilà ! Ni vu, ni connu ! ~♫
T'as trouvé quelque chose d'intéressant alors?
»

Oui non parce que lui, à part des strings et des oreillers..




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Ven 24 Fév - 6:12

Le suivant du regard – ce dernier donnant l'impression qu'il aurait fait fondre l'arrière du crâne de Hyuga s'il avait pu -, Shigeru grogna intérieurement. Parce que ce n'était pas tant qu'il détestait l'autre, malgré ce que l'on aurait ou croire de la chose par moment – ou en tout temps –, non. C'était simplement qu'il n'arrivait tout bonnement pas à le comprendre. Et qu'il le trouvait également particulièrement idiot. Mais principalement parce qu'il ne le comprenait pas, que ce soit ce qu'il faisait, ou encore, sa manière de penser. Sans doute pourrait-on dire que c'était le cas pour pratiquement toute la population terrestre; oui, peut-être. Sans doute, même.

Mais voilà, ses raisonnements restaient, pour lui, aussi mystérieux que la pseudo conspiration de la Zone 51. Parce que peu importe comment il prenait la chose, peu importe par quel bout il se penchait sur le problème, il n'arrivait tout simplement pas à saisir sa logique. Parce que, sérieusement, pensait-il vraiment que le directeur n'allait pas remarquer que son armoire avait tout d'un coup changé de place? Déjà, il était convaincu que le trou dans le mur était moins apparent que... ça. Même un enfant de cinq ans aurait vu l'erreur dans l'équation; si ça continuait comme ça, il allait vraiment finir par penser qu'il le faisait exprès.

-Voilà ! Ni vu, ni connu ! T'as trouvé quelque chose d'intéressant alors?

-Je... commença-t-il, son regard allant de l'armoire à l'adolescent, pour revenir à nouveau sur le meuble.

Perplexité. Consternation. Le tout mêlé à un soupçon de suspicion; possible début de paranoïa qui commençait tout doucement à pointer son nez? Peut-être. Probable, même. Parce que lorsqu'il regardait ce qu'il c'était passé, depuis maintenant jusqu'au début de ce semblant d'introduction par infraction ridicule, cela lui semblait presque impossible que le tout ait pu tourner aussi mal par simple accident. Une personne ne pouvait tout de même pas être aussi bête, pas vrai? Et puis, en y repensant bien, le fait que Hyuga ait voulut l'accompagner pour, disait-il, rembourser une partie de sa dette lui apparaissait désormais plus que louche.

Et si en fait il n'avait voulut venir tout simplement que pour tout saboter? La chose semblait, soudainement, tout à fait logique; et puis, lorsqu'il avait manqué de lui détacher la tête des épaules par accident, cela n'avait peut-être pas été aussi accidentel que ce qu'il avait voulut laisser croire. Non, vraiment; plus il y pensait, et plus il ne pouvait s'empêcher de trouver qu'il y avait quelque chose de louche derrière tout ça. Sincèrement, c'est tout juste si Hyuga n'était pas en train de se promener en t-shirt fluorescent sur lequel il était écrit 'attrapez moi!' en grosse lettre lumineuse. Un peu comme un sapin de Noël humanoïde, mais qui donnait plus l'impression de sortir d'une vision cauchemardesque qu'autre chose.

-Mh... commença-t-il en plissant les yeux, le regardant fixement au travers des mèches de cheveux qui lui bloquaient passablement la vue.

Sans doute n'avait probablement pas raison; ce ne serait certes pas la première fois qu'il se serait imaginé un truc du genre pour se rendre compte plus tard qu'il était – encore une fois – complètement à côté de la plaque. Mais après tout, on était jamais trop prudent; et il ferait peut-être mieux de ne pas répondre à sa question. Car après tout, qui sait ce qu'il aurait ou faire si jamais il lui disait qu'il était tombé sur quelque chose d'au moins un minimum intéressant; le dénoncer, peut-être, ou dieu seul sait quoi d'autre encore. Et puis, après tout, ce n'était pas réellement un mensonge, compte tenu du fait qu'il n'avait rien trouvé qui vaille la peine qu'on lui lance lui lance un second coup d'oeil. Enfin, sauf si on aime collectionner les stylos à bille.

-Non, pas vraiment... fit Shigeru en passant distraitement une main dans ses cheveux, toute cette histoire d'armoire, de peinture et de trou momentanément oubliée. J'sais pas, t'as regardé si y avait pas des trucs fermés à clef ou quelque chose du genre? Et si tu en trouves, tu casses pas la serrure, c'est clair? ajouta-t-il, l'air de dire 'si jamais tu fais pas ce que je te dis, tu vas le regretter jusqu'à la fin de la pathétique et misérable existence'.

Manquerait plus que ça, vraiment. Puis, se détournant, il ramassa les oreillers en bougonnant entre ses dents, avant le les lui fourrer abruptement entre les bras, le tout accompagné d'un regard plus qu'appuyé; il allait pas passer son temps à ramasser après lui, tout de même.

Il en avait déjà assez que ses compagnons de chambre le traitent comme leur bonniche.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Shigeru Tensei le Ven 24 Fév - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Ven 24 Fév - 13:39

["Puis, se détournant, il ramassa les oreilles en bougonnant entre ses dents, avant le les lui fourrer abruptement entre les bras, " .... C'est bon, je pleure maintenant..]

-Je...

Oui? .. Mais encore ? Hyuga le regardait, l'air de rien, en souriant débilement. En fait, il était légèrement nerveux, essayant de paraître le plus naturel possible en regardant Shigeru qui.. s'était mis à le fixer. Et pas d'une façon des plus discrètes, puisqu'il buggait sur ses paroles et s'était arrêté d'un seul coup, ses yeux rivant sur les siens. Hyu' aurait bien voulut lui faire deux ou trois grimaces pour le déstabiliser, ou encore lui donner un faux coup de poing qui s'arrêterait à quelques millimètres de son nez.. Mais au moins un truc pour qu'il finisse par se rendre compte qu'il est là, à l'observer depuis maintenant un bon moment ! C'était limite s'il arrivait à le tendre d'un seul coup, et à le rendre aussi dur que de la pierre. Il réfléchissait ? ..

-Mh...

Allez, dis quelque chose. Bouge un peu, je sais pas. Hyuga se mit à se mettre face à lui à son tour, bougeant légèrement ses bras et faisant une petite tête toute.. adorable. Le genre de tête qui dit qu'on aimerait bien que Monsieur se réveille et réponde plus précisément à une question qui, au départ, aurait put être simple à répondre. Voilà qu'il avait réussi à agiter tout seul Hyuga, qui bougeait.. tout seul, dans la pièce. Comment rendre cinglé un Hyu' en une leçon : le fixer sans rien dire, dans un silence total.

-Non, pas vraiment...Tout ce long moment pour rien. J'sais pas, t'as regardé si y avait pas des trucs fermés à clef ou quelque chose du genre? Et si tu en trouves, tu casses pas la serrure, c'est clair?

Très clair.. Oui, parfaitement clair. Assez même pour qu'Hyu détourne le regard en se retenant de siffler, regardant un instant son "ami" qui récupérait ses écouteurs, pour ensuite partir à la recherche d'un coffre aux trésors. On a tous des petits trucs dans nos chambres qui pourrait nous compromettre. Hyuga en premier, en fait. Alors pour ce qui était du directeur, ça ne devrait pas se cacher aussi facilement comme ça. Sauf peut-être pour ces putains de string qui hanté à présent la tête du pauvre blondinet. Et si ils montaient tout deux une rumeur comme quoi il a volé ces culottes aux filles de 1ère année ? Hein? .. Il en serait bien capable en plus? Mais fixant un moment Ruru, il comprit que son putain de sourire idiot, il pouvait se l'enfouir bien profond dans sa gorge. Boum, regard vide, aucune expression. Et c'est sur un pas lourd et silencieux, qu'il se mit à la recherche de quelque chose. Il n'y'a rien de plus stressant que de voir un gars marcher lentement, mais alors vraiment lentement.. avec le bruit d'un tiroir qui s'ouvre en grinçant.. Ses mains arrivant à l'intérieur au bout de 5 minutes .. Hyu faisait exprès ou quoi? En tout cas, la situation l'amusait toujours. Autant tout prendre de façon amusante, même si là ça va devenir critique comme situation. Soit Ruru va finir par péter un câble et le tuer, soit ils auront prit trop de temps-surtout Hyu'- et le directeur les aura repérés.

« Il arrive pas vers 19h ? .. Dans 20 minutes .. »

C'est ça, vas-y, stress donc bien comme il faut ce pauvre rouquin. Oh, c'était un pur plaisir pour le blondinet. Il s'amusait toujours de le voir s'énerver comme un dingue, ou stresser parce qu'il faisait tout de travers. Au fond, c'est comme ça qu'il apprenait à se canaliser. Et puis, Hyuga ne comprenait pas en quoi il faisait quelque chose de mal? C'est vrai ça, foutre le bordel, crier et aller très lentement, qu'est-ce qui semblait idiot là dedans?

« Je dois me.. dépêcher alors..
Et ne rien casser.
»

Dit-il en continuant d'aller aussi lentement qu'une tortue.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Ven 9 Mar - 4:52

Lui jetant un regard agacé, Shigeru roula des yeux. Il avait depuis un bon moment déjà établit le fait qu'il était plus qu'évident que Hyuga faisait exprès le lui tomber sur le système, mais là, bien franchement... Disons que côté subtilité, l'autre scorait un gros zéro. Et pour que lui s'en rende compte, avec ses capacités quasi nulles en ce qui comprenant la compréhension de la subtilité et autres messages subliminaux, il fallait vraiment que l'autre adolescent en mettre – beaucoup – plus que nécessaire. Non mais, il était tout de même capable de faire attention sans avoir besoin de se déplacer à deux à l'heure!

Serrant entre son poing le stylo qu'il avait ramassé quelque part sans même s'en rendre compte – c'était d'ailleurs un miracle qu'il ne l'ait pas déjà brisé -, Shigeru donna un coup de pied vengeur dans un coin de meuble. Le tout, avant de se mettre à jurer intérieurement, se retenant tant bien que mal se de mettre à sauter à cloche pied comme un imbécile; mais c'était que ça faisait mal, merde! ''Connard...'' se dit-il avec une bonne dose de ressentiment, lui-même n'étant pas totalement certain de s'il s'adressait à ce foutu bureau où à l'imbécile congénital blond qui avançait aussi vite que les Ents de The Lord of the Rings. Probablement les deux. Oui, sans aucun doute les deux.

-Il arrive pas vers 19h ? .. Dans 20 minutes ..

Aussitôt, il se figea, ses yeux s'écartillant légèrement le temps d'une fraction de seconde. ''Quoi?! Il peut pas d'jà être...'' Tournant la tête, cherchant du regard l'horloge qui était accrochée au mur. ''Merde...'' Comment avait-il put oublier une chose pareil? Bien sûr qu'il allait revenir bientôt; même s'il devait avouer qu'il n'avait, avant maintenant, aucune idée de l'heure à laquelle le directeur avait l'habitude de se pointer dans sa chambre. Après tout, ce n'était quand même pas comme s'il le surveillait, pas vrai? Quoi que, en cet instant, c'était à se demander s'il n'aurait pas dû le faire, histoire d'éviter de se trouver dans une situation aussi merdique. ''Okay... respire... 20 minutes... 1 200 secondes... on a le temps... on a le temps... on a le...''

-Je dois me.. dépêcher alors.. Et ne rien casser. entendit-il soudainement; si ça continuait, il n'allait plus jamais être capable d'entendre cette voix sans avoir un irrésistible besoin de grincer des dents. Et de frapper quelqu'un. Fort.

Et le voilà qui n'accélérait même pas l'allure. En cet instant, il n'avait plus qu'une seule envie; prendre une pelle et l'écraser sur le crâne de Hyuga. Encore, et encore, et encore, et encore. Mais qu'est-ce qu'il avait bien pu faire pour mériter de se ramasser avec un mec pareil? Il avait dû être un tueur en série dans une autre vie, il ne voyait pas d'autres explications possible. Putain de Karma de merde.

Abattant avec sans nulle doute bien plus de force que nécessaire le stylo sur le bureau – enfin, au moins, il ne c'était pas cassé, répandant de l'encre partout -, Shigeru inspira profondément, se remettant à compter encore une fois, histoire d'essayer de se calmer un peu; enfin, essayer étant un bien grand mot. Si l'autre n'arrêtait pas de faire son imbécile dans les minutes – non, les secondes qui allaient suivre -, lui-même ne savait pas ce qu'il allait faire. C'était une mauvaise idée; tout ça, venir ici, avec lui, ça avait été, dès le départ, une fucking mauvaise idée.

Il ne savait même plus pourquoi il avait décidé de faire ça – quoi que, la chose était peut-être en partie dû à l'anxiété qu'il sentait de plus en plus monter en lui. Parce que si ça continuait comme ça, ils n'auraient jamais le temps, ils allaient se faire prendre, et si, avant, il aurait été plus que difficile d'expliquer à qui que ce soit ce qu'ils foutaient là, avec le bordel que Hyuga avait foutu, c'était maintenant une mission impossible. S'approchant de l'autre à grand pas, il le saisit par le col de son t-shirt, le tirant brusquement vers lui - au moins, ils étaient pratiquement de la même grandeur, première bonne nouvelle de la journée -, son visage à seulement quelques centimètres du sien. C'était à croire qu'il ne réalisait pas à quel point se trouver aussi près d'un mec en caleçon pouvait sembler – un rien - étrange.

-Tu vas arrêter tes conneries, c'est clair? siffla-t-il en plissant les yeux. Tu vas faire attention, et tu vas te dépêcher. Parce que si on s'fait prendre, et que si on trouve rien, j'compte pas la baisser, ta dette, ajouta-t-il en le lâchant finalement, sans vraiment se reculer pour autant, continuant de le dévisager un rien dangereusement.

Parce qu'il était nerveux - très. Et qu'il en avait plus que marre - vraiment. Et que ça n'avait jamais tendance à être une bonne combinaison, - encore moins avec lui.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Ven 13 Avr - 19:46

Spoiler:
 

Chercher quelque chose.. Oui, bien sûr, c'est ce qu'il était en train de faire à présent, avec beaucoup de concentration. Mais avec une lenteur telle, qu'il observait un objet pendant plusieurs secondes, et n'avançait pas vraiment dans sa recherche. Quitte à faire péter un câble à Shigeru qui était derrière lui et le fixait jusque là sans rien dire. En effet, il avait été très patient, et surement était-ce tant mieux pour lui et pour sa vie. Mais voilà, avec Hyuga, on finit toujours par craquer. Voilà pourquoi, Hyu' se bat souvent.. Beaucoup trop souvent.

-Tu vas arrêter tes conneries, c'est clair? ..Tu vas faire attention, et tu vas te dépêcher. Parce que si on s'fait prendre, et que si on trouve rien, j'compte pas la baisser, ta dette !

Sur le coup, il avait été plutôt rapide. A peine Hyuga avait-il entendu ses pas se rapprocher de lui, qu'il fut trainer par le col vers celui-ci jusqu'à être à sa hauteur, en face face, front contre front. Le blondinet ne s'y attendait vraiment pas, et contrairement à ce qu'on aurait put penser, il ne chercha pas à se défendre et prit même un air terrorisé. Enfin bon, c'était surtout à cause du choc. Voir le petit Ruru, le gentil rouquinet qui fait jamais de mal à personne, le prendre comme ça et lui donner des ordres.. C'était pas habituel. Hé, il l'avait secoué le pauvre ! "Arrêter ses conneries, faire attention, se dépêcher", et lui dire de qu'il ne baissera pas sa dette s'ils ne trouvent rien aurait put être pris sérieusement par quelqu'un de normal. De différent d'Hyuga. Elle aurait arrêté, ce serait excusé gentiment, et Shigeru aurait surement pardonné sans donner d'autres menaces. Mais voilà, Hyu est Hyu, et cet idiot s'énerve très facilement. Même pour un rien, et souvent contre les mecs. Les filles sont plus précieuses à ses yeux ..

« Minute, mon mignon.
Tu viens de faire quoi là ? ..
»

Il le fixa un long moment s'en rien dire, se mettant un moment à rire en baissant la tête, essayant de se calmer un peu. Voilà qu'il commençait à s'énerver .. Lui? Se soumettre à ce mec? Oui, il est sympa, mais là c'est non. C'est LUI le maitre ici. C'est LUI qui décide s'il faut faire le bordel ou non. Et c'est grâce à LUI qu'ils sont ici, dans cette chambre. Enfin, ça c'est ce qu'il se dit bien sûr.
ET VLAN ! Hyuga attrapa le col de Shigeru et lui donna un violet coup de poing dans le milieu du visage, en plein dans le nez. Il avait soigneusement révélé au passage son majeur pour que la douleur soit plus vive. Continuant sur sa belle lancée, il poussa son "ami" sur le lit comme un sauvage -film porno- et se mit au dessus de lui, l'empêchant de bouger plus en posant ses genoux sur ses bras. Ahah, il était piégé. Et disons que la force d'Hyuga n'aidait pas vraiment à se débattre..

« T'aimes bien quand un mec est sur toi.. Hein, Ruru ? .. »

Mais quel enfoiré quand il s'y met. Voilà qu'il se la ramenait encore avec cette sale rumeur comme quoi le rouquin ne serait pas seulement attiré par la gente féminine. Foutaises? Peut être oui. Mais Hyuga s'amusait avec les nerds du petit garçon. C'est donc tout en prenant un air presque sensuel (je te fais plaisir Ruru xD), qu'il s'approcha du visage de Shigeru et bougea au dernier moment, pour diriger ses lèvres vers son oreille. Il souria tout doucement.

« Et si je me met à crier ? .. Ça te fait quoi ? Tu vas chialer ? Saigner de l'oreille encore plus que du nez ? .. »

Brrr. Flippant.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Dim 15 Avr - 2:25

HS - ''Hyuga attrapa le col de Shigeru et lui donna un violet coup de poing dans le milieu du visage'' Uhuh~ Je veux un dessin pour ça aussi. And also, AU VIOL.

Il aurait peut-être du se taire. Peut-être. Ou du moins, c'est là ce qu'il se dit lorsqu'il sentit plus qu'il ne vit le poing de Hyuga s'écraser au beau milieu de son visage. Mais évidement, il avait encore fallut qu'il parle avant de réfléchir, encore, toujours. C'était à croire qu'il ne savait jamais quand il vaudrait mieux pour lui qu'il se la ferme, qu'il n'arrivait toujours pas à comprendre les gens, même maintenant, qu'il fallait toujours qu'il irrite les autres comme ça sans même le réaliser – mais enfin, pourquoi est-ce qu'il fallait toujours que Hyuga se montre aussi agaçant?

Mais n'empêche. Putain, ça faisait mal.

Enfin. Quelque part, il pouvait probablement s'estimer chanceux; si Hyuga n'avait pas – intentionnellement ou non – retenu sa force, il lui aurait probablement défoncé le crâne ou encore brisé le cou. Ou alors les deux. Trop sonné pour vraiment arriver à faire quoi que ce soit, Shigeru mit un petit moment avant de réaliser qu'il était maintenant étendu sur quelque chose de mou. Le lit, probablement, lui fournit son esprit embrumé tant par la douleur, sourde, qui revenait par vague, le laissant plus étourdit qu'il ne l'aurait voulut, que par le choc qu'on venait de lui balancer sur la gueule. Ça, et une légère dose de surprise qui se retrouvait mélangée à tout ça. Parce que, vraiment, what the fuck?

Et il mit encore plus longtemps à remarquer que quelque chose l’immobilisait sur le matelas, un peu comme un papillon dans lequel on vient de planter une aiguille pour l'épingler sur un morceau de carton. Et il n'aimait pas ça. Pas ça du tout. ''Uh...?'' pensa-t-il alors qu'il plissait légèrement les yeux, sa vision rendue un peu floue, son crâne qui élançait et le goût du sang dans sa bouche finissant par lui donner vaguement mal au coeur. Ce ne fut que lorsqu'on lui parla qu'il réalisa de qui il s'agissait.

-T'aimes bien quand un mec est sur toi.. Hein, Ruru ? ..

Hyuga. Ah. Évidement. Et aussitôt, une indignation furieuse qui montait en lui - parce que, sérieusement, de quoi il se mêlait, ce con?- , colère pourtant tout aussi vite calmée tandis qu'une sensation de froideur s'étendant dans sa poitrine. De la peur, sans doute. Probablement. Parce que l'autre pouvait bien faire ce qu'il voulait, que lui ne pouvait rien y changer, rien du tout. Et que, sur le coup, cette situation débile lui rappelait étrangement quelque chose d'autre. Mais en pire, à n'en pas douter. Il fallait qu'il foute le camp de là. Tout de suite. ''Fuck, qu'est-ce que...'' pensa-t-il alors qu'il le voyait s'approcher de lui pour finalement s'arrêter non loin de son oreille. Putain. C'était quoi cette tête qu'il tirait?

-Et si je me met à crier ? .. Ça te fait quoi ? Tu vas chialer ? Saigner de l'oreille encore plus que du nez ? ..

Les yeux écartillés, sa respiration s'accélérant malgré lui, Shigeru avait presque l'impression que le seul son de son cœur qui battait à la chamade allait réussir à le rendre sourd. ''Fuck. Fuck fuck fuck fuck'' Non. Arrête. Maintenant. Il n'était pas terrifié. Non. Absolument pas. Pas lui. Jamais. C'était juste parce qu'il n'arrivait pas à réfléchir clairement, voilà tout. C'était pas comme si Hyuga allait faire quoi que ce soit de toute manière, pas vrai?

-Tu... nhg... t'peux pas... parc'que sinon... quelqu'un va... quelqu'un va entendre... va s'faire prendre... marmonna-t-il à mi-voix.

Putain. C'était plus difficile de parler que ce qu'il avait pensé au premier abord. Il espérait juste que ça allait le convaincre d'éviter de hurler, lui-même ne croyant qu'à moitié ce qu'il venait de dire. Parce qu'il préférait ne pas imaginer ce qui allait se passer si l'autre mettait sa menace à exécution. Bougeant légèrement les bras, Shigeru jura intérieurement lorsqu'il vit qu'il n'arrivait absolument pas à bouger.

-D'gage... t'veux?

Et, malgré lui, il ne pouvait s'empêcher d'avoir l'étrange impression que la réponse risquait d'être 'non'.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Dim 15 Avr - 11:20

C'est extraordinaire quand même. Et dire qu'il y'a des idiots qui disent que la violence ne résout rien.. Mais c'est totalement faux. Parfois, elle fait calmer ces mêmes idiots qui osent se vanter d'être plus intelligents que leur cul. En tout les cas, c'est bien ce que se disait Hyuga, tranquillement installé sur son "ami" qui lui commençait sérieusement à.. quoi? Flipper? Noon, c'est pas Shigeru ça, il est pas du tout comme ça. Bon, alors s'impatienter ? Oui, pas patient comme il l'avait été, c'était surement ça. Mais.. Peut-être que le fait de le menacer de lui exploser les tympans lui fait quand même flipper? ça en a tout l'air. Se retenant de rire, salop comme il est, et jouissant de la situation, il commença à ouvrir sa voix pour l'étendre près de son oreille, quand soudain le jeune rouquin se mit à lui lancer que s'il le faisait, quelqu'un pourrait les entendre et les surprendre. Mais Hyuga fit la sourde oreille, ou dû moins il ignora le reste, se redressant un peu et regardant tranquillement ses doigts pour voir si l'un d'eux n'avait pas été ouvert alors qu'il l'avait frappé. C'est qu'il a l'os dur celui là mine de rien. Mais il est beaucoup trop faible pour tenir plus de deux ou trois coups dans le visage. Pauvre de lui, vraiment.

-D'gage... t'veux?

Ne cherchant même pas à le regarder une seule fois pour ainsi lui faire comprendre qu'il ne s'intéressait pas vraiment à ce qu'il disait, Hyuga siffla doucement, assez pour faire un minimum mal aux oreilles de Shigeru, car disant qu'un son pareil c'est.. très saoulant, tout en continuant de s'occuper de ses mains.

« T'es faible mon pauvre Shigeru.
Je force même pas pour te retenir là, tu sais.
»

C'était aussi peut-être parce qu'il utilisait sa force pour le retenir de partir de là. Pourtant, parfois, Hyu' était obligé de forcer un peu plus pour le retenir, manquant presque de tomber du lit. C'est qu'il était adorable, coincé ainsi sur un lit sans pouvoir bouger. Tien, ouais, on dirait presque un pauvre garçon soumis totalement, comme on en trouve dans les films porno gay. .. .. ... C'était vraiment drôle à voir. Tellement qu'Hyuga s'amusait à lui toucher le bout de son ventre, décidément pas prêt à le laisser là en oubliant totalement la dette qu'il lui devait. Tant-pis, lui n'aura pas ce qu'il voulait derrière, et aura passé une sale soirée ~ à tout les coups, le directeur allait arriver d'une minute à l'autre, et verrait tout ce bordel. Paf, paf, petites claques sur les joues pour s'amuser. Quel sale emmerdeur.

« Maitre Jedi, apprendra à son élève à utiliser la force. »

Dit-il en finissant par rigoler.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigeru Tensei
avatar
ruru

Masculin Age : 27
Messages : 445
Inscription le : 08/11/2011
Localisation : Who cares? I bet I can still hear you.


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 3 ème/16 ans
Pouvoir(s):
Club: Théâtre

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Lun 16 Avr - 18:18

Connard. Chieur. Imbécile. Décérébré. Voilà les seules choses que, pour l'instant, il arrivait à penser alors qu'il regardait fixement l'adolescent qui était toujours assit sur lui. Il ne fallait juste pas dire que ce qui le poussait en grande partie à se dire ce genre de truc – autre que le fait qu'il s'agissait là d'une évidence plus qu'irréfutable – était le fait que, au moins, comme ça, ça lui évitait d'avoir à s'attarder trop longuement sur le fait qu'il y avait un mec – à demi habillé, en plus – qui l'écrasait sur un stupide lit qui ne leur appartenait même pas.

Et en plus, c'est qu'il ne semblait même pas l'écouter! C'était presque à croire qu'il avait décidé de l'ignorer; seulement, il n'arrivait pas à déterminer s'il s'agissait là d'une bonne chose ou pas. Parce qu'il n'était toujours pas descendu de sur lui. Putain. Il voulait juste dégager, s'en aller de là et ne plus jamais à avoir à adresser la parole à ce con. Et puis, son nez – et son crâne, par la même occasion – lui faisait un mal de chien.

Et c'est à ce moment que l'autre s'était mis à siffler. Merde. Mais il le faisait exprès, ou quoi, merde! Quoi que, à vrai dire, c'était plus qu'évident que c'était le cas. Grimaçant légèrement, Shigeru gémit intérieurement tandis que le bruit – plus qu'agaçant – lui résonnait dans les oreilles. Disons juste qu'il avait vraiment du mal avec les sons aiguës, et que maintenant plus que d'habitude, il aurait donné n'importe quoi pour ne pas avoir ce foutu pouvoir de merde. Il pouvait se compter chanceux d'avoir toujours ses écouteurs sur les oreilles, parce que sinon... ouais.

-T'es faible mon pauvre Shigeru. Je force même pas pour te retenir là, tu sais.

Salop. Il n'était pas faible. Juste... un peu sonné. Essayant de le pousser une fois de plus, il jura mentalement en constatant le peu d'effet que ça avait. C'est à dire, presque aucun. Okay. On respire. On respire et on se calme. Il faisait juste déconner, rien de plus. Pas vrai? Il allait en avoir marre bien assez tôt et ''Merde merde merde qu'est-c'qu'il fait!'' Se raidissant malgré lui lorsqu'il sentit une main se poser sur son ventre, il écartilla les yeux encore plus qu'ils ne l'étaient déjà, son cœur ratant un battement. What. The Fuck. Pour peu, on aurait presque pu trouver qu'il ressemblait à un lapin prit dans les phares d'un dix huit roues. Expression à la fois plus que surprise et, avouons le, un peu paniquée qu'il ne perdit que lorsque Hyuga se mit à lui taper la joue.

-Maitre Jedi, apprendra à son élève à utiliser la force.

Ah, fuck. Il n'avait absolument aucune idée de ce que ça pouvait bien vouloir dire – parce que ça phrase n'avait aucune sens! - mais il n'était pas certain de vouloir en connaître la réponse. Et pourquoi il parlait de Star wars? C'était n'importe quoi! Et de quel droit est-ce qu'il riait, hein? Il n'y avait absolument rien de drôle, merde! Lui jetant un regard noir – qui ne devait absolument par être convainquant -, Shigeru finit par lancer un rapide coup d'oeil – un rien désespéré – en direction de la porte. Comme s'il souhaitait faire apparaître quelqu'un par la seule force de sa volonté.

Car autant il voulait éviter de se faire prendre – surtout dans une situation pareil, alors qu'il n'avait absolument aucune excuse valable pour expliquer ce qu'il foutait ici -, autant il voulait que quelqu'un vienne, histoire de les envoyer en retenu ou il ne savait trop. N'importe quoi, pourvu que ça lui permette de foutre le camp d'ici.

-Descend, merde... finit-il par dire, son regard toujours obstinément fixé sur la porte. Tout plutôt que de voir le sourire débile que Hyuga avait. Faut qu'on s'en aille avant que... que quelqu'un arrive.

Surtout qu'il ne leur restait plus beaucoup de temps. Et que du coup, il n'avait absolument pas trouvé ce qu'il était venu chercher – mais de toute manière, ce n'est pas comme si, en ce moment, ça lui importai vraiment. Et puis, de toute façon, il n'arrivait même plus vraiment à se souvenir de ce pourquoi il était venu ici en premier lieu – il fallait dire qu'avec son cerveau qui lui élançait de la sorte, ça ne l'aidait pas vraiment à réfléchir à quoi que ce soit.

Mais une chose était sûre. Il ne fallait pas s'étonner si Hyuga retrouvait de la mort aux rats dans son assiette au courant des jours qui allaient suivre.


Some people need a high five in the face with a chair

Everyone has a photographic memory; some just don't have film


Merci Hyu' ♥
eheheh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga Akamatsu
avatar
garden

Masculin Age : 23
Messages : 1173
Inscription le : 11/02/2011


Carte d'étudiant
Scolarité/Age: 2ème année/18 ans
Pouvoir(s):
Club: Cuisine

MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   Mar 31 Juil - 19:36

[ça va être court, mon ancien rp s'est effacé ....]

Un dernier instant. Oui, juste un dernier petit instant de bonheur à regarder Shigeru d'un sourire -presque- dragueur. Il lui caressait les cheveux, les joues, ses lèvres -en essayant d'éviter la morsure fatale- le cou, et ceux tout doucement. Il rêvait de le prendre en photo, mais il n'avait pas son portable sur lui. Ô malheur d'être en caleçon seulement et de n'avoir aucune poche. Ô bonheur d'être en caleçon et de pouvoir tendre son membre vers le nez de Ruru pour l'emmerder.
Enfin, ce petit jeu n'avait que trop duré. Il finit par se lasser et avoir pitié de son "ami". Sur-ce, il se redressa en dehors du lit et s'étira un long moment. Shigeru était enfin libre.. liibre de ses mouvements. Mais il savait que s'il chercherait à ce venger, il en subirait de grave conséquence. Hyuga est gentil, il ne lui fera jamais de mal, car il aime bien Sigeru. Cas rare, les garçons Hyuga les détestent. Certains sortent du lot. Soit parce qu'ils sont gays, soit car ils lui ont fait bonne impression. Hyu' est un garçon superficiel quand il veut. Mais avec Ruru, ça "se passe bien". Il est calme, gentil, pas fouteur de merde, ami avec Ema et il est gay. En tout cas pour Hyuga, c'est une vérité. Idiot.

« Allez. Au boulot, je dois me bouger le fion. »

Il se craqua les doigts, frappa dans ses mains et serra les poings en l'air comme pour se donner du courage. Au départ, il est là pour aider Ruru et ainsi rembourser la moitié de l'argent qu'il lui doit. Argent qu'il n'a pas et à surement dépensé. Donc si quelqu'un venait à rentrer dans cette chambre, les obligeant à fuir tout les deux, ils repartiraient avec rien sous la main, donc pas d'argent à la clé -sauf peut-être une retenue, encore..- et Hyuga dans le pétrin. Dooonc, il devait se dépêcher de trouver un truc. Le lit. Hyu' se baissa en se mettant à quatre pattes, oubliant presque Shigeru qui devait surement encore être sous le choc.
Soudain, une lumière apparue. Hyuga souria perversement, comme il savait le faire et leva sa tête vers Ruru en restant toujours par terre. Il se retourna. ... De sorte à ce que ses jolies fesses musclées (hum) soit bien en face du rouquin. Alooors ? ça t'exciiiiiiiiiite ? .. Hyuga siffla en disant cela, tout en riant. Puis, baissé au maximum, il aperçu en face de lui ce qui se trouvait sous l'armoire servant à tenir la porte d'entrée de la chambre. Un ..un livre ? C'était surement ça qu'il avait lancé tout à l'heure par mégarde sur Ruru, qui avait esquivé par chance, et avait fait un trou dans le mur près de la porte. Légèrement sur le côté et au fond, Hyu' penait à voir la chose en question. Oui, un livre? Mais un livre daaangeureux ... Car cet idiot d'Hyu' ne comprenait pas que le trou avait été provoqué par sa seule force, et non par cet objet satanique. Avec Ken, on est jamais à l'abri des pièges dans sa chambre. Et Hyuga pensait à ça .. un piège. un truc qui pourrait les mettre en danger de mort. Complétement con.

« Shigeru, il y'a quelque chose sous l'armoire, tu peux voir ce que c'est et le ramasser ? »

Son regard percant vers Ruru.. En clair, c'était même pas une demande, le rouquin était obligé de le faire. Pauvre Hyuga qui pensait sauver sa vie en envoyant quelqu'un d'autre à la place, il allait être déçu en remarquant que.. rien ne se passera une fois le livre dans les mains du garçon.

« Héhéhé. crétin. »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga   

Revenir en haut Aller en bas
 

Like Shadows On The Wall || Pv Hyuga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Aomori :: rpg ☆ aomori pensionnat :: Deuxième étage :: Chambres du Personnel-